Militaire de Malte - Histoire

Militaire de Malte - Histoire

Terre:Antichar (Attaque)10 x RPG-7 RL (estimation)Défense aérienne à basse altitude (LLAD)12 x 40 mm L/70 AAA et quelques 14,5 mm MGAir:Transports (Tpt)2 x BN 2B InsulaireEntraînement (Trg)5 x bouledogue T1Hélicoptères (Hel)5 x Alouette III (utilitaire)2 x Hughes 500M (liaison)2 x Bell 47G (utilitaire et formation)Maritime:Navires de patrouille (PC)1 x Diciotti P61 (OPV)2 x protecteur maritime (PBC)2 x classe Bremse (PCI)2 x classe Swift (PCI)Divers1 x péniche de débarquement (LCVP)

L'histoire de Malte est longue et colorée qui remonte à l'aube de la civilisation.

Les îles maltaises ont traversé une période dorée Période néolithique, dont les vestiges comprennent les mystérieux temples dédiés à la déesse de la fertilité. Plus tard, le Phéniciens, les Carthaginois, les Romains et le Byzantins, tous ont laissé leurs traces sur les îles.

En 60 après JC St.Paul a fait naufrage sur l'île alors qu'il se rendait à Rome et a amené le christianisme à Malte.

Les Arabes ont conquis les îles en 870 après JC et ont laissé une marque importante sur la langue des Maltais. Jusqu'en 1530, Malte était une extension de la Sicile : Les Normands, les aragonais et d'autres conquérants qui ont régné sur la Sicile ont également gouverné les îles maltaises. C'est Charles V qui légua Malte aux Ordre Souverain Militaire de Saint-Jean de Jérusalem qui a régné sur Malte de 1530 à 1798. Suite à la Grand Siège de 1565, les Chevaliers ont fait vivre à Malte un nouvel âge d'or, ce qui en fait un acteur clé de la scène culturelle de l'Europe des XVIIe et XVIIIe siècles. La vie artistique et culturelle des îles maltaises a été imprégnée de la présence d'artistes tels que Caravage, Mattia Preti et Favray qui ont été chargés par les Chevaliers d'embellir les églises, les palais et les auberges.

En 1798, Napoléon Bonaparte a repris Malte des Chevaliers sur son chemin vers l'Egypte. Les français la présence sur les îles fut de courte durée, car les Anglais, sollicités par les Maltais pour les aider contre les Français, bloquèrent les îles en 1800.

Britanique la domination à Malte a duré jusqu'en 1964, date à laquelle Malte est devenue indépendant. Les Maltais ont adopté le système britannique d'administration publique, d'éducation et de législation.

Malte moderne est devenu un République en 1974. Les bases militaires étrangères sur l'île ont fermé définitivement en 1979. Malte a rejoint le Union européenne en mai 2004 et le Zone euro en janvier 2008.


Contenu

En avril 1800, alors que le blocus de La Valette était en cours, Thomas Graham leva les premières troupes maltaises officielles dans l'armée britannique, connue sous le nom d'infanterie légère maltaise. Ce bataillon a été dissous en 1802 et remplacé par les bataillons provinciaux maltais, l'artillerie côtière de Malte et les vétérans maltais. En 1815, le lieutenant-colonel comte Francis Rivarola se voit confier la tâche de lever le Royal Malta Fencible Regiment à la suite de la dissolution des Provincials, Veterans et Coast Artillery. Le Royal Malta Fencible Regiment a été converti en régiment d'artillerie en 1861 et est devenu connu sous le nom de Royal Malta Fencible Artillery. Vingt-huit ans plus tard, les prédécesseurs directs des Forces armées de Malte modernes ont vu le jour à la suite de la formation de la Royal Malta Artillery le 23 mars 1889.

Le King's Own Malta Regiment était un régiment d'infanterie territoriale figurant sur la liste coloniale de l'armée britannique. Il a été formé en 1801 sous le nom de « Régiment de milice maltaise », n'existant que jusqu'à l'année suivante. Il a été réformé sous le nom de "Maltese Militia" par Sir Adrian Dingli en 1852 avant d'être à nouveau dissous en 1857. Il a été levé à nouveau, cette fois sous le nom de "Royal Malta Regiment of Militia" en 1889, ce régiment était considéré comme le successeur du "Chasseurs Maltais" du début du 19ème siècle. Le régiment a été rebaptisé « King's Own Royal Malta Regiment of Militia » en 1903 et a été dissous en 1921. Le régiment a été levé pour la quatrième fois en 1931 sous le nom de « King's Own Malta Regiment ». Initialement sur l'établissement britannique, en 1951, il a été transféré à la Malta Territorial Force avant de faire partie de la Malta Land Force à l'indépendance de Malte en 1964. Le régiment a été dissous en 1972.

L'AFM a été formé lorsque Malte est devenue une république en 1974, lorsque le 1 Regiment Royal Malta Artillery a été rebaptisé 1 Regiment, AFM. Cela a d'abord continué le rôle d'artillerie, avec le 2 régiment formé en tant qu'unité du génie. En 1980, le 1er Régiment devient une unité mixte, avec des responsabilités d'infanterie, d'aéronefs et maritimes, l'élément d'artillerie étant transféré au 2e Régiment. En 1992, il y a eu une réorganisation majeure, qui a conduit à la formation du 3 Régiment et de la structure actuelle.

Siège social, AFM Modifier

Le QG AFM est le quartier général de la Force situé à Luqa Barracks, Luqa. Il s'agit d'un quartier général interarmées qui opère aux niveaux stratégique militaire ainsi qu'aux niveaux opérationnel et tactique.

Le QG AFM est composé des branches suivantes :

  • Direction de la gestion des ressources humaines
  • Direction des affaires internationales
  • Direction générale des opérations, des plans et du renseignement
  • Branche Logistique Intégrée
  • Direction des capacités et de la formation
  • Direction de la gestion financière
  • Direction de la gestion immobilière et du développement

1er Bataillon, AFM Modifier

Le 1er Bataillon est l'unité d'infanterie de Malte et a la responsabilité principale de la défense territoriale du pays. Elle est divisée en trois compagnies de fusiliers, une compagnie de soutien et une compagnie de quartier général.

  • Compagnie de quartier général – fournit un soutien au combat aux autres sous-unités de manœuvre de l'unité. L'orbat se compose d'un quartier général de compagnie (CHQ), d'une section de transport motorisé, d'une section de pionniers, d'une section de police régimentaire, d'une section de transmissions, d'une section d'armurerie et d'une section de quartier-maître.
  • Une entreprise - est responsable de la sécurité de l'aéroport dans le rôle d'accès contrôlé en fournissant des gardes de sécurité aux points d'accès des terminaux / portes du périmètre de l'aérodrome menant aux zones réglementées et en effectuant des patrouilles dans ces zones. Ils appliquent également les laissez-passer d'accès et le contrôle des mouvements des visiteurs assistés par la surveillance CCTV et sont basés à l'aéroport international de Malte.
  • Entreprise B – est responsable des tâches de sécurité dans divers endroits. Il effectue des patrouilles terrestres et effectue des contrôles de véhicules pour les contraventions à la circulation, l'identification et l'appréhension des immigrants illégaux et les recherches anti-drogue. Elle est en liaison très étroite avec la police pour nombre de ses activités. En outre, il s'agit d'une société de sécurité interne, chargée de surveiller des établissements publics de premier plan/sensibles, et basée à Ħal Far.
  • Compagnie C – est la force de réaction rapide de l'AFM, pour les opérations à haut risque à la fois en interne et dans le cadre de l'Union européenne. Il sert également d'unité d'entraînement d'infanterie pour l'AFM et est basé à Ħal Far.
  • Air Defence & Support Company - fournit la principale capacité de défense aérienne de Malte, armée du Bofors 40 mm L70 (en cours d'élimination) et du ZPU-4 14,5 mm AAMG ainsi que des mortiers de 81 mm, des RPG de type 69 et des Browning .50 HMG pour le soutien au sol. Son rôle principal est la défense antiaérienne légère de l'aéroport de Luqa et d'autres points vulnérables des îles maltaises. L'entraînement au tir et les pratiques de tir à batterie sont régulièrement organisés à Pembroke Ranges, à St. Andrews. Cette sous-unité dirige une école de formation qui organise des cours de perfectionnement en leadership pour les sous-officiers subalternes, des cours de métier d'infanterie, des cours de tir de salut cérémoniel et des cours AAMG. Toutes les activités cérémonielles de l'AFM qui impliquent le tir des canons de salut sont effectuées par cette sous-unité. Cette sous-unité est également responsable de l'administration et de la formation de la Force de réserve des volontaires d'urgence.
  • Honneurs de bataille

3e Bataillon, AFM Modifier

Le 3 Bataillon est la principale unité de soutien de l'AFM et se compose de trois sections opérationnelles.

  • Escadron du génie – cela fournit le soutien technique.
  • Ammunition and Explosives Company - est responsable du stockage et du contrôle de tous les types de munitions détenues par l'AFM ainsi que du stockage et du contrôle du matériel de dynamitage utilisé par les entrepreneurs civils pour le dynamitage des carrières, etc. ) qui est responsable de la détection et de l'élimination des bombes et autres engins explosifs. Il est également responsable de l'inspection du courrier dans les principaux bureaux de poste, de l'inspection des bagages et des avions à l'aéroport et des contrôles de sécurité à la maison du représentant.
  • Escadron de génie électrique et mécanique – est responsable de la réparation et de l'entretien de tous les véhicules, génératrices, installations et autres équipements de service de l'AFM.

4e Bataillon, AFM Modifier

Etabli avec l'examen de l'AFM du 30 octobre 2006, il comprend :

  • Société du siège social
  • Équipe d'exercices de cérémonie des Forces armées de Malte – Depuis son rétablissement le 1er août 2014, l'équipe d'exercices de cérémonie de l'AFM a effectué des démonstrations d'exercices synchronisés lors de différents événements liés à l'AFM. L'équipe est de la taille d'un peloton et est composée de 21 soldats de différentes unités au sein de l'AFM. [3]
  • The AFM Band - Créé en 1970, l'AFM Band participe à des engagements officiels, se produisant lors de défilés cérémoniels, d'expositions de groupes et d'autres programmes de groupes à Malte et à Gozo. Outre leurs fonctions de musiciens, les membres du personnel exécutent également toutes les tâches militaires. [4]
  • Revenue Security Corps – assiste le gouvernement dans la prévention de la contrebande, la protection des revenus et, si nécessaire, l'enquête sur les infractions relatives aux lois fiscales et monétaires. Le RSC est également responsable de la sécurité et des tâches d'escorte en espèces des banques commerciales.
  • Société C2S - responsable de l'ensemble de la communication des forces armées de Malte. Exploite le centre d'opérations pour S&R, les communications internes et externes, les lignes fixes et les services informatiques.
  • École de formation – Formation et développement. Formation initiale (BMT & Cadetship) et développement de carrière (JNCO's & SNCO's).

Aile aérienne des forces armées de Malte Modifier

L'escadre aérienne des forces armées de Malte est la composante aérienne de l'armée maltaise actuelle. L'Air Wing est responsable de la sécurité de l'espace aérien maltais, effectue des patrouilles maritimes et des missions de recherche et de sauvetage, et fournit une assistance militaire à d'autres départements gouvernementaux de Malte. L'Air Wing est basée à l'aéroport international de Malte.

Escadron maritime Modifier

L'escadron maritime des forces armées de Malte est la composante navale de l'armée maltaise actuelle. L'escadron maritime est responsable de la sécurité des eaux territoriales maltaises, de la surveillance maritime et de l'application de la loi, ainsi que de la recherche et du sauvetage. Il est basé à Hay Wharf (Xatt it-Tiben) à Floriana. Elle exploite actuellement 10 patrouilleurs et 6 autres bateaux.

Force de réserve volontaire Modifier

En plus des forces régulières, il y a aussi le Force de réserve volontaire, qui se compose de bénévoles à temps partiel pour soutenir les habitués.

Mission militaire italienne à Malte Modifier

La présence de la Mission militaire italienne (IMM) à Malte s'est concrétisée par une assistance technique étalée sur trois périodes de temps d'une part, entre 1973 et 1979, puis entre 1981 et juillet 1988, et enfin de juillet 1988 au 7 novembre 2016 , lorsque son dernier hélicoptère a quitté Malte.

Les ressources en personnel de l'IMM à Malte s'élevaient à 12 officiers et 35 sous-officiers des trois branches de service des forces armées italiennes. Il était également équipé de deux hélicoptères AB 212, de 15 véhicules utilitaires lourds, de 60 véhicules utilitaires légers tout usage, de télécommunications radio et d'armes.

Les forces armées de Malte se composent principalement de soldats professionnels. Il y a aussi un petit nombre de soldats de réserve. Malte n'emploie pas la conscription. Les volontaires qui souhaitent s'enrôler doivent être citoyens maltais et avoir entre 18 et 30 ans. [5] En 2017, il y avait environ 1 950 militaires actifs et 180 réservistes. [6]

Depuis l'entrée de Malte dans l'Union européenne, l'AFM s'est davantage engagée dans des missions de maintien de la paix. L'AFM a participé à 7 opérations outre-mer.

  • Les Nations Unies
      , 2007, 2018-présent (Liban)
    • , depuis 2008 (Géorgie) , depuis 2008 (Golfe d'Aden) , depuis 2009 (frontière Gaza–Égypte) , depuis 2010 (Somalie)
    • EUFOR Libye, 2011 (Libye) , depuis 2015 (Mer Méditerranée) , 2006 (Mer Méditerranée) , depuis 2007 (Grèce) , 2013 (Bulgarie) , 2018 (Pologne)
    • Opération de contrôle maritime et formation à la sécurité maritime avec les forces armées turques, juillet 2020 [7][8]

    Sur terre, le 1er régiment est le foyer désigné de l'infanterie maltaise, la compagnie C (devoirs spéciaux) étant à la pointe de cette unité. L'entreprise est en train d'être entraînée et équipée pour pouvoir contribuer un peloton pour des missions humanitaires et de sauvetage à l'étranger attaché à un régiment italien sur des missions mandatées par l'ONU ou l'OSCE. Malte doit veiller à ce que les troupes soient correctement entraînées et équipées selon les normes de l'armée italienne pour une intégration transparente au sein d'un régiment italien, capable de faire face à tous les problèmes prévisibles jusqu'à un an. La compagnie C (Special Duties) est également conçue pour un rôle de réaction rapide, prête à intervenir à tout moment en cas d'urgence, telle que le terrorisme.

    Le kit utilisé par le fantassin maltais a radicalement changé ces dernières années. Le décret du changement a été donné à la société C avant sa participation réussie à l'exercice multinational de partenariat pour la paix en 1996. Suite à l'engagement de Malte envers l'objectif global militaire de l'UE en 2000, les achats ont reçu un autre coup de pouce.

    Le financement étant un problème permanent, la Force a dû, au fil des années, dépendre d'équipements variés transférés ou financés par plusieurs pays. La standardisation était un casse-tête. Mais les choses se sont considérablement améliorées, notamment en ce qui concerne les armes légères d'infanterie. À une époque, il y avait jusqu'à huit types différents de pistolets et de munitions associées, il y en a maintenant deux, principalement le Beretta FS et quelques Makarov. L'armée a également acheté des mitraillettes Heckler et Koch et, grâce à l'aide chinoise, tous les fantassins ont désormais leur propre fusil AKM individuel.

    Le soldat d'infanterie maltais est équipé du dernier équipement de support de charge personnel de l'armée britannique, comprenant à la fois la sangle et le bergen, ainsi que l'uniforme de tenue de combat à motif boisé, le respirateur Avon S10 et le casque balistique en Kevlar. Des gilets balistiques de protection et des lunettes de vision nocturne sont transportés au besoin.

    Les fantassins disposent d'un certain nombre d'armes dont les fusils Kalachnikov AK-47 et AKM, les mitraillettes Heckler et Koch MP 5, les pistolets Beretta 92 FS, la mitrailleuse PKM, ainsi que la mitrailleuse à usage général. L7A1. Les équipes de tireurs d'élite sont équipées du fusil de tireur d'élite Accuracy International tandis que les troupes antichars intégrées aux pelotons d'infanterie portent le lance-roquettes RPG-7.

    Des sections de huit hommes sont déployées sur des camions Landrovers ou Iveco VM-90. L'AFM exploite également plusieurs camions Bedford qui, malgré leur âge, offrent toujours un excellent service. Qu'il suffise de dire que ces camions ont été conduits en convois jusqu'au Kosovo et retour à trois reprises en 2001 et qu'aucun d'entre eux n'est tombé en panne. L'unité de neutralisation des explosifs et munitions est équipée de deux véhicules de neutralisation des explosifs et munitions télécommandés – des robots utilisés pour désactiver une bombe à une distance de sécurité. Le premier a été acheté en 1989 et un second, beaucoup plus sophistiqué, a été acheté l'année dernière.

    La batterie de défense aérienne fait partie du 2e régiment et utilise des canons anti-aériens Bofors 40L/70 et quatre mitrailleuses lourdes ZSU-4. Les canons Bofors peuvent être actionnés manuellement ou électriquement et ils peuvent être posés sur leurs cibles visuellement ou par radar. Les mitrailleuses de 14,5 mm ne peuvent être actionnées que manuellement mais elles offrent une cadence de tir élevée. La défense aérienne a posé des problèmes particuliers en raison du passage du temps sur les canons Bofors, construits au début des années 1950. [9]

    Avion Modifier

    Navires de patrouille maritime Modifier

    Véhicules Modifier

    Armes Modifier

    Modèle Image Origine Taper Calibre Remarques
    Beretta 92 Italie Pistolet semi-automatique 9×19mm Parabellum Modèle Beretta 92FS. [14]
    Heckler & Koch MP5 Allemagne Mitraillette 9×19mm Parabellum Modèles MP5K, MP5A4 et MP5A5. [15] [16] [17]
    AK-47 Russie
    Roumanie
    Chine
    Fusil d'assaut 7,62 × 39 mm Différentes versions de différents pays. [18]
    Beretta ARX160 Italie Fusil d'assaut 5,56 × 45 mm Utilisé par les forces spéciales [ citation requise ]
    SIG MCX Allemagne Fusil d'assaut 5,56 × 45 mm Utilisé par l'unité d'embarquement [ citation requise ]
    Accuracy International Arctic Warfare Royaume-Uni Fusil de sniper 7,62 × 51 mm OTAN .300 Winchester Magnum Deux variantes avec des calibres différents en service. [19]
    mitrailleuse PK Russie
    Chine
    Mitrailleuse à usage général 7.62×54mmR Quelques variantes chinoises Type 80 en service. [20] [21]
    FN MAG la Belgique Mitrailleuse à usage général 7.62×51mm OTAN [22]
    Brunissement M2 États Unis Mitrailleuse lourde .50 BMG [23]
    RPG-7 Chine Fusée Grenade propulsée 40mm 12 RPG-7M offerts par la Chine. Pas en utilisation active. [21]
    82-BM-37 Chine Mortier 82mm 26 mortiers offerts par la Chine. Pas en utilisation active. [21]
    ZPU Corée du Nord Canon anti-aérien 14,5 × 114 mm 50 a été offert par la Corée du Nord en 1986. [21]
    Canon Bofors 40 mm Suède Canon anti-aérien 40mm [21]

    Uniforme et équipement personnel Modifier

    Faire Origine Taper
    MultiCam US États Unis Tenue de combat
    Forêt des États-Unis États Unis Tenue de combat
    Uniforme de camouflage du désert États Unis Tenue de combat
    Modèle multi-terrains Royaume-Uni Tenue de combat
    No.7: Robe de caserne pour temps chaud Royaume-Uni Robe de caserne
    58 sangles à motifs Royaume-Uni Sangles
    Équipement de transport de charges personnelles Royaume-Uni Sangles utilisées par C(SD)Company
    Sangle Arktis Royaume-Uni Sangles utilisées par C(SD)Company
    Casque SPECTRA La France Casque
    Système de composition SEPT-2 PLUS Italie Casque
    N°2 : Tenue de service (uniforme de défilé tempéré) Royaume-Uni Uniforme de défilé
    N°3 : uniforme de cérémonie par temps chaud Royaume-Uni Uniforme de défilé
    Béret bleu marine Royaume-Uni Béret
    Respirateur S10 NBC Royaume-Uni Masque à gaz

    L'AFM porte un insigne de casquette unique, basé sur celui de l'Artillerie royale de Malte, qui se compose d'un pistolet, similaire à celui porté par l'Artillerie royale mais sans la couronne, au sommet d'une croix de Malte, avec la devise "Tutela Bellicæ Virtutis " sous.


    Organisation [ modifier | modifier la source]

    Siège social, AFM [ modifier | modifier la source]

    Le QG AFM est le principal centre de commandement des forces armées de Malte et est divisé en quatre zones principales.

    • Direction des opérations
    • Direction de la formation
    • Direction générale de l'administration et du personnel
    • Branche Logistique
    • Service de la politique de défense et de sécurité de l'Union européenne
    • Cellule d'information publique
    • Cellule de renseignement
    • Bureau juridique
    • Direction de l'audit et de l'inspection

    1er Régiment, AFM [ modifier | modifier la source]

    Le 1er Régiment est l'unité d'infanterie de Malte et a la responsabilité principale de la défense territoriale du pays. Elle est divisée en trois compagnies de fusiliers, une compagnie de soutien et une compagnie de quartier général.

    • Une entreprise - est responsable de la sécurité de l'aéroport dans le rôle d'accès contrôlé en fournissant des gardes de sécurité aux points d'accès des terminaux/aux portes du périmètre de l'aérodrome menant aux zones réglementées et en effectuant des patrouilles dans ces zones. Ils appliquent également les laissez-passer d'accès et le contrôle des mouvements des visiteurs assistés par la surveillance CCTV et sont basés à l'aéroport international de Malte.
    • Entreprise B - est responsable des tâches de sécurité dans divers endroits. Il effectue des patrouilles terrestres et effectue des contrôles de véhicules pour les contraventions à la circulation, l'identification et l'arrestation d'immigrants illégaux et les recherches anti-drogue. Il est en liaison très étroite avec la police pour nombre de ses activités. En outre, il s'agit d'une société de sécurité interne, chargée de surveiller des établissements publics de premier plan/sensibles, et basée à Hal-Far. - est la Force de Réaction Rapide de l'AFM, pour les opérations à haut risque tant en interne qu'au sein de l'Union Européenne. Il sert également d'unité d'entraînement d'infanterie pour l'AFM et est basé à Hal-Far.
    • Air Defence & Support Company - fournit la principale capacité de défense aérienne de Malte, armée du Bofors 40 mm L70 (en cours d'élimination) et du ZPU-4 14,5 mm AAMG ainsi que des mortiers de 81 mm, des RPG de type 69 et des Browning .50 HMG pour le soutien au sol. Son rôle principal est la défense antiaérienne légère de l'aéroport de Luqa et d'autres points vulnérables des îles maltaises. L'entraînement au tir et les pratiques de tir à batterie sont régulièrement organisés à Pembroke Ranges, à St. Andrews. Cette sous-unité dirige une école de formation qui organise des cours de perfectionnement en leadership pour les sous-officiers subalternes, des cours de métier d'infanterie, des cours de tir de salut cérémoniel et des cours AAMG. Toutes les activités cérémonielles de l'AFM qui impliquent le tir des canons de salut sont exécutées par cette sous-unité. Cette sous-unité est également responsable de l'administration et de la formation de la Force de réserve des volontaires d'urgence.
    • Compagnie QG - exerce le commandement et le contrôle sur les autres sous-unités.
    • Honneur de bataille
      • Egypte 1882
      • Opération Atalante

      Air Wing[modifier | modifier la source]

      L'escadre aérienne des forces armées de Malte est la composante aérienne de l'armée maltaise actuelle. L'Air Wing est responsable de la sécurité de l'espace aérien maltais, effectue des patrouilles maritimes et des tâches de recherche et de sauvetage, et fournit une assistance militaire à d'autres départements gouvernementaux de Malte.

      Escadron maritime[modifier | modifier la source]

      L'escadron maritime a un large éventail de fonctions, y compris la garde côtière, les douanes, la police maritime, la protection des pêches et la recherche et le sauvetage. Actifs maritimes actuels :

      En service Classer Flotte # Constructeur/Origines ΐ] Année d'entrée en service Remarques
      1 Patrouilleur hauturier de classe Diciotti "Modifié" Α] (P 61) Fincantieri S.p.a. au chantier naval Muggiano   Italie 2005 Basé sur Corps of the Port Captaincies - Navires de la Garde côtière
      2 Bateau de patrouille côtière de classe Protector Β] (P 51, P 52) Bollinger Shipyards Incorporated, États-Unis 2002 Basé sur Damen Stan 2600
      1 Bateau de patrouille côtière de classe Bremse (type Bremse KB123) Γ] (P32)   Allemagne 1992 Construit pour l'ex-marine est-allemande 1971-1972 Δ]
      2 Bateau de patrouille côtière de classe Swift (P 23, P 24) Sewart Seacraft Limited États-Unis 1971 Ex-US Coast Guard construit en 1967 USA C6823 et USA C6824 Δ]
      2 (Lancement de recherche et de sauvetage de classe CP800 Vittoria Melita Ε] (Mélita I, Mélita II) Cantiere Navale Vittoria, Adria   Italie 1998
      1 Bateau pneumatique à coque rigide Fast-Interceptor Craft Ζ] (P 01) FB Design Srl   Italie 2006 Acquis en 2003
      4 Patrouilleur côtier de classe P21 Η] P21, P22, P23, P24 Austal, Perth   Australie ⎖] 2010 Commandé en février 2009. Deux navires ont été mis à l'eau le 6 octobre 2009. Δ] Les quatre navires (P21, P22, P23 et P24) ont été livrés en février 2010.

      La Commission européenne a voté 110 millions d'euros de fonds pour l'AFM. Le gouvernement a acheté 4 nouveaux patrouilleurs pour moderniser et renforcer l'escadron maritime et a commandé un nouvel avion de surveillance maritime offshore.

      Ex-Navires de l'AFM[modifier | modifier la source]

      Des patrouilleurs de classe Protector en mission de formation anti-piraterie en 2011

      Une liste des navires retirés depuis par l'AFM : ⎗]

      Flotte # Taper Remarques
      P25, P26 navires de patrouille
      C26 patrouilleur
      P28
      P29, P30, P31 bateaux de patrouille Ancienne classe Kondor I de l'Allemagne de l'Est 1968-1970
      P33 (Classe Bremse)
      P34, P35
      P36, P37
      P38, P39
      LCVP Mk7 péniche de débarquement Ex-USN

      Équipe de déploiement rapide (R.D.T) [ modifier | modifier la source]

      L'équipe de déploiement rapide est l'unité chargée d'effectuer M.L.E. (Maritime Law Enforcement) opérations et interventions antiterroristes en mer. Ses membres exploitent le Fast-Interceptor Craft P 01.

      3e Régiment, AFM [ modifier | modifier la source]

      Le 3 Régiment est la principale unité de soutien de l'AFM et se compose de trois sections opérationnelles.

      • Escadron du génie - cela fournit le soutien technique.
      • Ammunition and Explosives Company - est responsable du stockage et du contrôle de tous les types de munitions détenues par l'AFM ainsi que du stockage et du contrôle du matériel de dynamitage utilisé par les entrepreneurs civils pour le dynamitage des carrières, etc. ) qui est responsable de la détection et de l'élimination des bombes et autres engins explosifs. Il est également responsable de l'inspection du courrier dans les principaux bureaux de poste, de l'inspection des bagages et des avions à l'aéroport et des contrôles de sécurité à la maison du représentant.
      • Escadron de génie électrique et mécanique - est responsable de la réparation et de l'entretien de tous les véhicules, génératrices, installations et autres équipements de service de l'AFM.

      4e Régiment, AFM [ modifier | modifier la source]

      Etabli avec l'examen de l'AFM du 30 octobre 2006, il comprend :

      • L'AFM Band - participe à des engagements officiels, se produit lors de défilés cérémoniels, d'expositions d'orchestres et d'autres programmes d'orchestres à Malte et à Gozo. Outre leurs fonctions de musiciens, les membres du personnel exécutent également toutes les tâches militaires.
      • Revenue Security Corps - assiste le gouvernement dans la prévention de la contrebande, la protection des revenus et, si nécessaire, l'enquête sur les infractions relatives aux lois fiscales et monétaires. Le RSC est également responsable de la sécurité et des tâches d'escorte en espèces des banques commerciales.
      • Société du siège social
      • Société C3I

      Force de réserve de volontaires d'urgence[modifier | modifier la source]

      En plus des forces régulières, il y a aussi le Force de réserve des volontaires d'urgence, qui se compose de volontaires à temps partiel pour soutenir les réguliers de la compagnie de soutien de la défense aérienne et de l'amp (ADSC), 1 Regiment AFM.

      Mission militaire italienne à Malte[modifier | modifier la source]

      La présence de la Mission militaire italienne (IMM) à Malte s'est concrétisée par une assistance technique étalée sur trois périodes. D'abord entre 1973 et 1979, puis entre 1981 et juillet 1988, et enfin entre juillet 1988 à ce jour.

      Les ressources en personnel de l'IMM à Malte totalisent 12 officiers et 35 sous-officiers des trois branches de service des forces armées italiennes. Il est également équipé de deux hélicoptères AB 212, de 15 véhicules lourds, de 60 véhicules utilitaires légers tout usage, de radiocommunications et d'armes.

      Rangs de l'AFM [ modifier | modifier la source]

      Rang Durée moyenne de service
      Artilleur (grade) Premier rang
      Lance Bombardier 3 années
      Bombardier 6-8 ans
      Sergent 12 ans
      Sergent-chef 14 ans
      Adjudant classe 2 16 ans
      Adjudant classe 1 18 ans
      Sous lieutenant Officier pendant 2 ans
      Lieutenant Officier pendant 2 ans
      Capitaine Officier pendant 3 ans
      Majeur Officier pendant 8-10 ans
      lieutenant colonel Officier pendant 16-18 ans
      Colonel officier pendant 22-24 ans
      Brigadier officier pendant 25-27 ans

      Bref historique[modifier | modifier la source]

      L'AFM a été formé lorsque Malte est devenue une république en 1974, lorsque le 1 Regiment Royal Malta Artillery a été rebaptisé 1 Regiment, AFM. Cela a d'abord continué le rôle d'artillerie, avec le 2 régiment formé en tant qu'unité du génie. En 1980, le 1er Régiment devient une unité mixte, avec des responsabilités d'infanterie, d'aéronefs et maritimes, l'élément d'artillerie étant transféré au 2e Régiment. En 1992, il y a eu une réorganisation majeure, qui a conduit à la formation du 3 Régiment et de la structure actuelle.

      L'AFM porte un insigne de casquette unique, basé sur celui de l'Artillerie royale de Malte, qui se compose d'un pistolet, similaire à celui porté par l'Artillerie royale mais sans la couronne, au sommet d'une croix de Malte, avec la devise "Tutela Bellicæ Virtutis " sous.

      King's Own Malta Regiment [modifier | modifier la source]

      Le King's Own Malta Regiment était un régiment d'infanterie territoriale figurant sur la liste coloniale de l'armée britannique avant l'indépendance de Malte. Il a été formé en 1801 sous le nom de « Régiment de milice maltaise », n'existant que jusqu'à l'année suivante. Il a été réformé sous le nom de "Maltese Militia" par Sir Adrian Dingli en 1852 avant d'être dissous à nouveau en 1857. Il a été levé à nouveau, cette fois sous le nom de "Royal Malta Regiment of Militia" en 1889, ce régiment était considéré comme le successeur du " Chasseurs maltais" du début du XIXe siècle. Le régiment a été rebaptisé « King's Own Royal Malta Regiment of Militia » en 1903 et a été dissous en 1921. Le régiment a été levé pour la quatrième fois en 1931 sous le nom de « King's Own Malta Regiment ». Initialement sur l'établissement britannique, en 1951, il a été transféré à la Malta Territorial Force avant de faire partie de la Malta Land Force à l'indépendance de Malte en 1970. Le régiment a été dissous en 1972.


      Organisation

      Siège social, AFM

      Le QG AFM est le principal centre de commandement des forces armées de Malte et est divisé en quatre zones principales.

      • Direction des opérations
      • Direction de la formation
      • Direction générale de l'administration et du personnel
      • Branche Logistique
      • Service de la politique de défense et de sécurité de l'Union européenne
      • Cellule d'information publique
      • Cellule de renseignement
      • Bureau juridique
      • Direction de l'audit et de l'inspection

      1er Régiment, AFM

      Le 1er Régiment est l'unité d'infanterie de Malte et a la responsabilité principale de la défense territoriale du pays. Elle est divisée en trois compagnies de fusiliers, une compagnie de soutien et une compagnie de quartier général.

      • Une entreprise - est responsable de la sécurité de l'aéroport dans le rôle d'accès contrôlé en fournissant des gardes de sécurité aux points d'accès des terminaux/aux portes du périmètre de l'aérodrome menant aux zones réglementées et en effectuant des patrouilles dans ces zones. Ils appliquent également les laissez-passer d'accès et le contrôle des mouvements des visiteurs assistés par la surveillance CCTV et sont basés à l'aéroport international de Malte.
      • Entreprise B - est responsable des tâches de sécurité dans divers endroits. Il effectue des patrouilles terrestres et effectue des contrôles de véhicules pour les contraventions à la circulation, l'identification et l'appréhension des immigrants illégaux et les recherches anti-drogue. Il est en liaison très étroite avec la police pour nombre de ses activités. En outre, il s'agit d'une société de sécurité interne, chargée de surveiller des établissements publics de premier plan/sensibles, et basée à Hal-Far.
      • Union européenne. Il sert également d'unité d'entraînement d'infanterie pour l'AFM et est basé à Hal-Far.
      • Air Defence & Support Company - fournit la principale capacité de défense aérienne de Malte, armée du Bofors 40 mm L70 (en cours d'élimination) et du ZPU-4 14,5 mm AAMG ainsi que des mortiers de 81 mm, des RPG de type 69 et des Browning .50 HMG pour le soutien au sol. Son rôle principal est la défense antiaérienne légère de l'aéroport de Luqa et d'autres points vulnérables des îles maltaises. L'entraînement au tir et les pratiques de tir à batterie sont régulièrement organisés à Pembroke Ranges, à St. Andrews. Cette sous-unité gère une école de formation qui organise des cours de perfectionnement en leadership pour les sous-officiers subalternes, des cours de métier d'infanterie, des cours de tir de salut cérémoniel et des cours AAMG. Toutes les activités cérémonielles de l'AFM qui impliquent le tir des canons de salut sont exécutées par cette sous-unité. Cette sous-unité est également responsable de l'administration et de la formation de la Force de réserve des volontaires d'urgence.
      • Compagnie QG - exerce le commandement et le contrôle sur les autres sous-unités.
      • Honneur de bataille
        • Egypte 1882
        • Opération Atalante

        Escadre aérienne

        L'escadre aérienne des forces armées de Malte est la composante aérienne de l'armée maltaise actuelle. L'Air Wing est responsable de la sécurité de l'espace aérien maltais, effectue des patrouilles maritimes et des tâches de recherche et de sauvetage, et fournit une assistance militaire à d'autres départements gouvernementaux de Malte.

        Escadron maritime

        L'escadron maritime a un large éventail de fonctions, y compris la garde côtière, les douanes, la police maritime, la protection des pêches et la recherche et le sauvetage. Actifs maritimes actuels :

        En service Classer Flotte # Constructeur/Origines [ 2 ] Année d'entrée en service Remarques
        1 Patrouilleur hauturier de classe Diciotti « modifié » [ 3 ] (P 61) Fincantieri S.p.a. au chantier naval Muggiano Italie 2005 Basé sur Corps of the Port Captaincies - Navires de la Garde côtière
        2 Bateau de patrouille côtière de classe Protector [ 4 ] (P 51, P 52) Bollinger Shipyards Incorporated, États-Unis 2002 Basé sur Damen Stan 2600
        1 Bateau de patrouille côtière de classe Bremse (type Bremse KB123) [ 5 ] (P32) Allemagne 1992 Construit pour l'ex-marine est-allemande 1971-1972 [ 6 ]
        2 Bateau de patrouille côtière de classe Swift (P 23, P 24) Sewart Seacraft Limited États-Unis 1971 Ex-US Coast Guard construit en 1967 USA C6823 et USA C6824 [ 6 ]
        2 (Lancement de recherche et de sauvetage de classe CP800 Vittoria Melita [ 7 ] (Mélita I, Mélita II) Cantiere Navale Vittoria, Adria Italie 1998
        1 Bateau pneumatique à coque rigide Fast-Interceptor Craft [ 8 ] (P 01) FB Design Srl Italie 2006 Acquis en 2003
        4 Patrouilleur côtier de classe P21 [ 9 ] P21, P22, P23, P24 Austal, Perth Australie [ 10 ] 2010 Commandé en février 2009. Deux navires ont été mis à l'eau le 6 octobre 2009. [ 6 ] Les quatre navires (P21, P22, P23 et P24) ont été livrés en février 2010.

        La Commission européenne a voté 110 millions d'euros de fonds pour l'AFM. Le gouvernement a acheté 4 nouveaux patrouilleurs pour moderniser et renforcer l'escadron maritime et a commandé un nouvel avion de surveillance maritime offshore.

        Navires ex-AFM

        Une liste des navires retirés depuis par l'AFM : [ 11 ]

        Flotte # Taper Remarques
        P25, P26 navires de patrouille
        C26 patrol craft
        P28
        P29, P30, P31 patrol boats Ex-East German Kondor I Class 1968-1970
        P33 (Bremse Class)
        P34, P35
        P36, P37
        P38, P39
        LCVP Mk7 landing craft Ex-USN

        Rapid Deployment Team (R.D.T)

        The Rapid Deployment Team is the unit tasked to perform M.L.E. (Maritime Law Enforcement) operations and counter terrorism interventions at sea. Its members operate the Fast-Interceptor Craft P 01.

        3rd Regiment, AFM

        3 Regiment is the AFM's main support unit, and consists of three operational sections.

        • Engineer Squadron - this provides the engineering support.
        • Ammunition and Explosives Company - is responsible for the storage and control of all types of ammunition held by the AFM as well as for the storage and control of blasting material used by civilian contractors for quarry blasting, etc. It includes the Explosive Ordnance Disposal (EOD) section which is responsible for the detection and disposal of bombs and other explosive devices. It is also responsible for the inspection of mail at major post offices, inspection of baggage and aircraft at the airport and security checks at the house of Representative
        • Electrical and Mechanical Engineering Squadron - is responsible for the repair and maintenance of all AFM vehicles, generators, plant and other service equipment.

        4th Regiment, AFM

        Established with the AFM review of Oct 30th, 2006, it includes:

        • The AFM Band - takes part in official engagements, performing at ceremonial parades, band displays and other band programmes in Malta and Gozo. Besides their duties as bandsmen, the personnel also perform all military duties.
        • Revenue Security Corps - assists Government in the prevention of smuggling, the protection of revenue and, when necessary, the investigation of contraventions relating to fiscal and monetary laws. The RSC is also responsible for the security and cash escort duties of commercial banks.
        • HQ Company
        • C3I Company

        Emergency Volunteer Reserve Force

        In addition to the regular forces, there is also the Emergency Volunteer Reserve Force, which consists of part-time volunteers to support the regulars at Air Defence & Support Company (ADSC), 1 Regiment AFM.

        Italian Military Mission Malta

        The presence of the Italian Military Mission (IMM) in Malta has taken form in the shape of technical assistance spread over three periods of time. Firstly, between 1973 and 1979, then between 1981 and July 1988, and lastly between July 1988 to date.

        IMM personnel resources in Malta total to 12 Officers and 35 NCOs from the three Service branches of the Italian Armed Forces. It is also equipped with two AB 212 helicopters, 15 heavy plant vehicles, 60 light all-purpose utility vehicles, radio telecommunications, and weapons.

        Ranks of the AFM

        Rang Average Length of service
        Gunner (rank) First Rank
        Lance Bombardier 3 Years
        Bombardier 6-8 Years
        Sergent 12 Years
        Staff Sergeant 14 Years
        Warrant Officer Class 2 16 Years
        Warrant Officer Class 1 18 Years
        Sous lieutenant Officer for 2 Years
        Lieutenant Officer for 2 Years
        Capitaine Officer for 3 Years
        Majeur Officer for 8-10 Years
        lieutenant colonel Officer for 16-18 Years
        Colonel officer for 22-24 years
        Brigadier officer for 25-27 years

        Bref historique

        The AFM was formed upon Malta becoming a republic in 1974, when 1 Regiment Royal Malta Artillery was renamed as 1 Regiment, AFM. This initially continued the artillery role, with 2 Regiment formed as an engineers unit. In 1980, 1 Regiment became a mixed unit, with infantry, aircraft and maritime responsibilities, the artillery element being transferred to 2 Regiment. In 1992, there was a major re-organisation, which led to the formation of 3 Regiment and the current structure.

        The AFM wears a single cap badge, based on that of the Royal Malta Artillery, which consists of a gun, similar to that worn by the Royal Artillery but without the crown, on top of a Maltese Cross, with the motto "Tutela Bellicæ Virtutis" underneath.

        King's Own Malta Regiment

        The King's Own Malta Regiment was a territorial infantry regiment on the British Army colonial list prior to Malta's independence. It was formed in 1801 as the "Regiment of Maltese Militia", existing only until the following year. It was reformed as the "Maltese Militia" by Sir Adrian Dingli in 1852 before disbanding again in 1857. It was raised again, this time as the "Royal Malta Regiment of Militia" in 1889 this regiment was considered to be the successor to the "Maltese Chasseurs" of the early 19th century. The regiment was renamed the "King's Own Royal Malta Regiment of Militia" in 1903, and was disbanded in 1921. The regiment was raised for a fourth time in 1931 as the "King's Own Malta Regiment". Initially on the British Establishment, in 1951 it was transferred to the Malta Territorial Force before becoming part of the Malta Land Force on Malta's independence in 1970. The regiment was disbanded in 1972.


        Since its foundation 970 years ago, many names have been used to identify the Order and its members

        This can be explained by its nine centuries of eventful life and in particular because the Knights have often been forced to move from countries where they once played a leading role.

        The official name of the Order of Malta is the Sovereign Military Hospitaller Order of St. John of Jerusalem of Rhodes and of Malta.

        Abbreviations of the name – Sovereign Military Order of Malta, Sovereign Order of Malta, or Order of Malta – are often used for legal, diplomatic or communication purposes.

        The knights were initially called the Knights Hospitaller (or Hospitallers) to describe their mission. But they were also called the Knights of St John because of the Order’s patron saint, St. John the Baptist, and also of Jerusalem because of their presence in the Holy Land.

        Also used in the past was the term The Religion to emphasise the characteristic of religious confraternity.

        After conquering the island of Rhodes in 1310, they became the Knights of Rhodes. In 1530, the Emperor Charles V ceded the island of Malta to the Knights. Since then the Order’s members are commonly referred to as the Knights of Malta.

        To protect this heritage, the Order of Malta has legally registered 16 versions of its names and emblems in some 100 countries.


        Sovereign Military Order Of Malta

        Settling in Rome

        The Sovereign military Order of Malta after leaving Malta in 1798 had no home for many years. They had lost the majority of their arsenal and riches which were taken over by the French who had ousted the Knights of Malta from the islands. At the time the French navy was sailing to Egypt under the command of Napolean and had stopped in Malta.

        During the following years the Knights of Malta, after having resided in Messina, Catania and Ferrara, finally settled in Rome in 1834 at the Magistral Palace and the Magistral Villa on the Aventine Hill with extra territorial status. In 1869 they were granted extra territoriality by Italy.

        In this way the Knights of Malta immediately lost their stronghold in the centre of the Mediterranean sea and thus their role immediately changed.

        The Most Popular Tourist Attractions Malta Offers

        Day Tours in Malta and Gozo with Guide
        De:
        €350
        Duration: Full Day
        Departs: From your Accommodation
        Explore the historical locations of Malta and Gozo. More info »

        The Three Cities Tour
        De:
        €52
        Duration: Half Day
        Departs: From your Accommodation
        Some of the most remarkable highlights of Malta. More info »

        Settling in a different country meant re-establishing themselves. In the second part of the 19th century, the original mission as hospitallers was again the main concentrated effort of the Order.

        SMOM and names of the order

        Presently the official name is the Sovereign Military Hospitallers Order of St. John of Jerusalem of Rhodes and of Malta.

        For practicability the name is abbreviated as – Sovereign Military Order of Malta or Sovereign Order of Malta in short SMOM, or Order of Malta – are often used for legal, diplomatic or communication purposes.

        Since the head quarters are in Magistral Palace in Rome, the Italian version of the same is ‘Sovrano Militare Ordine Ospedaliero di San Giovanni di Gerusalemme di Rodi e di Malta.’

        But they were also called the Knights of St John because the Order’s patron saint is St. John the Baptist and also of Jerusalem because of their presence in the Holy Land.

        Knights of Malta is generally synonymous with the medieval Order of Knights of Malta also known as Knights Hospitaller or, among other names, Order of St. John.

        They were initially called the Knights Hospitaller (or Hospitallers) to describe their mission. Also used in the past was the term ‘The Religion’ to emphasise the characteristic of religious confraternity. After conquering the island of Rhodes in (1310-1523), they became known as the Knights of Rhodes.

        After they accepted Malta, over which it was sovereign, as their next home in 1530, they were then known as the Knights of Malta.

        The order, although with no official territory of its own, lays claim to a unique international legal status. Under its sovereign status it can print it’s own stamps, coins, license plates, and even provide its own passports for its diplomats for diplomatic business.

        The Order has legally registered its name in 16 languages and emblems in around 100 countries. This enables the Order to maintain its 960 years of unique heritage.

        It has held Permanent Observer status at the United Nations (as does the Red Cross) since 1994 and issues "passports" to its diplomats for diplomatic business but it does not meet the criteria for being an independent country. It lacks territory, a permanent population, police power, and has no economy.

        While the Knights of Malta is recognized as an independent country by the Vatican City (a country that doesn't meet all of the criteria for being an independent country itself) and a handful of other Roman Catholic countries.

        Medical and humanitarian activities

        The National Associations in many countries around the world. Large-scale hospitaller and charitable activities were carried out during World War I, and World War II under Grand Master Fra’ Ludovico Chigi Albani della Rovere (1931-1951).

        Under the Grand Masters Fra’ Angelo de Mojana di Cologna (1962-1988) and Fra’ Andrew Bertie (1988-2008), the projects expanded until they reached the furthermost regions of the world.

        The knights today

        Today the Knights of Malta maintains embassies in various countries like Russia, Spain, Hungary, Poland and holds diplomatic relations with 104 countries. These diplomatic relations help the Order to be able to operate its humanitarian aid programmes in 120 countries. Its institutions are present in 54 countries.

        Today the Sovereign Military Order of Malta has 13,500 Knights and Dames apart from the thousands of volunteers, to operate its humanitarian programs. The Order offers assistance to humanitarian areas in crisis around the globe, like Syria, Democratic Republic of Congo, Haiti and Afghanistan.

        They operate soup kitchens, hospitals and ambulance services around the globe even in European countries. Most of all for the past 50 years they have been dealing extensively with the treatment of leprosy.

        All told, 98,000 members, employees and volunteers work in aid projects in 120 countries the overall annual operating budget can run to 200 million Euros ($271 million), largely funded by European governments, the U.N. and EU.

        Today in Malta

        In the historical agreement reached with the Maltese government in 1998, the Order of St John, was granted the right to occupy the upper part of Fort St. Angelo, comprising of the Magistral Palace, and St. Anne’s chapel. Intensive restoration works of these areas were carried out.

        Embassy of the Sovereign Military Order of Malta

        It is located on top of the St. John’s Cavalier within the fortifications of Valletta, the capital city of Malta.

        The Sovereign Military Order of Malta remains the order that gave the Maltese posterity that still survives in this modern world of today.


        Allied victory (October–November 1942) [ edit | modifier la source]

        British offensive operations [ edit | modifier la source]

        HMS Splendid, photographed on 18 August 1942, ten days after she was commissioned

        While the RAF and Royal Navy defensive operations dominated for the most part, offensive strikes were still being carried out. 𖐞] The year 1942 was particularly impressive for offensive operations as well. Two-thirds of the Italian merchant fleet was sunk 25 per cent by British submarines, 37 per cent by Allied aircraft. Axis forces in North Africa were denied around half of their supplies and two-thirds of their oil. 𖐟]

        The submarines of Simpson's 10th Flotilla were on patrol constantly, except for the period May–July 1942, when Kesselring made a considerable effort against their bases. Their success was not easy to achieve, given most of them were the slow U Class types. Supported by S et T Class vessels, they dropped mines. British submarine commanders became aces while operating from Malta. Commanders Ian McGeoch (commanding HMS Splendid), 𖐠] Hugh "Rufus" Mackenzie and David Wanklyn 𖐡] had particular success. Lieutenant Commander Lennox Napier sank the German tanker Wilhelmsburg (7,020 tons). It was one of the few German tankers exporting oil from Romania. The loss of the ship led Hitler to complain directly to Karl Dönitz, while comparing the Kriegsmarine unfavourably with the Royal Navy. Dönitz argued that he did not have the resources to protect the convoy, though the escort of the ship exceeded that which the Allies could have afforded to give a large convoy in the Atlantic at that point in the war. It was fortunate for Dönitz that Hitler did not probe the defence of the ship further. 𖐢]

        The submarine proved to be one of the most potent weapons in the British armoury when combating Axis convoys. Simpson, and US Captain George Phillips, who replaced him on 23 January 1943, had much success. The estimated tonnage sunk by British U Class submarines alone was 650,000 tons, with another 400,000 tons damaged. The island base, HMS Talbot, supplied 1,790 torpedoes at that time. The number fired by the 10th Flotilla was 1,289, with a hit rate of 30 per cent. 𖐣]

        The Chief of Staff of the DAK, Fritz Bayerlein once claimed:

        We should have taken Alexandria and reached the Suez Canal had it not been for the work of your submarines. 𖐤]

        Wing Commander Patrick Gibbs, OC 39 Squadron

        The offensive was also by air. Wing Commander Patrick Gibbs and his unit, No. 39 Squadron flew their Beauforts against shipping and increased the pressure on Rommel by attacking his supply lines in September. Rommel's position was now critical. He was starved of his supplies while the British reinforced their lines in Egypt, prior to the Second Battle of El Alamein. He complained to the OKW that he was severely short of ammunition and fuel for offensive action. The Axis organised a convoy to relieve the difficulties. Ultra intercepted the Axis communications and Wellingtons of 69 Squadron confirmed the Axis operation was real. Gibbs' Beauforts sank two ships and one of Simpson's submarines sank a third. Rommel still hoped another tanker, the San Andreas, would deliver the 3,198 tons of fuel needed for the Battle of Alam el Halfa. Rommel did not wait for it to dock, and launched the offensive before its arrival. The ship was sunk by an attack led by Gibbs. 𖐥] Of the nine ships sent, five were sunk by Malta's forces. The Beauforts were having a devastating impact on Axis fuel supplies which were now nearly used up. On 1 September, Rommel was forced to retreat. Kesselring handed over Luftwaffe fuel to Rommel, but this merely denied the German air units the means to protect the ground forces, thereby increasing the effectiveness of British air superiority over the frontline. 𖐦]

        In August, Malta's strike forces had contributed to Rommel's difficulties in trying to force an advance into Egypt. In that month, one-third of his supplies and 41 per cent of his fuel was lost. 𖐧] In September 1942, Rommel received only 24 per cent of the 50,000 tons of supplies he needed monthly to continue offensive operations. During September, the Allies sank 33,939 tons of shipping at sea. Many of these supplies had to be brought in via Tripoli, many miles behind the battle front. The lack of food and water caused a sickness rate of 10 per cent among Axis soldiers. 𖐨] The British air-submarine offensive ensured no fuel reached North Africa in the first week of October 1942. Two fuel-carrying ships were sunk, and another lost its cargo despite the crew managing to salvage the ship. As the British offensive at El Alamein began on 23 October 1942, ULTRA was gaining a clear picture of the desperate Axis fuel situation. On 25 October three tankers and one cargo ship carrying fuel and ammunition were sent under heavy air and sea escort, and were likely to be the last ships to reach Rommel while he was at El Alamein. ULTRA intercepted the planned convoy route, and alerted Malta's air units. The three fuel-carrying vessels were sunk by 28 October. It cost the British one Beaufighter, two Beauforts, three (out of six) Blenheims and one Wellington. Rommel lost 44 per cent of his supplies on October, a jump from the 20 per cent lost in September. 𖐩]

        Siege lifted [ edit | modifier la source]

        By August 1942, 163 Spitfires were on hand to defend Malta, 120 were serviceable. 𖐪] HMS Furieux also delivered many Spitfires. On 11 and 17 August and 24 October 1942, under the respective actions, Operation Bellows, Operation Baritone and Operation Train, it brought another 85 Spitfires to Malta. 𖐫] Often, the Spitfires were asked to undertake flights of five and a half hours, travelling the same distance from London to Saint Petersburg. This was achieved using 170-gallon ferry tanks. The ferry tanks, combined with a 29-gallon tank in the rear fuselage, brought the total tank capacity up to 284 gallons. 𖐫]

        Despite the success of Allied convoys in getting through, the month was as bad as any other, combining bombing with food shortages. In response to the threat Malta was now posing to Axis supply lines, the Luftwaffe renewed its attacks on Malta in October 1942. Recognising the critical battle was approaching in North Africa (Second Battle of El Alamein), Kesselring organised Fliegerkorps II in Sicily to neutralise the threat once and for all. 𖐬] On 11 October, the defenders were mass equipped with Spitfire Mk VB/Cs. Over 17 days, the Luftwaffe suffered 34 Ju 88s and 12 Bf 109s destroyed and 18 damaged. RAF losses amounted to 23 Spitfires shot down and 20 crash-landed. The British lost 12 pilots killed. 𖐭] On 16 October, it was clear to Kesselring that the defenders were too strong. He called off the offensive. The situation in North Africa required German air support, so the October offensive marked the last major effort by the Luftwaffe against Malta. 𖐙]

        The losses left the Axis air forces in a depleted state. They could not offer the air support Rommel needed at the frontline. The situation on the island was still stringent going into November, but Park's victory in the air battle was soon followed by news of a major success at the front. At El Alamein in North Africa the British had broken through on land, and by 5 November were advancing rapidly westward. News soon reached Malta of Operation Torch, the Allied landing in Vichy French Morocco and Algeria on 8 November. Some 11 days later, news of the Soviet counterattack during the Battle of Stalingrad increased morale even more. The extent to which the success in North Africa benefited Malta was apparent when a convoy (Operation Stoneage) reached Malta from Alexandria on 20 November virtually unscathed. This convoy is seen as the end of the two-year siege of Malta. On 6 December, another supply convoy under the codename Operation Portcullis reached Malta without suffering any losses. After that, ships sailed to Malta without joining convoys. The capture of North African airfields and the bonus of having air protection all the way to the island enabled the ships to deliver 35,000 tons. In early December, another 55,000 tons arrived. The last air raid over Malta occurred on 20 July 1943. It was the 3,340th alert since 11 June 1940. ⎖] 𖐮]


        Seventeenth century [ edit | modifier la source]

        Main projects [ edit | modifier la source]

        Between 1610 and 1615, the Wignacourt Aqueduct was built to carry water from Dingli and Rabat to the capital Valletta. This aqueduct remained in use until the early 20th century, and most of its arches still survive. ⎘]

        Throughout the course of the seventeenth century, Malta's fortifications were also improved. Lage parts of Gozo's Cittadella were completely rebuilt between 1599 and 1622. The Grand Harbour area was strengthened by the construction of the Floriana Lines and Santa Margherita Lines in the 1630s and 1640s, which encircled the land front of Valletta and that of Birgu and Senglea. Later on, the Cottonera Lines were built around the Santa Margherita Lines between 1670 and 1680. Due to a lack of funds, the Santa Margherita and Cottonera Lines remained unfinished for many years before being completed. In the late seventeenth century, Fort Ricasoli was also built to protect the entrance to the Grand Harbour, while Fort Saint Elmo and Fort Saint Angelo were strengthened.

        Wignacourt Tower, the oldest surviving watchtower in Malta.

        Despite the significant fortifications in the harbour area, by the early seventeenth century, most of the remaining coastline was still largely undefended. In 1605, Garzes Tower was built on the island of Gozo. In the following years, Alof de Wignacourt, continued upgrading the coastal fortifications by building the Wignacourt towers, a series of six bastioned watch towers. During Grandmaster Lascaris' reign, a number of smaller towers were also built. His successor de Redin once again built a series of similar towers. The last coastal tower to be built was Isopu Tower, which was constructed in 1667 during the reign of Nicolas Cotoner. ⎙]

        In 1693, an earthquake damaged many buildings in Malta, particularly in the former capital of Mdina. The cathedral, which had been built during the Norman occupation of Malta, was subsequently demolished and a new Baroque cathedral was built in its place starting from 1697. ⎚]

        In the seventeenth and early eighteenth century, the Order's navy was at its peak. The Order, usually along with other European navies, engaged in naval battles against the Ottomans such as the action of 28 September 1644 or the Battle of the Dardanelles in 1656. Corsairing also became an important part of the Maltese economy until the early 1700s. ⎛]

        Colonization [ edit | modifier la source]

        A Maltese cross is featured on the coat of arms of Saint Barthélemy, a legacy of the Hospitaller colonization of the island

        The Order also took part in the colonization of the Americas. On 21 May 1651, it acquired four islands in the Caribbean: Saint Barthélemy, Saint Christopher, Saint Croix and Saint Martin. These were purchased from the French Compagnie des Îles de l'Amérique which had just been dissolved. The Order controlled the islands under the governorship of Phillippe de Longvilliers de Poincy until his death, and in 1665 the four islands were sold to the French West India Company. This marked the end of the Order's influence outside the Mediterranean. ⎜]


        Military of Malta - History

        The British Period is a very significant era in Maltese history. World Wars and Maltese Independence are the most historic dates of the period. The British legacy still lives on in many aspects of daily life in Malta today.

        After assisting the Maltese to expel the French, the British found themselves sovereign of the Islands, but were at first uncertain as to whether they should retain the territory. The Treaty of Amiens in 1802 established that Malta would be passed back to the Order of St. John, but some locals were not keen to return to their former rulers and requested to remain under British protection.

        As it happened, the Peace of Amiens was short lived and the Napoleonic wars resumed. The British were thus committed to defend Malta and would eventually gain full sovereignty of the Maltese Islands by the provisions of the Treaty of Paris in 1814. From then on, Malta became an important part of the British Empire, a strategic stronghold in the region and a stepping stone for Britain’s expansion to the East.

        Through cycles of war and peace, Malta’s fortunes were inextricably linked to those of Britain. This was never more evident than during World War II when the islands played a pivotal role in the Mediterranean theatre of war. The role of the Maltese Islands during the First World War as a supply station and as a base for the recovery of the injured earned the Islands the title, ‘Nurse of the Mediterranean’.

        The bravery of the Maltese people during the La Seconde Guerre mondiale was acknowledged by King George V who awarded the whole population of Malta his George Cross for valour.

        After the war, the movement for self-determination grew stronger and finally Malta was granted Indépendance on September 21st, 1964. British forces retained a presence in Malta until March 31st 1979 when their military bases on the island were closed. The Islands became part of the British Commonwealth.

        The British Legacy

        Malta was part of the British Empire for over 150 years, so it is hardly surprising that business, laws and education have some British overtones. Today, you’ll find plenty of this special blend of Mediterranean Britishness around in Maltese daily life.

        English is a joint official language with Maltese. It is spoken fluently and widely. But English, as other languages such as Italian, has made an impact on daily conversation in Maltese (Malti). The Maltese often switch effortlessly from Malti to English mid sentence.

        Walking through the capital, Valletta, you’ll come across shops and cafes with British names harking back to mid last century. Visitors are always surprised and charmed to see old-fashioned, red-painted, British letter and phone boxes when this street furniture has all but disappeared in the UK itself.

        Driving is on the left, as in the UK. Out and about on the road, you’ll come across a number of old British cars: Morris Minors, Ford Anglias and Prefects, Triumphs and Bedford lorries. Many are used regularly for daily travel, but others are lovingly cared for vintage models seen out only on special occasions.

        Maltese cooking has also adopted some elements of British fare: local bars and cafes serve the British breakfast and brunch. Beer is a favourite drink here as in the UK, and is sold in ‘pints’ and ‘half pints’ rather than litres.


        Voir la vidéo: Apex Legends трейлер к выходу сезона 4 Ассимиляция