Nautilus SS-168 - Histoire

Nautilus SS-168 - Histoire

Nautile III
(SS~ 168 : dp. 2 730 (surf.), 3 960 (subm.); 1. 371'; b. 33'3"; dr. 15'9" (moyenne;; s. 17 k. (surf. ), 8 k. (subm.); cpl. 88; a. 10 21" tt., 2 6", 2 .30 manger mg.;cl. Nanuhal)

Le troisième Nautilus, initialement nommé V-6 et désigné SF-9, a été redésigné SC-2, le 11 février 1925 ; établi le 10 mai 1927 par le Navy Yard, Mare Island, Vallejo, Californie lancé le 15 mars 1930, parrainé par Mlle Joan Keesling commandé le 1er juillet 1930, le lieutenant Comdr. Thomas J. Doyle, Jr. aux commandes, rebaptisé Nautilus le 19 février 1931 et redésigné SS-168 le 1er juillet 1931.

Le V-6 a opéré à partir de New London, effectuant des tests spéciaux en immersion, jusqu'en mars 1931. Puis, sous le nom de Nautilus, il s'est rendu à Pearl Harbor où il est devenu le vaisseau amiral de la SubDiv 12. Réaffecté à la SubDiv 13 à San Diego, 1935-1938 , puis re-homeported à Pearl Harbor, elle a maintenu un programme régulier d'activités de formation et d'exercices et de problèmes de flotte tout au long de la décennie. En juillet 1941, il entra au chantier naval de Mare Island pour y être modernisé (équipement radio, remotorisation et climatisation) et y resta jusqu'au printemps suivant. Elle a quitté San Francisco le 21 avril 1942, atteignant Pearl Harbor le 28. Le 24 mai, Nautilus est devenu en route pour sa première patrouille de guerre, destination Midway; mission, pour aider à repousser l'attaque attendue par la flotte japonaise.

À 07 h 55, le 4 juin, en approchant de la limite nord de sa zone de patrouille près de Midway, elle a aperçu des mâts à l'horizon. Les avions japonais ont aperçu le sous-marin au même moment et ont commencé à mitrailler. Après avoir plongé à 100 pieds, elle a continué l'observation. A 08h00, une formation de quatre navires ennemis est aperçue : 1 cuirassé et 3 croiseurs. Quelques minutes plus tard, le sous-marin fut à nouveau aperçu depuis les airs et les bombes commencèrent à tomber. Deux des croiseurs ont tenté de se fermer pour tuer et neuf grenades sous-marines ont été larguées à une distance d'environ 1000 mètres.

Lorsque l'attaque a cessé, Nautilus a raboté jusqu'à la profondeur du périscope. Des navires l'entouraient. Apercevant le cuirassé, elle a tiré sur le tube n°2, le n°1 a raté. L'un des croiseurs s'est immédiatement dirigé vers le bateau, qui a plongé à 150 pieds pour attendre l'attaque des grenades sous-marines (08 h 30). À 8 h 46, la profondeur du périscope a de nouveau été ordonnée. Le cuirassé et deux des croiseurs étaient maintenant hors de portée ; mais, l'écho par le tiers a semblé être trop précis pour le confort. A 09h00, le périscope a été levé à nouveau et un porte-avions a été aperçu. Nautilus a changé de cap pour fermer pour une attaque. Le croiseur ennemi a emboîté le pas et à 9 h 18 a attaqué avec 6 grenades sous-marines

À 9 h 55, la télémétrie eeho a cessé et le Nautilus a levé son périséope. Le porte-avions, ses escortes et le croiseur attaquant avaient disparu. À 12 h 53, le porte-avions endommagé Soryu avec deux escortes est aperçu. Une heure plus tard, le SS-168 était passé en position d'attaque. Entre 1359 et 1405, il a tiré 3 torpilles sur le porte-avions, alors à moins de 3000 mètres. Des flammes sont apparues le long du navire lorsque le premier "poisson" a frappé et l'équipage réduit qui avait été à bord du porte-avions a commencé à passer par-dessus bord. Nautilus est allé à 300 pieds comme une attaque prolongée de grenades sous-marines a commencé. À 16 h 10, le sous-marin a atteint la profondeur du périscope. Le porte-avions, en feu sur toute sa longueur, avait été abandonné. À 1941, Nautilus a repris son modèle de patrouille, après avoir utilisé cinq torpilles et survécu à 42 grenades sous-marines.

Entre le 7 et le 9 juin, le Nautilus s'est reconstitué à Midway puis a repris sa patrouille vers l'ouest. Le 20, il opérait au large de Honshu, à l'extrémité nord de la route d'approvisionnement des TokyoMarshalls. Le 22, il endommage un destroyer gardant l'entrée de la mer de Sagami au large d'O Shima. Trois jours plus tard, il coula le destroyer Yamakaze et endommagea un pétrolier. Le 27, elle a envoyé un sampan au fond et le 28, après avoir endommagé un navire marchand, a subi son
la charge de profondeur la plus sévère, livrée par un croiseur, qui l'a forcée à revenir à Pearl Harbor pour des réparations, du 11 juillet au 7 août.

Le Nautilus a quitté les eaux hawaïennes pour sa deuxième patrouille de guerre, une mission spéciale de transport de troupes d'une durée de trois semaines, le 8 août. Naviguant avec Argorzaut (SM 1) et transportant des marines du 2e Bataillon de Raider sous les ordres du lieutenant-colonel Carlson, il est arrivé au large de Makin, le 16 août, pour organiser une attaque visant à détourner l'attention des Japonais des Salomon. Tôt le lendemain matin, elle envoya les Raiders à terre sur Little Makin dans des canots pneumatiques équipés de moteurs hors-bord. À 7 h 03, il a fourni un appui-feu contre les positions ennemies sur la pointe Ukiangong, puis a bombardé les navires ennemis dans le lagon, en coulant deux, une barge de troupes et un bateau de patrouille. À 10 h 39, un avion ennemi apparaît et Nautilus plonge. Deux attaques aériennes ont suivi à 11 h 30 et à 12 h 55. Cette dernière escadrille était composée de 12 avions dont 2 atterrissaient dans la lagune pour décharger des troupes. Environ 35 des renforts se sont rendus à terre pour tirer sur les Américains.

Les marines commencèrent à se retirer à 17 h 00. À 19 h 00, ils lancèrent leurs bateaux. Beaucoup ont été incapables de déclencher les disjoncteurs sans l'aide de leurs moteurs hors-bord endommagés. Seuls sept bateaux et moins de 100 hommes ont atteint le sous-marin cette nuit-là. Les autres, moins 9 qui ont été capturés et exécutés plus tard, découvrant qu'il n'y avait plus de Japonais pour combattre, ont traversé la lagune, d'où ils se sont dirigés vers le sous-marin après la tombée de la nuit le 18. Pensant que tous les marines survivants étaient à bord, le Nautilus et l'Argonaut ont mis le cap sur Hawaï et sont arrivés à Pearl Harbor le 25.

Lors de sa troisième patrouille de guerre, le 15 septembre le 5 novembre, le Nautilus est retourné dans les eaux japonaises pour rejoindre la chaîne de blocus sous-marin qui s'étendait des Kuriles au Nansei Shoto. Malgré une mer agitée, qui a empêché les opérations de profondeur de périscope et les tirs de torpilles pendant une grande partie de la patrouille, et des pannes mécaniques, qui ont entravé les approches des cibles, elle a torpillé et coulé 3 Marus et, en action de surface, a détruit 3 sampans pour ajouter plus de 12 000 tonnes à son tableau de bord. Le 12 octobre, cependant, la patrouille est devenue l'une de ses missions les plus périlleuses. Ce jour-là, elle a subi une lourde charge de profondeur. Le 14, l'équipage remarque une légère nappe de pétrole dans son sillage.

Les mers gênantes désormais protégées en brisant la trace. Le 19, la fuite d'huile s'était considérablement élargie et le 20, premier jour relativement calme depuis le chargement de profondeur, des fuites d'air ont été découvertes. Nautilus laissait une piste aux patrouilles de défense japonaises. Se déplaçant vers une zone plus calme, avec moins d'activité aérienne, elle a continué sa patrouille jusqu'au 24, date à laquelle elle a coulé son troisième Maru de la patrouille, puis s'est dirigée vers la maison. Luek suivit. Aucun avion ennemi n'a été aperçu. Elle a atteint Mi-chemin le 31 octobre, a effectué des réparations temporaires et a continué à Pearl Harbor.

Au cours de sa quatrième patrouille, menée dans les Salomon du 13 décembre 1942 au 4 février 1943, Nautilus a sauvé 26 adultes et 3 enfants du port de Toep (31 décembre-1er janvier), puis a ajouté le cargo Yosinogawa Maru à ses tue et] a endommagé un pétrolier, un cargo et un destroyer. Le 4 février elle est arrivée à Brisbane, a débarqué ses passagers et a navigué pour Pearl Harbor. En arrivant le 15 avril, elle est partie 5 jours plus tard en se dirigeant vers le nord. Le 27, il est entré dans Dutch Harbor, Aiaska, et a commencé à instruire les 7th Army Scouts dans les débarquements amphibies. Elle a embarqué alors 109 Scouts et le 1 mai, s'est dirigée vers Attu. Là, le 11, elle débarqua ses « passagers » cinq heures avant l'assaut principal.

La révision à Mare Island a occupé la majeure partie de l'été et le 16 septembre, le Nautilus s'est échappé de Pearl Harbor pour passer sa 7e patrouille de guerre eonductiIlg photo-reeonnaissanee des Gilberts, se concentrant sur Tarawa, Kuma, Butaritari Abemama et Makin, qui avaient tous été renforcée, en particulier Tarawa, depuis l'excursion du sous-marin en 1942 dans ces eaux. .

Elle est revenue à Tarawa le 18 novembre pour obtenir des informations de dernière minute sur les conditions météorologiques et de surf, les risques d'atterrissage et les résultats des bombardements récents. À 21 h 59, le 19 novembre, la prenant pour une ennemie, Ringgold a tiré sur le Nautilus en envoyant un obus de cinq pouces à travers la tourelle endommageant le drain d'induction principal. Plongeant dès que la topographie le permet, le bateau est gréé pour des grenades sous-marines et l'équipe de contrôle des avaries se met au travail. En moins de deux heures, les réparations ont été suffisantes pour permettre au Nautilus de poursuivre sa mission principale : le débarquement d'un groupe de reconnaissance de 78 hommes, composé de marines de la 5th Amphibious Reconnaissanee Co. et d'un SGout australien, sur Abemama.

A minuit, 20-21 novembre, Nautilus gisait à 3000 yards de Kenna pour décharger ses passagers. En 1500, tous étaient sains et saufs à terre. Dans l'après-midi du 22, le Nautilus a été appelé et a fourni un appui-feu contre la minute, 25 hommes, mais la garnison ennemie de jeu. Plutôt que de saérifier les marines pour faire sortir les Japonais de leurs bunkers, des coups de feu navals avaient été demandés. Les coups de feu se sont avérés précis, tuant 14 personnes, le reste s'est suicidé. Ainsi, au moment où la principale force d'assaut est arrivée le 26, Abemama avait été sécurisé et les préparatifs pour en faire une base aérienne pour la campagne des Marshall avaient commencé.

Le Nautilus est revenu à Pearl Harbor le 4 décembre pour se préparer à sa huitième patrouille de guerre. Condued au nord de Palau et à l'ouest des Mariannes, du 27 janvier au 21 mars 1944, la patrouille a capturé 1 cargo de 6 070 tonnes America Maru, coulé, avec des dommages subis par 3 autres. Le 26 avril, le Nautilus a navigué pour Brisbane, d'où il est parti le 29 mai pour commencer une série de missions spéciales à l'appui des activités de guérilla et de reconnaissance aux Philippines.

Lors de sa neuvième patrouille (du 29 mai au 11 juin), il a transporté des munitions, du pétrole et des réserves sèches au colonel R. V. Bowler sur Mindanao. Entre le 12 juin et le 27 juin, il a transporté une cargaison similaire à Negros et a embarqué des évacués, dont 1 prisonnier de guerre allemand pour Darwin. Au cours de sa 11e patrouille (30 juin-27 juillet), elle a débarqué une équipe de reconnaissance et 12 tonnes de provisions sur l'île de North Pandan, puis a livré des fournitures au colonel Kangleon sur Leyte et au colonel Abeede sur Mindanao. Ses 12e, 13e et 14e patrouilles, elle est revenue aux Philippines centrales a débarqué le personnel et les fournitures à divers points sur Mindanao et Luzon et a transporté des évacués en Australie. Le 25 septembre, au cours de la première de ces trois patrouilles, il s'est échoué sur Iuisan Shoal. Forcé d'alléger sa charge, ses évacués, son courrier, ses documents capturés et sa cargaison ont été envoyés à terre. Tous les matériaux secrets ont été brûlés. Ses réservoirs de carburant de réserve ont été soufflés à sec, du ballast variable a été soufflé par-dessus bord et des munitions de 6" ont été larguées. Avec le soufflage de ses réservoirs de ballast principaux, elle a finalement pu quitter le récif en 3~ heures, malgré la marée descendante, et dégager la zone à l'aube.

Le Nautilus a terminé sa 14e et dernière patrouille à Darwin, le 30 janvier 1945. D'Australie, il a été acheminé vers Philadelphie, où il est arrivé le 25 mai pour être inactivé. Désarmé avec une bouteille de champagne sur le canon avant de 6 pouces, le 30 juin, il a été retiré de la Navy List le 23 juillet et vendu le 16 novembre à la North American Smelting Co. Philadelphia, Pennsylvanie, pour mise au rebut.

Nautilus a remporté la Presidential Unit Citation pour ses patrouilles de guerre agressives dans les eaux contrôlées par l'ennemi ainsi que 14 étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


21 janvier : Lancement du premier sous-marin nucléaire au monde à Groton

Le 21 janvier 1954, des centaines de spectateurs, dont des employés de General Dynamics, des militaires, la Première Dame Mamie Eisenhower et des dizaines de journalistes se sont rassemblés le long des rives de la Tamise pour assister à un événement mémorable. A 10h57, le USS Nautilus, le premier sous-marin nucléaire au monde, a glissé d'une cale sèche à General Dynamics à Groton, Connecticut, lançant officiellement la marine américaine dans l'ère nucléaire.

La Première Dame Mamie Eisenhower baptise le USS Nautilus quelques instants avant que le sous-marin ne soit officiellement lancé dans la Tamise. (Bates Littlehales, National Geographic)

À l'été 1952, le président de l'époque, Harry Truman, s'était rendu au chantier naval de sous-marins de Groton pour poser la quille du Nautile. Seulement un an et demi plus tard, le sous-marin révolutionnaire était prêt à commencer ses premiers essais dans l'eau. Premier navire au monde à être propulsé par un réacteur nucléaire, le Nautile pouvait voyager beaucoup plus loin et plus vite que les sous-marins traditionnels à moteur diesel avec à bord des stations de purification de l'air et de l'eau à la pointe de la technologie, l'équipage pouvait passer des mois sans refaire le plein ni même faire surface pour l'air.


USS Nautilus (SS-168)

USS Nautile (SF-9/SS-168), un sous-marin et l'un des "V-boats", était le troisième navire de la United States Navy à porter le nom. Il a été nommé et désigné à l'origine V-6 (SF-9), mais a été redésigné et a reçu le symbole de classification de la coque SC-2&# 160le 11 février 1925. Sa quille a été posée le 10 mai 1927 par le&# 160Mare Island Naval ShipyardVallejo, Californie. Elle a été&# 160lancé&# 160le 15 mars 1930 parrainé par Mlle Joan Keesling, et&# 160 commissionné&# 160le 1er juillet 1930 avec&# 160Lieutenant Commander&# 160Thomas J. Doyle Jr.&# 160dans le commandement. Avec le sous-marin USS Argonaut, elle a participé au raid sur Makin.


Deuxième patrouille — le Makin Raid [ modifier | modifier la source]

Vue périscopique de l'atoll de Makin

Nautile a quitté les eaux hawaïennes pour sa deuxième patrouille de guerre, une mission spéciale de transport de troupes d'une durée de trois semaines, le 8 août. Naviguer avec sous-marin Argonaute et transportant le Second Raider Battalion sous le commandement du lieutenant-colonel Evans F. Carlson (les Marine Raiders, ou "Carlson's Raiders"), il est arrivé au large de l'atoll de Makin le 16 août pour organiser un raid visant à détourner l'attention des Japonais des Îles Salomon. Tôt le lendemain matin, elle envoya les Raiders à terre sur l'île de Butaritari dans des canots pneumatiques équipés de moteurs hors-bord. À 07h03, il a fourni un appui-feu contre les positions ennemies à Ukiangong Point sur Butaritari et a bombardé des navires ennemis dans le lagon, en coulant deux, une barge de troupes et un patrouilleur. A 10h39, un avion ennemi est apparu et Nautile Colombe. Deux attaques aériennes ont suivi à 11h30 et à 12h55. Ce dernier vol était composé de 12 avions, dont deux atterrissaient dans la lagune pour décharger des troupes. Environ 35 des renforts se sont rendus à terre pour tirer sur les Américains.

Les Marines ont commencé à se retirer à 17h00. A 19h00, ils ont lancé leurs bateaux. Beaucoup n'ont pas pu dégager les brisants sans l'aide de leurs hors-bord endommagés. Seuls sept bateaux et moins de 100 hommes sont revenus cette nuit-là. Les autres, moins neuf qui ont ensuite été capturés et exécutés, ont découvert qu'il n'y avait plus de Japonais pour se battre et ont traversé la lagune, d'où ils se sont dirigés vers le sous-marin après la tombée de la nuit le 18 août. Pensant que tous les marines survivants étaient à bord, Nautile et Argonaute cap sur Pearl Harbor, arrivée le 25 août.


Base de données de la Seconde Guerre mondiale


ww2dbase Après sa mise en service, le sous-marin V-6 a effectué des tests d'immersion spéciaux près de New London, Connecticut, États-Unis jusqu'en mars 1931. Le sous-marin V-6 a été rebaptisé Nautilus le 19 février 1931 et a reçu la nouvelle désignation SS-168 le 1er juillet 1931. Fin 1932 , il est arrivé à Pearl Harbor et est devenu le navire amiral de la division sous-marine 12. Entre 1935 et 1938, il était membre de la division sous-marine 13 à San Diego, Californie, États-Unis. Entre 1939 et 1941, il était basé à Pearl Harbor. En juillet 1941, il entre au Mare Island Navy Yard en Californie pour moderniser son équipement radio, ses moteurs diesel et sa climatisation. Cette modernisation s'est déroulée par l'entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.

ww2dbase Nautilus a terminé la modernisation au printemps 1942 et a atteint Pearl Harbor le 28 avril. Le 24 mai, sous le commandement du lieutenant-commandant William H. Brockman, Jr., il est parti pour sa première patrouille de guerre, à la recherche de la flotte japonaise naviguant pour Midway . À 07 h 55 le 4 juin 1942, elle aperçoit la flotte japonaise à peu près au même moment où les avions japonais aperçoivent le sous-marin. L'avion l'a mitraillée avec des tirs de mitrailleuses, mais elle a plongé à une profondeur de 30 mètres et a continué à observer la flotte japonaise. À 08h00, il a remarqué un croiseur et trois destroyers (identifiés à tort comme un cuirassé et trois croiseurs) avant d'être à nouveau aperçu depuis les airs et attaqué par des bombes. Deux des trois destroyers repérés se sont rapprochés de sa position avec des grenades sous-marines. Nautilus a échappé à l'attaque indemne. Entre 8 h 15 et 8 h 30, il s'est approché de la profondeur du périscope et a découvert qu'il se trouvait au milieu de la flotte japonaise. Elle a tiré deux torpilles d'étrave sur un croiseur (encore une fois identifié à tort comme un cuirassé) l'une a raté le tir et l'autre a raté. À 8 h 30, il est repéré par un destroyer, qui l'attaque avec des grenades sous-marines, la forçant à replonger. À 8 h 46 et 9 h, il s'est élevé deux fois à la profondeur du périscope. À 9 h 18, il a été attaqué par six grenades sous-marines d'un destroyer japonais, l'obligeant à plonger à nouveau. À 9 h 55, il atteignit à nouveau la profondeur du périscope, mais à ce moment-là, il avait perdu la trace des navires japonais. À 12 h 53, elle aperçoit le porte-avions endommagé Kaga (identifié à tort comme Soryu). Après avoir manœuvré en position de tir, il a tiré quatre torpilles sur Kaga entre 1359 et 1405 d'une portée de 2 700 mètres ou moins. La première torpille était coincée dans le tube, tandis que la deuxième et la troisième manquaient largement. Le quatrième a frappé Kaga de plein fouet, effrayant les nageurs à proximité, mais il n'a pas explosé. Ironiquement, la torpille s'est brisée en deux et a fourni des outils de flottaison aux marins japonais. Pour une raison inconnue, l'équipage du Nautilus a signalé un coup de torpille avec des flammes visibles. Les deux destroyers japonais à proximité l'ont attaqué avec une attaque de grenade sous-marine prolongée, la forçant à rester profondément pendant des heures. Elle s'est élevée à la profondeur du périscope à 16 h 10 pour observer l'incendie de Kaga abandonné. À 1941, après avoir survécu à 42 grenades sous-marines, Brockman a ordonné au bateau de quitter la zone. Entre le 7 et le 9 juin, le Nautilus s'est réapprovisionné à Midway, puis a continué sa patrouille. Il atteint les eaux au large de l'île d'origine japonaise de Honshu le 20 juin et endommage un destroyer japonais à l'entrée de la mer de Sagami le 22 juin. Le 25 juin, il coule le destroyer Yamakaze et endommage un pétrolier. Le 27 juin, elle a coulé un sampan en bois. Le 28 juin, il endommage un navire marchand et survit à une intense attaque de grenades sous-marines, bien que les dommages subis mettent fin à sa patrouille. Elle a été réparée à Pearl Harbor du 11 juillet au 7 août.

ww2dbase Brockman a reçu la Navy Cross pour la bataille de Midway.

ww2dbase Nautilus est parti pour sa deuxième patrouille de guerre le 8 août. Lors de cette mission, accompagné d'un sous-marin Argonaut, il a livré le lieutenant-colonel Evans F. Carlson&# 39s Second Raider Battalion à Little Makin au petit matin du 17 août. À 0703 dans le même matin, elle a fourni un appui-feu contre des cibles sur Ukiangong Point, coulant une barge de troupes et un bateau de patrouille. Elle a été attaquée par des avions japonais à 11 h 30 et 12 h 55, la forçant à plonger. Elle ramassa moins de 100 raiders survivants après l'attaque dans la nuit du 18 août et retourna à Pearl Harbor, arrivant le 25 août.

ww2dbase Le 15 septembre 1942, le Nautilus part pour sa troisième patrouille de guerre. Il a patrouillé sur toute la longueur des îles japonaises, des îles Kouriles aux îles Ryukyu. Une mer agitée et des problèmes mécaniques l'ont hanté pendant cette patrouille, mais il a tout de même pu couler deux cargos et trois sampans en bois. Le 12 octobre, après avoir survécu à une attaque de grenades sous-marines, une fuite de pétrole a été découverte. Le 20 octobre, alors que la fuite d'huile s'aggravait, des fuites d'air ont été découvertes. Il s'est déplacé vers une zone avec moins de présence aérienne japonaise afin que les fuites n'exposent pas sa position, et a pu couler un cargo dans la zone la moins fréquentée. Il atteint Midway Island le 31 octobre pour des réparations temporaires et termine sa troisième patrouille de guerre à Pearl Harbor le 5 novembre 1942.

ww2dbase Le 13 décembre, Nautilus est parti sur sa quatrième patrouille. Le 31 décembre 1942 et le 1er janvier 1943, il sauva 26 adultes et trois enfants à Toep Harbor. Il a ensuite coulé le cargo Yosinogawa Maru et endommagé un pétrolier, un cargo et un destroyer. Le 4 février, elle a débarqué les 29 civils secourus à Brisbane, en Australie, mettant ainsi fin à sa quatrième patrouille.

ww2dbase Cinq jours après son arrivée à Pearl Harbor, le Nautilus est parti pour sa cinquième patrouille de guerre le 20 avril 1943. Il est arrivé à Dutch Harbor, en Alaska, aux États-Unis, le 27 avril, et a livré 109 éclaireurs de la 7e armée sur Attu le matin du 11 mai, cinq heures avant l'assaut principal de l'île.

ww2dbase Nautilus a été mis à l'écart au Mare Island Navy Yard pendant la majeure partie de l'été 1943 pour une révision.

ww2dbase Le 16 septembre 1943, le Nautilus a quitté Pearl Harbor pour sa sixième patrouille de guerre avec pour mission principale de recueillir des renseignements dans la région des îles Gilbert. Elle est revenue le 17 octobre avec de précieuses photographies sur Tarawa, Kuma, Butaritari, Abemama, Makin et d'autres îles. Le 18 novembre, lors de sa septième patrouille de guerre, il est retourné à Tarawa pour recueillir les conditions météorologiques et de surf de dernière minute. À 21 h 59 le 19 novembre, il a été pris pour un navire japonais et le destroyer Ringgold lui a tiré dessus, creusant un trou dans sa tourelle avec un obus de 5 pouces. Après des réparations temporaires, il a terminé une mission de livraison de 78 éclaireurs sur Abemama dans la nuit du 20 au 21 novembre, qui ont sécurisé l'île légèrement défendue dans les prochains jours. Nautilus est retourné à Pearl Harbor le 4 décembre.

ww2dbase Le 27 janvier 1944, le Nautilus part pour sa huitième patrouille de guerre. Au large des îles Palau et des îles Mariannes, il coule le cargo America Maru et en endommage trois autres. La patrouille a pris fin le 21 mars, bien qu'elle ait soutenu plusieurs actions de guérilla dans les îles Philippines en avril 1944.

ww2dbase Lors de sa neuvième patrouille commençant le 29 mai 1944, le Nautilus a transporté des munitions, du pétrole et des réserves sèches aux combattants de la guérilla sur Mindanao des îles Philippines. Sa dixième patrouille en juin a vu des missions similaires sur l'île Negros des îles Philippines.

ww2dbase Ses onzième, douzième, treizième et quatorzième patrouilles commençant le 30 juin 1944, Nautilus a débarqué des groupes de reconnaissance et des fournitures à diverses îles dans les îles philippines. Le 31 octobre, lors de la treizième patrouille, il a reçu l'ordre de saborder le sous-marin Darter qui a été endommagé et n'a pas pu être récupéré. De manière embarrassante, les torpilles Nautilus ont raté à plusieurs reprises le Darter, explosant toutes sur le récif. Après les échecs des torpilles, il a été décidé que Darter serait touché par tellement d'obus du canon Nautilus de 6 pouces que rien ne resterait récupérable. Elle a fait escale à Darwin, Australie le 30 janvier 1945 qui a accompli sa quatorzième et dernière patrouille de guerre.

ww2dbase Le Nautilus a été mis hors service à Philadelphie, aux États-Unis, et a été vendu à la ferraille à la North American Smelting Company de Philadelphie le 16 novembre 1945.

ww2dbase Source : United States Navy Dictionary of American Naval Fighting Ships.

Dernière révision majeure : juin 2007

Carte interactive du sous-marin Nautilus (SS-168)

Chronologie opérationnelle de Nautilus

1er juillet 1930 Nautilus a été mis en service.
25 juin 1942 L'USS Nautilus a coulé le destroyer japonais Yamakaze avec 2 torpilles à 60 milles au sud de la baie de Tokyo, au Japon, tous les 226 à bord ont été tués.
27 juin 1942 L'USS Nautilus a coulé le dragueur de mines auxiliaire japonais Musashi Maru à 60 milles au sud de la baie de Tokyo, au Japon.
16 août 1942 Le sous-marin américain USS Nautilus a quitté les Marines américains, "Carlson's Raiders", pour l'île de Makin, elle y resterait pour fournir un appui-feu.
15 juillet 1943 Le sous-marin USS Narwhal a bombardé un aérodrome japonais sur l'île de Matsuwa, dans les îles Kouriles, la première fois que les îles Kouriles étaient attaquées par un navire américain pendant la guerre.
19 novembre 1943 À 21 h 59 près de Tarawa, le sous-marin USS Nautilus a été pris pour un navire japonais et a été la cible de tirs du destroyer USS Ringgold, creusant un trou dans la tourelle.
14 juillet 1944 L'USS Nautilus a livré deux hommes et 30 tonnes de ravitaillement à Lagoma, Leyte, aux Philippines.
30 juin 1945 Le Nautilus a été mis hors service.

Avez-vous apprécié cet article ou trouvé cet article utile? Si tel est le cas, pensez à nous soutenir sur Patreon. Même 1 $ par mois ira loin ! Merci.

Partagez cet article avec vos amis:

Commentaires soumis par les visiteurs

1. William Eggers dit :
27 août 2014 11:11:30

Le 20 mai 2014, un sous-marinier est décédé. Mon père, le CWO4 Walter E. Eggers, USN (Ret) a servi à bord de l'USS Nautilus pendant la Seconde Guerre mondiale pour 9 patrouilles de guerre jusqu'à ce que l'USS Nautilus soit mis hors service. Pour lui et tous les sous-mariniers qui sont morts, la paix éternelle. Merci pour votre courage et votre service. Que Dieu te garde à jamais entre ses mains.q5c

2. Anonyme dit :
11 novembre 2014 19:13:21

A l'auteur de cet article. Si vous vérifiez les archives historiques (factuelles), vous constaterez que le commandant de l'USS Nautilus pendant la bataille de Midway était le lieutenant-comm. William Brockman pas Anderson. cela devrait être corrigé, Google it. Merci de votre intérêt pour cela. Grand-père serait content..

3. C. Peter Chen dit :
12 nov. 2014 15:38:48

Merci, anonyme du 11 novembre 2014, le nom a été corrigé.

4. Wanda Frecks dit :
26 mars 2015 10:29:06

À William Eggers.
Désolé d'apprendre le décès de votre père.
Mon père Henry "Hank" Kudzik a servi sur le Nautilus avec votre père. Mon père vient d'avoir 90 ans et va bien.

5. Mike Clark dit :
16 juin 2016 19:24:28

Mon grand-oncle Nelson Pettebone était également sur ce navire lors de la bataille de Midway, son rang était MM1cl.

6. John B. Collins dit :
7 déc. 2016 07:18:04

Le lieutenant-commandant. G B Rainer était mon ami &
voisin. Ma compréhension était que
il commanda le Nautilus avant le
Attaque de Pearl Harbor, SS-168. Est-ce que n'importe quel-
on vérifie ce fait ??

7. David Stubblebine dit :
7 déc. 2016 12:26:30

M. Collins (ci-dessus) :
UBoat.net a une liste assez complète des commandants de Nautilus (avec un écart de 1932 à 1937) mais aucun Rainer n'est répertorié. Voir : http://uboat.net/allies/warships/ship/2957.html

8. pete reynolds dit :
30 mai 2017 05:29:28

cherche si quelqu'un avec des informations Earl e Lindell en1 était sur ss-168 il est décédé il y a quelques années

9. John W Gamertsfelder dit :
15 nov. 2018 07:15:11

Remarque : le 14 juillet 1944, l'USS Nautilus a livré deux hommes et 30 tonnes de fournitures. aux Philippines & # 39 / Gamertsfelder s'était formé au Texas en tant que météorologue - le livre du météorologue indique qu'il y avait vingt guérilleros philippins, sur Nautilus, qui ont été capturés et exécutés par les Japonais, quelques jours plus tard, le livre dit que le renseignement codé et les rapports météorologiques ont été transmis à Groupe de combat naval du général McArthurs, à des intervalles d'environ 4 heures menant à la bataille du golfe de Leyte, mon père n'a partagé aucun des détails avec moi, et j'ai essayé d'établir des données précises, pour les petits-enfants de Robert Gamertsfelder, je suis son seul enfant , 70 en janvier 2019 les données de www m.ww2db com m'ont ouvert les yeux aujourd'hui 15 novembre 2018

10. WES JORDAN dit :
10 avril 2019 02:53:07

Quelqu'un a-t-il un dossier de William Robert Glenn, connu sous le nom de Bob. A fait le service en Australie et dans le Pacifique.

11. Bill Strickland dit :
27 juil. 2019 20:59:57

Mon oncle Foy B Hester était chef électricien à bord du Nautilus pour la plupart de ses croisières.

12. Gerald T. Milan, Jr. dit :
14 févr. 2020 12:15:36

Mon père, Gerald T. Milan, Sr., a servi à bord du USS NAUTILUS de 1931 à 1933.

13. Nancy (Godsil) Becker dit :
9 mai 2020 07:51:39

Mon père, Thomas Vincent Godsil, était second machiniste (USNR) sur le Nautilus pendant la guerre, mais je n'ai aucune idée de quand. Il a raconté beaucoup d'histoires, et certaines l'étaient. embelli. cela signifierait beaucoup d'en savoir plus sur son temps à bord. Il a également servi sur un destroyer à un moment donné, mais encore une fois, je n'ai pas de dates.

14. Stephen Morast dit :
21 août 2020 17:41:59

Mon père, William Morast, a servi sur le Nautilus de 1940 à décembre 1942. Il était alors membre d'équipage de l'USS Paddle et de l'USS Lamprey.

Tous les commentaires soumis par les visiteurs sont des opinions de ceux qui les soumettent et ne reflètent pas les vues de WW2DB.


Deuxième patrouille - le Raid Makin

Nautile a quitté les eaux hawaïennes pour sa deuxième patrouille de guerre, une mission spéciale de transport de troupes d'une durée de trois semaines, le 8 août. Naviguer avec sous-marin Argonaute et transportant le Second Raider Battalion sous le commandement du lieutenant-colonel Evans F. Carlson (les Marine Raiders, ou "Carlson's Raiders"), il est arrivé au large de l'atoll de Makin le 16 août pour organiser un raid visant à détourner l'attention des Japonais des Îles Salomon. Tôt le lendemain matin, elle envoya les Raiders à terre sur l'île de Butaritari dans des canots pneumatiques équipés de moteurs hors-bord. À 07h03, il a fourni un appui-feu contre les positions ennemies à Ukiangong Point sur Butaritari et a bombardé des navires ennemis dans le lagon, en coulant deux, une barge de troupes et un patrouilleur. A 10h39, un avion ennemi est apparu et Nautile Colombe. Deux attaques aériennes ont suivi à 11h30 et à 12h55. Ce dernier vol était composé de 12 avions, dont deux atterrissaient dans la lagune pour décharger des troupes. Environ 35 des renforts se sont rendus à terre pour tirer sur les Américains.

Les Marines ont commencé à se retirer à 17h00. A 19h00, ils ont lancé leurs bateaux. Beaucoup n'ont pas pu dégager les brisants sans l'aide de leurs hors-bord endommagés. Seuls sept bateaux et moins de 100 hommes sont revenus cette nuit-là. Les autres, moins neuf qui ont ensuite été capturés et exécutés, ont découvert qu'il n'y avait plus de Japonais pour combattre et ont traversé la lagune, d'où ils se sont dirigés vers le sous-marin après la tombée de la nuit le 18 août. Pensant que tous les marines survivants étaient à bord, Nautile et Argonaute cap sur Pearl Harbor, arrivée le 25 août.


Nautilus SS-168 - Histoire


USS Nautilus
SS-168

Modèles Nautilus
Kit à l'échelle 1:350
Aperçu

Nautile (SS-168) et sa soeur Narval (SS-167) étaient les versions américaines des "U-Cruisers" en vogue à la fin des années 20 et au début des années 30. Conçus pour la croisière océanique longue distance, ces bateaux étaient aussi longs qu'un Fletcher destructeur de classe, et déplacé plus. La charge de carburant à elle seule était de 732 tonnes, et l'armement principal se composait de deux armes de calibre 6"/53 dans des supports simples à l'avant et à l'arrière de la tourelle. Nautile et Narval sont facilement identifiables par le pont surélevé du milieu du navire entourant la tourelle de commandement. Quatre tubes lance-torpilles simples ont été installés sous ce pont en 1942. Cliquez ici pour les photos d'archives du navire de guerre USS Nautilus.

USS Nautilus SS-168
Statistiques de l'état civil

Constructeur: Mare Island Navy Yard, 1930
Déplacement: 2 915 tonnes en surface, 4 050 tonnes immergées
Longueur: 371' de long, poutre : 33' 3"
Armement: deux calibre 6"/53

Les modèles Nautilus USS Nautilus SS-168 est un kit de résine pleine coque à l'échelle 1:350 qui comprend une frette en laiton gravé. Maîtrisé par Jon Warneke, la caractéristique la plus distinctive du modèle sont les supports de pont de canon coulés dans le pont principal. Au fur et à mesure que les sous-kits de la Seconde Guerre mondiale disparaissent, celui-ci est grand, plus de 12 "de long. La construction semble être très facile, la plupart du travail consistant à nettoyer le pont d'armes/la tourelle de commandement. Il y a un bloc de coulée fixé au bas de cette pièce. Il faudra l'enlever par ponçage à plat. Utilisez du papier humide/sec collé sur une surface plane. Frottez la pièce en forme de huit jusqu'à ce que la carotte de coulée soit éliminée.


L'USS Nautilus, le premier sous-marin nucléaire au monde, est mis en service

L'USS Nautile, le monde&# x2019s premier sous-marin nucléaire, est commandé par la marine américaine.

Les Nautile a été construit sous la direction du capitaine de la marine américaine Hyman G. Rickover, un brillant ingénieur d'origine russe qui a rejoint le programme atomique américain en 1946. En 1947, il a été mis en charge de la marine&# x2019s programme de propulsion nucléaire et a commencé à travailler sur un sous-marin atomique. Considéré comme un fanatique par ses détracteurs, Rickover a réussi à développer et à livrer le premier sous-marin nucléaire au monde des années avant la date prévue. En 1952, le Nautile‘ keel was laid by President Harry S. Truman, and on January 21, 1954, first lady Mamie Eisenhower broke a bottle of champagne across its bow as it was launched into the Thames River at Groton, Connecticut. Commissioned on September 30, 1954, it first ran under nuclear power on the morning of January 17, 1955.

Much larger than the diesel-electric submarines that preceded it, the Nautile stretched 319 feet and displaced 3,180 tons. It could remain submerged for almost unlimited periods because its atomic engine needed no air and only a very small quantity of nuclear fuel. The uranium-powered nuclear reactor produced steam that drove propulsion turbines, allowing the Nautile to travel underwater at speeds in excess of 20 knots.

In its early years of service, the USS Nautile broke numerous submarine travel records and in August 1958 accomplished the first voyage under the geographic North Pole. After a career spanning 25 years and almost 500,000 miles steamed, the Nautile was decommissioned on March 3, 1980. Designated a National Historic Landmark in 1982, the world’s first nuclear submarine went on exhibit in 1986 as the Historic Ship Nautile at the Submarine Force Museum in Groton, Connecticut.


Nautilus SS-168 - History

2,710 Tons (standard)
3,046 Tons (full load)
385' x 33' 9.5" x 16' 1/4"
8 x 21" torpedo tubs
20 torpedoes
2 x 6" deck gun

Sub History
Built by Portsmouth Naval Shipyard at Kittery, Maine. Laid down as "V-4" on May 1, 1925. Launched on November 10, 1927 and commissioned on April 2, 1928, captain Lieutenant Commander W.M. Quigley.

Assigned to Submarine Division 12 based at Newport, Rhode Island. Underwent trials during January to February 1929 off Provincetown, Massachusetts. On a trial dive, she submerged to a depth of 318', the greatest depth an American submarine had ever reached at the time. On February 26, 1929, V-4 was assigned to Submarine Division 20 (SubDiv 20). Stationed at San Diego arriving March 23 and participated in exercises and cruises off the west coast.

On February 19, 1931 renamed USS Argonaut. and July 1 designated SM-1 (submarine, minelayer). On June 30, 1932 arrived at Pearl Harbor and assigned to SubDiv 7. She carried out mine laying operations, patrol duty, and training. During October 1934 and again in May 1939, Argonaut took part in joint Army-Navy exercises off Hawaii.

During 1939, Argonaut became the flagship of Submarine Squadron 4 (SubRon 4) commanded by Captain Freeland A. Daubin. Returned to the west coast during April 1941 to participate in fleet exercises.

Histoire de la guerre
On November 28, 1941 commanded by Stephen G. Barchet, departed Pearl Harbor to patrol Midway when the Japanese attacked Pearl Harbor. After sunset on December 7, 1941 when Argonaut surfaced, the crew heard naval gunfire off Midway. She submerged and made a sonar approach, the first wartime approach on the enemy, but the pair of Japanese destroyers bombarding Midway had withdrawn before the sumbarine could make an approach to attack.

A week later, Argonaut made contact with another force of Japanese destroyers, but Captain Barchet decided not to attack. On January 22, 1942, returned to Pearl Harbor then to Mare Island for conversion to a troop transport submarine. The two aft mine laying tubes were removed and replaced with torpedo tubes.

USS Argonaut and USS Nautilus (SS-168) were selected to transport Marine Raiders for the "Makin Raid" to relieve pressure on American forces on Guadalcanal. On August 8, the submarines embarked Marines from Companies A and B, 2nd Raider Battalion, and departed for Makin arriving August 16. At 0330am on August 17, the Marines loaded aboard rubber rafts and landed. By midnight of 18 August, the Japanese garrison of about 85 men was wiped out and the force returned to the submarines then returned to Pearl Harbor on August 26.

On September 22, redesignated APS-1 (transport submarine). Departed for Brisbane. During December 1942, departed Brisbane commanded by Lieutenant Commander John R. Pierce to patrol the area between New Britain and Bougainville, south of St. George's Channel. On January 2, 1943 "Argonaut" sank a Japanese gunboat Ebon Maru in the Bismarck Sea.

Histoire de naufrage
On January 10, 1943, while operating between New Britain and Bougainville , Argonaut spotted a convoy of five cargo ships escorted by three destroyers Maikaze, Isokaze, and Hamakaze that had departed Lae bound for Rabaul.

Argonaut fired a torpedo that exploded. Spotted, the destroyers dropped depth charges. When the submarine's bow broke the surface, it was hit by gunfire and sank off the southern coast of New Britain. One hundred and five men went down with the submarine.

Overhead, a B-25 Mitchell returning from a bombing mission was flying in the vicinity and witnessed the attack on Argonaut. A crewman on board the plane saw one destroyer hit by a torpedo, and the destroyers promptly counterattack. Argonaut's bow suddenly broke the water at an unusual angle. It was apparent that a depth charge had severely damaged the submarine. The destroyers continued circling Argonaut and firing shells into her.

On the basis of the report by the B-25 crew that witnessed the attack, Argonaut was credited with damaging a Japanese destroyer.

Japanese records noted a depth charge attack followed by gun fire that "destroyed the top of the sub". None of the Japanese ships were damaged. Possibly, the torpedo explosion was a premature detonation.

Officially, stricken from the Naval Vessel Register on February 26 1943. During World War II, Argonaut earned two battle stars. Officially, Argonaut was never formally designated SS-166 by the U.S. Navy (USN). In her honor, that hull number was never allocate to another boat, in honor of USS Argonaut.

Les proches
Gordon Bowker (son of Bowker)
"My father died aboard the Argonaut on January 10th, 1943"

Contribuer des informations
Êtes-vous un parent ou associé à une personne mentionnée?
Vous avez des photos ou des informations supplémentaires à ajouter ?


Send a message to Submarine Force Museum Association, Home of the USS Nautilus:

60th anniversary of the Polar crossing.

Tune into CBS This Morning at 8:12 for a live remote with Don Dahler, topside on the world's first nuclear powered submarine. Open to the public for tours, and an anchor site of the Thames River Heritage Park. #submarineproud #navymuseums

Update: broadcast time has shifted to 8:12 this morning! Look for us on CBS This Morning at 8:12 am, Wednesday, 10 May. Don Dahler will be live from the U.S. Navy Submarine Force Museum, Home of Historic Ship Nautilus SSN 571 to introduce a segment on Submarines and Submariners in the Submarine Capital of the World, Groton, Connecticut! The segment will feature footage of the nation's first continental sub base, Naval Submarine Base New London, a Virginia Class Submarine, and Naval Submarine School. #submarineproud #navymuseum

Check out the video of the submarine NR-1's sail being put into place at our upcoming new exhibit. unveiled at the ribbon cutting ceremony on June 24th. There is still time to support this great project! Click the link below to support the NR-1! Http://www.supportthenautilus.org/make_a_donation.html

On 30 August 1944, USS FINBACK (SS-230) was ordered to pull lifeguard duty near the Bonin Islands, an archipelago south of Tokyo, Japan, which includes the island of Iwo Jima. An American air attack was imminent and, as usual, subs were assigned to the area to give pilots who were forced to ditch over the water the best possible chance of being picked up. By the following morning, 31 August, FINBACK was in position. The boat spent most of the day roller-coastering up and down, surfacing to assess the progress of the attack and diving when shore batteries or planes lobbed shells or dropped bombs nearby. The next day FINBACK watched as 20 American planes headed for Iwo Jima she managed to get within five miles of the island before the Japanese opened fire and she was forced to back off. But the next day she was able to complete her assigned mission by picking up the three crew members of a downed aircraft. On 2 September, Lieutenant Junior Grade George Bush took off from the aircraft carrier USS SAN JACINTO (CVL-30) in his Grumman TBM Avenger. His target: a Japanese installation on the island of Chichi Jima. Anti-aircraft fire from the ground was punishing and Bush’s plane was soon hit. Although his engine was on fire, he completed the bombing run. Then he turned and flew out over the ocean before ditching. Unfortunately, his two crewmen did not survive, one because he never the left the plane and the other because his parachute did not open. Neither of the bodies was recovered. Shortly after hitting the water Bush scrambled aboard a rubber life raft. Fellow pilots radioed in his position and circled overhead to provide protection they strafed at least one Japanese boat when it set out to capture the downed pilot. At 0933, FINBACK received word of Bush’s plight and immediately set out to retrieve him. A few hours later, Bush recalls, “I saw this thing coming out of the water and I said to myself, ‘Jeez, I hope it’s one of ours.’ ” He was in luck. FINBACK’s crew h

Submarine Force Museum and USS Nautilus

The Submarine Force Museum, located on the Thames River in Groton, Connecticut, maintains the world's finest collection of submarine artifacts.

SeaPerch

One of the SeaPerches retrieving a piece of pool noodle that had fallen in.


Voir la vidéo: Transitioning Graco Nautilus 65 from Harness to Highback Belt-Positioning Mode