L'annonce du président Obama sur l'environnement et l'économie le 26 janvier 2009 - Historique

L'annonce du président Obama sur l'environnement et l'économie le 26 janvier 2009 - Historique

LE PRESIDENT : Bonjour à tous. Nous avons eu une réunion très constructive avec les membres de la Chambre, les membres du caucus républicain. Je suis un peu en retard pour mes collègues du Sénat -- d'anciens collègues du Sénat.

Et le message principal que j'ai, c'est que les statistiques soulignent chaque jour l'urgence de la situation économique. Le peuple américain attend de l'action. Ils veulent que nous mettions en place un plan de relance qui remette les gens au travail, qui crée des investissements qui assurent notre indépendance énergétique à long terme, un système de santé efficace, un système d'éducation qui fonctionne; ils veulent que notre infrastructure soit reconstruite, et ils veulent que cela soit fait avec sagesse, afin que nous ne gaspillions pas l'argent des contribuables.

Comme je l'ai expliqué au caucus républicain de la Chambre, et je l'expliquerai à mes anciens collègues du Sénat, le plan de relance que nous avons proposé et qui fait son chemin au Congrès n'est qu'une jambe dans un tabouret à plusieurs pieds. Nous devrons encore avoir une bien meilleure réglementation financière, nous devons relancer le crédit, nous devrons faire face aux actifs en difficulté que de nombreuses banques détiennent encore et qui font le -- qui ont bloqué le système de crédit. Nous allons devoir nous coordonner avec d'autres pays, car nous avons maintenant un problème mondial.

Je suis absolument convaincu que nous pouvons traiter ces problèmes, mais la clé en ce moment est de s'assurer que nous maintenons la politique au minimum. Il existe des différences philosophiques légitimes avec certaines parties de mon plan que les républicains ont, et je respecte cela. Dans certains cas, ils peuvent tout simplement ne pas être aussi familiarisés avec le contenu de l'emballage que je le souhaiterais. Je n'attends pas un accord à cent pour cent de mes collègues républicains, mais j'espère que nous pourrons tous mettre la politique de côté et faire les affaires du peuple américain dès maintenant. D'accord.


Voir la vidéo: Présidentielle: Barack Obama annonce son soutien à Macron