Galerie des dirigeants et dictateurs communistes

Galerie des dirigeants et dictateurs communistes

Le communisme en tant qu'idéologie est apparu dans le sillage de la première révolution industrielle lorsque les travailleurs surmenés et sous-payés se sont sentis exploités et ont cherché une meilleure représentation au gouvernement. Le Manifeste Communiste, tel que défini par Karl Marx et Friedrich Engels, appelait à une société sans classes où chaque personne contribuerait selon ses capacités et recevrait selon ses besoins.

Alors que Marx n'a jamais vu le communisme en action de son vivant, Vladimir Lénine a dirigé la Révolution d'Octobre en Russie en 1917, renversant le régime impérial et créant le Parti communiste de l'Union soviétique. Le communisme s'est ensuite étendu à la Chine, puis à Cuba, au Vietnam et en Corée.

La vision originale et supérieure du communisme, telle qu'elle est décrite par Marx et Engels, n'a jamais été mise en œuvre. Mais une série de dirigeants et de dictateurs de l'Union soviétique à la Chine à Cuba qualifieraient leurs gouvernements de communistes. Beaucoup de ces dirigeants, dont Joseph Staline et Mao Zedong, étaient brutaux dans leur régime, supervisant le meurtre de masse de millions de leurs propres citoyens. Ils sont également venus pour représenter un côté de la guerre froide avec les États-Unis.

Vous voulez plus d'HISTOIRE ? Lire la suite:

Comment les photos sont devenues une arme dans la grande purge de Staline

Pourquoi le Parti communiste a défendu les garçons de Scottsboro

Comment la Corée du Nord nourrit ses populations appauvries Paranoïa

La perestroïka a-t-elle causé la chute de l'Union soviétique ?

Comment la diplomatie du ping-pong a dégelé la guerre froide


Décès de dictateurs : comment 13 dirigeants notoires sont morts

Vivre par l'épée, mourir par l'épée ? Pour les dictateurs brutaux, l'adage est le plus souvent complètement faux.

En fait, les dictateurs et les chefs de guerre sont plus susceptibles de mourir de vieillesse ou de maladie que des mains d'une population enragée ou d'un assassin sournois, selon une analyse de Matthew White, auteur de "The Great Big Book of Horrible Things: The Definitive Chronicle des 100 pires atrocités de l'histoire" (WW Norton & Company, 2011). Le retour de White sur l'histoire a révélé que 60% des bellicistes oppressifs vivaient "heureux pour toujours".

Il y a peut-être peu de justice pour les méchants, mais la mort de dictateurs fournit des histoires assez intéressantes. Voici comment 13 des dirigeants modernes les plus notoires au monde ont donné un coup de pied dans le seau.


Les dix dirigeants les plus maléfiques de l'histoire

1 Adolf Hitler Adolf Hitler (20 avril 1889 - 30 avril 1945) était un homme politique allemand qui était le chef du parti nazi, chancelier de l'Allemagne de 1933 à 1945 et Führer de l'Allemagne nazie de 1934 à 1945. En tant que dictateur de l'Allemagne nazie, il a déclenché la Seconde Guerre mondiale en Europe avec l'invasion de la Pologne en septembre. Lire la suite.

Je déteste Hitler parce qu'il a commencé l'Holocauste, tué je ne sais pas combien de personnes, il pense que les nazis sont les meilleurs, et il est mauvais. Et sa moustache est stupide.

Cet homme (ou quoi qu'il soit) a tué plus de 15 000 000 de personnes pendant son règne, il a également envoyé des enfants à la guerre pour commettre des assassinats et combattre en première ligne quel psychopathe cet homme est un meurtrier et un terroriste.

Cette volonté, était, est et restera toujours au numéro un. Vous avez tué 15 millions, déclenché la Seconde Guerre mondiale, qui a tué des MILLIONS et détruit tout un continent ? Aucun pays n'a de mots.

Hitler est sans aucun doute le dirigeant le plus diabolique de l'Allemagne et des autres avec une moustache stupide tout en étant le crétin assoiffé de pouvoir finalement raciste à tous battre Staline, Mao Zedong, Muhammad, Pol pot, Vlad l'empaleur, George Bush, Kim jung un, Kim jun il, Barack Obama et Ivan le terrible ensemble. Ok, oubliez que j'ai dit Obama et Bush parce qu'ils ne sont techniquement pas des dictateurs malfaisants. Eh bien, Bush n'est pas un stratège talentueux et Barack est à peu près détesté pour alimenter de gros dictateurs russes affamés, des psychopathes religieux, des terroristes redémarrés et enfin et surtout de gros chefs philippins confrontés à de la merde qui dirigent avant de réfléchir, mais revenons au point Hitler est terriblement mauvais leader avec une moustache stupide qui fait honte à J Jonah Jameson.

2 Joseph Staline Joseph Vissarionovich Staline était un dictateur géorgien, et était le chef de l'Union soviétique du milieu des années 1920 jusqu'à sa mort en 1953. Occupant le poste de secrétaire général du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique, il était effectivement le dictateur de l'Etat.

Quiconque n'était pas d'accord avec la décision communiste était envoyé au Goulag ou torturé et exécuté. Une survivante raconte qu'une femme est entrée dans une chambre de torture de la prison et a trouvé son mari sur une chaise avec ses pieds brûlés et la peau avait été décollée. De plus, ses yeux avaient été arrachés et ses lèvres coupées.
Je sais que des scientifiques nazis ont fait des expériences sur des jumeaux dans les camps de concentration et ont essayé de changer la couleur des yeux des prisonniers.
Après tout ce que j'ai lu sur la Seconde Guerre mondiale, je dois dire que Josef Staline était le pire. Rappelez-vous qu'il n'aimait pas non plus les juifs et les envoya au goulag. Peu importait qui vous étiez si vous n'étiez pas d'accord avec la règle soviétique, vous seriez torturé ou tué. Staline a laissé le KGB tuer des gens qu'il considérait comme une menace, parce qu'il voulait diriger l'URSS.
Quand sa femme est morte, personne n'a pu voir la réaction de Staline. Il n'a pas pleuré, il ne s'est pas mis en colère. Lorsque son propre fils a été capturé par les Allemands, il n'a même pas essayé de négocier. Il a dit au . Suite

Filthy Top Evil Commie Swine Retard qui a causé l'HOLODOMOR qui était très mauvais et qui a tué plus de 40 millions de personnes. Hitler en plus d'être un dictateur scumbag.

Cet homme est un cauchemar absolu pour avoir tué 40 millions de personnes. On peut soutenir qu'Hitler a littéralement anéanti l'ensemble de l'État juif, mais Staline remporte le gâteau pour avoir été l'un des dirigeants les plus brutaux qui ait jamais existé. Son règne de terreur ne fonctionne pas seulement sur la famine pour rendre "l'URSS" grand mais aussi sa paranoïa et sa peur que les gens ne l'assassinent. Des millions de personnes ont souffert sous lui. Son inhumanité lui vaut un trône de crânes et un océan rempli du sang d'innocents et même de sa propre femme et de son fils parce qu'il ne voulait pas "négocier avec les fascistes".

Staline est bien pire qu'Hitler. Au moins, Hitler a essayé de préserver l'identité allemande et a tué quiconque n'était pas blanc/allemand/non juif. Staline a tué 50 millions d'ethnies différentes et son propre peuple par rapport au nombre d'environ 7 millions de personnes tuées par le régime nazi, qui étaient pour la plupart d'ethnies et de nationalités différentes. De plus, les malades ont torturé, les exécutions qu'il a infligées à des gens par l'intermédiaire du KGB.

3 Mao Zedong Mao Zedong, également translittéré sous le nom de Mao Tsé-toung et communément appelé président Mao, était un révolutionnaire communiste chinois et père fondateur de la République populaire de Chine, qu'il a gouvernée en tant que président du Parti communiste chinois depuis sa création en 1949, jusqu'à sa mort en 1976. . Lire la suite.

Les historiens argumentent sur le nombre de décès à attribuer à Mao, mais le nombre est très probablement de 70 millions. Mao a tué des gens juste pour résoudre les problèmes de la Chine. Il n'en parlait pas mal d'eux et ne se souciait même pas d'eux. D'un autre côté, Hitler cherchait à éliminer les personnes les moins désirables de son Allemagne. Le monde savait mais ne l'a pas vraiment arrêté. Mao a juste tué des gens par la famine, le travail ou l'exécution. Il était rusé. Je souhaite que plus de gens apprennent à son sujet et voient qu'il était tout simplement diabolique.

Bon sang, ce mec est diabolique ! Ignorant le fait qu'il a tué un tas de citoyens, les gens qu'il a tués sont pour la plupart des étudiants universitaires et des médecins, pouvez-vous le croire ? En fait, il a en quelque sorte drogué les soldats pour les retourner contre leur propre peuple, il est sacrément fou, je vous le dis ! Et c'est lui qui laisse les étudiants s'opposer à lui en premier lieu, quoi ?! Sauf qu'il a totalement ruiné le pays en provoquant une famine (tué

20 pour cent de personnes), en détruisant des milliers d'anciens objets d'artisanat, en lavant le cerveau des gens pour tuer des érudits et des artistes et écrivains célèbres dans la grande révolution culturelle. il perd probablement son contact en vieillissant !

Responsable de la mort de 65 millions de Chinois, Mao Zedong est le meurtrier numéro un de tous les temps. Mao a été aidé par Staline dans la guerre pour mettre en œuvre le communisme en Chine.

Ce chef chauve, méchant et stupide commet le plus de meurtres alors Adolf Hitler et Joseph Staline. Il devrait être le numéro 1. Responsable de déconner soit

4 Vlad l'Empaleur Vlad III (connu sous le nom de « Vlad l'Empaleur » ou « Vlad Dracula », né en 1431) était un monarque roumain. Il était le souverain de Valachie un total de trois fois avant sa mort en 1476/7. Il est surtout connu pour sa réputation de dictateur et ses horribles méthodes de torture et exécutions, dans lesquelles il a servi comme . Lire la suite.

Ce type fait ressembler Hitler, Staline et Zendong à des anges ! Il a littéralement tué 50 000 personnes de manière horrible, créative et brutale. Il empalait des corps nus sur des pieux de bois, il faisait bouillir des enfants et obligeait leurs parents à les manger, il mangeait du pain trempé de sang. Les tipis adoraient voir les gens mourir. Pourquoi Justin Bieber était au-dessus de cette excuse dégoûtante d'un organisme vivant me dépasse !

1) Vlad a mangé dans les champs de cadavres pourris empalés, trempant son pain dans un bol de leur sang. Il a même fait couper le nez d'un de ses invités et a empalé l'homme pour simplement s'être bouché le nez pendant le dîner à cause de l'odeur de pourriture.

2) Ces champs étaient mixtes entre les personnes accrochées aux pointes, et celles qui recevaient le bout rond. L'extrémité ronde a été insérée dans l'anus et y a été suspendue pendant des jours jusqu'à ce qu'elle meure des intempéries ou de la déshydratation.

Pensez-y. Un champ de cadavres en décomposition, des centaines de personnes hurlant d'agonie, et ce type ne perd pas l'appétit, ça lui donne vraiment faim ?

3) La plupart des autres méchants de l'histoire ont ordonné des massacres à des fins politiques ou pour exploiter le travail gratuit. C'est arrivé au point où Vlad emmenait des innocents pour empaler juste parce qu'il s'en fout de rire à haute voix.

Ce n'était pas un monstre terrible comme la plupart de ces gens fous et avides de pouvoir. C'était un homme triste et triste qui voulait se venger de son traitement après avoir été témoin des atrocités de la guerre et avoir courageusement sauvé son peuple du massacre. Le retour à la maison a paralysé son esprit déchiré par la bataille. Pensez à cela, nous avons aujourd'hui des soldats qui reviennent de la guerre effrayés à vie et nous utilisons des armes qui font exploser les gens ou les déchirent à distance. Imaginez maintenant devoir aller au combat avec les armes de cette époque et les dégâts que cela causerait après la guerre sans aucune morale. Il a également eu aussi près de NO CRIME pendant son règne.

Hitler a peut-être tué beaucoup de gens, mais en termes de mal, vlad mérite le numéro un. Il empalait les gens en mettant de longs piquets en bois dans l'anus des gens jusqu'à ce que le piquet sorte de leur bouche. Parfois, il les empalait par devant ou par derrière. Il a coupé les parties génitales des gens. Il faisait bouillir les nourrissons et les enfants et forçait leurs parents à les manger. Il a bu le sang des gens, il s'est martelé le chapeau de deux gars sur la tête où ils ne pourraient jamais l'enlever juste parce qu'ils ne se sont pas inclinés devant lui. Il est allé dans des champs de cadavres pourris et s'est moqué d'eux. C'est probablement vrai, Satan pourrait ne pas accueillir ce maniaque en enfer.

5 Pol Pot Pol Pot, né Saloth Sar, était un révolutionnaire cambodgien qui a dirigé les Khmers rouges de 1963 à 1997. De 1963 à 1981, il a été secrétaire général du Parti communiste du Kampuchéa.

Pol Pot est responsable du meurtre de 25% de la population de son pays (le Cambodge). En pourcentage, il a tué plus que quiconque.

Agriculteur au Cambodge avec une vision. Il était le chef de la révolution communiste. Création d'un État policier avec pour mission de ramener le Cambodge à un État agricole. A créé des camps de la mort pour tous les professionnels (ceux qui n'étaient pas des agriculteurs) et a assassiné plus de 3 000 000 de personnes. Finalement, le Vietnam communiste est venu les aider parce que c'était si mauvais là-bas

Pol pot était complètement fou. Il a certes tué 3 MILLIONS de cambodgiens innocents pour labourer le sol à mains nues. Dans sa plus grande prison, seulement 15 personnes sont sorties vivantes. Ses fermes étaient connues sous le nom de « champs de la mort ». Au moins Hitler a donné une raison pour la mort de 6 millions de juifs. C'était peut-être un mensonge, mais ça ira (sans dire que Hitler était un homme bon) ! Son prisonnier détient le record du « plus grand criminel de guerre condamné au 21e siècle »

Après Obama ? Êtes-vous des gens mentaux? Peut-être que tout le monde des barrages l'est. Pol Pot, Amin, régime Somoza, allez. Voyons maintenant ce que fait le nouveau clown en poste. Bien sûr Bush, Clinton, Roosevelts, bla bla bla. MAIS jusqu'à ce que vous viviez dans un pays où, il est plus facile et moins cher d'obtenir une arme à feu, contre 5 livres de riz. Et la police arrache vos proches de vos bras. ETATS-UNIS. est un endroit agréable. Si vous ne l'aimez pas. LAISSER

6 Mahomet Muhammad (570 après JC - 632 après JC) était un prophète arabe, mieux connu comme la figure centrale (et le dernier prophète) de la religion abrahamique de l'Islam et est parmi les figures historiques les plus vénérées et les plus importantes au monde.

C'est ridicule! Le Prophète Muhammad (psl) était un homme doux et aimant ! S'il était méchant, pensez-vous que des millions de personnes à travers le monde suivraient la religion qui l'a envoyé prêcher par Allah ? Lisez simplement ceci et décidez si vous pensez ou non que des mots comme celui-ci sortiraient de la bouche d'un homme maléfique : "Vous ne faites pas de mal à ceux qui vous font du mal, mais vous traitez avec eux avec pardon et gentillesse"
Je suis une fille de quatorze ans, et même je sais qu'un homme mauvais n'aurait pas dit des mots aussi significatifs et beaux. Je pense que vous devez utiliser votre cerveau et redéfinir le sens du "mal" dans votre petit monde naïf.

Mahomet ? sérieusement maintenant, obtenez les faits de votre mère, jeunes enfants. Dis guy est un vrai leader il vous oriente vers le bon chemin il est affectueux gentil respectueux et doux et patient vous le choisissez? lis le coran il te dira

Il est le numéro 1 le plus grand humain de ce monde

Pourquoi? il n'a jamais menti n'a jamais cherché à se venger un vrai leader ne s'énerve jamais patient et doux.

Alors les enfants au lieu de le choisir choisissent quelqu'un d'autre au lieu d'un leader

Continue de dire du mal de lui

Dieu vous regarde pendant que vous pourrissez en enfer.

s'il était méchant pourquoi cette religion est-elle créée ?

plus de milliards d'abonnés.

c'est le prophète de dieu le plus aimé

s'il était si mauvais, pourquoi est-il prophète ? pourquoi est un leader? pourquoi est-il le plus grand des humains ?

réponds à ça avant de parler de lui

Le créateur de l'Islam, l'idéologie la plus dangereuse de tous les temps, était un meurtrier de masse, un assassin, un esclavagiste, un esclavagiste sexuel, un violeur et un pédophile, etc. pas vivre leur vie exactement comme cet homme le voulait.

Pas un chef d'état mais un chef religieux et un prophète autoproclamé. Mais, certainement un dangereux.

Il est bien archivé et connu que les habitants de La Mecque ne s'intéressaient pas à ce que Mohammed avait à dire et l'ont banni de La Mecque parce qu'ils ne voulaient pas se convertir à l'islam et ne croyaient pas ce qu'il avait à dire.

Mais, il reviendra plus tard avec un groupe d'adeptes qu'il a acquis et a forcé l'Islam à La Mecque par la force brutale. La violence prévaudrait alors et Muhammed réussirait à imposer l'islam au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et dans une grande partie de l'Espagne, tentant même de convertir la Gaule par la violence mais les Gaulois (français) les repoussaient.

Le Coran énonce clairement entre autres : « tuez le non-croyant où qu'il se trouve », c'est-à-dire tuez le non-croyant (l'« infidèle »). Le Coran prêche continuellement qu'Allah ne sera satisfait que lorsque tout le monde sera musulman et que tout le monde devrait être converti, et la violence est continuellement promue comme un moyen viable d'y parvenir. Suite

7 Kim Jong Il Kim Jong-il était le chef suprême de la République populaire démocratique de Corée, communément appelée Corée du Nord, de 1994 à 2011. Au début des années 1980, Kim était devenu l'héritier présomptif de la direction du pays et a occupé des postes importants dans le organes du parti et de l'armée.

Au moins son neveu l'a exécuté alors maintenant il y a un bébé stupide au lieu de deux.

Je viens de Corée du Sud et je le déteste. Je me suis toujours demandé pourquoi il essayait même de se battre avec le monde entier. Il est assez idiot pour essayer de se battre 1 sur 1000000.

Le tubby tubby le plus diabolique du monde

Son neveu n'était-il pas mauvais aussi

8 Kim Jong Un Kim Jong-un est le président du Parti des travailleurs de Corée et le chef suprême de la République populaire démocratique de Corée, communément appelée la Corée du Nord.

L'homme le plus maléfique vivant qui tue des gens de manière brutale, mais il ne peut heureusement pas faire grand-chose avec le sien, car le médecin le mettrait SCHWEINHUND les mains sur son petit bouton rouge mais juste pour le moment.

Mal. Petit. Gros. Stupide. Comment les États-Unis peuvent-ils déclencher des milliers de problèmes au Moyen-Orient et ne PAS lui faire sauter la cervelle. Je pense qu'il le mérite le plus, il est comme Adolf Hitler 2.0. Quelqu'un est d'accord ? Comment quelqu'un peut-il penser que mettre un télétubby maniaque fou au contrôle de quoi que ce soit est une bonne idée ? Je ne comprends pas, je vais le mettre dans le tiroir où j'ai mis Osama, Adolf et Justin Bieber.

Pourquoi est-il inférieur à Bush ? Regardez aussi ci-dessous Obama, je pense qu'Attila le hun est bien pire que les soins de santé semi-socialistes.

La pire chose qu'il ait faite est de manger des chiens parce qu'ils sont plus importants que les personnes qu'il a blessées

9 Ivan le Terrible Ivan IV Vasilyevich, communément appelé Ivan le Terrible ou Ivan le Redoutable, fut le Grand Prince de Moscou de 1533 à 1547, puis le Tsar de toute la Russie jusqu'à sa mort en 1584. Le dernier titre fut utilisé par tous ses successeurs.

Il était terrible, il a battu sa belle-fille enceinte, provoquant une fausse couche lorsque son fils a entendu. de cela, il l'a confronté mais Ivan l'a tué. Il a également envahi la ville appelée Novgorod et a ordonné que 500 à 1000 personnes soient torturées à mort devant lui chaque jour, y compris être écorchées, éventrées, frites et battues à mort. 60 000 personnes ont été tuées sans parler des milliers de personnes qui ont été tuées à d'autres occasions. Il a forcé des centaines de parents à regarder leurs enfants être torturés et tués.

Ivan le Terrible. Ivan l'horrible. Son surnom est tout à fait correct.

Étranger : Salut, comment t'appelles-tu ?
Ivan : *sort son épée.*
Étranger : Oh-oh.

Je ne devrais pas avoir besoin de vous dire ce qui se passe ensuite.

Il est mort en jouant aux échecs apparemment. Il était aussi un empereur extrêmement sanglant

Quand il était plus jeune, il aimait lancer des animaux de grands immeubles

10 Ousama Ben Laden Oussama ben Mohammed ben Awad ben Laden était un terroriste apatride né en Arabie saoudite. Il a été l'un des fondateurs d'al-Qaïda, l'organisation qui a revendiqué les attentats du 11 septembre contre les États-Unis, ainsi que de nombreuses autres attaques massives contre des cibles civiles et militaires dans le monde. . Lire la suite.

Il a commencé tout ce que les Américains, les Moyen-Orientaux et les Européens considèrent aujourd'hui comme du terrorisme, de la haine et du désastre. Sans lui, le capot probable qu'une fille au hasard dans un hijab s'appelle un terroriste serait presque incompréhensible. La création d'ISIS n'aurait pas été près de commencer. Des parties emblématiques des États-Unis seraient toujours là. Et des millions de personnes du monde entier seraient encore en vie

Je me demande pourquoi celui-ci est septième. Son niveau de méchanceté est sûrement égal, sinon supérieur, à celui d'Hitler ? Et pourquoi Obama est-il 3ème ? Ce n'est peut-être pas un bon président, mais il n'est certainement pas aussi méchant qu'Hitler ou Ben Laden qui sont responsables de la mort de millions d'innocents. Un crétin comme Laden devrait figurer dans le top 3.

A causé des attaques terroristes qui ont fait des milliers de morts
9/11 (2001)
Bombardement de train (2007), et a donné aux musulmans une mauvaise réputation.

Il laisse une mauvaise impression sur ce que sont réellement les musulmans et les autres peuples du Moyen-Orient.

11 George W. Bush George Walker Bush est un homme politique et homme d'affaires américain né le 6 juillet 1946. Il a été le 43e président des États-Unis de 2001 à 2009 et le 46e gouverneur du Texas de 1995 à 2000. Il est le fils aîné de Barbara et George HW

Je suis un démocrate pur et dur, un libéral au cœur saignant, etc., et je ne supporte aucun des Bush - dans le contexte d'être des dirigeants - mais ils ne sont pas mauvais. Il est stupide, ils sont tous corrompus dans une certaine mesure, mais il n'a pas plus tué les gens qui sont morts le 11 septembre qu'Hillary n'a tué les victimes de Benghazi. Son incompétence a été un facteur du « succès » de l'attaque terroriste, mais vous ne savez pas qu'il aurait pu l'empêcher ou que s'il avait évité ce plan particulier, Oussama n'en aurait pas eu un autre prêt et en attente. Dick Cheney est diabolique, W n'était que sa marionnette stupide. Quoi qu'il en soit, vous ne pouvez pas le mettre sur la même liste qu'Hitler. Et celui qui a dit qu'Obama fait passer W pour Winston Churchill est un imbécile.

Sous l'administration Bush, c'était une bonne raison pour laquelle les gens en dehors des États-Unis détestaient les Américains. En plus de Dick Cheney qui s'est vu confier un rôle important en encourageant la guerre contre les Irakiens. George Bush est pire que Nixon, sauf que Bush faisait la guerre pendant que Nixon mettait fin à la guerre. La guerre en Irak a été la plus grande erreur de l'histoire, c'est donc une bonne raison pour laquelle le 11 septembre s'est produit à cause de ce vieil homme. Un homme qui ne sait clairement pas comment résoudre les problèmes en Amérique. Nous avons soutenu Obama pour une bonne raison à cause de la crise financière.

Vous les gens ignorez de le blâmer pour chaque problème dans ce pays, il a commencé des décennies avant qu'il n'étudie l'économie, il aurait pu faire plus pour aider, mais il a fait beaucoup pour aider mais il n'en a pas été crédité. Le coût de la vie moyen ainsi que le taux de rémunération moyen dans le pays avaient augmenté et augmenté chaque année dans l'histoire américaine jusqu'à la fin des années 70, ce qui a conduit la dernière génération à être la première de l'histoire américaine à être moins bien lotie financièrement que leurs parents pour l'opportunité. suivi d'une déstabilisation lente mais régulière des crédits immobiliers amorcée dans les années 80 conduisant à l'éclatement de la bulle. Suivi par la signature de l'ALENA et d'accords commerciaux dégoûtants à l'étranger qui ont littéralement rendu moins cher la construction de choses à travers le monde et leur renvoi, entraînant la fermeture de plus de 50 000 usines depuis les années 90. RIEN N'ÉTAIT DE SA FAUTE !

A apporté la destruction totale sur une grande nation. L'un des pires de tous les temps. Pire pour l'économie, a commencé une guerre basée sur des mensonges (meurtre), a amené le copinage à un nouveau niveau, des allégements fiscaux sans précédent pour les riches conduisant à ce que la classe moyenne commence à s'estomper. Échec horrible en tant que communicateur, a parlé comme un imbécile stupide. Il faudra une génération ou plus aux États-Unis pour se remettre de Bush. Il devrait être emprisonné.

12 Attila le Hun Attila, souvent appelé Attila le Hun, était le souverain des Huns de 434 jusqu'à sa mort en mars 453.

Pourquoi ton nom est-il si difficile à prononcer

Le mot 'Horrible' le résume parfaitement

13 Saddam Hussein Saddam Hussein Abd al-Majid al-Tikriti a été le cinquième président de l'Iraq, siégeant en cette qualité du 16 juillet 1979 au 9 avril 2003. Un membre dirigeant du parti socialiste arabe révolutionnaire Baas, et plus tard, le Ba basé à Bagdad Parti 'ath et son organisation régionale Parti Baath – Région Irak—qui . Lire la suite.

Saddam n'en a peut-être pas tué autant que Staline ou Hitler, mais quand il tue des gens, il demande à ses mercenaires de la manière la plus brutale : Brûlez, enterrez-les vivants, Bassins acides, jetez-les du troisième étage. D'ailleurs lorsque vous commettez un "péché" contre le grand chef, non seulement vous serez exécuté par vous-même mais votre père et vos oncles subiront le même sort.

En fait, Saddam n'avait pas d'armes nucléaires. Lisez un journal, bon sang ! Alors qu'il n'avait pas d'ADM, il a utilisé des attaques au gaz, sous prétexte de les tester, pour tenter d'éliminer le peuple kurde qui peuple le nord de l'Irak. C'était un monstre, et je suis content qu'il soit mort.

14 Idi Amin Idi Amin Dada était un homme politique et officier militaire ougandais. Il a été président de l'Ouganda de 1971 à 1979. Amin est né à Koboko ou à Kampala d'un père Kakwa et d'une mère Lugbara. En 1946, il rejoint les King's African Rifles de l'armée coloniale britannique.

Vous ne savez rien de cet homme. Il est le plus grand nationaliste que la petite nation ougandaise ait eu/aura jamais ! Certains d'entre vous publient des choses dont ils ne parlent pas ! J'y ai vécu pendant son régime. Si vous voulez comparer, voyez ce que le régime actuel qui est au pouvoir depuis 30 ans fait aux indigènes ougandais. Avez-vous vu ce qu'ils ont fait dans le Nord pendant 20 ans ! Vous n'avez probablement JAMAIS VU LE MASSACRE A KASESE ! ou comment des innocents ont été rassemblés sous prétexte qu'ils ont assassiné Kawesi en emprisonnant notamment un enfant de 2 ans !

Ce type hachait ses ennemis/personnes qu'il avait punies, gardait leurs restes dans son réfrigérateur comme trophées et se moquait d'eux. Si quoi que ce soit, il devrait être là-haut à côté de Vlad l'Empaleur.

Cet homme était vraiment satanique. Il a même mangé la viande de ses victimes. Pouvez-vous imaginer la façon dont ces gens ont été tourmentés en étant traités comme des animaux destinés à la nourriture.

Je peux seulement dire qu'il était juste mauvais. S'il devait revenir sur cette terre, même satan se repentirait.

15 Gengis Khan Gengis Khan v. 1162 - 18 août 1227, né Temüjin, était le fondateur et le grand Khan de l'empire mongol, qui est devenu le plus grand empire contigu de l'histoire après sa mort.

Gengis Khan n'était pas un leader maléfique. Il a créé le plus grand empire connu de l'homme et, de ce fait, a uni tous les peuples qu'il a conquis. Cela a contribué à répandre la religion et la culture. Et à tous les commentaires disant qu'il a assassiné tout le monde, y compris les femmes et les enfants, il a donné aux gens une chance de le rejoindre et de prospérer sous lui et d'obtenir la protection qu'il était prêt à donner. Il tuait tout le monde seulement s'ils ne l'acceptaient pas sur son offre. Hé, c'est mieux que de tuer tout le monde à cause de leur religion AKA Hitler.

Gengis Khan a massacré (les bébés, les hommes, les femmes n'avaient pas d'importance) toute la population d'un village, mais 1 personne ou 2 qu'il a autorisées à s'enfuir après avoir incendié toute la ville / le village afin que la prochaine ville se rende sans se battre même s'ils où beaucoup plus fort que l'armée mongole envahissante.

Il est également devenu l'un des premiers dirigeants à adopter une religion libre et a créé un ensemble de lois qui ressemblent davantage à des commandements qu'à de mauvaises lois meurtrières. Allez simplement à l'exposition Gengis Khan qui vous aidera à voir le vrai Gengis et non le monstre cruel que tout le monde veut qu'il soit

Gengis Khan était horrible, il y a encore à ce jour une grande partie de ses descendants directs en raison du nombre de femmes qu'il a rappées, sans parler du fait qu'il n'avait même pas de morale ou de raison pour cela, il vient juste d'arriver en F.S.U. et gauche.

Dévasté le peuple du Congo en asservissant et en exploitant un peuple libre. Facilement aussi mauvais qu'Hitler et a causé la mort de millions de personnes. Couper les mains des enfants et tourmenter les femmes pour que les hommes travaillent plus dur. Le roi Léopold était brutal

Ce type était peut-être encore pire qu'Hitler. Il a tué des quantités innommables de personnes.

A assassiné 10 millions de personnes au Congo et mutilé des millions d'innocents

Fondamentalement Hitler mais avec un nombre de corps encore plus élevé

17 Fidel Castro Fidel Alejandro Castro Ruz, connu sous le nom de Fidel Castro (13 août 1926 - 25 novembre 2016), était un homme politique et révolutionnaire cubain qui a gouverné la République de Cuba en tant que Premier ministre de 1959 à 1976, puis en tant que président de 1976 à 2008. Politiquement un marxiste-léniniste et nationaliste cubain, il . Lire la suite.

Castro doit être l'un des meilleurs menteurs de l'histoire, comme Trump, mais beaucoup plus habile à convaincre les autres d'ignorer les preuves disponibles. Il a tué environ 18 % de la population pour prendre le pouvoir (se débarrassant de 4 % supplémentaires en les exilant) et a fait brûler tout livre promouvant la liberté de pensée. Un vrai monstre, basé sur ses actions.

Comme beaucoup d'autres dictateurs latino-américains, mais a réussi à rester au pouvoir en se vendant comme un leader de gauche pour les pauvres. En réalité, sous le régime communiste de Cuba, tout le monde est devenu pauvre, mais lui et sa famille

La vraie chose à propos des États-Unis est d'essayer de l'assassiner et le reste est dû au système de cuisson au sein de leur gouvernement.

Je veux dire qu'il voulait jeter le président de Cuba par-dessus bord dans une voiture en mouvement.

18 Bachar el-Assad Bashar Hafez al-Assad est l'actuel président de la Syrie, en poste depuis le 17 juillet 2000. Il est également commandant en chef des Forces armées syriennes, secrétaire général du parti arabe socialiste Baas au pouvoir et secrétaire régional de la branche du parti en Syrie.

Pourquoi Jésus, Muhammad, Obama et Bush sont-ils AU-DESSUS du président de la Syrie ?

19 Dick Cheney Richard Bruce Cheney, généralement connu sous le nom de Dick Cheney, est un homme politique et homme d'affaires américain qui a été le 46e vice-président des États-Unis de 2001 à 2009, sous le président George W. Bush.

Il a poussé à la guerre avec son propre programme et a laissé Bush prendre le feu pour cela. Il a manipulé Bush comme une marionnette et a gagné des millions en vendant des armes à l'armée américaine.

Parlez de conflit d'intérêts, il est et sera toujours un ennemi de la liberté des gens partout, y compris la constitution des États-Unis. Bush manipulé et le complexe Miltary Ind à sa propre conception.

Pourquoi serait-il parmi les dirigeants les plus pervers de l'histoire. Tous ceux qui ont mis Cheney sur cette liste, grandissent.

20 Donald Trump Donald John Trump (né le 14 juin 1946) est un homme d'affaires américain, personnalité de la télévision, homme politique et 45e président des États-Unis. Né et élevé dans le Queens, à New York, Trump a obtenu un diplôme en économie de la Wharton School de l'Université de Pennsylvanie en 1968. En 1971, . Lire la suite.

POURQUOI EST-IL SUR LE #22, IL DEVRAIT ÊTRE NUMÉRO 2. Il pense qu'il est le meilleur et quand il a perdu les élections, il a posté 3 FOIS DE FAUX RÉSULTATS sur Twitter. Son logo 'Make America great again' ou quoi que ce soit n'est pas vrai. Il a rendu l'Amérique 'pire' (pas vraiment mais toujours mauvaise). Il ne se soucie que des riches et encourage le racisme ou les comportements racistes. Après la colline du Capitole, je suis content que Joe Biden soit le président. Et il n'a pas assisté à l'inauguration JUSTE PARCE qu'il a perdu et qu'il était fou. Et en plus, il a été destitué DEUX FOIS.

Les mots ne peuvent pas décrire ce narcissique auto-promotionnel. Il est un tyran et induit en erreur ceux qui le soutiennent. Il est sur le point de créer une nouvelle guerre civile. Il soutient soi-disant les opinions chrétiennes conservatrices, mais il a enfreint à peu près chacun des 10 commandements. Et pire encore, il a détruit la réputation des États-Unis en tant que leader mondial auprès de tous nos alliés. L'histoire ne sera pas gentille avec ce monstre.

Il dit qu'il est un grand président, dit-il. FAUX NOUVELLES ! Je sors un livre sur des extraterrestres stupides et inutiles qui sont comme ce gros orange

Il est raciste, sexiste, homophobe, xénophobe, néo-nazi qui ne se soucie de personne d'autre que de lui-même. Il n'a rien fait pour améliorer le pays, et il en a fait la risée du monde.

21 Ajit Pai Ajit Varadaraj Pai (né le 10 janvier 1973) est un directeur des télécommunications qui est président de la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis. Il est le premier Indien d'Amérique à occuper ce poste. Il a occupé divers postes à la FCC depuis sa nomination à la commission. Lire la suite.

Pas besoin de commentaire. nous savons tous.

22 Kim il Sung Kim Il-sung a été le premier guide suprême de la Corée du Nord, depuis sa création en 1948 jusqu'à sa mort en 1994. Il a occupé les postes de Premier ministre de 1948 à 1972 et de président de 1972 à 1994.

Celui qui a commencé ce qui ne va vraiment pas dans le monde.

Il est tout aussi mauvais que son fils et son petit-fils

Il était terrible, mais son fils et son petit-fils sont BEAUCOUP pires

les démocrates comme lui méritaient d'être punis

23 Karl Marx Karl Marx was a German philosopher, economist, historian, political theorist, sociologist, journalist and revolutionary socialist. Born in Trier to a middle-class family, Marx studied law and Hegelian philosophy.

Marx was never a leader, the man was a fantastic philosopher. pretty much exemplifying the phrase "All men are created equal" (even though he didn't say it) he wanted equal rights, and equal pay, for everyone. and for some reason, he's on a list with evil mothers like Caligula, Hitler, Zedong, Castro, Stalin, (and worst of all) MARGARET THATCHER

His idea of communism was actually beautiful. He would love that everyone got paid equally, had the same rights, etc. But he didn't think about the person who would make all the rules, the dictator. So it was a good idea but bad in real life.

He's the bastard who created the idea of communism and started all the bull with stalin and castro and mao zedong etc. This douche bag belongs in tje number one spot

Lol that is so stupid that is like putting plato or aristotle on this list. He was literally just a writer/philosopher.

24 Hideki Tojo Hideki Tōjō was a general of the Imperial Japanese Army, the leader of the Imperial Rule Assistance Association, and the 27th Prime Minister of Japan during much of World War II, from October 17, 1941, to July 22, 1944. As Prime Minister, he was responsible for ordering the attack on Pearl Harbor, . Lire la suite.

He is the real leader of Japan. All the blame is put on the emperor but it was really the prime minister who gave all the orders to the soldiers like in the war against China

The Japanese Hitler should be his nckname if it isn't already

I don't know who dis dude is

25 Vladimir Putin Vladimir Vladimirovich Putin has been the President of Russia since 7 May 2012, succeeding Dmitry Medvedev. He was also President from 2000-2008.

This picture is the funniest thing I've seen all day. anyway I belive this guy was a pretty bad president but. some of the people on here are not EVIL like barack obama. he may have been bad but..not evil (cheers to anyone who finds this comment)

He orders the Russians to occupy countries (like Georgia) and threatens countries that Russia could conquer them in two days (I know he said this about Poland and Romania). Very terroristic state he rules.

Riding a bear through a river of vodka, how majestic our glorious leader is HAIL PUTIN

I guess one thing he did good is sing the National anthem with his country.


4 Saddam Hussein

Saddam Hussein ruled Iraq as its president from 1979 to 2003. Described as one of the last of the great dictators of the 20th century, his regime caused the deaths of at least 250,000 Iraqis. Saddam was deposed in 2003 when a U.S led coalition invaded Iraq. Accused of crimes against humanity, Saddam Hussein was sentenced to death in 2006.


Vlad Tepes

This famous prince found a great pleasure in torturing and killing people. You all must have heard about ‘Dracula.’ This famous character is inspired by the evil prince of Wallachia, Romania. He has used many different techniques for torturing the people like burning, boiling, cutting off the limbs, mutilating sexual organs, driving nails in head and skinning etc. One of his most favorite methods due to which he is known as ‘Vlad the Impaler’ was impalement. He has ruled over the empire from 1448 to 1476. In this tie period, he has lost and regained power three times.


6. Congo Free State Horrors 1885-1908

Private forces under the control of Leopold II of Belgium carried out mass murders, mutilations, and other crimes against the Congolese in order to encourage the gathering of valuable raw materials, principally rubber.

Significant deaths also occurred due to major disease outbreaks and starvation caused by population displacement and poor treatment.

Estimates of the death toll vary considerably because of the lack of a formal census before 1924.

However, a commonly cited figure of 10 million deaths was obtained by estimating a 50% decline in the total population during the Congo Free State and applying it to the total population of 10 million in 1924.


2 Kim Il Sung -- Eternal President of the Democratic People's Republic of Korea

If you ever wondered how North Korea's Kim Jong Il got so crazy, wonder no more. With a father like Kim Il Sung, it is a wonder that Jong Il is not in a straitjacket and commanding a roomful of troll dolls to be his army.

Kim Il Sung was the first president of North Korea after World War II, in 1945. His appointment by the Soviets demonstrated exactly how little they cared about the Koreans, because Kim wasn't very Korean at all (he had only eight years of formal schooling, and all of it in China -- he spoke so little Korean that he had to be coached during his first speech). The Soviets didn't realize he was nuts until he started the Korean War, which accomplished nothing beyond destroying half the country. And then, the man went truly apeshit.

He told his people that during WWII, he had taken part in more than 100,000 battles over 15 years. That computes to roughly 20 battles a day. Oh, and WWII lasted only six years. Do we even need to mention that in reality he hardly saw any combat in WWII? He also said that he could turn sand into rice and cross rivers on leaves, believing himself to be some sort of Korean Jesus.

Kim then made 20 different "Kim Il Sung Badges" for people to wear, so that different classes could wear different badges. He had someone write a "Song of General Kim Il Sung." The first two bars were used as intervals in Korean radio and television, and in 2005, the Korean space program blasted that song into space, giving warning to aliens about the terribly contagious stupidity we have on Earth. In other words, he came up with the North Korean tradition of making propaganda a priority above food, education and sanity.

But don't worry, he got what was coming to him .

Oh, attendez. Kim died a fat and happy man in 1994.

A 10-day mourning period ensued, and hundreds of thousands of brainwashed Koreans came from all over the country to cry dramatically at the body. Thousands committed suicide, as obviously, there was no more reason to live.

In 1998, Kim Jong Il posthumously made his father the Eternal President of the Republic. Clearly, he could never fill those shoes.

Related: 5 Insane Petty Crimes Committed by North Korea


Key dictators from 20th century Latin America

Ancient Romans gave executive powers with the goal of completing an extraordinary task to a chief magistrate. This “dictator” was limited in their powers to only the task at hand—the fulfilment of the task meant the retraction of these executive powers.

The definition of a dictator has evolved since the times of Julius Caesar. Now, a dictatorship involves the establishment of a regime that recalls democratic rights and freedoms, and the concentration of power within the hands of a few instead of a larger government. Dictatorships arise through violence or non-violent means, but they almost always result in the loss of liberties, corruption, and human rights abuses.

In the latter half of the 20th century, Latin America witnessed a rise in authoritarian regimes across the expanse of the region—often with multiple dictators following different political ideologies. During the Cold War, the United States government and the CIA guided several uprisings in Latin American nations to prevent the establishment of socialist policies and propped up puppet regimes, with little thought to the lives lost in the process.

This gallery lists some of the chief dictators of Latin American during this period of authoritarianism which brought crime, corruption, and terror to the people in these nations.


Kim Jong Il and his showmanship

The recent figures of the Kim dynasty in North Korea are known as total laughingstocks worldwide, but they're also simultaneously known to be incredibly dangerous. So how do we resolve this conundrum? What makes figures like Kim Jong Il so unnerving is that they're highly unpredictable and cruel while at the same time being beloved by their countrymen. For example, Kim Jong Il's reign was marked by a lot of pomp and circumstance. His arrival to any given place was treated as nothing less than a total celebration. It all boils down to the culture's core values of nationalism, filial respect, and utopia.

But while parades and displays of appreciation for their leader were being put on, Kim Jong Il was starving his nation and having people killed left and right. "Called the "Dear Leader" by his people," the New York Times writes, "Kim Jong-il presided with an iron hand over a country he kept on the edge of starvation and collapse, fostering perhaps the last personality cult in the Communist world even as he banished citizens deemed disloyal to gulags or sent assassins after defectors." It's because the Kim dynasty is able to keep their civilians in awe and worship that they can get away with so many horrors. It's all about presentation.


How Kim Jong Il Became the Most Successful Dictator in Modern History

Kim Jong Il was a real-life Dr. Evil, intent on being taken seriously and yet almost unfailingly laughed at.

Strutting and pouf-haired, a self-described connoisseur of fine wine and cigars as well as (according to North Korea's ever-inventive media) a brilliant inventor who shot 38 under par his first time playing golf, Kim would have been outright comical had one been able to get past the fact that he brought death and untold misery to millions of people. And that he endangered many more around the world with his reckless pursuit of a nuclear bomb and other weapons. Kim, whose death at age 69 was announced by North Korean media on Sunday, was also the master of what may be the last truly totalitarian dictatorship on earth, one that is likely to continue now under his son Kim Jong Un, his apparent successor.

Even as democracy seems to flourish anew elsewhere, the bizarre, undying dynasty of death and defiance that the Kim family has overseen for 65 years is likely to be affected only marginally by the passing of Kim Jong Il.

I first became convinced of the peculiar staying power of the North Korean regime 11 years ago, when I got to see Kim Jong Il up close. The date was October 22, 2000. Like much of what he did as North Korea's "Dear Leader," the encounter came as a big surprise. A group of us reporters were accompanying then-Secretary of State Madeleine Albright on her historic visit to North Korea. As the sun set over Pyongyang, the capital of Kim's reclusive country, we were ushered into a giant circular stadium. We had been told we were about to see a "gymnastics show." The stadium was silent as we walked in, as if empty. But when we looked around, we saw that every seat was filled with what North Korean officials later said were more than 100,000 people. On the field, arrayed before us, were tens of thousands of performers dressed in brightly colored outfits and carrying red flags. They all just stood there, unmoving and unspeaking, like set pieces in a vast diorama.

Then, suddenly, in walked Albright and Kim Jong Il, the Mao-suited "Dear Leader" of this communist nation of 21 million people. Kim was an odd-looking fellow, pudgy and not much taller than the diminutive secretary, with his hair bouffed up to gain another inch or two. But you wouldn't know it from the reaction: Instantly the entire audience stood and erupted into torrential applause and shouts, every black-suited Korean craning toward Kim, each trying to out-clap the other. As one, the performers on the field surged forward, cheering and jumping up and down in front of him.

Just as suddenly, as if by the flick of a master switch, the cheering stopped and the lights dimmed. Kim and Albright sat down next to each other. What followed was at once awesome, somewhat terrifying, and by far superior to any halftime show at the Super Bowl. Demonstrating a degree of precise synchronization that would have made any Broadway choreographer envious, some 100,000 acrobats and dancers performed for an hour themes from the 55-year history of their glorious "revolution" (which, in truth, was the Soviet installation of Kim Jong Il's father, Kim Il Sung, in 1945). Thousands of legs and arms moved in near-perfect unison hundreds of petite, rouge-cheeked girls no more than 7 or 8 years old did multiple handsprings to the tune of such numbers as "The Leader Will Always Be With Us" and "My Country Under the Sunshine of the Party." Acrobats slid along ropes hundreds of feet above the performers, or were catapulted across half the length of the stadium onto nets. Barely anyone missed a step.

At the far side of stadium, vast images of the great moments of the revolution flashed and shifted before us. It took only several minutes before we realized that this portion of the stadium consisted of what officials later said was another 50,000 people, each with a book of colored placards in his hands. By turning the placards in tight array on cue from a conductor, this multitudinous cast pulled off amazing trompe l'oeil feats. They created giant ocean waves and flashes of lightning in the "raging sea of difficulty" faced by the revolution. They depicted tractors plowing up fallow earth to defeat the 1997 famine, and a global map of the "54 occasions" that Kim Il Sung had to visit his erstwhile communist friends (all gone now) abroad. Thematically, it was ridiculous pictorially, it was brilliant.

The show had been intended to impress upon Albright, the most senior American official ever to journey to Pyongyang, that communism was alive and well, if only in this lonely Asian outpost. It succeeded somewhat. "Only a totalitarian state could bring this off," I whispered to one of my companions, trying to make up in glibness what I lacked in comprehension.

I thought of that scene often in subsequent years as I heard U.S. officials predict that North Korea would soon go the way of other communist and totalitarian dictatorships. And I thought of it again on Sunday when the North Korean state media, reverent to the end, announced that Kim had died of a heart ailment on a train on Dec. 17 due to a "great mental and physical strain" during a "high intensity field inspection."

The West, somewhat amused by the efforts of the 5-foot-3 Kim to get its attention, kept waiting for him to be toppled. He was an appalling, immoral man who privately indulged in expensive cognac and cigars while his people starved who once kidnapped South Korean movie celebrities so he could start his own film industry. In a secret meeting that George W. Bush had with Republican senators in 2002 -- reported by my then-Newsweek colleague, Howard Fineman -- the U.S. president called Kim a hateful "pygmy" who behaved like "a spoiled child at a dinner table." (After those remarks were reported, North Korean officials regularly complained to Washington-based Korea scholar Selig Harrison, who visited Pyongyang often: "How can we deal with you when your leader doesn't show us even a minimum of respect?") Paul Wolfowitz, Bush's often-errant deputy Defense Secretary, declared in 2004 that North Korea was "teetering on the edge of economic collapse" and suggested a freeze in aid would bring political collapse as well.

But there is a reason that hasn't happened -- and why it's not likely to happen soon, even now. There is, perhaps, no totalitarianism in the world that is as all-embracing as North Korea's. Something like it hasn't existed since Stalin died (and with him a personality cult very much like that which surrounds the Kims). I have spent time in other police states, but even in some of the most vicious of them, an undercurrent of dissent ran like a subterranean stream through the back rooms of restaurants, bars, and private meeting rooms. Even under Saddam Hussein, Iraqi cab drivers would glance around when pressed and spit out their hatred of the dictator. Dissidents in Myanmar, during the worst of the crackdown, would whisper their fealty to democracy leader Aung San Suu Kyi. In Vietnam, Saigon residents would raise their eyebrows and snort at the central planners in the North. In China, after Mao's death, there was a reappraisal of his policies, and the Communist Party ultimately allowed that some elements of "Mao Zedong Thought," like the disastrous Great Leap Forward of the '50s or the Cultural Revolution of the '60s, had not been successful.

But in North Korea, long after Stalinism has become a yellowing chapter in the history books elsewhere -- and despite intermittent reports of a power struggle at the top -- there is little evidence that dissent among the public exists at all, even today. The effects of the Arab Spring seem to have reached China, and possibly Russia. But there are no reports of any democracy movement in North Korea. Very few people yet seem willing to question whether the Kim family dynasty might be to blame for an economic slide that took the North from parity with South Korea, as recently as the 1960s, to one of the highest rates of malnutrition in the world and the death of hundreds of thousands of people from starvation.

It is too simplistic to attribute this mindset to a mere fear of repression or self-censorship. Yes, according to State Department human-rights reports and the few defectors to make it out of North Korea, there are gulags in remote areas for the wrong-thinking. But on the whole, there seems little in the way of independent thought to censor. One foreign resident of Pyongyang, when asked on our trip in 2000 if he had ever seen any evidence of dissent -- even over drinks with North Korean associates -- responded: "Never. Nothing." North Korea's regime has come the closest of any society to what Orwell called, in 1984, the literal inability to conceive an unorthodox thought. If one sets aside the fact that North Korea is an economic sinkhole, and that its freedom-loving enemies are crowding in upon it from every side, it may even be called the most successful totalitarianism in modern history.

The natural response of Americans has been to say that this must and will change. But that is to underestimate the peculiar staying power of North Korean totalitarianism. There is a reason why the regime of the Kims survives while, all around it, the Soviet bloc disintegrated and the Chinese opened up and reformed. The North Korean regime's ideology, called juche, is often simplistically defined as Korean self-reliance and ridiculed in the West. But to the North Korean elites, juche is still a powerfully intoxicating brew of traditional Korean xenophobia and nationalism, Confucian respect for authority, and utopian Marxism-Leninism. The party embodies all of these ideals -- nationalism, filial respect, utopia. Exploiting this confluence of philosophies and experiences, Kim Il Sung and Kim Jong Il created "an impermeable and absolutist state that many have compared to a religious cult," wrote longtime Korea observer, Don Oberdorfer in his 1997 book, "The Two Koreas."

Hence it hasn't broken down, long after other regimes have, despite a smorgasbord of Western policies ranging from tough sanctions to occasional freezes in aid. George W. Bush started off with confrontation and ended up launching controversial diplomacy with North Korea that was disowned by his most hawkish supporters, including Vice President Dick Cheney. But that too failed to move Pyongyang to give up its nuclear program. Secretary of State Hillary Clinton has also set a policy of "strategic patience" with North Korea, refusing to offer any new incentives to Pyongyang in order to induce it to return to nuclear-disarmament talks.

That policy seemed to have had little more success than past ones. Things grew only more tense, including open hostilities between North and South Korea in 2010. In recent months, the U.S. has lurched back toward diplomacy, mostly secretly. Before Kim's death, Pyongyang and Washington were reportedly set to hold meetings in Beijing on Thursday to discuss a possible resumption of the long-suspended "six-party" talks on the North's nuclear weapons program.

But, sadly, these efforts are unlikely to make any headway as long as the North Korean regime remains in place, its character unchanged.


Voir la vidéo: Genève, paradis des dictateurs. Temps Présent