Plongeur SS-2 - Historique

Plongeur SS-2 - Historique

Piston

(SS: dp. 149 (n.), 168 (subm.); 1. 85'3"; n. 11'6"; dr. 11';
s. 15 kilos. (surf.), 8 k. (soumis); cpl. 7; une. 2 18 tt)

Le plongeur, le premier torpilleur sous-marin à être construit pour la Marine, a été autorisé par le Congrès le 3 mars 1893. Un contrat pour sa construction a été attribué à Holland Torpedo Boat Co. le 13 mars 1895. Cependant, le bateau et le contrat ont été signés en avril 1900.

(SS-2 : dp. 107,1. 63'10", b. 11'11" dr. 10'7", s. 8 k. (surf.),
7 k. 1 18" tt; cl. A-l)

Le premier plongeur (SS-2) a été posé le 21 mai 1901 au chantier naval Crescent, Elizabethport, N.J. en sous-traitance de J. P. Holland Torpedo Boat Co., Iaunehed le 1er février 1902 ; parrainé par Mlle Ernestine Wardwell, et commandé à New Suffolk, L.I. 19 septembre 1903, lieutenant Charles P. Nelson aux commandes.

Après la mise en service, le plongeur s'est rendu à la Naval Torpedo Station, Newport, R.I., et a opéré dans et autour de Provincetown et Newport. Elle a effectué des tests et effectué des travaux expérimentaux sur les machines, les armements et les tseties, donnant à la Marine des informations inestimables sur le nouveau domaine de la guerre sous-marine. Sa plus grande contribution a peut-être été la formation de son propre équipage et de ceux d'autres sous-marins en voie d'achèvement. Après une révision au Holland Dock de mars à novembre 1904, le bateau reprit ses fonctions d'essai.

Le président Theodore Roosevelt a été tellement impressionné par la nouvelle arme navale qu'il a décidé de la voir à l'œuvre en personne. Avec le président à bord, Plunger a fait une plongée d'essai le 25 mars 1905. Rapportant l'aventure, Roosevelt a déclaré : « Jamais auparavant je n'avais eu une journée aussi divertissante. ni autant de plaisir en si peu d'heures.

Après révision à New London, le Plunger a été désarmé le 3 novembre. Il est resté en ordre jusqu'à sa remise en service le 23 février 1907, pour rejoindre la 1ère flottille de sous-marins avec Porpoise (SS-7) et Shark (SS-8). Le bateau a poursuivi ses opérations avec cette flottille le long de l'océan Atlantique pendant plusieurs années.

En mai 1909, Ens. Chester Nimitz, qui allait acquérir une renommée éternelle pendant la Seconde Guerre mondiale en tant que commandant en chef de la flotte du Pacifique, a pris le commandement du bateau. En septembre, elle a fumé à New York pour la célébration d'Hudson-Fulton. Le 6 novembre 1909, le Plunger est désarmé et mis en réserve à Charleston. Affecté à la Reserve Torpedo Division 12 le 17 avril 1910, le bateau est renommé A-1 le 17 novembre 1911.

L'A-1 a été retiré de la Navy List le 24 février 1913 et utilisé comme cible jusqu'à sa vente le 26 janvier 1922.


Les piston a été posé le 21 mai 1901 à Elizabethport, New Jersey, au chantier naval Crescent. Le bateau a été lancé le 1er février 1902 et mis en service le 19 septembre 1903. Pendant deux ans, le plongeur a été affecté à la Naval Torpedo Station de Newport, Rhode Island, pour des tests approfondis de torpilles et de moteurs. La formation des officiers et des marins a également été encouragée pendant cette période. Les expériences ne furent interrompues que par une révision de mars à novembre 1904 dans le chantier naval Holland. En août 1905, après deux semaines de travaux d'entretien, il est amené à New York le 22 août avec le remorqueur USS Apache . Là, elle était préparée, allongée à côté du remorqueur, pour la visite du président Theodore Roosevelt.

Le lendemain matin le piston les batteries ont été chargées et cinq plongées ont été effectuées. Plus tard dans l'après-midi, le président Roosevelt est monté à bord du piston pendant deux heures, ce qui a encore fait plusieurs plongées. Après avoir accosté à côté du remorqueur, Roosevelt est resté à bord pendant encore une heure.

Du début de 1909 à février 1910, le futur amiral de la flotte Chester W. Nimitz sert sur le piston . C'était sa première mission sur un sous-marin.


Contenu

Les PistonLes sous-marins de classe - ont été construits au début du vingtième siècle en grande partie comme navires expérimentaux. Le prototype, nommé Fulton, a ensuite été vendu à la Russie, et rebaptisé Somme. Les Piston classe a été construit à deux endroits différents sur les deux côtes des États-Unis.

Les cinq bateaux de la côte Est étaient basés à New Suffolk, New York de 1903 à 1905, permettant à New Suffolk de prétendre être la première base de sous-marins aux États-Unis. [3] L'escadron s'est déplacé de Nouveau Suffolk à Newport, Rhode Island en 1905 où ils ont été utilisés pour tester des torpilles et développer des tactiques sous-marines.

En 1908 le A-2, A-4, A-6 et A-7 ont été transportés sur des navires à Subic Bay dans les îles Philippines, où ils ont servi pendant la Première Guerre mondiale. Ils ont été rejoints en 1915 par A-3 et A-5.

La classe a reçu des symboles de classification de coque alphanumériques (SS-2, SS-3, etc.) le 17 juillet 1920, après tout sauf Épaulard (SS-4) et Brochet (SS-6) avait été mis hors service. La totalité de la Piston-les bateaux de classe ont été mis hors service en 1921, et tous sauf Piston utilisés comme cibles. Ils ont été rayés du registre des navires de la marine le 16 janvier 1922 et vendus à la ferraille. [1]


Plongeur SS-2 - Historique

L'USS Plunger, un sous-marin de type Holland de 107 tonnes construit à Elizabethport, New Jersey, a été mis en service en septembre 1903. Il a servi sur des tâches expérimentales de torpille à Newport, Rhode Island, jusqu'en 1905. En août de cette année, le plongeur a été visité par le président Theodore Roosevelt, qui devient ainsi le premier chef de l'exécutif américain à plonger dans un sous-marin. Hors service de novembre 1905 à février 1907, le plongeur était alors basé au New York Navy Yard pendant deux ans et, à partir d'octobre 1909, opérait à partir du Charleston Navy Yard, en Caroline du Sud. Elle était une unité de la Réserve de la flottille des torpilles après avril 1910. Le sous-marin a été rebaptisé A-1 en novembre 1911 et rayé de la liste de la Marine en février 1913. Plus tard utilisé comme cible, sa carcasse a été vendue à la casse en janvier 1922.

Cette page présente toutes les vues que nous avons de l'USS Plunger (sous-marin n° 2), qui a été renommé A-1 en 1911.

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

USS Plongeur (Sous-marin #2)
hors-bord de
USS Shark (Sous-marin # 8)

Dans les installations de la Electric Boat Company, New Suffolk, Long Island, New York, en 1902.
Notez les feux de navigation de surface de ces deux sous-marins et leurs différentes dispositions de superstructure.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 100 Ko 740 x 600 pixels

Electric Boat Company/Holland Torpedo Boat Company, New Suffolk, Long Island, New York

Sous-marins dans le bassin de l'installation, vers 1903.
Les bateaux du groupe avant sont (de gauche à droite) :
USS Plongeur (Sous-marin #2)
USS Porpoise (sous-marin # 7) et
USS Adder (sous-marin n°3).
En arrière-plan, près du brise-lames se trouvent (gauche-droite) :
USS Shark (Sous-marin # 8) et
USS Mocassin (sous-marin n° 5).
Photographié par Legendre & Levick, New York.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 107 Ko 740 x 580 pixels

Au New York Navy Yard, vers 1903.
L'USS Massachusetts (Battleship # 2) est en cours de radoub en arrière-plan.
Publié sur une carte stéréographique par la Keystone View Company, vers 1918.

Avec l'aimable autorisation du commandant Donald J. Robinson, USN (MSC), 1977

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 101 Ko 630 x 675 pixels

Une version paire stéréo de cette image est disponible sous le nom de Photo # NH 85293-A

Image en ligne de la paire stéréo : 77 Ko 675 x 355 pixels

Sorti de l'eau, au début des années 1900.
Remarquez la borne au premier plan, fabriquée à partir d'un vieux canon à chargement par la bouche.

Avec l'aimable autorisation de la Electric Boat Company, Groton, Connecticut.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 107 Ko 740 x 600 pixels

USS Plunger (bateau lance-torpilles sous-marin n° 2)

Sorti de l'eau dans un chantier naval, vers 1903-1905.
L'USS Alabama (cuirassé n° 8) est à l'arrière-plan à droite.

Collection de M. et Mme Joe Cahn, 1990.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 94 Ko 740 x 530 pixels

Officier dans l'écoutille de la tourelle du sous-marin, vers le début des années 1900.
Publié sur une carte postale illustrée contemporaine.

Avec l'aimable autorisation d'Alfred Cellier, 1977.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 107 Ko 740 x 565 pixels

Aux côtés d'un quai à charbon au New York Navy Yard, Brooklyn, N.Y., juillet 1906.
Les noms de trois des commandants du sous-marin sont inscrits sur la gravure : Lieutenants C.P. Nelson, P.P. Bassett et C.W. Nimitz.
L'impression a été présentée à l'amiral de la flotte Chester W. Nimitz par H.J. Chagnot du chef Torpedoman's Mate, USN (retraité), qui a écrit au verso : "Amiral Nimitz : Rappelez-vous ce vieux chariot de combat ? Si je me souviens bien, vous en étiez le skipper après "Juggie" Nelson. Vous pouvez le garder pour vous si bon vous semble. Désolé d'entendre parler de l'anglais, il était mon skipper sur les anciens 'D-3' et O-4."

Collection de l'amiral de la flotte Chester W. Nimitz.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 119 Ko 740 x 590 pixels

New York Navy Yard, Brooklyn, New York

Sous-marins Shark (sous-marin n° 8), plongeur (sous-marin n° 2) et marsouin (sous-marin n° 7) logés et recouverts de neige, dans l'une des cales sèches du Navy Yard, 25 janvier 1908.


Plongeur SS-2 A-1

En août 1900, le Congrès approuva un contrat pour six sous-marins améliorés de type Holland (SS-1) pour un coût ne dépassant pas 170 000 $ chacun. En octobre 1900, un septième sous-marin est homologué. Ceux-ci ont été posés en 1900-01 par Crescent Shipyards, Elizabeth NJ et Union Iron Works, San Francisco CA et ont rejoint la flotte 1903-04. Une huitième unité, Fulton, a été commandée par Electric Boat selon les spécifications navales complètes et a servi de prototype.

Le bateau hollandais Fulton est l'invention de John P. Holland, et le résultat de vingt-cinq ans d'expérimentation, neuf bateaux expérimentaux ayant été construits avant que cet inventeur persévérant et courageux ne produise un bateau à la hauteur de ses idéaux. Le bateau en acier, construit comme une baleine mais avec une proue en pointe, piloté par un équipage de six personnes, voyageant à une vitesse moyenne de huit nœuds à l'heure, armé de cinq torpilles Whitehead.

Les tours de commandement des sous-marins ne montrent qu'un pied ou deux au-dessus de la surface - une sinistre tache noire sur l'eau, comme la nageoire dorsale d'un requin, qui suggère mais ne révèle pas la puissance cruelle ci-dessous pendant un instant le bouton s'attarde au-dessus la surface pendant que le timonier prend ses repères, puis il s'enfonce dans un tourbillon tourbillonnant, ne laissant aucune marque indiquant dans quelle direction il a voyagé.

Le bateau a commencé avec son pont à flot, c'est-à-dire avec deux ou trois pieds de franc-bord ou de pont au-dessus de la ligne de flottaison. Dans cet état, il pouvait voyager aussi longtemps que sa réserve d'essence tenait - ses réservoirs en contenaient assez pour le conduire à 560 nœuds à la vitesse de six nœuds à l'heure, alors qu'en condition semi-inondée, plus il coulait bas, plus la surface était grande. exposé au frottement de l'eau et à la plus grande puissance dépensée pour atteindre une vitesse donnée.

Le capitaine et l'équipage, six hommes en tout, sont entrés dans le Fulton par l'écoutille ronde de la tourelle de commandement qui dépassait d'environ deux pieds au-dessus de l'arrière du navire ressemblant à un poisson. Chaque homme avait sa propre place à bord et des tâches bien définies à accomplir, il n'y avait donc pas besoin de beaucoup se déplacer, ni beaucoup de place laissée par le moteur à essence, le moteur électrique, les batteries d'accumulateurs, le compresseur d'air, le lest d'air et les réservoirs d'essence et les torpilles Whitehead. Le capitaine se tenait à l'intérieur de la tourelle, les yeux au niveau des petites vitres épaisses, et devant lui se trouvait la roue reliée au gouvernail qui dirigeait l'engin à droite et à gauche presque à ses pieds était stationné l'homme qui contrôlait les gouvernails de plongée plus à l'arrière était le mécanicien, tout prêt à ce que le mot démarre son moteur, un autre homme contrôlait les ballasts, et un autre surveillait le moteur électrique et les batteries.

Avec vingt pieds d'eau salée au-dessus d'elle et autant en dessous, cette baleine mécanique naviguait avec son fret humain aussi confortablement qu'elles l'auraient été dans le même espace à terre. Le vaisseau contenait assez d'air pour durer plusieurs heures, et lorsqu'il devenait vicié, il y avait toujours des réservoirs d'air comprimé prêts à être puisés.

Les sept bateaux Holland construits pour la marine des États-Unis, dont le Fulton était un prototype, transportent cinq de ces torpilles, une dans le tube et deux de chaque côté de la cale, et chaque bateau est également pourvu d'un réservoir de compensation pour chaque torpille, de sorte que lorsqu'un ou tous sont tirés, leur poids peut être compensé en remplissant les réservoirs d'eau afin que l'assiette du navire soit conservée la même et sa stabilité conservée.

Ces bateaux (plus tard A-1 à A-7, désignés SS-2 à SS-8)12 étaient essentiellement des versions agrandies du Holland VI avec un moteur à essence à quatre cylindres à cycle Otto plus puissant - 64 pieds de long, 123 tonnes de déplacement immergé , et 180 chevaux. Leur endurance nominale en plongée était de quatre heures et ils transportaient un seul tube lance-torpilles de 18 pouces avec trois torpilles. Cinq ont été mis en chantier au Crescent Shipyard et deux à l'Union Iron Works de San Francisco, et le dernier d'entre eux (Plunger et Shark) a été mis en service en septembre 1903. Ces bateaux - et Holland - ont fourni aux sous-mariniers pionniers de la Navy leur entrée initiale. e dans le monde de la guerre sous-marine.

Electric Boat a été contraint de se tourner vers des entreprises étrangères pour rester à flot, en grande partie en accordant le droit de construire des variantes à l'étranger de la conception de Holland's Adder. La société britannique Vickers Sons & Maxim, Ltd., qui avait acquis une participation dans la société, en construisit cinq, dont le premier sous-marin de la Royal Navy, le Holland I, lancé en octobre 1901, quelques mois seulement après Adder elle-même. De même, les Russes ont construit six variantes d'Adder sous licence, et les Néerlandais, un - leur premier sous-marin O-1 - achevé en 1906. De plus, le Japon a commandé cinq versions préfabriquées, construites pour Electric Boat à la Fore River (Massachusetts) Shipbuilding Company et assemblés au Japon en 1905. En comptant Fulton, cela signifiait qu'en cinq ans, 25 sous-marins hollandais de classe A servaient dans le monde entier.

L'issue positive de la guerre hispano-américaine en 1898 et l'acquisition subséquente des îles Philippines ont donné aux États-Unis une participation encore plus importante dans le Pacifique occidental. En conséquence, la Marine a établi une importante base d'opérations et une installation de réparation à Cavite dans la baie de Manille, qui servirait à l'Escadron asiatique et à son successeur, la Flotte asiatique, jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale. Au tournant du 20ème siècle, l'Escadron Asiatique se composait en grande partie d'une poignée d'ex-canonnières espagnoles - des prix de la récente guerre avec l'Espagne - plusieurs croiseurs légers et deux moniteurs. Deux ans seulement après la fin de la guerre hispano-américaine, le premier sous-marin de l'US Navy, l'USS Holland (SS-1) avait rejoint la flotte, et en 1908, il y en avait une douzaine en service, tous construits selon la conception de base de John Holland et propulsé par des moteurs à essence. De plus, en raison de l'intérêt croissant des États-Unis pour le Pacifique occidental, deux de ces premiers bateaux - A-6 (à l'origine USS Porpoise, SS-7) et A-7 (à l'origine USS Shark, SS-8) - sont arrivés aux Philippines en juillet de la même année en tant que cargaison en pontée sur le charbonnier USS Caesar (AC-16). Il s'agissait du tout premier déploiement outre-mer de sous-marins américains. En octobre 1909, ils ont été rejoints par A-2 (à l'origine USS Adder, SS-3) et A-4 (à l'origine USS Moccasin, SS-5), également transportés à travers le Pacifique dans le pont du coffre de Caesar, et collectivement, ils ont constitué le premier Division sous-marine de la flotte de torpilles asiatiques, basée à Cavite et Olongapo.

Connus à l'origine sous le nom de classe Plunger, ces sous-marins sont devenus connus sous le nom de classe "A" en novembre 1911, lorsque la Marine a supprimé les noms de sous-marins. Ils ont été désignés A-1 à 7. En juillet 1920, ils ont reçu les désignations SS-2 à 7.

Le plongeur (SS-2/A-1) a été mis hors service en 1910 et utilisé par la suite comme cible expérimentale pour les plongeurs de la Marine. Les autres ont été déclassés en 1919-21.


Plongeur SS-2 - Historique

HISTOIRE POUR U.S.S. Piston
Lancé :Constructeur:Parrainer:Commandé :Premier capitaine :Frappé/Perdu :
1936 Mis à la ferraille 1957
Patrouilles
Non:Capitaine:De:Date:Durée:Note (WT) :JANACRevenir:
1David C. BlancPearl Harbor12/41521/7,6001/4,700Pearl Harbor
À mi-cheminDavid C. BlancPearl Harbor5/42150/00/0Pearl Harbor
2David C. BlancPearl Harbor6/42362/19,0002/6,300Pearl Harbor
3David C. BlancPearl Harbor10/42270/00/0Brisbane
4David C. BlancBrisbane11/42531/1,3000/0Pearl Harbor
5Raymond H. BassePearl Harbor2/43291/9,0001/1,800Pearl Harbor
6Raymond H. BassePearl Harbor4/43293/24,1002/15,000Pearl Harbor
7Raymond H. BassePearl Harbor6/43321/5,1001/2,500Pearl Harbor
8Raymond H. BassePearl Harbor8/43302/9,0003/10,500Pearl Harbor
9Raymond H. BassePearl Harbor11/43420/00/0Pearl Harbor
10Raymond H. BassePearl Harbor1/44554/22,5003/9,600Pearl Harbor
11Bafford E. LewellenPearl Harbor5/44321/1,5001/1,300Pearl Harbor
12Edward J. FaheyPearl Harbor7/44511/5,0000/0Pearl Harbor

Le sous-marin SS-179 Plunger a été lancé le 8 juillet 1936 et mis en service le 19 novembre 1936. Les premières années, le Plunger a participé à des patrouilles et à des exercices de routine.

Le 7 décembre 1941, le SS-179 se préparait à entrer dans Pearl Harbor lorsque les Japonais ont attaqué et a été l'un des trois premiers sous-marins américains à patrouiller pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au cours des quatre années suivantes, le Plunger a été très efficace car il a coulé un total de 16 navires japonais et en a endommagé 7 autres, envoyant un total de 102 107 tonnes au fond. Ses réalisations impressionnantes pendant la guerre comprenaient la première pénétration en temps de guerre de la mer du Japon, le premier (et, jusqu'à la toute fin de la guerre, le seul) sous-marin à retourner dans la mer du Japon, le sauvetage d'un aviateur naval, et le distinction douteuse d'être le premier sous-marin américain à être chargé par les Japonais pendant la guerre.


Origines de l'outil

Comme cela a été mentionné précédemment, la date exacte de l'invention et l'inventeur ne sont pas connus. Selon l'Université de New York, aucun dossier de brevet n'existe. Cha Cha suggère qu'en 1932, sur l'île de Jersey, Jeffrey Gunderson a peut-être été l'inventeur du piston des temps modernes. Il est plus probable que le piston ait été inventé entre 1850 et 1900 lorsque l'utilisation du bois et du caoutchouc synthétique devenait une pratique courante, explique l'Université de New York. L'invention de la ventouse dans les années 1850 soutient cette théorie. De plus, les pistons fonctionnent grâce à la forme du tuyau de drainage S-trap. Les toilettes avec des siphons en S existaient au moins aussi loin que 1852.


Histoire

La construction de l'USS Piston débute le 21 mai 1901 à Elizabeth (New Jersey) dans les chantiers Crescent Shipyard de l'architecte naval Lewis Nixon. La construction est dirigée par Arthur Léopold . Le sous-marin est lancé le 1 er février 1902 , et mis en service par l'US Navy le 19 septembre 1903 [ 1 ] .

Il est affecté durant deux ans à la Naval Torpedo Station à Newport (Rhode Island) à des fins d’expérimentations sur les torpilles. L'USS Piston n’étant que le second sous-marin moderne de l’US Navy, il sert aussi à mettre au point l’armement et les tactiques sous-marines et à la formation des équipages [ 2 ] .

Dans cette période le sous-marin subit deux périodes d'entretien à la Holland Torpedo Boat Company à New Suffolk (New York) . La première révision se déroule de mars à novembre 1904 et la seconde dure deux semaines courant aout 1905. Il quitte Newport le 22 aout 1905 remorqué par l'USS Apache (1889) jusqu'à New York, où il effectue des essais près de la maison du président Theodore Roosevelt. Le lendemain de l'arrivée du Piston à New York, le président Theodore Roosevelt effectue une visite du sous-marin de même qu'une plongée avec ce dernier à Oyster Bay [ 1 ] , la première d'un président à bord d'un sous-marin [ 3 ] .

Le sous-marin est désarmé une première fois le 3 novembre 1905 et reste inactif jusqu'à sa remise en service le 23 février 1907 . Le 3 mai 1909 , l'enseigne Chester Nimitz, futur amiral de la flotte, prend le commandement du sous-marin. En septembre de la même année, le Piston prendre part aux célébrations Hudson-Fulton à New York. Réassigné au Charleston Naval Shipyard à North Charleston, il atteint son nouveau port d'attache le 24 octobre où il est amarré à la canonnière USS Castine (PG-6) , le ravitailleur de sous-marins de l'Atlantic Submarine Fleet [ 2 ] .

L'USS Piston est rebaptisé A-1 le 17 novembre 1911 . Il est retiré du Naval Vessel Register le 24 février 1913 . Il est vendu le 26 janvier 1922 [ 2 ] .


Monsieur Mac

Le plus récent ajout à la Force sous-marine de la flotte du Pacifique est arrivé à Pearl Harbor au début de cette année lorsque l'USS Plunger (SSN 595) a accosté à la base sous-marine. Mis en service le 21 novembre 1962 à Vallejo, en Californie, le Plunger est le 27e sous-marin nucléaire de la Marine. Combinant la forme de coque hydrodynamique de Albacore avec une centrale nucléaire, le plongeur a une capacité d'opérations submergées prolongées et des vitesses submergées élevées. Il mesure 278 pieds de long et déplace environ 4 400 tonnes. L'utilisation intensive de méthodes et de matériaux d'isolation acoustique, ainsi qu'un équipement de sonar avancé, en font une arme anti-sous-marine efficace. Conçu pour transporter neuf officiers et 85 hommes de troupe, le Plunger peut rester en mer sans être détecté et autonome pendant des mois à la fois. Le plongeur est le troisième navire à porter ce nom. En 1893, le Congrès a autorisé la construction du premier sous-marin à un coût de 200 000 $. Le président Theodore Roosevelt est devenu le premier directeur général à monter dans un sous-marin le 25 mars 1905, à bord du plongeur à Oyster Bay, NY Le deuxième plongeur a été construit en 1936 et a été mis en service jusqu'à ce qu'il soit rayé du registre naval des navires le 5 juillet 1957. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le deuxième plongeur a été cité à plusieurs reprises pour son héroïsme au cours de ses 12 patrouilles de guerre. Plunger portera à cinq le nombre de sous-marins à propulsion nucléaire opérant à partir de Pearl Harbor.


Plongeur SS-2 - Historique

Le sous-marin USS Plunger de la classe Perch de 1330 tonnes construit au chantier naval de Portsmouth, à Kittery, dans le Maine, a été mis en service en novembre 1936. Au printemps 1937, il a effectué une croisière d'essai à travers le canal de Panama pour visiter l'Équateur et, plus tard dans l'année, a déménagé au Côte ouest des États-Unis, où elle était basée à San Diego, en Californie. Au cours des quatre années suivantes, il fit des croisières en Alaska, au Panama et à Hawaï, et sa base fut transférée à Pearl Harbor fin novembre 1941, environ une semaine avant que l'attaque japonaise n'ouvre la guerre du Pacifique.

À la mi-décembre 1941, le plongeur a commencé sa première patrouille de guerre, opérant au large des îles japonaises. Il y coule un cargo et deux autres au cours de sa deuxième croisière de combat, qui commence par une participation de soutien à la bataille de Midway début juin 1942, puis l'emmène dans les eaux au large de la Chine. Les deux patrouilles suivantes du sous-marin, en octobre-décembre, ont été effectuées dans les îles Salomon, où il a aidé à interdire les forces japonaises pendant le combat en cours pour Guadalanal. Les numéros de patrouille cinq et six, dans le Pacifique central, ont coûté à l'ennemi trois navires supplémentaires, un en mars et deux en mai 1943. Au cours de juin-septembre, Plunger a fait deux pénétrations dans la mer du Japon, coulant quatre navires marchands dans une zone qui offrait à la fois bonne chasse et grands risques pour les sous-marins américains.

Le plongeur a opéré dans les îles Marshall en novembre 1943, fournissant des services de sauvetage d'avions alors que les porte-avions de la flotte du Pacifique y frappaient à l'appui de l'invasion des îles Gilbert. Elle a sauvé un pilote abattu, mais a subi six blessés lorsqu'elle a été mitraillée par un avion japonais. De retour dans les eaux nationales japonaises pour sa dixième patrouille de guerre, le Plunger a coulé deux navires, puis en a obtenu un autre lorsqu'il a rejoint le sous-marin beaucoup plus récent Snook (SS-279) pour attaquer un convoi à destination des Mariannes. Elle a opéré dans les Bonins en mai et juin 1944, fournissant une couverture pour l'invasion des Mariannes plus au sud, et a effectué une dernière patrouille, sa douzième, dans le Pacifique central pendant l'été.

À la suite d'une révision, en février 1945, le Plunger, désormais vieillissant, a été envoyé à New London, dans le Connecticut, pour y être entraîné. Il a été désarmé à la mi-novembre, trois mois après que les Japonais eurent décidé de se rendre. Cependant, il a continué à fournir un service important pendant une autre décennie en tant que sous-marin d'entraînement de la Réserve navale non opérationnel à Brooklyn, New York et Jacksonville, Floride. L'USS Plunger a été rayé du registre des navires de la marine en juillet 1956 et vendu pour démolition en avril 1957.

Cette page présente et fournit des liens vers toutes les vues que nous avons liées à l'USS Plunger (SS-179).

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques présentées ici, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

Sous-marins dans le port de San Diego, Californie, 1940

Amarré à côté de l'USS Holland (AS-3), d'où a été prise la photographie, les sous-marins sont (de gauche à droite) : le saumon (SS-182) Seal (SS-183) le brochet (SS-177) le plongeur (SS-179 ) Snapper (SS-185) et Permis (SS-178).
Notez les petits bateaux à moteur, du type porté par les sous-marins de la flotte avant la Seconde Guerre mondiale.
L'un des hommes debout sur le pont de Salmon est Yeoman Clayton Johnson, qui en 1969 était un commandant servant à la Division d'histoire navale.
L'USS Enterprise (CV-6) est au loin, amarré à la base aéronavale de l'île du Nord.

Avec l'aimable autorisation de l'Institut naval des États-Unis. Collection James C. Fahey.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 103 Ko 740 x 565 pixels

Reculant d'un nid de sous-marins, aux côtés de leur annexe dans le port de San Diego, en Californie, en 1940. Les autres sous-marins identifiables présents sont :
Saumon (SS-182)
Sceau (SS-183) et
Stingray (SS-186).

Avec l'aimable autorisation de l'Institut naval des États-Unis. Collection James C. Fahey.

Photographie du centre historique de la marine américaine.

Image en ligne : 104 Ko 740 x 610 pixels

Les membres de l'équipage du sous-marin affichent son battleflag. L'homme assis au centre semble porter un chapeau de marin japonais.
La photographie est datée du 21 juin 1943, suite à la sixième patrouille de guerre de Plunger.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 113 Ko 740 x 500 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

Naufrage, photographié à travers un périscope par l'USS Plunger (SS-179).
Ce navire est probablement le MS Kinai Maru, coulé par Plunger le 10 mai 1943, lors de sa sixième patrouille de guerre.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 100 Ko 740 x 610 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

Naufrage, photographié à travers un périscope par l'USS Plunger (SS-179).
Ce navire est probablement le MS Kinai Maru, coulé par Plunger le 10 mai 1943, lors de sa sixième patrouille de guerre.

Photographie officielle de la marine américaine, maintenant dans les collections des Archives nationales.

Image en ligne : 59 Ko 740 x 605 pixels

Des reproductions de cette image peuvent également être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales.

Remarque : cette image est très floue.

En plus des images présentées ci-dessus, les Archives nationales semblent détenir au moins une autre vue de l'USS Plunger (SS-179). La liste suivante présente cette image :

L'image ci-dessous n'est PAS dans les collections du Naval Historical Center.
N'essayez PAS de l'obtenir en utilisant les procédures décrites dans notre page "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Des reproductions de cette image doivent être disponibles via le système de reproduction photographique des Archives nationales pour les images non détenues par le Centre historique naval.


Voir la vidéo: PLONGEUR EXPLORATEUR 2017 SESSION 2