Empire State Building dédié

Empire State Building dédié

Le 1er mai 1931, le président Herbert Hoover inaugure officiellement l'Empire State Building de New York, en appuyant sur un bouton de la Maison Blanche qui allume les lumières du bâtiment. Le geste de Hoover, bien sûr, était symbolique ; pendant que le président restait à Washington, D.C., quelqu'un d'autre a actionné les interrupteurs à New York.

L'idée de l'Empire State Building serait née d'une compétition entre Walter Chrysler de la Chrysler Corporation et John Jakob Raskob de General Motors, pour voir qui pourrait ériger le bâtiment le plus haut. Chrysler avait déjà commencé les travaux sur le célèbre Chrysler Building, le gratte-ciel étincelant de 1 046 pieds dans le centre de Manhattan. Pour ne pas être battu, Raskob a réuni un groupe d'investisseurs bien connus, dont l'ancien gouverneur de New York Alfred E. Smith. Le groupe a choisi le cabinet d'architecture Shreve, Lamb and Harmon Associates pour concevoir le bâtiment. Les plans Art-Déco, qui auraient été basés en grande partie sur l'apparence d'un crayon, étaient également conviviaux pour les constructeurs : l'ensemble du bâtiment a été construit en un peu plus d'un an, en deçà du budget (à 40 millions de dollars) et bien en avance sur le calendrier. . Pendant certaines périodes de construction, la charpente a grandi de quatre étages et demi par semaine.

LIRE LA SUITE: 10 faits surprenants sur l'Empire State Building

Au moment de son achèvement, l'Empire State Building, à 102 étages et 1 250 pieds de haut (1 454 pieds au sommet du paratonnerre), était le plus haut gratte-ciel du monde. La construction de l'ère de la Dépression employait jusqu'à 3 400 travailleurs par jour, dont la plupart recevaient un excellent salaire, surtout compte tenu des conditions économiques de l'époque. Le nouveau bâtiment imprégnait la ville de New York d'un profond sentiment de fierté, désespérément nécessaire dans les profondeurs de la Grande Dépression, alors que de nombreux habitants de la ville étaient au chômage et que les perspectives semblaient sombres. L'emprise de la Dépression sur l'économie de New York était encore évidente un an plus tard, cependant, alors que seulement 25 % des bureaux de l'Empire State avaient été loués.

En 1972, l'Empire State Building a perdu son titre de plus haut bâtiment du monde au profit du World Trade Center de New York, qui était lui-même le plus haut gratte-ciel pendant un an seulement. Aujourd'hui, l'honneur appartient à la tour Burj Khalifa de Dubaï, qui s'élève à 2 716 pieds dans le ciel.


Empire State Building

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Empire State Building, gratte-ciel à charpente d'acier s'élevant à 102 étages qui a été achevé à New York en 1931 et était le plus haut bâtiment du monde jusqu'en 1971. L'Empire State Building est situé à Midtown Manhattan, sur la Cinquième Avenue à la 34e Rue. Il reste l'un des bâtiments les plus distinctifs et les plus célèbres des États-Unis et l'un des meilleurs exemples de design moderniste Art déco.

Pour quoi l'Empire State Building a-t-il été construit ?

L'Empire State Building a été officiellement construit pour accueillir les bureaux des entreprises. Moins officiellement, l'Empire State Building a également été construit pour être le plus haut bâtiment du monde. La concurrence à battre au moment de sa construction - elle a été achevée en 1931 - comprenait les gratte-ciel de New York Bank of Manhattan Building et Chrysler Building.

Où se trouve l'Empire State Building ?

L'Empire State Building est situé à Midtown Manhattan à New York City, New York, sur la Cinquième Avenue à la 34e Rue. Avant sa construction, le site abritait également l'emplacement d'origine de l'hôtel Waldorf Astoria sur la Cinquième Avenue.

Comment l'Empire State Building a-t-il obtenu son nom ?

L'Empire State Building tire son nom du surnom de l'État de New York. Alors que l'origine précise du surnom « Empire State » est inconnue, l'une de ses plus anciennes sources documentées est une lettre écrite par George Washington en 1785 dans laquelle il exprime son admiration pour la force de New York pendant la Révolution américaine et considère l'État « le siège de L'empire."

Pourquoi les lumières de l'Empire State Building changent-elles ?

Les couleurs du système d'éclairage de l'Empire State Building changent pour refléter les grandes fêtes et célébrations tout au long de l'année. Cette tradition est en place depuis 1976, lorsque le premier système d'éclairage du gratte-ciel a été installé. En 2012, un nouveau système d'éclairage LED a été installé qui a permis au bâtiment d'exposer des millions de couleurs.

Au moment de sa construction, la compétition était féroce pour remporter le titre de plus haut bâtiment du monde. Le Chrysler Building a revendiqué le titre en 1929 et l'Empire State Building s'en est emparé en 1931, sa hauteur étant de 381 mètres (1 250 pieds) grâce à sa flèche emblématique, qui était à l'origine destinée à servir de station d'amarrage pour les dirigeables. Une antenne de 222 pieds (68 mètres) a été ajoutée en 1950, augmentant la hauteur totale du bâtiment à 1 472 pieds (449 mètres), mais la hauteur a été réduite à 1 454 pieds (443 mètres) en 1985 lorsque l'antenne a été remplacée. (À cette époque, le One World Trade Center, inauguré officiellement en 1972, était devenu le plus haut bâtiment du monde.)

Le duo principal derrière la construction de l'Empire State Building était John J. Raskob et Al Smith. Raskob, un magnat des affaires autodidacte et ancien président du comité des finances de General Motors Corporation, avec Smith, qui était un ancien gouverneur démocrate de New York, semblaient être une étrange paire sur le papier. Selon toute vraisemblance, leur amitié durable s'est construite sur la reconnaissance mutuelle de leurs histoires d'origine similaires en tant qu'enfants nés de familles catholiques immigrées en difficulté. Raskob et Smith ont pu apprécier la bousculade avec tact que chacun a dû faire avant de se jeter dans l'œil du public américain. Avant de présenter des plans pour l'Empire State Building en 1929, Smith a enrôlé Raskob pour servir de président du Comité national démocrate et de son propre directeur de campagne pour son deuxième mandat à la présidence, lors de l'élection présidentielle américaine de 1928. Sa défaite, aux mains du candidat républicain Herbert Hoover, a affirmé que le pays était réticent à risquer la prospérité économique des années 1920 en élisant un démocrate.

Après la perte des élections de 1928 et de son poste de gouverneur afin de briguer la présidence, Smith se retrouve sans emploi. Il est impossible de savoir s'il faut créditer Raskob ou Smith pour l'idée initiale de construire le gratte-ciel sur l'ancien site de l'hôtel Waldorf Astoria d'origine, mais les deux sont arrivés à la conclusion que cela constituerait un projet commun à la fois sensé et sensationnel à au milieu de leur vie. Raskob serait un financier critique également chargé de recruter d'autres investisseurs, et Smith était une figure familière et affable, tournée vers le public, pour diriger le projet. Avec la fondation de l'Empire State Building Corporation et son nouveau rôle de président, Smith a annoncé les plans du bâtiment record le 29 août 1929. Ses architectes, Shreve, Lamb & Harmon Associates, ont conçu un bâtiment qui dépasserait 100 histoires.

La construction a commencé 200 jours plus tard, le 17 mars 1930. Entre le moment où Smith a fait l'annonce en août et le début de la construction en mars, cependant, le marché boursier s'est effondré en octobre 1929 et la Grande Dépression a commencé à s'installer. Néanmoins, la construction s'est poursuivie et s'est avérée une source importante d'emplois à New York. L'Empire State Building a officiellement ouvert ses portes le 1er mai 1931. La construction de l'immense gratte-ciel a pris moins de temps que quiconque aurait pu s'y attendre, se terminant après seulement 410 jours. Malgré la publicité entourant l'Empire State Building, son ouverture était encore fortement affectée par la Grande Dépression coïncidant, une grande partie des bureaux n'était pas louée, à tel point que le bâtiment s'appelait "The Empty State Building". Il a fallu près de 20 ans pour que le bâtiment devienne rentable.

Malgré ses débuts lents et son détrônement éventuel du record du monde pour lequel il a été construit, l'Empire State Building est devenu une icône durable de New York pour le monde et les New-Yorkais eux-mêmes. Les observatoires sont situés aux 86e et 102e étages, et une petite plate-forme d'observation se trouve à ce que certains appellent le 103e étage. Les observatoires reçoivent des millions de visiteurs chaque année et, à partir de 1994, un concours annuel a offert aux couples la possibilité de gagner une cérémonie de mariage exclusive le jour de la Saint-Valentin à l'observatoire du 86e étage.

Les apparitions notables de l'Empire State Building dans certains des films les plus romantiques du XXe siècle ont peut-être servi d'inspiration pour le concours. Premier arrivé histoire d'amour (1939) puis son remake Une affaire à retenir (1957), les amants maudits des films prévoient de manière mémorable de se retrouver au sommet de l'Empire State Building après une longue séparation. La comédie romantique à succès Insomnie à Seattle (1993) fait directement référence à Une affaire à retenir et les personnages de Meg Ryan et Tom Hanks se rencontrent enfin au sommet de l'observatoire de l'Empire State Building. Au-delà de ses connotations romantiques, l'Empire State Building a fait des apparitions dans de nombreux médias culturels populaires, à commencer peut-être par son premier et le plus célèbre, dans le film King Kong, qui a été publié en 1933, peu après l'ouverture du bâtiment. Une exposition à l'Empire State Building rend hommage à la présence omniprésente du gratte-ciel dans la culture populaire en affichant un montage de centaines de ses caractéristiques dans des films, des jeux vidéo, des bandes dessinées, etc.

L'Empire State Building a également été reconnu pour ses initiatives d'architecture verte. En 2020, le gratte-ciel a achevé une rénovation d'une durée de plus de 10 ans qui a considérablement réduit sa consommation d'énergie, réduit ses émissions d'environ 40 % et augmenté son efficacité.


L'Empire State Building a été inauguré il y a 80 ans aujourd'hui (VIDEO)

History.com - En ce jour de 1931, le président Herbert Hoover inaugure officiellement l'Empire State Building de New York, en appuyant sur un bouton de la Maison Blanche qui allume les lumières du bâtiment. Le geste de Hoover, bien sûr, était symbolique alors que le président restait à Washington, D.C., quelqu'un d'autre a actionné les interrupteurs à New York.

L'idée de l'Empire State Building serait née d'une compétition entre Walter Chrysler de la Chrysler Corporation et John Jakob Raskob de General Motors, pour voir qui pourrait ériger le bâtiment le plus haut. Chrysler avait déjà commencé les travaux sur le célèbre Chrysler Building, le gratte-ciel étincelant de 1 046 pieds dans le centre de Manhattan. Pour ne pas être battu, Raskob a réuni un groupe d'investisseurs bien connus, dont l'ancien gouverneur de New York Alfred E. Smith. Le groupe a choisi le cabinet d'architecture Shreve, Lamb and Harmon Associates pour concevoir le bâtiment. Les plans Art-Déco, qui auraient été basés en grande partie sur l'apparence d'un crayon, étaient également conviviaux pour les constructeurs : l'ensemble du bâtiment a été construit en un peu plus d'un an, en deçà du budget (à 40 millions de dollars) et bien en avance sur le calendrier. . Pendant certaines périodes de construction, la charpente a grandi de quatre étages et demi par semaine.

Au moment de son achèvement, l'Empire State Building, à 102 étages et 1 250 pieds de haut (1 454 pieds au sommet du paratonnerre), était le plus haut gratte-ciel du monde. La construction de l'ère de la Dépression employait jusqu'à 3 400 travailleurs par jour, dont la plupart recevaient un excellent salaire, surtout compte tenu des conditions économiques de l'époque.


L'Empire State Building est officiellement consacré

En ce jour de 1931, le président Herbert Hoover inaugure officiellement l'Empire State Building de New York, en appuyant sur un bouton de la Maison Blanche qui a allumé les lumières du bâtiment. Le geste de Hoover, bien sûr, était symbolique alors que le président restait à Washington, D.C., quelqu'un d'autre a actionné les interrupteurs à New York. L'idée de l'Empire State Building serait née d'une compétition entre Walter Chrysler de la Chrysler Corporation et John Jakob Raskob de General Motors, pour voir qui pourrait ériger le bâtiment le plus haut. Chrysler avait déjà commencé les travaux sur le célèbre Chrysler Building, le gratte-ciel étincelant de 1 046 pieds dans le centre de Manhattan.

Pour ne pas être battu, Raskob a réuni un groupe d'investisseurs bien connus, dont l'ancien gouverneur de New York Alfred E. Smith. Le groupe a choisi le cabinet d'architecture Shreve, Lamb and Harmon Associates pour concevoir le bâtiment. Les plans art déco, qui auraient été basés en grande partie sur l'apparence d'un crayon, étaient également conviviaux pour les constructeurs : l'ensemble du bâtiment a été construit en un peu plus d'un an, en deçà du budget (à 40 millions de dollars) et bien en avance sur le calendrier. . Pendant certaines périodes de construction, la charpente augmentait de quatre étages et demi par semaine.

Au moment de son achèvement, l'Empire State Building, à 102 étages et 1 250 pieds de haut (1 454 pieds au sommet du paratonnerre), était le plus haut gratte-ciel du monde. La construction de l'ère de la Dépression employait jusqu'à 3 400 travailleurs par jour, dont la plupart recevaient un excellent salaire, surtout compte tenu des conditions économiques de l'époque. Le nouveau bâtiment imprégnait la ville de New York d'un profond sentiment de fierté, désespérément nécessaire dans les profondeurs de la Grande Dépression, alors que de nombreux habitants de la ville étaient au chômage et que les perspectives semblaient sombres.

L'emprise de la Dépression sur l'économie de New York était encore évidente un an plus tard, alors que seulement 25 % des bureaux de l'Empire State avaient été loués. En 1972, l'Empire State Building a perdu son titre de plus haut bâtiment du monde au profit du World Trade Center de New York, qui était lui-même le plus haut gratte-ciel pendant un an seulement. Aujourd'hui, l'honneur revient au bâtiment Taipei 101 de Taïwan, qui s'élève à 500 mètres dans le ciel, mais qui sera lui-même bientôt remplacé par le bâtiment Burj à Dubaï.


Où se trouve l'Empire State Building aujourd'hui

Les pleins effets de la pandémie de COVID-19 sur les immeubles de bureaux se produisent toujours en temps réel et pourraient ne pas être pleinement apparents avant plusieurs années, selon les analystes de l'industrie à TIME. Contrairement aux baux d'appartements qui peuvent durer un an ou deux, les baux de bureaux ont tendance à être de sept à dix ans, de sorte que les changements peuvent être plus lents. Mais à mesure que les baux seront renouvelés, les locataires garderont probablement leurs options ouvertes, selon les analystes, cherchant à obtenir les espaces de bureaux les plus modernes pour le moins d'argent possible.

Quels que soient les locataires de bureaux, l'appréciation post-pandémique des possibilités de travail à distance conduira probablement de nombreuses entreprises à opter pour un espace plus petit qu'avant, déclare Jonathan Litt, analyste chevronné en immobilier commercial et fondateur et directeur informatique de la gestion des investissements. Ferme Terrain & amp Bâtiments.

Les restaurants et les magasins des quartiers commerçants ressentiront également la diminution du trafic piétonnier, souligne-t-il. C'est parce qu'il est tellement plus facile de travailler à domicile maintenant qu'au cours des ralentissements économiques passés. « La grande différence par rapport aux autres crises que nous avons rencontrées, c'est que la technologie est là et qu'elle fonctionne. Et cela fonctionne très bien », dit-il.

En attendant, il y a plus d'intérêt pour la sous-location d'espace de bureau, alors que les propriétaires d'entreprise essaient de comprendre à quoi ressemblera le retour au bureau, explique Victor Rodriguez, directeur des analyses chez CoStar, une société de données et d'analyses immobilières commerciales. À l'heure actuelle, il y a environ 101 millions de pieds carrés de bureaux disponibles à la location à Manhattan, et 24 millions de pieds carrés sont disponibles pour sous-louer&mdasha 51% d'augmentation par rapport aux bureaux disponibles à la sous-location pendant la Grande Récession.

À l'Empire State Building, il y a un autre facteur à prendre en compte : non seulement les bureaux se vident dans toute la ville, mais le trafic touristique a également pris un coup. En 2019, la part la plus élevée de son chiffre d'affaires provient des baux de bureaux (45%), suivis de l'observatoire à 38%. Les revenus de l'observatoire en 2020 ont baissé de 77% par rapport à 2019. Historiquement, les deux tiers des visiteurs de l'observatoire viennent de l'étranger, et compte tenu des restrictions de voyage et de la menace continue du virus au cours de la dernière année, le bâtiment ne s'attend pas à égaler les niveaux d'avant la pandémie. jusqu'au printemps 2022.

"On pourrait dire avec désinvolture que l'Empire State Building est une plate-forme d'observation avec quelques bureaux", déclare Jason M. Barr, économiste à l'Université Rutgers et auteur de Construire la ligne d'horizon : la naissance et la croissance des gratte-ciel de Manhattan, qui blogue sur l'économie actuelle des gratte-ciel sur le blog Skynomics.

Mais la direction est optimiste.

Il y a quatre-vingt-dix ans, il s'appelait le "Empty State Building" et la principale source de revenus qui le soutenait était les visiteurs de l'observatoire. Nous ne sommes pas vides maintenant, nous sommes loués à plus de 90 %, a déclaré Anthony E. Malkin, président-directeur général du groupe de propriété actuel de l'immeuble, l'Empire State Realty Trust, Inc., dont le grand-père était l'un des hommes impliqués dans le syndicat de 1961.

Et, pensent les propriétaires d'immeubles, se tourner vers l'avenir aidera à maintenir ces chiffres.

« L'Empire State Building, bien qu'il ait toujours été l'icône de l'horizon de la ville de New York, n'était vraiment, à l'intérieur, pas compétitif et presque 1 000 petites suites, des locataires à très bas loyer et à faible crédit », dit Malkin. “Ce que nous avons fait, c'est passer à un programme visant à repositionner le bâtiment de manière dynamique, en tant que leader en matière d'efficacité énergétique, de santé des bâtiments et de qualité de l'environnement intérieur, afin de nous différencier pour attirer de meilleurs locataires qui accréditent des baux plus longs.& #8221

Bien que le Burj Khalifa de Dubaï soit désormais le plus haut bâtiment du monde, la ville de New York est toujours la capitale mondiale des très hauts bâtiments, avec sept bâtiments aussi hauts ou plus hauts que l'Empire State Building. Et la ville continue de battre des records de hauteur. Parmi les gratte-ciel achevés en 2020 se trouve le plus haut bâtiment résidentiel du monde, la Central Park Tower, haute de 1 550 pieds.

Et l'Empire State Building est toujours ouvert aux affaires, 90 ans plus tard, ce qui suggère qu'un bâtiment avec le statut d'icône et des propriétaires qui peuvent se permettre de s'accrocher jusqu'à ce que l'économie revienne, peut durer.

« Les cycles de construction de gratte-ciel reflètent les cycles économiques », déclare Willis. Malgré les ralentissements économiques, les catastrophes naturelles comme l'ouragan Sandy et les actes de terrorisme, « New York s'est toujours remise de ces revers, et New York est revenue avec une valeur ajoutée et a ajouté de nouveaux bâtiments à chaque fois. »

Alors que la définition du bureau évolue, tant que New York continue d'être la capitale d'une variété d'industries, il y aura une demande d'espace de bureau.

Comme l'explique Barr, de nombreux immeubles de bureaux de la ville de New York ont ​​tendance à être « chers à exploiter », mais « des générateurs d'argent sûrs et stables », car « la ville de New York reste le centre de tant de choses ».


Empire State Building consacré ce jour-là, il y a 82 ans (PHOTOS)

Le 1er mai 1931, le président Herbert Hoover appuya sur un bouton de la Maison Blanche qui « alluma » les lumières du bâtiment le plus haut du monde : l'Empire State Building.

Comme le note History Channel, le geste était évidemment symbolique, car c'est quelqu'un à l'intérieur de l'Empire State Building lui-même qui a en fait actionné les interrupteurs.

La page Facebook de l'Empire State Building a publié mercredi cette photo de la cérémonie d'inauguration :

Avec ses 102 étages et ses 1 250 pieds de haut, le bâtiment était le plus haut du monde jusqu'en 1974, date à laquelle il a été battu par le World Trade Center.

Après le 11 septembre, il était redevenu le plus haut bâtiment de New York et le resta jusqu'à l'année dernière, lorsque la construction du One World Trade Center a dépassé la barre des 1 250 pieds.

Pour en savoir plus sur l'histoire de l'Empire State Building, rendez-vous sur History Channel.

Découvrez ci-dessous quelques photos de la construction de l'Empire State Building.


Empire State Building dédié

En ce jour (1er mai 1931), le président Herbert Hoover inaugure officiellement l'Empire State Building de New York, en appuyant sur un bouton de la Maison Blanche qui allume les lumières du bâtiment. Le geste de Hoover, bien sûr, était symbolique alors que le président restait à Washington, D.C., quelqu'un d'autre a actionné les interrupteurs à New York.

L'idée de l'Empire State Building serait née d'une compétition entre Walter Chrysler de la Chrysler Corporation et John Jakob Raskob de General Motors, pour voir qui pourrait ériger le bâtiment le plus haut. Chrysler avait déjà commencé les travaux sur le célèbre Chrysler Building, le gratte-ciel étincelant de 1 046 pieds dans le centre de Manhattan. Pour ne pas être battu, Raskob a réuni un groupe d'investisseurs bien connus, dont l'ancien gouverneur de New York Alfred E. Smith. Le groupe a choisi le cabinet d'architecture Shreve, Lamb and Harmon Associates pour concevoir le bâtiment. Les plans Art-Déco, qui auraient été basés en grande partie sur l'apparence d'un crayon, étaient également conviviaux pour les constructeurs : l'ensemble du bâtiment a été construit en un peu plus d'un an, en deçà du budget (à 40 millions de dollars) et bien en avance sur le calendrier. . Pendant certaines périodes de construction, la charpente a grandi de quatre étages et demi par semaine.

Au moment de son achèvement, l'Empire State Building, à 102 étages et 1 250 pieds de haut (1 454 pieds au sommet du paratonnerre), était le plus haut gratte-ciel du monde. La construction de l'ère de la Dépression employait jusqu'à 3 400 travailleurs par jour, dont la plupart recevaient un excellent salaire, surtout compte tenu des conditions économiques de l'époque. Le nouveau bâtiment imprégnait la ville de New York d'un profond sentiment de fierté, désespérément nécessaire dans les profondeurs de la Grande Dépression, alors que de nombreux habitants de la ville étaient au chômage et que les perspectives semblaient sombres. Cependant, l'emprise de la Dépression sur l'économie de New York était encore évidente un an plus tard, alors que seulement 25 % des bureaux de l'Empire State avaient été loués.

En 1972, l'Empire State Building a perdu son titre de plus haut bâtiment du monde au profit du World Trade Center de New York, qui était lui-même le plus haut gratte-ciel pendant un an seulement. Aujourd'hui, l'honneur appartient à la tour Burj Khalifa de Dubaï, qui s'élève à 2 717 pieds dans le ciel.


Bulletin de New York Playbook

Notre briefing incontournable informant la conversation quotidienne entre les New-Yorkais avertis

En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir des newsletters ou des mises à jour par e-mail de POLITICO et vous acceptez notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment et vous pouvez nous contacter ici. Ce formulaire d'inscription est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Selon les comptes officiels, cinq ouvriers sont morts pendant sa construction, bien que le New York Daily News ait fait état de 14 décès. Le bâtiment a coûté près de 41 millions de dollars - environ 535 millions de dollars aujourd'hui - y compris le coût de la démolition de l'hôtel Waldorf-Astoria, qui avait ouvert ses portes sur le site dans les années 1890. Le projet a coûté environ 20 millions de dollars en deçà du budget.

En 1972, le bâtiment, alors rentable depuis longtemps, a perdu son statut de plus haut du monde au profit de la tour nord du World Trade Center de New York, qui s'est effondrée après une attaque terroriste le 11 septembre 2001.

L'Empire State Building est aujourd'hui le quatrième plus haut gratte-ciel des États-Unis et le 40e au monde. Il reste le troisième plus haut bâtiment de New York, derrière le One World Trade Center, achevé en 2013, et le 432 Park Ave., une structure résidentielle achevée en 2015.

Actuellement, le plus haut bâtiment du monde est le gratte-ciel Burj Khalifa, qui compte 163 étages et s'élève à 2 717 pieds au-dessus de Dubaï aux Émirats arabes unis.

Cet article tagué sous :

Vous manquez les derniers scoops ? Inscrivez-vous à POLITICO Playbook et recevez les dernières nouvelles, chaque matin, dans votre boîte de réception.


Empire State Building dédié - HISTOIRE

Le 1er mai 1931, la construction a été achevée sur ce qui est toujours le plus haut bâtiment du monde, l'Empire State Building à New York. Moins de huit mois plus tard, une antenne de transmission de télévision avait été érigée au sommet d'une structure en tuiles (un point conçu à l'origine comme un mât d'amarrage pour les dirigeables). Au cours des 36 années qui ont suivi. les signaux de télévision et de radio FM ont continué à être transmis à partir de cet endroit. Aujourd'hui, 22 stations se partagent le site.

Le locataire d'origine au sommet du mât d'amarrage (la partie la plus haute du bâtiment) était la National Broadcasting Company. NBC a commencé les transmissions expérimentales de télévision à partir de la première antenne de l'Empire State le 22 décembre 1931 (Fig. 1) Des émetteurs séparés pour les transmissions visuelles et sonores ont été utilisés avec les lettres d'appel W2XF et W2XK respectivement.

Ces deux émetteurs étaient exploités simultanément avec un autre émetteur de télévision NBC déjà situé au studio de théâtre New Amsterdam sur la 42e rue. Cette ancienne station portait les lettres d'appel W2XBS (transférées plus tard à l'émetteur de l'Empire State) et fonctionnait sur environ 2 MHz avec des signaux d'image à balayage mécanique de 60 lignes. La première transmission expérimentale de l'Empire State Building était constituée d'images de 120 lignes utilisant un balayage mécanique de films et de sujets vivants.

(On pense que ce sont les premières transmissions à haute puissance et à haute fréquence reçues et surveillées au moyen du kinéscope ou tube cathodique. À cette époque, les tubes avaient des écrans fluorescents verts, car le phosphore blanc utilisé plus tard pour la télévision en noir et blanc n'avait pas encore été développée.) Les tests Empire Slate, bien qu'à un débit de ligne deux fois supérieur à celui des tests W2XBS à 60 lignes, indiquaient qu'une plus grande résolution serait nécessaire pour un service de télévision publique satisfaisant.

En 1934, NBC, en coopération avec le major Edwin H, Armstrong, a fourni les installations de transmission VHF haute puissance pour les tests de modulation de fréquence. Ces transmissions de test se sont poursuivies jusqu'à la fin de 1935, lorsque les installations ont été nécessaires pour la poursuite des tests organisés par la télévision NBC-RCA. Une nouvelle antenne à polarisation horizontale a été installée en 1936, et une nouvelle série de tests utilisant 343 lignes de balayage par image a été lancée depuis l'Empire State. Ces tests ont utilisé pour la première fois une relation fixe entre les porteuses visuelles et sonores afin que les récepteurs puissent être conçus avec une seule commande de réglage. Les tests ont également marqué la première utilisation de la caméra iconoscope.

Les travaux ont commencé en 1950 sur l'installation de plusieurs antennes TV/FM. De nombreux ingénieurs ont participé à la recherche, à la conception, aux tests et à la construction du réseau multiple. Parmi eux se trouvaient le Dr Frank G. Kear (Kear et Kennedy), John B. Dearing et Herman F. Gihring (RCA), et 0. B. Hanson et Raymond F. Guy (NBC).

Avant la construction initiale de cette nouvelle structure d'antenne, l'American Broadcasting Company avait déplacé son émetteur à l'Empire State Building et utilisé une antenne au sommet du mât de support NBC. Plus tard dans l'année, lors de la construction de la structure à antennes multiples, WJZ-TV d'ABC (maintenant WABC-TV) a utilisé une antenne provisoire montée au sommet du mât d'amarrage mais inclinée de 15 . de la verticale. La station NBC a fait de même, pour l'isolement mutuel.

En décembre 1951, les travaux étaient terminés sur l'installation à antennes multiples. Il a été conçu et construit de manière à ce que chacune des cinq stations de télévision et des trois stations FM puisse utiliser le rayonnement maximal autorisé par la FCC. Comme le montre la Fig. 3. la tour devient progressivement plus étroite à mesure que sa hauteur augmente. Cette construction a été dictée par les principes d'une bonne conception mécanique. Depuis la longueur d'onde et par conséquent la taille de l'élément, diminue avec l'augmentation de la fréquence. les antennes étaient généralement disposées pour augmenter la fréquence avec l'augmentation de la hauteur. L'antenne NBC était une exception à cette règle pour deux raisons : En tant que locataire d'origine à Empire State, NBC avait des droits antérieurs pour se positionner sur la tour, également. puisque NBC a choisi une antenne supertourniquet, elle devait être en marche, le mince poteau en acier ne supporterait pas d'antennes supplémentaires au-dessus.

En plus de gérer les signaux de cinq stations de télévision, la tour a été conçue pour diffuser les transmissions de trois stations FM. La sortie de l'émetteur NBC FM a été triplée dans l'antenne TV NBC, les signaux FM ABC et CBS ont été diplexés dans un seul ensemble de dipôles installés dans l'antenne TV CBS près du bas de la tour.

En juin 1951, WNBT a commencé les transmissions depuis son antenne sur la tour. En août, WPIX (canal 11) et ce qui est maintenant WABC-TV (canal 7) ont commencé à utiliser leurs installations sur la structure, WABD (maintenant WNEW-TV. canal 5) a rejoint les autres stations en octobre, et WCBS-TV (canal 2) fonctionnait à partir de ses nouvelles installations en décembre. Les stations FM ABC et CBS ont commencé à fonctionner à partir de leur antenne commune en mars 1952.

Avec cinq des sept stations de télévision de la zone métropolitaine de New York alors existantes émettant depuis l'Empire State Building, la tendance a rapidement atteint les deux autres. Dans 1952, WATV (maintenant WNDT. canal 13), a commencé à émettre à partir d'une antenne montée sur le mât d'amarrage du bâtiment. Une installation supplémentaire a été réalisée en 1953 et, en décembre, WOR-TV (canal 9) a commencé à émettre à partir d'une antenne située au sommet du mât d'amarrage, juste en dessous de l'antenne multiple inférieure. La station sœur WOR-FM a suivi en 1956, utilisant une antenne juste en dessous de la base de la tour à antennes multiples. En 1958, WNEW-FM a commencé à fonctionner à partir d'une antenne du réseau WNEW-TV.

Quand, en 1961, la FCC a planifié un test de télévision UHF dans une zone métropolitaine. l'Empire State Building a été choisi comme site d'antenne. Pour la première (et jusqu'à présent la seule) lime de son histoire, le Conseil lui-même est devenu titulaire d'une licence de radiodiffusion. WUHF a commencé à émettre le 1er novembre 1961 à partir d'une antenne située aux quatre coins de la tour, à côté du réseau WCBS-TV, près de la base de la tour. La station (sur le canal 31) a ensuite été donnée à la ville de New fork et est devenue WNYC-TV.

En 1965, une neuvième station de télévision était diffusée dans la région de New York WNJU-TV (canal 47) sous licence Linden. N. J. Il a commencé à émettre le 16 mai 1965 à partir d'une antenne sur le mât d'amarrage du bâtiment.

Opérations FM combinées

À l'automne 1959, près de 20 stations FM fonctionnaient à New York. Avec cinq stations émettant déjà depuis l'Empire State et six autres exprimant leur intérêt à utiliser les installations du bâtiment, la possibilité d'une antenne FM commune s'est présentée. Plutôt que de simplement clouer les antennes une par une. il a semblé avantageux d'étudier la possibilité d'une antenne maîtresse. L'Empire State Building Co. a demandé au Dr Kear un avis sur la possibilité d'une antenne FM principale. Il a recommandé une étude de faisabilité qui a été entreprise par Alford Manufacturing Co. Le Dr Kear et ses associés ont alors commencé la conception, en conjonction avec les tests et la construction de plusieurs modèles réduits par Fred Abel. Andrew Alford, Harold H. Leach et Nelson R. Powers, tous d'Alford Manufacturing Co.

En mars 1965, trois stations FM de New York ont ​​accepté de louer de l'espace sur l'antenne FM principale proposée, peu de temps après, la construction du réseau a commencé par Alford Manufacturing, comme on peut le voir sur la Fig. 4 et les autres photos, l'espace sur le mât d'amarrage était limité. Le meilleur emplacement disponible semblait être les bandes d'acier inoxydable entourant la plate-forme d'observation du 102e étage. Grâce à [l'utilisation d'un modèle réduit, diverses combinaisons de 8, 12 et 16 dipôles ont été essayées, jusqu'à ce que les tests s'avèrent que 16 est le nombre optimal pour chaque baie. This configuration provided the required circularity in the horizontal plane together with a VSWR of less than 1.10 to 1 from 90 to 108 MHz and less than 1.20 to 1 from 88 to 90 MHz. One of the dipoles is seen in Fig, 5.

Dual polarization was incorporated into the antenna by orienting each dipole 45 away from the horizontal. Each dipole is fed 22.5 c out of phase with respect to its neighbors this arrangement was found to give satisfactory patterns and a low standing-wave ratio. Les dipoles are arranged into groups of four, each group being fed by one element of a four-way fork. Each bay contains 16 dipoles, and there are 2 bays, A transfer panel allows feeding both bays, or either bay in case of an emergency

Each station is connected to the antenna through a multiplexer which offers a high degree of attenuation to all frequencies except that of the input station. All multiplexers arc connected in a line and beyond the last station is an extra, unmultiplexed input. If any station's multiplexer should be put out of service, that transmitter may he coupled to the last input for emergency operation. Normal isolation from transmitter to transmitter varies from 26 to 55 dB. The antenna will accommodate 17 stations of up to 10 KW.

On December 9, 1965, WQXR-FM became the first station to begin transmitting from the master FM antenna. During 1966, seven more stations installed transmitters in the building and used the master array: January. WHOM-FM: February. WLIB-FM and WOR-FM

March, WBAI and WNCN September, WNYC-FM and WPIX-FM, On February 1. 1967 WRFM became the ninth station to transmit from the master FM antenna.

Today the Empire Slate Building occupies a unique position in the broadcast industry. It furnishes leased vertical space of 317 feet for the antennas of 22 stations. Between the 80th and 85th floors arc housed 35 separate broadcast transmitters with a combined total RF output power of over 400 KW. The Empire state Building Co. owns the master FM antenna and leases it to individual FM stations perhaps the only such situation in the world. The company also has responsibility for general maintenance of the TV lower.

The tower is provided with a code beacon, and there is obstruction lighting at three lower levels. The mooring-mast section of the building is illuminated by flood-lights. FCC rules with respect to tower painting are waived in favor of tower lighting 24 hours per day.

Stations currently 1 transmitting from the building are listed below in order of their position from the top of the tower (Fig. 6).

WNBC-TV (ch. 4): 25.7 KW visual,

5,13 KW aural at 1445 ft.* WNBC-FM (97.1 MHz): 1.1 KW at

1445 ft. WNBC visual, aural, and FM signals are triplexed into a single 4-bay superturnstile antenna 56 ft in length.

WPIX (TV) (ch. II): 100 KW visual, 20 KW aural at 1400 ft, using a zigzag antenna 23 ft in length. (Also auxiliary antenna at 1325 ft level.)

WABC-TV (ch. 7) 110 KW visual, II KW aural at 1380 ft. using a Z-type antenna 25 ft in length.

WNEW-FM (102.7 MHz): 4.1 KW horizontal, 4.1 KW vertical at 1360 ft, A special single-bay antenna is used. It consists of 4 horizontal dipoles on the tower faces, and 4 vertical dipoles on the corners. All dipoles are positioned between the upper two bays of the WNEW-TV array.

WNEW-TV (ch. 5): 37.1 KW visual, 5,5 KW aural at 1330 ft, A five-bay antenna 56 ft in length is employed. The upper two bays | are used as an auxiliary antenna, while the lower three bays are used as the main antenna,

WPIX (TV): This station also has a

single set of dipoles at the 1325- ft level as an auxiliary antenna.

8.32 KW aural at 1300 ft. A five-bay antenna 65 ft in length is used. The upper three bays are for visual, and the lower two bays for aural transmission.

WNYC-TV (ch. 31) 890 KW visual, 89 KW aural at 1290 ft. A special antenna, utilizing vertical slots in a collinear traveling wave array 40 ft in length is in service. There are 24 slots, or bays, in each element.

WABC-FM (95.5 MHz) 1.5 KW at 1270 ft.,

WCBS-FM (101.1 MHz): 1.5 KW at 1270 ft,

WABC-FM and WCBS-FM are duplexed into a single-bay antenna consisting of four horizontal dipoles mounted on the tower faces between the two lower bays of the WCBS-TV array.

WABC-TV and WNBC-TV: These stations have auxiliary antennas at the 1250-ft level (the very top of the mooring mast).

WOR-FM : An auxiliary antenna is located just below the base of the TV tower.

WOR-TV (ch. 9): 155 KW visual, 31 KW aural at 1240 ft. A special 2-bay antenna 8 ft in length is in use. Each bay consists of 24 dipoles equally spaced around the top of the mooring mast, approximately 35 ft in diameter.

Master FM Antenna: Each of the two bays consists of 16 dipoles equally spaced around the mooring mast above and below the 102nd-floor observation deck. Height is 1220 ft. Stations now using the array:

WBAI (FM) (99.5 MHz): 5.4 KW horizontal, 3.8 KW vertical

WHOM-FM (92.3 MHz): 5.4 KW horizontal, 3.8 KW vertical

WLIB-FM (107.5 MHz): 2,0 KW horizontal, 1.45 KW vertical

WNCN (FM) (104.3 MHz): 5.4 KW 3.5 KW vertical

WNYC-FM (93.9 MHz) 5.3 KW horizontal, 3.7 KW vertical

WOR-FM 98.7 MHz): 5.4 KW horizontal, 3.8 KW vertical

WPIX-FM (101.9 MHz): 5.4 KW horizontal. 3.8 KW vertical

WQXR-FM (96.3 MHz): 5.4 KW horizontal. 3,8 KW vertical

WRFM (FM) (105.1 MHz): 5.2 KW horizontal, 3.7 KW vertical

WNDT (TV) (ch. 13): 178 KW visual,, 34.7 KW aural at 1180 ft. A stacked 6-bay Yagi, 27.5 ft in length, is employed.

WNJU-TV (ch. 47): 234 KW visual, 46.8 KW aural at 1180 ft. In use is a special 4-bay vertical-slot antenna 52 ft in length. The antenna consists of two sections which are mounted on the north and south faces of the mooring mast.

Some time ago, a feasibility study was conducted by a consulting engineering firm for the Empire State Building Co. This study showed that the mooring mast could hold several more UHF antennas. Currently a CP is held by WTVE (ch. 41). licensed to Patterson, N. J., which proposes another antenna on the building. Another FM station is considering using the master FM antenna. Also, WABC-FM, WCBS-FM. and WNDT plan to install new antennas during the summer of 1967.

The world's most unusual antenna site may not exist much longer. Recently, the Port of Nov. York Authority has been planning the construction of twin 1 10-story skyscrapers in Lower Manhattan. Independent studies by Alford Manufacturing Co, and Jansky and Bailey have shown that the proposed towers would cause ghosting to some viewers watching some of the TV stations presently on the Empire State Building. Several solutions to the program have been advanced, one being to relocate antennas from Empire State to the new. taller structures (to be known as the World Trade Center).

Whatever the future of the Empire State Building antenna site. it remains a monument to the ability of broadcast engineers and stations to cooperate for their mutual welfare and for the public benefit.

The author wishes to thank the various engineers of the stations, networks, and companies mentioned for their assistance in preparing this report. He is especially grateful to Thomas J. Buzalski of NBC. John F. Garrety of the Empire State Building Co., Dr. Frank G, Kear of Kear and Kennedy, Harold H. Leach of Alford Manufacturing Co., and Robert M. Morris, formerly of ABC and NBC.


Interesting Facts about the Empire State Building

The following are 12 interesting facts about the Empire State Building:

The Empire State Building topped the heights of all buildings on the earth’s surface for almost 4 decades, before the World Trade Center (WTC) shattered that record into pieces in the 1970s. However, it later reclaimed the title when WTC was destroyed during the 9/11 attacks in 2001. As at 2014, the WTC’s successor, the One World Trade Center (One WTC) became the tallest building in New York. At 1776 feet (541), the One WTC is considered in not just the United States, but the entire Western hemisphere of the world.

The Empire State Building (left) was surpassed by the One World Trade center (right) in 2014.

The human labor that did the construction job numbered about 3400. A greater percentage of the workers were European immigrants. It was officially confirmed that 5 workers lost their lives during the construction process. During construction, A.W. Aldrich was the first person to officially climb to the top of the building. It took the 49-year-old Vermont worker about 36 minutes to do so.

The tough economic times created by the Great Depression of the late 1920s and early 1930s nearly marred the fortunes of the building. A huge volume of offices remained unoccupied due to lack of money in the system. The owners of the building couldn’t make enough profit from their investment for nearly 20 years after its construction. New York residents decided to give it a nickname, Empty State Building. It was during the 1950s that the building became profitable.

In July 1945 a military aircraft accidentally crashed into the 79th floor of the building, as a result of bad weather. After the crash debris had cut off an elevator cable, one worker (Betty Lou) fell in an elevator through 75 floors. Miraculously, she survived the fall. 14 deaths were recorded.

When measured from the bottom to the top, the building’s height is 1250 feet. This measured height excludes an antenna which sits on top of the building. The antenna height of 204 feet, when taken into consideration, stretches the entire height to 1454 feet. The estimated cost of construction of the project was about $ 40 million, far below the initial budget of $ 50 million.

Over the past years, some people misused the building as a suicide zone. While tourists visit the building to enjoy beautiful views of Manhattan, some ill-fated individuals consider the Empire State Building the best height for jumping to their deaths. Since its erection, over 30 people have sadly taken their lives by jumping from higher floors.

William Lamb was the architect who designed the building. He worked at a firm called Shreve, Lamb & Harmon. The contract was executed by the Starret Brothers and Eken. Working together, they faultlessly gave us an iconic building.

  • A truly iconic building requires top-Notch Security Service in and around the premises

The Empire State skyscraper boasts of top tight security services, comparable to that of airport facilities. Visitors are thoroughly screened to prevent them from sending dangerous materials into the building. CCTV cameras are all over the place, 24/7.

The building is considered one of the most famous landmarks in the U.S. A 2007 poll made by the American Institute of Architects revealed that Americans regard it as “America’s Favorite Architecture”. In 1955, the American Society of Civil Engineers named the building the most iconic feat of engineering in America’s history. Also, the building appears on the New York City Landmarks Preservation Commission’s list. It even has its own zip code- 10118.

Every year, about 4 million visitors troop into the building. Among those visitors have been famous people such as Fidel Castro, Bill Clinton, Queen Elizabeth II, Celine Dion, Roger Federer, and a host of other world leaders and celebrities.

Towards the latter part of the 1920s, galore of wealth in New York City, created a competitive race to put up the world’s tallest tower. The Chrysler Building and the Wall Street Bank of Manhattan where the two main towers that tried to beat each other in the competition. The race even became tougher when a New York governor by name AI Smith, formally announced that the Empire State Building was about to be erected. At the end of the day, the Empire State won the race.

One surprising thing about the Empire State Building is about the original purpose of the topmost tower of the building – it was originally meant to be a docking spot for airships to lower their cables and maneuver a landing. Experiments proved that to be very dangerous so the plan was immediately canceled.

Ever since it was put up in 1931, the building has seen its fair share of stubborn parachute jumpers and daredevil enthusiasts. These daredevils occasionally pursue a blood rush by climbing to dangerous heights of the building before jumping all the way down. In 1986, two British nationals, Alastair Boyd and Michael McCarthy, managed to jump off from the 86th floor’s observation deck. They used parachutes they had hidden underneath their clothes. When they landed safely, they were immediately taken into custody and charged for reckless behavior. Another parachutist from Norway successfully repeated the parachute jumping. He escaped unhurt.

In May 1931, the 31st President of the United States, Herbert Hoover, sat in Washington and pressed a button to turn on the lights of the Empire State Building. From a distance of over 200 miles, he had officially opened the building for business.

The architect of the Empire State designed the building to closely follow the design of the Reynolds Building in North Carolina. Workers in the Empire State usually present a Father’s Day gifts to the workers in the Reynolds Building.


Building the Empire State Building: The Daredevil Sky Boys

The Empire State Building soars above Manhattan’s skyline… but it wasn’t easy to build!

Building the Empire State Building? Not an easy task. After all, this “Eighth Wonder of the World,” an Art Deco marvel towering over midtown Manhattan, was the world’s tallest building for over 40 years!

The only thing as impressive as the Empire State Building… are the men who built it! The Empire State Building was built by construction workers who toiled at heights of up to 1,440 feet above the city’s streets. No wonder they were known as “air-treaders,” or “sky boys.”

Here’s what to know about the brave souls who built the Empire State Building!

At the peak of construction, there were 3,000 people working on the Empire State Building

Sky boys at work. Photo by Lewis Hine

Excavation for the Empire State Building began on January 22, 1930, less than three months after the Wall Street crash. Given the city’s financial straits, jobs on the project were coveted.

Most workers were eager European immigrant laborers. At the peak, there were about 3,000 men at work on the building—including carpenters, bricklayers, derrick men, elevator installers, electricians, plumbers, heating and ventilation men, trade inspectors, checkers, foremen, and clerks.

But it was the sky boys—the daredevil steel workers and riveters—who most inspired awe.

The sky boys put on the best open-air show in town…

The gravity-defying ironworkers balanced on narrow beams or hung from derrick lines hundreds, and even thousands, of feet above the city’s streets.

Les New York Times wrote that they “put on the best open-air show in town. They rode into the air on top of a steel beam that they maneuvered into place as a crosspiece by hanging to the cable rope and steering the beam with their feet, then strolling on the thin edge of nothingness.”

Along with the steelworkers were the intrepid teams of riveters, who drove red-hot rivets into the beams, fastening them into place to create the building’s steel skeleton.

Passersby stood three and four deep, taking deep breaths as they watched the steelworkers at their acrobatic work. London’s Courrier quotidien compared the workers to classical heroes: “They were right there, in the flesh, outwardly prosaic, incredibly nonchalant, crawling, climbing, walking, swinging, swooping on gigantic steel frames.”

…but seemed comfortable doing it

Hard at work. Photo by Lewis Hine

Despite the danger, the sky boys seemed cool and calm. “It isn’t really as dangerous as it looks,” claimed one of the workers. “It’s safer up here than it is down below,” he said, pointing to the chaotic streets.

Supporting the workers were the water boys, who carried water buckets to the thirsty construction workers and sometimes peddled cigarettes. Joe Carbonell, who was sixteen years old when he worked on the site, remembered, “It was kind of a thrill working on the beams. I learned, don’t look down, just look to the end of the beam.”

The one danger the workers heeded? Temps

As fearless as the riveters and iron workers seemed, there was one danger they heeded: weather. When it rained, there was a danger of slipping when it was bitterly cold, stiff or numb hands could not hold onto anything.

Going up, up, up… Photo by Lewis Hine

Thanks to their hard work, the Empire State Building was built in record time

The Empire State Building’s steel structure rose quickly, averaging 4.5 stories a week.

Structural steel work was completed twelve days ahead of schedule. The building was ready to open by April 1931, just 13 months after construction began.

Thanks to Lewis Hine, the process of building the Empire State Building is well-documented

Fortunately, the Empire State Corporation commissioned Lewis Wickes Hine (1874-1940) to take photos of construction for use as advertising. Hine, a schoolteacher and self-taught photographer, took approximately 1m000 photos over six months during 1930-1931.

Hine photographed the workers in precarious positions, often taking the same risks as the workers. Hooked up to a safety line, he felt his way to the suspended ends of beams and girders to capture dramatic photos.

To obtain a desired vantage point, Hine was swung out in a specially designed basket 1,000 feet above Fifth Avenue.

Click here for a gallery of Hines’ photographs.

A skyboy takes a rest. Photo by Lewis Hine

Hine called the workers, “men of courage, skill, daring, and imagination.” Regarding his photos, he recalled, “I wanted to show things that had to be appreciated.”

Brass medallions in the building’s lobby. Photo by Jeff Dobbins

Today, pay homage to the Empire State Building workers in the building’s lobby

The workers who built the Empire State Building are commemorated in its lobby.

Decorating the marble walls are brass medallions, celebrating the various trades that contributed to the building. Beside the main reception desk hangs a plaque, honoring some of the talented craftsmen who built the remarkable landmark.

For more, check out this incredible film footage of the fearless sky boys at work.


Voir la vidéo: Empire State Building - Lights Show - Alicia Keys - Empire State of Mind