Jamestown

Jamestown

L'Angleterre a été relativement lente à commencer les colonies en Amérique du Nord, qui se tenait petite dans l'ombre du vaste empire espagnol. Plusieurs tentatives d'arrêt ont été faites au cours des années 1500, notamment celles de Sir Humphrey Gilbert et Sir Walter Raleigh. Aucune colonie n'a résulté de ces premières entreprises et l'intérêt généralisé pour la colonisation n'a commencé à se développer qu'après la défaite de l'Armada espagnole en 1588. L'humiliation de la puissance espagnole sur l'Atlantique a apporté une nouvelle confiance aux investisseurs et aux aventuriers anglais.

En 1606, le roi Jacques Ier partagea la Virginie* entre deux groupes de marchands anglais concurrents. Leurs chartes proclamaient leurs intentions de répandre le christianisme, mais en vérité, la motivation principale était l'attrait de l'or et de l'argent.

La Virginia Company of Plymouth a obtenu des droits sur la partie nord de la Virginie entre 38° et 45° de latitude nord. Ce groupe a fait une faible tentative d'établissement sur la rivière Kennebec dans ce qui allait devenir le Maine, mais la petite colonie n'a duré que quelques mois.

La Virginia Company de Londres, cependant, était mieux préparée à exercer ses droits sur les terres situées entre 34º et 40º de latitude nord, la partie sud de la Virginie. Le fait que les zones affrétées se chevauchent accorde une prime particulière à la vitesse. Sous le commandement du capitaine Christopher Newport, le groupe londonien envoya trois navires, le Godspeed, les Découverte et le Susan Constant. Partis en décembre 1606 et arrivant dans la baie de Chesapeake en mai de l'année suivante, les navires ont amené 144 colons mal préparés au Nouveau Monde.

Un site a été choisi sur une péninsule qui s'avançait dans une rivière. Prudemment, les dirigeants ont nommé à la fois la ville et la rivière pour leur bienfaiteur, James I. Moins prudemment, ils ont choisi une zone basse qui était sujette à une humidité élevée et à des hôtes de moustiques. L'emplacement isolé offrait cependant une position facilement défendable en cas d'attaque indienne.

Les débuts de Jamestown ont alterné entre un quasi-désastre et un faible succès. La difficulté principale était que la colonie avait besoin de soldats, d'artisans et d'agriculteurs, mais qu'elle était plutôt peuplée de messieurs suffisants et peu habitués au travail manuel. L'énergie a été gaspillée dans la recherche d'or et d'argent, lorsque la prudence a exigé la plantation des cultures.

Les conséquences de telles actions étaient graves. Plus d'un tiers des colons moururent au cours de l'hiver 1607-08, victimes du paludisme, de la fièvre typhoïde, du scorbut et de la dysenterie. La crise sanitaire a été aggravée par d'âpres querelles de leadership au sein de la communauté en déclin.

En 1608, le capitaine John Smith, un soldat, imposa sa volonté aux colons et organisa avec succès des efforts pour planter des cultures et construire des habitations convenables. Malheureusement pour tous, Smith retourna en Angleterre pour un traitement médical en 1609. En son absence, la colonie retourna à bon nombre de ses anciennes habitudes malheureuses.

Pendant ce temps, des changements se produisaient en Angleterre qui auraient un impact sur les colons de Jamestown. La London Company a été réorganisée et est devenue connue sous le nom de Virginia Company. Un nouveau gouverneur, Lord De La Warr, a été envoyé pour mettre en œuvre de nouveaux efforts pour peupler la petite colonie. La société a introduit le système headright, une série d'incitations à l'octroi de terres conçues pour attirer les colons en Virginie.

L'afflux prévu de nouveaux colons en 1609 ne s'est jamais matérialisé. Un navire a été perdu en mer et un autre a été retardé pendant des mois après s'être échoué. La maladie et une pénurie de nourriture ont accueilli ceux qui ont réussi à terminer le voyage. La stabilité fragile que Smith avait forgée au cours de l'année précédente s'est évaporée et a été remplacée par la tragique période de famine de 1609-10.

Le chef autochtone Powhatan, le père de Pocahontas, régnait sur une confédération lâche de tribus de son village de Werowocomoco, au nord de Jamestown sur la rivière York. Les relations entre les indigènes et les colons alternaient entre paix et guerre, mais un coup potentiellement fatal fut porté par les Indiens lors d'une attaque surprise en 1622.

Seule l'arrivée longtemps retardée du gouverneur De La Warr a stoppé l'évacuation complète de Jamestown. Le développement ultérieur d'une culture de rente, le tabac, commencerait à fournir une base économique dont la colonie avait grand besoin.

Les problèmes de profit de Jamestown ont incité la direction de Londres à libéraliser ses règles. Entre autres choses, les résidents de Virginie ont été autorisés à posséder des terres et à bénéficier d'un gouvernement représentatif. La Chambre des bourgeois se réunit pour la première fois en 1619. Son rôle quelque peu limité consistait à travailler avec le gouverneur et le conseil pour élaborer des lois pour la colonie.

Les conditions ont été encore améliorées par l'expédition d'une cargaison de femmes destinées à être les épouses des colons. L'importation et la vente des premiers esclaves africains allègent également la charge de travail.

Malgré ces améliorations, la colonie n'est pas un succès financier. La Virginia Company déclara faillite en 1622. Deux ans plus tard, la Couronne assuma le contrôle total de la colonie, faisant de Virginia la première des colonies royales.


*Terme alors appliqué à une grande partie de l'est de l'Amérique du Nord.
Voir le calendrier des guerres indiennes.


Jamestown, un lieu aux multiples origines

Marchez sur les traces du capitaine John Smith et de Pocahontas où a commencé une colonisation anglaise réussie de l'Amérique du Nord. Malgré les premières luttes pour survivre, la colonie de 1607 s'est transformée en une colonie prospère. Au fur et à mesure que la colonie s'étendait, les Indiens de Virginie ont été chassés de leur patrie. En 1619, l'arrivée des Africains est enregistrée, marquant l'origine de l'esclavage en Amérique du Nord anglaise.

La première Assemblée législative

La première charte de la Virginia Company, signée par le roi Jacques Ier le 10 avril 1606, a semé les premières graines de nos valeurs constitutionnelles.

Afro-américains à Jamestown

La première arrivée documentée d'Africains dans la colonie de Virginie a été enregistrée par John Rolfe en 1619.


Origines (1606-1607)

La colonie était une entreprise privée, financée et organisée par la Virginia Company de Londres. Le roi Jacques Ier a accordé une charte à un groupe d'investisseurs pour la création de la société le 10 avril 1606. À cette époque, « Virginia » était le nom anglais de toute la côte est de l'Amérique du Nord au nord de la Floride. La charte donnait à l'entreprise le droit de s'installer n'importe où, de l'actuelle Caroline du Nord à l'État de New York. Le plan de la société était de récompenser les investisseurs en localisant des gisements d'or et d'argent et en trouvant une route fluviale vers l'océan Pacifique pour le commerce avec l'Orient.

Un contingent d'environ 105 colons quitta l'Angleterre à la fin de décembre 1606 à bord de trois navires, le Susan Constant, les Godspeed, et le Découverte- sous le commandement de Christopher Newport. Ils atteignirent la baie de Chesapeake le 26 avril 1607. Peu de temps après, les capitaines des trois navires se réunirent pour ouvrir une boîte contenant les noms des membres du conseil d'administration de la colonie : Newport Bartholomew Gosnold, l'un des initiateurs en coulisse du Virginia Compagnie Edward-Maria Wingfield, un investisseur majeur John Ratcliffe George Kendall John Martin et le capitaine John Smith, un ancien mercenaire qui avait combattu aux Pays-Bas et en Hongrie. Wingfield est devenu le premier président de la colonie. Smith avait été accusé d'avoir fomenté une mutinerie pendant le voyage océanique et n'a été admis au conseil que quelques semaines plus tard, le 10 juin.

Après une période de recherche d'un site d'implantation, les colons ont amarré les navires au large d'une péninsule (maintenant une île) dans la rivière James dans la nuit du 13 mai et ont commencé à les décharger le 14 mai. insalubre, mais le site présentait plusieurs avantages apparents au moment où les chefs de la colonie l'avaient choisi : les navires pouvaient s'arrêter près de lui en eau profonde pour faciliter le chargement et le déchargement, il était inoccupé et il n'était relié au continent que par un étroite bande de terre, ce qui la rend plus simple à défendre. Le règlement, nommé d'après James I, était connu de diverses manières au cours de son existence sous les noms de James Forte, James Towne et James Cittie.


Des premières années désastreuses

La fondation de Jamestown a eu la bénédiction du roi d'Angleterre Jacques Ier, et la colonie et la rivière James ont été nommées en son honneur. Cependant, le règlement a été financé et géré par la Virginia Company. Cette société, à son tour, était financée par des investisseurs privés, qui attendaient des colons qu'ils découvrent une marchandise précieuse, ou une route vers l'Asie de l'Est, qui rendrait l'entreprise rentable et offrirait un retour sur investissement.

Les investisseurs à Londres espéraient que certains des colons de Roanoke (ou leurs descendants) étaient encore en vie et, avec les connaissances qu'ils avaient acquises sur la région, pourraient guider les colons de Jamestown vers les minéraux et un passage vers l'Asie de l'Est, a noté Kupperman.

Malheureusement, la société a choisi de construire sa colonie sur "une île marécageuse infestée de maladies et d'insectes, sans source d'eau douce", selon Jerome Bridges, garde-parc et guide touristique historique de Jamestowne. Situé à environ 94 kilomètres en amont de la rivière James depuis la côte atlantique, le site a été choisi parce que les colons avaient reçu l'ordre de leurs investisseurs de ne prendre aucune terre occupée par les autochtones, a déclaré Bridges.

Lorsque les Anglais y débarquèrent en mai 1607, ils étaient divisés en trois groupes : un groupe devait construire des fortifications et un entrepôt, puis quelques maisons simples, le deuxième groupe devait planter des cultures et le troisième devait explorer les minéraux et un passage vers Asie de l'Est.

Il n'a pas fallu longtemps pour que les colons se heurtent à des ennuis. En quelques semaines, une force de plusieurs centaines d'Indiens Powhatan attaqua la colonie. Les colons n'avaient même pas eu l'occasion de déballer leurs mousquets et comptaient donc sur les tirs de la marine des navires qui étaient toujours au large des côtes pour repousser les assaillants.

Au cours des semaines suivantes, les colons ont concentré leur travail sur la construction d'un fort, qui était une palissade triangulaire avec trois remparts, ou plates-formes surélevées, pour les canons.

Peu de temps après, les colons ont commencé à mourir. Sur les 104 hommes et garçons qui ont débarqué, seuls 38 étaient encore en vie en janvier 1608, selon Historic Jamestowne. Les recherches menées par l'étudiant en géologie Doug Rowland au College of William and Mary et ses collègues ont révélé que l'eau potable des colons était salée et contenait de l'arsenic. De plus, la nourriture s'est épuisée, la famine s'est installée et un hiver particulièrement rigoureux accompagné de sécheresse a aggravé la misère des colons.

"Nos hommes ont été détruits par des maladies cruelles telles que des gonflements, des flux [également appelés dysenterie], des fièvres brûlantes et des guerres, et certains sont partis subitement, mais pour la plupart ils sont morts de simple famine", a écrit George Percy, l'un des survivants. , dans un rapport sur la colonie. "Il n'y a jamais eu d'Anglais dans un pays étranger dans une telle misère que nous l'étions dans cette Virginie nouvellement découverte."

Au cours de cette première année, les corps ont été enterrés dans des tombes anonymes pour empêcher les indigènes de découvrir qu'un si grand nombre de colons étaient morts, selon Bridges. Des fouilles récentes menées par une équipe dirigée par William Kelso, directeur de l'archéologie pour Jamestown Rediscovery à Historic Jamestowne, ont révélé 29 puits de sépulture près du mur ouest de la palissade à l'intérieur du fort. L'équipe pense que ces tombes abritent probablement de nombreux colons décédés en 1607.

Deux des fosses funéraires excavées contiennent deux corps. Selon le site Web Historic Jamestowne, les colons ont probablement eu recours à des enterrements doubles parce que tant d'hommes mouraient en peu de temps. Vingt personnes sont mortes rien qu'en août 1607, et les enterrements multiples ont permis d'économiser de l'énergie et du temps.

Dans l'autre puits excavé se trouvait un garçon d'environ 14 ans, selon Historic Jamestowne. Une petite pointe de flèche a été trouvée à côté de la jambe droite du garçon, ce qui suggère qu'il avait été abattu peu de temps avant d'être enterré. Il s'agit peut-être du jeune garçon qui a été enregistré par Percy comme ayant été tué lors d'un combat contre les Indiens Powhatan au cours du premier mois de la colonisation.

William Kelso, qui dirige les fouilles à Jamestown, a déclaré à Live Science que l'équipe d'archéologie espère fouiller le reste des tombes et identifier les corps. "Nous connaissons leurs noms, et maintenant nous savons où ils ont été enterrés", a-t-il déclaré. "Nous essaierons de les identifier à l'aide de la médecine légale."


Les Anglais prennent pied à Jamestown, 1606-1610

Le 20 décembre 1606, les navires de la London Company quittent l'Angleterre pour établir une colonie en Virginie. Les futurs colons arrivèrent dans la baie de Chesapeake en avril 1607. À bord se trouvaient 105 hommes, dont 40 soldats, 35 « messieurs » et divers artisans et ouvriers.

La Compagnie avait chargé le capitaine Newport, le commandant des navires, de trouver un site pour une colonie à l'abri des découvertes et des attaques espagnoles, mais qui avait également un accès facile à la mer. Il remonta donc une rivière (que les Anglais nommèrent le James) et à cinquante milles de son embouchure trouva une péninsule marécageuse basse qui semblait répondre à toutes les spécifications. Là, ils ont établi ce qu'ils ont appelé James Towne.

Au début, les choses semblaient bien se passer. Les colons ont défriché des terres et érigé une palissade pour se protéger. A l'intérieur de la palissade, ils construisirent de petites habitations assez grossières. Les colons ont également commencé à défricher des terres pour planter des cultures. Pendant ce temps, la confédération résidente des tribus dirigée par Powhatan semblait passer de l'hostilité initiale à l'amitié et à l'hospitalité. Avec les offres de nourriture et d'amitié, les Anglais ont commencé à accorder moins d'attention à la plantation de cultures et plus à explorer la région pour s'enrichir rapidement.

Malgré la promesse précoce de succès, il y avait déjà des signes de danger. Au cours de l'été et de l'automne, de nombreux colons ont commencé à tomber malades et à mourir. En partie, nous le savons maintenant, la maladie et la mort ont été causées par l'implantation de Jamestown dans un endroit très marécageux et insalubre. De plus, de nombreux colons avaient apporté avec eux la typhoïde et la dysenterie (ce qu'on appelait à l'époque "le flux sanglant"), qui est devenue épidémique parce que les colons ne comprenaient pas les bases de l'hygiène. De plus, l'approvisionnement en eau de Jamestown était contaminé à la fois par des déchets humains et par l'eau de mer.

De plus, à l'automne, il devint évident que les colons n'avaient pas suffisamment de nourriture pour passer l'hiver. Pas assez de terres avaient été défrichées et pas assez de cultures avaient été plantées et récoltées. Une partie du problème ici était que les « messieurs » refusaient de travailler comme de simples ouvriers. Heureusement pour les colons, Powhatan est resté amical et a fourni de la nourriture aux Anglais. Même ainsi, au moment où le « premier approvisionnement » de colons et de provisions supplémentaires est arrivé au début de 1608, seuls 35 des premiers colons avaient survécu.

Bien que les preuves soient biaisées en sa faveur, il ne fait aucun doute que le capitaine John Smith a sauvé Jamestown. Il organisa les colons et les força à travailler de manière productive. Il était également capable de commercer avec les indigènes pour des denrées alimentaires quand ils étaient réticents à commercer, il prenait ce dont il avait besoin, détériorant les relations avec les indigènes. Bien que Smith retourna bientôt en Angleterre, ses rapports et ceux d'autres colons à la London Company conduisirent cette organisation à modifier certaines de ses méthodes. Essentiellement, il codifiait le régime dictatorial de Smith en conférant une autorité beaucoup plus grande au gouverneur colonial.

Pour des documents supplémentaires liés à ce sujet, nous suggérons de se concentrer sur la collection la plus pertinente au début de Jamestown, de la capitale et de la baie. Au sein de cette collection se trouvent deux sources essentielles : Generall History of Virginia du capitaine John Smith et les quatre volumes édités par Peter Force au milieu du XIXe siècle. Ces deux sources sont consultables en texte intégral via The Capital and the Bay.


Histoire

Nommé en l'honneur de James Mendenhall et fondé en 1816, Jamestown, en Caroline du Nord, a été le premier établissement continu de la région du Piémont. Plus récemment, les archéologues ont trouvé des preuves d'habitations humaines à proximité remontant à des milliers d'années.

Une histoire riche et variée est le fondement de Jamestown aujourd'hui, qui se targue de protéger et d'améliorer nos ressources naturelles, culturelles et historiques pour le plaisir de tous.

Premiers habitants connus : les Keyauwee

Dès 1701, les Indiens Keyauwee vivaient dans un village de cette région. Ils ont apprécié le climat doux de la région, les ressources naturelles abondantes et les terrains de chasse fertiles le long des rivières Deep et Uwharrie.

Faisant partie d'une confédération lâche de 20 tribus ou plus, on pense que dans les années 1760, les Keyauwee s'étaient déplacés vers le sud près de la frontière entre les deux Carolines où ils ont probablement été absorbés par la tribu Catawba.

Une colonie quaker

À la fin des années 1700, des colons européens sont arrivés à Jamestown. Beaucoup étaient des familles quaker qui ont déménagé dans la région de Pennsylvanie à la recherche de terres agricoles productives. Parmi les premiers colons figurait James Mendenhall, qui a établi une ferme près de l'actuelle Jamestown en 1762. Bien que Mendenhall ait déménagé en Géorgie en 1775, son fils George est resté et, en 1816, il a fondé le village de Jamestown en l'honneur de son père.

La famille Mendenhall, qui possédait et exploitait les premiers moulins à farine et à bois de la région, possédait également une grande partie des terres d'origine de la ville. Aujourd'hui, High Point City Lake est situé à l'endroit où se trouvaient la ferme familiale et le terrain d'origine.

En 1781, pendant la guerre d'indépendance, l'armée du général britannique Cornwallis campa près de la colonie et réquisitionna des provisions dans les fermes et les moulins locaux avant son engagement avec les troupes de Nathaniel Greene à New Garden.

Jamestown du 19e siècle

En 1800, Jamestown était une colonie animée de 150 habitants avec son propre bureau de poste, son auberge et sa loge Free Mason. À peu près à la même époque, de l'or a été découvert près de Jamestown et plusieurs mines en ont profité jusqu'à ce que la frénésie de la ruée vers l'or en Californie mette fin aux efforts locaux.

En 1811, Richard, le fils de James Mendenhall, un tanneur local, a construit la propriété historique de Mendenhall Plantation, un point culminant de toute visite de Jamestown aujourd'hui.

En plus de l'agriculture et des industries connexes, Jamestown abritait une usine d'armes à feu, qui fabriquait un pistolet à chargement par la bouche robuste et précis connu sous le nom de "Jamestown Rifle", le pilier de l'industrie de Jamestown pendant la seconde moitié du XIXe siècle et un objet de collection très prisé parmi les amateurs d'armes à feu aujourd'hui

Pendant la guerre de Sécession, les Quakers de Jamestown, qui s'opposaient à la guerre et à la violence, tentèrent de rester neutres. Cependant, la Confédération a exigé que ceux qui étaient capables de fabriquer des chaussures, des uniformes ou des armes continuent de le faire ou de payer de lourdes taxes. En outre, les archives indiquent que le président confédéré Jefferson Davis et son entourage sont passés par Jamestown lors de sa retraite précipitée vers le sud après la fin de la guerre civile.

Jamestown était également un "arrêt" connu le long du chemin de fer clandestin, qui aidait les esclaves fugitifs à atteindre la liberté dans le Nord. Selon les documents historiques locaux, de nombreuses maisons quaker de cette région avaient une trappe menant au sous-sol pour aider les esclaves à s'échapper. De plus, selon les archives, les familles Mendenhall et Beard ont joué un rôle déterminant dans les efforts d'émancipation.

Construit en 1856, le chemin de fer coupe Jamestown en deux et fournit toujours un lien vital pour le fret et certains passagers entre les villes portuaires à l'est et les destinations intérieures.

Jamestown du 20e siècle

En avril 1947, l'Assemblée générale de Caroline du Nord a accordé l'incorporation de Jamestown. Plusieurs mois après son incorporation, Jamestown a adopté des districts de zonage et a commencé la construction d'un réseau municipal d'aqueduc et d'égout.

T. C. Ragsdale Senior a été le premier maire de la ville et Charles P. Turner a été le premier directeur général. Plus de 60 ans plus tard, Jamestown est fier d'être géré par son quatrième directeur général et son cinquième maire, un témoignage de la stabilité de la communauté.

1959 Conseil municipal

Dans les années 1950, avec une population d'environ 750 habitants, la ville se vantait d'améliorations telles que l'éclairage des rues, le service d'aqueduc et d'égout et un service d'incendie.

Au cours des années 1960, Jamestown s'est rapidement développé. Plusieurs quartiers résidentiels sont nés d'anciennes terres agricoles. Un conseil ABC a été formé et un magasin d'alcools a été construit, ce qui s'est avéré être un investissement judicieux, permettant à la ville de rembourser les dettes contractées pour les conduites d'eau et d'égout ainsi que de financer la construction de l'hôtel de ville en 1967 et du Jamestown Park and Golf Cours en 1974.

Éducation : la pierre angulaire de Jamestown

Conformément aux valeurs quaker et à mesure que la ville prospérait, l'éducation est devenue la pierre angulaire de Jamestown.

Maison Madison Lindsay

Jamestown abritait plusieurs écoles, dont une école pour enfants Quaker, un séminaire pour jeunes femmes, une faculté de droit et la première école de médecine de Caroline du Nord, qui se sont initialement réunies dans la maison du Dr Madison Lindsay.

Construite en 1915, la "Old School", une pièce maîtresse néoclassique noble de Main Street, est maintenant la Jamestown Public Library entourée d'un Common nouvellement ajouté, un lieu de rassemblement animé de la ville.

Sur le côté est de Jamestown se trouve le Guilford Technical Community College, utilisé à l'origine comme sanatorium pour la tuberculose jusqu'à ce que les populations d'après-guerre aient besoin de nouvelles installations scolaires.

Aujourd'hui, Jamestown, qui continue d'être connue pour ses prouesses éducatives, compte deux écoles primaires, un collège et un lycée.

Monuments de Jamestown : marcher avec l'histoire

Que vous habitiez à Jamestown, que vous envisagiez de déménager ou que vous soyez en visite, Jamestown possède de nombreux monuments historiques fidèlement restaurés, parfaits pour une visite relaxante et agréable. Pour voir une carte des marqueurs historiques, cliquez ici.

  • Le point central de Jamestown est la "Old School", maintenant la bibliothèque publique de Jamestown, située sur West Main Street.
  • La maison Madison-Lindsay, construite en 1817, était connue pour abriter une série d'écoles de médecine. La maison d'origine était située à l'angle sud-ouest des rues Scientific et Federal (Main) et se trouve maintenant sur le terrain de Mendenhall Homeplace.
  • Lors de la visite de Mendenhall Homeplace, situé sur West Main Street, les sites incontournables incluent le wagon à faux fond et l'escalier d'angle unique.
  • La filature de coton d'Oakdale, qui a commencé ses activités après la guerre de Sécession, est l'un des deux districts historiques du registre national de Jamestown et est la plus ancienne filature de coton en activité aux États-Unis. Sur la propriété se trouve l'Oakdale School House, une école à classe unique construite en 1912 ou 1913 par les responsables de la filature de coton.
  • L'église méthodiste unie d'Oakdale a commencé sur le terrain de l'usine de coton d'Oakdale en 1878 en tant que branche de Jamestown Methodist. L'église, qui accueille toujours des services aujourd'hui, a été construite en 1915 avec des mises à jour ajoutées en 1943.
  • Le Dr Shubal Gardner Coffin a ouvert la deuxième école de médecine de la ville en 1840. En 1855, il a construit une maison impressionnante et inhabituelle de style néo-grec. Doté d'un revêtement en planches et en bâtons et situé à l'est du vieux centre-ville à proximité des nouvelles voies ferrées, il a choisi l'emplacement de son domicile pour profiter d'un meilleur accès aux transports.
  • La maison William Reece a été construite entre 1834 et 1844 par le constable local du même nom. La maison était le lieu de naissance de Joseph Reece, fondateur du Greensboro News & Record accueil à J. Harper Johnson, maire de Jamestown&# 39s 1881 et la résidence de FL Bevan, célèbre dresseur de chiens pour des clients aussi célèbres que JP Morgan, Jay Gould et Pierre Lorillard.
  • Potter House, construit en 1819, était à l'origine le magasin de selles et de harnais Henry Humphries jusqu'à ce qu'Isaac Potter obtienne la cabine d'une pièce à encoche en V pour son propre magasin, qu'il exploita jusqu'en 1826. Utilisé comme résidence jusqu'au début du 21 siècle, la maison a servi de siège local du bicentenaire des États-Unis.
  • Connue pour sa contribution au développement et à la beauté de Jamestown d'aujourd'hui, la famille Ragsdale a appelé Magnolia Farm, également sur East Main Street, son domicile depuis des générations. (Pas de marqueur)
  • Sur East Main Street, le viaduc ferroviaire est une véritable toile d'art du graffiti, une tradition communautaire, créée par les écoles rivales Southwest Guilford et Ragsdale High. (Pas de marqueur)

Jamestown aujourd'hui

Avec plus de 3 300 habitants vivant dans près de 3 miles carrés, Jamestown possède le charme d'une petite ville tout en étant à quelques minutes de la région animée de la Triade.

L'engagement de Jamestown envers un développement bien planifié et de qualité établit un équilibre entre le maintien du caractère et du patrimoine de la communauté et l'attraction d'une diversité d'emplois et d'entreprises.

Notre communauté est fière de notre engagement à préserver nos précieuses ressources naturelles, culturelles et historiques et à fournir à nos citoyens des services publics et des infrastructures de qualité.


Quartiers autour de Jamestown

Traversée du bois : À l'ouest de Jamestown sur les autoroutes 120/108/49, une plaque sur Bell Mooney Road commémore la découverte d'or à Wood's Crossing, non loin de là. Découverte d'or en 1848.

Endoprothèse: On peut sortir de Jamestown sur Jacksonville Road et chercher le hameau de Stent. C'est le quartier de la « Colline de la pauvreté » dans les histoires de Bret Harte. La mine Jumper est située ici, célèbre pour son spécimen d'or unique. La vue sur Quartz Mountain et les collines vallonnées vers les montagnes peut être vue d'ici.

Pont Stevens Bar : Juste avant de traverser le pont du lac Don Pedro, la plaque commémore le Stevens Bar fondé en 1849.

Autoroute 120/49 vers le nord : Au point de vue, il y a une plaque commémorant la ville de 1849 Jacksonville, fondée par le colonel A. M. Jackson, maintenant submergée sous les eaux du lac Don Pedro. Le barrage Don Pedro près de La Grange sur la rivière Tuolumne crée un rivage de 160 milles lorsque le lac est plein.

Camp chinois : Vers 1849, un groupe d'Anglais employait de nombreux mineurs chinois à cet endroit qui allait être connu sous le nom de Camp chinois. Village animé à l'époque avec des mines d'or et des lignes de théâtre, la première guerre des Tongs dans l'État s'est déroulée à environ cinq kilomètres près de Crimea House entre les Sam Yap et les Yan Woo Tongs. Des bâtiments d'époque sont toujours debout, comme le bâtiment en pierre et brique de 1854 utilisé plus tard pendant de nombreuses années comme bureau de poste. De l'autre côté de l'autoroute se trouve la minuscule église catholique St. Francis Xavier, construite en 1855. A proximité se trouve Red Hills, célèbre pour sa faune et sa flore distinctives.

Montezuma : Nommé d'après la « tente de Montezuma », le port d'attache d'éminents mineurs, Solomon Miller et Peter Aurand. Ce camp minier de courte durée a atteint son apogée après 1852, lorsqu'un fossé et un canal ont amené de l'eau le long de la base de la montagne de la Table. Montezuma, comme de nombreux camps miniers, a été le théâtre de violences à la suite de la taxe sur les mineurs étrangers de 1850. Une seule plaque le long de la route 49 entre le camp chinois et la route 108 est le seul rappel physique que la ville de Montezuma était autrefois hérissée de chercheurs de fortune.


Jamestown - Histoire

b>

REMARQUE : Si vous saviez, étiez lié à, ou étiez un membre d'équipage sur l'un des Jamestown réels, nous aimerions le savoir ! Contactez l'un des webmasters ci-dessous avec vos histoires et les photos que vous souhaitez faire don. Nous serions honorés de les publier.


USS JAMESTOWN 1
SLOOP DE GUERRE
Le premier Jamestown était un sloop de guerre lancé en 1844 par le Navy Yard, Gosport, VA. Quittant Hampton Roads le 25 juin 1845, il était le vaisseau amiral du commodore Charles W Skinner. Le commodore Skinner commandait les navires de la marine américaine opérant au large de la côte ouest de l'Afrique pour réprimer la traite des esclaves. Le sloop retourna aux États-Unis et porta à Boston le 6 août 1846. Alors qu'il était amarré à Boston, la nouvelle parvint aux États-Unis à propos de la deuxième année consécutive que le fléau avait ruiné la récolte de pommes de terre en Irlande. Le Jamestown et le Macédonien ont été utilisés pour transporter de la nourriture en Irlande en mars 1847.

Ensuite, il a servi comme navire amiral du commodore W. C. Bolton opérant à nouveau au large de la côte ouest de l'Afrique. En 1848, elle est transférée à l'Escadron de la Méditerranée pour aider à protéger les Américains lors de l'épidémie de révolutions qui secoue l'Europe. En 1851, il est affecté à l'escadron brésilien et retourne à Philadelphie en mai 1854. Puis, pour la troisième fois, le Jamestown navigue comme navire amiral de l'escadron africain de 1855 à 1857.

Avec le déclenchement de la guerre civile, le Jamestown est devenu une partie de l'escadron de blocage de l'Atlantique. Pendant qu'elle était avec l'escadron, elle a compilé un record d'efficacité exceptionnelle. En octobre 1862, le Jamestown partit pour le Pacifique où il protégea le commerce américain des corsaires confédérés, jusqu'en septembre 1865. Après la fin de la guerre, il servit de magasin et de navire-hôpital au Panama jusqu'à ce qu'une fièvre éclate à bord. Le 2 avril 1867, il reçut l'ordre de se diriger vers le nord pour aider à soulager la fièvre et rejoindre l'escadron du Pacifique Nord. Alors que le navire faisait partie de cette unité, il hissa le drapeau américain au-dessus de Sitka, en Alaska, le 18 octobre 1867, l'Alaska venait d'être acheté à la Russie.

Pendant les trois années suivantes, le Jamestown a navigué dans le Pacifique depuis les côtes ouest de l'Amérique du Nord et du Sud. Elle a également navigué aussi loin à l'ouest que Tahiti, Fidji et les îles hawaïennes. En février 1882, il est réaménagé en tant que navire-école d'apprentissage et se dirige vers la côte atlantique via le cap Horn. Elle a navigué dans l'océan Atlantique jusqu'en septembre 1892, date à laquelle le navire a été transféré au département du Trésor. Le Jamestown a servi de navire-hôpital marin à des fins de quarantaine dans le port de Hampton Roads. Un incendie la détruisit le 3 janvier 1913 après avoir été renvoyée au département de la Marine.


CSS JAMESTOWN
VAPEUR PASSAGERS CONVERTI
Jamestown 2, à l'origine un paquebot à passagers, a été construit à New York NY en 1853 et a été saisi à Richmond, VA en 1861 pour la marine du Commonwealth de Virginie. Elle a été commandée par la marine confédérée en juillet suivant, rebaptisée Thomas Jefferson, mais était encore généralement appelée Jamestown.

Gréé en brigantine, Jamestown a été conçu et construit par le célèbre William H. Webb pour la New York and Old Dominion Line en tant que sœur de Yorktown (v. Patrick Henry).

Sous le commandement du Lt JN Barney, CSN, elle fut activement employée jusqu'à la fin de sa carrière en mai 1862. Son service fut souligné par la bataille de Hampton Roads les 8 et 9 mars 1862, au cours de laquelle elle assista le CSS Virginia dans l'attaque de l'USS Le Congrès et l'USS Cumberland et se sont tenus debout pendant la bataille entre le Monitor et la Virginie (Merrimack), le Congrès confédéré a remercié tout particulièrement les officiers et l'équipage de Jamestown pour leur "conduite et attitude galantes" au combat.

Environ quatre semaines plus tard, le 11 avril 1862, Jamestown, Virginia et cinq autres navires confédérés ont navigué de Norfolk vers Hampton Roads à la vue de l'escadron de l'Union. Quand il est devenu clair que les fédéraux n'allaient pas attaquer, Jamestown, couvert par Virginia et les autres, s'est déplacé, a capturé trois navires marchands et aidé par CSS Raliegh les a remorqués jusqu'à Norfolk. Plus tard ce mois-là, le Jamestown fut envoyé de Norfolk pour coopérer avec le major général Magruder CSA, sur la James River et au début du mois de mai, il fut utilisé pour transporter des malades et des blessés de l'armée à Richmond.

Dans la nuit du 5 mai, le CSS Jamestown et le CSS Patrick Henry se sont rendus à Norfolk et sont revenus la nuit suivante avec le CSS Richmond, le CSS Hampton et les bateaux du magasin d'artillerie, passant la batterie fédérale à Newport News sans être observés à ces deux occasions. A second attempt to return to Norfolk met failure.

On 8 May Jamestown was ordered to notify the Secretary of the Confederate States Navy of the continuing engagement of two Federal gunboats and Ironclad Galena, which retired up the James River as far as Drewry's Bluff where on 15 May 1962 she was sunk to obstruct the channel.


USS JAMESTOWN 3
PG-55/AGP-3
The third Jamestown was at first the largest and most luxurious yacht in the world at that time. The Savarona was built in 1928 in Wilmington, Delaware, for Mrs. Thomas S. Cadwallader of Philadelphia. The Navy obtained the yacht on December 6, 1940 and converted her into a gunboat. She was commissioned the USS Jamestown (PG-55) on May 26, 1941. The Jamestown's first summer was spent training Naval Academy Midshipmen. At the end of the summer the vessel was refitted as a motor-torpedo-boat tender. With the refit complete she left for the South Pacific in June, 1942.

The Jamestown's first action in the Pacific was in the New Caledonia battle. She fearlessly patrolled "Iron-Bottom Sound," and nightly challenged Japanese destroyers, cruisers, and even battleships of "The Tokyo Express" here. By day she worked feverishly to ready the battered and worn boats for their next patrol. She served here until February, 1944, when she left for the States for a well earned and badly needed overhaul. In August, 1944, the repair work was finished and the Jamestown was back in the fighting this time at New Guinea. On February 5, 1945, the Jamestown was ordered to the Philippines where she performed convoy duty. The vessel set sail for the United States on October 20, 1945 and arrived at San Francisco on November 24. She was decommissioned there on March 6, 1946 ending her busy and useful service.


USS JAMESTOWN 4
AG-166/AGTR-3
The fourth Jamestown was a converted Liberty ship, originally launched as the J. Howland Gardner. The Navy obtained her on August 10, 1962, and commissioned her the USS Jamestown (AG-166) on December 13, 1962, at the Norfolk Navy Yard. After being refit she left Norfolk on January 20, 1964, for Guantanamo Bay, Cuba. She was there when Cuba's Fidel Castro shut off all fresh water to the base and stood by ready to evacuate American families if it was necessity.

After returning to port, the Jamestown was redesignated as AGTR-3 and sailed around Africa, then around the Caribbean until July, 1964. Three months later the ship got under way for the Far East and reached the Philippines on December 29, 1964.

In February 1966, Captain Henry J. Lyon assumed command of USS Jamestown and served as her Commanding Officer until January 1967. Captain Lyon's ship was an unusual ship in that it had no guns to speak of while serving in enemy waters most of the time. The Jamestown was a technical research ship, with the assigned mission of conducting technical research projects. Some of these projects included electromagnetic propagation studies and advanced communications such as communications moon relay and satellite communications. While in the Pacific Fleet, it helped meet the increased communications requirements resulting from the build-up of U.S. Forces in Southeast Asia. The Jamestown had been awarded the Battle Efficiency "E," which is annually awarded to the best ship in each class.

The Jamestown operated in the South China Sea gathering valuable information for the Navy's ships fighting in South Vietnam. She also added to the long naval tradition of serving the field of scientific research. The ship continued operating in the Far East, often in the Vietnam War Zone. After the end of the Vietnam War, the Jamestown, having served the Navy well, was decommissioned.


SS JAMESTOWN 5
DY-100 CLASS
The DY-100-class, an ancient type of interplanetary vehicle first built on Earth in the late 20th century, was the first mass-produced interplanetary ship. With its nuclear-powered engines for extended voyages, the DY-100 proved a most versatile carrier. Rigged for duration travel, it was the first manned ship to Mars. The S.S. Botany Bay, a DY-100-class vessel equipped with suspended animation facilities, was launched from Earth in 1996 with the dictator Khan Noonien Singh and his and his followers aboard.

The fifth Jamestown was launched on January 9, 2036 (one of the last of many vessels in this class), and commanded by United States Navy Captain Corey D. Thomas. This spacecraft was part of the first joint exploration mission between the United States and the European Space Agency to Mars. The craft arrived in orbit of Mars on September 29, 2036, with the first landing taking place on October 12th. After spending a month on Mars collecting valuable and priceless data, the SS Jamestown returned to Earth on July 20, 2037. The SS Jamestown also left 105 Colonists on Mars (One of which was a Julien Picard, a distant relative of Captain Jean-Luc Picard).


SS JAMESTOWN 6 (NX-05)
NX CLASS EXPLORER

The fifth NX Class vessel was the sixth ship to be named Jamestown, and was launched on Aug. 21, 2152. The USS Jamestown was powered by a second generation warp drive with a top speed of warp 5. She served Earth well by mapping a large part of what was to become Federation space and unknown space at that time. On October 30, 2155, while under the command of Captain Charles Ride, the 'Jimmy-T' was starmapping on the edge of known space in what would become the Romulan Neutral Zone when she disappeared. At that time, Starfleet did not have a clue about the cause of its disappearance, and no evidence of the Jamestown's fate was recovered. However, on stardate 48674.1 (2370), Starfleet discovered that NX-05 had been destroyed by the Romulans in a battle near the Klingon outpost of jacDlchHatlhyuQ (Planet of Six Countries) in some captured records.


USS JAMESTOWN 7 (NCC-184)
DAEDELUS CLASS CRUISER

The next year the Earth declared war on the Romulan Star Empire, and with the outbreak of hostilities a new class of fighting ships was launched: the Daedalus Class Cruiser. One of these ships, the seventh Jamestown, was launched on March 15, 2159. She fought in many battles against the Romulans during the war and was a participant in the Battle of Cheron, the final battle of the war. In command was Captain James T. Glenn, who later was promoted to Rear Admiral and became Commandant of Starfleet Academy. After the war ended, the USS Jamestown continued to serve the fleet well until she was decommissioned on June 15, 2195.


USS JAMESTOWN 8 (NCC-1843)
ENTERPRISE CLASS HEAVY CRUISER

Launched on stardate 8208 (September 8, 2272), the eighth Jamestown (NCC-1843) started her service to the Federation. She was constructed in Starfleet's Newport News Orbital Shipyard and Spacedock. She was the third Enterprise Class Heavy Cruiser to be built (not refitted). This class vessel has the advanced fourth generation warp drive with a maximum speed of warp 12. The ship was commanded by Rear Admiral Stephen C. Thomas. While other details about the ship and her missions are classified, it has been stated by Starfleet that both the vessel and her crew performed exemplary service to the fleet.

On stardate 9112.15 (2280), while approaching the Gamma Cordinis star system, the ship was drawn into an unexpectedly powerful gravitational field. It was reported later that it was a black hole, which accelerated the ship past its normal warp limits. In fact, the ship had been propelled through time to stardate 44323.54 (2365). After making contact with Starfleet, they were directed to rendezvous with the science vessel USS Ochoa. After arriving at Starbase 472, the ship was notified that it had been officially declared "missing in action" nearly 80 years earlier on stardate 9612 (2280). and that three other "Jimmy T's" had been launched and decommissioned or lost in their absence. Now, the thirteenth ship to be named Jamestown was under construction. Through public reaction to the ship's homecoming, it was decided to give the new ship to the old crew. On stardate 44368.3 (2365) Rear Admiral Thomas took command of the new ship in a transfer ceremony at the Mars Orbital Dockyard. His old ship was claimed by the Federation, acting on behalf of the Smithsonian Institution. It was placed on exhibition at the Garber Station 6, a converted dockyard facility orbiting Earth's moon. (More information about these four ships follows.)


USS JAMESTOWN 9 (NCC-1843-A)
EXCELSIOR CLASS BATTLESHIP

The ninth ship to bear the name of Jamestown was commissioned on stardate 9305 (2282). Starfleet, in the tradition of the Enterprise, the ship was named USS Jamestown, NCC-1843-A. It was the next to last ship to be built of the Excelsior Class Battleships before Starfleet switched to the upgraded version used for the USS Enterprise-B. Some of the important campaigns and missions of the ship was the safe penetration of the Galaxy Barrier and the Battle of Rendar with the Romulans. Her last Commanding Officer was Captain John Cantwell, who tood command on stardate 10436.3 (2293). (He was one of the young captains in Starfleet at that time. Also, the son of one of the officers who was on the original NCC-1843.) He lead the ship on a research mission to the Gamma Coronis worm hole where his dad was lost. On stardate 10507.5 (2294) while on this mission, the ship was also lost in the same worm hole. Starfleet expects this ship to reappear on stardate 447526.4 (2407).


USS JAMESTOWN 10 (NCC-1843-B)
CONSTELLATION CLASS STAR CRUISER

Four years after the loss of Jamestown-A, Starfleet launched the USS Jamestown, NCC-1843-B, a Constellation Class Star Cruiser, commissioned on stardate 10936.5 (2298). One of its important missions was the mapping of Sector 424. This mission took 12 years and two captains to finish it. One being now Commodore Matt Decker IV, the great-grandson of Commodore Matthew Decker of the Doomsday Machine Incident. Another campaign was the Battle of Klin 4, to be later identified as having been with the Ferengi. While other parts of the ship's missions are classified, it was stated by Starfleet that both the vessel and her crew performed exemplary service to the Fleet. She was decommissioned stardate 13957.5 (2328).


USS JAMESTOWN 11 (NCC-1843-C)
AMBASSADOR CLASS HEAVY CRUISER

The eleventh ship named Jamestown (NCC-1843-C) was an Ambassador Class Cruiser, and was commissioned on stardate 14126.5 (2330). Some of its most important missions were under the leadership of Captain Jack Armstrong. The Jamestown discovered the giant twin black holes which were named Alam'ak and Behr'ak near the Salayna system. At the Second Battle of Khitomer under the command of Commodore James Carson, she was the flagship of a combined Federation and Klingon fleet against a Romulan fleet. After heavy loses on both sides, the Jamestown won the battle by destroying the last Romulan battleship. At which time the rest of their fleet left Khitmoer for home. After the battle, the Jamestown continued to perform exemplary service to Starfleet for many years. On stardate 40136.5 (2360) the 'Jimmy T' had just started a five year mapping mission to the Orion Arm of the Milky Way Galaxy. On stardate 41374.4 (2362) Starbase 156 received a strange message from the Jamestown, which stated that they were under attack, but the message ended abruptly. At once Starbase 156 sent out a rescue ship, but it took two months at top warp speed to reach the last known coordinates of the Jamestown. When the USS Achilles arrived it found no sign of the ship or any disturbance in the area. Also no shuttles or any survivors were found on any planets nearby. (Later it was believed that the incursion was a Borg attack).


USS JAMESTOWN 12 (NCC-1843-D)
NEBULA CLASS LIGHT CRUISER

The twelfth and most recent ship to be named Jamestown (NCC-1843-D) is a Nebula Class Light Cruiser. She was launched on stardate 44369.3 (2365) with Rear Admiral Stephen Thomas in command. This new Nebula Class ship is different from the seventh "Jimmy T", but in many ways it is the same. Even though this new ship is a light cruiser, it has as much more fire power and greater the old heavy cruiser. Admiral Thomas and his crew had many adjustments to make while living in the 24th century, including having families aboard ship. Nonetheless, the crew soon found their niche and were able to perform admirably. Many of her missions were those of exploration near the galactic rim and also into the farther reaches of the Beta Quadrant. Eventually, the now Vice Admiral Thomas would pass command to Rear Admiral Richard Hewitt, and continue Starfleet's mission of exploration.

Most recently, under command of Commodore John Winsley, this Jamestown served with the Allied Seventh Fleet during the Dominion War, and was among the 14 of the original 112 ships to survive the conflict. After extensive repairs, the Jamestown has set out again, aiding in the cleanup of Bajoran and occupied Cardassian space interspersed with the occasional skirmish against rogue Breen elements.

USS JAMESTOWN 13 (NCC-1843-E)
VESTA CLASS STARSHIP
The end?

1 Stardate is made up of four or five digits being the number
of days since the start of space travel on Earth.

2 Old Earth date.
3 It was discovered in the early 21st Century by the Compton Gamma
Ray Observatory which was launched by NASA in 1990.
4 Starfleet decided with the start of the 24th Century or 2300 old Earth
date that the stardate would start with the number 4 (for 24th Century)
followed by four or five digits for the number of days since the start of
the century.

5 Named for Ellen Ochoa, a NASA Astronaut in the 1990s.

6 Its function is simular to those of the old Earth Garber Facility
in Maryland, USA.

"Star Trek," "Star Trek: The Next Generation," "Star Trek: Deep Space Nine," "Star Trek: Voyager," Starfleet, and Starfleet Academy are all Paramount Pictures, a Viacom company. No infringement is intended.


History of Jamestown

Both teams unable to add anymore runs. Tarp Skunks are trying to hold onto the 2-1 lead and extend their win streak to four. Top of the ninth underway.
Streaming at http://WRFALP.com/Streaming
@tarpskunks
#JamestownNY
@PGCBLBaseball

Muckdogs score first in the top of the seventh, but the Skunks respond with two runs in the bottom of the inning. The game is heating up as we go into the eighth. 2-1 Skunks.
Streaming at http://WRFALP.com/Streaming
@tarpskunks
#JamestownNY
@PGCBLBaseball

Skunks again leave runners stranded on the bases. We're still tied at 0-0 heading into the seventh.
Streaming at http://WRFALP.com/Streaming
@tarpskunks
#JamestownNY
@PGCBLBaseball

About Jamestown

Jamestown was incorporated into a village in 1827 and incorporated into a city on April 19, 1886.
Oscar F. Price was elected as the first mayor of the city on April 13, 1886.

Phone Numbers

Join Our Newsletter

Jamestown City Hall

Phone: (716) 483-7510
Fax: (716) 487-2853

Header photograph courtesy of Brandon Schuster Photography © 2016 all rights reserved.
All intellectual property, copyrights, and trademarks property of their respective owners.


From the Collection – Fort Greble – Dutch Island

Named for John T. Greble, the first U.S. Military Academy graduate to die in the Civil War, Fort Greble was established as an Endicott fortification in 1897 and was part of the RI Coastal Defense on Dutch Island which is part of the town of Jamestown, Rhode Island.


Conditions d'utilisation

Termes

By accessing this web site, you are agreeing to be bound by these web site Terms and Conditions of Use, all applicable laws and regulations, and agree that you are responsible for compliance with any applicable local laws. If you do not agree with any of these terms, you are prohibited from using or accessing this site. The materials contained in this web site are protected by applicable copyright and trademark law.

Use License

  1. Permission is granted to temporarily download one copy of the materials (information or software) on Railtown 1897 State Historic Park’s web site for personal, non-commercial transitory viewing only. This is the grant of a license, not a transfer of title, and under this license you may not:
    une. modify or copy the materials
    b. use the materials for any commercial purpose, or for any public display (commercial or noncommercial)
    c. attempt to decompile or reverse engineer any software contained on Railtown 1897 State Historic Park’s web site
    ré. remove any copyright or other proprietary notations from the materials or
    e. transfer the materials to another person or “mirror” the materials on any other server.
  2. This license shall automatically terminate if you violate any of these restrictions and may be terminated by Railtown 1897 State Historic Park at any time. Upon terminating your viewing of these materials or upon the termination of this license, you must destroy any downloaded materials in your possession whether in electronic or printed format.

Clause de non-responsabilité

The materials on Railtown 1897 State Historic Park’s web site are provided “as is”. Railtown 1897 State Historic Park makes no warranties, expressed or implied, and hereby disclaims and negates all other warranties, including without limitation, implied warranties or conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, or non-infringement of intellectual property or other violation of rights. Further, Railtown 1897 State Historic Park does not warrant or make any representations concerning the accuracy, likely results, or reliability of the use of the materials on its Internet web site or otherwise relating to such materials or on any sites linked to this site.

Limites

In no event shall Railtown 1897 State Historic Park or its suppliers be liable for any damages (including, without limitation, damages for loss of data or profit, or due to business interruption,) arising out of the use or inability to use the materials on Railtown 1897 State Historic Park’s Internet site, even if Railtown 1897 State Historic Park or a Railtown 1897 State Historic Park authorized representative has been notified orally or in writing of the possibility of such damage. Because some jurisdictions do not allow limitations on implied warranties, or limitations of liability for consequential or incidental damages, these limitations may not apply to you.

Revisions and Errata

The materials appearing on Railtown 1897 State Historic Park’s web site could include technical, typographical, or photographic errors. Railtown 1897 State Historic Park does not warrant that any of the materials on its web site are accurate, complete, or current. Railtown 1897 State Historic Park may make changes to the materials contained on its web site at any time without notice. Railtown 1897 State Historic Park does not, however, make any commitment to update the materials.

Liens

Railtown 1897 State Historic Park has not reviewed all of the sites linked to its Internet web site and is not responsible for the contents of any such linked site. The inclusion of any link does not imply endorsement by Railtown 1897 State Historic Park of the site. Use of any such linked web site is at the user’s own risk.

Site Terms of Use Modifications

Railtown 1897 State Historic Park may revise these terms of use for its web site at any time without notice. By using this web site you are agreeing to be bound by the then current version of these Terms and Conditions of Use.

Droit applicable

Any claim relating to Railtown 1897 State Historic Park’s web site shall be governed by the laws of the State of California without regard to its conflict of law provisions.


Voir la vidéo: JAMESTOWN FISHERMAN tv series EPISODE 1