Bataille d'Elizabeth City, 10 février 1862

Bataille d'Elizabeth City, 10 février 1862

Bataille d'Elizabeth City, 10 février 1862

Une bataille navale mineure pendant la guerre civile américaine. Les 7 et 8 février, une expédition dirigée par Ambrose Burnside avait capturé l'île de Roanoke. Le premier jour de cette bataille, sa flotte de seize canonnières avait chassé une petite force confédérée de sept canonnières, dont une devait être détruite. Les six survivants se sont retirés au nord jusqu'à Elizabeth City, où ils se sont abrités derrière la protection douteuse d'une batterie de quatre canons.

Au début du 10 février, la flotte fédérale les rattrapa. Les miliciens de la batterie de canons s'enfuirent, forçant le commandant confédéré, William F. Lynch, à envoyer certains de ses hommes pour s'occuper des canons. La flotte fédérale, commandée par le commandant (futur vice-amiral Stephen Rowan, passa devant ce fort et tomba sur la minuscule flotte confédérée. Un seul navire s'échappa. Trois furent détruits par leur propre équipage, un coulé et un autre capturé. Lynch était dans le terrible position d'avoir à assister à cette catastrophe depuis le fort, son propre bateau ayant été détruit alors qu'il était à terre.

La flotte fédérale a continué à occuper brièvement Elizabeth City. Le 12 février, ils prirent également Edenton. Le nombre de ports disponibles pour les coureurs de blocus confédérés diminuait rapidement.


Nouveau Berne

L'île Hatteras, sur la côte extérieure de la Caroline du Nord, est tombée aux mains des forces de l'Union en août 1861. L'île de Roanoke, juste au nord, a été capturée le 8 février 1862. Elizabeth City sur le continent a suivi quelques jours plus tard. Avec la liberté de naviguer sans encombre à travers Albemarle et Pamlico Sounds, Brig. Le commandement du général Ambrose E. Burnside a recherché d'autres cibles stratégiques d'opportunité. La ville de New Bern était une cible importante, car le chemin de fer de l'Atlantique et de la Caroline du Nord qui reliait la côte à l'intérieur y passait. Le 11 mars 1862, la force de Burnside s'embarqua depuis l'île de Roanoke pour rejoindre les canonnières de l'Union à Hatteras Inlet pour une expédition conjointe contre New Bern. Le 13 mars, la flotte remonta la Neuse et débarqua de l'infanterie au sud des défenses confédérées, environ 4 000 hommes derrière les parapets du fort Thompson. Les défenseurs, un mélange d'infanterie, de cavalerie et d'artillerie de Caroline du Nord, étaient commandés par le brigadier. Branche du général Lawrence. Le 14 mars, les brigades du brigadier. Gén. John G. Foster, Jesse Reno et John G. Parke attaquèrent le long de la voie ferrée et après quatre heures de combat, chassèrent les confédérés de leurs fortifications. Les fédéraux capturèrent plusieurs positions d'artillerie à proximité et occupèrent une base qu'ils conserveraient jusqu'à la fin de la guerre, malgré plusieurs tentatives confédérées pour la reprendre.


Au bord du sentier : charme côtier d'Elizabeth City, N.C.

Lever du soleil à Mariner's Wharf : Le 10 février 1862, les navires de l'Union et la « Mosquito Fleet » confédérée se sont affrontés dans la rivière Pasquotank près de Cobb's Point. Même avec l'aide d'une batterie de quatre canons sur Cobb's Point, les rebelles ont perdu quatre navires et Elizabeth City elle-même.

(Toutes les photos par Melissa A. Winn)

Trailside est produit en partenariat avec Civil War Trails Inc., qui relie les visiteurs à des sites moins connus et leur permet de suivre les traces des grandes campagnes. Civil War Trails compte à ce jour 1 552 sites dans cinq États et produit plus d'une douzaine de cartes. Visitez civilwartrails.org et enregistrez-vous à votre panneau préféré #civilwartrails.

Le contrôle des côtes de la Caroline du Nord était essentiel pendant la guerre de Sécession. Les bras de mer et les détroits derrière les Outer Banks abritaient des navires bloquant le blocus de l'Union. Elizabeth City, Caroline du Nord, sur la rivière Pasquotank, était à l'extrémité sud du canal Dismal Swamp, qui offrait un accès à l'océan à Norfolk, en Virginie.

Bien que la ville n'ait pas été la cible d'une campagne soutenue, elle a souvent été témoin d'activités militaires et de guérilla du début de la guerre à la fin. Le 10 février 1862, 14 canonnières de l'Union ont remonté le détroit d'Albemarle pour capturer la ville et bloquer le canal Dismal Swamp. Au cours d'une brève confrontation, quatre des six canonnières en défense de la « flotte des moustiques » confédérée ont été coulées ou capturées.

La ville était presque déserte et les troupes de Virginie avaient incendié le palais de justice et plusieurs maisons pour interdire leur utilisation aux Yankees. L'anarchie est vite devenue endémique. Les Bushwhackers ont attaqué les patrouilles fédérales et les troupes de l'Union ont armé les esclaves libérés et dépouillé les sympathisants confédérés de leur bétail. Le 5 janvier 1863, des guérilleros tendent une embuscade à un groupe de soldats et de civils de l'Union sur Main Street, tuant un lieutenant de l'Union et un sympathisant du Nord. Un broussailleur serait pendu en représailles.

En août 1863, les 1st United States Colored Troops sont brièvement stationnées dans la ville. Ce décembre, Union Brig. Le général Edward A. Wild a mené un raid dans l'est de la Caroline du Nord avec une force comprenant des détachements afro-américains. Et en mars 1864, le cuirassé confédéré Albemarle menaça les bastions de l'Union dans la région jusqu'à ce qu'il coule. Pour le reste de la guerre, l'autorité fédérale dans l'est de la Caroline du Nord est restée essentiellement incontestée. Non seulement le président Lincoln a autorisé le commerce entre Norfolk et la région d'Albemarle, mais l'Internal Revenue Service des États-Unis a perçu des taxes.

Aujourd'hui, Elizabeth City est une charmante destination le long de l'Intracoastal Waterway qui offre également aux plaisanciers de superbes installations portuaires. Plusieurs refuges fauniques proposent des randonnées, du kayak et de l'observation des oiseaux. Le détroit d'Albemarle résonne avec l'histoire du chemin de fer clandestin. -Nancy Tappan

Un merci spécial à Bruce Long et A.Christopher Meekins pour leur aide avec ce guide.

Église épiscopale du Christ

200, rue S. McMorrine
Le recteur Edward M. Forbes est resté sur place pendant la bataille d'Elizabeth City le 10 février 1862. Vêtu de ses vêtements de bureau, le révérend Forbes a rencontré le commandant de l'Union sur le front de mer et a négocié une reddition pacifique de la ville pour la sauver de la destruction. christchurchecity.org

Palais de justice du comté de Pasquotank

206 Est, rue Main
Le palais de justice a été construit en 1882 pour remplacer le palais de justice à ossature de bois de 1799 que les troupes de Virginie ont brûlé pendant la bataille d'Elizabeth City pour empêcher son utilisation par les fédéraux. Un marqueur historique sur le site rappelle l'héroïsme du propriétaire de l'écurie de livrée Arthur Jones, qui a caché les archives du palais de justice dans une grange à la campagne. Jones est mort sans le sou et aveugle.

Cimetière de Oak Grove

Route des Poiriers
Un poste de la Grande armée de la République a été formé par d'anciens soldats de couleur des États-Unis au cours du dernier trimestre de 1885. Leur poste, le poste Fletcher GAR n ° 20, a acheté des parcelles dans le cimetière d'Oak Grove pour les enterrements d'anciens soldats de l'USCT et afro-américains. marins qui ont servi dans l'Union Navy.

Maison Martin

405 E., rue de l'Église
La famille Martin vivait dans la maison actuellement occupée par la maison funéraire Twiford. William Martin fut le premier médecin d'Elizabeth City. Ses fils, le brigadier. Le général James G. Martin et le colonel William F. Martin ont servi comme officiers dans l'armée confédérée. James Martin était adjudant général de l'État de Caroline du Nord au début de la guerre. La famille Martin avait un chantier naval à Poindexter Creek où le constructeur naval Gilbert Elliott construisait une canonnière en bois pour la « Mosquito Fleet » confédérée avant la bataille d'Elizabeth City. Le navire a été brûlé sur les stocks pour empêcher sa capture.

Maison craignant Grice Chambres d'hôtes

200, rue du chemin S.
La maison Grice-Fearing de 1798 est la plus ancienne maison d'Elizabeth City et figure sur le registre national des lieux historiques. La partie avant de la maison à deux étages conserve sa conception fédérale. En 1861, le propriétaire John Bartlett Fearing, capitaine de la compagnie I, 17th North Carolina Infantry, fut capturé à Hatteras Inlet et détenu comme prisonnier de guerre. En 1863, il a démissionné de sa commission confédérée, a prêté le serment d'allégeance de l'Union et a payé des impôts fédéraux. Il est mort en 1888. gricefearinghouse.com

Histoire de la guerre civile capturée ici

Le musée de l'Albemarle raconte l'histoire de la relation unique d'Elizabeth City avec la mer, la terre et les rivières. Les artefacts de la guerre civile exposés comprennent la redingote uniforme et les épaulettes portées par le brigadier confédéré. Le général James G. Martin un premier drapeau national confédéré (l'un des trois drapeaux capturés lors de la bataille de New Bern en 1862 par les 21e et 25e Massachusetts), et la cheminée endommagée du cuirassé CSS Albemarle. 501 S. Water St., en face du parc Waterfront Museumofthealbemarle.com

Des eaux boueuses

Ce café surplombe l'intersection où, le 5 janvier 1863, un groupe comprenant le lieutenant de l'Union Nathaniel Sanders et le syndicaliste local Joseph T. McCabe ont été pris en embuscade lorsque des guérilleros cachés dans les ruines de l'hôtel Nichols, site actuel de l'hôtel Southern, ont tiré sur eux. . McCabe a été tué sur le coup. Sanders a réussi à retourner au siège de l'Union sur Shepard Street avant de mourir de ses blessures. L'attaque a provoqué des représailles yankees, y compris la pendaison d'un guérillero capturé. 100 W. Main St. muddyscoffee.com


CSS Ellis

Commandants : Comm. William T. Muse,
Le lieutenant James W. Cooke
Nom d'origine : Fairfield
Tonnage : 100 55/95 tonnes
Gréement: Remorqueur à vapeur à vis de coque en fer
Dimensions : 96 8/10’ x 17 6/10’ x 6 8/10’
Construit par : Harlan & Hollingsworth
Lieu/Année : Wilmington, Del., 1860
Port d'attache : Wilmington, Del. (inscription #6 – 4 août 1860)
Description : 1 pont, pas de mât, poupe ronde, pas de figure de proue
Moteur/chaudières : haute pression, 18后
Mise en service : 2 août 1861
Armement : 1 – 32 pdr., 1 – 12 pdr. obusier (#1199 sur le canon)

Enregistrement de service
· Défense des forts Hatteras et Clark, Hatteras, Caroline du Nord, 28-29 août 1862
· Défense de Roanoke Island, Caroline du Nord, 7-8 février 1862
· Capturé lors de la bataille d'Elizabeth City, Caroline du Nord, le 10 février 1862
· Commandé USS Ellis
· Prise de Fort Macon, Caroline du Nord, 25-26 avril 1862
· Expédition à Swansboro, Caroline du Nord, 15-19 août 1862
· Capturé à Jacksonville, Caroline du Nord, sous les ordres du lieutenant William B. Cushing, le 23 novembre 1862
· Échouée détruite à New River Inlet, le 24 novembre 1862

Une équipe d'arraisonnement de l'USS Ceres a capturé le CSS Ellis au corps à corps pendant la bataille d'Elizabeth City. Ce fut l'une des dernières fois au cours de la guerre civile qu'une équipe d'arraisonnement a capturé un navire au cours d'une bataille. Rebaptisé USS Ellis, il a aidé à transporter les marins capturés lors de la bataille d'Elizabeth City jusqu'à l'île de Roanoke. Le lieutenant William B. Cushing l'a détruit près de New River Inlet le 24 novembre 1862 pour empêcher sa reprise après s'être échoué la veille.

Dessin de Charles Johnson
9e NY Zouaves

Dessin avec l'aimable autorisation du
Société historique de New York

Drapeau capturé par CSS Ellis
pendu à l'Académie navale des États-Unis


Retraite, tir ami

Le capitaine James W. Hendon, commandant du Co. L, les Clarke County Rifles, a écrit ce récit des actions de sa compagnie au début de la bataille de South Mills :

Le premier peloton de ma compagnie, commandé par le lieutenant McRee, a été projeté à l'extrême gauche pour faire office de tirailleurs et nous empêcher d'être flanqués dans cette direction. Cette petite bande héroïque, dans son empressement à trouver l'ennemi, ce qu'elle a fait, et a réussi à tuer et à en blesser un certain nombre, a été coupée, et après de nombreuses évasions d'un cheveu, elle a été la cible de tirs de quelques-uns de nos propres forces, et pataugeant dans des marécages presque impénétrables, a finalement réussi à rejoindre la compagnie, "tous sains et saufs".

Le peloton du capitaine Hendon, stationné sur le flanc le plus à gauche, a été coupé du reste du régiment pendant la retraite vers les retranchements de Joy’s Creek. Lorsqu'ils ont émergé des arbres et ont commencé à traverser un champ ouvert en route vers les retranchements de Joy’s Creek, ils ont subi des tirs «amis» en raison des pardessus bleus qu'ils portaient. (Les manteaux ont été capturés dans le 20e régiment de l'Indiana lors des "courses de Chicamicomico" en octobre précédent.)

Deux compagnies (les gardes d'Athènes et les jeunes gardes) et un canon de la batterie McComas, tous sous le commandement du major Lee, ont été laissés pour garder les approches du pont de la rivière et du pont du canal pendant la bataille. Pendant la retraite, ils se sont déplacés vers le nord en remontant le canal vers South Mills pour couvrir la retraite. Un membre des gardes d'Athènes a rapporté ce qui suit au journal Southern Watchman :

Après plusieurs heures de combat d'artillerie, et environ une heure de tir de mousquet, le bruit cessa soudainement. Juste au moment où le son s'est éteint, un cri s'est ensuivi, et tout bruit s'est éteint. C'est alors qu'on nous a ordonné de rejoindre les autres compagnies. Nous reculions en bon ordre, mais les Yankees n'ont pas suivi. Nous avons pris position pendant que les autres compagnies se repliaient, toujours à l'arrière, et voyant un détachement de la compagnie du capitaine Hendon en train de nous escarmoucher devant nous, nous les avons pris pour des Yankees, et le major Lee a commandé le canon que nous avions gardé avec. nos deux sociétés à ouvrir sur eux. Nos gars étaient si impatients de tirer qu'ils ont également tiré sur leurs Enfield, et nous les avions presque détruits avant qu'ils ne puissent s'éloigner. Nous n'avons cependant (Dieu merci) blessé aucun d'entre eux.

Charles McDonald a trouvé un 6-pdr. boulet de canon un peu au nord de l'intersection de Old Swamp Road et de Nosay Road, à proximité de l'endroit où ils se sont croisés.


Dessin par l'artiste Alfred Waud de l'action du deuxième jour à Hatteras Inlet

Avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis

Extrait d'une lettre écrite par le capitaine John B. Fearing à sa femme Emily concernant les combats à Fort Hatteras.

La bataille de l'île de Roanoke

Avec l'aimable autorisation de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis

Le colonel Henry M. Shaw, huitième régiment des troupes de l'État de Caroline du Nord, février 1862.

Avec l'aimable autorisation du Centre Historique Naval

Le colonel confédéré C.F. Déclaration de Henningsen concernant l'incendie d'Elizabeth City en février 1862.

Le 28 août 1861, l'Union Navy bombarda les forts Clark et Hatteras, défenses clés des détroits d'Albemarle et de Pamlico et utilisés par les forces confédérées comme bases d'opérations pour leurs bloqueurs. Avec l'arrivée de 7 500 soldats de l'Union et de 100 navires à Roanoke Island le 7 février 1862, les troupes confédérées sont contraintes de se rendre, donnant le contrôle à l'Union. Le 10 février, la flotte des moustiques de la marine confédérée a été détruite lors de la bataille d'Elizabeth City, laissant la ville sans défense. Les troupes de l'Union se sont ensuite dirigées vers Edenton et ont occupé la ville pendant plusieurs heures. Plus tard dans le mois, les forces de l'Union ont bombardé la ville de Winton. Craignant que la Confédération n'utilise les écluses du canal Dismal Swamp pour transporter des marchandises et des navires, les troupes de l'Union entreprirent de les détruire. La bataille de South Mills a eu lieu le 19 avril 1862.


Marine des États confédérés

L'article intéressant et instructif suivant a été préparé pour le Times par M. John W. H. Porter, de Portsmouth, en Virginie, à partir des mémorandums laissés par John L. Porter, constructeur en chef de la marine des États confédérés. L'article contient de nombreuses informations historiques précieuses et sera sans aucun doute largement lu. Il donne une liste des navires en service dans la marine des États confédérés, indique où et quand la plupart d'entre eux ont été construits, ce qu'ils sont devenus, et donne de brèves données sur leurs mouvements et leur service :


Alabama

Alabama, croiseur à vapeur en bois, quatre-vingt-neuf canons, construit à Liverpool en 1862, a quitté ce port le 29 juillet 1862 et a été coulé en action avec le navire américain Kearsarge au large de Cherbourg, le 19 juin 1864.


Atlanta

Atlanta, anciennement le vapeur marchand Fingall. Converti en cuirassé à Savannah et monté sur quatre canons. S'est échoué dans le détroit de Wassaw le 17 juin 1863 et a été capturé par les fédéraux.


Albemarle

Albemarle, Iron-clad, deux canons. Construit sur la rivière Roanake en 1864, coulé par un torpilleur fédéral la même année à Plymouth.

Appomattox, Anciennement le remorqueur Empire. Acheté à Norfolk en 1861 et monté, deux canons. Démantelé et abandonné en 1862.

Archer, goélette marchande

Archer, goélette marchande, capturée par les confédérés au large de Long Island le 24 juin 1863, convertie en croiseur, abandonnée au large de Portland le 27 juin, et reprise. Équipage transféré au Caleb Cushing.

Batterie flottante arctique plaquée de fer à Wilmington. Monté trois canons et brûlé par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville, 1865.


Arkansas

Arkansas, Iron-clad, dix canons. Lancé à Memphis en 1862 et achevé sur la rivière Yazoo, le 15 juillet 1862. Ses machines sont tombées en panne près de Baton Rouge en août de la même année, et elle a été incendiée et abandonnée sur ordre de son commandant.


baltique

Baltique, bélier en fer, trois canons. Brûlé par les confédérés à la chute de Mobile, en 1865.

Beaufort, Remorqueur à coque en fer. Acheté à New Berne en 1861, et armé d'un fusil. Brûlé par les confédérés à Richmond en 1865.

Bienville, Vapeur fluvial à roues latérales. Acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et monté avec six canons. Brûlé par les confédérés sur le lac Pontchartrain en 1862.

Guerrier noir

Black Warrior, goélette marchande, armé pour aider à la défense d'Elizabeth City, le 10 février 1862. Brûlé et abandonné par son équipage pendant le combat.

Bombshell, anciennement une canonnière fédérale. Coulé par les batteries confédérées à Plymouth, le 18 avril 1864, levé par les confédérés et repris par les fédéraux dans le détroit d'Albemarle, le 5 mai 1864.

Caleb Cushing

Caleb Cushing, cotre américain, deux canons. Capturé par la goélette confédérée Archer dans le port de Portland, le 27 juin 1863, incendié et abandonné pour empêcher la reprise.

Calhoun, Petit bateau à vapeur fluvial à roues latérales. Acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et brûlé par les confédérés après la chute de cette ville en 1862.

Carondelet, vapeur fluviale à roues latérales. Acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et monté avec six canons. Brûlé sur le lac Pontchartrain en 1862 pour empêcher la capture.

Columbia, Iron-clad, six canons. Construit à Charleston, 1864. Pris sur une épave coulée là-bas et brisé en deux par la marée descendante.

Caswell, Annexe à roues latérales en bois. Brûlé par les confédérés à la chute de Wilmington, 1865.

Charleston, Iron-clad, six canons. Construit en 1863 à Charleston et détruit par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville en 1865.

Chattahoochie

Chattahoochie, canonnière en bois, deux canons. Brûlé par les confédérés sur la rivière Chattahoochie à la fin de la guerre.


chicora

Chicora, vêtue de fer. Construit à Charleston et incendié par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville en 1865.


Chicamauga

Chicamauga, anciennement le bloqueur Edith, acheté à Wilmington en 1864, monté avec deux canons et transformé en croiseur. Elle a été brûlée par les confédérés à Wilmington en 1865.

Clarence, brick marchand capturé par le Florida, le 6 mai 1863, et armé d'un canot-obusier de 12 livres. Elle fut brûlée par son commandant le 12 juin 1863, et son équipage transféré sur le Tacony.

Coton, roue latérale

Coton, bateau à vapeur à roues latérales. Acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et transformé en canonnière, brûlé par son équipage en 1864 pour empêcher la capture.

Courlis, roue latérale

Courlis, bateau à vapeur à roues latérales. Acheté à Norfolk, 1861, monté avec deux canons. Coulé au combat à Roanoke Island, le 7 février 1862.

Drewry, tender en bois, un pistolet. Construit à Richmond. Désactivé au combat avec les batteries fédérales à Trent's Reach, le 24 janvier 1865, et abandonné.

Diana, canonnière en bois, cinq canons. Capturé des fédéraux, le 23 mars 1863, dans la rivière Atchafalaya et brûlé à Bayou Teche, le 12 avril 1863, pour empêcher la recapture.

Edwards, remorqueur en bois, acheté à Norfolk, 1861, et monté avec un canon. Son nom a ensuite été changé en Forrest.

Ellis, coque en fer

Ellis, remorqueur à coque en fer. Acheté à Norfolk en 1861 et monté avec un seul canon. Capturé par les fédéraux à la bataille d'Elizabeth City, 1862.

Equateur, remorqueur en bois, un canon. Brûlé par les confédérés à la chute de Wilmington en 1865.

Fanny, Hélice à coque en fer, deux canons. Capturé des fédéraux le 1er octobre 1861 et incendié par les confédérés à la bataille d'Elizabeth City, Caroline du Nord, le 10 février 1862.

Fire Fly, bateau à vapeur à roue latérale en bois. Utilisé pendant un certain temps à Savannah comme annexe, puis autorisé à faire naufrage.

Floride, à l'origine le vapeur marchand Oreto. Acheté en 1862 à Liverpool par les confédérés et monté avec cinq canons. Elle a été abordée par le navire américain Wachusett et capturée dans le port de Bahai, au Brésil, le 7 octobre 1864, alors que son capitaine et son équipage étaient à terre en liberté.

Forrest, Remorqueur en bois anciennement Edwards, acheté à Norfolk en 1861 et monté avec deux canons. Elle a été désactivée au combat à Roanoke Island. le 7 février 1862, et a été brûlé sur les voies à Elizabeth City par les confédérés, le 10 février.


Fredericksburg

Fredericksburg, Iron-clad, quatre canons. Construit à Richmond, 1863, et incendié par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville, avril 1865.

Gaines, vapeur marchand à roues latérales, monté six canons. Coulé lors de la bataille de Mobile Bay, le 5 août 1864.

Germantown, sloop de guerre, vingt-deux canons. Saisi par les confédérés au chantier naval de Gosport, en 1861, et brûlé lors de l'évacuation de Norfolk.


Géorgie

Géorgie, batterie flottante blindée à Savannah. Détruite par les confédérés à la chute de cette ville, en décembre 1864.


Géorgie, croiseur

Georgia, Cruiser, à l'origine le vapeur marchand Japon. Acheté à Dumbarton en avril 1863, et monté cinq canons. Vendu à Liverpool par le gouvernement confédéré en 1864.

Georges Page

George Page, vapeur fluviale à roues latérales, saisi à Alexandrie en 1861 et armé de deux canons. Son nom a ensuite été changé en Richmond. Elle est brûlée par les confédérés à Quantico en 1862.


Harriet Lane

Harriet Lane, capturé des fédéraux à Galveston, le 1er janvier 1863. Monté huit canons. Son nom a été changé en Lavina et elle a été convertie en coureur de blocus. Elle était dans le port de La Havane à la fin de la guerre.

Hampton, canonnière en bois, deux canons. Construit à Norfolk, 1862, et brûlé par les confédérés lors de l'évacuation de Richmond, avril 1865.

Huntress, remorqueur à roues latérales, acheté à Charleston en 1861, et monté sur deux canons. Elle a ensuite été condamnée et vendue.

Huntsville, Iron-clad, quatre canons construits à Mobile. Elle fut brûlée par les confédérés à la chute de cette ville en 1865.

Chef indien

Chef indien, navire de réception à Charleston. Brûlé lors de l'évacuation de cette ville en 1865.

Lierre, roue latérale

Ivy, bateau à vapeur à roues latérales, acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861, et monté sur deux canons. Elle a été brûlée par les confédérés dans la rivière Yazoo en 1863 pour empêcher la capture.

Isendiga, canonnière en bois, trois canons. Brûlé par les confédérés à la chute de Savannah, décembre 1864.

Jackson, remorqueur

Jackson, remorqueur, acheté à Norfolk, 1861, et monté deux canons. Elle a été démantelée et vendue en 1862.

Kate Bruce, goélette en bois, achetée en 1861 pour la convertir en canonnière, mais avant d'être achevée, elle fut coulée en tant qu'obstacle dans la rivière Chattahoochie.

Lady Davis, remorqueur de fer, acheté à Charleston, 1861, et monté un canon. Ses machines ont été placées dans l'État de Palmetto et le navire vendu.

Vanneau, Merchant bark, capturé par le Florida, le 20 mars 1863, armé de deux bateaux-obusiers et nom changé en Oreto. Elle fut incendiée et brûlée par son équipage le 20 juin 1863.

Livingston, bateau à vapeur à roues latérales, acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et monté sur six canons. Brûlé par les confédérés à Yazoo River en 1863.


Louisiane

Louisiana, Iron-clad, construit à la Nouvelle-Orléans, 1862, et monté dix canons. Elle a été incendiée sur ordre de son commandant et brûlée après la chute de la Nouvelle-Orléans en 1862.


McRae

McRea, Hélice en bois, achetée à La Nouvelle-Orléans, 1861, et montée sur six canons. Elle a été coulée par les confédérés après la chute de cette ville en 1862.

Macon, hélice en bois, dix canons, construit à Savannah, emmené à Augusta après la chute de cette ville et conservé jusqu'à la fin de la guerre.


Manassas

Manassas, bélier plaqué de fer, construit à la Nouvelle-Orléans en 1861, a monté un canon coulé par ordre de son commandant lors de la bataille de la Nouvelle-Orléans, 1862.

Manassas, goélette

Manassas, goélette, anciennement coupeur de revenus des États-Unis saisi à New Berne, 1861, et nom changé en Manassas, elle a été démantelée après quelques mois de service.

Maurepas, bateau à vapeur à roues latérales, acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et monté sur cinq canons coulés par les confédérés pour obstruer White River en 1862.

Missouri, roue centrale blindée, huit canons construits à Shreveport, Louisiane, en 1864.

Mobile, remorqueur en bois, deux canons brûlés par les confédérés dans la rivière Yazoo.

Morgan, vapeur marchand, acheté à Mobile, 1861 monté six canons. Elle a été détruite par les confédérés à la chute de cette ville en 1865.

Lumière du matin

Morning Light, Steamer, douze canons, capturés aux Federals au large de Sabine Pass, le 21 janvier 1863.


Muscogee

Muscogee, à roue centrale blindée, huit canons construits à Columbus, en Géorgie, et brûlés à la fin de la guerre.

Nansemond, canonnière en bois, deux canons construits à Norfolk, 1862, et brûlés par les confédérés à Richmond, 1865.


Nashville

Le Nashville, vapeur marchand à roues latérales, saisi à Charleston en 1861 et équipé de huit canons, s'est échoué dans la rivière Ogeeche en 1864 et a été détruit par les obus des navires de blocus.


Neuse

Neuse, Iron-clad, deux canons construits sur la rivière Neuse, 1864, et brûlés par les confédérés en 1865 à l'approche de l'armée de Sherman.

Caroline du Nord

North Carolina, Iron-clad, quatre canons construits à Wilmington, Caroline du Nord, 1863 ont provoqué une fuite et ont coulé à Cape Fear River en septembre 1864, à l'ancre.


État de Palmetto

Palmetto State, Iron-clad, quatre canons construits à Charleston, et brûlés par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville, en 1865.

Pamlico, bateau à vapeur à roue latérale acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 brûlé par les confédérés sur le lac Pontchartrain, 1862, pour éviter la capture.


Patrick Henri

Patrick Henry, vapeur marchand à roues latérales Yorktown saisi à Richmond, 1861 monté dix canons brûlés par les confédérés à Richmond, 1865.

Plymouth, Sloop à voile

Plymouth, sloop de guerre saisi par les confédérés au chantier naval de Gosport, 1861 brûlé lors de l'évacuation de Norfolk, 1862.

Polk, bateau à vapeur à roue latérale, monté sur sept canons brûlés par les confédérés dans la rivière Yazoo en 1863, évite la capture.

Phoenix, batterie flottante blindée, à Mobile. Brûlé par les confédérés à la chute de cette ville en 1865.

Pontchartrain

Pontchartrain, vapeur fluviale à roues latérales, monté sept canons. Brûlé par les confédérés en 1863 sur la rivière Arkansas.


Reine de l'Ouest

Reine de l'Ouest, bélier protégé par le fer. Capturé par les fédéraux le 14 février 1863 dans la rivière Rouge et coulé au combat dans la rivière Atchafalaya en avril 1863.


Raleigh

Raleigh, Iron-clad, quatre canons construits à Wilmington en 1864 et détruits sur la barre de Wilmington, le 7 mai 1864.


Rappahannock

Rappahannock, bateau à vapeur à roues latérales, anciennement le Saint-Nicolas. Capturé à Point Lookout, le 29 juin 1861, il a monté un seul canon. Brûlé par les confédérés à Fredericksburg, avril 1862.

Rappahannock, croiseur

Rappahannock, Cruiser, anciennement la canonnière britannique Victoria. Acheté à Londres en 1863 et emmené à Calais, mais en raison de complications avec le gouvernement français, il ne prit jamais la mer et fut finalement vendu en 1864.

Resolute, canonnière en bois, un canon. Détruit par la batterie de campagne fédérale à la chute de Savannah en 1864.


Richmond

Richmond, Iron-clad, quatre canons. Lancé à Gosport Navy Yard en 1862 et brûlé par les confédérés lors de l'évacuation de Richmond, avril 1865.


Roanoké

Roanoke, remorqueur de fer, anciennement le Raleigh. Acheté à Norfolk en 1861 et monté sur un seul canon. Brûlé à Richmond lors de l'évacuation de cette ville.


Savane

Savannah, Iron-clad, quatre canons. Construit à Savannah et incendié par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville en décembre 1864.

Sampson, bateau à vapeur à roues latérales, deux canons. Emmené par les confédérés à Augusta lors de l'évacuation de Savannah, décembre 1864.

Sea-Bird, bateau à vapeur à roues latérales. Acheté à Norfolk en 1861 et armé de deux canons. Coulé au combat à Elizabeth City, le 10 février 1852.


Selma

Selma, vapeur marchand à roues latérales. Monté, quatre canons. Capturé par les fédéraux à la bataille de Mobile Bay, le 5 août 1864.

St. Mary, bateau à vapeur à roues latérales, deux canons. Brûlé sur la rivière Yazoo.

Stono, canonnière, sept canons, anciennement Isaac Smith. Capturé des fédéraux à Stono River, le 30 janvier 1863, et brûlé par les confédérés lors de l'évacuation de Charleston en 1865.

Spray, remorqueur, deux canons. Coulé par les confédérés sur la rivière St. Mary's.


Shenandoah

Shenandoah, Cruiser, anciennement le vapeur marchand Sea King, six canons. Livré aux autorités anglaises à Liverpool après la fin de la guerre, le 6 novembre 1865.

Stonewall, bélier blindé de mer, trois canons, anciennement le Sphinx. Acheté au Danemark en 1865, le nom a été changé en Stonewall. Elle a été acquise trop tard pour être utile et a été remise aux autorités espagnoles à La Havane après la fin de la guerre.


été

Sumter, Cruiser, anciennement le vapeur marchand Habana, Acheté à la Nouvelle-Orléans en 1861 et monté avec cinq canons. Ses machines ont lâché et elle a été vendue à Charleston en 1862 par les autorités confédérées.

Tacony, Merchant bark, capturé par le Clarence le 12 juin 1863. Brûlé le 24 juin et équipage transféré sur l'Archer.


Tallahassee

Tallahassee, Cruiser, anciennement le coureur de blocus d'Atlanta. Acheté à Wilmington et monté deux canons. Le nom a ensuite changé pour Olivetree. Reconverti en coureur de blocus, le "Caméléon" et emmené en Angleterre.

Talmico, roue latérale, deux canons. Coulé accidentellement à Savannah en 1863.

Teaser, Remorqueur en bois, deux canons, acheté à Richmond en 1861, et capturé par les fédéraux à James River en 1862.


Tennessee

Tennessee, Iron-clad, six canons. Construit à Mobile et capturé lors de la bataille de Mobile Bay, le 5 août 1864.

Thomas Jefferson

Thomas Jefferson, vapeur marchand à roues latérales, anciennement Jamestown. Saisi à Richmond en 1861 et monté sur deux canons. Elle a été coulée par les confédérés, en mai 1862, à Drewry's Bluff pour obstruer la rivière James.

Torpille, remorqueur en bois, deux canons, brûlé par les confédérés à Richmond.

Tuscaloosa, Iron-clad, quatre canons. Brûlé par les confédérés à la chute de Mobile en 1865.

Tuscaloosa, Anciennement l'écorce Conrad. Capturé le 21 juin 1863, l'Alabama et armé de quatre bateaux-obusiers. Elle a été saisie par les autorités anglaises à Simon's Bay, en Afrique du Sud, en décembre 1863, sous l'accusation de violation de la neutralité du port. Elle a ensuite été libérée, mais les confédérés ne l'ont plus jamais revendiquée.

Tuscarora, bateau à vapeur à roues latérales, deux canons. Brûlé accidentellement à la Nouvelle-Orléans.


Virginie

Virginia, Iron-clad, anciennement le navire américain Merrimac, dix canons. Saisi par les confédérés à Gosport Navy-yard, 1861, et converti en fer vêtu. Brûlé par son capitaine lors de l'évacuation de Norfolk, en 1862.

Virginia Second, blindé, quatre canons. Construit à Richmond en 1864 et incendié par les confédérés lors de l'évacuation de cette ville en avril 1865.

Vitesse, canonnière, deux canons. Capturé des fédéraux à Sabine Pass, le 21 janvier 1863.


Oncle Ben, remorqueur

Oncle Ben, remorqueur, saisi à Wilmington en 1861, a monté un canon. Ses machines ont été retirées et mises en Caroline du Nord, et la coque vendue.

États-Unis, vieille frégate en bois ordinaire à Gosport Navy-yard. Saisi par les confédérés en 1861, et utilisé comme navire de réception. Elle s'appelait parfois les États confédérés.

Sorcière de l'eau, capturée par les fédéraux dans le détroit d'Ossabaw, le 3 juin 1864. Brûlée à la chute de Savannah, en décembre 1864.

Webb, Bélier en bois sur le Mississippi et la rivière Rouge. Brûlé par les confédérés après la fin de la guerre.

Winslow, bateau à vapeur à roue latérale, anciennement le J. E, Coffee, acheté à Norfolk en 1861 et monté sur un seul canon. Naufragé sur une carcasse coulée à l'extérieur d'Hatteras, en 1861.

Yadkin, canonnière en bois. Construit à Wilmington et incendié par les confédérés à la chute de cette ville en 1865.

In addition to the foregoing, there were the following which were used temporarily as tenders and afterwards returned to their original owners that did not carry permanent armament:

Superior, Harmony and Kankakee near Norfolk, and the Schrapnel at Richmond.

In the fall of 1861 the citizens of New Orleans fitted up a number of river boats as rams for local defense, and put them under command of Captain J. Edward Montgomery. They were bravely fought and were sunk in battle at Memphis and New Orleans. They were not attached to the Confederate States Navy. They were the Warrior, Stonewall Jackson, Resolute, Defiance, Breckenridge, Van Horn, Price, Bragg, Lovell, Sumter, Beauregard, Jeff. Thompson. Little Rebel, Governor Moore, Quitman, and possibly three or four others.

There were in the Confederate States Navy at Richmond three torpedo launches, the Hornet, Scorpion and Wasp. The Wasp was destroyed by the Federal batteries at Trent's Reach, in January, 1865, and the others were burned by the Confederates at the evacuation of Richmond, in April, 1865. There was also a torpedo launch at Charleston, with which Lieutenant Glassell attacked the Ironsides, and also the one with which Lieutenant Dixon, of the 21st Alabama Regiment, sunk the United States ship Housatonic.

Data Carefully Compiled from the Memoranda of John L. Porter, the Distinguished Chief Constructor of the Confederate States Navy.

This page was last updated Saturday, 03-Jan-2015 22:40:47 EST

Copyright August © 2011 - 2021 AHGP The American History and Genealogy Project.
Enjoy the work of our webmasters, provide a link, do not copy their work.


Capture of Elizabeth City

Following his February 8, 1862 capture of Roanoke Island, Union Gen. Ambrose E. Burnside decided to send the naval portion of his expeditionary force to mop up the pesky Southern Mosquito Fleet that was still operating in North Carolina’s sounds. After running out of ammunition while taking a minor part in the defense of RoanokeIsland, Confederate Capt. William F. Lynch had sailed a little fleet up the Pasquotank River to Elizabeth City to be resupplied. Upon learning of the fall of Roanoke Island, Lynch surmised that Elizabeth City would be the next Union target and made what dispositions he could with the force available to him.

A small fort at Cobb’s Point near Elizabeth City held four guns but was only manned by eight frightened militiamen. On the morning of February 10, 1862, when Union Capt. Stephen C. Rowan’s powerful gunboats were sighted coming up the river, the gunners quickly ran away, forcing Lynch to send artillerists from one of his small boats to man the guns. They managed to fire only two shots from the badly positioned cannon before the Yankee flotilla passed Cobb’s Point and dashed toward the Mosquito Fleet, which lined up to meet the attack.

The CSS Black Warrior was the first to receive the blasts from the powerful Union cannon and was so badly torn apart that her crew was forced to set her on fire and abandon ship. Then the USS Commodore Perry rammed the CSS Seabird, splitting her in two and sinking her. The USS Ceres closed on the CSS Ellis, and the Union sailors grappled, boarded, and captured the Ellis in a short, fierce hand-to-hand fight. The CSS Fanny caught fire from the Union shells, ran aground and was abandoned.

Only two Southern ships, the Beaufort and Appomattox, managed to escape the furious Union attack. The Beaufort passed through the canal to Norfolk, Va., but the Appomattox found that she was two feet too wide for the canaland was scuttled and burned. The Mosquito Fleet was utterly destroyed and Elizabeth City, now undefended, was quickly occupied.

Fascinating Fact: Union losses in the battle of Elizabeth City were 2 killed and 7 wounded. Southern losses were 4 killed, 6 wounded, and 34 captured.


Battle of Elizabeth City, 10 February 1862 - History

Elisabeth Ville Civil War Tour

Click on the photos to see more pictures or information on each site.

1. Begin at Sheep-Harney L'école

3. First USCT Occupies the Town

Begin the tour at the intersection of Elizabeth Street (US 158) and Road Street (US 17 Business). Head north on Road Street for two blocks until you reach City Road Methodist Church on the corner of Burgess and Road Streets.

The John Burgess House sits across from City Road Methodist Church on Road Street. This house was fired on by the USS Commodore Perry prior to the Battle of South Mills, scattering the Southampton Cavalry company stationed there.

Turn right on Burgess Street. Stop at the intersection with Poindexter Street. The marker is diagonal across the intersection on the campus of Mid-Atlantic Christian University. The entrenchments were on your right between Burgess and Pearl Streets.

4. Confédéré Monument

5. Pasquotank County Courthouse

6. Universal Panic and Distress.

Turn right (south) on Poindexter Street. Go 4 blocks. Turn right on Main Street. Go 3 blocks. The monument is located on the right side of the street between the Federal and the Pasquotank County courthouses.

To the left of the Confederate monument stands the Pasquotank County Courthouse built in 1882. It replaced the original wooden courthouse that was burned during the Battle of Elizabeth City.

Located across the street from the Pasquotank County Courthouse on the south side of Main Street, this marker sits in front of the county tax office building, formerly the regional library.

7. Ambush of Sanders and McCabe

8. Colonial Avenue markers

9. Location of Marine Railway

Continue to travel west one block on Main Street when you leave the courthouse . Stop at the intersection with Road Street. Sanders and McCabe were ambushed and killed at this intersection. Turn right at the intersection onto Road Street.

Go one block north on Road Street and turn right on Colonial Avenue. The markers are on the left, halfway between the public library and the sheriff s office. Continue east for two blocks on Colonial Avenue until you reach Martin Luther King Street.

Turn left on Martin Luther King Street. Turn right at the stop light onto Elizabeth Street. Go three blocks east. Turn right at the bridge onto Water Street. The CSS Forrest was burned at the vacant lot to the left while sitting on a marine railway awaiting repairs.

11. Waterfront se garer

12. Museum of the Albemarle

Go 3 blocks south on Water Street, then turn left at Fearing Street into the parking lot at Mariner s Wharf. The prisoners from Roanoke Island landed on the wharf here at the foot of Fearing Street.

Turn left on Water Street when you leave the Mariner s Wharf parking lot. Go 2 blocks south, then turn left into the parking lot at Waterfront Park. The signage is on the waterfront.

Turn right when leaving the Waterfront Park parking lot. Turn left at the first stoplight onto Ehringhaus Street. The Museum of the Albemarle parking lot is the first driveway on the left once you turn on Ehringhaus Street.

13. Christ Episcopal Cemetery

14. Christ Episcopal Church

15. Martin Family Residence

Exiting the museum parking lot, turn right on Shepard Street. The cemetery is on the right directly behind the museum. A number of Civil War casualties and veterans are buried in this graveyard.

Turn right on McMorrine Street. Go two blocks north and stop at Church Street. The church will be on your right. Rev. Forbes surrendered the city to Union forces following the Battle of Elizabeth City on 10 February 1862.

On your left, diagonally across the street from Christ Episcopal Church is Twiford s Funeral Home, former home of the Martin Family. Col. William F. Martin and Gen. James G. Martin were raised here. Turn left on Church Street.

16. 1856 1 st Methodist Church Bldg

18. Old Hollywood Cemetery

One block west of the Martin s home stands the old Methodist Church building, built in 1856. Continue west on Church Street two more blocks to the intersection with Road Street.

Turn left on Road Street. Travel 2 1/2 blocks south on Road Street. On your left opposite the CVS Pharmacy is the Judge Brooks residence, used by Federal troops during their occupation of the town in late 1862. Brooks was a leading Unionist.

Travel 2 1/2 blocks south on Road Street. The Old Hollywood Cemetery is straight ahead. A number of Civil War veterans are buried here. Bear right on Peartree Road.


WHAT HAPPENED IN 1862. Look what happened the 1862.

Hartley Colliery Disaster: 204 men and boys killed in a mining disaster, prompted a change in UK law which henceforth required all collieries to have at least two independent means of escape. (16. January 1862)

American Civil War: Battle of Mill Springs – The Confederacy suffers its first significant defeat in the conflict. (19. January 1862)

Bucharest is proclaimed the capital of Romania. (24. January 1862)

The first American ironclad warship, the USS&#160Monitor is launched. (30. January 1862)

Alvan Graham Clark discovers the white dwarf star Sirius B, a companion of Sirius, through an 18.5-inch (47&#160cm) telescope now located at Northwestern University. (31. January 1862)

American Civil War: forces under the command of Ulysses S. Grant and Andrew H. Foote give the Union its first victory of the war, capturing Fort Henry, Tennessee in the Battle of Fort Henry. (6. February 1862)

American Civil War: A Union naval flotilla destroys the bulk of the Confederate Mosquito Fleet in the Battle of Elizabeth City on the Pasquotank River in North Carolina. (10. February 1862)

American Civil War: General Ulysses S. Grant attacks Fort Donelson, Tennessee. (15. February 1862)

American Civil War: General Ulysses S. Grant captures Fort Donelson, Tennessee. (16. February 1862)

American Civil War: Battle of Valverde is fought near Fort Craig in New Mexico Territory. (21. February 1862)

Jefferson Davis is officially inaugurated for a six-year term as the President of the Confederate States of America in Richmond, Virginia. He was previously inaugurated as a provisional president on February 18, 1861. (22. February 1862)

American Civil War: Union forces defeat Confederate troops at the Pea Ridge in northwestern Arkansas. (7. March 1862)

American Civil War: The iron-clad CSS&#160Virginia (formerly USS&#160Merrimack) is launched at Hampton Roads, Virginia. (8. March 1862)

American Civil War: The USS&#160Monitor and CSS&#160Virginia fight to a draw in the Battle of Hampton Roads, the first battle between two ironclad warships. (9. March 1862)

American Civil War: The U.S. federal government forbids all Union army officers from returning fugitive slaves, thus effectively annulling the Fugitive Slave Act of 1850 and setting the stage for the Emancipation Proclamation. (13. March 1862)

The First Battle of Kernstown, Virginia, marks the start of Stonewall Jackson's Valley Campaign. Though a Confederate defeat, the engagement distracts Federal efforts to capture Richmond. (23. March 1862)

American Civil War: Battle of Glorieta Pass – in New Mexico, Union forces stop the Confederate invasion of New Mexico territory. The battle began on March 26. (28. March 1862)

American Civil War: The Battle of Yorktown begins. (5. April 1862)

American Civil War: The Battle of Shiloh begins – in Tennessee, forces under Union General Ulysses S. Grant meet Confederate troops led by General Albert Sidney Johnston. (6. April 1862)

American Civil War: Battle of Shiloh ends – the Union Army under General Ulysses S. Grant defeats the Confederates near Shiloh, Tennessee. (7. April 1862)


Battle Against

In less than six months in early 1942, German U-boats torpedoed over 60 ships off the Carolina coast, disrupting shipping routes and taking innocent lives. Submarines were difficult to spot by boat in the Atlantic but blimps could easily find the German subs from above. Once a u-boat was spotted, blimp crews would summon warships to the scene or engage with their equipped machine guns and deep charges. The loss of vessels and lives due to encounters with German U-boats dramatically decreased when blimp patrols went into operation. The Weeksville Naval Air Station was commissioned for operation on April 1, 1942. Blimps from the Weeksville base patrolled the waters from Cape Hatteras to Norfolk. The blimps played a critical role in the battle of the Atlantic during World War II.

The steel hangar is still privately operated by TCOM, a company specializing in the design and manufacture of airships for everything from surveillance to sporting events.


Voir la vidéo: Elizabeth City- North Carolina