Trathen DD-530 - Histoire

Trathen DD-530 - Histoire

Trathen
(DD-530 : dp. 2 050 ; 1. 376'2" b. 39'7", dr. 17'9" s. 35,5 k. ; cpl. 273 ; a. 5 5'/, 10 40mm., 7 20mm.10 21'' tt., 6 dcp., 2 dct.; cl. Fletcher)

Trathen (DD-530) a été posé le 17 mars 1942 à San Franciseo, Californie, par la Bethlehem Steel Co. lancé le 22 octobre 1942; parrainé par Mme Cassin Young, épouse du capitaine Cassin Young qui a reçu la Médaille d'honneur pour sa bravoure en tant que commandant de Vestal (AR-4) lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, et commandé le 28 mai 1943, Comdr. Alvoord J. Greenacre aux commandes.

Après des opérations d'entraînement dans la région d'Hawaï, Trathen a rejoint la Task Force (TF) 11 du contre-amiral Willis A. "Ching" Lee pour participer à la réoccupation de l'île Baker. L'île cible, un minuscule point de terre elliptique, se trouvait plus près des Gilberts du nord tenus par les Japonais que Funaluti dans le groupe Ellice et présentait une zone de rassemblement précieuse pour les missions de recherche aérienne et de reconnaissance photographique projetées contre les mandats japonais. Lee, à bord d'Hercules (AK-41), a dirigé la sortie de la TF 11 depuis Pearl Harbor le 25 août 1943 et ses navires sont arrivés au large de Baker le 1er septembre. Pendant que les transports et l'ARhland (LSD-1) débarquaient leurs troupes et déversaient leurs cargaisons vers le rivage, Trathen se tenait prêt et fournissait des services de direction de chasse aux Grumman F6F Helleats de Belleau Wood (CVL-24) et Princeton (CVL-23). Pendant l'action, le destroyer a dirigé les F6F vers une eontaet radar à 32 milles. Ils sont bientôt tombés sur l'hydravion Kawanishi "Emily" en train d'espionner et l'ont envoyé si vite qu'aucun rapport radio des Japonais n'a été diffusé sur les ondes. Deux jours plus tard, Trathen a de nouveau dirigé les Helleat vers une autre "Emily" qu'ils ont également éclaboussée dans la mer.

Avec Baker sécurisé et l'aérodrome inestimable construit et prêt à être utilisé le 11 septembre, Trathen se dirigea vers Hawaï. Le 29 septembre, le navire a commandé des opérations de contrôle pour le groupe de travail (TG)
14.5, alors qu'il sortait de Pearl Harbor, à destination de Wake Island. Sous le commandement du contre-amiral Alfred E. Montgomery, ce groupe de travail de porte-avions rapide, le plus grand encore assemblé, se composait d'Essex (CV-9), Yorktown (CV-10), Lexington (CV-16), Cowpens (CVL-25 ), Indépendance (CVL-22) et Bois Belleau. Les 5 et 6 octobre, les avions de Montgomery ont effectué six frappes, effectuant 738 sorties de combat tandis que les cuirassés et les croiseurs ont fourni leurs tirs nourris pour harceler davantage l'île tenue par les Japonais. Malgré l'assouplissement d'une turbine haute pression fissurée, Trathen a pris sa retraite avec le groupe de travail vers les îles hawaïennes et est arrivé à Pearl Harbor le 11.

Des réparations temporaires à Pearl Harbor ont permis au destroyer de se rendre à Bremerton, dans l'État de Washington, et des réparations permanentes au chantier naval de Puget Sound. Le navire a navigué pour les îles hawaïennes le 21 novembre et a atteint Pearl Harbor six jours plus tard. Après des exercices d'entraînement avec des avions basés à terre au large d'Oahu Trathen, le commandant d'Oahu Trathen a été nommé commandant de la tâche tJnit (TU) 16.15.2, et son navire a rejoint le Martin (DE-30) et le SS Mormacport. Les navires ont navigué via l'île de Canton, Funafuti et Tarawa jusqu'à l'île de Makin où ils sont arrivés le 18 décembre. Le lendemain, le destroyer a accéléré à 125 milles jusqu'à la scène d'un PBY Catalina abattu, a sauvé l'équipage du bombardier de patrouille et est retourné à Makin le 20. Au retour de la mission, le radar du navire a détecté une formation de bombardiers moyens japonais à destination des Gilbert. De toute évidence attirés par le plus gros gibier, les bombardiers ont accéléré. Cependant, celui qui passait au-dessus du navire a été pris sous le feu mais n'a apparemment subi aucun dommage.

Après avoir poussé jusqu'à l'île d'Abemama, Trathen et Le Hardy (DE-20) se mirent en route le jour de Noël 1943 pour escorter le SS Mormacport jusqu'à Hawaï. Un jour, une "Emily" a repéré le convoi de trois navires mais est restée hors de portée des canons des navires alliés. Après avoir quitté Le Hardg ce soir-là, Trathen et Mormacport se sont rendus à Hawaï et sont arrivés à Pearl Harbor le jour du Nouvel An 1944.

Trathen a mené des exercices d'artillerie dans la région hawaïenne avant de quitter Pearl Harbor le 23 janvier, à destination des Marshalls.

Entrant dans la lagune de Kwajelein le 2 février, Trathen a relevé le Schroeder (DD-500) au large de l'île de Kwajalein en tant que navire d'appui-feu et a bombardé les positions japonaises à terre jusqu'à ce que l'équipe de contrôle des tirs ne puisse localiser aucune autre cible. Le 5, Trathen rejoignit le McCord (DD-534) et les croiseurs Minneapolis (CA-36) et San Francisco (CA-38) au large de Gugegwe livrant des tirs d'appui aux trois bataillons de marines, embarqués dans six LST, alors qu'ils affluaient à terre dans LVT(A) et 17 amphtracs, avec 16 chars Sherman. À 7 h 20, le Trathen a commencé le feu avec sa batterie principale, envoyant des obus de 5 pouces sifflant vers le rivage. Le destroyer et ses acolytes se sont alors tenus debout pendant que la péniche de débarquement atteignait la plage.

Trathen a continué à fournir un appui-feu jusqu'à la fin des opérations de Kwajalein le 7 février. Le destroyer s'est dirigé vers Majuro le 8 et y est arrivé le lendemain. Le 10, Trathen retourna à Kwajelein pour effectuer des patrouilles anti-sous-marines.

Trathen s'est ensuite formé avec Indianapolis (CA-35) au large d'Eniwetok. Sur la base d'un rapport de renseignement selon lequel l'île était inoccupée, les navires de guerre américains ont effectué des bombardements relativement légers. Pendant ce temps, l'analyse des papiers capturés à Kwajalein a révélé qu'Eniwetok était, en fait, défendu par des troupes japonaises coriaces et d'élite.

Trop tard pour un changement radical de plans, Indianapolis et sa quasi-sœur Portland ( CA 33 ), accompagnées de Trathen et Hoel (DD-553), se sont postées sur les flancs des LCI(G), avec des vagues de LVT en le milieu. Trathen a masqué l'ancien croiseur tandis que Hoel a dessiné le dernier, et les navires ont rejoint les canonnières (LCI(G) pour tirer sur l'île.

Eniwetok tomba bientôt aux mains des puissances terrestres et maritimes américaines. Trathen a fourni l'appui-feu par intermittence jusqu'au 29 du mois et est resté par la suite à Eniwetok jusqu'au 4 mars quand elle s'est dirigée vers Majuro pour une disponibilité d'appel d'offres. Puis, après des exercices à Purvis Bay dans le cadre du service de patrouille des Salomon et entre les îles Emirau et New Hanover, Trathen BUbBeqUently a rejoint la 7e flotte le 3 mai.

Le destroyer a quitté Manus, dans les Amirautés le 15 mai en compagnie des TF 74 et 75, à destination des eaux de la Nouvelle Cuinea. L'île cible, Wakde, occupée en 1942 par les Japonais, possédait une excellente piste d'atterrissage et des installations vitales qui seraient extrêmement utiles aux Alliés alors qu'ils "sautent d'île en île" plus près des Philippines et du Japon. En arrivant le 17, Trathen a fourni un appui-feu pour la force qui a débarqué sur Wakde et a ensuite opéré au large des côtes en soutenant l'opération jusqu'au 25, lorsque le navire a navigué pour Biak.

La prochaine cible sur le calendrier de la Marine, cette île, la plus grande du groupe des îles Sehoeten, était bordée de récifs coralliens. La force d'attaque prévue pour bombarder l'île est arrivée au large des plages du débarquement 15 minutes plus tôt que prévu; et, à 6 h 29 le matin du 27 mai, les canons de 6 pouces des croiseurs Phoenix (CL-45), Boiee (CL 47) et Nashville (CL-43) ont commencé à lancer le premier des 1 000 obus vers le rivage, tandis que les destroyers recherchaient du « gibier » le long des plages du débarquement, comme de petites embarcations de patrouille japonaises.

À 11 h, quatre chasseurs japonais ont fait des passes sans enthousiasme sur les pistes d'atterrissage de Biak. Deux chasseurs-bombardiers sont arrivés en fin d'après-midi peu de temps après, suivis de quatre avions bimoteurs, dont trois ont été détruits par des tirs antiaériens. Le quatrième a été endommagé. Trathen est resté en patrouille au large du Schoetens jusqu'au 31 mai, date à laquelle il s'est retiré à Humboldt Bay pour rejoindre la TF 75.

La première tentative de renfort des Japonais vers Biak avait été détectée, et les Nippons avaient fait demi-tour. Le 3 juin, alors que l'ennemi bat en retraite, les TF 74 et 75 reçoivent l'ordre de poursuivre les Japonais en fuite. À 23 h 18 le 3 juin, Trathen se mit en route avec les autres unités de la division Destroyer (DesDiv) 48 et se lança à la poursuite. Le lendemain, 10 bombardiers en piqué japonais "Val" ont tenté de bondir sur la force américaine mais ont été repoussés. Le 5, des bombardiers-torpilleurs japonais attaquèrent les forces américaines, et l'un d'eux tomba sous le feu antiaérien de Trathen.

Par la suite, l'ennemi a lancé un deuxième effort visant à renforcer leur avant-poste assiégé sur Biak Six destroyers japonais - trois avec des troupes embarquées et trois barges de débarquement de remorquage - ont rejoint les croiseurs Aoba et Kinu au nord de l'île de Misool, à l'ouest du « bec de perroquet » de la Nouvelle-Guinée. . La force ennemie était dirigée par le contre-amiral Sakonju à bord du destroyer Shikinami. Poursuivant vers Biak, le groupe de renfort japonais est resté non détecté jusqu'à ce que 10 B-25 Mitehells, escortés par des P-38 Lightnings, les repèrent et lancent une attaque dévastatrice qu'Eank Harusame et endommage trois de ses destroyers sœurs. Reprenant la course vers Biak onee les avions avaient décollé, les Japonais ont continué sur une trajectoire de collision sans le savoir avec Viee Admiral V.A.C. Les croiseurs et destroyers de Crutehley rôdant entre Biak et Hollandia.

Conscient de la position de Sakonju, Crutchley décida d'entamer un balayage parallèle à la côte de Biak. Vers 22 h 00 dans la nuit du 8 juin, un bombardier PB4Y en patrouille de nuit, a détecté la force nippone et a signalé cinq navires non identifiés faisant 12 nœuds en direction des croiseurs et destroyers de Crutehley. Se déployant pour la bataille sur une route vers le nord, l'amiral britannique ordonna à ses navires de se rendre au quartier général. Les Japonais ont simultanément détecté la présence de l'Américain et se sont tournés vers le feu des propagations de torpilles avant de se retirer.

Trathen, dans DesDiv 48, a suivi à l'arrière des DesDivs 42 et 47, sous les ordres de Crutchley pour poursuivre l'ennemi en fuite. Puis, tandis que les deux divisions chargeaient en avant sur les talons des Nippons en retraite, Trathen et ses camarades de division se replièrent sur ordre de protéger les croiseurs de Crutchley.

La force américaine n'a jamais rattrapé l'ennemi et est retournée à Humboldt Bay le lendemain. Trathen a ensuite participé à l'invasion de l'île de Noemfoor. Assigné à TG 77.2, la force de couverture, elle a mené des missions de bombardement de rivage là le 2 juillet avant de se retirer à la Baie Humboldt. Elle a ensuite servi dans les forces de couverture lors des débarquements à Cape Sansapor, New (Juinea, le 30 juillet, posant des écrans de fumée et patrouillant à 25 milles du rivage pour couvrir l'invasion.

La récréation et la disponibilité à Sydney, en Australie, du 13 au 20 août, ont fourni aux officiers et aux hommes de Trathen un répit bienvenu des labeurs de la guerre. De retour vers le nord après une semaine d'hospitalité australienne, le destroyer a mené des exercices et des exercices à proximité de Purvis Bay en préparation de l'opération Western Carolines. Le 6 septembre, elle est partie de la Baie de Purvis dans le cadre de TG 32.5. Après avoir contrôlé les porte-avions alors qu'ils lançaient des frappes aériennes dévastatrices à l'appui de l'invasion des Palaos, le destroyer s'est retiré le 26 septembre pour faire le plein et reconstituer les stocks de munitions épuisés dans le passage de Kossol.

Avec la dissolution de sa tâche, le destroyer s'est dirigé vers Manus et y est arrivé le 2 octobre. Ensuite assigné à TG 77.4, Trathen a mis son cap vers le golfe de Leyte dans les îles Philippines. Des débarquements sur les îles Dinagat et Suluan à l'entrée du golfe de Leyte ont eu lieu le 17, et le destroyer s'est tenu prêt à fournir un appui antiaérien et des tirs d'artillerie. Trois jours plus tard, trois chasseurs japonais rugissaient bas au-dessus de la zone que gardait Trathen. En quelques minutes, les artilleurs du navire ont éclaboussé leur deuxième avion de la guerre; et le destroyer a même réussi à capturer le pilote de l'avion qu'ils ont transféré au porte-avions Sangamon (CVE-26).

De nouveau le 24, les avions japonais harcelèrent les navires de la force d'invasion, et la patrouille aérienne d'alerte de combat (CAP) abattit deux autres ennemis. Trathen se retira à Manus au début du mois de novembre, mais retourna dans le golfe de Leyte le 16 pour des patrouilles dans le détroit de Surigao. Soulageant Sigourney (DD-643) le 19, Trathen est restée aux Philippines jusqu'au 23, date à laquelle elle s'est dirigée vers les Carolines occidentales. Après avoir coulé une barge moyenne avec un feu de 5 pouces et 40 millimètres en route, elle a atteint Ulithi le 25 novembre.

Les Exereises au large d'Ulithi ont occupé le navire du 30 novembre au 29 décembre avant que le Trathen ne rejoigne le TG 38.2 le 5 janvier 1945. Il a servi de garde d'avion et de navire de contrôle pour ce groupe et le TG 38.5 jusqu'à la fin du mois. L'ancien groupe a participé à des frappes avant l'invasion sur l'île de Luçon avant de se tourner vers la mer de Chine méridionale pour une série de frappes sur Formose, détenue par les Japonais, du 9 au 11 janvier. La côte française d'Indochine a ensuite reçu sa part d'attention, les navires japonais et les installations côtières ressentant la puissance de l'aéronavale américaine. Se déplaçant ensuite vers le nord contre pratiquement aucune opposition des avions ou des navires japonais, l'avion du groupe opérationnel a bombardé Hong Kong et l'île de Hainan. Des vents et des mers de type mousson et typhon ont secoué le groupe les 17 et 18, l'inclinomètre de Trathen enregistrant une distance stupéfiante de 67 degrés par rapport à la verticale à la hauteur de la tempête.

Après avoir quitté la mer de Chine méridionale par le canal de Balintang, Trathen et ses compagnons ont participé à d'autres frappes contre Formosa et à des raids sur Sakishima Gunto qui a servi au Japon de zone de rassemblement pour les kamikazes. Au cours de ses fonctions de garde d'avion, Trathen a fumé à l'arrière de Hanoock (CV-19) le 21 janvier et a été témoin de la détonation d'un Avenger alors qu'il atterrissait durement sur le pont d'envol. Un homme a été projeté par-dessus bord par l'explosion, mais Trathen l'a bientôt repêché dans l'eau.

À la suite des frappes sur Okinawa, le Trathen est parti d'Ulithi le 10 février pour soutenir les opérations de porte-avions entre Iwo Jima et les îles japonaises. Six jours plus tard, la TF 58 a commencé les premières frappes contre Tokyo lancées à 160 milles au sud

siège de la cité impériale. Après une retraite nocturne, le groupe a mené d'autres grèves le lendemain. Avec les débarquements à Iwo Jima, Trathen est arrivé dans les environs le 20 et a contrôlé les porte-avions alors qu'ils menaient des frappes aériennes pendant les quatre jours suivants, soutenant les marines américains luttant pour cette île fanatiquement défendue.

La force a balayé vers le nord avec Trathen dans son écran et est arrivée à un point au large de Tokyo à l'aube du 26 pour lancer des frappes pour frapper à nouveau la capitale japonaise. être lancé contre cette ville industrielle le 26. Alors qu'ils étaient dans l'eau japonaise, Trathen et ses camarades de division ont aperçu un certain nombre de mines flottantes. Le destroyer lui-même en a coulé un avec des tirs d'armes à feu le 27 février.

Suite à la disponibilité à Ulithi, Trathen est revenu aux " lignes de front " le 14 mars, rendezvousing avec TG 68.4 dans les préparations pour les frappes aériennes sur les îles japonaises et sur Okinawa. Détaché temporairement pour récupérer un pilote abattu, le deatroyer a rejoint le groupe alors qu'il se dirigeait vers le Japon. Elle a ensuite coulé plusieurs autres mines flottantes tout en protégeant les porte-avions contre les attaques aériennes. Traversant le CAP et les tirs antiaériens, certains kamikazes ont réussi à percuter leurs cibles et à donner leur vie pour l'Empereur. Les tirs antiaériens du groupe de Trathen représentaient cinq des maraudeurs ailés, mais un a touché l'Intrepid (CV-11) le 18 mars.

Neuf jours plus tard, Trathen, en compagnie des croiseurs de bataille Guam (CB-1) et Alaska (CB-2), des croiseurs Flint (CL-97) et San Diego (CL-63) et quatre autres destroyers quittaient les porte-avions pour bombarder Minami Daito Shima. Tous les navires ont bombardé la zone cible en toute impunité. Les croiseurs de bataille, les croiseurs légers et les destroyers rejoignirent les porte-avions le 28 mars et reprirent leurs fonctions de contrôle.

Dans les mois qui ont suivi, les forces américaines, aidées par la petite flotte britannique d'Extrême-Orient, ont continué de marteler la patrie japonaise avec des frappes aériennes et des bombardements par des navires de surface. Le 11 avril, toujours attaché à la TF 68, Trathen s'attaque aux avions japonais avec ses batteries antiaériennes. Au cours du troisième raid ce jour-là, un obus de 6 pouces d'un navire "ami" a frappé le destroyer près de sa salle de manutention de monture de 6 pouces numéro cinq. Il tua trois hommes, en blessa 21 et rendit le support arrière inopérant.

La disponibilité des offres a rapidement réparé les dommages et Trathen est retourné à la flotte. En quittant UlitXi le 3 mai, il rejoint la TF 68 le 6 près d'Okinawa. Six jours plus tard, le Bunker Hill (CV-17), vaisseau amiral de la TF 68, est touché par un kamikaze. Un autre pilote japonais, avec des intentions similaires pour Trathen, a plongé vers le destroyer. Alors que les canons du navire martelaient l'avion suicide, l'aide venait des airs. Un chasseur « amical », bravant les tirs antiaériens de ses propres navires, attaqua également le kamikaze qui s'écrasa en mer au large de Trathen'a bâbord avant.

Jetant l'ancre dans la lagune d'Ulithi pour un repos nécessaire, le Trathen reprit la route 10 jours plus tard et sortit avec le TG 68.4 pour contrôler le porte-avions.

Le 4 juin, les opérations aériennes ont été annulées alors que le baromètre commençait à chuter. Le centre de la tempête d'un typhon est passé à environ 70 milles au sud-est, et les navires en compagnie de Trathen sont sortis indemnes de la frange de la tempête. Le 6 juin, alors qu'il effectuait des missions de garde d'avion, le destroyer a secouru les deux hommes d'équipage d'un SB2C Helldiver abattu. Elle a récupéré les deux hommes, mais le pilote était mort lorsqu'il a été amené à bord.

Ces opérations se sont avérées être les dernières de Trathen de la Seconde Guerre mondiale, car elle a rapidement quitté Leyte pour commencer le long voyage de retour aux États-Unis. Après une escale à Pearl Harbor, Trathen est arrivé à Seattle, Washington, le 9 juillet 1946, pour une révision à la Todd Shipbuilding Co. Pendant que le destroyer était dans le chantier naval, la guerre dans le Pacifique a pris fin. À la fin de la remise en état, le navire a navigué pour San Diego le 29 septembre et y est arrivé le 2 octobre. Le 18 janvier 1946, Trathen a été désarmé et amarré avec le Groupe de San Diego, Flotte de Réserve Pacifique.

Lorsque les forces nord-coréennes ont balayé vers le sud le 38e parallèle le 26 juin 1960, les États-Unis sont rapidement venus en aide aux Sud-Coréens assiégés. Rappelé du service de réserve le 14 juin 1961, Trathen a été remis en service le 1er août. Navire amiral AB du Destroyer Squadron (DesRon) 28, le navire a été transféré à la flotte de l'Atlantique le 6 octobre, basé à Norfolk, en Virginie, et a opéré au large de la côte est et dans les Caraïbes jusqu'à la fin de 1962.

Par la suite ordonné à l'Extrême-Orient, Trathen est arrivé à Sasebo, au Japon, le 12 février 1963. Pendant son déploiement coréen, les batteries principales et secondaires de Trathen ont pilonné les lignes de chemin de fer, les trains, les bunkers et les stations de transformation. Le 11 mars, le destroyer a rejoint le "Train Buster Club" lorsqu'il a détruit un train de chemin de fer. Deux jours plus tard, après que le navire ait terminé ses patrouilles entre Wonsan et Hungnam, il a été relevé en poste pour retourner à Sasebo pour des réparations. Plus tard, faisant partie de la TF 77, Trathen a continué son service jusqu'au 7 juin. Elle a quitté Sasebo le lendemain, à destination de Hong Kong.

De retour aux États-Unis via l'Asie du Sud-Est et la Méditerranée, Trathen a opéré avec la flotte de l'Atlantique jusqu'en janvier 1966, date à laquelle elle a été transférée à la flotte du Pacifique et ensuite déployée dans le Pacifique occidental (WestPac). Le 21 avril, Trathen quitta Long Beach pour commencer les déploiements successifs de WestPac qui dureraient jusqu'en 1964, entrecoupés de périodes de service sur la côte ouest. En Orient, elle a suivi un itinéraire varié en visitant des ports tels que Kaohsinng, Taïwan, Hong Kong, Sasebo et Yokosuka, au Japon, ainsi que Pearl Harbor, Guam, Midway et Subic Bay. Pendant cette période, elle a participé à des exercices anti-sous-marins, antiaériens et autres; servi comme garde d'avion lorsqu'il opérait avec des forces porteuses rapides et patrouillait le détroit de Taïwan dans le cadre des forces américaines protégeant cette île.

Alors que Trathen waB à Kaohsiung lors de son dernier déploiement à WestPac, la nouvelle est arrivée début août de « l'incident du golfe du Tonkin ». En commençant peu de temps après, Trathen a opéré en mer tout au long du reste du mois mais pour de brefs ravitaillements à Kaohefung. Relevé sur la station, Trathen a navigué pour Hong Kong pour servir de navire de station avant de se rendre en mer de Chine méridionale pour soutenir les opérations navales au large des côtes de la République du Sud-Vietnam. Le 8 octobre 1966, le destroyer est parti pour les eaux orientales et a procédé via Guam et Midway jusqu'à la côte ouest.

Après son arrivée à Long Beach le 28 octobre, le destroyer a mené des opérations de transport de routine au large de la côte ouest. Le 12 février 1966, Trathen a signalé au commandant du groupe de San Diego, Flotte de réserve du Pacifique, pour commencer sa deuxième période d'inactivation au chantier naval de Todd, San Pedro, Californie. Le 16 mars, elle a effectué son dernier voyage à la fin d'un câble de remorquage. . Amené à San Diego, il acheva le processus de désactivation et fut désarmé le 11 mai 1966 et placé en réserve. Une étude du navire menée en juin 1972 a indiqué que les coûts de modernisation de Trathen seraient disproportionnés par rapport à la valeur du navire. Par conséquent, Trathen a été rayé de la liste de la Marine le 1er novembre 1972.

Trathen a reçu huit étoiles de bataille pour le service pendant la Seconde Guerre mondiale et une pour le service coréen.


Chapeau brodé DD 530 USS Trathen

Chapeau brodé DD 530 USS Trathen de destroyer DD 530 USS Trathen de style classique à 5 panneaux. Pour un petit supplément, nos chapeaux peuvent être personnalisés avec deux lignes de texte personnalisé si vous le souhaitez, par exemple avec le nom, le taux et le rang d'un vétéran et ses années de service. Voir l'exemple de photo de personnalisation pour un exemple. NOTEZ QUE NOS CHAPEAUX SONT DE LA BRODERIE DIRECTE (LE DESIGN EST BRODÉ DIRECTEMENT SUR LE CHAPEAU) ET NON LES CHAPEAUX PAS CHER (ET À NOTRE AVIS SANS ATTRACTIF) À TRANSFERT DE CHALEUR.

VEUILLEZ NOTER: Tous nos articles sont fabriqués sur commande juste pour vous et ne sont pas stockés ! Ainsi, compte tenu du volume de commandes élevé, les articles brodés peuvent prendre jusqu'à 4 semaines pour fabriquer et expédier depuis notre magasin (sauf la saison de Noël où les commandes reçues avant le 18 décembre seront expédiées avant Noël). Si une livraison urgente est nécessaire (comme pour un vol d'honneur, un anniversaire ou une maladie grave d'un ancien combattant auquel l'article est destiné), veuillez nous envoyer un courriel ou appelez-nous au 904-425-1204 pour déterminer si nous pouvons accélérer votre commande. Nous nous efforçons de répondre à une véritable urgence ! Comme vos articles sont tous fabriqués sur mesure, votre mode de paiement est débité au moment de l'achat. Cependant, si vous avez des questions sur l'état de votre commande, n'hésitez pas à nous envoyer un e-mail ou à nous appeler et nous serons heureux de vous donner une mise à jour. ??


Tasse à café DD 530 USS Trathen

Belle tasse à café DD 530 USS Trathen avec nom, numéro de coque et photo du navire. Pour un supplément (et facultatif) de 7,00 $, nos tasses à café peuvent être personnalisées au verso avec jusqu'à 2 lignes de texte de 15 caractères chacune (espaces compris), par exemple avec le nom de famille, le taux et le rang d'un vétéran sur la première ligne et les années de service sur la deuxième ligne. Voir notre exemple de photo de personnalisation dans la galerie de produits pour un exemple.

VEUILLEZ NOTER: Tous nos articles sont fabriqués sur commande juste pour vous et ne sont pas stockés ! Ainsi, compte tenu du volume de commandes élevé, les articles photo peuvent prendre jusqu'à 3 semaines pour fabriquer et expédier depuis notre magasin (sauf la saison de Noël où les commandes reçues avant le 18 décembre seront expédiées avant Noël). Si une livraison urgente est nécessaire (comme pour un vol d'honneur, un anniversaire ou une maladie grave d'un ancien combattant auquel l'article est destiné), veuillez nous envoyer un courriel ou appelez-nous au 904-425-1204 pour déterminer si nous pouvons accélérer votre commande. Nous nous efforçons de répondre à une véritable urgence ! Comme vos articles sont tous fabriqués sur mesure, votre mode de paiement est débité au moment de l'achat. Cependant, si vous avez des questions sur l'état de votre commande, n'hésitez pas à nous envoyer un e-mail ou à nous appeler et nous serons heureux de vous donner une mise à jour. ??


USS Mustin (DD-413) était un Sims-class destroyer de la marine des États-Unis, le premier navire de la marine de ce nom, en l'honneur du capitaine Henry C. Mustin (1874–82111923), un pionnier de l'aéronavale.

Le troisième USS Astoria (CL-90) était un Cleveland-classe croiseur léger de la marine des États-Unis.

USS Mobile (CL-63) était un Cleveland-classe croiseur léger de la marine des États-Unis. C'était le troisième navire nommé pour Mobile, en Alabama.

USS Les  Sullivans (DD-537) est un Fletcher-classe destroyer. C'est un navire de la marine des États-Unis nommé en l'honneur des cinq frères Sullivan âgés de 20 à 27 ans qui ont perdu la vie lorsque leur navire, l'USS&# 160Juneau , a été coulé par un sous-marin japonais lors de la bataille navale de Guadalcanal le 13 novembre 1942. Ce fut la plus grande perte militaire subie par une famille américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle a également été le premier navire commandé dans la Marine qui a honoré plus d'une personne.

USS Uhlmann (DD-687) était une époque de la Seconde Guerre mondiale Fletcherdestroyer de classe - au service de la marine des États-Unis, du nom de l'enseigne Robert W. Uhlmann.

USS Ralph Talbot (DD-390) était un Bagleydestroyer de classe de la marine des États-Unis, nommé en l'honneur du sous-lieutenant de l'USMC Ralph Talbot (1897 & 82111918), qui a reçu la médaille d'honneur pendant la Première Guerre mondiale. Talbot a servi dans le théâtre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, de l'attaque de Pearl Harbor à la bataille d'Okinawa, remportant 14 étoiles de bataille pour son service.

USS Owen (DD-536), une Fletcher-class destroyer, était un navire de la marine américaine du nom d'Elias K. Owen.

USS Stembel (DD-644), une Fletcher-class destroyer, était un navire de la marine des États-Unis nommé en l'honneur du contre-amiral Roger N. Stembel (1810 & 82111900), qui a servi pendant la guerre de Sécession.

USS Preston (DD-795), une Fletcher-class destroyer, était le sixième navire de la marine des États-Unis à porter le nom du lieutenant Samuel W. Preston (1840�).

USS Stanly (DD-478), une Fletcherdestroyer de classe -, était le seul navire de la marine des États-Unis à porter le nom du contre-amiral Fabius Stanly (1815–82111882). Des images en direct d'elle apparaissent dans "Sands of Iwo Jima" de 1949 à 1h23.

USS Thatcher (DD-514), une Fletcher-class destroyer, était le deuxième navire de la marine des États-Unis à porter le nom du contre-amiral Henry K. Thatcher (1806�).

USS Laine (DD-541), une Fletcher-class destroyer, était le deuxième navire de la marine des États-Unis à porter le nom du lieutenant John Yarnall (1786�).

USS Bagley (DD-386), une Bagley-class destroyer, était le troisième navire de la marine des États-Unis à porter le nom de l'enseigne Worth Bagley, officier pendant la guerre d'Espagne et d'Amérique, distingué comme le seul officier de la marine américaine tué au combat pendant cette guerre.

USS Hâve (DD-555) était un Fletcher-classe destroyer de la marine des États-Unis nommé en l'honneur du capitaine Haggard de la Louisa, qui a combattu pendant la quasi-guerre.

USS Longshaw (DD-559), une Fletcher-class destroyer, était un navire de la marine des États-Unis nommé en l'honneur du Dr William Longshaw, Jr. (1836–82111865), qui a servi dans la marine et a été tué pendant la guerre civile.

USS Morrison (DD-560), une Fletcher-class destroyer, était un navire de la marine des États-Unis, du nom du barreur John G. Morrison (1838 & 82111897), qui a reçu la médaille d'honneur pour bravoure exceptionnelle pendant la guerre civile.

USS Ventilation (DD-385) était un Mahandestroyer de classe -, dans la marine des États-Unis du nom de Nathaniel Fanning. Sa première action a eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale, immédiatement après l'attaque du 7 décembre 1941 sur Pearl Harbor. Ventilation a continué à servir dans le théâtre du Pacifique tout au long de la guerre, et a été désarmé le 14 décembre 1945. Elle était l'un des derniers Mahandestroyers de classe. Ventilation et USS Dunlap ont été construits à partir de la même base Mahan design mais légèrement modifié. Certaines sources les appellent les Dunlapdestroyers de classe.

USS Maréchal (DD-676) était un Fletcher-class destroyer de la marine des États-Unis, du nom du lieutenant-commandant Thomas W. Marshall, Jr. (1906�).

USS Porterfield (DD-682) était un Fletcher-classe destroyer de la marine des États-Unis, du nom du contre-amiral Lewis B. Porterfield (1879�).

USS Empiler (DD-406) était un Benhamdestroyer de classe - dans la marine des États-Unis. Elle a été nommée en l'honneur d'Edward Stack.


Après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier la source]

Lorsque les forces nord-coréennes ont balayé vers le sud le 38e parallèle le 25 juin 1950, les États-Unis sont rapidement venus en aide aux Sud-Coréens assiégés. Rappelé du service de réserve le 14 juin 1951, Trathen a été remis en service le 1er août. En tant que navire amiral du Destroyer Squadron (DesRon) 28, le navire a été transféré à la flotte de l'Atlantique le 5 octobre, basé à Norfolk, en Virginie, et a opéré au large de la côte est et dans les Caraïbes jusqu'à la fin de 1952.

Par la suite commandé en Extrême-Orient, Trathen est arrivé à Sasebo, au Japon, le 12 février 1953. Au cours de son déploiement coréen, Trathen's les batteries principales et secondaires ont pilonné les lignes de chemin de fer, les trains, les bunkers et les stations de transformation. Le 11 mars, le destroyer a rejoint le "Train Buster Club" lorsqu'il a détruit un train de chemin de fer. Deux jours plus tard, après que le navire ait terminé ses patrouilles entre Wonsan et Hungnam, il a été relevé en poste pour retourner à Sasebo pour des réparations. Devenant plus tard une partie de TF 77, Trathen a continué son service jusqu'au 7 juin. Elle a quitté Sasebo le lendemain, à destination de Hong Kong.

De retour aux États-Unis via l'Asie du Sud-Est et la Méditerranée, Trathen a opéré avec la flotte de l'Atlantique jusqu'en janvier 1955, quand elle a été transférée de nouveau à la flotte du Pacifique et par la suite déployée dans le Pacifique occidental (WestPac). Le 21 avril, Trathen a quitté Long Beach, en Californie, pour commencer les déploiements successifs de WestPac qui dureraient jusqu'en 1964, entrecoupés de périodes de service sur la côte ouest. En Orient, elle a suivi un itinéraire varié en visitant des ports tels que Kaohsiung, Taiwan Hong Kong Sasebo et Yokosuka, Japon ainsi que Pearl Harbor, Guam, Midway et Subic Bay. Au cours de cette période, il a participé à des exercices anti-sous-marins, antiaériens et autres, a servi de garde d'avion lorsqu'il opérait avec des forces porteuses rapides et a patrouillé le détroit de Taïwan dans le cadre des forces américaines protégeant cette île.

Tandis que Trathen était à Kaohsiung lors de son dernier déploiement à WestPac, le mot est arrivé début août de l'incident du golfe du Tonkin. Débutant peu après, Trathen exploité en mer pendant le reste du mois, mais pour de brefs ravitaillements à Kaohsiung. Relevé en gare, Trathen a navigué vers Hong Kong pour servir de navire de station avant de se rendre en mer de Chine méridionale pour soutenir les opérations navales au large des côtes de la République du Vietnam. Le 8 octobre 1964, le destroyer est parti pour les eaux orientales et a procédé via Guam et Midway jusqu'à la côte ouest.


Trathen DD-530 - Histoire

Ce modèle de navire de guerre est entièrement fabriqué à la main à partir de bois dur avec des planches sur la construction du cadre et peint comme le vrai navire. Il n'y a pas de plastique et ce modèle est prêt à être exposé.

L'USS Trathen (DD-530) était un destroyer de classe Fletcher datant de la Seconde Guerre mondiale au service de la marine américaine, du nom du lieutenant-commandant James Trathen, commandant de l'USS Midnight (1861) pendant la guerre de Sécession.

Trathen a été posé le 17 mars 1942 à San Francisco, Californie, par la Bethlehem Steel Co. lancé le 22 octobre 1942 parrainé par Mme Cassin Young, épouse du capitaine Cassin Young qui a reçu la médaille d'honneur pour sa valeur en tant que commandant of Vestal (AR-4) lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor et mis en service le 28 mai 1943, commandant Alvoord J. Greenacre aux commandes.

Après des opérations d'entraînement dans la région d'Hawaï, Trathen a rejoint le contre-amiral Willis A. "Ching" Lee's Task Force (TF) 11 pour participer à la réoccupation de l'île Baker. The target isle, a tiny elliptical speck of land, lay nearer to the Japanese-held northern Gilbert Islands than Funafuti in the Ellice group and presented a valuable staging area for projected aerial search and photo reconnaissance missions against the Japanese mandates. Lee, in Hercules (AK-41), led TF 11's sortie from Pearl Harbor on 25 August 1943, and his ships arrived off Baker on 1 September. While the transports and Ashland (LSD-1) disembarked their troops and disgorged their cargoes shoreward, Trathen stood by and provided fighter-direction services to the Grumman F6F Hellcats from Belleau Wood (CVL-24) and Princeton (CVL-23). During the action, the destroyer directed the F6F's to a radar contact 32 miles away. They soon came upon the snooping Kawanishi H8K (Allied identifier: "Emily") flying boat and dispatched her so fast that no radio report from the Japanese got out over the airwaves. Two days later, Trathen again vectored the Hellcats to another "Emily" which they also splashed into the sea.

With Baker secure and the priceless airfield constructed and ready for use by 11 September, Trathen headed for Hawaii. On 29 September, the ship commenced screening operations for Task Group (TG) 14.5, as it sortied from Pearl Harbor, bound for Wake Island. Under the command of Rear Admiral Alfred E. Montgomery, this fast carrier task force the largest yet assembled consisted of Essex (CV-9), Yorktown (CV-10), Lexington (CV-16), Cowpens (CVL-25), Independence (CVL-22), and Belleau Wood. On 5 and 6 October, Montgomery's planes made six strikes, flying 738 combat sorties while battleships and cruisers provided their heavy gunfire for further harassment of the Japanese-held island. Despite a cracked high pressure turbine casing, Trathen retired with the task force back toward the Hawaiian Islands and arrived at Pearl Harbor on the 11th.

Temporary patching at Pearl Harbor permitted the destroyer to proceed to Bremerton, Washington, and permanent repairs at the Puget Sound Navy Yard. The ship sailed for the Hawaiian Islands on 21 November and reached Pearl Harbor six days later. Following training exercises with land-based aircraft off Oahu, Trathen's commanding officer was designated Commander, Task Unit (TU) 16.15.2, and his ship joined Martin (DE-30) and SS Mormacport. The ships sailed via Canton Island, Funafuti, and Tarawa to Makin Island where they arrived on 18 December. The next day, the destroyer sped 125 miles to the scene of a downed PBY Catalina, rescued the patrol bomber's crew, and returned to Makin on the 20th. On the return leg of the mission, the ship's radar picked up a formation of Japanese medium bombers bound for the Gilberts. Evidently attracted to bigger game, the bombers sped on. However, one which passed over the ship was taken under fire but apparently suffered no damage.

After pressing on to Abemama Island, Trathen and Le Hardy (DE-20) got underway on Christmas Day 1943 to escort SS Mormacport back to Hawaii. One day out, an "Emily" spotted the three-ship convoy but stayed tantalizingly out of reach of the Allied ships' guns. Detaching Le Hardy that evening, Trathen and Mormacport proceeded on to Hawaii and arrived at Pearl Harbor on New Year's Day 1944.

Trathen conducted gunnery exercises in the Hawaiian area before departing Pearl Harbor on 23 January, bound for the Marshalls.

Entering Kwajalein lagoon on 2 February, Trathen relieved Schroeder (DD-500) off Kwajalein Island as a fire-support ship and shelled Japanese positions ashore until the fire control party could locate no further targets. On the 5th, Trathen joined McCord (DD-534) and cruisers Minneapolis (CA-36) and San Francisco (CA-38) off Gugegwe delivering support fire for the three battalions of marines, embarked in six LST's, as they swarmed ashore in LVT(A)'s and 17 amphtracs, with 16 M4 Sherman tanks. At 0720, Trathen commenced fire with her main battery, sending 5-inch shells whistling shoreward. The destroyer and her consorts then stood by as the landing craft reached the beach.

Trathen continued to provide gunfire support until the Kwajalein operations ended on 7 February. The destroyer headed for Majuro on the 8th and arrived there the next day. On the 10th, Trathen returned to Kwajalein to conduct antisubmarine patrols.

Trathen next formed up with Indianapolis (CA-35) off Eniwetok. Based on an intelligence report that the island was unoccupied, the American warships carried out relatively light bombardment. In the meantime, analysis of papers captured at Kwajalein revealed that Eniwetok was, in fact, defended by tough, crack Japanese troops.

Too late for a radical change of plans, Indianapolis and near-sister Portland (CA-33), accompanied by Trathen and Hoel (DD-533), stationed themselves on the flanks of the LCI(G)'s, with waves of LVT's in the middle. Trathen screened the former cruiser while Hoel drew the latter, and the ships joined the gunboats (LCI(G)) in firing on the island.

Eniwetok soon fell to the mailed fist of American land and sea power. Trathen furnished fire support intermittently until the 29th of the month and thereafter remained at Eniwetok until 4 March when she headed for Majuro for a tender availability. Then, following exercises at Purvis Bay in the Solomon Islands and patrol duty between the Emirau and New Hanover Islands, Trathen subsequently joined the 7th Fleet on 3 May.

The destroyer departed Manus, in the Admiralty Islands, on 15 May in company with TF 74 and 75, bound for New Guinea waters. The target island, Wakde occupied in 1942 by the Japanese possessed an excellent airstrip and vital facilities which would be immensely useful to the Allies as they "island-hopped" closer to the Philippines and Japan. Arriving on the 17th, Trathen provided gunfire support for the force which landed on Wakde and later operated off the coast supporting the operation until the 25th, when the ship sailed for Biak Island.

The next target on the Navy's timetable, this island the largest of the Schouten Islands group lay fringed with coral reefs. The attack force scheduled to bombard the island arrived off the landing beaches 15 minutes ahead of schedule and, at 0629 on the morning of 27 May, the 6-inch guns of cruisers Phoenix (CL-46), Boise (CL-47), and Nashville (CL-43) began lobbing the first of 1,000 rounds of shells shoreward, while the destroyers looked for "game" along the landing beaches such as small Japanese patrol craft.

At 1100, four Japanese fighters made half-hearted passes over the airstrips on Biak. Two fighter-bombers came over late in the afternoon shortly thereafter followed by four twin-engined planes three of which were destroyed by antiaircraft fire. The fourth was damaged. Trathen remained on patrol station off the Schoetens until 31 May, when she retired to Humboldt Bay to rejoin TF 75.

The Japanese' first reinforcement attempt towards Biak had been detected, and the Nipponese had turned back. On 3 June, as the enemy was retreating, TF 74 and 75 received orders to go after the fleeing Japanese. At 23:18 on 3 June, Trathen got underway with the other units of Destroyer Division (DesDiv) 48 and gave chase. The next day, 10 Japanese Aichi D3A "Val" dive bombers tried to pounce on the American force but were driven off. On the 5th, Japanese torpedo bombers attacked American forces, and one of them fell to Trathen's heavy antiaircraft fire.

Subsequently, the enemy launched a second effort aimed at reinforcing their beleaguered outpost on Biak. Six Japanese destroyers three with troops embarked and three towing landing barges joined cruisers Aoba and Kinu north of Misool Island, west of the "parrot beak" of New Guinea. The enemy force was under Rear Admiral Naomasa Sakonju in destroyer Shikinami. Proceeding towards Biak, the Japanese reinforcement group remained undetected until 10 B-25 Mitchells, escorted by P-38 Lightnings, spotted them and launched a devastating attack which sank Harusame and damaged three of her sister destroyers. Resuming the run to Biak once the planes had departed, the Japanese continued on an unknowing collision course with Vice Admiral V.A.C. Crutchley's cruisers and destroyers prowling between Biak and Hollandia.

Unaware of Sakonju's position, Crutchley decided to commence a sweep parallel to the coast of Biak. About 2200 on the night of 8 June, a PB4Y bomber on night patrol, detected the Nipponese force and reported five unidentified ships making 12 knots in the direction of Crutchley's cruisers and destroyers. Deploying for battle on a northerly course, the British Admiral ordered his ships to general quarters. The Japanese simultaneously detected the American's presence and turned to fire torpedo spreads before retiring.

Trathen, in DesDiv 48, followed astern of DesDivs 42 and 47, under orders from Crutchley to pursue the fleeing enemy. Then, while the two divisions charged ahead on the heels of the retreating Nipponese, Trathen and her division mates fell back on orders to screen Crutchley's cruisers.

The American force never caught up with the enemy and returned to Humboldt Bay on the following day. Trathen subsequently participated in the invasion of Noemfoor Island. Assigned to TG 77.2, the covering force, she conducted shore bombardment missions there on 2 July before retiring to Humboldt Bay. She later served in the covering forces during the landings at Cape Sansapor, New Guinea, on 30 July, laying smoke screens and patrolling 25 miles off shoreline to cover the invasion.

Recreation and availability at Sydney, Australia, from 13 20 August, provided Trathen's officers and men with a welcome respite from the toils of war. Heading back north after a week of Australian hospitality, the destroyer conducted exercises and drills in the vicinity of Purvis Bay in preparation for the Western Carolines Operation. On 6 September, she departed from Purvis Bay as part of TG 32.5. After screening the carriers as they launched devastating air strikes in support of the Palau invasion, the destroyer retired on 26 September to refuel and replenish depleted ammunition stocks in Kossol Passage.

With the dissolution of her task, the destroyer headed for Manus and arrived there on 2 October. Next assigned to TG 77.4, Trathen set her course towards Leyte Gulf in the Philippine Islands. Landings on Dinagat and Suluan Islands in the entrance to Leyte Gulf commenced on the 17th and the destroyer stood by to provide antiaircraft and gunfire support. Three days later, three Japanese fighters roared low over the area which Trathen was guarding. Within minutes, the ship's gunners splashed their second plane of the war and the destroyer even managed to capture the aircraft's pilot whom they transferred to carrier Sangamon (CVE-26).

Again on the 24th, Japanese aircraft harassed the ships of the invasion force, and the alert combat air patrol (CAP) downed two more of the enemy. Trathen retired to Manus early in November but returned to Leyte Gulf on the 16th for patrols in Surigao Strait. Relieving Sigourney (DD-643) on the 19th, Trathen remained in the Philippines until the 23d when she headed to the Western Carolines. After sinking a medium barge with 5-inch and 40-millimeter fire en route, she reached Ulithi on 25 November.

Exercises off Ulithi occupied the ship from 30 November to 29 December before Trathen joined TG 38.2 on 5 January 1945. She served as plane guard and screening vessel for this group and TG 38.5 through the end of the month. The former group participated in preinvasion strikes on the island of Luzon before turning to the South China Sea for a series of strikes on Japanese-held Taiwan from 9 to 11 January. The French Indochina coast next received its share of attention, with Japanese shipping and coastal installations feeling the might of the American naval air arm. Then, moving northward against virtually no opposition from Japanese planes or ships, the task group aircraft bombed Hong Kong and Hainan Island. Monsoon and typhoon-type winds and seas buffeted the group on the 17th and 18th, with Trathen's inclinometer registering a staggering 67 degrees from the vertical at the height of the storm.

After leaving the South China Sea through the Balintang Channel, Trathen and her mates participated in more strikes against Taiwan and in raids on Sakishima Gunto which served Japan as a staging area for the kamikazes. In the course of her plane-guarding duties, Trathen steamed astern of Hancock (CV-19) on 21 January and witnessed the detonation of a TBF Avenger as it landed hard on the flight deck. One man was blown overboard by the explosion, but Trathen soon fished him from the water.

Following the strikes on Okinawa, Trathen got underway from Ulithi on 10 February to support carrier operations between Iwo Jima and the Japanese home islands. Six days later, TF 58 commenced the first strikes against Tokyo launched from 150 miles south east of the Imperial city. After a night retirement, the group conducted further strikes the next day. With the landings at Iwo Jima, Trathen arrived in the vicinity on the 20th and screened the carriers as they conducted air strikes for the next four days supporting the American marines fighting for that fanatically defended island.

The force swept north with Trathen in its screen and arrived at a point off Tokyo at dawn on the 25th to launch strikes to hit the Japanese capital again. That night, the carriers steamed in the direction of Nagoya, but heavy weather cancelled the strikes scheduled to be launched against that industrial city on the 26th. While in Japanese waters, Trathen and her division mates sighted a number of floating mines. The destroyer herself sank one with gun fire on 27 February.

Following availability at Ulithi, Trathen returned to the "front lines" on 14 March, rendezvousing with TG 58.4 in preparations for air strikes on the Japanese home islands and on Okinawa. Temporarily detached to pick up a downed pilot, the destroyer rejoined the group as it plowed on towards Japan. She later sank several more floating mines while screening the carriers against air attacks. Slashing through CAP and antiaircraft fire, some kamikazes managed to crash into their targets and give their lives for the Emperor. Antiaircraft fire from Trathen's group accounted for five of the winged marauders, but one hit Intrepid (CV-11) on 18 March.

Nine days later, Trathen, in company with battle cruisers Guam (CB-1) and Alaska (CB-2), cruisers Flint (CL-97) and San Diego (CL-53) and four other destroyers left the carriers to bombard Minami Daito Shima. All ships shelled the target area with impunity. The battlecruisers, light cruisers, and destroyers rejoined the carriers on 28 March and resumed their screening duties.

In the months that followed, American forces aided by the small British Far East Fleet continued hammering at the Japanese homeland with air strikes and bombardments by surface ships. On 11 April, still attached to TF 58, Trathen hammered away at attacking Japanese planes with her antiaircraft batteries. During the third raid that day, a 5-inch shell from a "friendly" ship hit the destroyer near her number five 5-inch mount handling room. It killed three men, wounded 21, and rendered the after mount inoperative.

Tender availability soon made good the damage, and Trathen returned to the Fleet. Departing Ulithi on 3 May, she rejoined TF 58 on the 5th near Okinawa. Six days later, Bunker Hill (CV-17), flagship of TF 58, was hit by a kamikaze. Another Japanese pilot, with similar intentions for Trathen, dived toward the destroyer. While the ship's guns hammered at the suicide plane, help came from the air. A "friendly" fighter, braving the antiaircraft fire from his own ships, also attacked the kamikaze which crashed into the sea off Trathen's port bow.

Anchoring in Ulithi lagoon for a needed rest, Trathen got underway again 10 days later and sortied with TG 58.4 to screen the carrier.

On 4 June, air operations were cancelled as the barometer began to plummet. The storm center of a typhoon passed some 70 miles to the southeast, and the ships in company with Trathen emerged unscathed from the fringes of the storm. On 6 June, while carrying out plane-guard duties, the destroyer rescued the two-man crew of a downed SB2C Helldiver. She recovered both men, but the pilot was dead when he was brought on board.

These operations proved to be Trathen's last of World War II, for she soon departed Leyte to begin the long voyage back to the United States. After a stop at Pearl Harbor, Trathen arrived at Seattle, Washington, on 9 July 1945, for an overhaul at the Todd Shipbuilding Co. While the destroyer was in the shipyard, the war in the Pacific ended. Upon completion of the refit, the ship sailed for San Diego on 29 September and arrived there on 2 October. On 18 January 1946, Trathen was decommissioned and berthed with the San Diego Group, Pacific Reserve Fleet.

Post-World War II
When North Korean forces swept southward across the 38th parallel on 25 June 1950, the United States soon came to the aid of the embattled South Koreans. Called out of reserve service on 14 June 1951, Trathen was recommissioned on 1 August. As flagship of Destroyer Squadron (DesRon) 28, the ship was transferred to the Atlantic Fleet on 5 October, based at Norfolk, Virginia, and operated off the east coast and in the Caribbean through the end of 1952.

Subsequently ordered to the Far East, Trathen arrived at Sasebo, Japan, on 12 February 1953. During her Korean deployment, Trathen's main and secondary batteries pounded railroad lines, trains, bunkers, and transformer stations. On 11 March, the destroyer joined the "Train Buster Club" when she destroyed a railroad train. Two days later, after the ship completed her patrols between Wonsan and Hungnam, she was relieved on station to return to Sasebo for repairs. Later becoming a part of TF 77, Trathen continued on duty until 7 June. She departed Sasebo on the following day, bound for Hong Kong.

Returning to the United States via Southeast Asia and the Mediterranean, Trathen operated with the Atlantic Fleet until January 1955, when she was transferred back to the Pacific Fleet and subsequently deployed to the Western Pacific (WestPac). On 21 April, Trathen departed Long Beach, California to begin successive WestPac deployments which would last through 1964, interspersed with tours of duty on the west coast. When in the Orient, she followed a varied itinerary visiting such ports as Kaohsiung, Taiwan Hong Kong Sasebo and Yokosuka, Japan as well as Pearl Harbor, Guam, Midway, and Subic Bay. During this period, she took part in antisubmarine, antiaircraft, and other exercises served as plane guard when operating with fast carrier forces, and patrolled the Taiwan Strait as part of American forces protecting that island.

While Trathen was at Kaohsiung during her last deployment to WestPac, word arrived early in August of the Gulf of Tonkin Incident. Getting underway shortly thereafter, Trathen operated at sea throughout the remainder of the month but for brief replenishments at Kaohsiung. Relieved on station, Trathen sailed for Hong Kong to serve as station ship before traveling to the South China Sea to support naval operations off the coast of the Republic of Vietnam. On 8 October 1964, the destroyer departed for eastern waters and proceeded via Guam and Midway to the west coast.

Sort
After arriving at Long Beach on 28 October, the destroyer conducted routine carrier operations off the west coast. On 12 February 1965, Trathen reported to the Commander, San Diego Group, Pacific Reserve Fleet, to begin her second inactivation period at the Todd Shipyard, San Pedro, California. On 15 March, she made her final voyage at the end of a towline. Brought to San Diego, she completed the process of deactiva-tion and was decommissioned on 11 May 1965 and placed in reserve. A survey of the ship conducted in June 1972 reported that the costs of modernization to Trathen would be disproportionate to the value of the ship. Accordingly, Trathen was struck from the Naval Vessel Register on 1 November 1972

Honors
Trathen received eight battle stars for World War II service and two for Korean War service.


1. Giới thiệu về Mô hình thuyền chiến USS Trathen DD-530:

Mô hình thuyền chiến USS Trathen DD-530

Mohinhthuyen.com.vn rất hân hạnh chào các bạn! Shop của mình sẽ giới thiệu đến các bạn một sản phẩm Wooden Model Boats. Đó là Mô Hình USS Trathen DD-530.

2. Thông tin về Mô Hình Thuyền chiến:

► Quy cách thuyền: Dài 80 x Rộng 10 x Cao 27 (cm)

►Quy cách đóng gói : Dài 93 x Rộng 23 x Cao 37 (cm)

(Lưu ý: Giá trên chưa bao gồm thuế VAT và chi phí vận chuyển)

– Chế tác thủ công (tạo hình tới hoàn thiện)

– Vận chuyển giao hàng toàn quốc

Mô hình thuyền chiến USS Trathen DD-530

– Thông tin đóng gói: Thùng đóng gói riêng bằng gỗ và 5 lớp trong một hộp Carton.

3. Ý nghĩa của Mô Hình Thuyền USS Trathen DD-530:

Thuyền mô hình là một trong những vật phong thủy được giới doanh nhân ưa chuộng nhất. Biểu tượng con thuyền vươn cao mang ý nghĩa “thuận buồm xuôi gió”, gặp khó khăn nào cũng vượt qua. Bởi vì chiếc buồm tượng trưng cho hình ảnh đón gió. Biểu tượng mang lại nhiều cuộc giao dịch, kinh doanh nhanh chóng, thành công tốt đẹp và thu được nhiều lợi nhuận.

Mô Hình Thuyền Chiến là món quà biếu quý phái, sang trọng. Do đó, dùng để tặng cho người thân, bạn bè, đối tác làm ăn, kinh doanh rất ý nghĩa. Thể hiện được sự quý mến, trân trọng đối với họ.

4. Mua Mô Hình Thuyền USS Trathen DD-530 ở đâu?

Sản phẩm mô hình thuyền chiến của Mohinhthuyen.com.vn được làm thủ công 100% với sự điêu luyện của người thợ. Mô hình thuyền được xây dựng dựa trên bản thiết kế của những mô hình thuyền thật. Từng vị trí bánh lái, boong tàu, mỏ neo, cấu trúc cánh buồm cũng được mô phỏng chi tiết và tỉ mỉ.

Mô hình thuyền chiến USS Trathen DD-530

Mỗi mô hình tàu thuyền đều có giá trị lịch sử, những câu chuyện. Và tính nhân văn riêng hay cột mốc hình thành phát triển của sự kiện nào đó. Chúng tôi mong muốn mang sản phẩm mỹ nghệ của Việt Nam đến từng gia đình và đến bạn bè khắp năm châu…


Each year, the town of Cowpens, South Carolina, holds a 4-day festival honoring veterans of Cowpens. "The Mighty Moo Festival" was first held in 1977, with one crewmember of CVL-25 attending. Since then, as many as 115 CVL-25 veterans have attended the festival at once. Also, since the launch and commissioning of the USS   Cowpens   (CG-63) in 1991, the festival has included actively serving crewmen or women of CG-63 sent by the ship's commanding officer, as well as previously serving veterans of CG 63. The festival is held from Wednesday through Saturday preceding Father's Day each June. During the 1980s, the town of Cowpens, South Carolina, actively petitioned Congress to name another ship Cowpens, which may have played a direct role in choosing this name for CG-63.


Trathen DD- 530 - History

This USS Trathen DD-530 License Plate Frame is proudly made in the USA at our facilities in Scottsboro, Alabama. Chacun de nos cadres de la marine américaine MilitaryBest comporte des bandes en aluminium recouvertes de poly en haut et en bas qui sont imprimées par sublimation, ce qui donne à ces cadres militaires automobiles de qualité une belle finition brillante.

Veuillez vérifier vos réglementations nationales et locales pour la compatibilité de ces cadres Navy pour une utilisation sur votre véhicule.

Un pourcentage de la vente de chaque article MilitaryBest est transmis aux services de licence de chaque branche de service respective à l'appui du programme MWR (Moral, Welfare, & Recreation). Ces paiements sont effectués par ALL4U LLC ou par le grossiste d'où provient l'article. Notre équipe vous remercie pour votre service et votre soutien à ces programmes.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER


Trathen DD- 530 - History

Chưa có sản phẩm trong giỏ hàng.

Giỏ hàng

Chưa có sản phẩm trong giỏ hàng.

CHI TIẾT SẢN PHẨM

Mô hình thuyền gỗ là món quà biếu quý phái, sang trọng. Do đó, dùng để tặng cho người thân, bạn bè, đối tác làm ăn, kinh doanh rất ý nghĩa. Thể hiện được sự quý mến, trân trọng đối với họ. Là món quà rất được ưa chuộng.

THUYỀN CHIẾN USS_Trathen_DD530

►Chế tác thủ công ( tạo hình tới hoàn thiện)

►Vận chuyển giao hàng toàn quốc

► Quy cách thuyền: Dài 80 x Rộng 10 x Cao 27 (cm)

►Quy cách đóng gói : Dài 93 x Rộng 23 x Cao 37 (cm)

Wooden Ship Model cũng là một biểu tượng cho giới doanh nhân nên rất thích hợp cho những người làm kinh doanh, cho giới trẻ, starup….hoặc cho những ai yêu thích vật trang trí mua về trưng bày trong Showrum, phòng khách, sảnh nhà hàng, khách sạn…

Lời cuối

Cộng đồng shop mong muốn đem đến cho thị trường Việt Nam những sản phẩm – dịch vụ cao từ các công ty uy tín hàng đầu Thế Giới.


Voir la vidéo: USS Trathen DD-530 approaches and transfers captured Japanese pilot to USS Sang..HD Stock Footage