Visage du Sphinx

Visage du Sphinx


10 faits, affirmations et théories sur le grand sphinx de Gizeh

Parfois présenté comme la huitième merveille du monde antique, le Grand Sphinx de Gizeh est à peu près aussi emblématique d'un symbole de l'Égypte ancienne que possible. La structure nous offre un précieux aperçu du passé. Beaucoup espèrent qu'un jour, il pourrait également nous offrir un aperçu du véritable objectif des pyramides à proximité desquelles il se trouve.

Cependant, malgré tout ce que nous savons&mdashor pense savoir&mdashà propos du Sphinx, il reste encore une pléthore de questions sans réponse. Et comme nous le verrons au fur et à mesure que nous descendrons dans notre liste, il semblerait que certains préféreraient que les secrets du Sphinx restent exactement cela.


Qu'était le Sphinx ?

Le but initial du Sphinx est inconnu. Il a peut-être été construit pour garder symboliquement le plateau de Gizeh, et il s'agissait peut-être d'un portrait du pharaon Khafré. Son visage semble ressembler à celui de Khafré, et la coiffe royale qu'il porte est particulière aux pharaons.

Face à l'est, le Sphinx est aligné avec le soleil levant chaque matin, et plus tard les dirigeants égyptiens l'ont vénéré comme un aspect du dieu solaire, l'appelant Hor-Em-Akhet (ce qui signifie "Horus de lHorizon"). Une petite chapelle entre ses pattes tendues contenait des dizaines de stèles inscrites placées par les pharaons pour honorer le dieu. L'un d'eux raconte un rêve que Thoutmosis IV fit alors qu'il faisait une sieste à l'ombre du monument, dans lequel le Sphinx vint à lui et lui promit la couronne d'Égypte s'il la creusait seulement dans le sable qui l'engloutissait.

Le Sphinx a probablement été sculpté dans le substrat rocheux avec des marteaux en pierre et des ciseaux en cuivre, et pendant qu'il était sculpté, un grand défaut a été trouvé dans la roche près de son arrière-train. Ses constructeurs ont étendu le corps avec de gros blocs de calcaire Tura de haute qualité - la même pierre qui enveloppe les pyramides - pour couvrir la faille, et par conséquent, la tête du Sphinx est beaucoup trop petite pour son corps de 236 pieds de long. La légende rapporte qu'il y avait passages secrets sous ce corps allongé, et les archéologues ont en fait trouvé trois tunnels en dessous. Ils semblent dater des temps pharaoniques, mais leur but reste un mystère.

Devant les pyramides se trouve le Sphinx, qui est peut-être encore plus admirable qu'eux. Il impressionne par son immobilité et silence, et est la divinité locale des habitants du quartier environnant."

—Pline l'Ancien, auteur et homme d'État romain, Ier siècle après JC


L'énigme du grand sphinx

On pense que le visage du Sphinx a été modelé sur le pharaon Khafra (Chephren).

Votre forme effrayante est l'œuvre des dieux immortels. Pour épargner les terres plates et fertiles, ils vous ont placé dans votre dépression. Une île rocheuse d'où ils ont banni le sable. Ils vous ont placé comme voisin des pyramides. Qui surveille avec vigilance le bienheureux Osiris.-Inscription du IIe siècle après JC.

Après 25 siècles, l'histoire du grand Sphinx de Gizeh était tellement oubliée que beaucoup pensaient qu'il avait été placé dans sa position de gardien des pyramides par les dieux. En effet, le Sphinx est une œuvre si impressionnante que, même aujourd'hui, on pourrait facilement croire qu'il a dû être créé par des moyens surnaturels. La statue, avec une tête d'homme et un corps de lion, mesure 20 m de haut et 73 m de long. La tête mesure 19 pieds (18 m) du front au menton. Chaque patte s'étend à 56 pieds en avant du corps. Le visage mesure plus de 6 mètres de large.

Le lion était un symbole puissant dans l'Egypte ancienne car il représentait la force et le courage. Le grand chat était également considéré comme le gardien suprême et les lions apprivoisés accompagnaient parfois les rois au combat. Pas seulement en tant que mascotte, mais en tant que présence physique d'un dieu destiné à protéger les troupes. Le Sphinx était la combinaison de deux symboles, un dieu lion et le roi pharaon/dieu, en une seule icône. En fait, le Grand Sphinx de Gizeh porte probablement le visage du pharaon au pouvoir au moment de la construction : Khafra (également connu sous le nom de Khéphren).

La tête du Grand Sphinx mesure 19 pieds de haut. (CC BY-SA 3.0 Annonce Meskens)

Le symbole n'était pas limité à l'Égypte, mais se trouvait également dans les anciennes sociétés phéniciennes, syriennes et grecques. Dans la légende grecque, le Sphinx dévorait tous les voyageurs qui ne pouvaient répondre à l'énigme qu'il posait : « Quelle est la créature qui marche sur quatre pattes le matin, deux pattes à midi et trois le soir ? Le héros Odipe a donné la réponse, "Homme", causant la mort du Sphinx.

Le Grand Sphinx de Gizeh a commencé comme un affleurement rocheux naturel. Les anciens Égyptiens ont sculpté la statue géante dans le calcaire vers 2500 avant JC. Pour la rendre encore plus haute que la hauteur de l'affleurement, ils ont creusé une dépression autour de la base de la statue. Les pattes ont été construites à partir de blocs de pierre. La statue entière a été peinte dans l'Antiquité : rouge pour le visage et le corps, jaune avec des rayures bleues sur la coiffe. Enfin, un temple a été construit devant la statue comme un endroit où les visiteurs pouvaient offrir des cadeaux à "l'image vivante" de la créature que les Égyptiens appelaient parfois "Horus-in-the-Horizon".

Le Sphinx : plus vieux qu'on ne le pense ?

La science conventionnelle a soutenu que le Sphinx a été sculpté dans un affleurement pendant le règne du roi Khafré vers 2500 avant JC. En 1979, cependant, un archéologue amateur nommé John Anthony West a écrit un livre intitulé Serpent dans le ciel. Dans le livre, West a suggéré que le Sphinx était bien plus ancien que les pyramides et que sa grave érosion était le résultat de la pluie et non du sable soufflé. Par conséquent, a conclu West, le Sphinx a dû être construit des milliers d'années plus tôt lorsque la terre était beaucoup plus humide.

Personne n'a accordé beaucoup d'attention à la théorie de West jusqu'à ce que West fasse appel à un géologue qualifié de l'Université de Boston nommé Robert Schoch. Schoch a examiné le Sphinx et pense que certaines des fissures dans la roche ont en effet été créées par l'eau courante ou la pluie. Sa conclusion est que l'avant et le côté du Sphinx dataient de 5000 à 7000 av. D'autres égyptologues soutiennent que l'estimation originale est toujours correcte et que les fissures découvertes par Schoch étaient le résultat du sable humide explosé du Nil, et non de la pluie.

Les historiens croient que Thoutmosis IV a concocté le rêve pour couvrir le meurtre. Thoutmosis fit tuer son frère pour qu'il puisse remporter la couronne. Bien que le peuple égyptien n'ait peut-être pas été en mesure de pardonner à Thoutmosis le meurtre à des fins personnelles, il pouvait l'ignorer s'il semblait que c'était la volonté des dieux.

Au 19ème siècle, lorsque les archéologues européens ont commencé à examiner de près les monuments égyptiens, la statue était à nouveau recouverte de sable jusqu'au cou. Des efforts pour découvrir et réparer la statue ont été entrepris au début du 20e siècle. Les travaux de conservation se poursuivent encore aujourd'hui.

Il y a eu des rumeurs de passages et de chambres secrètes entourant le Sphinx et lors de récents travaux de restauration, plusieurs tunnels ont été redécouverts. L'un, près de l'arrière de la statue, s'y prolonge sur environ neuf mètres. Un autre, derrière la tête, est un arbre court sans issue. Le troisième, situé à mi-chemin entre la queue et les pattes, aurait été ouvert lors de travaux de restauration dans les années 1920, puis refermé. On ne sait pas si ces tunnels ont été construits par les concepteurs égyptiens d'origine ou ont été découpés dans la statue à une date ultérieure. De nombreux scientifiques pensent qu'ils sont le résultat d'anciens efforts de chasse au trésor.

Plusieurs tentatives ont été faites pour utiliser des techniques d'exploration non invasives pour déterminer s'il existe d'autres chambres ou tunnels cachés autour du Sphinx. Il s'agit notamment des sondages électromagnétiques, de la sismique réfraction, de la sismique réflexion, de la tomographie par réfraction, de la résistivité électrique et des tests d'étude acoustique.

Des études menées par l'Université d'État de Floride, l'Université Waseda (Japon) et l'Université de Boston, ont trouvé des "anomalies" autour du Sphinx. Ceux-ci pourraient être interprétés comme des chambres ou des passages, mais ils pourraient aussi être des caractéristiques naturelles telles que des failles ou des changements dans la densité de la roche. Les archéologues égyptiens, chargés de préserver la statue, s'inquiètent du danger de creuser ou de forer dans la roche naturelle près du Sphinx pour découvrir si des cavités existent vraiment.

Malgré une étude approfondie, beaucoup de choses sur le Grand Sphinx restent inconnues. Il n'y a aucune inscription connue à son sujet dans l'Ancien Empire, et il n'y a aucune inscription décrivant sa construction ou son objectif initial. En fait, nous ne savons même pas comment les constructeurs du Sphinx appelaient réellement leur création. L'énigme du Sphinx demeure donc, encore aujourd'hui.

Plusieurs fois dans l'histoire, le vent du désert a soufflé du sable autour du Sphinx, le recouvrant parfois jusqu'au cou.


Flashback : Le baseball aux pieds du Sphinx ? Une tournée mondiale de 1888-1889 a envoyé les Chicago White Stockings dans un très long voyage sur la route

Le 9 février 1889, les White Stockings de Chicago affrontaient l'équipe All-America sur un diamant gravé dans le sable aux pieds du Sphinx. Les seuls spectateurs étaient des villageois bédouins et quelques étrangers en tournée en Egypte.

"Bien que seulement cinq manches aient été jouées en raison de l'heure tardive, le match a été très disputé, chaque équipe étant soucieuse de placer un match unique dans les annales du base-ball parmi sa liste de victoires", a écrit John Montgomery Ward.

Ward, arrêt-court et capitaine de l'équipe All-America, a envoyé des rapports par câble à la Tribune de ce qui devait être le plus long voyage en voiture de l'histoire du baseball.

D'octobre 1888 à avril 1889, les deux équipes ont visité les États-Unis, l'Australie, l'Asie du Sud-Est, le Moyen-Orient et l'Europe, voyageant en train, en paquebot et en animaux de bât. Des chameaux et des ânes les ont achetés dans un hôtel du Caire au match en Égypte que les joueurs de Chicago ont perdu 10 à 6.

"Monter sur un rail doit être un siège moelleux par rapport à être scié en deux sur le dos d'un chameau", a observé Ward dans sa correspondance Tribune.

Le sable a rendu le jeu difficile. Adrian C. "Cap" Anson, le joueur-manager de Chicago, a perdu l'équilibre dans le sable alors qu'il menait la première base et a été touché alors qu'il rampait en arrière.

Le World Tour of Baseball, tel qu'il a été imaginé, a été conçu par A.G. Spalding, président des White Stockings, l'équipe qui allait devenir les Cubs de Chicago. Pichet de renom lui-même, Spalding possédait une entreprise d'articles de sport réputée pour avoir développé le baseball officiel de la Ligue nationale.

Si plus de pays jouaient au baseball, a expliqué Spalding, il vendrait plus de gants, de battes et de balles. Il a donc fait de son équipe des missionnaires du passe-temps national américain. Ses adversaires ont été éliminés des listes d'autres équipes de la Ligue nationale.

Pour lancer leur tournée, les joueurs ont défilé dans les rues de Chicago, dirigés par une fanfare, à la suite d'un match d'adieu le 20 octobre 1888, au West Side Park de Chicago. Spalding a lancé un match gagnant que 1 500 fans auraient pu savourer sans la météo. "Un vent du nord a balayé le terrain et a conduit la plupart des spectateurs vers les planches de blanchiment du côté nord du terrain", a rapporté le Tribune.

Conscient de l'approche de l'hiver dans l'hémisphère nord, Spalding a programmé les apôtres du baseball pour jouer des matchs avant la fin du mois de novembre dans le Heartland et dans l'ouest alors qu'ils se dirigeaient vers l'équateur. Ils se sont arrêtés à Hawaï mais ne sont pas restés là-bas, ils ont dû rayer deux matchs à cause des lois bleues locales, qui interdisaient le baseball dimanche.

"Je ne savais pas avant qu'il y avait autant d'eau et si peu de terres", a observé Ward après leur voyage de près d'un mois à Sydney, en Australie. Alors qu'ils entraient dans le port, la scène « apporta d'abord la joie, puis les larmes », écrivit-il dans une dépêche du 16 décembre 1888 que le Tribune publia fin janvier 1889.

« Les étoiles et les rayures étaient partout entremêlées avec le « jack » anglais », a-t-il écrit.

Un match de baseball joué sur le terrain de cricket de Sydney a reçu des critiques mitigées. Les spectateurs n'aimaient pas l'avantage au baseball qu'un lanceur a sur le frappeur.

« Pourtant, ils étaient apparemment très satisfaits, en particulier par le champ extérieur et le retour rapide du ballon, par la course et le glissement de la base, et surtout lorsqu'un coureur était coincé entre les bases », a rapporté Ward.

Passant à Melbourne, les Américains ont attiré des milliers de spectateurs à deux matchs. Dans un moment léger, à la demande d'un pari, quelques-uns des joueurs se sont affrontés pour voir qui pourrait lancer une balle de cricket le plus loin. Edward Crane, un lanceur de l'équipe All-America, a gagné avec un lancer d'un peu plus de 128 verges, battant apparemment un record.

La section d'opinion du Chicago Tribune publie des éditoriaux de lecteurs et d'experts sur des questions spécifiques du jour. Les éditoriaux reflètent le point de vue de l'écrivain et pas nécessairement le Tribune de Chicago.

Spalding a quitté Melbourne satisfait d'avoir gagné 15 000 $, car les perspectives de bénéfices étaient plus minces au Sri Lanka.

Après le Sri Lanka et le match en Egypte, ils se sont rendus en Italie. Lors de leur trajet en train vers Naples, un voltigeur des White Stockings a fait une cascade enfantine. « A quelques kilomètres (Martin) Sullivan a emporté en plaisantant la trompette du garde, au son de laquelle il signale à l'ingénieur quand commencer, et lorsque nous avons atteint la gare de Naples, il y avait un peloton de policiers et une petite division de l'armée du roi. en attendant de nous recevoir », a écrit Ward dans une dépêche datée du 20 février.

Le jeu ressemblait de la même manière à une comédie burlesque. Les Chicagoans perdaient 8 à 2 et étaient impatients d'en finir. «Et quand, dans la dernière moitié du cinquième, une faute a frappé un spectateur au visage, ils ont profité de l'excitation pour attirer la foule sur le terrain, tandis que (Cap) Anson a été vu en train de ramasser le marbre et de marcher. hors du terrain.

Dans l'argument qui a suivi, les All-Americans ont insisté sur le fait qu'ils avaient gagné et "ont ainsi échappé à la substitution d'un honneur vide - un match perdu - pour une victoire bien méritée".

À Rome, Spalding a été consterné de se voir refuser l'utilisation du Colisée. Mais Ward a jailli sur la scène dans les jardins de la Villa Borghese, où Chicago a gagné 3 à 2.

"Jamais auparavant, dans toute mon expérience sur le terrain, je n'ai vu autant de personnes distinguées parmi une foule de spectateurs de base-ball que celles présentes ici cet après-midi", a-t-il écrit. « La noblesse était dans toute sa splendeur.

A Paris, Crane, le champion du lancer de balles de cricket, a lancé un double frappeur qui a battu les Bas Blancs 6 à 2 devant 500 spectateurs. Les Français décidèrent que le baseball descendait du « Jehque », un vieux sport normand.

Lorsque les équipes ont joué à Londres, un nouveau correspondant a signalé la défaite des White Stockings le 13 mars, bien que les Chicagoans aient battu les All-Americans lors de deux autres matchs dans la capitale. Ward a ajouté une note indiquant qu'il retournait aux États-Unis pour vérifier un différend syndical de joueurs.

La tournée a rebondi en Angleterre, en Écosse et en Irlande. Les équipes sont montées à bord d'un bateau à vapeur fin mars à destination de New York, et à leur arrivée, la foule les a accueillis comme des héros conquérants, avec une fanfare jouant "When Johnny Comes Marching Home".

Lors d'un banquet civique au restaurant chic Delmonico, le géant de la littérature Mark Twain a porté un toast : "Je bois longue vie aux garçons qui ont labouré un nouvel équateur autour du globe, volant des bases sur leur ventre."

Ils ont été brièvement reçus à la Maison Blanche par le président Benjamin Harrison. Lors d'un match à Washington, D.C., Chicago a triomphé 18 à 6.

De là, les White Stockings ont affronté les All-Americans à divers arrêts en route vers Chicago, où un banquet à la Palmer House les attendait. Leur voyage a-t-il été un succès ? Spalding a plaisanté en disant qu'il avait perdu 8 $ à Monaco. Et les White Stockings ont été battus par l'équipe All-America dans 28 des 50 matchs, avec trois matchs supplémentaires se terminant par des égalités.


Le sphinx "a peut-être eu le visage d'un lion"

Le Sphinx avait peut-être à l'origine le visage d'un lion, selon une équipe britannique qui prétend avoir résolu l'une des énigmes les plus déroutantes de l'histoire.

Les égyptologues ont longtemps cru que l'immense statue sur la rive du Nil représentait une ancienne tête de pharaon sur le corps d'un lion.

La sculpture en calcaire de 65 pieds de haut et de 260 pieds de long aurait été construite à l'image d'un grand souverain, probablement le roi Khafra, il y a environ 4 500 ans.

Mais le géologue Colin Reader, qui a étudié les schémas d'érosion autour du Sphinx de Gizeh, prétend maintenant qu'il a été construit plusieurs centaines de fois plus tôt, bien avant la Grande Pyramide voisine.

Il pense que le style du Sphinx soutient l'idée qu'il est plus ancien que les autres tombes du site, ce qui soulève la possibilité que la statue ait été modifiée et embellie par les générations suivantes.

Le Dr Jonathan Foyle, un architecte historique qui a travaillé avec M. Reader sur ses recherches, a suggéré que la statue avait peut-être à l'origine un visage différent - très probablement celui d'un lion, comme cela irait avec le reste de la statue.

Cela pourrait expliquer pourquoi la tête actuelle est hors de proportion avec le corps, le visage étant remodelé à une date ultérieure pour prendre une forme plus humaine.

Des experts en informatique ont créé une image de ce à quoi pouvait ressembler le lion Sphinx, qui figure dans un documentaire de Channel 5, The Secrets of Egypt, qui sera diffusé jeudi à 20 heures.


Faits intéressants sur le Grand Sphinx de Gizeh

Les Grand Sphinx de Gizeh communément appelé le Sphinx de Gizeh ou juste le Sphinx, est une immense sculpture en pierre d'une créature avec le corps d'un lion et la tête d'un humain.

Il est le plus grand et le plus célèbre des Sphinx, situé sur le plateau de Gizeh à côté des grandes pyramides de Gizeh sur la rive ouest du Nil.

C'est la plus grande statue monolithe au monde, mesurant 73,5 mètres (241 pieds) de long, 19,3 mètres (63 pieds) de large et 20,22 mètres (66,34 pieds) de haut.

C'est la plus ancienne sculpture monumentale connue et on pense généralement qu'elle a été construite par les anciens Égyptiens de l'Ancien Empire pendant le règne du pharaon Khafra (vers 2558-2532 av. J.-C.). Cependant, certaines études récentes ont suggéré que le Sphinx a été construit il y a 7000 av.

On pense généralement que le visage du Sphinx représente le visage du pharaon Khafra.

La strate rocheuse à partir de laquelle le Sphinx a été fait varie d'un calcaire jaunâtre doux à un calcaire gris dur. Le corps massif est fait de la pierre plus douce, qui s'érode facilement, tandis que la tête est formée de la pierre plus dure.

Le nez d'un mètre de large sur le visage manque Malgré la qualité dure de la pierre de la tête, le visage est gravement endommagé, et pas seulement par l'érosion naturelle. détruit le nez de colère quand il a vu des gens pratiquer l'idolâtrie au sphinx.

En plus du nez perdu, un barbe pharaonique de cérémonie est pensé pour avoir été attaché, bien que cela puisse avoir été ajouté dans des périodes ultérieures après la construction d'origine. L'égyptologue Vassil Dobrev a suggéré que si la barbe avait été une partie originale du Sphinx, elle aurait endommagé le menton de la statue en tombant. L'absence de dommages visibles soutient sa théorie selon laquelle la barbe était un ajout ultérieur. Des morceaux de la barbe massive du Sphinx trouvés lors de fouilles ornent le British Museum de Londres et le musée du Caire.

Les Sphinx a une queue qui s'enroule autour de la patte arrière droite.

Bien qu'il soit maintenant indistinct du bronzage terne de son environnement sablonneux, le Le Sphinx a peut-être été complètement recouvert de peinture vive à un moment donné.

Bien que la tête du Sphinx ait été durement touchée par des milliers d'années d'érosion, des traces de la peinture d'origine sont encore visibles près d'une oreille.

Les archéologues pensent que le visage et le corps du grand Sphinx étaient peints en rouge, la barbe était peinte en bleu et une grande partie de la coiffe était principalement peinte en jaune.

UNE petit temple entre ses pattes contenait des dizaines de stèles inscrites placées par les pharaons en l'honneur du dieu Soleil.

Entre les pattes du Sphinx se trouve aussi un stèle, maintenant appelé le “Stèle de rêve“, qui est inscrit avec une histoire. L'histoire de la 18e dynastie raconte l'époque où Thoutmosis IV s'endormit sous le Sphinx qui était recouvert de sable jusqu'au cou. Thoutmosis rêva que le Sphinx lui parla et lui promit que s'il libérait le Sphinx du sable, Thoutmosis serait destiné à devenir roi d'Égypte.

Le Sphinx regarde vers l'est jusqu'à l'endroit où le soleil se lève le matin de l'équinoxe de printemps.

Le Grand Sphinx de Gizeh est l'une des rares constructions de l'Egypte ancienne qui n'a pas d'inscriptions sur sa surface, jusqu'à aujourd'hui, aucun symbole n'a été trouvé sur le Sphinx.

En raison de l'évolution du terrain désertique, le corps du Sphinx a été enterré plusieurs fois au cours des derniers milliers d'années. Plus récemment, en 1905, le sable a été nettoyé pour exposer l'ampleur et la beauté de l'intégralité du Sphinx.

En Egypte, il y a de nombreux sphinx, généralement avec la tête d'un roi portant sa coiffe et le corps d'un lion.

Les Égyptiens ont construit des statues de sphinx pour garder des zones importantes telles que des tombes et des temples.

Les mot “sphinx”, ce qui signifie ‘étrangleur‘, a d'abord été donné par les Grecs à une créature fabuleuse qui avait la tête d'une femme, le corps d'un lion et les ailes d'un oiseau.

Dans le texte sur la stèle du rêve datant d'environ 1400 av.statue du très grand Khépri.”

Selon certains textes, les anciens Égyptiens appelaient le Sphinx balhib et bilhaw. Vers 1500 av. on l'appelait Hor-em-akht - Horus à l'horizon, Bw-How Lieu d'Horus et aussi comme Ra-horakhty Ra des Deux Horizons.

Théories détenues par les égyptologues universitaires concernant le constructeur du Sphinx et la date de sa construction ne sont pas universellement acceptées, et diverses personnes ont proposé diverses hypothèses alternatives à la fois sur le constructeur et la datation.

Le Sphinx a inspiré l'imagination des artistes, des poètes, des aventuriers, des érudits et des voyageurs pendant des siècles.

Le Sphinx a été un symbole de l'Egypte de l'Antiquité à nos jours.

Le Sphinx apparaît fréquemment sur les timbres, les pièces de monnaie et les documents officiels de l'Égypte.


12 faits sur le sphinx tête de mort

Célébrez la Semaine nationale des mites avec quelques faits sur l'un des insectes les plus frappants du règne animal : le sphinx tête de mort.

1. Le sphinx tête de mort tire son nom de la marque en forme de crâne sur son thorax.

2. Compte tenu de ses marques inhabituelles, il n'est probablement pas surprenant que les gens l'aient déjà considéré comme un mauvais présage. En 1840, l'entomologiste Moses Harris écrivit que « Ce n'est pas considéré comme la création d'un être bienveillant, mais comme le dispositif d'esprits maléfiques – des esprits ennemis de l'homme – conçu et fabriqué dans l'obscurité, et l'éclat même de ses yeux est censé représentent l'élément ardent d'où il est censé avoir procédé. En volant dans leurs appartements le soir parfois, il éteint la lumière annonçant la guerre, la peste, la faim, la mort de l'homme et de la bête.

3. Il y a en fait trois espèces dans le genre Achérontie, qui tire son nom de l'Achéron, la Rivière de la Douleur aux Enfers : A. styx, trouvé en Asie, est nommé d'après la rivière frontière d'Hadès A. lachesis, trouvé en Inde et dans d'autres parties de l'Asie, est nommé pour le destin qui mesure le fil de la vie et le plus connu du groupe, A. atropos, trouvé de la Grande-Bretagne (au moins pendant les mois les plus chauds) à l'Afrique du Sud, tire son nom du Destin qui coupe le fil de la vie.

4. Les chenilles sont disponibles en trois couleurs - jaune vif, vert vif ou brun tacheté - et ont une corne de queue qui change de couleur et se courbe à mesure que les larves mûrissent. Ils se nourrissent de plus de 100 plantes, dont la morelle, et mesurent jusqu'à 5 pouces de long. Vous ne voulez pas jouer avec eux : lorsqu'ils sont menacés, ils cliquent sur leurs mandibules et essaient de mordre leur agresseur !

5. Les chenilles muent quatre fois avant qu'il ne soit temps de se nymphoser, après quoi elles se couvrent d'une sécrétion ressemblant à de la salive et vont au sol. Lorsqu'ils trouvent un endroit approprié, ils s'enfouissent de 5 à 15 pouces sous la surface et perdent leur peau.

6. Les papillons sont gros : Les plus petits, A. styx, a une envergure entre 3 et 5,11 pouces A. lachesis, le plus grand, a une envergure de 4 à 5,19 pouces et A. atropos a une envergure de 3,5 à 5,11 pouces.

7. Lorsqu'on les dérange, les papillons couinent. Le son est produit par un lambeau interne, appelé épipharynx, qui se trouve à la base de la trompe.

8. Les Achérontie les mites pillent les ruches des abeilles mellifères. Dans le livre de 1836 L'histoire naturelle des papillons de nuit, des sphinx et des ampc britanniques, James Duncan s'est demandé comment ils l'ont fait, en écrivant : « Cet insecte a l'habitude d'entrer dans les ruches de l'abeille domestique commune, où il s'installe pendant un certain temps et se régale de miel. … Il n'est pas facile de comprendre comment une créature sans armes offensives, et sans protection par aucun revêtement dur, peut résister ou survivre aux attaques de tant d'assaillants armés.

Certains scientifiques pensaient qu'il s'agissait peut-être du couinement du papillon de nuit - qui ressemble aux bruits d'une reine des abeilles - tandis que d'autres pensaient que la marque sur le thorax ressemblait au visage d'une abeille ouvrière. Des recherches récentes ont montré que les mites excrétent une odeur qui contient les mêmes composés présents dans l'odeur des abeilles, ce qui pourrait masquer leur présence aux abeilles.

9. A. atropos est le papillon le plus rapide au monde, il peut voler à des vitesses allant jusqu'à 30 mph ! Les insectes peuvent également planer comme des colibris lorsqu'ils boivent le nectar des fleurs.

10. Le papillon de nuit a fait son apparition dans la littérature : chez Bram Stoker Dracula, le vampire titulaire envoie les mites à son esclave, Renfeld. Thomas Hardy a écrit à leur sujet dans Le retour de l'indigène, et John Keats les a mentionnés dans son poème « Ode à la mélancolie ». Et dans le livre de Thomas Harris Le silence des agneaux, le tueur place les pupes du Achérontie styx dans la gorge de ses victimes. (Dans l'adaptation cinématographique, les cinéastes ont soit utilisé les pupes du sphinx du tabac, soit A. atropos.)

11. Deux grands papillons de nuit ont été découverts dans la chambre à coucher du roi George III en 1801, lors de son deuxième incident majeur de folie. L'un des papillons de nuit, recueilli par le médecin du monarque, Robert Darling Willis, se trouve à l'Université de Cambridge. Il n'y a aucune preuve que le roi ait réellement vu les papillons de nuit.

12. Vous ne voulez pas appeler ça une tête de mort ? En néerlandais, ils s'appellent Doodshoofdvlinder en français, le sphinx à tête de mort en allemand, Totenkopfschwärmer en espagnol, cabeza de muerto et en suédois, Dödskallesvärmare.


Développements archéologiques à Gizeh, Egypte

La raison officielle donnée par les autorités égyptiennes des antiquités (connues sous le nom de Conseil suprême des antiquités - SCA - ) était que Gantenbrink a rapporté la nouvelle de la découverte à la presse britannique en avril 1993 et ​​a ainsi, apparemment, enfreint une « règle » de l'archéologie. Le directeur de l'Institut archéologique allemand du Caire, le Dr Rainer Stadelmann, s'est rangé du côté des Égyptiens et a condamné Gantenbrink pour son action de presse. Le Dr Stadelmann était catégorique quant à la non-importance de la découverte. "Ce n'est pas une porte, il n'y a rien derrière." Le président du Conseil suprême des antiquités, le Dr Muhamad Bakr, est allé jusqu'à clamer un « canular ». "L'orifice du puits est trop petit pour que le robot puisse le traverser" et a accusé le "scientifique allemand" de ne pas avoir les "approbations" correctes du SCA pour mener à bien l'exploration.

Le Dr Bakr a limogé l'inspecteur en chef du plateau de la pyramide de Gizeh, le Dr Zahi Hawass, bien que la raison officielle donnée soit qu'une ancienne « statue » précieuse sous la garde de Hawass a été volée à Gizeh. Trois mois plus tard, en juin 1993, le Dr Bakr lui-même a été licencié et remplacé par le Dr Nur El Din. Au milieu d'accusations de faute professionnelle et de fraude, le Dr Bakr a parlé d'une "mafia" qui avait été impliquée dans les pyramides pendant les "vingt dernières années". Refusant de donner des noms, le Dr Bakr a déclaré : « Je voulais que toute l'affaire fasse l'objet d'une enquête par les autorités de poursuite, mais ma demande a été refusée.

Pendant ce temps, le Dr Hawass, qui s'est rendu aux États-Unis, a affirmé que la découverte de la « porte » était « LA découverte en Égypte » et a émis l'hypothèse qu'il y avait d'importants artefacts derrière elle. Au début de 1994, le Dr Hawass a été réinstallé à son poste aux pyramides de Gizeh. Pendant ce temps, Gantenbrink a offert son robot aux Égyptiens et a également proposé de former un technicien égyptien pour s'occuper de l'équipement et ouvrir la porte. Les Egyptiens ont rejeté l'offre "Nous sommes très occupés en ce moment", a répondu le Dr Nur El Din. À peu près à la même époque, le Dr Hawass déclarait que « je ne pense pas que ce soit une 'porte' et qu'il n'y a rien derrière.

Cependant, en mars 1996, le Dr Hawass a de nouveau changé d'avis et a déclaré que la découverte de Gantenbrink était d'un grand intérêt et que la « porte » serait ouverte en septembre 1996 par une « mission » canadienne, à l'exclusion de Rudolf Gantenbrink ou de son robot. . La « mission » canadienne appartient à Amtex Corporation of Canada, une société de CD-ROM multimédia, qui aurait collecté la somme énorme de 10 millions de dollars pour promouvoir une « ouverture en direct » de la porte sur les réseaux de télévision. "Je travaille avec un type privé qui est un ami personnel de Hawass et nous allons absolument tambouriner cette chose à mort. Quel que soit l'événement que nous allons organiser, il sera télévisé en direct", a déclaré le président d'Amtex Corporation, M. Peter Zuuring.

2. Tunnels et chambres sous le grand sphinx

(II) Les conclusions de l'équipe sont les suivantes :

A. Géologie, Le modèle d'érosion sur le Sphinx indique qu'il a été sculpté à la fin de la dernière période glaciaire, lorsque de fortes pluies sont tombées dans le Sahara oriental - il y a peut-être plus de 12 000 ans. Cela contraste fortement avec la datation égyptologique «orthodoxe» du Sphinx d'il y a environ 4 500 ans.

B. Sismographie. L'étude sismique a indiqué l'existence de plusieurs tunnels et cavités inexplorés dans le substratum rocheux sous le Sphinx, y compris une grande chambre rectangulaire à une profondeur d'environ 25 pieds sous les pattes avant des monuments.

(III) En 1993, John West et son équipe ont été physiquement expulsés du site par le Dr Zahi Hawass alors (et maintenant) l'inspecteur en chef des antiquités du gouvernement égyptien pour les pyramides et le sphinx. Il a semblé être irrité par la suggestion que le Sphinx pourrait être bien plus ancien que la civilisation égyptienne elle-même - et donc le travail d'une civilisation perdue - et a été particulièrement exaspéré par un film télévisé de NBC qui a été réalisé sur le travail de l'équipe. Ce film reliait le Sphinx à l'Atlantide et suggérait que la chambre sous les pattes pourrait contenir le légendaire "Hall of Records" de l'Atlantide. Hawass a qualifié ces affirmations d'"hallucinations américaines". Il n'y a aucune base scientifique pour tout cela. Nous avons des monuments plus anciens dans le même quartier. Ils n'ont certainement pas été construits par des hommes d'Atlantis. C'est un non-sens et nous ne permettrons pas que nos monuments soient exploités pour un enrichissement personnel. Le Sphinx est l'âme de l'Egypte."

(IV) Un article de la presse égyptienne répondant au film de NBC citait le Dr Hawass sur ses autres raisons d'expulser John West et son équipe de l'enceinte du Sphinx : « J'ai découvert que leur travail est effectué en installant des endoscopes dans le Sphinx. corps et film de tournage pour toutes les phases des travaux de manière propagandiste mais non scientifique. J'ai donc suspendu les travaux de cette mission non scientifique et fait un rapport qui a été présenté à la commission permanente qui a rejeté les travaux de la mission à l'avenir.

(V) The NBC film was produced by a certain Boris Said and partially financed by investments from the members of the Association for Research and Enlightenment (ARE). The ARE, headquartered in Virginia Beach in the US, is a multi-million dollar organization that exists to promulgate the teachings and prophecies of an American psychic, Edgar Cayce, who died in 1947. Prominent amongst Cayce's pronouncements were many statements to the effect that the Sphinx hand been built in 10,500 BC and that survivors of Atlantis had concealed beneath it a 'Hall of Records' containing all the wisdom of their lost civilization and the true history of the human race. Cayce prophesied that this Hall of Records would be rediscovered and opened between 1996 and 1998. He connected the opening to the second coming of Christ.

(VI) In 1995 John West and Professor Robert Schoch of Boston University put in an application to the Egyptian authorities to resume their research. Their application was ignored.

(VII) At the beginning of April 1996, the Egyptian authorities granted a one- year license to a new team to conduct surveys around the Sphinx and the Giza necropolis using seismic equipment and ground-penetrating radar. This team, which claims academic sponsorship from Florida State University, is largely financed through the Schor Foundation of New York - by Dr. Joseph Schor, an American multimillionaire.. Dr. Schor is a life member of the ARE and wrote on the 24th of May 1994 of his great personal interest in corroborating "the Cayce records which indicated that the culture which led to the building of the Pyramids dates to 10,400 BC." He also stated his wish "to further delineate that civilization."

(VIII) On April 11th 1996 Dr. Schor stated of his current project at the Sphinx: "We do not work for the Edgar Cayce Group. The major purpose of the Schor Foundation and the Florida State University is to aid in the preservation and restoration of the Pyramids and Sphinx. In addition, we are surveying the underground of the Giza Plateau to find faults and chasms that might collapse. This will increase the safety of the plateau. "

(IX) Also financed by Dr. Schor is a short video film shot at the end of 1995 by Boris Said and produced in early 1996. The film opens with Dr. Zahi Hawass scrambling into a tunnel leading under the Sphinx. When he reaches the bottom he turns to face the camera and whispers to the viewer: "Even Indiana Jones will never dream to be here. Can you believe it? We are no inside the Sphinx in this tunnel. This tunnel has never been opened before. No-one really knows what's inside this tunnel. But we are going to open it for the first time." In commentary the film's narrator goes on to state, "Edgar Cayce, America's famous 'Sleeping Prophet', predicted that a chamber would be discovered beneath the Sphinx - a chamber containing the recorded history of human civilization. For the first time we'll show you what lies beneath this great statue. a chamber which will be opened tonight, live, for our television cameras."

(X) Dr. Schor has stated (on the 11th of April 1996) that this video is not a promotional venture aimed at hooking a major US network to televise a live opening of a chamber under the Sphinx. On the contrary, he insists, "It was made to test script and equipment and was made in November 1995 which was many months before we received approval for our expedition. We have abandoned its use. "

(XI) On the 14th of April 1996, Dr. Zahi Hawass announced in the Egyptian press that there were secret tunnels under the Sphinx and around the Pyramids and stated his belief that these tunnels would prove to "carry many secrets of the building of the Pyramids."

Graham Hancock completed his US book signing tour on Monday July 1st 1996 in Berkley California.

Graham Hancock, Rovert Bauval, John Anthony West, Robert Shock, Elem-Ath and Colin Willson will be together at the University of Delaware September 27th thru 29th along with other notable speakers participating in a conference.

For more information or to register for the conference you may call Barbara Keller (609) 965-3657.

The following is a review by Melissa Smith of Graham Hancock's presentation as given during his book tour in June 1996.

Mr. Hancock gave a very insightful explanation of the lost secrets of the Sphinx. Most of Mr. Hancock's evidence came from an astronomical view with many excerpts from historical and ancient texts. Mr. Hancock showed through slides the exact connection between the pyramids, the Sphinx and the stars. It was actually amazing. He showed that in 10,500 BC the alignment of the heavens clearly lined up with the Giza Plateau even the location of the Hall of Records was in perfect alignment with the stars.

What would most of the Egyptologists think? Probably the same information that has made them famous and has paid for their grants. Mr. Hancock pointed out that some of what Egyptologists hold as solid fact has little solid scientific evidence to back it.

-- That Chephren had the Great Pyramid built for him but no burials (including a mummy and funeral inscriptions) have been found inside the pyramid.

-- That the Sphinx is really a representation of Chephren because of the heiroglpyhic inscription of one letter of Chephren's name in the stone tablet in the front of the Sphinx. Egyptologists inserted the second syllable in the translation of the ancient texts without really knowing what it is supposed to mean.

-- If the pyramids were built for 'egomaniac' pharoahs, why is the third pyramid smaller than the other two? Is it that that particular pharoah was not as great as the other two? Why wouldn't the architect try to build as a fantastic one as the others?

Mr. Hancock's explanation of the Sphinx and the pyramids make the orthodox Egyptologists look like fools and pseudo-archaeologists. Although Mr. Hancock had a sarcastic tone whenever he referred to the Egyptologists and their theories, he was not knocking their research or research abilities. He is just quite upset about their lack of openess to new ideas.

In a way, the Egyptologists have lost their scientific validity by not practicing the scientific method. The best part of science is that nothing should be written off or excluded until it can be disproved. I thought that scientists were supposed to have open minds, afterall. most of what we use and see on this planet started out as someone's thought or hypothesis. If science were for the close minded, I wouldn't be writting to you via computer. Obviously Mr. Hancock and Mr. Bauval's theory is a little more than just an educated guess.

Mr. Hancock said a good saying:

"Egyptologists find facts to fit their theories when they should be making theories based on the facts."

After a short question and answer period, Mr. Hancock invited us to a private screening of the" promotional" video sent to him by a team of researchers from Florida State University. The video opens with a man's silhouette in a dimly lit tunnel leading under the Sphinx. This man, we find out as he reaches the bottom, is Dr. Zahi Hawass, the Chief Inspector of the Giza Pyramid Plateau [ the same Dr. Hawass that kicked John West and Rudolf Gantenbrink out of Egypt for conducting similar research]. Dr. Hawass turns to the camera and whispers: " Even Indiana Jones will never dream to be here. Can you believe it? We are now inside the Sphinx in this tunnel. This tunnel has never been opened before. No-one really knows what's inside this tunnel. But we are going to open it for the first time." The film continues with a sort of laser light show on the the Giza plateau, complete with strobe lights and techno-like music. Or as Amargi called it: 'Disco Giza'.

The seven minute film also briefly credits and mentions the research conducted by Hancock and Bauval, West, and the prophecies of Edgar Cayce [I thought Hawass disapproved of their research]. The film ends with a supposed deep and insightful question if the Sphinx should be opened at all or if its secrets should remain a mystery.

Obviously this video is meant to generate hype for the project and money for its producers. It is quite ironic that the video [backed by Dr. Hawass] promises to show its viewers ". a chamber which will be opened tonight, live, for our television cameras" when Dr. Hawass kicked John West out of Egypt for, according to a quote from the Egyptian Press, ". installing endoscopes in the Sphinx body and shooting film for all phases of the work in a propagandistic but not scientific manner."

Hummm. I guess staging a multimillion dollar live opening of the Sphinx on television and referring to the popular icon Indiana Jones is not propagandistic or unscientific according to Dr. Hawass.

I'll have to remember this when I pursue my graduate studies in Archaeology.

Although Mr. Hancock introduced many interesting points, I think that his main concern with the project is the code of ethics involved. Anthropology is one of the few academic studies that has a code of ethics. This ethic includes not destroying your site and most importantly, the sharing and publishing all of your research. If the Florida project continues, Mr. Hancock fears that the research information will not be made available to all, but only to an elite few - the wealthy and powerful. This is perhaps the greatest injustice.

Before I go, I remembered something interesting from Hancock's talk. He told us how Hawass was fired from his Chief Inspector's job because a statue of Chephren went missing. Of course, Hawass got his job back but Hawass did make an interesting statement in the Egyptian press. He says that when he opens the doors to the hidden chamber beneath the Sphinx he expects to find a statue of Chephren.

Mr. Hancock did not actually say this the following but it was implied (and the whole room got it) that perhaps the missing statue would somehow turn up inside the newly open chamber (ie. tampering of the chamber before the televised opening).

When Mr. Hancock announced if there were any questions, a loud (preaching-like) voice shouted something to the effect of "You have nothing to worry about Sir! These Halls are protected. those who are not allowed in will perish. A higher force is watching out"

Mr. Hancock nicely said, "That would be nice if its true but we have to do something in this physical world".

As for the audience. the person who took the photo of the gate in the shaft extending from the Queen's Chamber was there [BTY, the slide clearly showed a slab in the shaft with two round metal handles on it] and Amargi recognized many people that would probably prefer to remain secret (no not movie stars).


Who broke the Sphinx’s nose?

CAIRO - 20 January 2018: The Sphinx is one of the historical and popular sites in Egypt. It still captivates the imaginations of people, 4,500 years after it was built.

Several stories have been created and spread, purporting to reveal who broke the Sphinx’s nose. The star of those stories is Napoleon Bonaparte. It is believed that the Sphinx’s nose was broken during one of the French military battles near Giza, during the French campaign in Egypt in 1798.

On Friday, “The Guardian” published new evidence that refutes Bonaparte’s responsibility for damaging the statue.

The evidence is an oil painting by Danish Naval Captain and explorer Frederic Louis Norden of the Sphinx, in which the statue was painted without a nose.

Also, the newspaper added, the legendary Arab historian Al-Maqrizi documented that the Sphinx’s nose has been lost since the 15th century, and he claimed that a Fatimid Sheikh (A religious man lived in the era of the Fatimid in Egypt) called Mohamed Saaem el-Dahr, was the person responsible for the disappearance of the nose.

Prominent historian and author Bassam el-Shamaa’ mentioned in his book “Hokam Misr El-Qadema” (Ancient Egypt’s Rulers) published in 2009, that Bonaparte is innocent, and his supposed battle was at Imbaba, far away from the Pyramids and the Sphinx.

El-Shamaa’ also highlighted that Louis Norden’s painting dates back to 1737 and was published and exhibited in 1744, before the French military campaign in Egypt.

He also explained that the real reason for the nose breaking is erosion features, as the rock that Sphinx was carved of is somehow a new geological stone so it could be easily affected by natural erosion such as wind, rain and other natural disasters such as earthquakes.


Voir la vidéo: Arktinen viilenee lähitulevaisuudessa - Grönlanti rikkoo mittaushistorian ennätyksiä