Patapasco III sch. - Histoire

Patapasco III sch. - Histoire

Patapasco III sch.

Patapsco III

(Sch : 1. 101' : né 25' ; dph 11'5")

Le troisième Patapsco, un corsaire embouteillé dans la baie de Chesapeake par des bloqueurs britanniques pendant la guerre de 1812, a été embauché par la marine pour servir de guetteur dans la baie inférieure pour avertir des raids britanniques et décourager les attaques contre les navires américains dans la baie.


Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III va négocier sur le Nasdaq dans le cadre de son projet de rapprochement commercial avec Clover Health

PALO ALTO, Californie--(BUSINESS WIRE)--Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III (NYSE : IPOC) (« SCH », et après la domestication décrite ci-dessous, « Clover Health ») a annoncé aujourd'hui le transfert en attente de cotation de ses actions ordinaires de classe A, d'une valeur nominale de 0,0001 par action (les « actions ordinaires de classe A SCH ») et de bons de souscription rachetables (les « bons de souscription SCH ») de la Bourse de New York (« NYSE ») au Nasdaq Global Select Market (« Nasdaq ») lié à son regroupement d'entreprises en cours avec Clover Health Investments, Corp. (« Clover »).

Avant la réalisation du regroupement d'entreprises, SCH s'installera en tant que société du Delaware (la « domestication ») et, dans le cadre du regroupement d'entreprises, SCH changera son nom en « Clover Health Investments, Corp ». Dans le cadre de la domestication, (1) chacune des actions ordinaires de classe A de SCH alors émises et en circulation, sera automatiquement convertie, sur une base individuelle, en une action ordinaire de classe A, d'une valeur nominale de 0,0001 par action. , de Clover Health (les « actions ordinaires de Clover Health de catégorie A ») (2) chacun des bons de souscription alors émis et en circulation de SCH sera automatiquement converti en un bon de souscription rachetable pour acquérir une action ordinaire de Clover Health de catégorie A (les « actions ordinaires de Clover Health bons de souscription ») et (3) chacune des parts de SCH alors émises et en circulation qui n'ont pas été précédemment séparées en actions ordinaires de catégorie A de SCH sous-jacentes et en bons de souscription de SCH sous-jacents à la demande de leur détenteur (les « parts de SCH ») sera annulée et donnera droit à son détenteur à une action ordinaire de classe A de Clover Health et à un tiers d'un bon de souscription de Clover Health.

La négociation devrait commencer sur le Nasdaq le 8 janvier 2021 sous le nouveau symbole boursier « CLOV » pour les actions ordinaires de classe A de Clover Health et « CLOVW » pour les bons de souscription de Clover Health. Jusqu'à ce que la domestication et le transfert soient terminés, les actions ordinaires, les bons de souscription et les unités de SCH continueront d'être négociés sous les symboles boursiers « IPOC », « IPOC.WS » et « IPOC.U », respectivement, sur le NYSE.

Le dernier jour de cotation sur le NYSE devrait être le 7 janvier 2021, après la conclusion de la transaction en attente de SCH avec Clover, qui devrait actuellement avoir lieu le 7 janvier 2021, sous réserve de l'approbation finale des actionnaires lors de l'assemblée générale extraordinaire de SCH. le 6 janvier 2021 et la satisfaction des autres conditions de clôture habituelles.

Aucune action n'est requise de la part des actionnaires existants de SCH en ce qui concerne le symbole boursier ou le changement de cotation en bourse.


Découvrez le Trolley Trail

La première chose que vous remarquerez peut-être à propos du sentier Trolly Line #9 est la promenade qui serpente entre les falaises de rochers massifs. Le granit a été coupé à la main dans les années 1890 lorsque les rails du tramway électrique ont été construits d'Ellicott City à Catonsville. Aujourd'hui, ces murs de 100 pieds de haut créent une porte d'entrée saisissante vers le sentier de la ville historique d'Ellicott, juste en face de la rivière Patapsco depuis Oella.

La promenade cède rapidement la place à la chaussée alors que le sentier monte à travers les bois. Sur votre gauche, un ruisseau qui se jette dans la rivière Patapsco offre une bande-son paisible à votre voyage. De grands arbres d'ombrage gardent le sentier - et vous-même - au frais pendant que vous grimpez à travers les bois et passez parfois devant les maisons qui bordent le sentier. Près de 1,6 km, un court détour hors du sentier vous mènera au Banneker Historical Park & Museum, qui propose des sentiers naturels, des sites archéologiques et des zones d'histoire vivante recréant la vie de ferme coloniale de Benjamin Banneker, un astronome afro-américain et agriculteur.

De retour sur le sentier, le paysage rustique laisse place à un paysage plus suburbain. Les quelques croisements routiers sont bien balisés et la pente douce permet une ascension et une descente agréables. Lorsque vous atteignez la fin du sentier, faites simplement demi-tour et redescendez pour profiter d'Ellicott City, y compris le Baltimore & Ohio Train Museum, qui met en lumière l'histoire du premier chemin de fer du pays.

Stationnement et accès aux sentiers

Pour vous rendre à Oella depuis le centre-ville d'Ellicott City, prenez la State Route 144/Main Street East jusqu'à la rivière Patapsco, où la rue devient Frederick Road. Traversez la rivière et tournez immédiatement à gauche (nord) sur Oella Road, où vous trouverez un parking sur votre droite (la rivière est sur votre gauche). Vous devez monter des escaliers pour accéder au sentier à partir d'ici.

Pour un stationnement accessible, suivez la SR 144/Frederick Road vers l'est, passez la rivière Patapsco et tournez vers le nord (à gauche) sur Westchester Avenue. Un petit parking se trouvera sur votre gauche, juste avant un lacet de la route.

La ligne de tramway n ° 9 est arrivée à Ellicott City en 1899 et a servi la communauté pendant les 55 années suivantes. Cette route était connue pour ses vues panoramiques sur les bois alors que la ligne tombait dans la vallée de la rivière Patapsco.

En 1991, un siècle après sa construction, la Boy Scout Troop 456 a organisé l'effort de dégager et de paver la ligne de tramway n ° 9 pour une piste cyclable/randonnée dans le cadre d'un projet Eagle Scout très réussi.

Aujourd'hui, le chemin est pavé et comporte une section de promenade à côté de murs de roche taillés à la main par les constructeurs d'origine.

Points forts du sentier

  • Promenade – Le sentier comporte une promenade qui serpente entre les canyons de granit qui a été taillé à la main dans les années 1890 lorsque les rails des tramways électriques ont été construits d'Ellicott City à Catonsville. Ces murs de 100 pieds sont une porte d'entrée saisissante vers le sentier de la ville historique d'Ellicott, juste en face de la rivière Patapsco depuis Oella.
  • Un ruisseau se jetant dans la rivière Patapsco suit une partie du sentier, offrant une bande-son paisible à votre voyage.
  • Faune Une variété de vie sauvage peut être rencontrée sur le chemin d'un écureuil noir rare aux hiboux planant silencieusement au-dessus.
  • Des bancs parsèment le sentier et offrent une excellente occasion de se reposer et de profiter du paysage.

Contenu

Portée
Planifier un Revenu du Royaume-Uni
Programmé Revenu imposable ne relevant pas d'une autre annexe
Annexe F Revenus des dividendes britanniques
Gains facturables Gains tels que définis par la législation qui ne sont pas imposés comme un revenu
Frais de CFC Bénéfices réalisés par des sociétés étrangères contrôlées pour lesquelles aucune exonération ne s'applique
  1. Les chefs d'accusation énumérés ci-dessus s'excluent mutuellement. Aucun revenu ou gain ne peut relever de plus d'un chef de charge.
  2. Dans la pratique, les entreprises ne sont pas imposées en vertu de l'annexe F. La plupart des entreprises sont exonérées de l'annexe F et il existe une disposition pour les sociétés qui sont imposées sur les dividendes britanniques (c'est-à-dire les négociants en actions (actions)) qui supprime les frais de l'annexe F à l'annexe RÉ.
  3. Une société étrangère contrôlée (« CFC ») est une société contrôlée par un résident britannique qui n'est pas lui-même résident britannique et qui est assujettie à un taux d'imposition inférieur sur le territoire dans lequel elle réside. Dans certaines circonstances, les sociétés résidentes du Royaume-Uni qui contrôlent une SEC paient un impôt sur les sociétés sur ce qu'auraient été les bénéfices fiscaux britanniques de cette SEC. Cependant, en raison d'un large éventail d'exemptions, très peu d'entreprises subissent une charge CFC.
  4. Il y avait autrefois une annexe B et une annexe C qui s'appliquaient aux entreprises, mais celles-ci ont maintenant été fusionnées avec l'annexe D. L'annexe E, qui a été abrogée en 2003, ne s'appliquait qu'aux particuliers.
  5. Les fonds communs de placement agréés ne sont pas assujettis à l'impôt sur leurs gains imposables.

Historique Modifier

L'impôt sur le revenu était prélevé selon 5 barèmes - les revenus ne relevant pas de ces barèmes n'étaient pas imposés. Les horaires étaient :

  • Annexe A (impôt sur les revenus des terres britanniques)
  • Annexe B (taxe sur l'occupation commerciale d'un terrain)
  • Annexe C (impôt sur les revenus des titres publics)
  • Annexe D (impôt sur les revenus commerciaux, les revenus des professions et des métiers, les intérêts, les revenus d'outre-mer et les revenus occasionnels)
  • Annexe E (impôt sur les revenus d'emploi)

Plus tard, une sixième annexe, l'annexe F (impôt sur les revenus de dividendes britanniques) a été ajoutée.

Les barèmes en vertu desquels la taxe est prélevée ont changé. L'annexe B a été abolie en 1988, l'annexe C en 1996 et l'annexe E en 2003. Aux fins de l'impôt sur le revenu, les autres annexes ont été abolies en 2005. Les annexes A, D et F demeurent aux fins de l'impôt sur les sociétés.

Cas de l'annexe D Modifier

L'annexe D est elle-même divisée en plusieurs cas :

Portée
Cas I Bénéfices des métiers, y compris l'agriculture
Cas II Bénéfices des professions et des métiers
Cas III Intérêts et versements annuels, etc., non imposés à la source
Cas IV Les revenus de titres étrangers (obligations, hypothèques, etc.)
Cas V Revenus de possessions étrangères (propriétés, actions, etc.)
Cas VI Bénéfices divers non imputables par ailleurs en vertu de l'annexe D ou de toute autre annexe (par exemple, les revenus des locations meublées)

  1. Les revenus peuvent relever de plusieurs des cas I, III et V. Dans ce cas, les revenus ne sont imposés que dans l'un des cas. Le HM Revenue and Customs (l'autorité fiscale britannique) décide quel cas sera appliqué.
  2. Lorsque les revenus et les gains.pertes de type intérêt sur les prêts, les produits dérivés, les instruments financiers et les actifs incorporels se rapportent à une transaction, ils relèvent du cas I et non du cas III. La seule exception à cette règle concerne les sociétés d'assurance-vie imposées sur la base I moins E, où elles relèvent toujours du cas III. Les revenus de type intérêts à l'étranger, etc. relèvent du cas I ou III, selon le cas, et jamais du cas V.
  3. Il y avait un Cas II, qui s'appliquait aux revenus des professions et des vocations. On ne pense pas qu'une entreprise soumise à l'impôt sur les sociétés puisse avoir de tels revenus et, par conséquent, le cas II a été effectivement supprimé lorsque l'impôt sur le revenu a cessé d'être traité sur une base cédulaire.
  4. Il y avait les Cas IV, VII et VIII, mais ils ont tous été abolis.

Allègement des dépenses Modifier

Les calculs du revenu et des gains imposables incluent des déductions pour les dépenses directes. Cependant, toutes les sources de revenus n'ont pas de dépenses directes (en particulier celles relevant des cas III et VI de l'annexe D, les revenus de dividendes étrangers relevant du cas V et les revenus relevant de l'annexe F). Une entreprise peut également engager des dépenses pour gérer une filiale qui n'a pas tendance à lui verser des revenus de dividendes.

Une franchise est donc accordée pour les frais de gestion supportés par une société d'investissement (avant le 1er avril 2003 sociétés d'investissement), et pour certains frais de gestion d'une compagnie d'assurance-vie taxés sur la base I moins E. Un allégement est également accordé sous forme de déduction des bénéfices imposables à l'impôt sur les sociétés pour certains paiements à des œuvres de bienfaisance, certains paiements de redevances effectués par des non-commerçants et certains dividendes fabriqués à l'étranger.

Cas I de l'annexe D et de l'annexe A Modifier

Sous réserve d'une loi spécifique ou d'une jurisprudence contraire, les bénéfices du cas I de l'annexe D et de l'annexe A sont basés sur les bénéfices calculés selon les pratiques comptables généralement acceptées au Royaume-Uni. Il en est de même de la déduction pour frais de gestion dont bénéficient les sociétés ayant une activité d'investissement. Lorsqu'une entreprise prépare ses comptes selon les Normes internationales d'information financière, elle utilisera les bénéfices calculés sur cette base à partir de 2005, sous réserve d'une loi spécifique ou d'une jurisprudence contraire.

Les principales exceptions à cette règle sont qu'aucune déduction n'est autorisée dans le cas I de l'annexe D (ou de l'annexe A) pour les dépenses non engagées entièrement et exclusivement pour le commerce (ou l'entreprise de location) et qu'aucune déduction n'est disponible pour le capital (c'est-à-dire que les déductions sont uniquement disponible pour les éléments de revenus).

Dans des publications récentes, le HM Revenue and Customs a divisé les différentes exceptions à la règle du « suivre les comptes » en 11 catégories quelque peu arbitraires, dont 1 est la catégorie résiduelle divers. Les dix autres sont

  • Politique publique
  • Prix ​​de transfert
  • De construction
  • Évitement
  • Neutralité fiscale
  • Éléments d'immobilisation
  • Incitations fiscales
  • Symétrie
  • Réalisabilité et capacité fiscale
  • "Vraie réflexion"

Amortissement fiscal Modifier

Étant donné qu'aucune déduction en capital n'est autorisée, l'amortissement des immobilisations n'est pas déductible fiscalement, bien qu'un amortissement fiscal, connu sous le nom de "déductions en capital" soit disponible à la place pour les dépenses sur certaines immobilisations. Les amortissements sont accordés par le Capital Allowances Act 2001 (CAA 2001). Notez que les dépenses de location-financement (par opposition, par exemple, aux contrats de location ou de location-vente) sont considérées comme des revenus. Par conséquent, les paiements d'intérêts et les amortissements sur les contrats de location-financement sont déductibles. Toutefois, si le bailleur financier est propriétaire de l'actif, ce peut être en mesure de demander des déductions pour amortissement.

Il existe différents types de déductions pour amortissement. Les indemnités pour installations et machines sont de loin le type d'indemnités le plus courant. "Machines" prend son sens normal. « Installation » n'a pas de définition légale, bien que la législation désigne quelques actifs comme des installations (par exemple, les « éléments intégrés », les dépenses de sécurité sur les terrains de sport et les biens de sécurité personnelle) et définit également ce qui ne peut pas être une installation (appelés « bâtiments » et « structures"). Plant est défini par plus de 100 ans de jurisprudence. Il s'agit essentiellement d'un « appareil » d'entreprise, qui peut comprendre en pratique de nombreux équipements et accessoires dans les bâtiments .

Les indemnités pour installations et machines donnaient traditionnellement une « indemnité de dépréciation » (WDA) annuelle sur la base d'un solde réducteur de 25 %. La WDA de 25 % a été réduite à 20 % à partir d'avril 2008. Cela signifie que si un actif d'une usine, par exemple, était acheté pour 400 £ la première année, 20 % de 400 £ (c'est-à-dire 80 £) seraient déductibles des bénéfices imposables à titre d'impôt. l'amortissement de l'année 1. Ensuite, 20 % de £ (400-80) (c'est-à-dire 64 £) seraient déductibles l'année 2, et ainsi de suite. Le chiffre de 20 % est ramené à 10 % pour certains actifs « à taux spécial ». Il s'agit notamment des " caractéristiques intégrales " (systèmes électriques systèmes d'eau froide chauffage, eau chaude, systèmes de ventilation et de climatisation ascenseurs, escaliers mécaniques et trottoirs roulants et protection solaire extérieure), " actifs de longue durée " (installations et machines ayant une durée de vie prévue lorsqu'elles sont neuves de 25 ans ou plus - sous réserve de diverses exonérations, c'est-à-dire les actifs en bureaux et commerces de détail), et l'ajout d'isolation thermique aux bâtiments existants. À partir d'avril 2008, les premiers 50 000 £ de dépenses d'installations et de machines chaque année peuvent être amortis cette année-là (appelée « allocation d'investissement annuelle »). Il existe également des déductions en capital de 100 % la première année pour les dépenses d'installations et de machines économes en énergie et bénéfiques pour l'environnement (c.

Des déductions pour amortissement ont également été accordées au taux de 4 % en linéaire pour les dépenses relatives aux bâtiments industriels et agricoles. Cependant, ces allocations seront progressivement supprimées d'ici avril 2011 en réduisant le taux de l'APD d'un quart chaque année, de sorte que globalement le taux sera ramené à 3 % à partir d'avril 2008, à 2 % à partir d'avril 2009, à 1 % à partir d'avril 2010 et rien à partir d'avril 2011. Les bâtiments industriels sont ceux qui sont utilisés à diverses fins, y compris la fabrication, la transformation et un certain stockage, etc. Ils sont également disponibles pour les hôtels éligibles (ceux avec au moins 10 chambres à coucher et remplissant d'autres conditions) et les bâtiments commerciaux dans des zones spécialement désignées de besoin, appelées « zones entreprises » (qui bénéficient d'un abattement initial de 100 %, mais seront également supprimées à partir d'avril 2011).

Un amortissement fiscal est également potentiellement disponible pour les dépenses de : rénovation de locaux commerciaux (100 % d'abattement initial), transformations d'appartements (100 % d'abattement initial), recherche et développement (100 % d'abattement initial), extraction de minerais (10 % ou 25 % de WDA), savoir-faire (25% WDA), brevets (25% WDA), dragage et baux assurés. Les dépenses de nettoyage des terres et des bâtiments contaminés peuvent bénéficier d'une « allégement d'assainissement des terres » à 150 % et l'ajout d'une isolation thermique aux propriétés résidentielles peut bénéficier d'une « allocation d'économie d'énergie du propriétaire », donnant une déduction de 1 500 £ par logement.

En particulier, aucun amortissement fiscal n'est disponible pour les dépenses foncières, les dépenses avortées, les dépenses qui ne donnent pas lieu à une immobilisation, et en dehors des circonstances particulières évoquées ci-dessus pour la plupart des immeubles.

Taxe au tonnage Modifier

Pour les compagnies maritimes, une autre règle peut également s'appliquer : la taxe dite au tonnage. Les compagnies maritimes peuvent choisir de calculer leurs bénéfices du Cas I en utilisant une formule basée sur le tonnage plutôt que sur le bénéfice comptable ajusté fiscalement.

Cas III de l'annexe D Modifier

Les gains et pertes sur prêts, produits dérivés, instruments financiers et incorporels sont imposés ainsi que les revenus. La règle de base pour calculer les bénéfices du Cas III est de suivre les comptes, bien qu'il existe des règles anti-évitement détaillées pour arrêter les abus les plus évidents. Seules les dépenses directes, telles que les frais engagés pour l'obtention d'un prêt, sont déductibles dans le calcul du Cas III. Si le résultat est négatif, les bénéfices du cas III sont considérés comme nuls, le résultat négatif étant traité comme des débits non commerciaux. Des règles de calcul similaires s'appliquent aux prêts, produits dérivés, instruments financiers et actifs incorporels qui sont imposés dans le cas I (bien que les pertes soient traitées comme des dépenses du cas I plutôt que comme des débits non commerciaux).

Cas V de l'annexe D Modifier

Le revenu de la propriété à l'étranger et le revenu d'un commerce entièrement à l'étranger sont calculés de la même manière que l'annexe A et le cas I du revenu de l'annexe D respectivement. Les revenus de dividendes à l'étranger sont généralement comptabilisés et imposés sur la base des recettes. Un allégement de la double imposition (voir ci-dessous) peut être disponible lorsque les revenus à l'étranger ont subi un impôt étranger.

Cas VI de l'annexe D Modifier

Lorsque les frais du Cas VI se rapportent à des revenus annuels occasionnels, ils sont généralement imposés au comptant, bien que le HM Revenue and Customs accepte généralement une comptabilité d'exercice. Un allègement est généralement disponible pour les dépenses directes si elles auraient été admissibles dans un calcul du cas I.

Gains facturables Modifier

Les gains imposables (ou les pertes admissibles) sont calculés comme le produit brut, moins les frais de vente directs, moins le coût de base, moins la provision pour indexation. L'allocation d'indexation est le coût de base multiplié par la variation de l'indice des prix de détail entre le mois d'achat et le mois de vente. L'allocation d'indexation ne peut pas créer ou augmenter une perte. Les pertes ne peuvent être compensées que par des gains imposables de la même période comptable ou d'une période comptable future (à l'exception de certaines pertes admissibles des compagnies d'assurance-vie (voir : base I moins E).

Le Royaume-Uni applique une exemption de participation appelée « exemption de participation substantielle ». En supposant que toutes les entités ou groupes concernés sont des sociétés commerciales et des groupes, si une société avec ses sociétés sœurs du groupe détient une participation de plus de 10 % dans une autre société et détient ces actions depuis plus de douze mois, les cessions de ces actions sont exonérées des gains imputables. Le chiffre de 10 % est porté à 30 % pour les actions détenues par le fonds d'assurance à long terme d'une compagnie d'assurance-vie. Les règles détaillées, cependant, sont complexes et les entreprises doivent les étudier de près pour voir si l'exemption de participation substantielle s'applique.

Il existe également d'autres exonérations et allégements de report et de roulement qui s'appliquent : par exemple, lorsqu'un immeuble commercial est vendu et qu'un nouvel immeuble commercial est acquis avec le produit, aucun gain imposable ne se produira immédiatement. Celles-ci sont telles que la plupart des entreprises n'auront que rarement un gain imputable. La principale exception étant les sociétés d'assurance-vie imposées sur la base I moins E : ces sociétés paient l'essentiel de l'impôt payé sur les plus-values ​​imposables.

Frais de société étrangère contrôlée (SEC) Modifier

En plus d'être imposée sur ses propres bénéfices, une société britannique peut être imposée sur les bénéfices d'une société étrangère contrôlée (CFC) dans laquelle elle détient une participation. Il s'agit d'une disposition anti-évitement. Il existe un large éventail d'exemptions, et généralement les groupes organisent leurs affaires de manière à ce qu'il n'y ait pas de frais CFC. Lorsqu'il se produit, il est égal à ce que les bénéfices imposables au Royaume-Uni de la société étrangère auraient été en supposant que la société étrangère est résidente du Royaume-Uni, et en ignorant les gains imposables. Un allègement est disponible pour l'impôt britannique payé sur les dividendes reçus d'un CFC lorsqu'une charge CFC est ou était payable et pour l'impôt à l'étranger subi.


Contenu

Les « cinq grandes banques » du Canada et quelques statistiques (2013) :

Nom de banque Aussi connu sous le nom No d'établissement Capitalisation boursière CAD, B [1] Employés (ETP) Revenu, B Résultat net, B Actif total, B
Banque Royale du Canada RBC 003 104.5 80,000 30 7.6 825
Banque Toronto-Dominion TD, TD Canada Trust 004 94.8 79,000 23 6.3 811
Banque de Nouvelle-Écosse Banque Scotia 002 77 83,000 21 6.7 744
Banque de Montréal BMO 001 47 47,000 13.7 3.2 542
Banque Canadienne Impériale de Commerce CIBC 010 38 42,000 12 2.5 352

Le terme « Big Six » est également fréquemment utilisé et comprend la Banque Nationale du Canada (capitalisation boursière 2013 de 8,9 milliards de dollars), bien que ses opérations soient principalement concentrées dans les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick.

Les banques au Canada sont classées selon leur propriété comme banques nationales, filiales de banques étrangères ou succursales de banques étrangères. Pour une explication plus détaillée des classifications, voir Services bancaires au Canada et Loi sur les banques du Canada.


Médicaments de l'annexe 3 (III)

Le médicament a un potentiel d'abus inférieur à celui des médicaments des annexes 1 et 2. Le médicament a un usage médical actuellement accepté dans le traitement aux États-Unis. L'abus de la drogue peut entraîner une dépendance physique modérée ou faible ou une forte dépendance psychologique.

Les médicaments suivants sont répertoriés comme médicaments de l'annexe 3 (III)* de la Loi sur les substances contrôlées (CSA) :

Les informations de l'annexe de la Loi sur les substances contrôlées (CSA) affichées s'appliquent aux substances réglementées par la loi fédérale. Il peut y avoir des variations dans les calendriers CSA entre les différents États.

Nom du médicament ( Afficher par : Marque | Générique )
Adipost ()
nom générique : phendimétrazine
Anaboline LA ()
nom générique : nandrolone
Anadrol-50 (Pro, )
nom générique : oxymétholone
Andro LA 200 ()
nom générique : testostérone
Andro-Cyp 100 ()
nom générique : testostérone
Andro-Cyp 200 ()
nom générique : testostérone
Androderm (Pro, )
nom générique : testostérone
AndroGel (Pro, )
nom générique : testostérone
Android (Pro, )
nom générique : méthyltestostérone
Android-10 ()
nom générique : méthyltestostérone
Android-25 ()
nom générique : méthyltestostérone
Androlone-D ()
nom générique : nandrolone
Androxy (Pro, )
nom générique : fluoxymestérone
Andryl 200 ()
nom générique : nandrolone
Anorex-SR ()
nom générique : phendimétrazine
Appecon ()
nom générique : phendimétrazine
Ascomp avec codéine (Pro, )
nom générique : aspirine/butalbital/caféine/codéine
Aveed (Pro, )
nom générique : testostérone
Axiron (Pro, )
nom générique : testostérone
Belbuca (Pro, )
nom générique : buprénorphine
Bontril PDM ()
nom générique : phendimétrazine
Bontril à libération lente (Pro, )
nom générique : phendimétrazine
Bunavail (Pro, )
nom générique : buprénorphine/naloxone
Buprenex (Pro, )
nom générique : buprénorphine
Busodium ()
nom générique : butabarbital
Composé de butalbital ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Butisol sodique ()
nom générique : butabarbital
Butrans (Pro, )
nom générique : buprénorphine
Cassipa ()
nom générique : buprénorphine/naloxone
Sirop contre la toux froide (Pro, )
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
Colrex ()
nom générique : acétaminophène/chlorphéniramine/codéine/phényléphrine
Composé Colrex ()
nom générique : acétaminophène/chlorphéniramine/codéine/phényléphrine
Cotabflu ()
nom générique : acétaminophène/chlorphéniramine/codéine
Covaryx (Pro, )
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Covaryx HS ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Déca-Durabolin ()
nom générique : nandrolone
Dernier ()
nom générique : testostérone
Délatestadiol ()
nom générique : estradiol/testostérone
Délatestryl (Pro, )
nom générique : testostérone
Dép Androgyne ()
nom générique : estradiol/testostérone
Depandro 100 ()
nom générique : testostérone
Dépo-Testadiol ()
nom générique : estradiol/testostérone
Dépo-Testostérone (Pro, )
nom générique : testostérone
Dépôt ()
nom générique : testostérone
Dépotestogène ()
nom générique : estradiol/testostérone
DHC Plus ()
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Didrex (Pro, )
nom générique : benzphétamine
Dihydro-CP (Pro, )
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
DiHydro-GP ()
nom générique : dihydrocodéine/guaïfénésine/pseudoéphédrine
Donatuss DC (Pro, )
nom générique : dihydrocodéine/guaifénésine/phényléphrine
Duo-Cyp ()
nom générique : estradiol/testostérone
Dura-Dumone ()
nom générique : estradiol/testostérone
Duraboline ()
nom générique : nandrolone
Durabolin 50 ()
nom générique : nandrolone
Durée ()
nom générique : testostérone
Duratestrine ()
nom générique : estradiol/testostérone
Durathate 200 ()
nom générique : testostérone
Dvorah (Pro, )
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
EEMT (Pro, )
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
DS EEMT ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
EEMT HS ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Empirine avec codéine ()
nom générique : aspirine/codéine
Essian ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Essian H.S. ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Estra-Testrin ()
nom générique : estradiol/testostérone
Estrate ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Estratest H.S. ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Tout le monde ()
nom générique : testostérone
Farbital ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Fendique ER (Pro, )
nom générique : phendimétrazine
Fioricet avec codéine (Pro, )
nom générique : acétaminophène/butalbital/caféine/codéine
Fiorinal (Pro, )
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Fiorinal à la codéine (Pro, )
nom générique : aspirine/butalbital/caféine/codéine
Fiorinal avec codéine III ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine/codéine
Fiormor ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Fiortal ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Fiortal avec codéine ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine/codéine
FIRST-Testostérone ()
nom générique : testostérone
FIRST-Testostérone MC ()
nom générique : testostérone
Fortab ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Fortesta (Pro, )
nom générique : testostérone
Fycompa (Pro, )
nom générique : pérampanel
Giltuss Ped-C ()
nom générique : codéine/guaifénésine/phényléphrine
Halotestin (Pro, )
nom générique : fluoxymestérone
Histérone ()
nom générique : testostérone
Décanoate d'hyboline ()
nom générique : nandrolone
Hybolin-Amélioré ()
nom générique : nandrolone
Hydro-Tussin DHC ()
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
Hydro-Tussin EXP ()
nom générique : dihydrocodéine/guaifénésine/pseudoéphédrine
Idéal ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
J-Cof DHC (Pro, )
nom générique : bromphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
J-Max DHC (Pro, )
nom générique : dihydrocodéine/guaifénésine
Jatenzo (Pro, )
nom générique : testostérone
Ketalar (Pro, )
nom générique : kétamine
Laniroif ()
nom générique : aspirine/butalbital/caféine
Lidoprofène ()
nom générique : kétamine/kétoprofène/lidocaïne topique
Maxiflu CD ()
nom générique : acétaminophène/codéine/guaifénésine/pseudoéphédrine
Maxiflu CDX ()
nom générique : acétaminophène/codéine/guaifénésine/pseudoéphédrine
CD Maxiphen ()
nom générique : codéine/guaifénésine/phényléphrine
Maxiphen CDX ()
nom générique : codéine/guaifénésine/phényléphrine
Méditation ()
nom générique : testostérone
Melfiat ()
nom générique : phendimétrazine
Ménogène ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Menogen HS ()
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Methitest (Pro, )
nom générique : méthyltestostérone
MKO Melt Dose Pack ()
nom générique : kétamine/midazolam/ondansétron
OMK Troche ()
nom générique : kétamine/midazolam/ondansétron
Natesto (Pro, )
nom générique : testostérone
Obézine ()
nom générique : phendimétrazine
Oréton Méthyle ()
nom générique : méthyltestostérone
Oxandrine (Pro, )
nom générique : oxandrolone
Pancof ()
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
Pancof EXP ()
nom générique : dihydrocodéine/guaïfénésine/pseudoéphédrine
Panlor (Pro, )
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Panlor DC ()
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Panlor SS ()
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Pentothal (Pro, )
nom générique : thiopental
Phendiet ()
nom générique : phendimétrazine
Phendiet-105 ()
nom générique : phendimétrazine
CD Phenflu ()
nom générique : acétaminophène/codéine/guaifénésine/phényléphrine
Phenflu CDX ()
nom générique : acétaminophène/codéine/guaifénésine/phényléphrine
Phréniline avec caféine et codéine (Pro, )
nom générique : acétaminophène/butalbital/caféine/codéine
Plégine ()
nom générique : phendimétrazine
Poly Hist DHC (Pro, )
nom générique : dihydrocodéine/phényléphrine/pyrilamine
Poly Tussin EX ()
nom générique : dihydrocodéine/guaïfénésine/phényléphrine
Sirop Poly-Tussin EX (Pro, )
nom générique : dihydrocodéine/guaifénésine/phényléphrine
Prélu-2 ()
nom générique : phendimétrazine
Prélu-2 TR ()
nom générique : phendimétrazine
Probuphine (Pro, )
nom générique : buprénorphine
Recul (Pro, )
nom générique : benzphétamine
Regimex (Pro, )
nom générique : benzphétamine
Composé Soma avec codéine (Pro, )
nom générique : aspirine/carisoprodol/codéine
Spravato (Pro, )
nom générique : eskétamine
Statobex ()
nom générique : phendimétrazine
Striant (Pro, )
nom générique : testostérone
Sous-location (Pro, )
nom générique : buprénorphine
Suboxone (Pro, )
nom générique : buprénorphine/naloxone
Subutex ()
nom générique : buprénorphine
Synalgos-DC (Pro, )
nom générique : aspirine/caféine/dihydrocodéine
Syntest DS (Pro, )
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Syntest HS (Pro, )
nom générique : œstrogènes estérifiés/méthyltestostérone
Teslac (Pro, )
nom générique : testolactone
Testamone-100 ()
nom générique : testostérone
Témoignage (Pro, )
nom générique : testostérone
Testo-100 (Pro, )
nom générique : testostérone
Testoderme ()
nom générique : testostérone
Testoline ()
nom générique : testostérone
Testopel (Pro, )
nom générique : testostérone
Pastilles Testopel ()
nom générique : testostérone
Testé (Pro, )
nom générique : méthyltestostérone
Tester ()
nom générique : testostérone
Tester AQ ()
nom générique : testostérone
Testro-LA ()
nom générique : testostérone
Trezix ()
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Tricof ()
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
Tridal ()
nom générique : codéine/guaifénésine/phényléphrine
Uni-Cof ()
nom générique : chlorphéniramine/dihydrocodéine/pseudoéphédrine
Uni-Cof expectorant ()
nom générique : dihydrocodéine/guaifénésine/pseudoéphédrine
Valertest No 1 ()
nom générique : estradiol/testostérone
Virilon ()
nom générique : méthyltestostérone
Virilon IM ()
nom générique : testostérone
Vogelxo (Pro, )
nom générique : testostérone
Welltuss EXP ()
nom générique : dihydrocodéine/guaïfénésine/pseudoéphédrine
Winstrol ()
nom générique : stanozolol
Xyosted (Pro, )
nom générique : testostérone
Xyrem (Pro, )
nom générique : oxybate de sodium
Xywav (Pro, )
nom générique : oxybate de calcium/oxybate de magnésium/oxybate de potassium/oxybate de sodium
Zerlor ()
nom générique : acétaminophène/caféine/dihydrocodéine
Zubsolv (Pro, )
nom générique : buprénorphine/naloxone

Rezipres (chlorhydrate d'éphédrine) est un agoniste alpha- et bêta-adrénergique.

Prevnar 20 (vaccin antipneumococcique conjugué 20-valent) est un vaccin indiqué.


Capital social Les actionnaires d'Hedosophia III approuvent le rapprochement avec Clover Health

PALO ALTO, Californie--(BUSINESS WIRE)-- Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III (NYSE : IPOC) (« SCH » et, après la domestication et le regroupement d'entreprises comme décrit ci-dessous, « Clover Health »), une société cotée en bourse special purpose acquisition company, announced today that in an extraordinary general meeting on January 6, 2021, its shareholders voted to approve its proposed business combination (the “business combination”) with Clover Health Investments, Corp. (“Clover”). Approximately 99.5% of the votes cast at the meeting, representing approximately 65.0% of SCH’s outstanding shares, voted to approve the business combination.

The business combination is expected to close on January 7, 2021, subject to the satisfaction of customary closing conditions. Prior to the consummation of the business combination, SCH will domesticate as a Delaware corporation (the “Domestication”), and in connection with the business combination, will change its name to “Clover Health Investments, Corp.” Trading is expected to begin on The Nasdaq Global Select Market on January 8, 2021, under the new ticker symbol “CLOV” for Clover Health Class A common stock and “CLOVW” for Clover Health warrants. Until the Domestication and transfer is complete, the SCH common stock, warrants and units will continue to trade under the ticker symbols “IPOC”, "IPOC.WS" and "IPOC.U", respectively, on NYSE.

About Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III

Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III is a partnership between the investment firms of Social Capital and Hedosophia. Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III unites technologists, entrepreneurs and technology-oriented investors around a shared vision of identifying and investing in innovative and agile technology companies. To learn more about Social Capital Hedosophia Holdings Corp. III, visit www.socialcapitalhedosophiaholdings.com.

Clover Health is a healthcare technology company with a deeply rooted mission of helping its members live their healthiest lives. Clover uses its proprietary technology platform to collect, structure, and analyze health and behavioral data to improve medical outcomes and lower costs for patients. As a company whose business goals fully align with its members' health needs, Clover works with members and their doctors to become a valued partner. This trust is built by proactively identifying at-risk individuals and teaming up with physicians to accelerate care coordination and simultaneously improve health outcomes and reduce avoidable costs. Clover has offices in San Francisco, Jersey City, Nashville and Hong Kong.

For more information, please visit www.cloverhealth.com.

Forward-Looking Statements

This press release contains certain forward-looking statements within the meaning of the federal securities laws with respect to the proposed transaction between Clover and SCH, including statements regarding the anticipated consummation of the business combination and the transaction related thereto, including the domestication of SCH and the listing of shares of the post-business combination company on the Nasdaq. These forward-looking statements generally are identified by the words “believe,” “project,” “expect,” “anticipate,” “estimate,” “intend,” “strategy,” “future,” “opportunity,” “plan,” “may,” “should,” “will,” “would,” “will be,” “will continue,” “will likely result,” and similar expressions. Forward-looking statements are predictions, projections and other statements about future events that are based on current expectations and assumptions and, as a result, are subject to risks and uncertainties. Many factors could cause actual future events to differ materially from the forward-looking statements in this press release, including but not limited to: (i) the risk that the transaction may not be completed in a timely manner or at all, which may adversely affect the price of SCH’s securities, (ii) the risk that the transaction may not be completed by SCH’s business combination deadline and the potential failure to obtain an extension of the business combination deadline if sought by SCH, (iii) the failure to satisfy the conditions to the consummation of the transaction, (iv) the lack of a third-party valuation in determining whether or not to pursue the transaction, (v) the inability to complete the PIPE investment in connection with the transaction, (vi) the occurrence of any event, change or other circumstance that could give rise to the termination of the Merger Agreement, (vii) the effect of the announcement or pendency of the transaction on Clover’s business relationships, operating results and business generally, (viii) risks that the proposed transaction disrupts current plans and operations of Clover and potential difficulties in Clover employee retention as a result of the transaction, (ix) the outcome of any legal proceedings that may be instituted against Clover or against SCH related to the Merger Agreement or the transaction, (x) the ability to maintain the listing of SCH’s securities on a national securities exchange, (xi) the price of SCH’s securities may be volatile due to a variety of factors, including changes in the competitive and highly regulated industries in which SCH plans to operate or Clover operates, variations in operating performance across competitors, changes in laws and regulations affecting SCH’s or Clover’s business and changes in the combined capital structure, (xii) the ability to implement business plans, forecasts, and other expectations after the completion of the proposed transaction, and identify and realize additional opportunities, and (xiii) the risk of downturns and a changing regulatory landscape in the highly competitive healthcare industry. The foregoing list of factors is not exhaustive. You should carefully consider the foregoing factors and the other risks and uncertainties described in the “Risk Factors” section of the definitive proxy statement/prospectus filed by SCH with the Securities and Exchange Commission (the “SEC”) on December 14, 2020, and other documents filed by SCH from time to time with the SEC. These filings identify and address other important risks and uncertainties that could cause actual events and results to differ materially from those contained in the forward-looking statements. Forward-looking statements speak only as of the date they are made. Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, and Clover and SCH assume no obligation and do not intend to update or revise these forward-looking statements, whether as a result of new information, future events, or otherwise. Neither Clover nor SCH gives any assurance that either Clover or SCH, or the combined company, will achieve its expectations.


1966-1969

  • With applications already exceeding the anticipated 500 students, UMBC prepared for a year of firsts. The entire community was involved in the school's opening:
    One incident occurred on a Sunday early in September. A van full of furniture arrived on the campus. 'It was the furniture factory owner and his son. They couldn't get a driver to make the trip,' said Dr. Kuhn, 'so they drove the van from North Carolina themselves.' On the eve of opening day, 20 people showed up and spent a Sunday tidying up the buildings, 'including one lady who had read that we were opening and just came down to see if anything needed dusting,' Dr. Kuhn said.
  • UMBC opened on September 19 with 750 students, 3 buildings (Gym I, Lecture Hall I), and the older wing of the Biological Sciences building, 45 faculty members, 35 support staff and 500 parking spaces.
    • &ldquoEach of you brings individual background, talents and education to our new campus. Collectively, you are a different student body from any previously assembled. In working with the faculty and staff of UMBC, make the most of this opportunity to help create a center of learning in which those who give their best in the laboratory and on the playing field develop a brilliance that is the mark of their efforts and the UMBC environment.&rdquo &ndash Albin O. Kuhn, UMBC News 1, non. 1 (1966):1. http://contentdm.ad.umbc.edu/cdm/ref/collection/Retriever/id/6084 (accessed September 15, 2014).
    • Campus enrollment nearly doubled to 1400 students as UMBC continued to grow academically and physically.
      Albin O. Kuhn was appointed the first UMBC chancellor.
    • The Baltimore Colts played UMBC in basketball and the baseball team played its first game. The first varsity men's lacrosse game ended in defeat to Loyola College and men's basketball played its first varsity contest after a year on the club level. Richard Watts was named second athletic director.
    • First intercollegiate game played at UMBC is a men&rsquos soccer game against University of Maryland, College Park on November 4, 1966.
    • The UMBC&rsquos women&rsquos basketball team forms without a coach. They play (and win) their first game on January 11, 1969.
    • UMBC announces its first Winter Session. It is the first university in Maryland to offer such classes.
    • A student forum on academics was held, led by Homer Schamp, and "Student Issues Week" aired student-faculty-administration issues in public forums.
    • The first permanent police patrol was established.
    • Student Glenn Blanchard led a protest over on-campus Marine Corps recruitment.
    • The first Student/Faculty Convocation was held in October.
    • Sam, the first live Chesapeake Bay Retreiver mascot, was given to UMBC. Born on January 12, 1967, Sam's first campus appearance was at a men's lacrosse game in May. (The Retriever, vol. 1, non. 16 (May 15, 1967): 3. http://contentdm.ad.umbc.edu/cdm/ref/collection/Retriever/id/6979)
    • UMBC students appeared on WBAL-TV to discuss their first-year experience.
    • Charlie Byrd headlined at UMBC's "Jazz Day" and Otis Redding performed on campus, just months before his tragic death in a plane accident.
    • A portion of the Student Union opened and the student court system was established.
    • Paul Sekulik, ྄, theatre, was elected second SGA president.
    • Dialogue, the first literary magazine, was published.
    • Debate abounded on campus during 1968, with internal and external topics receiving attention. A "Vietnam Teach-In" was held with opposing viewpoints represented and a "Time Out Day" focused on issues facing students on campus and in larger society.
    • Debate over literary magazine Dialogue continued to raise community concerns over the appropriateness of its subject matter.
    • Phase I of the Library opened.
    • A women's basketball team formed, playing initially without a coach, and men?s basketball won its first intercollegiate game. Men's and women's tennis played their first matches. Were you one of the first Retriever athletes? What's your most vivid memory?
    • The first Winter Session classes were announced. UMBC was the first campus in Maryland and one of only 26 in the nation to offer winter session classes.
    • The Temptations performed at a student dance on campus and a student pizza-eating contest attracted many participants. We know who the winners were. Do you?
    • In the year of Woodstock, UMBC continued to embrace "revolutionary" ideas. UMBC's Sage Players staged Keep the Peace Baby, a rock musical version of the classic Greek comedy, Lysistrata newly translated by Ancient Studies faculty members Jay Freyman and Walt Sherwin and adapted by Clyde Rader, instructor of speech and drama. Did this musical really rock?
    • Red Brick, a provocative student publication, created controversy in the surrounding community and debates continued as students and the administration discussed greater student involvement in campus services and faculty contract decisions.
    • The campus literary magazine, Dialogue, publishes a series of nude photographs by artist Robert Stark. The publication draws criticism from legislators and creates rifts between UMBC administrators and the university&rsquos faculty and students.
    • Seventy-six 1970 class members protested the granting of the "first" UMBC diplomas to five seniors who did not arrive as freshmen in 1966.
    • The Mathematics/Psychology building opened and Humanities was the first UMBC division to offer evening classes to current students and qualifying community members.
    • UMBC was among an early group of universities that required education majors to complete an academic major along with teacher training.
    • Professors Walt Sherwin, Jay Freyman and Rudy Storch founded UMBC's first overseas study program, "Rome: Ancient and Modern," leading 42 students on a three-week tour that included stops in London and Paris, followed by two weeks in Rome.
    • Women's basketball won its first contest and five days later UMBC would defeat its first four-year school with a win at Morgan State.

    The who and the why.

    The federal Drug Enforcement Administration (DEA) handles enforcement of the drug schedule and oversees any changes. President Richard Nixon established the DEA in July 1973 to consolidate the federal government&rsquos efforts in &ldquoa full-scale attack on the problem of drug abuse in America.&rdquo Until then, anti-drug policy was carried out by a number of federal agencies such as the Bureau of Narcotics and Dangerous Drugs and the Bureau of Drug Abuse Control.

    Nixon created the new DEA agency by executive order No. 11727, signed July 7, 1973. He had talked about the problem of drug abuse and trafficking since taking office in 1968, including a 1971 &ldquospecial message&rdquo to Congress.

    &ldquoThe problem has assumed the dimensions of a national emergency,&rdquo he said in that message. The agency started with1,470 agents and a budget of less than $75 million. It now has about 5,000 agents and a budget of more than $2 billion.


    Challenge III FAQ

    We recommend that Challenge III students set aside an hour per subject per day during the school day. As with most rigorous curricula, many students will need more time to complete their work. One suggestion is for Challenge III students to read the Shakespeare plays during the preceding summer, in order to prepare for the school year. Special projects will demand extra home work time, but usually students are motivated to work hard on presentations or debates and willingly put in extra hours on nights and weekends.

    Yes, a student can begin with Challenge III, but we encourage you to consider carefully before making this decision. Remember that classical education does not follow the modern paradigm of grade levels, but rather considers the child's grasp of fundamental skills of learning. If your child does not have a background in the liberal arts, it may be better to start him at an earlier level (such as Challenge I or II). If your child is going to start in Challenge III, be aware that this year of study may be tougher for your student than for others who have completed the previous Challenge levels. Your student may have to spend more time studying the basics than his peers do, and he may need more parental guidance and encouragement than he would otherwise.

    No matter what math program a student uses at home, he or she will benefit from the conversation in our math seminars. During our discussions, we travel up and down the spectrum of math concepts from numbers and operations to algebraic equations and geometry and stretch into pre-calculus concepts. Too often, students are engaged in a math curriculum with little to no conversation, and that leaves them feeling like math is a disconnected series of steps. If math remains a rather silent, robot-like, step-driven subject, students miss out on the joy of math and its beauty as a tool for communicating the structure of creation. So yes! Your student should join the conversation whether or not he uses Saxon at home. We will have a great time discovering the joy of math together. The same can be said of foreign language or science: they will enjoy and benefit from the conversations even if they do something different at home. They may even bring in a fresh perspective that will enrich the seminar discussion.

    We believe students develop a stronger, more supportive fellowship if they are together for the full six strands. They are able to explore more fully the integration of all subjects. We recommend that even if a student chooses not to fully study one subject at home that he stays in seminar and listens to the discussion and participates in it as much as he can. Even if a student is not studying Latin, he will pick up vocabulary from listening, learn history, and learn how to learn a language by watching the systematic way the students approach and talk about it. Talk to your local director or Support Representative about the seminars and make a decision about that together. Since there are no more than twelve students in a class the tutor knows each student well and accommodates all levels into discussions.

    On the Challenge Overview page of this website, you can see how our classes would translate into traditional high school credits. The Classical Conversations program goes beyond basic high school graduation requirements. It was created with college admission standards as a general guide based on state guidelines in Virginia, Ohio, Michigan, and North Carolina, college admissions requirements for UNC-Chapel Hill, University of Michigan, Princeton, Harvard, Clemson, University of Virginia, and Virginia Tech, and guidelines from the Home School Legal Defense Association, as well as SAT and ACT college prep materials. Check with the university system in your state for specific requirements. Students can also get college credit through our CC Plus program.


    Voir la vidéo: SCH - Marché Noir Clip officiel