Actes officiels de la rébellion

Actes officiels de la rébellion

6 [Pièce jointe D.]

CAMPEZ PRÈS DE CHICKAHOMINY,
9 juin 1862.

GÉNÉRAL : Vu les renforts commandés à cette armée (vingt-trois régiments), dont sept sont déjà arrivés, j'ai l'honneur de vous déclarer que je vous ai télégraphié ce jour pour cent cinquante wagons et attelages complets. Cela devrait s'ajouter au transport avec la division McCall, qu'il est censé apporter avec lui. Il faut maintenant tous les moyens de transport que nous possédons, rail et wagon, pour approvisionner l'armée en fourrage et en subsistance. Si nous avions eu un temps tel que nous avions des raisons de nous y attendre [164] à cette saison de l'année, nous n'aurions eu aucune difficulté à pourvoir à tous les besoins, mais nous avons eu une série continue de tempêtes depuis que nous avons débarqué sur la péninsule. Malgré cet inconvénient, cependant, je crois pouvoir affirmer qu'aucune armée de cette taille, dans des circonstances semblables, ou dans aucune autre, n'a été mieux ou plus régulièrement approvisionnée. Le chemin de fer est en bon état de fonctionnement depuis le dépôt sur le Pamunkey jusqu'à notre front, bien que les fortes pluies récentes l'aient considérablement endommagé. Cette route bien sûr nous aide énormément, bien qu'une petite partie de notre force seulement s'y trouve immédiatement. La plupart de nos approvisionnements sont obligés d'être transportés par wagons.

Notre transport en général est toujours dans un état passable, mais si les pluies continuent, nous serons très gravement blessés. Il arrive souvent que des wagons vides calent et qu'aucune équipe ne puisse jamais transporter plus de 1 000 livres. La division Casey a perdu quelques chariots lors de la récente bataille, mais rien pour nous embarrasser. Il perdit cependant tous ses abris-tentes, sacs à dos, cantines, etc. Ces articles sont remplacés par le dépôt de la Maison Blanche. Le pont de chemin de fer sur le Pamunkey est en cours de reconstruction, et pourrait être terminé dans quelques jours, mais je le retarde, car nous voulons pour le moment la rivière au-dessus du pont, car nous avons une station de fourrage à Garlick's Landing pour l'aile droite de l'armée. Dès que l'armée franchira le Chickahominy, la route pourra être mise en ordre de marche jusqu'à West Point, si nous désirons l'utiliser. Actuellement, le dépôt de la Maison Blanche répond à nos besoins. Lorsque nous prendrons possession de Richmond, nos approvisionnements, au moins en partie, pourront venir de Fredericksburg et de la James River, bien que cette dernière rivière sera plutôt dangereuse à moins que nous ne débarrassions la rive sud de la guérilla, ce qui peut être facilement fait.

Je suis, très respectueusement, votre obéissant serviteur,

STEWART VAN VLIET,
Brigadier-général et quartier-maître.

le général M.C. MEIGS,

Quartier-maître général U. S. Army, Washington, D.C.

<-BACK | UP | NEXT->

Documents officiels de la rébellion : volume onze, chapitre 23, partie 1 : campagne péninsulaire : rapports, pp.163-164

page Web Rickard, J (25 octobre 2006)


Voir la vidéo: CONSÉQUENCEFILM COMPLET