CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

Nassau
(CVE-16 : dp. 9 800 ; 1. 495'8"; né. 111'6", dr. 26'; s. 18 k.;
cpl. 890 ; une. 2 5", 20 40mm., 21 ae.;cl. Bogue; T. C3-S-A1)

Nassau (CVE-16) a été construit le 27 novembre 1941 par la Seattle-Taeoma Shipbuilding Corp., Taeoma, Washington, sous le nom de M C~ Hull n° 234 ; lancé le 4 avril 1942; parrainé par Mme G. H. Hasselman, Tongue Point, Oregon, acquis par la Marine le 1er mai, remorqué jusqu'au Puget Sound Navy Yard, Bremerton, Washington, et converti en porte-voix d'escorte ; et commandé le 20 août, capitaine Austin K. Doyle dans le commandement.

Le 10 octobre, Nassau est arrivé à la base aéronavale d'Alameda, en Californie, avec des avions chargés, et quatre jours plus tard, il a navigué vers Pearl Harbor, de là vers l'île de Palmyre, où il est arrivé le 30 octobre. Pendant les quatre mois suivants, il a opéré entre Palmyre et Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, et Espiritu Santo, aux Nouvelles-Hébrides.

Nassau est revenu à Pearl Harbor le 14 février 1943, a embarqué du personnel et des avions et a navigué le 21 pour une mission de ferry vers Espiritu Santo. Elle est retournée à Pearl Harbor à la mi-mars, puis a continué jusqu'à Alameda, en Californie. En avril, il s'est déplacé à San Diego et a terminé ses opérations d'entraînement au vol, après quoi il a rejoint le groupe opérationnel 51.1 et a navigué pour Cold Bay, en Alaska, avec le VC-21 embarqué.

Nassau a commencé une mission de recherche le 4 mai et a mené des opérations de vol avec la Task Force 51, fournissant une couverture aérienne pour l'occupation de l'île d'Attu du 11 au 20 mai. Elle est revenue à San Diego à la fin du mois de mai, est arrivée à Alameda le 8 juin et a chargé 45 avions à destination de Brisbane, en Australie. Elle a livré l'avion le 2 juillet et est revenue à San Diego via Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.

En août, elle s'est entraînée au large de San Diego avant de convoyer des avions vers les Samoa. De retour de Samoa à San Diego, le 19 octobre,

Nassau a embarqué le Marine Fighter Squadron 225 pour le passage à Pearl Harbor. Arrivé le 30, il a mené des opérations aériennes au large de Pearl Harbor pendant les premiers jours de novembre et le 7, il a embarqué le VF-1 et a navigué vers les îles Gfllert pour des opérations avec la Task Force 52.

La mission de Nassau était de transporter le VF-1 à Tarawa et de l'envoyer à terre dès que les installations seraient disponibles. L'invasion de Tarawa a commencé le 20 novembre mais a rencontré une résistance acharnée. En conséquence, le VF-1 a été affecté à une patrouille de combat nir et a effectué des bombardements et des mitraillages depuis le earrier pour soutenir les troupes d'assaut. L'escadron a effectué un total de 106 missions et a passé 237 heures de vol en quatre jours d'opérations sans perdre un seul avion ou pilote.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 5 décembre à la suite d'opérations aériennes. Elle a navigué alors aux Îles Marshall avec le Groupe de Travail 51.2 et a lancé des grèves le 29 janvier 1944 contre le Champ de Taroa sur l'Atoll de Maloelap. Le lendemain, le groupe de travail a centré ses opérations autour des atolls de Kwajalein, Wotje et Maloelap, Nassau effectuant des patrouilles anti-sous-marines et aériennes de combat.

Le Nassau est revenu à Pearl Harbor le 3 mars, a débarqué le VC-66 et a embarqué des avions, du fret et des passagers pour le ferry vers les Îles Marshall. Tout au long du mois de mars, des missions de ferry ont été effectuées entre Kwajalein, Majuro et Pearl Harbor. Après des réparations et des modifications à Mare Island Navy Yard, le earrier a navigué avec 51 avions pour Finsehhafen, en Nouvelle-Guinée le 5 mai. Les quatre mois suivants, elle a effectué des missions de ferry de San Diego à Pearl Harbor, les Amirautés et les Nouvelles îles Hébrides.

À son arrivée à Seeadler Harbour le 1er septembre, Nassau a fait rapport au commandant du groupe opérationnel 30.8. Ainsi commença sa période de service avec la 3e flotte de l'amiral Halsey, qui marqua l'histoire navale sans précédent au cours des mois suivants. La mission de Nassau était d'opérer à partir des Amirautés avec d'autres compagnies d'escorte pour fournir des avions et des pilotes de remplacement pour les porte-avions d'attaque de la Task Force 38. Naviguant en compagnie des groupes pétroliers, qui ravitaillaient les navires de la Task Force en mer, Nassau a fait trois croisières dans le Pacifique occidental. Elle est retournée aux Amirautés avec des avions en panne qui étaient destinés à être expédiés à Pearl Harbor ou aux États-Unis pour être reconditionnés.

Le premier de ces voyages de remplacement était à l'appui des frappes contre Palau, le second à l'appui des opérations contre le sud et le centre des Philippines. Ensuite, la Force opérationnelle 38 s'est déplacée vers des cibles plus au nord aux Philippines et à Formose. Nassau atteint Manus le 20 octobre. Après avoir déchargé de vieux avions et en avoir pris de nouveaux, elle est partie pour son dernier voyage de remplacement. En fumant à Ulithi Atoll dans les Îles Carolinc~, elle a rejoint les Groupes de Tâche 38.1 et 38.3 le 28 octobre et a transféré 70 avions et 43 pilotes aux oreilles d'atts~ok.

L'Unité de Tâche 12.6.1, composée de Nassau, Tennessee, et de quatre autres navires a fumé pour Pearl Harbor le 5 novembre, arrivant le 16. Deux jours plus tard, Nassau était envoyé à San Diego. Parmi ses passagers se trouvaient 382 survivants du porte-avions léger Pr~nceton (CVL-23), qui a été coulé lors de la bataille du golfe de Leyte le 24 octobre 1944. Une autre mission de ferry vers Pearl Harbor a suivi à la mi-novembre, avec trois autres trajets vers Guam en décembre , janvier et février. Nassau est retourné à Alameda, en Californie, le 23 mars et pendant le reste de la guerre, a assuré des missions de transport et de ferry entre Alameda, Pearl Harbor, Guam, Manus, Samar et Saipan.

Nassau a quitté Alameda le 13 mai 1946 pour Tacoma, Washington. Le 28 octobre, elle a désarmé et est entrée dans la Flotte de Réserve Pacifique. Désigné pour être modifié à des fins de transport par aéronef, sa classe a été changée en CVH~16, le 12 juin 1955. Peu de temps après, elle a été transférée au Bremerton Reserve Group et a été rayée du registre de la Marine le 1er mars 1959. En juin 1961, elle a été remorquée au Japon pour la démolition.

Nassau a reçu cinq étoiles de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

UNE LOI établissant un programme pour la préservation de biens historiques supplémentaires dans tout le pays et à d'autres fins, approuvée le 15 octobre 1966 (loi publique 89-665 80 STAT.915 16 USC 470) telle que modifiée par la loi publique 91-243, Droit Public 93-54, Droit Public 94-422, Droit Public 94-458, Droit Public 96-199, Droit Public 96-244, Droit Public 96-515, Droit Public 98-483, Droit Public 99-514, Droit Public 100-127 et droit public 102-575).

Italique indique un nouveau texte.

Barré indique le texte supprimé.

Section 1 (16 U.S.C. 470)

(a) La présente loi peut être citée sous le nom de « Loi sur la préservation historique nationale ».

(b) Le Congrès constate et déclare que-

(1) l'esprit et la direction de la Nation sont fondés sur et reflétés dans son héritage historique

(2) les fondements historiques et culturels de la Nation doivent être préservés en tant que partie vivante de notre vie communautaire et de notre développement afin de donner un sens d'orientation au peuple américain

(3) les propriétés historiques importantes pour le patrimoine de la nation sont perdues ou substantiellement modifiées, souvent par inadvertance, avec une fréquence croissante

(4) la préservation de ce patrimoine irremplaçable est dans l'intérêt public afin que son héritage vital d'avantages culturels, éducatifs, esthétiques, inspirants, économiques et énergétiques soit maintenu et enrichi pour les générations futures d'Américains

(5) face aux extensions toujours croissantes des centres urbains, des autoroutes et des développements résidentiels, commerciaux et industriels, les programmes et activités de préservation historique gouvernementaux et non gouvernementaux actuels sont insuffisants pour assurer aux générations futures une véritable opportunité d'apprécier et de profiter de la riche patrimoine de notre Nation

(6) la connaissance accrue de nos ressources historiques, l'établissement de meilleurs moyens de les identifier et de les administrer, et l'encouragement de leur préservation amélioreront la planification et l'exécution des projets fédéraux et aidés par le gouvernement fédéral et contribueront à la croissance et au développement économiques et

(7) bien que les principaux fardeaux de la préservation historique aient été supportés et que des efforts importants aient été lancés par des organismes privés et des particuliers, et que les deux devraient continuer à jouer un rôle vital, il est néanmoins nécessaire et approprié pour le gouvernement fédéral d'accélérer ses programmes de préservation historique et activités, pour encourager au maximum les agences et les individus qui entreprennent la préservation par des moyens privés, et pour aider les gouvernements des États et locaux et le National Trust for Historic Preservation aux États-Unis à étendre et accélérer leurs programmes et activités de préservation historique.

Section 2 (16 U.S.C. 470-1)

Ce sera la politique du gouvernement fédéral, en coopération avec d'autres nations et en partenariat avec les États, les gouvernements locaux, les tribus indiennes et les organisations privées et les individus à-

(1) utiliser des mesures, y compris une assistance financière et technique, pour favoriser les conditions dans lesquelles notre société moderne et nos ressources préhistoriques et historiques peuvent exister dans une harmonie productive et répondre aux besoins sociaux, économiques et autres des générations présentes et futures

(2) assurer le leadership dans la préservation des ressources préhistoriques et historiques des États-Unis et de la communauté internationale des nations et dans l'administration du programme national de préservation en partenariat avec les États, les tribus indiennes, les Hawaïens autochtones et les gouvernements locaux

(3) administrer les ressources préhistoriques et historiques détenues, administrées ou contrôlées par le gouvernement fédéral dans un esprit d'intendance pour l'inspiration et le bénéfice des générations présentes et futures

(4) contribuer à la préservation des ressources préhistoriques et historiques non fédérales et encourager au maximum les organisations et les individus qui entreprennent la préservation par des moyens privés

(5) encourager la préservation et l'utilisation publiques et privées de tous les éléments utilisables de l'environnement bâti historique de la Nation et

(6) aider les gouvernements des États et locaux, les tribus indiennes et les organisations hawaïennes autochtones et le National Trust for Historic Preservation aux États-Unis à étendre et accélérer leurs programmes et activités de préservation historique.

Article 101 (16 USC 470a)

(a) (1) (A) Le secrétaire de l'Intérieur est autorisé à étendre et à maintenir un registre national des lieux historiques composé de districts, de sites, de bâtiments, de structures et d'objets importants dans l'histoire américaine, l'architecture, l'archéologie, l'ingénierie et culture.

(B) Les propriétés répondant aux critères des sites historiques nationaux établis conformément au paragraphe (2) seront désignées comme « repères historiques nationaux » et inscrites au registre national, sous réserve des exigences du paragraphe (6). Toutes les propriétés historiques inscrites au registre national à la date de promulgation des modifications de la Loi sur la préservation historique nationale de 1980 sont réputées être inscrites au registre national à compter de leur inscription initiale aux fins de la présente loi. Toutes les propriétés historiques inscrites au Registre fédéral du 6 février 1979, en tant que « repères historiques nationaux » ou par la suite avant la date d'entrée en vigueur de la présente loi, sont déclarées par le Congrès comme des lieux historiques nationaux d'importance historique nationale à compter de leur inscription initiale en tant que telle dans le Registre fédéral aux fins de la présente loi et de la loi du 21 août 1935 (49 Stat.666), sauf que dans les cas de districts historiques nationaux pour lesquels aucune limite n'a été établie, les limites doivent d'abord être publiées dans le registre fédéral et soumises à la Commission de l'énergie et des ressources naturelles du Sénat des États-Unis et la Commission de l'intérieur et des affaires insulaires de la Chambre des représentants des États-Unis.

(2) Le secrétaire, en consultation avec les associations historiques et archéologiques nationales, établira ou révisera les critères pour les propriétés à inclure dans le registre national et les critères pour les sites historiques nationaux, et promulguera ou révisera également les règlements si nécessaire pour-

(A) la nomination de propriétés à inclure et à retirer du registre national et la recommandation de propriétés par les gouvernements locaux certifiés

(B) désigner des propriétés comme sites historiques nationaux et retirer une telle désignation

(C) examiner les appels de ces recommandations, nominations, révocations et désignations (ou tout manquement ou refus par une autorité de nomination de proposer ou de désigner)

(D) proposer des biens historiques pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial conformément aux termes de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel

(E) déterminer l'éligibilité des propriétés à l'inscription sur le registre national et

(F) informer le propriétaire d'un bien, et tout gouvernement local approprié, et le grand public lorsque le bien est envisagé pour l'inscription au Registre national, pour la désignation comme site historique national ou pour la nomination sur la Liste du patrimoine mondial.

(3) Sous réserve des exigences du paragraphe (6), tout État qui exécute un programme approuvé en vertu du paragraphe (b), doit proposer au secrétaire les propriétés qui répondent aux critères promulgués en vertu du paragraphe (a) pour l'inscription sur le registre national . Sous réserve du paragraphe (6), tout bien proposé en vertu du présent paragraphe ou en vertu de l'article 110 (a) (2) doit être inclus dans le registre national à la date de quarante-cinq jours après réception par le secrétaire de la nomination et de la documentation nécessaire, à moins que le secrétaire ne désapprouve une telle nomination dans ce délai de quarante-cinq jours ou à moins qu'un appel soit déposé en vertu du paragraphe (5).

(4) Sous réserve des exigences du paragraphe (6), le secrétaire peut accepter une nomination directement de toute personne ou gouvernement local pour l'inscription d'une propriété sur le registre national uniquement si cette propriété est située dans un État où il n'y a pas de programme approuvé en vertu paragraphe (b). Le secrétaire peut inscrire au registre national toute propriété pour laquelle une telle nomination est faite s'il détermine que cette propriété est éligible conformément aux règlements promulgués en vertu du paragraphe (2). Ces décisions doivent être prises dans les quatre-vingt-dix jours à compter de la date de nomination, à moins que la nomination ne fasse l'objet d'un appel en vertu du paragraphe (5).

(5) Toute personne ou gouvernement local peut faire appel au secrétaire d'une nomination de tout bien historique pour inscription au registre national et peut faire appel au secrétaire du défaut ou du refus d'une autorité de nomination de proposer un bien conformément au présent paragraphe.

(6) Le secrétaire promulgue des règlements exigeant qu'avant qu'une propriété ou un district puisse être inscrit au registre national ou désigné comme monument historique national, le ou les propriétaires de cette propriété, ou la majorité des propriétaires des propriétés dans le district dans le cas d'un district historique, doit avoir la possibilité (y compris un délai raisonnable) d'approuver ou de s'opposer à la proposition d'inscription du bien ou du district pour une telle inclusion ou désignation. Si le ou les propriétaires d'une propriété privée, ou la majorité des propriétaires de ces propriétés dans le district dans le cas d'un district historique, s'opposent à cette inclusion ou désignation, cette propriété ne doit pas être inscrite au registre national ou désignée comme monument historique national jusqu'à ce que cette objection soit retirée. Le secrétaire examinera la nomination de la propriété ou du district où une telle objection a été faite et déterminera si la propriété ou le district est éligible ou non à une telle inclusion ou désignation, et si le secrétaire détermine que cette propriété ou ce district est éligible à une telle l'inclusion ou la désignation, il doit informer le Conseil consultatif sur la préservation historique, l'agent de préservation historique de l'État compétent, le responsable local élu approprié et le ou les propriétaires de cette propriété, de sa décision. Les règlements pris en application du présent paragraphe doivent inclure des dispositions pour réaliser les objectifs du présent paragraphe en cas de propriété multiple d'un même bien.

(7) Le secrétaire promulgue ou révise les règlements-

(A) en veillant à ce que les artefacts préhistoriques et historiques importants et les documents associés, sous réserve de l'article 110 de la présente loi, de la loi du 27 juin 1960 (16 U.S.C. 469c) et de l'Archaeological Resources Protection Act de 1979 (16 U.S.C. 470aa et

suivants) sont déposés dans une institution dotée de capacités de conservation adéquates à long terme

(B) établir un processus et des normes uniformes pour documenter les propriétés historiques par les organismes publics et les parties privées à des fins d'incorporation ou de complément aux archives nationales historiques d'architecture et d'ingénierie au sein de la Bibliothèque du Congrès et

(C) certifier les gouvernements locaux, conformément au paragraphe (c)(1) et pour l'allocation des fonds conformément à l'article 103 (c) de la présente loi.

(8) Le secrétaire doit, au moins une fois tous les 4 ans, en consultation avec le Conseil et avec les responsables de la préservation historique de l'État, examiner les menaces importantes pesant sur les propriétés inscrites ou éligibles à l'inscription au registre national, afin de :

(A) déterminer les types de propriétés qui peuvent être menacées

(B) déterminer les causes des menaces et

(C) élaborer et soumettre au Président et au Congrès des recommandations pour une action appropriée.

(b) (1) Le secrétaire, en consultation avec la Conférence nationale des agents de préservation historique de l'État et le National Trust for Historic Preservation, promulgue ou révise les règlements des programmes de préservation historique de l'État. Ces règlements prévoient qu'un programme d'État soumis au Secrétaire en vertu de la présente section doit être approuvé par le Secrétaire s'il détermine que le programme-

(A) prévoit la désignation et la nomination par le gouverneur d'un « agent de la préservation historique de l'État » pour administrer ce programme conformément au paragraphe (3) et l'emploi ou la nomination par cet agent du personnel professionnellement qualifié qui peut être nécessaire à ces fins

(B) prévoit un conseil d'examen de la préservation historique de l'État adéquat et qualifié désigné par l'officier de la préservation historique de l'État, sauf disposition contraire de la loi de l'État et

(C) prévoit une participation adéquate du public au programme de préservation historique de l'État, y compris le processus de recommandation de propriétés pour inscription au registre national.

(2) (A) Périodiquement, mais au moins tous les 4 ans après l'approbation de tout programme d'État en vertu du présent paragraphe, le Secrétaire, en consultation avec le Conseil sur les dispositions appropriées de la présente loi, et en coopération avec le Centre historique d'État

Agent de préservation, évalue le programme pour déterminer s'il est conforme à la présente loi.

(B) Si, à tout moment, le secrétaire détermine qu'un aspect majeur d'un programme d'État n'est pas conforme à la présente loi, le secrétaire désapprouve le programme et suspend en tout ou en partie tout contrat ou accord de coopération avec l'État et le Agent de préservation historique de l'État en vertu de la présente loi, jusqu'à ce que le programme soit conforme à la présente loi, à moins que le secrétaire ne détermine que le programme sera rendu conforme à la présente loi dans un délai raisonnable.

(C) Le secrétaire, en consultation avec les responsables de la préservation historique de l'État, établira des méthodes de surveillance pour assurer la cohérence et la qualité du programme de l'État sans imposer des charges d'examen indues aux responsables de la préservation historique de l'État.

(D) À la discrétion du secrétaire, un système d'État de vérification et de gestion fiscales peut se substituer à des systèmes fédéraux comparables tant que le système d'État-

(i) établit et maintient des normes de responsabilité substantiellement similaires et

(ii) prévoit un examen professionnel indépendant par des pairs.

Le secrétaire peut également effectuer des audits fiscaux périodiques des programmes d'État approuvés en vertu de la présente section selon les besoins et doit s'assurer que ces programmes répondent aux normes de responsabilité applicables.

(3) Il est de la responsabilité de l'Officier de la Préservation Historique de l'État d'administrer le Programme de Préservation Historique de l'État et de :

(A) en coopération avec les agences fédérales et d'État, les gouvernements locaux et les organisations privées et les particuliers, diriger et mener une enquête complète à l'échelle de l'État sur les propriétés historiques et tenir des inventaires de ces propriétés

(B) identifier et proposer des propriétés éligibles au registre national et gérer les demandes d'inscription de propriétés historiques au registre national

(C) préparer et mettre en œuvre un plan de préservation historique complet à l'échelle de l'État

(D) administrer le programme d'État d'aide fédérale pour la préservation historique au sein de l'État

(E) conseiller et aider, le cas échéant, les agences fédérales et étatiques et les gouvernements locaux dans l'exercice de leurs responsabilités en matière de préservation historique

(F) coopérer avec le Secrétaire, le Conseil consultatif sur la préservation historique et d'autres agences fédérales et étatiques, les gouvernements locaux, les organisations et les individus pour s'assurer que les propriétés historiques sont prises en compte à tous les niveaux de planification et de développement

(G) fournir des informations, une éducation et une formation au public, ainsi qu'une assistance technique en matière de préservation historique

(H) coopérer avec les gouvernements locaux dans le développement de programmes locaux de préservation historique et aider les gouvernements locaux à devenir certifiés conformément au paragraphe (c)

(I) consulter les agences fédérales appropriées conformément à la présente loi sur-

(i) Les entreprises fédérales qui peuvent affecter les propriétés historiques et

(ii) le contenu et la suffisance de tout plan élaboré pour protéger, gérer ou réduire ou atténuer les dommages causés à ces propriétés et

(J) conseiller et assister dans l'évaluation des propositions de projets de réhabilitation pouvant bénéficier d'une aide fédérale.

(4) Tout État peut exercer tout ou partie de ses responsabilités en vertu du présent paragraphe par contrat ou accord de coopération avec toute organisation à but non lucratif ou établissement d'enseignement qualifié.

(5) Tout programme de préservation historique de l'État en vigueur sous l'autorité préalable de la loi peut être traité comme un programme approuvé aux fins du présent paragraphe jusqu'à la première des-

(A) la date à laquelle le Secrétaire approuve un programme soumis par l'État en vertu du présent paragraphe, ou

(B) trois ans après la date de promulgation des modifications de la National Historic Preservation Act de 1992.

(6) (A) Sous réserve des sous-paragraphes (C) et (D), le secrétaire peut conclure des contrats ou des accords de coopération avec un agent de la préservation historique de l'État pour tout État autorisant cet agent à aider le secrétaire dans l'exécution d'un ou plusieurs des responsabilités suivantes au sein de cet État-

(i) Identification et préservation des biens historiques.

(ii) Détermination de l'éligibilité des propriétés à l'inscription au Registre national.

(iii) Préparation des candidatures pour inscription au Registre national.

(iv) Maintenance des bases de données historiques et archéologiques.

(v) Évaluation de l'admissibilité aux incitations fédérales à la préservation.

Aucune disposition du présent paragraphe ne doit être interprétée comme prévoyant qu'un agent de la préservation historique de l'État ou toute autre personne autre que le secrétaire aura le pouvoir de tenir le registre national des propriétés dans un État.

(B) Le Secrétaire ne peut conclure un contrat ou un accord de coopération en vertu du sous-paragraphe (A) que si-

(i) le responsable de la préservation historique de l'État a demandé la responsabilité supplémentaire

(ii) le Secrétaire a approuvé le programme de préservation historique de l'État conformément à l'article 101 (b) (1) et (2)

(iii) le responsable de la préservation historique de l'État accepte d'assumer la responsabilité supplémentaire d'une manière opportune et efficace acceptable pour le secrétaire et le secrétaire détermine que ledit responsable est pleinement capable de s'acquitter de cette responsabilité de cette manière

(iv) le responsable de la préservation historique de l'État accepte de permettre au secrétaire d'examiner et de réviser, le cas échéant à la discrétion du secrétaire, les décisions prises par le responsable conformément à ce contrat ou accord de coopération et

(v) le secrétaire et le responsable de la préservation historique de l'État conviennent des conditions d'une aide financière supplémentaire à l'État, le cas échéant, pour les coûts d'exécution de cette responsabilité.

(C) Pour chaque domaine de programme important sous l'autorité du secrétaire, le secrétaire doit établir des conditions et des critères spécifiques essentiels pour l'exercice par les agents de la préservation historique de l'État des fonctions du secrétaire dans chacun de ces programmes.

(D) Rien dans ce paragraphe n'aura pour effet de diminuer les programmes et activités de préservation du National Park Service.

(c) (1) Tout programme d'État approuvé en vertu de la présente section doit fournir un mécanisme de certification par l'agent de préservation historique de l'État des gouvernements locaux pour réaliser les objectifs de la présente loi et prévoir le transfert, conformément à l'article 103 (c ), d'une partie des subventions reçues par les États en vertu de la présente loi, à ces gouvernements locaux. Tout gouvernement local doit être certifié pour participer en vertu des dispositions de la présente section si l'agent de préservation historique de l'État concerné, et le secrétaire, certifie que le gouvernement local-

(A) applique la législation nationale ou locale appropriée pour la désignation et la protection des biens historiques

(B) a établi une commission d'examen de la préservation historique adéquate et qualifiée par la législation nationale ou locale

(C) maintient un système d'arpentage et d'inventaire des propriétés historiques qui favorise les objectifs du paragraphe (b)

(D) prévoit une participation adéquate du public au programme local de préservation historique, y compris le processus de recommandation de propriétés pour inscription au registre national et

(E) s'acquitte de manière satisfaisante des responsabilités qui lui sont déléguées en vertu de la présente loi.

Lorsqu'il n'y a pas de programme d'État approuvé, un gouvernement local peut être certifié par le secrétaire s'il détermine que ce gouvernement local répond aux exigences des sous-paragraphes (A) à (E) et dans un tel cas, le secrétaire peut accorder des subventions d'aide au gouvernement local aux fins du présent article.

(2) (A) Avant qu'une propriété relevant de la juridiction du gouvernement local certifié puisse être considérée par l'État comme nominée au secrétaire pour inscription au registre national, le responsable de la préservation historique de l'État doit notifier le propriétaire, le chef local concerné élu, et la commission locale de préservation historique. La commission, après une opportunité raisonnable pour les commentaires du public, doit préparer un rapport indiquant si une telle propriété, à son avis, répond aux critères du registre national. Dans les soixante jours suivant la notification de l'Officier de la Préservation Historique de l'État, l'élu local principal transmet le rapport de la commission et sa recommandation à l'Officier de la Préservation Historique de l'État. Sauf dans les cas prévus au sous-paragraphe (B), après réception de ce rapport et de cette recommandation, ou si aucun rapport et recommandation n'est reçu dans les soixante jours, l'État procède à la nomination conformément à l'article 101 (a). L'État peut accélérer ce processus avec l'assentiment du gouvernement local certifié.

(B) Si la commission et le principal élu local recommandent qu'un bien ne soit pas proposé au Registre national, le responsable de la préservation du patrimoine historique de l'État ne prendra aucune autre mesure, à moins que dans les trente jours suivant la réception d'une telle recommandation par le Agent de conservation un recours est déposé auprès de l'Etat. Si un tel recours est déposé, l'État suivra les procédures pour

nomination conformément à l'article 101 (a). Tout rapport et toute recommandation formulés en vertu du présent article doivent être inclus avec toute candidature soumise par l'État au Secrétaire.

(3) Tout gouvernement local certifié en vertu du présent article ou qui s'efforce de l'obtenir est admissible à des fonds en vertu de la disposition de l'article 103 (c) de la présente loi, et doit s'acquitter de toutes les responsabilités qui lui sont déléguées conformément à ces termes et conditions que le Secrétaire juge nécessaires ou souhaitables.

(4) Aux fins du présent article, le terme-

(A) "désignation" désigne l'identification et l'enregistrement de biens à protéger qui répondent aux critères établis par l'État ou la localité pour les ressources historiques et préhistoriques importantes relevant de la juridiction d'un gouvernement local et

(B) « protection » désigne un processus d'examen local en vertu de la loi nationale ou locale pour la démolition proposée, les modifications apportées ou toute autre action susceptible d'affecter les propriétés historiques désignées conformément au paragraphe (c).

(d) (1) (A) Le Secrétaire établira un programme et promulguera des règlements pour aider les tribus indiennes à préserver leurs propriétés historiques particulières. Le secrétaire favorisera la communication et la coopération entre les tribus indiennes et les agents de préservation historique de l'État dans l'administration du programme national de préservation historique afin de garantir que tous les types de propriétés historiques et tous les intérêts publics dans ces propriétés soient dûment pris en compte, et pour encourager la coordination entre les Indiens les tribus, les agents de préservation historique de l'État et les agences fédérales dans la planification de la préservation historique et dans l'identification, l'évaluation, la protection et l'interprétation des propriétés historiques.

(B) Le programme visé au sous-paragraphe (A) doit être élaboré de manière à garantir que les valeurs tribales sont prises en compte dans la mesure du possible. Le secrétaire peut renoncer ou modifier les exigences de cette section pour se conformer au cadre culturel des buts et objectifs de préservation du patrimoine tribal. Les programmes tribaux mis en œuvre par des organisations tribales spécifiques peuvent avoir une portée variable, telle que déterminée par l'autorité dirigeante principale de chaque tribu.

(C) Le secrétaire consultera les tribus indiennes, les autres agences fédérales, les agents de la préservation historique de l'État et les autres parties intéressées et lancera le programme en vertu du sous-paragraphe (A) au plus tard le 1er octobre 1994.

(2) Une tribu peut assumer tout ou partie des fonctions d'un agent de préservation historique de l'État conformément aux paragraphes (b)(2) et (b)(3), en ce qui concerne les terres tribales, car ces responsabilités peuvent être modifiées pour les programmes tribaux par des règlements émis par le Secrétaire si-

(A) l'autorité dirigeante en chef de la tribu en fait la demande

(B) la tribu désigne un responsable de la préservation tribale pour administrer le programme de préservation historique tribal, par nomination par l'autorité dirigeante en chef de la tribu ou en vertu d'une ordonnance tribale pouvant autrement prévoir

(C) le responsable de la préservation tribale fournit au secrétaire un plan décrivant comment les fonctions que le responsable de la préservation tribale se propose d'assumer seront exécutées

(D) le Secrétaire détermine, après consultation avec la tribu, l'Officier de la Préservation Historique de l'État approprié, le Conseil (si la tribu propose d'assumer les fonctions de l'Officier de la Préservation Historique de l'État en ce qui concerne l'examen des engagements en vertu de l'article 106), et d'autres tribus, le cas échéant, dont les terres tribales ou aborigènes peuvent être affectées par la conduite du programme de préservation tribale-

(i) que le programme de préservation tribale est pleinement capable de remplir les fonctions spécifiées dans le plan prévu au sous-alinéa (C)

(ii) que le plan définit les responsabilités restantes du secrétaire et du responsable de la préservation historique de l'État

(iii) que le plan prévoit, en ce qui concerne les propriétés qui n'appartiennent pas à un membre de la tribu ni détenues en fiducie par le secrétaire au profit de la tribu, à la demande du propriétaire de celle-ci, l'officier de la préservation historique de l'État, en plus au responsable de la préservation tribale, peut exercer les responsabilités de préservation historique conformément aux paragraphes (b)(2) et (b)(3) et

(E) sur la base de la satisfaction des conditions énoncées aux sous-paragraphes (A), (B), (C) et (D), le Secrétaire approuve le plan.

(3) En consultation avec les tribus indiennes intéressées, d'autres organisations amérindiennes et les agents de préservation historique de l'État concernés, le secrétaire doit établir et mettre en œuvre des procédures pour exécuter la section 103 (a) en ce qui concerne les programmes tribaux qui assument les responsabilités en vertu du paragraphe (2).

(4) A la demande d'une tribu dont le programme de préservation a été approuvé pour assumer les fonctions et responsabilités conformément au paragraphe (2), le Secrétaire conclut des contrats ou des accords de coopération avec cette tribu permettant la prise en charge par la tribu de toute partie de la responsabilités visées au paragraphe (b)(6) sur les terres tribales, si-

(A) le Secrétaire et la tribu conviennent d'une aide financière supplémentaire, le cas échéant, à la tribu pour les coûts de l'exercice de ces autorités

(B) le secrétaire constate qu'il a été démontré que le programme de préservation de l'histoire tribale est suffisant pour exécuter le contrat ou l'accord de coopération et la présente loi et

(C) le contrat ou l'accord de coopération précise les responsabilités continues du secrétaire ou des agents de préservation historique de l'État appropriés et prévoit une participation appropriée par-

(i) les autorités culturelles traditionnelles de la tribu

(ii) des représentants d'autres tribus dont les terres traditionnelles sont sous la juridiction de la tribu assumant les responsabilités et

(iii) le public intéressé.

(5) Le Conseil peut conclure un accord avec une tribu indienne pour permettre aux entreprises sur les terres tribales d'être examinées en vertu des règlements de préservation historique tribale au lieu d'un examen en vertu des règlements promulgués par le Conseil pour régir le respect de l'article 106, si le Conseil, après la consultation avec la tribu et les agents compétents de la préservation historique de l'État détermine que les règlements de préservation de la tribu offriront aux propriétés historiques une considération équivalente à celle offerte par les règlements du Conseil.

(6) (A) Les biens d'importance religieuse et culturelle traditionnelle pour une tribu indienne ou une organisation autochtone hawaïenne peuvent être considérés comme éligibles à l'inscription au Registre national.

(B) Dans l'exercice de ses responsabilités en vertu de l'article 106, une agence fédérale doit consulter toute tribu indienne ou organisation autochtone hawaïenne qui attache une importance religieuse et culturelle aux propriétés décrites au sous-paragraphe (A).

(C) Dans l'exercice de ses responsabilités en vertu de la sous-section (b) (3), l'officier de la préservation historique de l'État de l'État d'Hawaï doit :

(i) consulter les organisations autochtones hawaïennes pour évaluer l'importance culturelle de tout bien afin de déterminer s'il convient de proposer un tel bien au registre national

(ii) consulter les organisations autochtones hawaïennes dans l'élaboration de la composante culturelle d'un programme ou d'un plan de préservation de ces biens et

(iii) conclure un protocole d'accord ou un accord avec des organisations autochtones hawaïennes pour l'évaluation de l'importance culturelle d'un bien afin de déterminer s'il convient d'inscrire ce bien au registre national et de mettre en œuvre la composante culturelle d'un tel programme ou plan de préservation.

(e) (1) Le Secrétaire administrera un programme de subventions de contrepartie aux États aux fins de l'exécution de la présente loi.

(2) Le secrétaire administrera un programme de subventions de contrepartie au National Trust for Historic Preservation aux États-Unis, créé par la loi du Congrès approuvée le 26 octobre 1949 (63 Stat. 947), dans le but de mener à bien les responsabilités du National Trust.

(3) (A) En plus des programmes visés aux paragraphes (1) et (2), le Secrétaire administrera un programme de subventions directes pour la préservation des propriétés inscrites au Registre national. Les fonds destinés à soutenir un tel programme chaque année ne doivent pas dépasser 10 pour cent du montant alloué annuellement pour le fonds établi en vertu de l'article 108. Ces subventions peuvent être accordées par le secrétaire, en consultation avec l'agent de préservation historique de l'État approprié-

(i) pour la préservation des sites historiques nationaux menacés de démolition ou de dégradation et pour la préservation des biens historiques d'importance du patrimoine mondial

(ii) pour les projets de démonstration qui fourniront des informations sur les méthodes et techniques professionnelles applicables aux biens historiques

(iii) pour la formation et le développement d'une main-d'œuvre qualifiée dans les métiers et l'artisanat, et dans l'analyse et la conservation, relatives à la préservation historique et,

(iv) aider les personnes ou les petites entreprises de tout district historique inscrit au registre national à rester dans le district.

(B) Le secrétaire peut également, en consultation avec le responsable de la préservation historique de l'État compétent, accorder des subventions ou des prêts ou les deux en vertu de la présente section aux tribus indiennes et aux organisations à but non lucratif représentant des groupes ethniques ou minoritaires pour la préservation de leur patrimoine culturel.

(C) Des subventions ne peuvent être accordées en vertu des sous-alinéas (A)(i) et (iv) que dans la mesure où le projet ne peut être réalisé de manière aussi efficace au moyen d'un prêt assuré en vertu de l'article 104.

(4) Des subventions peuvent être accordées en vertu du présent paragraphe pour la préservation, la stabilisation, la restauration ou la réhabilitation de propriétés religieuses inscrites au registre national des lieux historiques, à condition que le but de la subvention soit laïque, ne promeuve pas la religion et cherche à protéger ces qualités qui sont historiquement importantes. Aucune disposition du présent paragraphe ne doit être interprétée comme autorisant l'utilisation des fonds mis à disposition en vertu du présent article pour l'acquisition de tout bien visé dans la phrase précédente.

(5) Le secrétaire administrera un programme de subventions directes aux tribus indiennes et aux organisations autochtones hawaïennes dans le but de mettre en œuvre la présente loi en ce qui concerne les tribus indiennes et les organisations autochtones hawaïennes. Les exigences de fonds de contrepartie peuvent être modifiées. Les fonds fédéraux mis à la disposition d'une tribu ou d'une organisation autochtone hawaïenne peuvent être utilisés comme fonds de contrepartie aux fins de l'exercice des responsabilités de la tribu ou de l'organisation conformément au présent article.

(6) (A) Dans le cadre du programme de subventions de contrepartie du Fonds de préservation historique aux États, le Secrétaire administrera un programme de subventions directes aux États fédérés de Micronésie, à la République des Îles Marshall, au Territoire sous tutelle des îles du Pacifique, et à la résiliation de l'accord de tutelle pour le territoire sous tutelle des îles du Pacifique, la République des Palaos (appelée les États de Micronésie) en application du Pacte de libre association entre les États-Unis et les États fédérés de La Micronésie et les Îles Marshall, approuvées par le Compact of Free Association Act de 1985 (48 USC 1681 note), l'Accord de tutelle pour le territoire sous tutelle des îles du Pacifique et le Compact of Free Association entre les États-Unis et les Palaos, approuvés par la résolution conjointe intitulée « Résolution conjointe pour approuver le « Pacte de libre association » entre les États-Unis et le gouvernement des Palaos, et à d'autres fins s'

(Note 48 U.S.C. 1681). L'objectif du programme sera d'établir des programmes de préservation historique et culturelle qui répondent aux besoins uniques de chaque État micronésien de sorte qu'à la fin des pactes, les programmes soient fermement établis. Le Secrétaire peut renoncer ou modifier les exigences de cette section pour se conformer au cadre culturel de ces nations.

(B) Les montants à mettre à la disposition des États de Micronésie sont alloués par le Secrétaire sur la base des besoins déterminés par le Secrétaire. Les fonds de contrepartie peuvent être annulés ou modifiés.

(f) Aucune partie d'une subvention accordée en vertu du présent article ne peut être utilisée pour indemniser une personne intervenant dans une procédure en vertu de la présente loi.

(g) En consultation avec le Conseil consultatif sur la préservation historique, le Secrétaire promulguera des directives pour les responsabilités des agences fédérales en vertu de l'article 110 du présent titre.

(h) Dans un délai d'un an après la date de promulgation des amendements de 1980 à la Loi sur la préservation historique nationale, le secrétaire établit, en consultation avec les secrétaires à l'agriculture et à la défense, la Smithsonian Institution et l'administrateur de la General Services Administration, des professionnels normes pour la préservation des propriétés historiques détenues ou contrôlées par le gouvernement fédéral.

(i) Le Secrétaire doit développer et mettre à la disposition des agences fédérales, des gouvernements étatiques et locaux, des organisations privées et des individus, et d'autres nations et organisations internationales conformément à la Convention du patrimoine mondial, une formation et des informations concernant les méthodes et techniques professionnelles pour la préservation des biens historiques et pour l'administration du programme de préservation historique aux niveaux fédéral, étatique et local. Le secrétaire doit également développer des mécanismes pour fournir des informations concernant la préservation historique au grand public, y compris les étudiants.

(j) (1) Le secrétaire doit, en consultation avec le Conseil et d'autres organisations fédérales, tribales, autochtones hawaïennes et non fédérales appropriées, élaborer et mettre en œuvre un programme complet d'éducation et de formation en matière de préservation.

(2) Le programme d'éducation et de formation décrit au paragraphe (1) comprend :

(A) de nouvelles normes et des possibilités accrues de formation en matière de préservation pour les travailleurs fédéraux impliqués dans des fonctions liées à la préservation

(B) augmentation des opportunités de formation à la préservation pour d'autres employés et étudiants des gouvernements fédéral, étatiques, tribaux et locaux

(C) une assistance technique ou financière, ou les deux, aux collèges et universités historiquement noirs, aux collèges tribaux et aux collèges comptant un nombre élevé d'Amérindiens ou d'Hawaïens, pour établir des programmes de formation et d'études en conservation

(D) coordination des activités suivantes, le cas échéant, avec le Centre national de technologie et de formation de la préservation-

(i) diffusion d'informations sur les technologies de préservation

(ii) la fourniture de formation et de développement des compétences dans les métiers, l'artisanat et les disciplines liées à la préservation historique dans les programmes fédéraux de formation et de développement et

(iii) le soutien à la recherche, à l'analyse, à la conservation, à la conservation, à l'interprétation et à l'affichage liés à la préservation.

(a) Aucune subvention ne peut être accordée en vertu de la présente loi-

(1) à moins que la demande ne soit donc soumise au secrétaire conformément aux règlements et procédures prescrits par lui

(2) à moins que la demande ne soit conforme au plan global de préservation historique à l'échelle de l'État qui a été approuvé par le secrétaire après avoir examiné sa relation avec le plan global de loisirs de plein air à l'échelle de l'État préparé conformément à la Land and Water Conservation Fund Act de 1965 (78 Stat. 897)

(3) pour plus de 60 pour cent des coûts totaux de la réalisation de projets et de programmes sous le contrôle administratif de l'officier de la préservation historique de l'État, comme spécifié à l'article 101 (b) (3) au cours d'un même exercice

(4) à moins que le bénéficiaire n'ait accepté de faire les rapports, sous la forme et contenant les informations que le secrétaire peut exiger de temps à autre

(5) à moins que le bénéficiaire n'ait accepté d'assumer, après l'achèvement du projet, le coût total de l'entretien continu, de la réparation et de l'administration de la propriété d'une manière satisfaisante pour le secrétaire et

(6) jusqu'à ce que le bénéficiaire se soit conformé aux modalités et conditions supplémentaires que le secrétaire peut juger nécessaires ou souhaitables.

Sauf dans les cas autorisés par une autre loi, la part de l'État dans les coûts visée au paragraphe (3) doit être apportée par des sources non fédérales.

Nonobstant toute autre disposition de la loi, aucune subvention accordée en vertu de la présente loi ne sera considérée comme un revenu imposable aux fins de l'Internal Revenue Code de 1986.

(b) Le secrétaire peut, à sa discrétion, renoncer aux exigences de la sous-section (a), des paragraphes (2) et (5) de la présente section pour toute subvention en vertu de la présente loi au National Trust for Historic Preservation aux États-Unis.

(c) Aucun État n'est autorisé à utiliser la valeur d'un bien immobilier obtenu avant la date d'approbation de la présente loi pour couvrir le coût restant d'un projet pour lequel une subvention est accordée en vertu de la présente loi.

(d) Le Secrétaire met le financement à la disposition des États individuels et du National Trust for Historic Preservation dès que possible après l'exécution d'un accord de subvention. Aux fins de l'administration, les subventions aux États individuels et au National Trust seront chacun considérés comme une seule subvention et seront administrés par le National Park Service en tant que tel.

(e) Le total des coûts administratifs, directs et indirects, facturés pour l'exécution des projets et programmes de l'État ne peut dépasser 25 pour cent des coûts totaux, sauf dans le cas des subventions en vertu de l'article 101(e)(6).

Article 103 (16 USC 470c)

(a) Les montants affectés et mis à disposition pour des subventions aux États aux fins de la présente loi sont répartis entre les États par le Secrétaire sur la base des besoins qu'il détermine.

(b) Les montants affectés et mis à disposition pour des subventions aux États pour des projets et programmes en vertu de la présente loi pour chaque exercice financier sont répartis entre les États comme le Secrétaire le juge approprié. Le Secrétaire notifiera à chaque État sa répartition en vertu du présent paragraphe dans les trente jours suivant la date de promulgation de la législation portant affectation des fonds en vertu de la présente loi. Tout montant de toute répartition qui n'a pas été payé ou engagé par le secrétaire au cours de l'exercice au cours duquel une telle notification est donnée et pour les deux exercices suivants, sera réattribué par le secrétaire conformément au présent paragraphe. Le secrétaire analyse et révise au besoin la méthode de répartition. Cette méthode et toute révision de celle-ci seront publiées par le Secrétaire au Federal Register.

(c) Un minimum de 10 pour cent de la répartition annuelle distribuée par le secrétaire à chaque État aux fins de l'application de la présente loi sera transféré par l'État, conformément aux exigences de la présente loi, aux gouvernements locaux qui sont certifiés en vertu de l'article 101 (c) pour les projets ou programmes de préservation historique de ces gouvernements locaux. Au cours de toute année au cours de laquelle la répartition annuelle totale aux États dépasse 65 000 000 $, la moitié de l'excédent sera également transférée par les États aux gouvernements locaux certifiés conformément à l'article 101 (c).

(d) Le Secrétaire établira des lignes directrices pour l'utilisation et la distribution des fonds en vertu du paragraphe (c) pour s'assurer qu'aucun gouvernement local ne reçoive une part disproportionnée des fonds disponibles, et peut inclure une limitation maximale ou minimale du montant des fonds distribués à n'importe quel gouvernement local. Les directives ne limitent pas la capacité d'un État à distribuer plus de 10 pour cent de sa répartition annuelle en vertu de la sous-section (c), et le Secrétaire n'exige pas d'un État qu'il dépasse la distribution minimale de 10 pour cent aux gouvernements locaux.

Article 104 (16 U.S.C. 470d)

(a) Le Secrétaire établit et maintient un programme par lequel il peut, à la demande d'un prêteur privé, assurer les prêts (y compris les prêts consentis conformément à une hypothèque) consentis par ce prêteur pour financer tout projet de préservation d'une propriété, y compris sur le Registre national.

(b) Un prêt ne peut être assuré en vertu du présent article que si :

(1) le prêt est consenti par un prêteur privé approuvé par le secrétaire comme étant financièrement solide et capable d'assurer le service du prêt correctement

(2) le montant du prêt et le taux d'intérêt facturé à l'égard du prêt ne dépassent pas ce montant et ce taux, tels qu'établis par le secrétaire, par règle

(3) le secrétaire a consulté le responsable de la préservation historique de l'État concerné concernant la préservation de la propriété historique

(4) le Secrétaire a déterminé que le prêt est garanti de manière adéquate et qu'il existe une assurance raisonnable de remboursement

(5) la période de remboursement du prêt n'excède pas le moindre de quarante ans ou la durée de vie prévue de l'actif financé

(6) le montant assuré à l'égard de ce prêt ne dépasse pas 90 pour cent de la perte subie par le prêteur à l'égard du prêt et

(7) le prêt, l'emprunteur et le bien historique à préserver satisfont aux autres conditions que le secrétaire peut prescrire par règlement, notamment les conditions relatives à la nature et à la qualité des travaux de préservation.

Le Secrétaire consulte le Secrétaire au Trésor concernant le taux d'intérêt des prêts assurés en vertu du présent article.

(c) Le solde total du principal impayé des prêts assurés en vertu du présent article et impayés à un moment donné ne peut dépasser le montant qui a été couvert par le Fonds de préservation historique conformément à l'article 108 et aux paragraphes (g) et (i) du présent article. , tel qu'il était en vigueur à la date de l'adoption de la loi, mais qui n'a été affecté à aucune fin.

(d) Tout contrat d'assurance signé par le Secrétaire en vertu du présent article peut être cédé, doit être une obligation soutenue par la pleine foi et le crédit des États-Unis, et doit être incontestable, sauf en cas de fraude ou de fausse déclaration dont le titulaire avait effectivement connaissance au moment où il est devenu titulaire.

(e) Le secrétaire précise, par règlement et dans chaque contrat conclu en vertu du présent article, les conditions et le mode de paiement à un prêteur privé en raison des pertes subies par le prêteur sur tout prêt assuré en vertu du présent article.

(f) En concluant un contrat pour assurer un prêt en vertu du présent article, le Secrétaire doit prendre des mesures pour assurer une protection adéquate des intérêts financiers du Gouvernement fédéral. Le secrétaire peut-

(1) dans le cadre de toute procédure de forclusion, obtenir, au nom du gouvernement fédéral, la propriété garantissant un prêt assuré en vertu du présent titre et

(2) exploiter ou louer une telle propriété pour la période qui peut être nécessaire pour protéger les intérêts du gouvernement fédéral et pour exécuter le paragraphe (g).

(g) (1) Dans tous les cas où un bien historique est obtenu conformément au paragraphe (f), le Secrétaire tentera de transférer ce bien à toute entité gouvernementale ou non gouvernementale dans des conditions qui assureront la préservation et l'utilisation continues du bien, sauf que si, après un délai raisonnable, le Secrétaire, en consultation avec le Conseil consultatif

Council on Historic Preservation, détermine qu'il n'y a aucun moyen faisable et prudent de céder une telle propriété et d'assurer sa préservation et son utilisation continues, alors le secrétaire peut céder la propriété à la juste valeur marchande de son intérêt dans cette propriété à toute entité sans restriction .

(2) Tous les fonds obtenus par le secrétaire dans le cadre de la cession de tout bien conformément au paragraphe (1) seront versés dans le fonds de préservation historique, en plus des montants couverts dans ce fonds conformément à l'article 108 et au paragraphe (i) du présent article, et reste disponible dans ce fonds jusqu'à ce que le Congrès l'autorise à réaliser les objectifs de la présente loi.

(h) Le Secrétaire peut évaluer des frais appropriés et raisonnables en rapport avec l'assurance des prêts en vertu du présent article. Tous ces frais seront couverts par le Fonds de préservation historique, en plus des montants couverts par ce fonds conformément à l'article 108 et au paragraphe (g) de la présente section, et resteront disponibles dans ce fonds jusqu'à ce que le Congrès les affecte pour mener à bien les fins de la présente loi.

(i) Nonobstant toute autre disposition de la loi, tout prêt assuré en vertu du présent article doit être traité comme des fonds non fédéraux aux fins de satisfaire à toute exigence de toute autre disposition de la loi en vertu de laquelle les fonds fédéraux destinés à être utilisés pour un projet ou une activité sont conditionnelle à l'utilisation de fonds non fédéraux par le bénéficiaire pour le paiement de toute partie des coûts d'un tel projet ou d'une telle activité.

(j) À compter de l'exercice 1981, il est autorisé d'affecter les sommes nécessaires pour couvrir les paiements encourus conformément au paragraphe (e).

(k) Aucun titre de créance qui est contracté ou engagé à être contracté, ou qui est assuré ou engagé à être assuré, par le Secrétaire en vertu du présent article ne sera éligible à l'achat par, ou à l'engagement d'achat par, ou à la vente ou à l'émission à, la Banque fédérale de financement.

Article 105 (16 U.S.C. 470e)

Le bénéficiaire de l'aide en vertu de la présente loi doit conserver les dossiers que le secrétaire prescrit, y compris les dossiers qui divulguent pleinement la disposition par le bénéficiaire du produit de cette aide, le coût total du projet ou de l'entreprise en relation avec laquelle cette aide est accordée ou utilisé, et le montant et la nature de cette partie du coût du projet ou de l'entreprise fournie par d'autres sources, et d'autres documents qui faciliteront un audit efficace.

Le chef de tout organisme fédéral ayant compétence directe ou indirecte sur une entreprise proposée par le gouvernement fédéral ou bénéficiant d'une aide fédérale dans un État et le chef de tout département fédéral ou organisme indépendant ayant autorité pour autoriser une entreprise doivent, avant l'approbation des dépenses de tout organisme fédéral fonds sur l'entreprise ou avant la délivrance d'une licence, selon le cas, tenir compte de l'effet de l'entreprise sur tout district, site, bâtiment, structure ou objet qui est inclus ou admissible à l'inclusion dans le National S'inscrire. Le chef d'une telle agence fédérale doit donner au Conseil consultatif sur la préservation historique établi en vertu du titre II de la présente loi une occasion raisonnable de commenter une telle entreprise.

Article 107 (16 U.S.C. 470g)

Aucune disposition de la présente loi ne doit être interprétée comme étant applicable à la Maison Blanche et à ses terrains, au bâtiment de la Cour suprême et à ses terrains, ou au Capitole des États-Unis et à ses bâtiments et terrains connexes.

Article 108 (16 U.S.C. 470h-2)

Pour mettre en œuvre les dispositions de la présente loi, il est créé par la présente le Fonds de préservation historique (ci-après dénommé le « fonds ») au Trésor des États-Unis. Il sera couvert dans ce fonds 24 400 000 $ pour l'exercice 1977, 100 000 000 $ pour l'exercice 1978, 100 000 000 $ pour l'exercice 1979, 150 000 000 $ pour l'exercice 1980, 150 000 000 $ pour l'exercice 1981 et 150 000 000 $ pour chacun des exercices 1982 à 1997, à partir des revenus dû et payable aux États-Unis en vertu de la Loi sur les terres du plateau continental extérieur (67 Stat. 462, 469) telle que modifiée (43 USC 338) et/ou en vertu de la Loi du 4 juin 1920 (41 Stat. 813) telle que modifiée (30 USC 191), nonobstant toute disposition de la loi selon laquelle ces produits doivent être crédités sur divers reçus du Trésor. Ces fonds ne seront utilisés que pour réaliser les objectifs de la présente loi et ne seront disponibles pour les dépenses que lorsque le Congrès les affectera. Les sommes non affectées restent disponibles dans le fonds jusqu'à ce qu'elles soient affectées auxdites fins : À condition que les affectations faites en vertu du présent paragraphe puissent être faites sans limitation d'exercice.

Article 109 (16 U.S.C. 470h-1)

(a) Dans la poursuite des objectifs des articles de la présente loi, le secrétaire peut accepter le don de fonds qu'il peut dépenser pour des projets d'acquisition, de restauration, de préservation ou de récupération de données de tout district, bâtiment, structure, site, ou objet qui est inscrit sur le registre national des lieux historiques établi conformément à l'article 101 de la présente loi, tant que le projet appartient à un État, à toute unité de gouvernement local ou à toute entité à but non lucratif.

(b) En dépensant ces fonds, le Secrétaire tiendra dûment compte des facteurs suivants : l'importance nationale du projet sa valeur historique pour la communauté l'imminence de sa destruction ou de sa perte et les intentions exprimées par le donateur. Fonds dépensés en vertu de ce paragraphe

seront mis à disposition sans tenir compte des exigences de contrepartie établies par l'article 102 de la présente loi, mais le bénéficiaire de ces fonds sera autorisé à les utiliser pour égaler les subventions du Fonds de préservation historique établi par l'article 108 de la présente loi.

(c) Le secrétaire est autorisé par la présente à transférer des fonds non engagés précédemment donnés au secrétaire aux fins du service des parcs nationaux, avec le consentement du donateur, et tous les fonds ainsi transférés seront utilisés ou dépensés conformément aux dispositions de la présente loi. .

Article 110 (16 U.S.C. 470h-2)

(a) (1) Les chefs de toutes les agences fédérales assument la responsabilité de la préservation des propriétés historiques qui sont détenues ou contrôlées par une telle agence. Avant d'acquérir, de construire ou de louer des bâtiments aux fins de l'exercice des responsabilités de l'agence, chaque agence fédérale doit utiliser, dans la mesure du possible, les propriétés historiques dont elle dispose. Chaque agence entreprend, conformément à la préservation de ces biens et à la mission de l'agence et aux normes professionnelles établies conformément à l'article 101(g), toute préservation, qui peut être nécessaire pour mener à bien le présent article.

(2) Chaque agence fédérale doit établir (sauf dérogation en vertu de l'article 214), en consultation avec le secrétaire, un programme de préservation pour l'identification, l'évaluation et la nomination au registre national des lieux historiques, et la protection des propriétés historiques. Ce programme doit assurer-

(A) que les biens historiques sous la juridiction ou le contrôle de l'agence soient identifiés, évalués et inscrits au registre national

(B) que les biens sous la juridiction ou le contrôle de l'agence qui sont répertoriés ou peuvent être éligibles pour le registre national soient gérés et entretenus d'une manière qui considère la préservation de leurs valeurs historiques, archéologiques, architecturales et culturelles en conformité avec l'article 106 et accorde une attention particulière à la préservation de ces valeurs dans le cas des propriétés désignées comme ayant une importance nationale

(C) que la préservation des propriétés ne relevant pas de la compétence ou du contrôle de l'agence, mais susceptibles d'être potentiellement affectées par les actions de l'agence soit pleinement prise en compte dans la planification

(D) que les activités liées à la préservation de l'agence soient menées en consultation avec d'autres agences fédérales, étatiques et locales, des tribus indiennes, des autochtones hawaïens

organisations menant des activités de planification de la préservation historique, et avec le secteur privé et

(E) que les procédures de l'agence pour se conformer à l'article 106-

(i) sont conformes aux règlements émis par le Conseil en vertu de l'article 211

(ii) fournir un processus pour l'identification et l'évaluation des propriétés historiques pour inscription dans le registre national et l'élaboration et la mise en œuvre d'accords, en consultation avec les agents de préservation historique de l'État, les gouvernements locaux, les tribus indiennes, les organisations hawaïennes autochtones et le public intéressé , le cas échéant, concernant les moyens par lesquels les effets négatifs sur ces propriétés seront pris en compte et

(iii) prévoir la disposition des objets culturels amérindiens des terres fédérales ou tribales d'une manière compatible avec la section 3 (c) de la loi sur la protection des tombes et le rapatriement des Amérindiens (25 U.S.C. 3002 (c)).

(b) Chaque agence fédérale doit prendre des mesures pour garantir que, lorsque, à la suite d'une action ou d'une assistance fédérale menée par une telle agence, un bien historique doit être substantiellement modifié ou démoli, des mesures opportunes sont prises pour faire ou faire faire des enregistrements appropriés , et que ces documents soient ensuite déposés, conformément à l'article 101 (a), à la Bibliothèque du Congrès ou auprès de tout autre organisme approprié désigné par le secrétaire, pour une utilisation et une référence futures.

(c) Le chef de chaque agence fédérale doit, sauf exemption en vertu de l'article 214, désigner un fonctionnaire qualifié appelé « agent de conservation » de l'agence qui sera chargé de coordonner les activités de cette agence en vertu de la présente loi. Chaque agent de préservation peut, pour être considéré comme qualifié, suivre de manière satisfaisante un programme de formation approprié établi par le secrétaire en vertu de l'article 101 (h).

(d) Conformément à la mission et aux mandats de l'agence, toutes les agences fédérales doivent exécuter les programmes et projets de l'agence (y compris ceux dans le cadre desquels toute aide fédérale est fournie ou toute licence, permis ou autre approbation fédérale est requise) conformément aux objectifs de la présente loi et, tenir compte des programmes et des projets qui serviront les objectifs de la présente loi.

(e) Le secrétaire examine et approuve les plans des cessionnaires de biens historiques excédentaires appartenant au gouvernement fédéral au plus tard quatre-vingt-dix jours après réception de ces plans pour s'assurer que les valeurs préhistoriques, historiques, architecturales ou culturellement importantes seront préservées ou améliorées.

(f) Avant l'approbation de toute entreprise fédérale qui peut affecter directement et négativement tout site historique national, le chef de l'agence fédérale responsable doit, dans la mesure du possible, entreprendre la planification et les actions qui peuvent être nécessaires pour minimiser les dommages à un tel point de repère, et doit donner au Conseil consultatif sur la préservation historique une occasion raisonnable de commenter l'entreprise.

(g) Chaque agence fédérale peut inclure les coûts des activités de préservation d'une telle agence en vertu de la présente loi en tant que coûts de projet éligibles dans toutes les entreprises de cette agence ou assistées par une telle agence. Les éligibles

les coûts du projet peuvent également inclure les montants payés par une agence fédérale à tout État pour être utilisés dans l'exercice de ces responsabilités de préservation de l'agence fédérale en vertu de la présente loi, et des coûts raisonnables peuvent être facturés aux titulaires de licence et de permis fédéraux comme condition à la délivrance de tels licence ou permis.

(h) Le secrétaire établit un programme annuel de récompenses pour la préservation dans le cadre duquel il peut décerner des récompenses monétaires d'un montant ne dépassant pas 1 000 $ et fournir des citations pour des réalisations spéciales aux dirigeants et employés des gouvernements fédéraux, étatiques et locaux certifiés en reconnaissance de leurs contributions exceptionnelles. à la préservation des ressources historiques. Un tel programme peut inclure la délivrance de récompenses annuelles par le président des États-Unis à tout citoyen des États-Unis recommandé pour une telle récompense par le secrétaire.

(i) Rien dans la présente loi ne doit être interprété comme exigeant la préparation d'une étude d'impact environnemental lorsqu'une telle déclaration ne serait pas autrement requise en vertu de la National Environmental Policy Act de 1969, et rien dans la présente loi ne doit être interprété comme prévoyant une exemption de toute exigence relative à la préparation d'une telle déclaration en vertu de cette loi.

(j) Le Secrétaire promulgue des règlements en vertu desquels les exigences de la présente section peuvent être levées en tout ou en partie en cas de catastrophe naturelle majeure ou de menace imminente pour la sécurité nationale.

(k) Chaque agence fédérale doit s'assurer que l'agence n'accordera pas de prêt, garantie de prêt, permis, licence ou autre assistance à un demandeur qui, dans l'intention d'éviter les exigences de l'article 106, a intentionnellement affecté de manière significative un bien historique. auquel la subvention se rapporterait, ou ayant le pouvoir juridique de l'empêcher, a permis à un tel effet négatif important de se produire, à moins que l'agence, après consultation du Conseil, détermine que les circonstances justifient l'octroi d'une telle aide malgré l'effet négatif créé ou autorisé par le demandeur .

(l) En ce qui concerne toute entreprise soumise à l'article 106 qui porte atteinte à tout bien inscrit ou éligible à l'inscription au Registre national, et pour laquelle une agence fédérale n'a pas conclu d'accord avec le Conseil, le chef de cette agence doit documenter toute décision prise en vertu de l'article 106. Le responsable d'un tel organisme ne peut déléguer ses responsabilités en vertu de cet article. Lorsqu'un protocole d'entente en vertu de l'article 106 a été signé à l'égard d'un engagement, ce protocole régit l'engagement et toutes ses parties.

Article 111 (16 U.S.C. 470h-3)

(a) Nonobstant toute autre disposition de la loi, tout organisme fédéral, après consultation avec le Conseil, doit, dans la mesure du possible, établir et mettre en œuvre des alternatives pour les propriétés historiques, y compris l'utilisation adaptative, qui ne sont pas nécessaires aux fins actuelles ou prévues de l'agence, et peut louer une propriété historique appartenant à l'agence à toute personne ou organisation, ou échanger toute propriété appartenant à l'agence avec

propriété historique comparable, si le responsable de l'agence détermine que le bail ou l'échange assurera adéquatement la préservation de la propriété historique.

(b) Le produit de tout bail en vertu du paragraphe (a) peut, nonobstant toute autre disposition de la loi, être conservé par l'agence qui conclut ce bail et utilisé pour couvrir les frais d'administration, d'entretien, de réparation et les dépenses connexes encourues par le agence à l'égard de ces biens ou d'autres propriétés qui sont inscrites au registre national et qui sont la propriété de, ou sont sous la juridiction ou le contrôle de cette agence. Tout produit excédentaire de ces baux sera déposé dans le Trésor des États-Unis à la fin du deuxième exercice suivant l'exercice au cours duquel ce produit a été reçu.

(c) Le chef de tout organisme fédéral chargé de la gestion d'un bien historique peut, après consultation avec le Conseil consultatif sur la préservation historique, conclure des contrats pour la gestion de ce bien. Tout contrat de ce type doit contenir les termes et conditions que le chef de cette agence juge nécessaires ou appropriés pour protéger les intérêts des États-Unis et assurer une préservation adéquate des biens historiques.

(a) En général.-Chaque agence fédérale qui est responsable de la protection des ressources historiques, y compris les ressources archéologiques en vertu de la présente loi ou de toute autre loi doit s'assurer que chacun des éléments suivants-

(1) (A) Toutes les mesures prises par les employés ou les sous-traitants d'une telle agence doivent respecter les normes professionnelles en vertu des règlements élaborés par le secrétaire en consultation avec le Conseil, d'autres agences concernées et les sociétés professionnelles appropriées des disciplines concernées, en particulier l'archéologie, l'architecture , conservation, histoire, architecture de paysage et planification.

(B) Le personnel de l'Agence ou les entrepreneurs responsables des ressources historiques doivent satisfaire aux normes de qualification établies par le Bureau de la gestion du personnel en consultation avec le secrétaire et les sociétés professionnelles appropriées des disciplines concernées. Le Bureau de la gestion du personnel doit réviser les normes de qualification dans les 2 ans suivant la date de promulgation de la présente loi pour les disciplines concernées, en particulier l'archéologie, l'architecture, la conservation, la conservation, l'histoire, l'architecture du paysage et la planification. Ces normes tiendront compte des compétences et de l'expertise particulières nécessaires à la préservation des ressources historiques et seront des exigences équivalentes pour les disciplines concernées.

(2) Les dossiers et autres données, y compris les données produites par la recherche historique et les enquêtes et fouilles archéologiques, sont conservés en permanence dans des bases de données appropriées et mis à la disposition des utilisateurs potentiels conformément aux règlements que le Secrétaire promulguera.

(b) Lignes directrices.-Afin de promouvoir la préservation des ressources historiques sur les propriétés éligibles à l'inscription dans le registre national, le secrétaire doit, en consultation avec le Conseil, promulguer

des lignes directrices pour s'assurer que les programmes de préservation historique fédéraux, étatiques et tribaux soumis à cette loi comprennent des plans pour-

(1) fournir des informations aux propriétaires de propriétés contenant des ressources historiques (y compris architecturales, conservatoires et archéologiques) ayant une importance démontrée ou probable pour la recherche, sur la nécessité de protéger ces ressources et les moyens de protection disponibles

(2) encourager les propriétaires à conserver ces ressources intactes et en place et offrir aux propriétaires de ces ressources des informations sur l'aide fiscale et subventionnée disponible pour le don des ressources ou d'une servitude de préservation des ressources

(3) encourager la protection des biens culturels amérindiens (au sens de l'article 2 (3) et (9) de la Native American Grave Protection and Rapatriation Act

(25 U.S.C. 3001 (3) et (9)) et des propriétés d'importance religieuse ou culturelle pour les tribus indiennes, les Hawaïens autochtones ou d'autres groupes amérindiens et

(4) encourager les propriétaires qui entreprennent des fouilles archéologiques à-

(A) effectuer des fouilles et des analyses qui répondent aux normes pour les fouilles parrainées par le gouvernement fédéral établies par le secrétaire

(B) donner ou prêter des artefacts d'importance pour la recherche à un établissement de recherche approprié

(C) permettre l'accès aux artefacts à des fins de recherche et

(D) avant de fouiller ou de disposer d'un élément culturel amérindien dans lequel une tribu indienne ou une organisation autochtone hawaïenne peut avoir un intérêt en vertu de la section 3(a)(2) (B) ou (C) de la Native American Grave Protection et Loi sur le rapatriement

(25 U.S.C. 3002(a)(2) (B) et (C)), notifié et consulté une telle tribu indienne ou organisation autochtone hawaïenne.

(a) Étude.-Afin d'aider à contrôler le trafic interétatique et international illégal d'antiquités, y compris les objets archéologiques, de conservation et architecturaux, et les documents historiques de toutes sortes, le Secrétaire doit étudier et faire rapport sur la pertinence et la faisabilité des alternatives pour contrôler trafic illicite interétatique et international d'antiquités.

(b) Consultation.-Dans la conduite de l'étude décrite au paragraphe (a), le secrétaire consultera le Conseil et les autres agences fédérales qui mènent, font mener ou autorisent des études ou des fouilles archéologiques ou qui ont des responsabilités pour d'autres types d'antiquités. et avec les agents de préservation historique de l'État, les organisations archéologiques, architecturales, historiques, de conservation et de conservation, les tribus indiennes, les organisations hawaïennes autochtones et d'autres organisations amérindiennes, organisations internationales et autres personnes intéressées.

(c) Rapport.-Au plus tard 18 mois après la date de promulgation de cette section, le Secrétaire soumet au Congrès un rapport détaillant les conclusions et les recommandations du Secrétaire de l'étude décrite dans la sous-section (a).

(d) Autorisation.-Il n'est pas autorisé d'affecter plus de 500 000 $ à l'étude décrite au paragraphe (a), ces sommes devant rester disponibles jusqu'à ce qu'elles soient dépensées.

Article 201 (16 U.S.C. 470i)

(a) Il est établi en tant qu'agence indépendante du Gouvernement des États-Unis un Conseil consultatif sur la préservation historique qui sera composé des membres suivants :

(1) un Président nommé par le Président choisi parmi le grand public

(2) le ministre de l'Intérieur

(3) l'architecte du Capitole

(4) le secrétaire à l'Agriculture et les chefs de quatre autres agences des États-Unis (autres que le ministère de l'Intérieur), dont les activités affectent la préservation historique, nommés par le président

(5) un Gouverneur nommé par le Président

(6) un maire nommé par le président

(7) le président de la Conférence nationale des agents de préservation historique de l'État

(8) le président du National Trust for Historic Preservation

(9) quatre experts dans le domaine de la préservation historique nommés par le président des disciplines de l'architecture, de l'histoire, de l'archéologie et d'autres disciplines appropriées

(10) trois membres ordinaires du grand public, nommés par le président et

(11) un membre d'une tribu indienne ou d'une organisation autochtone hawaïenne qui représente les intérêts de la tribu ou de l'organisation dont il est membre, nommé par le président.

(b) Chaque membre du Conseil spécifié aux paragraphes (2) à (8) (autre que (5) et (6)) peut désigner un autre agent de son département, agence ou organisation pour siéger au Conseil à sa place, sauf que, dans le cas des paragraphes (2) et (4), aucun agent autre qu'un secrétaire adjoint ou un agent ayant des responsabilités importantes à l'échelle du ministère ou de l'organisme ne peut être ainsi désigné.

(c) Chaque membre du Conseil nommé en vertu du paragraphe (1), et en vertu des paragraphes (9) et (10) du paragraphe (a) a un mandat de quatre ans à compter de l'expiration du mandat de son prédécesseur, sauf que les premiers membres nommés en vertu de ce paragraphe ont un mandat d'un à quatre ans, tel que désigné par le président au moment de la nomination, de manière à garantir que les mandats de deux d'entre eux au plus expirent au cours d'une même année. Les membres nommés en vertu des paragraphes (5) et (6) exercent leurs fonctions pendant la durée de leur mandat élu, mais n'excédant pas quatre ans. Un membre nommé dont le mandat a expiré exerce ses fonctions jusqu'à ce que son successeur ait été nommé.

(d) Une vacance au sein du Conseil n'affectera pas ses pouvoirs, mais sera comblée au plus tard soixante jours après le début de cette vacance, de la même manière que la nomination initiale (et pour le reste des mandats non expirés). Les membres du Conseil consultatif sur la préservation historique nommés par le président en vertu de la présente loi en vigueur la veille de la promulgation des modifications de la Loi sur la préservation historique nationale de 1980 restent en fonction jusqu'à ce que tous les membres du Conseil, comme spécifié dans le présent article , ont été nommés. Les membres nommés pour la première fois en vertu du présent article sont nommés au plus tard cent quatre-vingts jours après la promulgation des modifications de la National Historic Preservation Act de 1980.

(e) Le président désigne un vice-président parmi les membres nommés en vertu des paragraphes (5), (6), (9) ou (10). Le Vice-Président peut remplacer le Président en cas d'absence ou d'empêchement du Président ou en cas de vacance du poste.

(f) Neuf membres du Conseil constituent le quorum.

Article 202 (16 USC 470j)

(1) conseiller le président et le Congrès sur les questions relatives à la préservation historique, recommander des mesures pour coordonner les activités des agences fédérales, étatiques et locales et des institutions privées et des individus liés à la préservation historique et donner des conseils sur la diffusion des informations relatives à ces activités

(2) encourager, en coopération avec le National Trust for Historic Preservation et les agences privées appropriées, l'intérêt public et la participation à la préservation historique

(3) recommander la conduite d'études dans des domaines tels que l'adéquation des lois et règlements législatifs et administratifs relatifs aux activités de préservation historique des gouvernements nationaux et locaux et les effets des politiques fiscales à tous les niveaux de gouvernement sur la préservation historique

(4) donner des conseils sur les lignes directrices pour l'assistance de l'État et des gouvernements locaux dans la rédaction de la législation relative à la préservation historique

(5) encourager, en coopération avec les agences et institutions publiques et privées appropriées, la formation et l'éducation dans le domaine de la préservation historique

(6) examiner les politiques et programmes des agences fédérales et recommander à ces agences des méthodes pour améliorer l'efficacité, la coordination et la cohérence de ces politiques et programmes avec les politiques et programmes mis en œuvre en vertu de la présente loi et,

(7) informer et éduquer les agences fédérales, les gouvernements étatiques et locaux, les tribus indiennes, les autres nations et les organisations internationales et les groupes privés et les individus quant aux activités autorisées du Conseil.

(b) Le Conseil soumet chaque année un rapport complet de ses activités et les résultats de ses études au Président et au Congrès et soumet de temps à autre les rapports supplémentaires et spéciaux qu'il juge opportuns. Chaque rapport propose les actes législatifs et autres mesures qui, de l'avis du Conseil, sont nécessaires et appropriés pour mener à bien ses

recommandations et fournira au Conseil une évaluation des problèmes actuels et émergents dans le domaine de la préservation historique et une évaluation de l'efficacité des programmes des agences fédérales, des gouvernements étatiques et locaux, et du secteur privé dans la réalisation des objectifs de la présente loi.

Article 203 (16 U.S.C. 470k)

Le Conseil est autorisé à obtenir directement de tout département, bureau, agence, conseil, commission, bureau, établissement indépendant ou instrument de la branche exécutive du gouvernement fédéral des informations, des suggestions, des estimations et des statistiques aux fins du présent titre et de chacun de ces ministère ou organisme est autorisé à fournir ces informations, suggestions, estimations et statistiques dans la mesure permise par la loi et dans la limite des fonds disponibles.

Article 204 (16 U.S.C. 470l)

Les membres du Conseil spécifiés aux paragraphes (2), (3) et (4) de l'article 201 (a) siègent sans rémunération supplémentaire. Les autres membres du Conseil reçoivent 100 $ par jour lorsqu'ils sont engagés dans l'exercice des fonctions du Conseil. Tous les membres du Conseil reçoivent le remboursement des frais de voyage et de séjour qu'ils ont engagés dans l'exercice des fonctions du Conseil.

Article 205 (16 U.S.C. 470m)

(a) Il y aura un directeur exécutif du Conseil qui sera nommé dans le service compétitif par le Président avec l'assentiment du Conseil. Le directeur exécutif relève directement du Conseil et exerce les fonctions et devoirs que le Conseil peut prescrire.

(b) Le Conseil aura un avocat général, qui sera nommé par le directeur exécutif. L'avocat général relève directement du directeur exécutif et sert de conseiller juridique du Conseil. Le directeur exécutif nomme les autres avocats qui peuvent être nécessaires pour assister l'avocat général, représente le Conseil devant les tribunaux chaque fois que cela est approprié, y compris l'exécution des accords avec les agences fédérales auxquelles le Conseil est partie, aide le ministère de la Justice à traiter les litiges concernant le Conseil devant les tribunaux et s'acquitter de toutes autres obligations et fonctions légales que le directeur exécutif et le Conseil peuvent ordonner.

(c) Le directeur exécutif du Conseil peut nommer et fixer la rémunération des officiers et employés du service compétitif qui sont nécessaires pour exercer les fonctions du Conseil à des taux ne dépassant pas ceux actuellement ou ultérieurement prescrits pour le taux le plus élevé pour le grade 15 de l'annexe générale en vertu de l'article 5332 du titre 5, Code des États-Unis : à condition, toutefois, que le directeur exécutif, avec l'assentiment du président, peut nommer et fixer la rémunération d'au plus cinq employés dans le service concurrentiel aux taux ne doit pas dépasser celui actuellement ou par la suite prescrit pour le taux le plus élevé du grade 17 de l'annexe générale en vertu de l'article 5332 du titre 5, United States Code.

(d) Le directeur exécutif a le pouvoir de nommer et de fixer la rémunération du personnel supplémentaire qui peut être nécessaire pour exercer ses fonctions, sans tenir compte des dispositions des lois sur la fonction publique et de la loi sur la classification de 1949.

(e) Le Directeur exécutif du Conseil est autorisé à se procurer des services d'experts et de consultants conformément aux dispositions de l'article 3109 du titre 5, United States Code.

(f) Les services financiers et administratifs (y compris ceux liés à la budgétisation, la comptabilité, les rapports financiers, le personnel et les achats) sont fournis au Conseil par le ministère de l'Intérieur, pour lesquels les paiements doivent être effectués à l'avance, ou par remboursement, à partir de fonds du Conseil pour les montants dont peuvent convenir le Président du Conseil et le Secrétaire de l'Intérieur À condition, Que les règlements du Département de l'Intérieur pour le recouvrement des dettes du personnel résultant de paiements erronés (5 USC 46e) s'appliquera à la perception des paiements erronés effectués à ou au nom d'un employé du Conseil, et les règlements dudit Secrétaire pour le contrôle administratif des fonds (31 USC 665 (g)) s'appliqueront aux crédits du Conseil : Et à condition en outre, Que le Conseil n'est pas tenu de prescrire de tels règlements.

(g) Les membres du Conseil spécifiés aux paragraphes (2) à (4) de l'article 201(a) fourniront au Conseil, avec ou sans remboursement comme convenu par le Président et les membres, les fonds, le personnel , les installations et les services sous leur juridiction et leur contrôle qui peuvent être nécessaires au Conseil pour s'acquitter de ses fonctions, dans la mesure où ces fonds, personnel, installations et services sont demandés par le Conseil et sont par ailleurs disponibles à cette fin. Dans la mesure des crédits disponibles, le Conseil peut obtenir, par achat, location, donation ou autrement, les biens, installations et services supplémentaires nécessaires à l'exercice de ses fonctions et peut également recevoir des dons d'argent à cette fin, et le directeur exécutif est autorisé, à sa discrétion, à accepter, détenir, utiliser, dépenser et administrer les mêmes aux fins de la présente loi.

Article 206 (16 U.S.C. 470n)

(a) La participation des États-Unis en tant que membre du Centre international pour l'étude de la préservation et de la restauration des biens culturels est autorisée par la présente.

(b) Le Conseil recommandera au Secrétaire d'État, après consultation de la Smithsonian Institution et d'autres organisations publiques et privées concernées par les problèmes techniques de conservation, les membres de la délégation officielle qui participeront aux activités du Centre au nom de des États-Unis. Le secrétaire d'État nomme les membres de la délégation officielle parmi les personnes qui lui sont recommandées par le Conseil.

(c) Aux fins de la présente section, un montant égal à la contribution des États-Unis au Centre pour les exercices fiscaux 1979, 1980, 1981 et 1982 est autorisé : à condition qu'aucune affectation ne soit autorisée et qu'aucun paiement seront versés au Centre au-delà de 25 pour cent de l'évaluation annuelle totale de cette organisation. L'autorisation de paiement de cette cotisation débutera au cours de l'exercice 1981, mais comprendra les coûts antérieurs.

Article 207 (16 U.S.C. 470o)

Une grande partie du personnel, des biens, des dossiers et des soldes non dépensés des crédits, allocations et autres fonds employés, détenus, utilisés, programmés ou disponibles ou devant être mis à disposition par le ministère de l'Intérieur dans le cadre des fonctions du Conseil , comme le déterminera le directeur du Bureau de la gestion et du budget, sera transféré du ministère au Conseil dans les 60 jours suivant la date d'entrée en vigueur de la présente loi.

Article 208 (16 U.S.C. 470p)

Tout employé du service compétitif des États-Unis transféré au Conseil en vertu des dispositions de la présente section conservera tous les droits, avantages et privilèges s'y rapportant détenus avant ce transfert.

Article 209 (16 U.S.C. 470q)

Le Conseil est exempté des dispositions de la Loi sur le Comité consultatif fédéral (86 Stat. 770), et les dispositions de la Loi sur la procédure administrative (80 Stat. 381) régissent le fonctionnement du Conseil.

Article 210 (16 U.S.C. 470r)

Aucun agent ou organisme des États-Unis n'aura le pouvoir d'exiger du Conseil qu'il soumette ses recommandations législatives, son témoignage ou ses commentaires sur la législation à un agent ou un organisme des États-Unis pour approbation, commentaires ou examen, avant la soumission. de telles recommandations, témoignages ou commentaires au Congrès. Dans les cas où le Conseil cherche volontairement à obtenir les commentaires ou l'examen de tout fonctionnaire ou organisme des États-Unis, le Conseil doit inclure une description de ces actions dans ses recommandations législatives, témoignages ou commentaires sur la législation qu'il transmet au Congrès. .

Article 211 (16 U.S.C. 470)

Le Conseil est autorisé à promulguer les règles et règlements qu'il juge nécessaires pour régir l'application de l'article 106 de la présente loi dans son intégralité. Le Conseil doit, par règlement, établir les procédures qui peuvent être nécessaires pour prévoir la participation des gouvernements locaux aux procédures et autres mesures prises par le Conseil à l'égard des entreprises visées à l'article 106 qui touchent ces gouvernements locaux.

Article 212 (16 U.S.C. 470t)

(a) Le Conseil soumet son budget chaque année en tant qu'agence apparentée du ministère de l'Intérieur. Pour exécuter les dispositions du présent titre, il est autorisé d'affecter au plus 2 500 000 $ pour chacun des exercices financiers 1985 à 1989. Il est autorisé d'être affecté aux fins du présent titre jusqu'à concurrence de 5 000 000 $ pour chacun des exercices financiers 1993 à 1996.

(b) Chaque fois que le Conseil soumet une estimation ou une demande de budget au Président ou au Bureau de la gestion et du budget, il transmet simultanément des copies de cette estimation ou de cette demande aux commissions des crédits de la Chambre et du Sénat et à la Commission de la Chambre sur l'intérieur et les affaires insulaires et le comité sénatorial de l'énergie et des ressources naturelles.

Article 213 (16 U.S.C. 470u)

Pour aider le conseil à s'acquitter de ses responsabilités en vertu de la présente loi, le secrétaire, à la demande du président, doit fournir un rapport au conseil détaillant l'importance de toute propriété historique, décrivant les effets de toute entreprise proposée sur la propriété touchée, et recommandant mesures pour éviter, minimiser ou atténuer les effets négatifs.

Article 214 (16 U.S.C. 470v)

Le Conseil, avec l'assentiment du secrétaire, promulgue des règlements ou des lignes directrices, selon le cas, en vertu desquels les programmes ou entreprises fédéraux peuvent être exemptés de tout ou partie des exigences de la présente loi lorsqu'une telle exemption est jugée conforme aux objectifs de la présente loi, en tenant compte de l'ampleur de l'entreprise ou du programme exempté et de la probabilité de dégradation des propriétés historiques.

Article 301 (16 U.S.C. 470w)

Tel qu'utilisé dans la présente loi, le terme

(1) "Agence" désigne l'agence telle que ce terme est défini dans la section 551 du titre 5, United States Code.

(2) « État » désigne tout État des États-Unis, le district de Columbia, le Commonwealth de Porto Rico, Guam, les îles Vierges, les Samoa américaines, le Commonwealth des îles Mariannes du Nord et le territoire sous tutelle des îles du Pacifique, le la République des Îles Marshall, les États fédérés de Micronésie et, à la résiliation de l'Accord de tutelle pour le Territoire sous tutelle des îles du Pacifique, la République des Palaos.

(3) « Gouvernement local » désigne une ville, un comté, une paroisse, un canton, une municipalité ou un arrondissement, ou toute autre subdivision politique à vocation générale d'un État.

(4) « tribu indienne » ou « tribu » désigne une tribu, une bande, une nation ou tout autre groupe ou communauté organisé, y compris un village autochtone, une société régionale ou une société villageoise, tels que ces termes sont définis à l'article 3 de la loi sur le règlement des revendications autochtones de l'Alaska.

(43 U.S.C. 1602), qui est reconnu comme éligible aux programmes et services spéciaux fournis par les États-Unis aux Indiens en raison de leur statut d'Indien.

(5) « bien historique » ou « ressource historique » désigne tout quartier, site, bâtiment, structure ou objet préhistorique ou historique inclus ou pouvant être inclus dans le registre national, y compris les artefacts, les enregistrements et les vestiges matériels liés à une telle propriété ou ressource .

(6) "Registre national" ou "Registre" désigne le Registre national des lieux historiques établi en vertu de l'article 101.

(7) « Entreprise » désigne un projet, une activité ou un programme financé en tout ou en partie sous la juridiction directe ou indirecte d'une agence fédérale, y compris :

(A) ceux effectués par ou pour le compte de l'agence

(B) ceux réalisés avec l'aide financière fédérale

(C) ceux nécessitant un permis, une licence ou une approbation fédérale et

(D) ceux soumis à une réglementation étatique ou locale administrée en vertu d'une délégation ou d'une approbation par une agence fédérale.

(8) La "préservation" ou la "préservation historique" comprend l'identification, l'évaluation, l'enregistrement, la documentation, la conservation, l'acquisition, la protection, la gestion, la réhabilitation, la restauration, la stabilisation, l'entretien, la recherche, l'interprétation, la conservation et l'éducation et la formation concernant les activités susmentionnées ou toute combinaison de les activités précédentes.

(9) « parc culturel » désigne une zone définissable qui se distingue par des ressources historiques et des terres liées à ces ressources et qui constitue une ressource d'interprétation, d'éducation et de loisirs pour le grand public.

(10) "District de conservation historique" désigne une zone qui contient-

(B) les bâtiments ayant des caractéristiques architecturales similaires ou connexes,

(C) la cohésion culturelle, ou

(D) toute combinaison de ce qui précède.

(11) "Secrétaire" désigne le Secrétaire de l'Intérieur agissant par l'intermédiaire du Directeur du National Park Service, sauf indication contraire.

(12) "Conseil d'examen de la préservation historique de l'État" désigne un conseil, un conseil, une commission ou un autre organe collégial similaire établi conformément à l'article 101 (b) (1) (B) -

(A) dont les membres sont nommés par le responsable de la préservation historique de l'État (sauf disposition contraire de la loi de l'État),

(B) dont la majorité des membres sont des professionnels qualifiés dans les disciplines suivantes et connexes : histoire, archéologie préhistorique et historique, histoire de l'architecture, architecture, folklore, anthropologie culturelle, conservation, conservation et architecture de paysage et

(C) qui a le pouvoir de-

(i) examiner les candidatures au Registre national et les appels de candidatures

(ii) examiner la documentation appropriée soumise en collaboration avec le Fonds de préservation historique

(iii) fournir des conseils et des orientations générales au responsable de la préservation historique de l'État, et

(iv) s'acquitter de toute autre tâche appropriée.

(13) "Commission d'examen de la préservation historique" désigne un conseil, un conseil, une commission ou un autre organe collégial similaire établi par la législation nationale ou locale conformément à la section 101 (c) (1) (B), et dont les membres sont nommés , sauf disposition contraire de la législation nationale ou locale, par le principal élu de la juridiction concernée parmi :

(A) des professionnels des disciplines de l'architecture, de l'histoire, de l'histoire de l'architecture, de la planification, de l'archéologie préhistorique et historique, du folklore, de l'anthropologie culturelle, de la conservation, de la conservation et de l'architecture paysagère ou des disciplines connexes, dans la mesure où ces professionnels sont disponibles dans la communauté concernée, et

(B) toute autre personne qui a démontré un intérêt particulier, une expérience ou des connaissances en histoire, en architecture ou dans des disciplines connexes et qui fourniront une commission adéquate et qualifiée.

(A) toutes les terres à l'intérieur des limites extérieures de toute réserve indienne et

(B) toutes les communautés indiennes dépendantes.

(15) « Gouvernement local certifié » désigne un gouvernement local dont le programme de préservation historique local a été certifié conformément à la section 101(c).

(16) « Conseil » désigne le Conseil consultatif sur la préservation historique établi par l'article 201.

(17) « Autochtone hawaïen » désigne tout individu descendant du peuple aborigène qui, avant 1778, occupait et exerçait sa souveraineté dans la zone qui constitue maintenant l'État d'Hawaï.

(18) "Organisation autochtone hawaïenne" désigne toute organisation qui-

(A) sert et représente les intérêts des Hawaïens autochtones

(B) a pour objectif principal et déclaré la fourniture de services aux Hawaïens autochtones et

(C) a démontré une expertise dans les aspects de la préservation historique qui sont culturellement importants pour les Hawaïens autochtones.

Le terme comprend, sans s'y limiter, le Bureau des affaires hawaïennes de l'État d'Hawaï et Hui Malama I Na Kapuna O Hawai'i Nei, une organisation constituée en vertu des lois de l'État d'Hawaï.

Article 302 (16 U.S.C. 470w-1)

Le cas échéant, chaque agence fédérale est autorisée à dépenser les fonds affectés à ses programmes autorisés aux fins d'activités menées en vertu de la présente loi, sauf dans la mesure où la législation sur les crédits en dispose expressément autrement.

Article 303 (16 U.S.C. 470w-2)

(a) Le secrétaire est autorisé à accepter des dons et legs d'argent et de biens personnels aux fins de la présente loi et doit les détenir, les utiliser, les dépenser et les administrer à ces fins.

(b) Le secrétaire est autorisé à accepter des cadeaux ou des donations d'un montant inférieur aux intérêts en fief dans tout bien historique lorsque l'acceptation de tels intérêts facilitera la conservation ou la préservation de ces biens. Rien dans le présent article ou dans aucune disposition de la présente loi ne doit être interprété comme affectant ou portant atteinte à toute autre autorité du secrétaire en vertu d'une autre disposition de la loi d'accepter ou d'acquérir une propriété à des fins de conservation ou de préservation ou à toute autre fin.

Article 304 (16 U.S.C. 4702-3)

(a) Pouvoir de refuser la divulgation.-Le chef d'une agence fédérale ou un autre fonctionnaire public recevant une aide financière en vertu de la présente loi, après consultation avec le secrétaire, doit refuser de divulguer au public, les informations sur l'emplacement, le caractère, ou propriété d'une ressource historique si le secrétaire et l'agence déterminent que la divulgation peut-

(1) causer une atteinte importante à la vie privée

(2) risquer de nuire à la ressource historique ou

(3) entraver l'utilisation d'un site religieux traditionnel par les pratiquants.

(b) Détermination de l'accès.-Lorsque le chef d'une agence fédérale ou un autre agent public a déterminé que des informations devraient être cachées au public conformément à la sous-section (a), le secrétaire, en consultation avec le chef ou l'agent de l'agence fédérale, déterminera qui peut avoir accès à l'information aux fins de l'exécution de la présente loi.

(c) Consultation avec le Conseil.-Lorsque les informations en question ont été développées dans le cadre de la conformité d'un organisme avec l'article 106 ou 110 (f), le secrétaire doit consulter le Conseil pour prendre des décisions en vertu des paragraphes (a) et (b) ).

Article 305 (16 U.S.C. 470w-4)

Dans toute action civile intentée devant un tribunal de district des États-Unis par toute personne intéressée pour faire appliquer les dispositions de la présente loi, si cette personne l'emporte substantiellement dans une telle action, le tribunal peut accorder des honoraires d'avocat, des honoraires de témoin expert et d'autres frais de participation à telle action, que le tribunal juge raisonnable.

Article 306 (16 U.S.C. 470w-5)

(a) Afin de fournir un centre national pour commémorer et encourager les arts du bâtiment et pour préserver et entretenir un bâtiment d'importance nationale qui illustre les grandes réalisations des arts du bâtiment aux États-Unis, le secrétaire et l'administrateur de la General Services Administration sont autorisés et dirigés à conclure un accord de coopération avec le Committee for a National Museum of the Building Arts, Incorporated, une société à but non lucratif organisée et existant en vertu des lois du District de Columbia, ou son successeur, pour l'exploitation d'un Musée national pour les arts du bâtiment dans le bâtiment fédéral situé dans le bloc délimité par Fourth Street, Fifth Street, F Street et G Street, Northwest à Washington, District de Columbia. Ce musée doit-

(1) collecter et diffuser des informations concernant les arts de la construction, y compris la création d'un centre national de référence pour les documents actuels et historiques, les publications et les recherches relatives aux arts de la construction

(2) favoriser des programmes éducatifs liés à l'histoire, la pratique et la contribution à la société des arts du bâtiment, y compris la promotion d'approches éducatives imaginatives pour améliorer la compréhension et l'appréciation de toutes les facettes des arts du bâtiment

(3) afficher publiquement des expositions temporaires et permanentes illustrant, interprétant et démontrant les arts du bâtiment

(4) parrainer ou mener des recherches et des études sur l'histoire des arts du bâtiment et leur rôle dans le façonnement de notre civilisation et

(5) encourager les contributions aux arts du bâtiment.

(b) L'accord de coopération visé au paragraphe (a) comprend des dispositions qui :

(1) mettre le site à la disposition du comité visé au paragraphe (a) sans frais

(2) fournir, sous réserve des crédits disponibles, les services d'entretien, de sécurité, d'information, de conciergerie et autres qui peuvent être nécessaires pour assurer la préservation et l'exploitation du site et

(3) prescrire des modalités et des conditions raisonnables selon lesquelles le comité peut s'acquitter de ses responsabilités en vertu de la présente loi.

(c) Le secrétaire est autorisé et chargé de fournir des subventions de contrepartie au comité visé au paragraphe (a) pour ses programmes liés à la préservation historique. Le comité doit égaler ces subventions d'une manière et avec des fonds et des services jugés satisfaisants par le secrétaire, sauf qu'un maximum de 500 000 $ peut être fourni au comité au cours d'un même exercice.

(d) La rénovation du site sera effectuée par l'Administrateur avec l'avis du Secrétaire. Cette rénovation doit, dans la mesure du possible,

(1) être commencé immédiatement,

(2) préserver, améliorer et restaurer le caractère architectural distinctif et historiquement authentique du site conformément aux besoins d'un musée national des arts de la construction et à d'autres usages compatibles, et

(3) conserver la disponibilité de la cour centrale de l'immeuble, ou de parties de celle-ci, pour des activités publiques appropriées.

(e) Le comité soumet un rapport annuel au secrétaire et à l'administrateur concernant ses activités en vertu du présent article et fournit au secrétaire et à l'administrateur toute autre information que le secrétaire peut, de temps à autre, juger nécessaire ou souhaitable.

(f) Aux fins de la présente section, le terme « arts du bâtiment » comprend, sans s'y limiter, tous les aspects pratiques et scientifiques de l'architecture préhistorique, historique et contemporaine, de l'archéologie, de la construction, de la technologie et des compétences du bâtiment, de l'architecture paysagère, de la préservation et préservation,

bâtiment et construction, ingénierie, conception et rénovation urbaine et communautaire, planification urbaine et régionale, et professions, compétences, métiers et artisanat connexes.

Article 307 (16 U.S.C. 470w-6)

(a) Au moins trente jours avant la publication au Federal Register de tout projet de règlement requis par la présente loi, le secrétaire transmet une copie du règlement à la commission de l'intérieur et des affaires insulaires de la Chambre des représentants et à la commission de l'énergie et Ressources naturelles du Sénat. Le secrétaire doit également transmettre à ces comités une copie de tout règlement final avant sa publication dans le Federal Register. Sauf dans les cas prévus au paragraphe (b) de la présente section, aucun règlement final du secrétaire ne prendra effet avant l'expiration d'un délai de trente jours calendaires après sa publication dans le Federal Register pendant lequel l'une ou les deux chambres du Congrès siègent.

(b) En cas d'urgence, un règlement final du Secrétaire peut entrer en vigueur sans tenir compte de la dernière phrase du paragraphe (a) si le Secrétaire a notifié par écrit le Comité de l'intérieur et des affaires insulaires de la Chambre des représentants des États-Unis et le Comité de l'énergie et des ressources naturelles du Sénat des États-Unis énonçant les raisons pour lesquelles il est nécessaire de rendre le règlement effectif avant l'expiration de la période de trente jours.

(c) Sauf dans les cas prévus au paragraphe (b), le règlement n'entrera pas en vigueur si, dans les quatre-vingt-dix jours civils suivant la session continue du Congrès après la date de promulgation, les deux Chambres du Congrès adoptent une résolution concurrente, la question après la clause de résolution dont le texte est le suivant : « Que le Congrès désapprouve le règlement promulgué par le Secrétaire traitant de la question de _______, lequel règlement a été transmis au Congrès le _______ », les espaces blancs y étant remplis de manière appropriée.

(d) Si à la fin des soixante jours civils de session continue du Congrès après la date de promulgation d'un règlement, aucun comité de l'une ou l'autre Chambre du Congrès n'a fait rapport ou n'a été déchargé de l'examen d'une résolution concurrente désapprouvant le règlement, et ni Chambre a adopté une telle résolution, le règlement peut entrer en vigueur immédiatement. Si, dans ces soixante jours civils, un tel comité a fait rapport ou a été démis de ses fonctions d'examen ultérieur d'une telle résolution, le règlement peut entrer en vigueur au plus tôt quatre-vingt-dix jours civils de session continue du Congrès après sa promulgation, à moins qu'il ne soit désapprouvé comme prévu.

(e) Aux fins du présent article-

(1) la continuité de la session n'est rompue que par un ajournement sine die et

(2) les jours où l'une ou l'autre Chambre n'est pas en session en raison d'un ajournement de plus de trois jours à un jour certain sont exclus du calcul des soixante et quatre-vingt-dix jours civils de session continue du Congrès.

(f) L'inaction du Congrès ou le rejet d'une résolution de désapprobation ne sera pas considéré comme une expression d'approbation d'un tel règlement.

Le Congrès constate et déclare que, compte tenu de la complexité des problèmes techniques rencontrés dans la préservation des biens historiques et du manque de distribution adéquate d'informations techniques pour préserver ces biens, une initiative nationale visant à coordonner et promouvoir la recherche, diffuser des informations et dispenser une formation sur les compétences de préservation et les technologies seraient bénéfiques.

Aux fins de ce titre-

(1) Le terme « Conseil » désigne le Conseil national de la technologie et de la formation en matière de préservation établi conformément à l'article 404.

(2) Le terme « Centre » désigne le Centre national de technologie et de formation en matière de préservation établi conformément à l'article 403.

(3) Le terme « secrétaire » désigne le ministre de l'Intérieur.

(a) Création.-Il est créé au sein du ministère de l'Intérieur un Centre national de technologie et de formation en matière de préservation. Le Centre sera situé à la Northwestern State University of Louisiana à Nachitoches, Louisiane.

(b) Objectifs.-Les objectifs du Centre sont de-

(1) développer et diffuser des compétences et des technologies de préservation et de conservation pour l'identification, l'évaluation, la conservation et l'interprétation des ressources préhistoriques et historiques

(2) développer et faciliter la formation des professionnels de la préservation des ressources fédérales, étatiques et locales, des gestionnaires de ressources culturelles, du personnel d'entretien et d'autres personnes travaillant dans le domaine de la préservation

(3) prendre des mesures pour appliquer les avantages de la technologie de préservation des recherches en cours menées par d'autres agences et institutions

(4) faciliter le transfert de technologie de préservation entre les agences fédérales, les gouvernements étatiques et locaux, les universités, les organisations internationales et le secteur privé et

(5) coopérer avec les organisations internationales concernées, y compris, mais sans s'y limiter, le Conseil international des monuments et des sites, le Centre international pour l'étude de la préservation et de la restauration des biens culturels et le Conseil international des musées.

(c) Programmes.-Ces objectifs doivent être réalisés par le biais de la recherche, de la formation professionnelle, de l'assistance technique et des programmes de sensibilisation du public, et par le biais d'un programme de subventions établi en vertu de l'article 405.

(d) Directeur exécutif.-Le Centre sera dirigé par un directeur exécutif ayant une expertise démontrée dans la préservation historique, nommé par le secrétaire avec l'avis du conseil d'administration.

(e) Assistance du secrétaire.-Le secrétaire fournira au Centre une assistance pour l'obtention du personnel, de l'équipement et des installations dont le Centre pourrait avoir besoin pour mener à bien ses activités.

(a) Établissement.-Il est établi un Conseil de la technologie et de la formation en matière de préservation.

(1) fournir un leadership, des conseils stratégiques et une surveillance professionnelle au Centre

(2) conseiller le Secrétaire sur les priorités et la répartition des subventions entre les activités du Centre et

(3) soumettre un rapport annuel au Président et au Congrès.

(c) Membres.-Le Conseil sera composé de-

(1) Le secrétaire ou son représentant

(2) 6 membres nommés par le secrétaire qui représentent les agences fédérales, étatiques et locales appropriées, les commissions nationales et locales de préservation historique, et d'autres organisations publiques et internationales, et

(3) 6 membres nommés par le secrétaire sur la base de qualifications professionnelles exceptionnelles qui représentent des organisations majeures dans les domaines de l'archéologie, de l'architecture, de la conservation, de la conservation, de l'ingénierie, de l'histoire, de la préservation historique, de l'architecture du paysage, de la planification ou de l'éducation à la préservation.

(a) En général.-Le Secrétaire, en consultation avec le Conseil, fournira des subventions de technologie de préservation et de formation aux candidats éligibles ayant une capacité institutionnelle démontrée et un engagement envers les objectifs du Centre, afin d'assurer un système efficace et efficient de la recherche, la diffusion de l'information et la formation professionnelle dans tous les domaines connexes de la préservation historique.

(1) Les subventions accordées en vertu du présent article doivent être attribuées de manière à refléter la diversité des domaines de la préservation historique et doivent être réparties géographiquement.

(2) Aucun bénéficiaire de subvention ne peut recevoir plus de 10 pour cent des subventions allouées en vertu du présent article au cours d'une année.

(3) Le total des coûts administratifs, directs et indirects, facturés pour l'exécution des subventions en vertu du présent article ne peut dépasser 25 pour cent des coûts totaux.

(c) Candidats éligibles.-Les candidats éligibles peuvent inclure des laboratoires fédéraux et non fédéraux, des musées accrédités, des universités, des bureaux d'organisations à but non lucratif, des unités et des unités d'étude de parc en coopération du système des parcs nationaux, des bureaux de préservation historique d'État, des bureaux de préservation tribale. , et les organisations autochtones hawaïennes.

(d) Normes.-Toutes ces subventions seront attribuées conformément aux normes et méthodes professionnelles reconnues, y compris l'examen par les pairs des projets.

(e) Autorisation d'affectations.-Il est autorisé d'affecter à l'exécution de la présente section les sommes qui pourraient être nécessaires.

(a) Acceptation des subventions et des transferts.-Le Centre peut accepter-

(1) subventions et dons de particuliers, de groupes, d'organisations, de sociétés, de fondations et d'autres entités et

(2) transferts de fonds d'autres agences fédérales.

(b) Contrats et accords de coopération.-Sous réserve de crédits, le Centre peut conclure des contrats et des accords de coopération avec les gouvernements fédéral, étatiques, locaux et tribaux, les organisations autochtones hawaïennes, les établissements d'enseignement et d'autres entités publiques pour s'acquitter des responsabilités du Centre. sous ce titre.

(c) Autorisation d'affectations. - L'affectation des sommes nécessaires à l'établissement, au fonctionnement et à l'entretien du Centre est autorisée. Les fonds destinés au Centre s'ajouteront aux programmes, centres et bureaux existants du National Park Service.

Afin d'améliorer l'utilisation des ressources existantes du National Park Service, le Secrétaire utilisera pleinement et développera davantage les centres de préservation (y compris la conservation) et les bureaux régionaux du National Park Service. Le Secrétaire améliore la coordination de ces centres et bureaux au sein du Service des parcs nationaux et, le cas échéant, coordonne leurs activités avec le Centre et avec les autres parties appropriées.

National Historic Preservation Act Amendments of 1980, Public Law 96-515, 12 décembre 1980, 94 Stat. 3000

Cette annexe contient des dispositions législatives connexes adoptées dans les modifications de la National Historic Preservation Act de 1980, mais qui ne font pas partie de la National Historic Preservation Act.

Nonobstant l'article 7(a) de la loi du 27 juin 1960 (16 U.S.C. 469c), ou toute autre disposition de loi contraire-

(1) l'identification, les levés et l'évaluation effectués en ce qui concerne les propriétés historiques dans les zones du projet peuvent être traités aux fins de toute loi ou règle de droit comme des coûts de planification du projet et non comme des coûts d'atténuation

(2) des coûts raisonnables pour l'identification, les levés, l'évaluation et la récupération de données effectués à l'égard des propriétés historiques dans les zones du projet peuvent être facturés aux titulaires de licence et titulaires de permis fédéraux comme condition à la délivrance d'une telle licence ou permis et

(3) Les agences fédérales, avec l'assentiment du Secrétaire et après notification de la Commission de l'intérieur et des affaires insulaires de la Chambre des représentants des États-Unis et de la Commission de l'énergie et des ressources naturelles du Sénat des États-Unis, sont autorisées à renoncer, en cas appropriés, la limitation de 1 pour cent prévue à l'article 7(a) de cette loi.

Article 401 (16 U.S.C. 470a-1)

(a) Le ministre de l'Intérieur dirige et coordonne la participation des États-Unis à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, approuvée par le Sénat le 26 octobre 1973, en coopération avec le secrétaire d'État, la Smithsonian Institution , et le Conseil consultatif sur la préservation historique. Dans la mesure du possible, les dépenses engagées pour mener à bien des activités en coopération avec d'autres nations et organisations internationales seront payées dans la monnaie excédentaire du pays ou de la région où les dépenses sont engagées, à la disposition des États-Unis.

(b) Le Secrétaire de l'intérieur proposera périodiquement des biens qu'il juge d'importance internationale pour le Comité du patrimoine mondial au nom des États-Unis. Aucun bien ne peut être ainsi proposé pour inscription s'il n'a pas été préalablement déterminé comme étant d'importance nationale. Chaque proposition d'inscription doit inclure la preuve des protections juridiques qui peuvent être nécessaires pour assurer la préservation du bien et de son environnement (y compris les clauses restrictives, les servitudes ou d'autres formes de protection). Avant de procéder à une telle nomination, le Secrétaire en informera la Commission de l'intérieur et des affaires insulaires de la Chambre des représentants des États-Unis et la Commission de l'énergie et des ressources naturelles du Sénat des États-Unis.

Annexe I, article 401, suite

(c) Aucun bien non fédéral ne peut être proposé par le Secrétaire de l'Intérieur au Comité du patrimoine mondial pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial à moins que le propriétaire du bien n'y consente par écrit.

Article 402 (16 U.S.C. 470a-2)

Avant l'approbation de toute entreprise fédérale en dehors des États-Unis susceptible d'affecter directement et négativement un bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ou sur l'équivalent du Registre national du pays concerné, le chef d'une agence fédérale ayant juridiction directe ou indirecte sur cet engagement tient compte de l'effet de l'engagement sur ce bien afin d'éviter ou d'atténuer tout effet négatif.

Article 502 (note 16 U.S.C. 470a)

Le Secrétaire, en coopération avec l'American Folklife Center de la Bibliothèque du Congrès, doit, dans les deux ans suivant la date de la promulgation de la présente loi, soumettre un rapport au Président et au Congrès sur la préservation et la conservation des éléments immatériels de notre patrimoine culturel. tels que les arts, les compétences, la vie folklorique et les coutumes populaires. Le rapport tient compte, le cas échéant, de l'avis d'autres organisations publiques et privées. Ce rapport doit inclure des recommandations pour des actions législatives et administratives par le gouvernement fédéral afin de préserver, conserver et encourager la continuation des diverses traditions culturelles traditionnelles préhistoriques, historiques, ethniques et folkloriques qui sous-tendent et sont une expression vivante de notre patrimoine américain. .

Article 503 (note 16 U.S.C. 470j)

Le Conseil consultatif sur la préservation historique, en coopération avec le Secrétaire et le Secrétaire au Trésor, soumettra un rapport au Président et au Congrès sur les lois fiscales fédérales relatives à la préservation historique ou affectant de quelque manière que ce soit la préservation historique. Ce rapport comprend des recommandations concernant les modifications à ces lois qui favoriseraient les objectifs de la présente loi. Ce rapport doit être soumis dans un délai d'un an à compter de la date de promulgation de la présente loi.

Article 504 (16 U.S.C. 470h note)

Le secrétaire soumet un rapport directement au président et au Congrès au plus tard le 1er juin 1986, examinant le fonctionnement du Fonds de préservation historique et le programme national de préservation historique depuis l'adoption de la présente loi et recommandant les niveaux de financement appropriés, la période de temps pour la réautorisation des crédits du fonds, et d'autres mesures législatives appropriées à entreprendre à l'expiration de l'autorisation actuelle du fonds.

Section 505 (note 40 U.S.C. 874)

La Pennsylvania Avenue Development Corporation doit examiner le plan de développement pour les parties de la zone de développement qui ne sont pas en cours de développement ou qui ne sont pas engagées pour le développement à compter du

Annexe I, article 505, suite

la date de la promulgation de la présente loi, pour identifier les moyens par lesquels les valeurs historiques de ces parties de la zone de développement peuvent être préservées et améliorées dans toute la mesure du possible. L'examen qui précède ne sera pas limité par les dispositions applicables du plan de développement en vigueur au moment de l'examen et l'examen ne nécessitera aucune action de la part de la Société au cours de l'examen ou pendant son examen par le Congrès. Dans un délai d'un an à compter de la date de la présente loi, la Société doit soumettre aux comités appropriés du Congrès un rapport contenant les conclusions de l'examen requis en vertu de la présente section, ainsi que les recommandations de la Société pour toute mesure législative ou financement nécessaire pour réaliser les objectifs de cette section. Le rapport doit également comprendre une description des activités que la Société se propose d'entreprendre pour réaliser les objectifs du présent article et les implications financières de la réalisation de ces activités.

Article 506 (note 16 U.S.C. 470a)

Le secrétaire entreprendra une étude approfondie et formulera des recommandations pour un système coordonné de parcs culturels et de districts de conservation historiques qui assurent la préservation, l'interprétation, le développement et l'utilisation par les entités publiques et privées des éléments préhistoriques, historiques, architecturaux, culturels et récréatifs. ressources trouvées dans des zones urbaines définissables à travers la nation. L'étude devra proposer des alternatives concernant la gestion et le financement d'un tel système par les entités publiques et privées et par les différents paliers de gouvernement. Le secrétaire soumet un rapport de son étude et de ses recommandations au président et au congrès dans les deux ans suivant la promulgation de la présente loi.

Article 507 (note 16 U.S.C. 470a)

Le secrétaire, en coopération avec le secrétaire au Trésor, l'administrateur de la United States Fire Administration et l'administrateur de la Federal Insurance Administration, soumettra un rapport au président et au Congrès sur les incendies dans des propriétés historiques. Ce rapport comprendra un examen des lois fédérales afin de déterminer toute relation entre ces lois et les incendies criminels ou d'origine "suspecte", et de faire des recommandations concernant les amendements à ces lois si une corrélation s'avérait exister. Ce rapport doit inclure la faisabilité et la nécessité d'établir ou de développer des mesures de protection au niveau fédéral, étatique ou local pour la prévention, la détection et le contrôle des incendies criminels ou des incendies d'"origine suspecte" dans les propriétés historiques. Ce rapport doit également inclure des recommandations concernant le rôle fédéral dans l'assistance aux États et aux gouvernements locaux dans la protection des propriétés historiques contre les dommages causés par le feu. Ce rapport doit être soumis dans les dix-huit mois suivant la date de promulgation de la présente loi.

Le secrétaire de l'Intérieur, en consultation avec le Conseil consultatif, cherchera à s'assurer que les propriétés historiques préservées en vertu de la National Historic Preservation Act reflètent pleinement l'expérience historique de cette nation.

SECONDE. 4023. EXIGENCE D'AUTORISATION SPÉCIFIQUE POUR LES PROJETS EN VERTU DE LA LOI SUR LES SITES HISTORIQUES, LES BÂTIMENTS ET LES ANTIQUITÉS.

L'article 6 de la loi intitulé « Acte visant à assurer la préservation des sites, bâtiments, objets et antiquités américains historiques d'importance nationale et à d'autres fins » (16 U.S.C. 461-467) est modifié comme suit :

SECONDE. 6. EXIGENCE D'AUTORISATION SPÉCIFIQUE POUR LES PROJETS EN VERTU DE LA LOI SUR LES SITES HISTORIQUES, LES BÂTIMENTS ET LES ANTIQUITÉS.

(a) En général. - À l'exception des dispositions de la sous-section (b), nonobstant toute autre disposition de la loi, aucun fonds affecté ou autrement mis à la disposition du secrétaire de l'Intérieur pour exécuter la section 2 (e) ou 2 (f) ne peut être engagé ou dépensé après la date de promulgation du présent article-

(1) à moins que l'affectation de ces fonds n'ait été spécifiquement autorisée par une loi promulguée à compter de la date de promulgation du présent article ou

(2) au-delà du montant prescrit par la loi édictée à compter de cette date.

(b) Disposition d'épargne.-Rien dans cette section n'interdit ou ne limite la dépense ou l'obligation de tout fonds affecté avant le 1er janvier 1993.

(c) Autorisation des crédits.-Sauf comme prévu par la sous-section (a), il est autorisé d'être approprié pour réaliser les objectifs de la présente loi telles sommes que le Congrès peut de temps à autre déterminer.

SECONDE. 4024. MARTIN LUTHER KING, JUNIOR, LIEU HISTORIQUE NATIONAL ET DISTRICT DE CONSERVATION.

(a) Modification des limites.-La sous-section (a) de la première section de la loi intitulée "Loi établissant le lieu historique national Martin Luther King, Junior dans l'État de Géorgie, et à d'autres fins" (Public Law 96-428 94 Stat. 1839), établissant le Martin

Annexe II, SEC. 4024(a), suite

Luther King, Junior, National Historic Site and Preservation District, est modifié par suppression de "NASM/SERO/20, 109-C, et daté de mai 1980" et par l'insertion à la place de "numéro 489/80,013B, et daté de septembre 1992".

(b) Limitation des appropriations.-L'article 6 de la loi publique 96-428 (94 Stat. 1842) est modifié par suppression de ", mais ne doit pas dépasser 1 000 000 $ pour le développement, 100 000 $ pour la planification locale et 3 500 000 $ pour l'acquisition de terres et d'intérêts là-dedans".

SECONDE. 4025. RAPPORT DU SECRÉTARIAT.

(a) Rapport.-Au plus tard un an après la date de promulgation de la présente loi, le Secrétaire de l'Intérieur doit préparer et soumettre au Congrès un rapport sur la manière dont les propriétés sont inscrites ou déterminées comme éligibles à l'inscription sur le Registre national, y compris, mais sans s'y limiter, la pertinence des critères utilisés pour déterminer cette éligibilité et l'effet, le cas échéant, d'une telle inscription ou constatation d'éligibilité.

(b) Préparation.-En préparant le rapport, le Secrétaire doit consulter et considérer les points de vue et les commentaires des autres agences fédérales, ainsi que des individus et des organisations publiques et privées intéressés, et doit inclure les commentaires représentatifs reçus en annexe au rapport.


CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

/s-l64.jpg" />

UAAOSwc9ZctSGL/s-l64.jpg" />

Zcs80f/s-l64.jpg" />

/s-l64.jpg" />

UAAOSwc9ZctSGL/s-l64.jpg" />

Zcs80f/s-l64.jpg" />


CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

Robert E. Pierce est décédé le 9 février 2010. Info. de nécrologie trouvée sur Internet par Rich Noar. 25 octobre 2001
Les informations suivantes ont été trouvées sur le site Web [http://home.kscable.com/ussnassaucve16/] honorant l'USS NASSAU CVE-16. Aucun contact familial

Je [Robert E. Pierce] est né le 30 juin 1919 à Corona, en Californie. J'ai fréquenté des écoles à Corona et Riverside, en Californie. J'ai obtenu un B.S. en économie agricole et un M.S. dans l'éducation.

J'ai rejoint la Marine le 15 juillet 1938. Après le Boot Camp à San Diego, en Californie, j'ai été affecté à l'U.S.S. Idaho (BB42), réaffecté aux U.S.S. Salt Lake City (CA25) en avril 1940 à Pearl Harbor. En septembre 1941, je me suis cassé la cheville et j'ai été transféré à l'hôpital naval américain de Pearl Harbor, et j'y étais le 7 décembre 1941 alors que les Japonais attaquaient. Je suis retourné à Salt Lake City mardi, après l'attaque. En mars 1942, j'ai été transféré à la New Construction School, à Washington, DC. J'ai servi sur le Nassau jusqu'en février 1944, date à laquelle j'ai été nommé Ensign, USN et envoyé pour mettre en service l'U.S.S. Silex (CL97).

À bord du Nassau, mon travail consistait à maintenir le tir et l'alignement des canons de 20 et 40 mm. À l'exception de la pratique, la seule fois où les canons ont été tirés sur l'ennemi était à Attu, en mai 1943.

Je suis resté dans la Marine en tant qu'officier de réserve et plus tard en tant qu'officier de service limité (artillerie). Enfin, j'ai pris ma retraite en tant que lieutenant-commandant de l'USN en 1961 après avoir servi divers navires (Baltimore, Boxer, FireDrake) et stations (Naval Mine Depot Yorktown, Nuclear Weapons, San Dia Base, Naval Magazine, Guam. J'ai participé à 10 batailles à l'Asie-Pacifique sur le Boxer en Corée, au Vietnam et en mer de Chine. J'ai reçu la mention élogieuse de l'unité, tous les rubans et médailles de la Seconde Guerre mondiale, les rubans coréens, les rubans GCM et Vietnam.

D'autres souvenirs de service militaire sont le Boxer de San Diego à Tokyo, juillet 1950 au début de la guerre de Corée, le temps de rechargement tient encore le discours de Sigmon Rhea, président de la Corée à bord du Boxer trois semaines avant l'attaque nord-coréenne le 16 juillet 1950.


Classe de bogue


Le porte-avions d'escorte USS Copahee (CVE 12) de l'US Navy.

Informations techniques

TaperTransporteur d'escorte
Déplacement16620 BRT
Longueur496 pieds
Complément908 hommes
Armement2 canons 5" DP (2x1) 10 20 mm AA (10x1) 24 avions
vitesse maximale18 nœuds
MoteursTurbines à vapeur 1 arbre
Puissance8500 ch
Notes sur la classeCes navires étaient connus sous le nom de classe Bogue dans l'USN et de classe Attacker dans la Royal Navy.

Tous les navires de la classe Bogue

Marine américaine (en savoir plus sur l'US Navy)

10 Escorteurs (18 noms) de la Classe de bogue. 1 d'entre eux a été perdu.


7 avril 1943

Le Président des États-Unis a le plaisir de remettre la MÉDAILLE D'HONNEUR à

PREMIER LIEUTENANT JAMES E. SWETT
RÉSERVE DU CORPS DE LA MARINE DES ÉTATS-UNIS

pour le service tel qu'énoncé dans la CITATION suivante :

Pour sa bravoure et son intrépidité au risque de sa vie au-delà de l'appel du devoir, en tant que chef de division de l'Escadron de combat maritime DEUX VINGT-UN en action contre les forces aériennes japonaises ennemies dans la région des Îles Salomon, le 7 avril 1943. Dans un vol audacieux pour intercepter une vague de 150 avions japonais, le premier lieutenant Swett a lancé sans hésiter sa division de quatre avions en action contre une formation de quinze bombardiers ennemis et au cours de sa plongée a personnellement fait exploser trois avions hostiles dans les airs avec un tir précis et mortel. Bien que séparé de sa division tout en dégageant la forte concentration de tirs anti-aériens, il attaqua hardiment six bombardiers ennemis, engagea les quatre premiers à tour de rôle et, sans aide, les abattit en flammes. Épuisant ses munitions en fermant le cinquième bombardier japonais, il a mené sans relâche son attaque contre une formidable opposition qui a partiellement désactivé son moteur, brisé le pare-brise et s'est tailladé le visage. Malgré cela, il a abattu son avion battu avec une précision habile dans l'eau au large de Tulagi sans autre blessure. La superbe maîtrise de l'aviation et l'esprit combatif tenace qui ont permis au premier lieutenant Swett de détruire huit bombardiers ennemis en un seul vol étaient conformes aux plus hautes traditions du service naval des États-Unis.

James Elms Swett est né à Seattle, Washington, le 15 juin 1920, premier des trois enfants de George Elms Swett, ingénieur électricien et réserviste du Corps des Marines des États-Unis, et de Nellie Emily Burns Swett. Il a grandi à San Mateo, en Californie, où il a fréquenté le lycée de San Mateo et le Collège de San Mateo. Pendant ses études collégiales, Swett a appris à voler grâce au programme de formation des pilotes civils.

Swett s'est enrôlé dans la marine des États-Unis en tant que matelot de 2e classe, le 26 août 1941. Il avait les cheveux bruns et les yeux bleus, mesurait 5 pieds 11 pouces (1,803 mètres) et pesait 154 livres (69,9 kilogrammes). Le matelot Swett a été affecté à la formation au pilotage en tant qu'élève-officier de l'aviation au NAS Corpus Christi, au Texas. Pendant sa formation, Sweet a choisi de servir comme officier du Corps des Marines des États-Unis. À la fin de la formation au pilotage, James Swett a reçu les ailes d'or d'un aviateur naval et a été nommé sous-lieutenant, réserve du Corps des Marines des États-Unis, le 1er avril 1942. Il a ensuite été envoyé au MCAS Quantico à Quantico, en Virginie, pour une formation avancée.

En juillet 1942, le sous-lieutenant Swett a été placé en état d'arrestation pour une période de dix jours pour « plongée et zoom au-dessus de la circulation à moins de 500 pieds (152 mètres), le long de la route américaine 1. Il a ensuite été transféré dans une station aérienne en Floride. .

Swett a ensuite été affecté au Marine Fighting Squadron 221 (VMF-221), Marine Air Group 21 (MAG-21), 1st Marine Air Wing, Fleet Marine Force. En mars 1943, l'escadron est déployé d'Hawaï dans le Pacifique Sud à bord du Bogue-classe transporteur d'escorte USS Nassau (CVE-16), arrivant à Espiritu Santo, Nouvelles Hébrides, fin mars. Le VMF-221 s'est ensuite rendu à Henderson Field, Guadalcanal, dans les îles Salomon.

Chasseurs Grumman F4F Wildcat à Henderson Field, Guadalcanal, 1943.

Le matin du 7 avril 1943, le lieutenant Swett dirigea un vol de quatre avions Wildcats en patrouille, puis revint faire le plein à Henderson Field. Alors que son chasseur, Grumman F4F-4 Wildcat, Bu. N° 12084, était en cours d'entretien, le mot est venu d'un grand groupe d'avions ennemis s'approchant du nord. Swett et son vol ont rejoint un certain nombre d'autres chasseurs pour intercepter l'avion ennemi attaquant.

Près des îles Russell, à environ 48 kilomètres au nord-ouest de Guadalcanal, les combattants américains sont entrés en contact avec environ 150 avions ennemis. Swett, au combat pour la première fois, a rapidement engagé trois bombardiers en piqué Aichi D3A Type 99 (nom américain, “Val”). Il les a abattus. Devenu séparé de son vol, il a continué à engager l'ennemi, en abattant plusieurs autres. Son aile droite a été endommagée par les canons anti-aériens américains, mais il a continué. Après avoir abattu sept Vals, il en engagea un huitième. Le mitrailleur Val’s a tiré ses deux mitrailleuses de 7,7 mm en défense. À ce moment-là, Swett était à court de munitions, mais ses dernières balles ont tué le tireur ennemi et ont mis le feu à l'Aichi. Les balles de mitrailleuses tirées du Val ont endommagé son pare-brise, perforé un refroidisseur d'huile moteur et mis le feu au Wildcat.

Bombardier en piqué Aichi D3A Type 99, nom de rapport des Alliés, “Val”. (Archives photographiques du musée de l'air et de l'espace de San Diego)

Incapable de revenir à Henderson, Swett s'est jeté dans l'océan près de Tulagi. L'avion a coulé rapidement. Il était à environ 25 pieds (7 mètres) de profondeur avant que Swett ne puisse s'échapper du cockpit du Wildcat. Il a été récupéré par un patrouilleur des garde-côtes américains. Le lieutenant Swett a été répertorié comme blessé au combat.

En seulement quinze minutes, le sous-lieutenant Swett a détruit sept avions ennemis et en a endommagé un huitième. Il était devenu un “Ace in One Day.”

Ce Grumman F4F Wildcat sur le fond marin près de Tulagi pourrait être le lieutenant Swett’s F4F-4, Bu. N° 12084. (Dive PlanIt)

Swett a été promu 1er lieutenant et est passé au Chance Vought F4U-1 Corsair. Il abattit quatre bombardiers moyens bimoteurs Mitsubishi G4M “Betty” et un A6M Zero, avant d'être à nouveau abattu près de la Nouvelle-Géorgie, le 10 juillet 1943. Il retourna au combat en octobre, abattit deux autres bombardiers en piqué Val et un Kawasaki Ki-61 Hien Chasseur de type 3, connu des forces alliées sous le nom de “Tony.”

Au cours d'une cérémonie tenue à Espiritu Santo, le 10 octobre 1943, le général de division Ralph Johnson Mitchell, commandant la 1st Marine Air Wing, a remis au premier lieutenant James Elms Swett, Réserve du Corps des Marines des États-Unis, la Médaille d'honneur.

En 1944, le capitaine Swett est retourné aux États-Unis et s'entraînait avec le VMF-221 au MCAS Santa Barbara, en Californie. Il rencontrerait le président Franklin D. Roosevelt à la Maison Blanche au printemps.

Oakland Tribune, Vol. CXL, n° 20, jeudi 20 janvier 1944, page 14, colonnes 5-7

Le capitaine Swett a épousé Mlle Lois Aileen Anderson le 22 janvier 1944 à l'église épiscopale St. Paul à Burlingame, en Californie. Ils auront plus tard deux fils, qui deviendront tous deux des officiers du Corps des Marines.

Après une reconversion en Californie du Sud, le VMF-221 est retourné à la guerre, affecté au Essex-classe porte-avions USS Bunker Hill (CV-17) dans le Pacifique occidental.

Chance Vought F4U-1D Corsair à bord du USS Bunker Hill (CV-17), 6 mai 1945. (U.S. Navy)

Le matin du 11 mai 1945, le capitaine Swett pilotait une patrouille aérienne de combat à bord d'un F4U-1D Corsair, lorsque la flotte a été attaquée par kamikaze avion suicide. Swett a abattu un Yokosuka D4Y Suisei (“Judy”) bombardier en piqué.

Lors de cette attaque, Colline du bunker a été touché par deux successifs les kamikazes et a subi des dommages catastrophiques. 346 hommes ont été tués au combat, 43 disparus au combat et 264 blessés. Le porte-avions survivrait, mais était hors de combat pour le reste de la guerre.

Incapable d'atterrir à bord de leur porte-avions, le capitaine Swett organise les avions encore en vol et les conduit à USS Entreprise (CV-6).

30 secondes après le premier, un deuxième Mitsubishi A6M Zero s'écrase sur l'USS Bunker Hill (CV-17), à 10 h 05, le 11 mai 1945. (U.S. Navy)

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le major Swett a effectué 103 missions de combat. Il est officiellement crédité de 15,5 victoires aériennes.

Après la Seconde Guerre mondiale, le major Swett est resté dans la réserve du Corps des Marines. En 1949, il prend le commandement du Marine Fighting Squadron 141 (VMF-141) à NAS Oakland. Il a été rappelé au service actif pendant la guerre de Corée, mais n'a pas été envoyé dans la zone de guerre.

James Swett a atteint le grade de colonel. Il a pris sa retraite du Corps des Marines en 1970.

En plus de la médaille d'honneur, au cours de sa carrière dans le Corps des Marines, le colonel Swett a reçu la Distinguished Flying Cross avec étoile d'or (2 récompenses) Purple Heart avec étoile d'or (2 récompenses) Air Medal avec 4 étoiles d'or (5 récompenses) Ruban d'action de combat de la marine Citation d'unité présidentielle avec 2 étoiles de bronze (3 récompenses) Ruban de recommandation d'unité de la marine Médaille de campagne Asie-Pacifique avec 1 étoile d'or et 1 étoile d'argent (6 campagnes) Médaille de la victoire de la Seconde Guerre mondiale et la Médaille de la Réserve des Forces armées avec sablier en argent appareil (20 ans de service).

Le colonel James Elms Swett, Réserve du Corps des Marines des États-Unis (à la retraite), est décédé au Mercy Medical Center de Redding, en Californie, le 18 janvier 2009, à l'âge de 88 ans. Il a été enterré au cimetière des vétérans de Californie du Nord, à Igo, en Californie.

Major James E. Swett, Réserve du Corps des Marines des États-Unis

Le Grumman F4F-4 Wildcat était un monoplan monomoteur monoplace à aile centrale avec train d'atterrissage rétractable, conçu pour les opérations à partir des porte-avions de la marine américaine. Les ailes pouvaient être repliées le long du fuselage pour le stockage.

Le F4F-4 mesurait 28 pieds, 10-5/8 pouces (8,804 mètres) de long avec une envergure de 38 pieds, 0 pouces (11,582 mètres) et une hauteur de 12 pieds, 1-3/8 pouces (3,693 mètres). L'aile du Wildcat avait un angle d'incidence de 0°. L'aile intérieure fixe a un dièdre de 0°, tandis que les panneaux d'aile extérieurs ont un dièdre de 5°. Il n'y a pas de balayage. La largeur de l'avion avec ses ailes repliées était de 14 pieds 6 pouces (4,420 mètres). Le poids à vide du chasseur était de 5 895 livres (2 674 kilogrammes) et le poids brut de 7 975 livres (3 618 kilogrammes).

Grumman F4F Wildcat, vers 1942-1943. (Marine américaine)

Le F4F-4 était propulsé par un moteur Pratt & Whitney Twin WaspSSC7-G (R-1830-86) à deux rangées et quatorze cylindres en étoile à deux rangées et quatorze cylindres refroidi par air et suralimenté. rapport de 6,7:1. Le R-1830-86 était évalué à 1 100 chevaux à 2 550 tr/min. à 3 500 pieds (1 067 mètres), 1 000 chevaux à 2 550 tr/min. à 19 000 pieds (5 791 mètres) et 1 200 chevaux à 2 700 tr/min. pour le décollage, brûlant de l'essence à 100 octanes. Le moteur propulsait une hélice à trois pales Curtiss Electric d'un diamètre de 9 pieds 9 pouces (2,972 mètres) grâce à une réduction de vitesse 3:2. Le R-1830-86 mesurait 5 pieds, 7,44 pouces (1,713 mètre) de long, 44 pieds, 0,19 pouce (1,224 mètre) de diamètre et pesait 1 560 livres (708 kilogrammes).

Le F4F-4 Wildcat avait une vitesse maximale de 275,0 milles à l'heure (442,6 kilomètres à l'heure) au niveau de la mer et de 318,0 milles à l'heure (511,8 kilomètres à l'heure) à 19 400 pieds (5 913 mètres). Son plafond de service était de 34 800 pieds (10 607 mètres) et sa portée maximale était de 765 milles (1 231 kilomètres).

Le F4F-4 était armé de six mitrailleuses de calibre .50 Browning AN-M2 refroidies par air montées dans les ailes avec 1 440 cartouches.

Entre février 1940 et août 1945, 7 898 Wildcats ont été produits par la Grumman Aircraft Engineering Corporation, Bethpage, New York, et General Motors Eastern Aircraft Division à Linden, New Jersey.

Grumman F4F-4 Wildcat. (Marine américaine)

¹ Diverses sources fiables donnent des valeurs différentes pour le nombre d'avions ennemis abattus par le sous-lieutenant Swett le 7 mai 1943, la plus courante étant cinq. Swett a affirmé que huit avaient été détruits, et cela se reflète dans sa citation de la médaille d'honneur. L'officier du renseignement qui a enquêté a déterminé que ses affirmations étaient valides. La division Histoire de l'USMC attribue la destruction de sept avions ennemis : "Le colonel James Elms Swett, de San Mateo, en Californie, a reçu la médaille d'honneur de la Seconde Guerre mondiale pour avoir abattu sept bombardiers japonais en 15 minutes".


USS Croatan (CVE-25)

L'USS Croatan était un porte-avions d'escorte lancé le 1er août 1942 par la Seattle-Tacoma Shipbuilding Corporation de Seattle, Washington, dans le cadre d'un contrat de la Commission maritime parrainé par Mme J. S. Russell et mis en service le 28 avril 1943, commandé par le capitaine J. B. Lyon.

1. Historique d'entretien
Parti de San Diego, en Californie, le 2 juillet 1943, le Croatan est arrivé à Norfolk, en Virginie, le 19 juillet. Noyau d'un groupe de chasseurs-tueurs, il appareille le 5 août pour des opérations anti-sous-marines dans l'Atlantique couvrant le mouvement des convois. Ses avions ont eu deux escarmouches avec des sous-marins en surface, et le 5 septembre ont lancé des opérations de vol de nuit à partir de porte-avions d'escorte. Elle est revenue à Norfolk le 22 septembre.
Du 17 octobre au 29 décembre 1943, Croatan a effectué deux voyages à Casablanca transportant des avions et des équipages d'avion pour les opérations en Afrique du Nord. Après une autre patrouille anti-sous-marine du 14 janvier au 27 février 1944, il participe à des essais avec le Naval Research Laboratory d'Annapolis, Maryland. Du 24 mars au 11 mai, Croatan a effectué une patrouille des plus réussies. Le 7 avril, ses avions ont balisé le sous-marin allemand U-856, qui a été coulé par ses escortes Champlin et Huse à 40°18′N 62°22′W. Dans la nuit du 25 au 26 avril, ses quatre escortes se joignent au naufrage de l'U-488 à 17°54′N 38°05′W. Elle a également réussi sa patrouille du 2 juin au 22 juillet. Le 10 juin, les avions et escortes de Croatan Frost, Huse et Inch attaquèrent le U-490 et restèrent en contact constant avec lui, le forçant à refaire surface le lendemain. Soixante survivants, dont le commandant, ont été secourus avant que le sous-marin ne coule à cause du sabordage des charges à 42°47′N 40°08′W. L'avion et l'escorte Frost et Inch se sont à nouveau combinés pour couler l'U-154 le 3 juillet, à 34°00′N 19°30′W.
Après une brève révision et des tests radar avec le Naval Research Laboratory, le Croatan reprend la mer le 20 août 1944. Le 15 septembre, il vient en aide aux survivants du destroyer Warrington qui a sombré dans un ouragan.De retour à Norfolk le 1er octobre, Croatan a ensuite navigué pour un entraînement anti-sous-marin à la base navale de Guantanamo Bay et aux Bermudes, puis a assuré la couverture aérienne d'une force opérationnelle à grande vitesse en direction de l'est, retournant à New York le 4 février 1945. Pour le mois suivant , elle a qualifié des pilotes dans des opérations de transporteur, puis a navigué de Norfolk le 25 mars pour rejoindre une ligne de barrière pour intercepter des sous-marins allemands dans le cadre de l'Opération Teardrop. Le 16 avril, ses escortes Frost et Stanton coulent les U-880 et U-1235 à 47°53′N 30°26′W. Le Croatan est revenu par la base navale d'Argentia, à Terre-Neuve, à New York le 14 mai pour une révision.
Du 15 septembre au 3 novembre, Croatan a qualifié des aviateurs à Quonset Point, puis a autorisé Norfolk le 23 novembre lors du premier de deux voyages transatlantiques pour ramener des troupes du Havre, en France.
Croatan a été mis hors service en réserve à Norfolk le 20 mai 1946.
Réactivé, le Croatan a été affecté au service militaire de transport maritime dans un statut de sous-officier, avec un équipage civil le 16 juin 1958. En août 1963, il transportait 23 F-104 Starfighter livrés à l'escadron 331 de la Royal Norwegian Air Force à Bodo, en Norvège. . En octobre 1964, il a servi de navire expérimental sous le contrôle de la NASA jusqu'en mai 1965. En août 1965, il a aidé à transporter des hélicoptères pour l'aéromobile de la 1re division de cavalerie de l'armée américaine au Vietnam. Il a été mis au rebut le 15 septembre 1970 et vendu à la ferraille en 1971.


CVE-16 U.S.S. Nassau - Histoire

Auxiliaire Général de Recherche Environnementale (AGER)
USS Pueblo AGER-2 (FP-344, FS-344, AKL-44) capturé le 23 janvier 1968 diffusé en Corée du Nord

Navire-hôpital (AH)
USS Comfort (AH-6) mis au rebut en 1967
USS Hope (AH-7) mis au rebut en 1978
USS Mercy (AH-8) mis au rebut en 1970

Cales Sèches Flottantes (ABSD)
USS ABSD-2 Auxiliary Floating Dry Dock 2 (AFDB-2) frappé le 24 mars 1987 démonté en sections 1990
USS ABSD-4 cale sèche flottante auxiliaire 4 (AFDB-4) sinistré le 15 avril 1989 partiellement coulé dans le port de Seealder

Huileur de flotte (AO)
USS Kanawha (AO-1) coulé le 7 avril 1943
USS Neosho (AO-23) sabordé le 11 mai 1942
USS Sangamon (AO-28) converti en porte-avions AVG-26 (plus tard CVE-26) Février 1942
USS Guadalupe (AO-32) mis au rebut 1975
USS Mississinewa (AO-59) coulé le 20 novembre 1944

Transport d'attaque (APA)
USS McCawley APA-4 (AP-10) coulé le 30 juin 1943
USS Libra (AKA-12) vendu à la ferraille le 17 avril 1985
USS John Penn APA-23 (AP-51) coulé le 13 août 1944
USS Elmore APA-42 mis au rebut vers avril 1971

Minelayer (CM)
USS Ogala (ID-1255 / CM-4 / ARG-1) coulé le 7 décembre 1941 renfloué et réparé démoli 1955

Démineur de classe Auk (AM)
USS Starling (AM-64) transféré au Mexique ARM Valentín Gómez Farías (C79/G11/P110)
USS Herald (AM-101) transféré au Mexique ARM Mariano Matamoros (G17)
USS Pilot (AM-104) transféré au Mexique ARM Juan Aldama (C85/G18/P116)
USS Pioneer (AM-105/MSF-105) transféré au Mexique ARM Leandro Valle (C70/G01/P101)
USS Sage (AM-111) transféré au Mexique ARM Hermenegildo Galeana (C86/G19/P117)
USS Sway (AM-120) a transféré le Mexique ARM Ignacio Altamirano (C80/G12/P111) à Guaymas, Mexique
Symbole USS (AM-123) transféré Mexique ARM Guillermo Prieto (C71/G02/P102)
USS Threat (AM-124) transféré au Mexique ARM Francisco Zarco (C81/G13/P112)
USS Velocity (AM-128/MSF-128) transféré Mexique ARM Ignacio L. Vallarta (C82/G14/P113)
USS Champion (AM-314 / MSF-314) transféré du Mexique à ARM Mariano Escobedo (C72 / G03 / P103)
USS Chief (AM-315 / MSF-315) transféré au Mexique ARM Jesús González Ortega (C83)
USS Competent (AM-316) transféré au Mexique ARM Ponciano Arriaga (G04)
USS Defence (AM-317) transféré au Mexique ARM Manuel Doblado (C73)
USS Devastator (AM-318) transféré au Mexique ARM Sebastián Lerdo de Tejada (C74/G06/P105)
USS Gladiator (AM-319) a transféré le Mexique ARM Santos Degollado (C75/G07/P106) à Guaymas, Mexique
USS Spear (AM-322) transféré au Mexique ARM Ignacio de la Llave (C76/G08/P107)
USS Roselle (AM-379/MSF-379) à Mexico ARM Melchor Ocampo (C78) / Melchor Ocampo (G10) / Manuel Gutiérrez Zamora (P109)
USS Scoter (AM-381) transféré au Mexique ARM Gutiérrez Zamora (C84) / ARM Melchor Ocampo G16 / Felipe Xicoténcatl (P115)
USS Scoter (AM-381) transféré au Mexique ARM Gutiérrez Zamora (C84/G16/P115)

Démineur de classe Admirable (AM)
USS Hazard (AM-240/MSF-240) affiché à Freedom Park à Omaha, Nebraska
USS Inaugural (AM-242/MSF-242) coulé en 1993 Mississippi River
USS Knave (AM-256/MSF-256) vers le Mexique ARM DM-13 / ARM Cadete Juan Escutia C56 coulé en octobre 2000 au large de Puerto Morelos
Projet USS (AM-278) aux Philippines RPS Sama M-33 frappé 1960
USS Ransom (AM-283/MSF-283) ARM DM-12 / ARM Teniente Juan de la Barrera C55 coulé en octobre 2000 au large de Cozumel
USS Scrimmage (AM-297) MV Giant II / MS Mahi coulé en février 1982 au large d'Oahu
USS Scuffle (AM-298) vers le Mexique ARM DM-05 / ARM General Felipe Xicoténcatl C53 coulé en juin 2000 au large de Cozumel
USS Harlequin (AM-365/MSF-365) vers le Mexique RM DM-20/Oceanográfico/General Pedro María Anaya/Aldabaran coulé en mai 2000

Démineur à moteur auxiliaire (YMS)
YMS-51 coulé le 29 avril 1945
YMS-329 coulé le 28 avril 1945
YMS-363 coulé le 1er mai 1945
YMS-364 coulé le 1er mai 1945
YMS-481 coulé le 1er mai 1945

Navire de réparation (AR)
USS Méduse (AR-1)
USS Vestal (AR-4) vendu à la ferraille le 28 juillet 1950
USS Ortolan (ASR-5) vendu le 20 août 1947 sort ultime inconnu
USS Chanticleer (ARS-7) vendu à la ferraille le 1er juin 1974
USS Sperry (AS-12) vendu à la ferraille 2011
USS Laertes (AR-20)

Appel d'offres sous-marin (AS)
USS Hollande (AS-3)
USS Fulton (AS-11)

Remorqueur de flotte (AT)
USS Conestoga AT-54 / SP-1128 coulé le 21 mars 1921 découvert 2009, identifié 2016
USS Seminole (AT-65) coulé le 25 octobre 1942
USS Cocopa (ATF-101, ARM Seri, RE-03) toujours utilisé en 2009
USS Rail (AT-139)

Remorqueur portuaire (YT)
USS Sotoyomo (YT-9) le 7 décembre 1941 coulé mais plus tard levé et réparé

Cuirassé (BB)
USS Utah BB-31 / AG-16 coulé le 7 décembre 1941 Pearl Harbor
USS New York BB-34 coulé le 8 juillet 1948
USS Texas BB-35 affiché au Battleship Texas State Historic Site à LaPorte, TX
USS Nevada BB-36 coulé le 31 juillet 1948
USS Oklahoma BB-37 coulé le 7 décembre 1941 Pearl Harbor
USS Arizona BB-39 coulé le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor
USS New Mexico (BB-40) mis au rebut en 1947
USS Mississippi BB-41 vendu à la ferraille le 28 novembre 1956
USS California BB-44 vendu à la ferraille le 10 juillet 1959
USS Colorado BB-45 mis au rebut le 23 juillet 1959
USS Maryland BB-46 mis au rebut le 8 juillet 1959
USS West Virginia BB-48 vendu à la ferraille le 24 août 1959
USS North Carolina BB-55 affiché Wilmington, NC
USS South Dakota BB-57 vendu à la ferraille le 25 octobre 1962
USS Indiana BB-58 vendu à la ferraille le 6 septembre 1963
USS Massachusetts BB-59 affiché à Battleship Cove
USS Alabama BB-60 affiché à Mobile, AL
USS Iowa BB-61 afficher comme USS Iowa Museum au Pacific Battleship Center dans le port de Los Angeles
USS New Jersey BB-62 affiché à Camden, NJ
USS Missouri BB-63 affiché à Pearl Harbor, HI
USS Wisconsin BB-64 affiché au Battleship Museum USS Wisconsin à Norfolk, Virginie

Croiseur / Croiseur Blindé / Croiseur Protégé
USS Baltimore (C-3, CM-1) sabordé le 22 septembre 1944 découvert en septembre 2017 par Okeanos Explorer dans les Musicians Seamounts
USS Rochester (CA-2 USS New York ACR-2, USS Saratoga ACR-2) sabordé en décembre 1941
USS Olympia (CA-6 CA-15, CL-15, IX-40) affiché Philadelphie, PA

Croiseur lourd (CA)
USS Pensacola (CA-24) coulé le 10 novembre 1948
USS Salt Lake City (CA-25)
USS Northampton (CL-26 / CA-26) coulé le 1er décembre 1942
USS Chester CA-27 mis au rebut 1959
USS Louisville (CA-28, CL-28) mis au rebut 1959
USS Chicago (CA-29, CL-29) coulé le 30 janvier 1943 Bataille de l'île Rennell
USS Houston (CA-30) coulé le 28 février 1942
USS Augusta (CA-31) mis au rebut 1960
USS New Orleans (CA-32) mis au rebut 1959
USS Portland (CA-33) mis au rebut 1959
USS Astoria (CA-34) coulé le 9 août 1942
USS Indianapolis (CA-35) coulé le 30 juillet 1945
USS Minneapolis (CA-36) mis au rebut en juillet 1960
USS San Francisco (CA-38) mis au rebut en mai 1961
USS Quincy (CA-39) coulé le 9 août 1942
USS Baltimore (CA-68) mis au rebut en 1972
USS Canberra (CA-70, CAG-2) mis au rebut 1980

Transporteur d'escorte (CVE)
USS Long Island CVE-1 mis au rebut 1977
USS Copahee CVE-12 mis au rebut en 1961
USS Nassau CVE-16 mis au rebut en 1961
USS Barnes CVE-20 mis au rebut 1959
USS Block Island CVE-21 coulé par trois torpilles du U-549
USS Breton CVE-23 mis au rebut en 1972
USS Sangamon CVE-26 converti du pétrolier AO-28 en février 1942
USS Suwannee CVE-27 mis au rebut en juin 1962
USS Baffins CVE-35 (AVG-35, ACV-35, HMS Ameer)
USS Liscome Bay CVE-56 coulé le 24 novembre 1943 *
USS Manila Bay CVE-61 mis au rebut 1959
USS Natoma Bay (CVE–62)
USS St. Lo CVE-63 (AVG-63, ACV-63) coulé le 25 octobre 1944 par une attaque kamikaze
USS Kalinin Bay CVE-68 mis au rebut en 1946
USS Kadashan Bay (CVE-76)
USS Ommaney Bay CVE-79 coulé le 4 janvier 1945
USS Sargent Bay (CVE-83) mis au rebut 1959
USS Gambier Bay CVE-93 coulé le 25 octobre 1944 *
USS Kwajalein CVE-98 mis au rebut en 1961
USS Block Island (CVE-106) mis au rebut en 1960
USS Gilbert Islands CVE-107 mis au rebut 1979

Porte-avions léger (CVL)
USS Independence CVL-22 (CV-22) sabordé 1951
USS Princeton CVL-23 coulé le 24 octobre 1944 *
USS Belleau Wood CVL-24 transféré à la Marine nationale puis restitué 1960, mis au rebut 1960
USS Cowpens CVL-25 (CV-25, AVT-1) mis au rebut 1960
USS Monterey CVL-26 (CV-26) mis au rebut en mai 1971
USS Langley CVL-27 mis au rebut en 1964
USS Cabot CVL-28 mis au rebut en 2002
USS Bataan CVL-29 mis au rebut en 1961
USS San Jacinto CV-30 (CVL-30) mis au rebut 1971

Destroyer (DD), Destroyer Escort (DE), Destroyer Minesweeper (DMS), High-Speed ​​Transport (APD) et Auxiliary Seaplane Tender (AVD)
USS Manley DD-74
USS Rathburne DD-113 (APD-25) vendu à la ferraille en novembre 1946
USS Little DD-79 (APD-4) coulé le 5 septembre 1942
USS Gregory DD-82 (APD-3) coulé le 5 septembre 1942
USS McKean DD-90
USS Talbot DD-114 (APD-7) mis au rebut le 30 janvier 1946
USS Gamble DD-123 (DM-15) sabordé le 16 juillet 1945 à l'extérieur du port d'Apra au large de Guam
USS Ward (No. 139, DD-139, APD-16) coulé le 7 décembre 1944 Bataille d'Ormoc Bay
USS Elliot (DD-146)
USS Crosby (n° 164, DD-164, APD-17
USS Liddle DE-206 / APD-60 vendu à la ferraille 1967
USS Southard (DD-207 / DMS-10)
USS Kephart DE-207 (APD-61, Kyong Puk PF-82)
USS Hovey DD-208 (DMS-11)
USS Long DD-209 coulé le 6 janvier 1945 par kamikaze
USS Barker (DD-213) mis au rebut le 30 novembre 1945
USS John D. Edwards (DD-216) démoli le 30 novembre 1945
USS Parrott (DD-218) mis au rebut le 5 avril 1947
USS Edsall (DD-219) coulé le 1er mars 1942
USS Bulmer (DD-222) démoli le 19 février 1947
USS Stewart (DD-224) sabordé le 2 mars 1942 réparé par les Japonais en tant que patrouilleur n° 102
USS Pope DD-225 coulé le 1er mars 1942 *
USS Peary DD-226 coulé le 19 février 1942
USS Pillsbury DD-227 coulé le 2 mars 1942 par les croiseurs japonais Atago et Takao
USS Ballard DD-267 (AVD-10)
USS Dale DD-290 (SS Masaya) coulé le 28 mars 1943
USS Osborne DD-295 (SS Matagalpa) incendié le 26 juin 1942, sabordé le 6 septembre 1947
USS Zane DD-337 (DMS-14/AG-109) mis au rebut en 1947
USS Trever DD-339 (DMS-16/AG-110) mis au rebut en 1946
USS Perry DD-340 (DMS-17) coulé le 14 septembre 1944 *
USS William B. Preston DD-344 (AVP-20 / AVD-7) démoli le 6 novembre 1946
USS Macdonough (DD-351) mis au rebut en 1946
USS Worden (DD-352) échoué le 12 janvier 1943
USS Selfridge DD-357
USS Phelps DD-360 mis au rebut en août 1947
USS Mahan (DD-364) coulé le 7 décembre 1944 lors de la bataille de la baie d'Ormoc
USS Drayton DD-366 mis au rebut en décembre 1946
USS Lamson DD-367 coulé le 1er juillet 1946 lors d'un test de bombe atomique "Able"
USS Reid DD-369
Étui USS DD-370
USS Cassin DD-372 le 7 décembre 1941 détruit, pièces récupérées
USS Shaw DD-373 7 décembre 1941 gros dégâts, mis au rebut juillet 1946
USS Downes DD-375 le 7 décembre 1941 détruit, pièces récupérées et remises en service, mis au rebut le 18 novembre 1947
USS Cushing DD-376 coulé le 13 novembre 1942 Bataille navale de Guadalcanal
USS Perkins DD-377 coulé le 29 novembre 1942 après une collision avec le MV Duntroon
USS Preston DD-379 coulé le 14 novembre 1942
USS Gridley DD-380
USS Bagley DD-386 mis au rebut le 8 septembre 1947
USS Blue DD-387 coulé le 22 août 1942 *
USS Helm (DD-388) 7 décembre 191 dégâts légers
USS Mugford DD-389 *
USS Ralph Talbot (DD-390)
USS Henley DD-391 coulé le 3 octobre 1943
USS Jarvis DD-393 coulé le 9 août 1942
USS Ellet DD-398
USS McCall DD-400
USS Maury DD-401
USS Edmonds DE-406
USS Sterett DD-407
USS Sims DD-409 coulé le 7 mai 1942
USS Anderson DD-411
USS Hammann DD-412 coulé le 6 juin 1942 par le I-168 lors de la bataille de Midway
L'USS Mustin DD-413 sabordé le 18 avril 1948 par des tirs au large de Kwajalein
USS Samuel B. Roberts DE-413 coulé le 25 octobre 1944
USS Walke DD-416 coulé le 15 novembre 1942
USS Gwin DD-433 endommagé le 13 juillet 1943 sabordé
USS Monssen DD-436 coulé le 13 novembre 1942
USS Fletcher DD-445 mis au rebut en 1972
USS Radford DD-446
USS Jenkins DD-447
USS Nicolas DD-449
USS O'Bannon DD-450
USS Laffey DD-459 coulé le 13 novembre 1942
USS Woodworth DD-460
USS Saufley DD-465 coulé le 20 février 1968
USS Strong DD-467 coulé le 5 juillet 1943
USS De Haven DD-469 coulé le 1er février 1943
USS Bache DD-470
USS Bennett DD-473
USS Emmons DD-475 / DMS-22 coulé le 6 avril 1945
USS Hutchins DD-476
USS Pringle DD-477 coulé le 1er avril 1945 *
USS Aaron Ward DD-483 coulé le 7 avril 1943
USS Buchanan DD-484 transféré en Turquie sous le nom de TCG Gelibolu (D-346) mis au rebut en 1976
USS Duncan DD-485 coulé le 12 octobre 1942
USS Lansdowne DD-486
USS Lardner DD-487
USS McCalla (DD-488)
USS Farenholt DD-491
USS Philip DD-498 (DDE-498) coulé le 2 février 1972
USS Renshaw DD-499
USS Conway DD-507 coulé comme cible le 26 juin 1970
USS Brownson DD-518 coulé le 26 décembre 1943
USS Daly DD-519
USS Abner Lire DD-526
USS Bush DD-529 coulé le 6 avril 1945
USS Hoel DD-533 *
USS Lewis DE-535
USS John D. Henley DD-553
USS Johnston DD-557 coulé le 25 octobre 1944
USS Prichett DD-561 (Geniere (D 555) transféré en Italie 1970 mis au rebut 1975
USS Aulick DD-569
USS Burns DD-588
USS Barton DD-599 coulé le 13 novembre 1942
USS Meade DD-602
USS Kalk DD-611 coulé en mars 1969 comme cible
USS England DE-635 vendu à la ferraille le 26 novembre 1946
USS Sigourney DD-643 mis au rebut le 31 juillet 1975
USS Kidd DD-661
USS Gatling (DD-671)
USS Underhill (DE-682) coulé le 24 juillet 1945 par Kaiten
USS Cooper DD-695 coulé le 3 décembre 1944
USS Walke DD-723 mis au rebut 1975
USS O'Brien (DD-725)
USS Strong (DD-758/DE-758) / Rio Grande do Norte (D-37) coulé en 1997 au large de Durban alors qu'il était remorqué du Brésil vers l'Inde pour démolition
USS Slater DE-766 (Aetos D01) exposé au Destroyer Escort Historical Museum à Albany, NY
USS Ebert DE-768 coulé en juillet 2002
USS Aaron Ward (DD-773/DM-34) mis au rebut en 1946
USS Henderson DD-785
USS Cassin Jeune DD-793
USS Colhoun (DD-801) endommagé le 6 avril 1945 par des avions kamikazes et retourné aux États-Unis
USS Little DD-803 coulé le 3 mai 1945 par un kamikaze au large d'Okinawa
USS Basilone DD 824 coulé le 9 avril 1982
USS Joseph P. Kennedy (DD-850) affiché à Battleship Cove
USS Jesse L. Brown (DE-1089) vendu à l'Egypte Damiyat F961

Fret et fret de type FP (FS)
Le FS-172 s'est échoué et a coulé en juillet 1946 près du cap Croisilles en Nouvelle-Guinée
FS-177 coulé le 17 juillet 1972

Péniche de débarquement non identifiée
Une péniche de débarquement non identifiée a coulé au large de Kwajalein
Barge en béton coulée au large de Kwajalein

Landing Craft Infantry (LCI) / LCI(L) / LCI(M)
LCI(L)-600 coulé le 12 janvier 1945 par Kaiten avec la perte de trois membres d'équipage
USS LCI(M)-807 / USS LCI(G)-807 / USS LCI(L)-807 destin ultime inconnu probablement mis au rebut

Péniches de débarquement mécanisées (LCM)
LCM(3) P-56 affiché à Battleship Cove
LCM(3) coulé au large de l'île de Gavutu

Navire de débarquement moyen (LSM)
USS LSM-201 vendu à la ferraille le 10 novembre 1946 et mis au rebut par la suite
USS LSM(R)-195 coulé le 3 mai 1945 au large d'Okinawa

Réservoir de navire de débarquement (LST)
L'USS LST-18 a atterri à Tanahmerah le 24 avril 1944
USS LST-169 mis au rebut vers 1947
USS LST-202
USS LST-245 mis au rebut vers 1948
USS LST-340 (USS Spark, IX-196) endommagé le 16 juin 1943 réparé
USS LST-342 coulé le 18 juillet 1943, proue échouée sur l'île de Floride
USS LST-353
USS LST-396
USS LST-454 mis au rebut en 1947
USS LST-456 (Q043, USNS T-LST-456, MV Karkas, MV Bshair) destin ultime inconnu probablement mis au rebut
USS LST-480 coulé le 20 mai 1944 en raison d'une explosion de munitions à West Lock
USS LST-577 coulé le 10 février 1945 par une torpille tirée par le RO-50
Le destin ultime de l'USS LST-711 inconnu probablement mis au rebut
USS LST-927 mis au rebut le 9 décembre 1947
Le destin ultime de l'USS LST-974, inconnu, probablement mis au rebut
USS LST-1110 (USS San Bernardion County, RPS Chung Chiang) mis au rebut en 1993

Navire de la Liberté (EC2-S-C1)
SS John W. Brown amarré au port de Baltimore, Maryland exploité par le projet Liberty Ship
Le SS Russell H. Chittenden s'est échoué le 13 mars 1945 et a fait naufrage
Le SS Rufus King s'est échoué le 7 juillet 1942
SS Jeremiah O'Brien amarré au quai 45 à Fisherman's Wharf, San Francisco Le National Liberty Ship Memorial, Inc
SS Joseph Stanton mis au rebut en 1964
SS John L. Sullivan (YAG-37) mis au rebut en 1958

Canonnière à moteur (PGM)
USS PGM-7 coulé le 18 juillet 1944

Annexe moteur lance-torpilles (PG, AGP)
USS Jamestown PG-55 démoli le 16 décembre 1946
L'USS Hilo PG-58 (AGP-2) sort ultime inconnu probablement mis au rebut
USS Oyster Bay (AGP-6, AVP-28) transféré à Itay

Goélette
L'USS Lanikai a coulé en 1947 lors d'un typhon

Sous-chaster (SC)
USS SC-750
USS SC-772

Transport & Ocean Liner (SS, USAT, USS)
SS Masaya (anciennement USS Dale DD-290) coulé le 28 mars 1943
SS Matagalpa (Anciennement USS Osborne DD-295) Brûlé le 26 juin 1942, sabordé le 6 septembre 1947
USAT Liberty coulé le 11 janvier 1942
SS President Coolidge coulé le 26 octobre 1942 collision accidentelle avec une mine
Le président SS Grant cloué au sol le 26 février 1944
USS President Taylor (Granite State, Président Polk) échoué le 14 février 1942
SS Stanvac Manila coulé le 24 mai 1943

Navire de la victoire (VC2-S-AP2)
SS American Victory affiché à Tampa, Floride au SS American Victory Ship Mariners Memorial Museum
SS Lane Victory amarré à San Pedro exploité par des vétérans de la marine marchande américaine de la Seconde Guerre mondiale
SS Red Oak Victory affichée au parc historique national Rosie the Riveter / World War II Home Front

Barge à carburant non automotrice (YON)
Erskine M. Phelps (YON-147) coulé le 7 avril 1943 plus tard relevé et récupéré

Navire divers non classé (IX)
USS Olympia (IX-40) affiché Philadelphie, PA
Etamin IX-173 (USS Etamin AK-93) mis au rebut en 1948
USS Ocelot (IX-110) vendu à la ferraille 1948
USS Armadillo (IX-111)
USS Abarenda (IX-131)
USS Spark (IX-196) officiellement USS LST-340
IX-522 section D de l'USS AFBD-2 au bureau de maintenance sur site des navires inactifs NAVSEA à Pearl Harbor.
IX-524 section F de l'USS AFBD-2 remorqué à Pacific Missile Range Facility à Kekaha, Hawaï
IX-535 section H de l'USS AFBD-2 remorqué à Pacific Missile Range Facility à Kekaha, Hawaï

Yacht (PY)
USS Isabel (PY-10) mis au rebut en mars 1946

HistoryLink.org

Le 21 juin 1942, le sous-marin I-25 de la marine impériale japonaise bombarde les défenses côtières de Fort Stevens de l'armée américaine du côté de l'Oregon, à l'embouchure du fleuve Columbia. Les Japonais ripostent au bombardement américain du Japon en avril dernier. Les batteries américaines ne ripostent pas et il n'y a pas de dommages sérieux.

L'embouchure du fleuve Columbia était défendue par trois forts de l'armée : le fort Stevens du côté de l'Oregon et les forts Canby et Columbia du côté de Washington. En 1942, les unités de l'Artillerie côtière et de la Garde nationale disposaient de canons lourds et de mortiers datant du début du XXe siècle. Les armes couvrant les plages dataient de la Première Guerre mondiale.

Le 18 avril 1942, 16 bombardiers B-25 de l'armée américaine ont attaqué les îles japonaises après avoir été lancés depuis le porte-avions U.S.S. frelon. Le raid Doolittle, comme on l'a connu, a eu peu d'effet tactique et tous les avions ont été perdus. L'épisode a amené les chefs militaires japonais à ajuster la disposition de leurs forces dans tout le Pacifique. Un certain nombre de sous-marins à long rayon d'action de classe I ont été dépêchés à travers le Pacifique pour effectuer des raids maritimes et sur les côtes ouest des États-Unis et du Canada.

Le haut commandement japonais a envoyé des sous-marins I-25 et I-26 dans le nord-ouest du Pacifique pour rechercher des navires de guerre se dirigeant vers l'Alaska et les Aléoutiennes. Le 20 juin 1942, le I-26 a bombardé le phare d'Estevan Point sur l'île de Vancouver, et le I-25, sous le commandement du commandant Meiji Tagami, a torpillé et bombardé le cargo S.S. Fort Camosun au large du cap Flatterie. Le cargo n'a pas coulé et il a été remorqué en lieu sûr dans la baie de Neah.

Le soir du 21 juin 1942, le I-25 utilisa un écran de bateaux de pêche pour éviter les champs de mines au large du Columbia et prit position au large de Fort Stevens. En surface, l'équipage a tiré son canon de pont de 14 cm (5,5 pouces) sur le rivage sans viser. Au premier coup de feu, les soldats du fort tenaient leurs fusils et leurs projecteurs, et les vigies pouvaient voir le sous-marin tirer. Mais le navire ennemi a été conçu (à tort) pour être hors de portée, et les artilleurs n'ont jamais reçu la permission de riposter. De plus, le commandant du fort n'a pas voulu révéler l'emplacement précis des défenses.

Les obus de l'I-25 sont tombés sans danger dans le sable et se sont frottés autour de la batterie Russell, n'endommageant que le filet de sécurité en diamant de baseball et une ligne électrique. Un soldat s'est coupé la tête en se précipitant vers son poste de combat. Vers minuit, les tirs ont cessé et le sous-marin est parti vers l'ouest, puis le nord. L'équipage japonais a tiré 17 coups, mais les témoins à terre n'ont compté qu'entre 9 et 14 coups. Certains coquillages ont pu être des ratés ou peuvent être tombés dans la mer.

L'I-25 a de nouveau attaqué les États-Unis en septembre 1942 lorsqu'il a lancé un avion qui a largué des bombes incendiaires dans les forêts du sud de l'Oregon. Il n'y a pas eu de conflagration comme l'espérait le haut commandement. L'I-25 a ensuite attaqué et coulé deux navires au large de la côte de l'Oregon, et a torpillé un sous-marin soviétique par erreur au milieu du Pacifique.

Les destroyers américains ont coulé le I-25 en 1943. Plusieurs de ses équipages avaient été transférés et ils ont survécu à la guerre pour raconter leurs histoires.

L'attaque de Fort Stevens a illustré une faille dans la stratégie de défense côtière des États-Unis. Malgré les efforts des ingénieurs militaires, les ennemis pouvaient toujours développer des armes avec des portées plus longues que les canons côtiers. Le petit canon de pont de l'I-25 pouvait déjouer les gros fusils et mortiers du fort.

En janvier 1944, la plupart des unités d'artillerie côtière avaient été démantelées. En 1975, le bien est devenu une unité du système des parcs d'État de l'Oregon.

Fusil disparaissant de 10" à Fort Stevens, vers 1942

Avec la permission des amis du vieux fort Stevens

Soldats et cratère d'obus japonais, Fort Stevens, Oregon, juin 1942

Avec la permission des Archives nationales, (ARC 299678)

Parc d'État de Fort Stevens, 2004

Avec la permission des parcs d'État de l'Oregon

Sources:

Bert Webber, Représailles : attaques japonaises et contre-mesures alliées sur la côte du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale (Corvallis : Oregon State University Press, 1975).
Remarque : Cet essai a été corrigé le 7 novembre 2011.


USS Block Island (CVE 21)


US Naval Historical Center Photographie # NH106576

Ceci est une liste de personnes associées à ce navire.
Nous avons également une page détaillée sur le porte-avions d'escorte américain USS Block Island (CVE 21).

À bord de l'USS Block Island (CVE 21) lorsqu'il est touché le 29 mai 1944

Vous pouvez cliquer sur l'un des noms pour d'éventuelles informations supplémentaires

NomÂgeRangServi sur
Abel, Alfred Oliver, USN Commissaire en chefUSS Block Island (CVE 21)
Adsit, Harold Ira, USNR L'Aviation Machiniste Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ahern, James Francis, USNR Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Airoldi, Chester Paul, USN Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Aker, George Ellsworth, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Albea, James Bussey, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Aleck, Nick, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Allen, Russell Leroy, USNR Yeoman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Allen, Sprunt Johnnie, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Allen, Wyman Everette, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Alvarez, Armand, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Anderson, Lawrence Dean, USNR Compagnon de Pharmacie Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Andresen, Eugène Raymond, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Ankiewicz, Charles George, USNR Offre d'eau de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Annunziata, Joseph Pelligrino, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Antosh, Joseph Paul, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Arens, Austin John, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Armstrong, John Everett, USNR Matelot électricien Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Arnold, Francis Hussong, USN Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Bailey, Clarence M., USN Charpentier en chefUSS Block Island (CVE 21)
Bair, Eldred Eugene, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Boulanger, Cyrel Chandler, USNR Yeoman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Baldwin, Jérôme Donald, USN Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ballard, Frederick A., USNR lieutenant-commandantUSS Block Island (CVE 21)
Bannière, Reginald Percy, USNR Motor Machinist Mate de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Barksdale, Thomas Mayfield, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Barnes, Bertrum P., USN Maître de Manœuvre Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Barnett, Jacob A., USN Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21)
Bartlett, Sylvester, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bataille, Otis Thomas, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Bazemore, Cling, USNR Apprenti Hôpital Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Bazzini, Emil George, USNR Maître de charpentier première classeUSS Block Island (CVE 21)
Beasley, Warren Denney, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Beckworth, Claud Keger, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bell, George Curtis, USNR Cuisinier de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bell, George Everett, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bell, William Francis, USNR Yeoman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Benner, George Benjamin, USNR Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Benson, Kenneth Earlie, USNR Contrôleur d'incendie troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bergstrom, Harvey Raymond, USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bernal, Ernest Robert, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Betz, Carl Milton, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Biseau, Walter Shivers, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Biggs, Arthur Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Biron, Irving Angelo, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Évêque, Daniel Cristolice, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Évêque, Harold Henley, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Noir, Ralph Thorne, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Blackburn, W.C., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Blalock, James Boyce, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Blank, Chester Robert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Booi, Walter Joseph, USN Matelot électricien Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Stand, Everett Wendell, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Stand, Jules Robert, USN Radarman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Botelho, Robert William, USNR L'Aviation Machiniste Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Botsford, Richard Adelbert, USNR Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Buck, Gene Warren, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Boudreaux, Wilbur Anthony, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Quilles, Rudell Townsend, USNR Mécanicien de viseur de bombardement d'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Bowman, Julius William, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Boyer, Frank James, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Bradley, William Edwin, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Marque, Charles, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Marque, Henry, USN Maître-Machiniste en Chef de l'AviationUSS Block Island (CVE 21)
Brannigan, Francis, USN Maître-Machiniste en Chef de l'AviationUSS Block Island (CVE 21)
Branum, Carl Ambers, USNR Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bratton, Dennis, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Brendle, Boyd Wharton, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Ponts, Gene Frank, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Brink, Harold Lester, USN Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Britt, Thomas Kirk, USNR Photographe's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Broadt, Leroy Conrad, USN Compagnon du pharmacien en chefUSS Block Island (CVE 21)
Brod, Leander Andrews, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bronson, Freddie Horace, USNR Matelot de machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Brower, Don W., USNR Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Charles Ellwood, USNR Chef YeomanUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Charles Lawrence, USN Métallurgiste aéronautique Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Charlie, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Gene, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Henry, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Brown, Jack Dale, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Brown, James Richard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Marron, Pierce, USN Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Browne, John Joseph, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Buckner, Harold Houston, USNR Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Buckner, Waneard Austin, USN Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Buell, Robert Perry, USNR LieutenantUSS Block Island (CVE 21) +
Buena, Crispin, USNR Intendant de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Bullis, Martin Nichols, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Burchfield, Calvin Warren, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Burgan, Donald A., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Burnes, R.F., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Burnette, Walter R., USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bustamante, Abraham, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Majordome, Curtis Nelson, USNR Radarman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Butow, Arthur Ray, USN Monteur de navires Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Buxie, Francis, USNR Intendant de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Byrd, Williamson Albert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Byrne, L.C., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cadawas, Santos Cruz, USNR Cuisinier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Caïn, Lewis Benford, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Caine, Ellis Warren, USN Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Caldwell, William Bartlett, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Campilli, Olvaldo, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Canon, Clyde Vernon, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Canon, Gordon Phillip, USN L'Aviation Machiniste Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Canon, Jack Leland, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Cansler, Robert, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Capen, Robert Frank, USN Maître-Machiniste en Chef de l'AviationUSS Block Island (CVE 21)
Carmel, Robert Paul, USNR Apprenti Hôpital Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Carney, William, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Charpentier, Arthur Raymond, USNR Apprenti Hôpital Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Carr, John F., USN Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21)
Carr, Norman Bertram, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Carter, Milton Duval, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Caster, Paul Monroe, USNR Compagnon du photographe en chefUSS Block Island (CVE 21)
Cavner, Richard Donald, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Chamberlain, James David, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Chan, Patrick Hop, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Chatham, Archie Reeves, USN Armateur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Chevalier, Harold Edward, USNR Yeoman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Église, comte, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Église, Ellis Charles, USN Maître de Manœuvre Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Ciemiewicz, Joseph John, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cileo, Santo Paul, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Clark, James, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Clark, James Kay, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Clarke, Lewis Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Clarno, Eugene Lyle, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Clément, James Martin, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Clémento, Thomas, USN Chef YeomanUSS Block Island (CVE 21)
Clemons, Jack Ambrose, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Clewis, Carson, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Coate, Charles Franklin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Coates, William Earl, USN Contrôleur d'incendie Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Cobia, Bobbie Eugene, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Coen, Rex D., USN Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Café, Léon Grady, USNR Intendant de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Colbert, Virgil James, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Coleman, Alonzo Burton, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Colletti, Jerry Carmine, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Colvin, William Robert, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Connolly, Joseph William, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cuisinier, Charles Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cuisinière, Orra Ivan, USNR Compagnon de pharmacie de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cooper, Harold LeRoy, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Costello, James Joseph, USNR Contrôleur d'incendie deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Courtney, Edward Maurice, USNR Yeoman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cousineau, Donald Myles, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Cox, Robert Lee, USN Boulanger de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Grue, Raymond Michael, USNR Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Creviston, Paul Rat, USN Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Équipages, Andrew Thomas, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Crosby, Carlton Charlie, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Culberson, Alexander, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Cunningham, Joseph Edward, USN Maître-Machiniste en chefUSS Block Island (CVE 21)
Cupka, John Joseph, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Actuel, Eugene, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Curtis, Pearson Gilbert, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Custer, Jasper L., USNR Le commandantUSS Block Island (CVE 21)
Cyr, Walter Garland, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
D'Antuono, Antonio, USN Cuisinier de navire de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Dahneke, Jack Mathew, USNR Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Daigre, Felton Antony, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Daley, George Philip, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Daly, Irvin Henry, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Damelin, Robert George, USNR Signaleur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Dargus, Dominick, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Dauphinais, Raymond Charles, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Davis, William Harold, USN Radioman Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Davison, Henry Royal, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Dawley, Forest Earl, USNR Boulanger de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
De Berry, Robert Green, USN Maître-électricien en chefUSS Block Island (CVE 21)
De Biase, Patsey Francis, USNR Monteur de navires deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
De Celles, Henry, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
De Donato, John Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
De Vito, George Anthony, USNR Signaleur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
De Vos, George Daniel, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dearden, Joseph Herbert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Deffenbaugh, Robert Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Delhomme, Louis Mouton, USNR Yeoman Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Demello, Alfred, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Dennison, Alan V., USNR LieutenantUSS Block Island (CVE 21)
Dennisuk, Victor, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Dentone, James, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Devanna, Arthur Raymond, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dever, James Bernard, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Di Prospero, Mario N., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Difiglia, Charles, USNR Torpedoman's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Dionne, Reme Louis, USNR Motor Machinist Mate de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dishaw, Frederick Maurice, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Dix, John Clair, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Dobbins, Jack, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Doggett, Cecil J., USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Doherty, Francis Xavier, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dolan, Edward Dorsey, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Donahue, Bartley, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dorriety, James Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Downey, John James, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Downing, William Keith, USNR Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Doxtader, Francis Guy, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dozier, Eugène, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Drake, Philip Sterns, USNR Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ducharme, Norman E., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Duerk, Edwin William, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Duffy, James Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Dulman, Albert Leon, USNR Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ebel, Milton Irvin, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Eberhardt, Edward Malhon, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Eddy, Cleal Gerald, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Edgington, Marion Oscar, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Edmondson, Kirk R., USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Edwards, Donald Dale, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Edwards, Napoléon Bonneparte, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Edwards, Rutherfold Lee, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Effinger, Edward Thompson, USNR Monteur de navires Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Elam, James Garland, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ellingson, John Roe, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ellison, Warren G. Harden, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Elopre, Fernando, USN Chef cuisinierUSS Block Island (CVE 21)
Erbes, Oscar Leo, USNR Signaleur deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ernest, Clifford Robert, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Escumbise, Espiridion, USNR Cuisinier de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Evans, Amos Jones, USNR Cuisinier de navire de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Evers, Louis Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Fabian, Francis Maurice, USNR Radioman Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Fagan, Thomas John, USNR Matelot-mécanicien mécanicien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Farley, Harold Lafayette, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Farrel, Melvin Mearl, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Faulk, John Andrew, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Fedele, John Elbe, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Felker, Paul Russell, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Fell, Mathias Joseph, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Fickas, James Byron, USNR Cuisinier de navire de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Fincher, Cecil Lane, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Fisher, Fred August, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Flandre, Jimmy Donoran, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Floyd, Herbert Aubrey, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Flynn, Chester Patrick, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ford, Roy Louis, USN Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Contremaître, Amos Edward, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Foss, William Marion, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Fossum, Arthur Martin, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Foster, Charles Carmack, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Foster, Charles Wilson, USNR Radioman de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Fournier, Albert Henry, USNR Monteur de navires deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Fowler, Gustus William, USN Métallurgiste en chef de l'aviationUSS Block Island (CVE 21)
Cadre, Earl Samuel, USNR L'Aviation Machinist's Mate Mécanicien Hydraulique Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Franks, James O'Neil, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21) +
Frasher, Chester Hobert, USN Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Freeman, Winfield, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Français, June Henry, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Fuller, John James, USNR Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Fusci, Peter Alexander, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Fusco, Francis Angelo, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Gadson, Wesley, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Gamba, Joe Charles, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Garriott, Lawrence Emery, USN Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Garnison, C.B., USNR Deuxième classe Torpedoman's MateUSS Block Island (CVE 21)
Gasper, William Pete, USNR Radioman de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gatta, Antonio Leonard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Gauthier, Francis Richard, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Gellner, Robert James, USN Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Gentry, Charles Ray, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Georgeadis, Christostomo, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gerdes, Clyde Edward, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Gibbs, Melvin Lesley, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gibson, Edward William, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Gibson, Lloyd Gordon, USN Quartier-maître de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Giovanniello, Urbano Carl, USN Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gober, Phillip Bell, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Goetz, Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Goodwin, John Raymond, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Goos, Jacob W., USN Torpedoman's Mate Aviation troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gosby, Eddie, USN Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Grant, Herman James, USNR Intendant de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Grant, Robert Arthur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Vert, George Robert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Vert, Robert Wesley, USNR Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Greer, Jack Herbert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Griffin, Eugene Sterling, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Griffin, James Parker, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Griswold, William Harrison, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Grizzard, James Hulan, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Grogan, William Joseph, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gronau, Victor Paul, USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Groninger, Richard LeRoy, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gronvold, George R., USN Le commandantUSS Block Island (CVE 21)
Gstalter, Edmond Albert Russell, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Guay, Léonard Bartholomew, USNR Cuisinier de navire troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Guilfoile, William Russell, USNR Mécanicien d'instruments de deuxième classe de l'Aviation Machinist's MateUSS Block Island (CVE 21)
Gurr, Wesley Edward, USNR Boulanger de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Gustafson, George Goodwin, USNR Radarman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hagan, William Joseph, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hahn, Francis Aosa, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Hall, Clifford Max, USN Offre d'eau de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Halliday, Thomas Robert, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Hamilton, Samuel Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Hamrick, Donald, USN Monteur de navires deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hanes, Marvin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hanlon, Joseph Daniel, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Hardman, Manuel Dearmond, USN Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Harper, Charles James, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Harrell, William Henderson, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Harrington, David William, USNR Technicien radio première classeUSS Block Island (CVE 21)
Harrington, Wallace Aallen, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Hart, Kenneth Clifford, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hastings, James David, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Heather, Leo Henry, USN Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Heide, Robert Lee, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Hellwig, Louis Herman, USN Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Henderson, Colman Burkett, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Henderson, Marlin Myron, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hepting, William Bernhard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Herbst, Isadore Albin, USN Magasinier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Herman, George Elmer, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Herman, William Norman, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hernandez, Frank Guerrero, USNR Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hess, Walter Henry, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Heyer, Harvey William, USNR Mécanicien de viseur d'aviation deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hice, Raymond Ellis, USNR Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hill, Allen Hugh, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Hill, Edwin Joseph, USNR Radioman de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hoff, Paul Franklin, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Holcomb, Ernest Augusta, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Holmes, Robert Patterson, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hoobler, Norman Gunn, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hood, William A., USN lieutenant-commandantUSS Block Island (CVE 21)
Hopson, Joseph Daniel, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Horen, Robert, USNR Compagnon de pharmacie de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Horsefield, Albert Marvin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hospers, Werner Albert, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Huckstep, Joseph Franklin, USNR Monteur de navires Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Hughes, Francis Massie, USN CapitaineUSS Block Island (CVE 21)
Hughes, James Thomas, USNR Peintre de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Humphlett, Eugene Mathews, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Haie, Thomas Lynn, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Hutzler, Harry Edward, USN Maître de Manœuvre Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Hypse, LeRoy Edwin, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Ide, William Clarence, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Innis, Robert Earnest, USNR InsigneUSS Block Island (CVE 21) +
Iyall, Jack Aoner, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Jaadan, Philip Nelson, USN Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Jackson, Archie Otto, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Jackson, Thornwell O., USNR Magasinier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
James, Murray Allen, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
James, Vester Lee, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jamison, Merle George, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jarvis, Robert Phillip, USNR Cuisinier de navire de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jenkins, Gilbert Richard, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Johnson, Edward O'Neil, USNR Radioman de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Johnson, Frederick Bruce, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Johnson, Léonard Leroy, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Johnson, Norman Garvice, USN Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Johnson, Onnie Claude, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Jones, Edsel Thomas, USN Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jones, Harold Emerson, USN Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Jones, John Henry, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jones, Joseph Rufus, USNR Radioman de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jones, Lester Wilson, USN Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Jordan, L.T., USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Joshua, Edmond, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kattlove, Litman Lawrence, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kearl, Theo J., USN Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Keiser, John William, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Keller, Billy Ray, USNR Radarman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Keller, Lester Prince, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kemp, James William, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kennedy, Clinton Veranice, USNR Matelot de Machiniste Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Kerr, Edward Thomas, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ketchum, Richard James, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Clé, James William, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kibash, James Peter, USNR Matelot de machiniste de troisième classeUSS Block Island (CVE 21) +
Kieszek, Walter Stanley, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kimball, Robert Bryson, USNR Chaudronnier de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kimberlin, Emmett Howard, USNR Matelot de Machiniste Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Kimmel, Robert Ellsworth, USN Gunner's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Roi, comte Thomas, USN Contrôleur d'incendie Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kirk, James Jacob, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kirkpatrick, Jean Harold, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Klecker, Léon Henry, USNR Offre d'eau de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Klempfner, Milton Jacob, USNR Monteur de navires deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kluss, Edward Victor, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Knapp, James, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Genoux, Leslie, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Kneip, Gilbert Frank, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Knowles, Charles Clifford, USNR Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Knowles, Robert S., USNR lieutenant-commandantUSS Block Island (CVE 21)
Knox, Matthew Andrew, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Knutson, Arne Edward, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kobb, Donald Andrew, USNR L'Aviation Machinist's Mate Mécanicien Hydraulique Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Kodman, Steven, USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kolhoss, Munsey Lee, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kon, Michael, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Koonce, Wilburn Lee, USNR Matelot aérographe de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kralj, George Joseph, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Kramer, Harold Fayne, USN Boulanger deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kraus, Vincent, USNR Matelot électricien Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kring, Théodore Morgan, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Krische, Matthew, USNR Contrôleur d'incendie deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kroner, Lawrence Roy, USN Matelot électricien Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Krueger, Theodore Roosevelt, USNR Matelot aérographe Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Kulas, Engelbert Anthony, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Kulik, Edward Gérard, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Kvatintz, Hyman, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
La Salle, Frederick Marcus, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Laquais, Floyd Caldwell, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Lago, Joseph Duran, USNR Monteur de navires deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Repaire, Allen Howard, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lambert, Robert Eugène, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Lampi, Waino, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Landry, Larvern Etinne, USNR Matelot-mécanicien mécanicien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lapeyrolerie, Arlie Joseph, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Lash, Robert Thomas, USNR Cuisinier de navire de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lauderdale, John Dock, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Lee, Norman Carl, USN Radarman Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Lee, Wayne Jay, USN Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Poireaux, Alfred, USNR Matelot-électricien d'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Leet, Kenneth Winston, USNR Yeoman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lentz, Howard Otto Wilfred, USN Gréeur de parachute de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Léonard, John Henry, USNR Matelot aérographe de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lewey, James Lloyd, USNR Armateur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lewis, Russell Victor, civil TechnicienUSS Block Island (CVE 21)
Liberté, George Edward, USN Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lindgren, Francis John, USNR Technicien radio première classeUSS Block Island (CVE 21)
Long, Otis Melrose, USN Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Seigneur, Robert Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Lorentzen, Elmer Claire, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Lueder, Richard Russell, USN Clairon Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Luetger, Ralph E., USN Matelot de Machiniste Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Lybarger, Chester Crum, USNR Cuisinier de navire Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Macaluso, James, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
MacInnes, Gorden A., USNR LieutenantUSS Block Island (CVE 21)
Magnuson, Lloyd Willard, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Major, Jack Arnold, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Maldonado, Alfredo Frank, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Homme, Thorman Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Mandozzi, Philippe, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Manning, Vinton Wayne, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Marino, Frederick James, USNR Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Martin, Andres Nieto, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Martin, Cleveland T., USNR Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Martin, Léon Junior, USNR Compagnon de pharmacie de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Martin, Lester Samuel, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Martin, Richard Wilbur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Maslanka, Stanley Joseph, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Maîtrise, George Thomas, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Mastrangelo, Louis Dominic, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Mathis, Robert Joseph, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Mayo, Norwood Simmons, USN Offre d'eau de première classeUSS Block Island (CVE 21)
McArt, George Raymond, USN L'Aviation du lieutenant du torpille en chefUSS Block Island (CVE 21)
McBride, Donald Harris, USN Gunner's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
McCall, Cecil Earnest, USN Buglemaster deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McCollum, Gerald Washington, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McCoy, Charles Russell, USN Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
McCue, Donald Hulet, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
McCullough, Calvin Wilson, USNR Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
McDaniel, James G., USN Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21)
McDonald, Gerald Richard, USNR Deuxième classe Torpedoman's MateUSS Block Island (CVE 21)
McDonald, Robert Emmett, USN Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
McElhaney, Harry L., USNR LieutenantUSS Block Island (CVE 21)
McGhghy, Harmond Dwight, USN Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
McKay, Harry, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
McKenny, Albert Louis, USN Contrôleur d'incendie deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McKinney, Guy Hershell, USN Matelot de Machiniste Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
McLain, Charles Christopher, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McManus, Preston Truman, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McMath, Irwin Archibald, USNR Appel d'offres en chefUSS Block Island (CVE 21)
McMillan, Ray Emile, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McMurrey, Ira Lawrence, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
McNamara, Charles William, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
McNatt, James Raymond, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Medaglia, Frank Domenick, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Medley, Hubert, USNR Intendant de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Melnick, Walter William, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Marchand, Carlos Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Mercher, Thomas Alvin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Merrill, Donald Edward, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Merritt, Collins Franklin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Messinger, William Koons, USNR Deuxième classe Torpedoman's MateUSS Block Island (CVE 21)
Meyer, Henry Alfred, USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21) +
Meyers, Willis Wilson, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Michell, Anthony James, USN Maître-canonnier en chefUSS Block Island (CVE 21)
Miketinac, Nicholas Michael, USNR Spécialiste en chef (A)USS Block Island (CVE 21)
Miller, Edward, USNR Compagnon de Pharmacie Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Miller, Edward Bernard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Miller, George Thomas, USNR Matelot de torpille première classeUSS Block Island (CVE 21)
Miller, Jack, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Miller, John Denton, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Mitchell, James John, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Mixon, Charles Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Montesinos, Ralph, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Montgomery, Mack Leonidas, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Monti, Charles Joseph, USNR Cuisinier de navire de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Moore, Curtis, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Moore, George Willard, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Moore, Jackson Albert, USNR Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Moore, Leland Edsel, USNR Radioman de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Mora, Dario, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Morgan, James W., USN Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Morrisroe, John Michael, USNR Contrôleur d'incendie deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Mrazek, Jay Charles, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Murphy, James Joseph, USNR Cuisinier de navire Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Musselwhite, Emory Marvin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Myers, David Franklin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Myers, James, USNR Yeoman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Myers, Robert Keith, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Nanney, William Douglas, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Naylor, Boyd Eugene, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Nealey, Herman Howard, USN Photographe's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Nelson, Harold Duke, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Nicholson, Paul W., USNR Orfèvre de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Nicolini, George William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Nipper, James Edward, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Noblett, James Gordon, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Personne, Francis Joseph, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Nordstrom, James Arthur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Norman, John William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Norman, Reeves John, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Nottingham, Gerald Hamilton, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Nowikowsky, Bernard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Bernier, Walter Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Brien, Charles Patrick, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Brien, Cornelius James, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Brien, James Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Brien, James Joseph, USNR Peintre de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Connell, Robert Emmett, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Connor, Dennis Joseph, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Donell, Ervin Leroy, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Keefe, Harry Elliott, USNR Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Keefe, Wilbur Fiske, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Neil, William Joseph, USNR Radarman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Rourke, Edward James, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Rourke, Francis Xavier, USNR Radarman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
O'Shea, Clarence Joseph, USNR Radarman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Oborn, Richard Eugène, USN Offre d'eau de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ogrodnik, Raymond Albert, USNR Matelot aérographe de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Oliver, Robert LeRoy, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Olsen, Ralph Warren, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Olson, Oscar Frederick, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Orchel, John, USN Maître-Machiniste en chefUSS Block Island (CVE 21)
Orin, Solano Samonte, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Orsini, Albert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Osborne, John Francis, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ostermiller, Herman Harold, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Otto, Herbert Ross, USNR Matelot machiniste de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Overstreet, George Philmore, USN Chef radioUSS Block Island (CVE 21)
Owen, Eugene Foshee, USNR Yeoman Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Owen, James Byrell, USNR Matelot de machiniste d'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21) +
Owens, Bennie George, USN Compagnon de pharmacie de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pace, Edward Walter, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pacholec, Francis Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Padgett, Robert Richard, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Page, Bedford Jackson, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Paradinski, S.G., USNR Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21)
Paradis, Joseph Paul, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Parnell, Edward Conrad, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Parsons, Richard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Patashnick, Edward, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Paterson, Irwin Grant, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Patsenka, Edward Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pattat, Clarence Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Patterson, Roy Sherman Lee, USN Peintre de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Paul, James Garfield, USNR Yeoman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pavliska, Raymond Victor, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pearce, Charles Henry, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Peifer, Marvin Wayne, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pellettierre, Salvatore Dominick, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Perkins, Lamont Wheeler, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Perna, John Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Perri, Gus Frank, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Perrone, Anthony, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Perry, Frank, USNR Boulanger de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Perry, Jimmie Rodgers, USN Intendant de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Perry, Joseph John, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Petersen, Marvin George, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Peterson, James Leroy, USN Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Peterson, Michael Jermiah, USN Maître-Machiniste en Chef de l'AviationUSS Block Island (CVE 21)
Peterson, Walter Lewis, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Peterson, William Arden, USNR Cuisinier de navire de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Petry, Bernard Arthur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pettis, Edward Benson, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pettit, John Edward, USNR Matelot de deuxième classe Motor MachinistUSS Block Island (CVE 21)
Pfisterer, Leo Edward, USN Matelot de Machiniste Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Phelps, Frederick Arthur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Phillips, Lawrence Henry, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Phillips, William C., USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pickering, Powell, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pierce, Robert Harland, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Piotter, Herbert Alexander, USNR Matelot machiniste de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Piper, William Ashly, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pisani, Bruno Alfred, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pisco, Thomas Anthony, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Pitt, Norman, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pitts, Julian Leroy, USNR Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21) +
Platon, Lauro Eto, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Plesha, Mathew, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Popoli, Lawrence Joseph, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Porenta, Raymond George, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Poris, Philippe, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Postolowski, George, USNR Matelot de troisième classe du machiniste à moteurUSS Block Island (CVE 21)
Potoski, Joseph Léo, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Powell, Walter Edward, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Pouvoirs, Harry William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pouvoirs, Thomas Joseph, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Prajzner, Bruno, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Prix, Arthur, USNR Maître de Manœuvre en ChefUSS Block Island (CVE 21)
Prix, Hugh Denzell, USNR Radioman de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Prix, John William, USNR Yeoman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Prix, Samuel Isadore, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Printz, Charles Jordan, USN Matelot-électricien aéronautique Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pritchard, Norwin Beryl, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Procopio, William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Pruett, James Warren, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Pupino, Joseph Robert, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Purpura, George James, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Pusateri, Anthony Joseph, USNR Matelot machiniste de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Putnam, Richard Lincoln, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Putney, Richard Wray, USNR Technicien radio première classeUSS Block Island (CVE 21)
Quilici, Dino Lawrence, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Raczkowski, Walter J., USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Raisgard, Helge, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Ramsey, Ralph Gavin, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Randolph, Earl Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Reber, Kenneth Robert, USNR Matelot-mécanicien mécanicien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Dossier, John Curtis, USNR Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Reed, Gene Shannon, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Reuter, Eugène Francis, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Reutlinger, Walter Joseph, USN Matelot-électricien d'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Revard, Franklin Napoléon, USNR Matelot-électricien d'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rice, Richard St. Clair, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rickman, Ollie Winston, USN Matelot machiniste deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ridenhour, Roy Lester, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Cavalier, Robert Houge, USNR Chef radio de l'aviationUSS Block Island (CVE 21)
Sonnerie, Fred Ray, USN Matelot-mécanicien mécanicien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rismiller, George Franklin, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ritchey, James Casey, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Ritchie, Earl James, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Robbins, James Edward, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Robinson, Blaine Okey, USN Maître de charpentier première classeUSS Block Island (CVE 21)
Rock, Joseph Leo, USNR Offre d'eau de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Rodriguez, Fabian, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Roedersheimer, Lawrence Vincent, USNR Matelot de machiniste d'aviation première classeUSS Block Island (CVE 21)
Romano, John Vincent, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Roskey, Francis, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ross, Samuel Moses, USNR Métallurgiste aéronautique de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rossi, Edward Thomas, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Roth, Henry Harry, USNR Offre d'eau de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rude, Darrell Dalmer, USN Gréeur de parachute de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rutledge, William Mort, USN Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Rydzewski, George, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Sabine, Roy Raymond, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Sallay, Bela, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
San Filippo, Tony Salvatore, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Sansouci, Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Santantonio, George, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Santos, Edmond Joseph, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Saxe, Harold John, USNR Gréeur de parachute de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Schatz, Anton Mike, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Scheidler, Donald Raymond, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Schertzer, Ray Douglass, USN Chaudronnier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Schlenker, John Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21) +
Schmidt, Lester Arnold, USNR Matelot électricien de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Schmoker, Wallace, USNR Peintre Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Schulze, Francis Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Scott, Grady Jackson, USNR Maître de charpentier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Secof, Al, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Semeraro, Joseph Jack, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Senft, Robert Joseph, USNR Aviation Machinist's Mate Carburateur Mécanicien Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Setz, William Chester, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Shafer, William Lee, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Shanahan, William Martin, USN Deuxième classe Torpedoman's MateUSS Block Island (CVE 21)
Shannon, John Irving, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Shaprio, Martin, USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Sharak, Harry Russell, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Sharp, Marion Henry, USN Signaleur en chefUSS Block Island (CVE 21)
Shaub, Melvin Herbert, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Shaw, William Arthur, USN Cuisinier de navire de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Shea, John Anthony, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Feuilles, Clifford Odell, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Shellem, James John, USN Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Shelton, James Roland, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Berger, James, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Sherdahl, Robert Ben, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Silvia, Manuel, USNR Monteur de navires Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Simcic, James Michael, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Simms, Harold Ray, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Simpson, Edwin Forren, USNR Compagnon de pharmacie de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Slavin, John Joseph, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Slivka, George, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Sloan, Wallace Virgil, USN Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Glenn Erlan, USNR Technicien radio aéronautique deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Lowell Gene, USNR Signaleur Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Malcom Lee, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Robert Earl, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Vernon Joe, USNR Métallurgiste aéronautique Première classeUSS Block Island (CVE 21)
Smith, Willie Cecil, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Snediker, Charles John, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Spalletta, Tom, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Spencer, Robert Alfred, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Spillane, Charles, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
St. Clair, Robert Murle, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Stahlin, Charles Robert, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Stankey, Roger A., ​​USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Stanley, Irvin Elroy, USNR Radioman de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Stark, Clifford Frank, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Steer, Gordon Macaulay, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Steingass, Daniel Junior, USNR Buglemaster troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Stephenson, Bennie, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Stephenson, Floyd Roderick, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Stetson, George F., USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Stevens, Wilson Robert, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Intendant, Albert Charles, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Actions, Donald Arthur, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Strickland, Alvin Wesley, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Strouse, Stanley William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Frappé, John Albert, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Suitter, Warren William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Sullivan, Robert John, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Suprey, John Francis, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Swails, Harold Lloyd, USN Mécanicien de viseur d'aviation deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Sweeney, Raymond Leo, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Doux, Francis William, USNR Magasinier en chefUSS Block Island (CVE 21)
Swiantek, Frank, USNR Aviation Machinist's Mate Mécanicien Hélice Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Taff, Théodore Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Takacs, Alexandre Aleysisus, USN Maître-Machiniste en Chef de l'AviationUSS Block Island (CVE 21)
Tamulonis, Peter A., ​​USNR Ordnateur de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Taveroni, Leno Joseph, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Taylor, Arthur William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Taylor, Don Arlo, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Taylor, Robert, USNR L'Aviation Machinist's Mate Mécanicien Hydraulique Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Tegarden, Warren Harvey, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Terhune, Richard Raymond, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Terry, Curtis Nathaniel, USN Cuisiner en première classeUSS Block Island (CVE 21)
Thibodeaux, Milton, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Thomas, Ferris Kimball, USNR Technicien radio aéronautique deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Thomas, Ralph Elbert, USNR Technicien radio aéronautique première classeUSS Block Island (CVE 21)
Thompson, James Denney, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Thurlow, William Madison, USN Offre d'eau de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Tinney, Allen W., USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tokarz, William Henry, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Toleno, Dominic William, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tomah, Frederick Lawrence, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tomaszewski, Joseph Chester, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tombes, Bert Lorenzo, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tomkewicz, Charles Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Torres, Weber Rego, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Torrey, Edward G., USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Trewhitt, Lloyd Reed, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Tailleur, Donald Richard, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tritt, William Clifford, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
C'est vrai, Charles Henry, USNR Matelot aérographe de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Truitt, John Albert, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Trujillo, Levi Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tryon, Boyd P., USNR Offre d'eau de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tullis, Karl George, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tunnero, Anthony George, USNR Armateur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Turgeon, Donald Allen, USNR Matelot-électricien d'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Turner, John, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Tutten, John Alan, USNR Radarman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Tych, Peter, USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21) +
Tyliszczak, John Leo, USNR Offre d'eau de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Tyrell, Edward Thomas, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Urquhart, Andrew George, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Vachon, Kenneth Edward, USNR Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Van Sickle, Earl Robert, USNR Magasinier troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Vanuga, Michael, USNR Radarman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Vasquez, Charles John, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Vernetti, Hector Gilbert, USNR Gréeur de parachute de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Vierra, Everett William, USNR Boulanger deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Villere, Arthur Louis, USNR Ordnateur de l'aviation de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Vitellaro, Dominick Dominick, USNR Armateur de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Vogt, Raymond Arthur, USNR Matelot de troisième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Wade, Derwood, USN Offre d'eau de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wagner, William Burton, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Attendez, Delos E., USN Le commandantUSS Block Island (CVE 21)
Waite, Jack David, USNR Cuisinier de navire de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Waleski, Walter A., ​​USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Walker, Wilson Franklin, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wallace, Edward Walter, USN Gunner's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Waller, Harold Ray, USN Maître de Manœuvre Deuxième ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Walsh, John, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Walsh, John Francis, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Walsh, Robert Channing, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Walsh, Robert Francis Anthony, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ward, George Wallace, USNR Compagnon de pharmacie de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ward, John J., USN Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Directeur, Ray Wilburn, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Warzecha, Benny, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wassenaar, Garrett John, USN Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Waters, John Myrick, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Watson, Jesse Lynn, USNR Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Tisserand, Bobbie Clarence, USNR Ordnateur de l'aviation de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Weckbaugh, Leland Stanford, USNR Radarman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Mauvaises herbes, Thurlow Robert, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Weekley, stand Eldridge, USNR Pompier de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Weeman, Merle Dunlap, USNR Magasinier deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Weimer, Frederick Michael, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Weiss, Martin, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Weissenberger, Richard Carl, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Weltner, Henry Francis, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wennerstrand, Paul Warren, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wentworth, Chester Tucker, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Ouest, Bertus, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ouest, Robert Fred, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wetzel, William Thomas, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wheeler, John Marion, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Blanc, Calvin Joseph, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Blanc, Cecil Lloyd, USNR Radioman de l'aviation de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Whitmire, Dennis Kenneth, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Whitt, Carl Edward, USNR Signaleur deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wickham, Joseph Howard, USNR Photographe's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Wieman, Elmo John, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Wiley, Richard Albert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Williams, Charles Henry, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Williams, Olin Calvin, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Williams, William, USNR Radioman troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Willison, Richard Alva, USNR Maître de charpentier de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Testaments, Edward Arthur, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Albert Kennedy, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Fred Andrew, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Lonnie, USNR Steward's Mate 2e classeUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Raymond B., USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Robert Walton, USN Maître-Machiniste en chefUSS Block Island (CVE 21)
Wilson, Thomas Bell, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wiwigac, Stanley, USN Gunner's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Wolchek, Edward John, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wolf, John Frank, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Wolf, Robert Eugene, USN Radioman deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bois, Everett Warren, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Bois, John Junior, USNR Matelot-électricien de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Bois, Robert James, USNR Gunner's Mate de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wormell, John Philip, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Wright, Bruce Kenneth, USN Maître de Manœuvre en ChefUSS Block Island (CVE 21)
Wright, Delmar Hermon, USNR Steward's Mate First ClassUSS Block Island (CVE 21)
Wright, Wilbur Lincoln, USNR Matelot de deuxième classe de l'aviation machinisteUSS Block Island (CVE 21)
Wyatt, John Tildon, USNR BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Wyatt, Robert Walden, USNR Lieutenant (niveau junior)USS Block Island (CVE 21) +
Yablonicki, Michael Joseph, USNR Pompier Première ClasseUSS Block Island (CVE 21)
Yaccarino, Frank, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Jeune, Bradley Fred, USN Quartier-maître de troisième classeUSS Block Island (CVE 21)
Jeune, James Elbert, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Zammuto, Salvatore, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)
Zenchenko, John, USNR Matelot de deuxième classeUSS Block Island (CVE 21)
Ziegel, Dean Ellsworth, USN BarreurUSS Block Island (CVE 21)
Zylick, Théodore, USNR Matelot de première classeUSS Block Island (CVE 21)

Servi sur indique les navires que nous avons répertoriés pour la personne, certains étaient stationnés sur plusieurs navires touchés par des sous-marins.

Des personnes sont absentes de cette liste ? Ou peut-être des informations supplémentaires ?
Si vous souhaitez ajouter un membre d'équipage à la liste, nous aurions besoin de la plupart de ces informations : nom du navire, nationalité, nom, date de naissance, lieu de naissance, service (marine marchande, . ), grade ou emploi à bord. Nous avons également de la place pour une photo si elle est fournie. Vous pouvez nous envoyer les informations ici.


Voir la vidéo: USS Nassau Aircraft Carrier