Valence AKA-81 - Histoire

Valence AKA-81 - Histoire

Valence

(AKA-81 : dp. 13 910, 1. 459'2"; b. 63'; dr. 26'4", s. 16,5 k.; cpl. 415; a. 1 5", 8 40 mm., 16 20 mm .; cl.Tolland; T. C2-S-AJ3)

Valencia (AKA-81) a été construit en vertu d'un contrat de la Commission maritime (coque MC 1389) le 20 mai 1944 à Wilmington, N.C., par la North Carolina Shipbuilding Corp.; lancé le 22 juillet 1944; parrainé par Mme C. L. Merritt; acquis par la Marine le 18 août 1944 ; converti pour l'usage de la marine par le chantier naval Bethlehem Steel, usine Key Highway, Baltimore, Maryland, et mis en service là-bas le 9 janvier 1946, le lieutenant Comdr. Rodney A. Blake, USNR, aux commandes.

Après l'aménagement, le shakedown et les premiers exercices dans la région de Hampton Roads, Valence a démarré depuis la base d'opérations navale de Norfolk, en Virginie, à 9 h 38 le 10 février, en compagnie de Medea (AKA-31)

à destination de la zone du canal. Les navires ont transité par le canal de Panama le 17 et ont continué vers les îles hawaïennes, faisant escale à Pearl Harbor le 2 mars.

Passant à Honolulu le 8, le Valencia a amarré au quai de transport de l'armée et a chargé un total de 145 officiers et hommes de troupe avant de se mettre en route le 14 pour les Marshalls. Escorté par PC-1139 jusqu'à un point situé à 30 milles de Pearl Harbor, le cargo d'attaque a procédé indépendamment pour le reste de son passage et est arrivé à Eniwetok le 22 mars. Voyageant à nouveau seul, le Valencia s'est mis en route pour les Carolines du sud trois jours plus tard et est arrivé au large d'Ulithi après une semaine de voyage. Cependant, un typhon l'a empêché d'entrer dans le port, et elle s'est éloignée du centre de la tempête à faible vitesse jusqu'au début du lendemain, lorsque des mers plus calmes et une meilleure visibilité lui ont permis d'atteindre sa destination.

L'auxiliaire est resté à Ulithi du 1er au 13 avril, se préparant à participer à sa première opération. Valence a pris la route pour Okinawa à 16 h 17 le 13, dans la division "Able" du groupe opérationnel 55.8, en compagnie d'Okanogan (APA-220), Jerauld (APA-174) Lenoir (AKA-74), Lumen (AKA-30) , SS Kelso Victory et SS Typhoon. Le passage de quatre jours a été mis en évidence par un contact sous-marin présumé qui a envoyé tous les navires aux quartiers généraux et par l'observation d'une mine perdue qui escortait les navires détruits.

Le Valencia a jeté l'ancre au large de la plage de Hagushi, à Okinawa, à 9 h 21 le 17 avril, a commencé à décharger sa cargaison à 18 h 15 et a cessé à 1945. Tous les navires ont commencé à produire de la fumée à 20 24, à la réception d'une alerte de raid aérien, couvrant complètement la zone de mouillage en quelques instants. . Valence a ensuite observé des tirs antiaériens des forces à terre et a noté des rapports d'avions ennemis se trouvant à proximité deux ou trois fois, avant de se protéger des quartiers généraux à 22 h 39. En raison des conditions de surf intenses, les plages ont été fermées aux atterrissages le 19, car des vents violents ont soulevé une mer agitée qui a grandement entravé le déchargement. Les fortes houles ont continué à entraver les opérations les jours suivants, car la mer agitée rendait difficile le maintien des bateaux à quai, les balayant contre la peau d'acier du navire. Malgré ce handicap et deux "alertes rouges" dans la soirée des 20 et 21 avril, l'équipage, aidé d'une force de 83 marines (deux officiers et 81 hommes de troupe) parvient à décharger la cargaison du navire dans la soirée du 21.

Valencia s'est engagé à hisser ses bateaux et à se préparer pour la mer toute la nuit du 21 et a commencé à débarquer son équipe de manutention maritime à 6 h 20 le 22. Une autre « alerte rouge » interrompt le processus de hissage du bateau à 7 h 10, mais la reprise de la tâche à 9 h 00, lorsque le « tout clair » retentit, permet au navire d'être bientôt prêt à prendre la mer. En conséquence, le navire a fait route à 13 h 17 le 22 avril pour les Mariannes dans l'unité de tâche 51.29.20.

Arrivé à Saipan le 1er mai, le Valencia transféra la plupart de ses péniches de débarquement (LCVP, LCPL et LCM) au pool de bateaux et se mit en route pour Nouméa Nouvelle-Calédonie, le 3j. Elle a chargé l'équipement de l'armée, les véhicules et l'équipement du bataillon de construction de la Marine; et passagers embarqués pour des destinations sur la cargaison

l'itinéraire du navire. Valencia est devenu en route à 1508 le 20 mai et, entre ce moment et son arrivée à Eniwetok le 30, a fait escale à Guadalcanal et Tulagi, embarquant et débarquant des passagers et ramassant de nouveaux bateaux. Elle est restée à Eniwetok du 1er au 26 juin, attendant des ordres, avant de se mettre en route pour les Mariannes. Elle a atteint Guam à 19h00 le 29 juin pour décharger les véhicules de LCVP et les marchandises générales au port d'Apra

Le cargo d'attaque s'est ensuite déplacé vers le port de Tanapag, Guam, pour terminer le déchargement avant de continuer vers la côte ouest des États-Unis, jetant l'ancre dans la baie de San Francisco le 31 juillet. Valencia est resté à l'ancre jusqu'au 9, quand elle s'est déplacée au Quai 90-B, San Francisco, pour commencer à charger la cargaison générale destinée aux Philippines. Pendant ce temps, la guerre dans le Pacifique a pris fin après que le Japon, ébranlé par le martèlement constant des Alliés et que deux bombes atomiques aient capitulé le 15 août 1945.

En naviguant pour les Philippines le 18 août, le Valencia est arrivé au large de Samar le 6 septembre, a déchargé toutes les cales le 19, puis s'est dirigé successivement vers la baie de Manille Subic Bay et le golfe de Lingayen. Par la suite, le cargo d'attaque embarqua des hommes et du matériel de la 25e division de la 6e armée pour le devoir d'occupation au Japon. Le 1 octobre, elle est devenue en route pour Wakayama dans le cadre de TU 54.8.1. Détaché du convoi pendant une brève période le 6 octobre pour détruire un objet flottant non identifié, il a dépensé 292 cartouches de munitions de 20 millimètres avant de reprendre son passage avec le groupe-sa mission terminée.

Arrivé au large de Honshu le 7, Valence est resté dans la région de Wakayama jusqu'au 25. Durant cette période, un typhon est passé juste à l'ouest de la zone de mouillage de Wakanoura Wan les 10 et 11 octobre. Des vents allant jusqu'à 90 nœuds ont balayé la baie, forçant Valencia à surmonter le typhon en utilisant ses ancres et ses moteurs principaux. Sa mission à Wakayama achevée le 25, le cargo d'attaque a commencé à cette date pour Nagoya, au Japon. Après avoir traversé le chenal balayé jusqu'à la destination du navire, il jeta d'abord l'ancre au large de Yokkaichi Ko - le mouillage de transport - puis s'est déplacé le long d'une jetée où il a déchargé des troupes de fret et huit LCM de l'armée, et est resté jusqu'au 14. Ayant embarqué 268 hommes pour le transport vers les États-Unis le 13, le navire s'est mis en route le 14 pour San Francisco.

Pendant qu'en route, la destination du navire a été changée en Portland, Oreg., et elle a fait le port là le 28 novembre. Restant à Portland jusqu'au 17 décembre, le navire s'est déplacé vers San Francisco, puis a effectué un voyage aller-retour vers Pearl Harbor et retour avant de quitter la côte ouest le 14 février 1946 pour la côte est. Transitant le canal de Panama le 24, Valencia est arrivé à New York, N.Y., le 3 mars via Little Creek, en Virginie, avant de retourner dans les environs de Hampton Roads et d'arriver au Norfolk Navy Yard le 7.

Désarmé le 8 mai 1946, le navire a été livré à la War Shipping Administration, Maritime Commission, cinq jours plus tard. Son nom a été rayé de la liste de la Marine le 21 mai 1946.

Acquis par les Lykes Lines, le navire a été rebaptisé SS Genevieve Lykes et est entré en service commercial peu de temps après. Acquis par T. J. Stevenson and Co., Inc., de New York City, en 1947, le navire a été rebaptisé Garden City. Elle est restée en service dans cette entreprise jusqu'à ce que son nom disparaisse des registres des commerçants en 1971.

Valence a reçu une étoile de bataille pour son service pendant la Seconde Guerre mondiale.


Valence

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Valence, royaume médiéval d'Espagne, tour à tour musulman et indépendant de 1010 à 1238 et détenu par la suite par les rois d'Aragon. Bien que son territoire variait, il comprenait généralement les provinces modernes d'Alicante, de Castellón et de Valence.

Lorsque le pouvoir omeyyade dans l'Espagne mauresque s'est désintégré sous le règne d'Hisham II (1010), Valence est finalement gouvernée par ʿAbd al-Aziz al-Mansūr (règne 1021-1061), petit-fils du célèbre calife cordouan de ce nom. Stabilisé par la protection des califes de Cordoue et par l'amitié avec les princes chrétiens, son règne marque une période de paix et de prospérité. Cependant, son successeur, un mineur, Abd al-Malik (règne 1061-1065), a été attaqué par Ferdinand Ier de Castille-et-Leon, qui a raté la capture de Valence mais a infligé une telle défaite à ses défenseurs qu'ils ont cherché la protection d'al-Maʾmun, le souverain de Tolède. Al-Maʾmun déposa le mineur et pendant les 10 années suivantes (1065-1075) Valence fit partie de ses domaines.

La faiblesse d'al-Qādir, successeur d'al-Maʾmun, permet aux Valenciens de réaffirmer leur indépendance sous la houlette du gouverneur de Tolède, Abū Bakr, qui s'allie à Alphonse VI de Léon et de Castille. Mais lorsque ce dernier prit Tolède en 1085, il installa al-Qādir comme souverain fantoche à Valence avec le soutien de mercenaires. L'année suivante, lorsque les mercenaires furent rappelés pour endiguer les Almoravides, al-Qādir se retrouva sans défense face à ses sujets hostiles. Plusieurs potentats manœuvraient pour le déposer. Le comte de Barcelone, allié au souverain musulman de Saragosse (Saragosse), assiège Valence (1089). Pour les prévenir, Alfonso offrit le butin de la ville au flibustier Rodrigo Díaz de Vivar, dit El Cid. À son approche, le siège fut levé, mais le Cid trouva plus politique d'exiger de l'argent de protection d'al-Qādir que d'occuper la ville. Ce dernier cours fut imposé au Cid lorsque les Valenciens assassinèrent al-Qādir en 1092 et se constituèrent en république sous protection almoravide. Le Cid régna sur Valence de 1094 jusqu'à sa mort en 1099. Lorsque sa veuve fut contrainte de céder le royaume aux Almoravides en 1102, les chrétiens brûlèrent la ville avant de l'évacuer.

Pendant les 30 années suivantes, Valence fut gouvernée par des gouverneurs almoravides mais, dans la période confuse qui précéda l'arrivée des Almohades, la ville retrouva à nouveau une certaine indépendance. Les Valenciens admettent comme suzerains plusieurs principautés éphémères de Murcie, jusqu'à ce que le Valencien Ibn Mardanish prenne le contrôle des deux royaumes en 1147. Ce prince, d'origine espagnole, suscite l'opposition populaire à Valence par ses alliances avec les chrétiens, et en 1151 les Valenciens, avec Soutien almohade, révolté contre lui. Le royaume resta aux mains des souverains locaux, vassaux des Almohades, jusqu'à ce qu'il tombe aux mains de Jacques Ier d'Aragon le 28 septembre 1238. Désormais, son histoire se confond avec celle d'Aragon.


Historique d'entretien

Après une formation d'équipement et de préparation, elle a commencé une série de déploiements dans le Pacifique occidental qui ont constitué l'essentiel de sa carrière. Les premiers déploiements ont eu lieu dans les eaux vietnamiennes. Les déploiements ultérieurs ont soutenu les forces navales américaines dans le golfe Persique. [1]

En 1978, plaines blanches a été frappé par USS Mount Vernon lors d'une opération de réapprovisionnement en cours.

En 1978, le navire a perdu sa puissance et sa propulsion dans le détroit de Malacca tout en étant suivi d'une collision avec un superpétrolier a été évitée, mais c'était un coup dur.

À la fin des années 1980, le navire était l'un des premiers navires de la marine américaine à avoir des femmes à bord. (Les premiers étaient des pilotes de CH-46 de HC-5). En 1991, et après une modernisation de l'amarrage accomplie lors de la révision, le navire avait un effectif de femmes officiers et s'est enrôlé à bord.

Le 9 mai 1989, alors qu'il naviguait dans la mer de Chine méridionale en route de Hong Kong vers son port d'attache de Guam, plaines blanches a subi un incendie majeur de classe Bravo dans la salle des machines principale alors qu'il effectuait le ravitaillement en mer avec le navire de ravitaillement de combat USS Sacramento (AOE-1). L'incendie a résulté de l'éjection d'une tige de soupape sur le système de transfert de carburant qui a envoyé un jet de carburant à haute pression à l'arrière d'une chaudière d'allumage qui s'est par conséquent enflammée en une boule de feu. L'incendie a fait 6 morts et 161 blessés. La cause de l'éjection de la tige de soupape était le non-respect des procédures d'étiquetage appropriées, une vanne papillon partiellement démontée, une mauvaise validation de la liste de contrôle de transfert de carburant et la pressurisation subséquente de la conduite de carburant contenant la vanne. [2] plaines blanches a été remorqué jusqu'à la SRF Subic Bay par l'USNS Narragansett pour des réparations préliminaires et est retourné à Guam environ trois mois plus tard.

plaines blanches ensuite déployé dans le Pacifique occidental, l'océan Indien et le golfe Persique en juillet-novembre 1990.

Au début d'août 1992, le navire a fait l'objet d'une importante remise en état, y compris sa principale centrale à vapeur, à l'installation de réparation de navires (SRF) de Guam. Plus tard ce même mois, comme le navire n'a pas pu démarrer par ses propres moyens, ses amarres ont été renforcées avec une chaîne d'ancre et des câbles en acier pour le maintenir amarré à la jetée alors que le typhon Omar approchait de Guam. Le 27 août 1992, sous le commandement du capitaine Robin Y. Weber, le navire a surmonté le passage initial du mur oculaire d'Omar au-dessus du port d'Apra. Après un calme relatif puis le deuxième passage du mur de l'œil, plaines blanches a été arrachée de ses amarres par les vents de 150 mph et s'est finalement échouée sur la plage de corail près de Polaris Point.

Au début de la disponibilité des réparations, le premier lieutenant du navire a rencontré les ingénieurs de la SRF Guam et a élaboré un plan pour amarrer le navire en cas de typhon. Le plan a pris en compte la superficie des parties exposées du navire et les livres par pouce carré de la force attendue générée par les vents de typhon ainsi que la force des taquets de quai, des bornes et des hommes morts. Le plan nécessitait plus de lignes qu'il n'en fallait pour l'effectif normal du navire. Un accord a été conclu sur les lignes qui seraient fournies par le navire et celles qui seraient fournies par la SRF. Toutes les lignes devaient être en nylon. Le matin de l'approche de la tempête, les gréeurs de la SRF ont utilisé des amarres à ressort. Springlay est une combinaison de fil et de fibre synthétique et ne s'étire pas. Les amarres en nylon peuvent s'étirer jusqu'à un tiers de leur longueur sans endommager la ligne. Malgré la protestation du premier lieutenant contre l'incompatibilité des deux types de lignes d'amarrage, les gréeurs de la SRF ont affirmé qu'ils n'avaient pas d'autres lignes disponibles. Cela a eu pour résultat que les amarres de Springlay retenaient presque toute la force des vents tandis que la force des amarres en nylon n'était pas pleinement utilisée. Les lignes de springlay ont cédé la place suivies par les lignes de nylon. Dans les semaines qui ont suivi le typhon Omar, les yeux de deux autres typhons sont passés au-dessus du navire alors qu'il était encore dans la SRF. Au cours de ces événements, le plan d'amarrage d'origine a été utilisé en utilisant toutes les lignes d'amarrage en nylon et le navire a surmonté les deux typhons sans problème.

Très chanceux de s'être échoué près de Polaris Point, après que le navire a quitté la jetée dans la tempête, le navire a perdu sa seule source d'alimentation pendant une journée, un générateur diesel d'urgence notoirement inconstant. La situation du générateur a été corrigée après plusieurs heures et un dépannage, et finalement résolue par une simple observation faite par l'officier électricien, LTJG Lee, qu'une liaison mécanique du régulateur de commande était défaite. L'alimentation essentielle pour les services d'urgence a été rétablie sur le navire, permettant à l'équipage de faire face à toute inondation ou incendie qui se produirait. Alors que le navire était échoué pendant 3𔃃 jours, l'équipage a subsisté sur les MRE et a aidé à planifier, ainsi que les opérations portuaires, son échouage. La coque du navire n'a subi aucun dommage réel.

Le navire s'est complètement remis de l'échouage et était en route pour les opérations du Golfe en mai 1993.

Le navire, bien au-delà de son cycle de vie et de son utilité pour la marine américaine, a été désarmé en 1995.


Quoi Valence les dossiers de famille trouverez-vous?

Il y a 46 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Valencia. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres du recensement de Valence peuvent vous dire où et comment travaillaient vos ancêtres, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, etc.

Il y a 15 000 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Valencia. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 5 000 dossiers militaires disponibles pour le nom de famille Valencia. Pour les anciens combattants parmi vos ancêtres valenciens, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.

Il y a 46 000 enregistrements de recensement disponibles pour le nom de famille Valencia. Comme une fenêtre sur leur vie quotidienne, les registres du recensement de Valence peuvent vous indiquer où et comment vos ancêtres travaillaient, leur niveau d'éducation, leur statut d'ancien combattant, etc.

Il y a 15 000 dossiers d'immigration disponibles pour le nom de famille Valencia. Les listes de passagers vous permettent de savoir quand vos ancêtres sont arrivés aux États-Unis et comment ils ont effectué le voyage - du nom du navire aux ports d'arrivée et de départ.

Il y a 5 000 dossiers militaires disponibles pour le nom de famille Valencia. Pour les anciens combattants parmi vos ancêtres valenciens, les collections militaires fournissent des informations sur l'endroit et le moment où ils ont servi, et même des descriptions physiques.


Histoire

Los Lunas a une histoire riche et colorée. Situé sur la concession de San Clemente, il a été donné à Don Felix Candelaria en 1716, deux ans après que sa mère eut demandé le terrain. Peu de temps après que Don Candelaria a reçu la subvention, la famille Luna a réclamé la subvention et a ensuite pris possession.

Antonio Jose Luna est né en 1808 et est parfois appelé le père de Los Lunas. Il est devenu un leader civique et politique et a épousé Isabella Baca, fille d'une famille éminente de Belen, une communauté à dix miles au sud de Los Lunas.

Le fils d'Antonio et Isabella, Salomon, a épousé Adelaida Otero, petite-fille d'Antonio José Otero de Valence. Cela a formé une union de deux familles républicaines puissantes et riches qui ont contrôlé et dominé l'avenir du comté de Valence pendant près d'un siècle.

Sous l'influence de la famille Luna, le siège du comté a déménagé de Tome à Los Lunas en 1876. Lorsque la ligne de chemin de fer de Santa Fe est arrivée à Los Lunas, le dépôt de chemin de fer a été construit, ce qui a facilité le mouvement du bétail, du foin, des fournitures et des marchandises générales. Le dépôt était également utilisé pour les communications télégraphiques ainsi que pour le service des passagers et des bagages.

En 1928, le village de Los Lunas s'est incorporé avec Antonio J. Archuleta comme premier maire. L'électricité est arrivée dans la région de Los Lunas au début des années 1930. Les installations d'eau et d'égout sont arrivées dans le village à la fin des années 1930 lorsque la population était répertoriée comme 513.

Pendant de nombreuses années, Los Lunas Village Hall était situé dans le bâtiment qui est maintenant la bibliothèque publique. Au milieu des années 90, l'administration du village et le service de police ont emménagé dans un nouveau bâtiment qui dispose de suffisamment d'espace pour accueillir ces services ainsi que les chambres du conseil du village de Los Lunas.

Le comté de Valence était l'un des sept comtés composant le Nouveau-Mexique avant 1850. Les limites du comté de l'État ont subi pas moins d'une douzaine de changements depuis que le Nouveau-Mexique fait partie des États-Unis. Le comté de Valence s'étendait autrefois du Texas à la Californie. Le changement le plus récent dans le comté de Valence a eu lieu en 1981 lorsque le comté de Cibola a été créé à partir de la moitié ouest du comté de Valence.

Pendant la guerre civile, les forces confédérées et de l'Union se sont livrées à une escarmouche à Peralta, une communauté non constituée en société au nord de Los Lunas. Après l'événement du 15 avril 1862, l'armée confédérée se retire vers le sud. Une autre escarmouche légère a eu lieu près de La Joya, au sud de Belen, à la même période.


La Seconde Guerre mondiale

Mise en service le 19 septembre 1942, commandée par le capitaine Jack E. Hurff, Thurston a été converti en transport auxiliaire par l'Atlantic Basin Iron Works de Brooklyn, New York, et était prêt à prendre la mer le 24.

Opération Torche

Après un entraînement au shakedown à Little Creek, en Virginie, et des exercices de débarquement avec des unités de l'armée à Solomons Island, dans le Maryland, le transport est sorti le 24 octobre avec le groupe opérationnel (TG) 34.9, la Center Attack Force, pour l'invasion de l'Afrique du Nord. Ses cales et ses ponts étaient chargés au combat d'hommes et d'équipements du 15e régiment d'infanterie.

Le matin du 8 novembre, il est arrivé dans la zone de transport au large de Fedhala, au Maroc français. Comme ses troupes étaient affectées à la force de réserve, elle n'a commencé à les débarquer que tard dans la soirée. Le 13, Thurston est entré dans le port de Casablanca pour terminer le déchargement des fournitures et du matériel. Elle a commencé son voyage de retour le 15 et est arrivée à Hampton Roads 11 jours plus tard. Deux voyages aller-retour à travers l'Atlantique transportant des renforts vers l'Afrique du Nord étaient ensuite à son ordre du jour. Elle a ensuite passé mars et avril à subir des réparations et des modifications.

Opération Husky

Le 10 mai, le navire a navigué avec le convoi UGF-8A pour Oran avec des troupes devant être utilisées dans l'opération Husky, l'invasion de la Sicile. En début juin, Thurston embarque des unités du 16e régiment d'infanterie et se dirige vers Alger pour les répétitions du débarquement. Le 6 juillet, elle est sortie avec la Force opérationnelle (TF) 81 et, le 9, elle est arrivée dans la zone d'assaut au large de Gela. Le navire a débarqué les troupes tôt le lendemain matin, a terminé le déchargement le 12 et est revenu via Alger à Oran. Le 22 juillet, elle s'est dirigée vers New York pour plus de troupes et de fournitures et était de retour à Oran le 2 septembre. Cinq jours plus tard, il embarquait 600 prisonniers de guerre allemands et les débarquait à New York le 22.

Attaque aérienne au large d'Alger

Le 8 octobre, le transport chargé de troupes américaines a rejoint le convoi UT-3 et les a débarqués à Gourock, en Écosse, le 17. Elle s'est ensuite rendue à Glasgow pour récupérer les troupes canadiennes, est retournée à Gourock et a rejoint un convoi pour l'Afrique du Nord. Le convoi est arrivé au large d'Alger le 6 novembre et, ce soir-là, a été soumis à une attaque aérienne au cours de laquelle le destroyer USS   Beatty   (DD-640) , SS Santa Elena, et le navire néerlandais SS Mornix van St. Aldegonde ont été torpillés et coulés tandis que les navires alliés éclaboussaient six avions allemands.

Le reste du convoi arriva à Naples deux jours plus tard, et Thurston débarqua les Canadiens. Elle s'est ensuite déplacée à Palerme pour récupérer des éléments de la 1ère division blindée américaine pour le passage en Écosse. Après une semaine à Gourock, le transport se met en route pour les États-Unis le dernier jour de novembre et atteint New York le 9 décembre 1943.

Opération Overlord

Thurston transporta des troupes de New York à Liverpool en janvier 1944, à Gourock en février et à Cardiff, au Pays de Galles, en avril. Lorsque le navire a fini de décharger à Cardiff le 4 avril, il s'est rendu au Loch Long pour trois semaines d'exercices de débarquement pour se préparer à l'opération Overlord, l'invasion de la « forteresse Europe » d'Hitler. Elle a jeté l'ancre à Portland, en Angleterre, le 29 et a subi des dommages mineurs là-bas le 28 mai lorsqu'une bombe allemande a explosé à 30 mètres de son côté bâbord.

Dans la soirée du 5 juin, Thurston a commencé la traversée de la Manche vers la Normandie avec le groupe d'assaut O-3. À 03h33 le lendemain matin, il a été ancré à environ 16 km des plages d'Omaha et a débarqué des troupes du 116th Infantry Regiment, 29th US Infantry Division, lors du deuxième groupe de vagues d'assaut, à 0725. [1 ] [2] Elle a perdu trois de ses bateaux dans la vague d'assaut initiale et deux dans la 2ème vague. Ce soir-là, le transport a quitté la zone et est retourné à Portland le lendemain matin pour rester « de garde » jusqu'au 19.

Opération Dragon

Le 4 juillet, Thurston se met en route et se dirige, via Oran, jusqu'à Naples avec un chargement de camions et de chars M4. Après avoir débarqué le 17, il resta à Naples jusqu'au 13 août, date à laquelle, chargé de troupes d'assaut, il sortit avec le groupe d'assaut de la TF 84 (Force Alpha) pour l'opération Dragoon, l'invasion du sud de la France. Elle était au large de la baie de Pampelonne, en France, le matin du 15 et a lancé la vague d'assaut, qui a débarqué avec peu d'opposition. Le lendemain matin, elle s'embarqua pour Oran.

Fin septembre, le transport chargea des troupes françaises et les débarqua à Lardier le 30. Elle a opéré alors dans les convois de réapprovisionnement d'Afrique du Nord et d'Italie aux plages jusqu'au 25 octobre où elle a rejoint un convoi dirigé vers les États-Unis.

Transfert vers le Pacifique

Le navire est arrivé à New York le 6 novembre et a commencé une révision qui a duré jusqu'au 19 décembre. Elle a appelé à Norfolk, Virginie le jour suivant et est devenue en route pour le Pacifique le 21. Elle a transité le Canal de Panama le 27 décembre 1944 et est arrivée à San Francisco le 5 janvier 1945. Là, le transport a chargé des passagers et une cargaison et s'est dirigé vers Hawaï. Elle a atteint le Port de Perle le 22 a débarqué les passagers ont embarqué des troupes de garnison et ont procédé via Eniwetok aux Mariannes.

Invasion d'Iwo Jima

Le transport était à Saipan du 11 au 16 février, d'où il est sorti avec le Groupe de Transport Able de la Force d'Attaque pour l'assaut contre Iwo Jima. Thurston est resté au large des plages d'Iwo du 19 au 26 février avant de recevoir finalement l'ordre de débarquer ses troupes. Elle a terminé de décharger la cargaison le lendemain et est repartie vers les Mariannes. Elle est arrivée à Saipan le 2 mars, a appelé à Guam le jour suivant pour décharger 33 blessés de bataille et a procédé ensuite aux Solomons.

Invasion d'Okinawa

Thurston a appelé à Tulagi le 12 et a continué à Espiritu Santo pour charger des éléments de la 27e division d'infanterie de l'armée. De là, son itinéraire l'emmène via Ulithi, jusqu'à Okinawa. Le navire débarqua ses troupes sur les plages de Hagushi le 9 avril et, cinq jours plus tard, se dirigea vers les Mariannes, d'où il fut acheminé, via Ulithi et Manus, vers la Nouvelle-Calédonie. Elle a embarqué 917 passagers et blessés au combat à Noumé le 11 mai et les a débarqués à San Francisco le 26 mai.

Après les hostilités

Thurston a pris des troupes de l'armée le 9 juin et a procédé, via Eniwetok et Ulithi, aux Philippines. Elle est arrivée à Manille le 8 juillet, a déchargé ses troupes et le chargement là, s'est déplacée à Tacloban et a embarqué le personnel naval lié à la maison. Le transport fait escale à Ulithi pour prendre plus de marins et, à la fin de la guerre, jette l'ancre à San Francisco le 14 août.

Le 25, le navire a commencé un voyage vers les Philippines avec plus de troupes de l'armée et est arrivé à Manille le 15 septembre. Là, le navire a été affecté à l'opération Tapis magique devoir, rapatrier des militaires d'outre-mer.

Engagement mineur d'après-guerre

Thurston a ensuite été ordonné aux Salomon. Le 4 octobre, en route vers Guadalcanal, elle a aperçu un doris de 28 pieds, qui n'a montré aucun signe de vie. Cependant, une couverture dans le cockpit avant a éveillé les soupçons de l'officier de pont, qui a envoyé une péniche de débarquement pour voir si quelqu'un était à bord. Le LCVP a fait le tour du doris de très près avant de s'approcher.

Alors que l'officier du bateau montait à bord du doris, trois Japonais armés de grenades à deux mains ont émergé de sous la couverture et les ont lancés sur l'officier et le bateau. L'officier du bateau a dégringolé par-dessus bord et l'équipage du bateau a abandonné le LCVP sur le « hors-jeu » avant que les grenades n'explosent. Un deuxième LCVP avec un équipage entièrement armé a été lancé pour sauver l'équipage du premier bateau. Dès qu'ils ont été ramassés, Thurston a ouvert le feu avec ses mitrailleuses et a finalement coulé le doris avec un obus de 3 pouces. L'équipage du bateau n'a subi aucune perte et le LCVP a été récupéré.

Missions de transport finales

Le navire a ensuite fait escale à Guadalcanal, Espiritu Santo, Nouvelle-Calédonie, et est arrivé à Seattle le 30. Le transport a fait trois autres Tapis magique voyages : aux Philippines en décembre 1945 et en mars 1946, et à Okinawa et au Japon en mai. Quand elle est arrivée à San Francisco le 20 juin, elle a commencé les préparatifs pour l'inactivation.


Valence AKA-81 - Histoire


par INESAU (Instituto Español de Arquitectura y Urbanismo)

À l'époque protohistorique, la zone actuellement occupée par la ville de Valence se composait de lagunes et de plaines inondables, sur lesquelles des tribus ou des familles pratiquant la pêche se seraient installées. Le très grand lac, dont La Albufera est un vestige actuel, longeait vraisemblablement les hauteurs entourant la cathédrale, et c'est là qu'est née une cité lacustre, initialement construite sur pilotis puis constituée de huttes.

Ce qu'on pourrait appeler la fondation de la ville fut rapporté par Titus Livius en ces termes : « Année de la fondation de Rome 616. Junius Brutus, consul d'Espagne, donna à ceux qui avaient combattu sous les ordres de Viriathe des parcelles de terre et un ville, qu'ils appelaient Valence". Cependant, la lutte épique entre Sertorius et Pompée le Grand a eu des conséquences fatales pour la ville, qui a soutenu Sertorius contre Rome. Le résultat fut le triomphe final de Pompée, la mort de C. Herenius Sertorius et la destruction de son armée et de la ville de Valence.

Au cours du premier siècle de notre ère, Valence a réapparu et est devenue plus grande qu'elle ne l'avait été avant sa destruction. Pline l'Ancien fait référence à Valence comme étant une colonie romaine située à 3 000 pas de la mer. La ville romaine était 2,70 mètres plus bas que le niveau actuel des rues et était à l'origine située sur la rive sud de la rivière Turia, au point où la rivière croisait la Via Augusta, une importante voie romaine s'étendant de l'Italie à l'Andalousie. .

Il n'a pas été possible de déterminer avec précision l'étendue ou la forme de la ville primitive, bien que l'hypothèse la plus largement acceptée soit que le noyau initial était autour de la cathédrale, avec le forum sur l'actuelle Plaza de la Virgen. Partant du forum, partaient le Cardo, allant du nord au sud, et le Decumano, d'est en ouest, correspondant aux rues Navellcs-Miguelete et Almudin-Caballeros. La ville ne devint vraiment importante qu'au IIIe siècle, à la suite de la destruction de Sagunto qui avait été la capitale de la région.

Valence fit par la suite partie du royaume des Goths, même si les documents actuellement à notre disposition ne permettent pas de se faire une idée précise de l'histoire de Valence à cette époque. La chronique de saint Isidore déclare que « jusqu'à l'époque de Léovigilde en l'an 568, les Goths étaient confinés dans une zone limitée correspondant à celle des terres impériales s'étendant de l'Andalousie jusqu'à Valence ». La preuve de l'incorporation de Valence dans le royaume des Goths peut être trouvée dans les actes des conciles tenus de 633 à 693, qui enregistrent les noms de sept évêques qui ont gouverné le diocèse oriental pendant cette période.

Après le renversement des Goths à la bataille de Guadalete en 711, trois armées de Maures d'Afrique se sont déployées à travers la péninsule. L'armée, dirigée par Tarik a conquis Murviendro, Valence, Jáacutetiva et Denia. Les Maures sont arrivés à Valence en 718. La nouvelle culture islamique s'est installée dans la ville pendant cinq siècles et lui a conféré un caractère propre dont on peut encore voir les traces.

L'économie de la Valence musulmane, basée sur l'agriculture, a commencé à se développer au XIe siècle sous les Maures. Cette période a coïncidé avec le règne d'Abd al Aziz, qui a joué un rôle déterminant dans la construction des murs d'enceinte arabes. L'enceinte fortifiée couvrait plus que le site romain et occupait pratiquement toute l'île de la rivière Turia, bien que le double chenal de la rivière ait disparu au moment de la construction des murs. Le site mauresque était trois fois plus grand que le site romain, il occupait une superficie de 47 hectares et comptait quelque 15 000 habitants.

La ville à l'intérieur des murs était typiquement islamique, avec ses rues étroites et sinueuses et un grand nombre d'"atzucacs", ou impasses. Le centre civique était situé dans l'ancienne enceinte romaine. La forteresse d'Alcáacutezar se trouvait sur le site actuellement occupé par le palais de l'archevêque. The mosque was on the site of the present-day cathedral. The only Moorish buildings left standing are the baths of Abd Al-Malik, now known as the "Baños del Almirante", whose complete layout we know from Laborde's engravings.

The conquest of the city of Valencia by James I of Aragon in September 1238 gave rise to a fundamental change of style in its development. The city was divided into different quarters corresponding to the origins of their inhabitants. The 1,615 houses listed in the "Libre del Repartiment" were distributed to the new inhabitants, who came from Barcelona. The remaining Moors were moved to the outskirts on the western side of the city, where the "Moreria" quarter was created. The market was also built outside the walls, where it remains to this day. Work started on converting the homes of the early inhabitants in order to adapt them to the way of life of their new owners. New Christian churches appeared. Gothic architecture was introduced in most instances in the austere Cistercian style which was subsequently to evolve towards more elaborate forms.

The layout of the Moorish streets was not suited to Christian tastes and a large number of regulations were adopted relating to the construction of new buildings and the streets on which they stood, resulting in a series of piecemeal changes rather than a new overall plan. The "atzucacs" disappeared and the construction of protruding buildings was regulated.

The Jewish population lived in the eastern part of the city in an enclosed quarter known as "el Call".

The first monastic buildings made their appearance. They were located all around the original walled enclosure and situated as close as possible to the main access roads to the capital. The emergence of these important religious buildings was to have a fundamental influence on the subsequent development of the city. The large number of such buildings was a feature of Baroque Valencia and governed its urban development, since they acted as focal points. Inside the city, public buildings were constructed, such as El Almudin (the public granary) in 1307 and the Casa de la Ciudad, from 1311 to 1342. The quarters of Roteros, Boatella, Xerea and Vilanova grew up around the original walled city. Since the city continued to grow outside the walls, it was considered necessary to extend the enclosure. Construction work on the new wall started in 1356 and the monumental Serranos gateway was erected between 1392 and 1393. These quarters and the monastic buildings were included in the new enclosure. The civic centre was set out around the Plaza de la Catedral and housed the main governing bodies.

One major cultural event was the creation of the university, which was established in 1498 in the south-east corner of the former Jewish quarter. A considerable number of documents relating to the activities of "els jurats" have been preserved these were aimed at obtaining land through expropriation and gave rise to large-scale projects for the construction of public buildings (the Lanja silk exchange and the Miguelete tower).

In the 16th century, the outstanding feature of Valencia was the large number of religious foundations, which changed the face of the city. Escolano estimates that one third of its area was occupied by religious buildings. The road to the sea became a major thoroughfare and opened up the city on its eastern side. The market square continued to be the centre of commerce and provided the setting for sporting and religious events. Valencia kept its mediaeval layout, contrasting with the urban development requirements which the Hapsburgs imposed on other cities. The area around the university, in particular, acquired its distinctive character. The Corpus Christi college was established in 1586 and is one of the most important architectural monuments of the city. One significant feature was the grouping-together of different occupations in particular streets, which gave rise to a functional breakdown by corporations. The original names of such streets as Correger a, Calderer a, Tapiner a and Las Barcas have come down to the present day.

Among the public works undertaken, the construction of bridges over the river Turia was a particularly important development. In addition to the existing Serranos bridge, the Puente del Mar bridge was built in 1596 and the Real bridge three years later. Lists of buildings based on contemporary treatises suggest that the most outstanding was the San Miguel de los Reyes convent.

Valencia in the 16th century was marked by a severe economic depression largely caused by the expulsion of the Moors, who represented 30 per cent of the population, with all the repercussions that this entailed. Even so, the construction of monastic buildings continued and at its height Valencia came to be known as a city of convents and monasteries, with as many as 41 such establishments. The present-day basilica of the Mare de Deu dels Desemparats was built between 1652 and 1667. As a result of the economic recovery in the third quarter of the century, work on expanding the port started in 1685, but was wiped out by a storm only a few years later.

In 1704, Tomás Vicente Tosca made a drawing in perspective of the city, its first cartographic representation. In the first half of the 18th century, Valencia lost its charter when it was occupied by the Bourbons. There was a short period of economic depression, during which changes in the urban fabric were made primarily for military reasons: the Ciudadela fortress was extended, the former customs house was demolished and the number of gateways to the city was reduced to four (Serranos, Real, San Vicente and Quart). In 1768, the San Carlos Royal Academy of Fine Arts was created, advocating a neo-classical model for the city. Above all, however, the main feature of the 18th century was the construction of important monumental buildings, such as the customs house, which is now occupied by the Law Courts, the Escuelas P as and the Temple building, now the seat of the civil governor. The boom in trade highlighted the importance of the port. A new road, the camino del Grao, was built, later to become the Avenida del Puerto. The river mouth was protected by breakwaters and was later strengthened by the Levante dyke. The administrative organization of the old regime left its mark on the city and in 1762 it was divided into four quarters - la Mar, el Mercat, San Vicente and Serranos. The parish cemeteries were moved from inside the city, leaving free a number of small areas within the walls which were used to extend some streets and squares. Work started on the municipal cemetery in 1805 and was completed two years later.

From 1808 to 1874, the city was altered and remodelled in three stages. The first of these started with the arrival of Napoleon's troops. Although these stayed for only a short period, the consequences for the city were disastrous, with the destruction of the Royal Palace, the Soledad church and the Zaldía and San Juan convents. However, the period was also characterized by a spirit of reconciliation and a wave of construction, especially through the opening-up of new squares and the landscaping of a large number of urban areas. As a result of the confiscation of property by Mendizábal, 16 monastic buildings within the walls and 6 per cent of the urban buildings changed owners. A remarkable and symbolic new square in a uniform architectural style, the Plaza Redonda, was opened up in the geometric centre of the city.

The new urban concept, coupled with the possibilities for renewal offered by expropriation, gave rise to a change in the location of urban amenities. The siting of the first railway station in the orchard of the former San Francisco convent, the construction of the bullring and the transfer of the Town Hall from the Plaza de la Catedral to the Plaza de San Francisco marked the beginning of the displacement of the urban centre towards the south of the city.

The third stage started following the promulgation of the urban expansion law of 1864 after the walls had been destroyed. It was not until 1876, when the "Urban Expansion Commission" was set up in the Municipality, that expansion started to be a reality. This was to involve the development of a large area of land adjacent to the old core of the city modelled on the grid pattern designed by Ildefonso Cerdá for the expansion of Barcelona.

An attempt was made to move the city closer to the sea in 1898, when the municipal project for the construction of the "Avenida de Valencia al mar" was approved with the clear intention of promoting the "garden city" concept in Valencia. This attempt ended in failure and only a very small part of the project was carried out.

The early years of the 20th century witnessed a period of agricultural and commercial development which resulted in the implementation of many of the urban planning proposals put forward in the previous century. The first of these concerned the rehabilitation of the inner city: the opening-up of new internal roads led to significant changes in the urban fabric of the historic centre. Secondly, the growth of the city outside the ring road was regulated on a grid pattern based on the plan drawn up by Francisco Mora. It did not prove possible to extend the grid beyond the transit road and the plan was limited to the area between the Gran Via Marqués del Tur a and that road.

The location on the left bank of the river of the pavilions for the regional exhibition in 1909 gave rise to considerable development of the area between the Paseo al Mar and the river. Other earlier proposals were taken up during the dictatorship and, after the hiatus caused by the Civil War, urban reforms continued in a piecemeal manner. In 1946, the Plan de Ordenación de Valencia y su Cintura" (Plan for the Organization of Valencia and its Surrounding Belt) was adopted, upgrading the technical aspects of the old planning proposals of the previous century. After the heavy floods of 1957, the "Plan Sur" was drawn up with a view to developing a large area of land going beyond the strict municipal boundaries of the city.

In the years that followed, uncontrolled building had an adverse impact on the growth of the city and affected its urban planning.

The historic centre is currently the focus for an important rehabilitation operation involving the drafting of specific planning proposals and direct investment. Since the review of the Plan General de Ordenación Urbana (General Urban Organization Plan), approved in 1989, Valencia has been gearing its planning activities to its current needs.


Reunions & claims.

REUNION COORDINATORS To publicize your unit's reunion, fill out the form on page 50 of the February 2004 VFW magazine or print out a form from VFW's Web site: http://www.vfw.org/magazine/51.shtml. Send to VFW magazine, 406 W. 34th St., Suite 523, Kansas City, MO 64111. Please note that improperly completed or illegible forms will be discarded. Submit four months in advance of reunion date. Proposed reunions will be listed only when space is available. This is a free service to VFW members only.

10th Tactical Recon Wing (Spangdahlem, Ger. 1953-58): Jerry Graham (210) 658-5062 [email protected]

13th Bomb Sqdn (Grim Reapers): Walter Campbell (207) 989-4937 wtc [email protected]

1625th Support Sqdn (T) (MATS) Mildenhall, Engl.: Ilene Brown (251) 061-3506 [email protected]

1st/69th/11th Pilotless Bomb Sqdn: Richard J. Myers (626) 063-4234 [email protected]

27th ATG, WWII (310th/311th/312th/325th Ferrying Sqdns, 86th/87th/320th/321st Transport Sqdns, 519th & 520th Svc Sqdns): Donald Diehm (828) 892-5422

310th PMS, early 50th-60th: Clyde Posey (205) 559-7595 [email protected]

379th Bomb Grp (H), 8th AF (Kimbolton, Engl.): Teresa Cabanski (303) 697-6265 [email protected]

37th Ftr Sqd, 37th FIS & 37th FTS: Leslie E. Knapp (210) 655-0908 [email protected]

381st Bomb Grp (H) Memorial Assoc: JK Waddell (608) 222-4591 [email protected]

390th SMW, Davis-Monthan AFB, AZ (Titan II"): Elaine Lasher (520) 886-7157 [email protected]

391st Ftr Bomb Sqd, Engl.: John Shirley (512) 671-3464

464th BG (H) WWII, Italy: Tony Schneider (717) 755-6729

46th/72nd Recon Sqdns, RB-29/RB-36 (1946-059): Sue Goetz (850) 837-1967

501st Tac Control Grp Assoc: Ron Anderson (701) 293-5473 [email protected]

502nd Tact Control Grp, 605th, 606th, 607th, 608th AC&W Sq: Bill Aylward (703) 715-0448 [email protected]

510th Ftr Sqd: Goldie Goldfein (702) 233-8765 [email protected]

512th Fighter Interceptor Sqdn Assoc: Robert Corkill (816) 850-8615

51st Fighter Interceptor Wing Assoc: Harold "Harry" Bauser (845) 246-5818 [email protected]

5th AF, 22nd Rescue Boat Sqdn: Joe Conner (843) 552-4035 [email protected]

601st Tac Can Assoc, Germ.: Hap Haggard (520) 591-1966 [email protected]

604th-616th AC&W Sqdns, (Freising, Germ.): Mike Torma (219) 872-5539 [email protected]

6160th Air Police Sqdn, Itazuki, AFB: Bill Hart (520) 648-3333

61st Fighter Interceptor Sqdn: AG Westbrook (334) 289-1490 AAF/USAF Crash Rescue Boat Assoc: Wayne A. Mellesmoen (561) 588-5504

AC-119G/K Gunships, 71st, 17th, 18th: Roger Stevens (304) 584-4506 [email protected]

AF Gunners Assoc (AFGA): Dan Danish (210) 520-1517

Air Commando Assoc, AF Spc Ops: Eugene Rossel (909) 591-7342 [email protected]

Air Force Postal & Courier Assn (AFPCA): Dan Neff (909) 792-5424 [email protected]

Aircrew Life Support:. Kemper Kinchew (760) 245-4960 [email protected]

Armed Forces Rec Center (AFRC) and support units: Jack Heinze (717) 533-5613

Berlin Vets Assoc: Leonard J. Shotkoski (308) 536-2051 [email protected]

Johnson Air Base, Japan: Claude Clawson (740) 342-0138 Vietnam Security Police Assoc (Includes Thailand and Vietnam): Don Graham (610) 691-6960 [email protected]

Women in AF Assoc: Shirely L. Powell (760) 324-1122

101st, 503rd MP Bn, 813th, 814th MP Cos: Harvey H. Miller (727) 786-3529 [email protected]

103rd Inf Div, WWII: Richard T. Ball (703) 671-9017

106th Ord Co (HM), Korea: Robert Weeks (417) 732-8261 [email protected]

112th Cav RCT: C.S. Kingsley (214) 327-6515

12th Corps Arty HQ Btry, WWII: Owen Cossaboon (863) 357-0438 [email protected]

138th Eng Combat Bn, WWII: Fred Walker (717) 748-2849

158th Eng Combat Bn, WWII: James R. Johnson (877) 219-6363 [email protected]

158th RCT "Bushmasters": Jim Stallings (602) 274-1484 [email protected]

159th Combat Eng Bn: Kenneth E, Goring (706) 226-7625

160th Inf, 40th Div, Korea: Will Brown (661) 947-6411 [email protected]

167th Eng Combat Bn, Europe: Jesse Hicks (865) 922-2473

167th Sig Photo Co: Billy J. Cooper (505) 742-1218

17th Abn Div, "Thunder From Heaven" Div: Ed Siergie (386) 736-6722

183rd Combat Eng Bn: Lowell Wilson (210) 496-1549

183rd RAC, Seahorses (VN, 1966-71): Mack Gibson (704) 655-8584 [email protected],net

191st AHC, Boomerangs: Dewey Fambry (972) 370-5141 [email protected] 1st Eng Spc Bde, 531st Eng Shore Regt: Thomas E. Dorris (937) 548-1279

1st FA Obsn Bn Assoc: Ralph Mueller (724) 348-5359

1st Ord MM Co: George Kvat (330) 854-9754

205th Avn Co: Dave Keeley (775) 829-2413 [email protected]

242nd FA Bn: CR Anthony (308) 324-2791 [email protected]

249th Eng Bn (WWII to preset): Irmin C. Magruder (540) 886-6941 [email protected]

24th Base Post Office: Robert Vencill, Jr. (276) 964-5420

25th Inf Div, 90th FA Bn Assoc: Glen Krueger (402) 274-5101 [email protected]

260th Arty Assoc, 260th, 340th, 380th AAA, WWII-Korea: EW Brizendine (301) 770-7876

26th Inf Div (Yankee Div) Midwest Chapter: Kent Stephens (618) 344-1616

273rd FA Bn, WWII LaVern Warmers 405 Maple St., Parkston, SD 57366

28th Inf Div, 112th Regt Assoc: Richard Brinker (814) 825-3553

298th CMP Co, Belgium: Joseph Sinicropi (973) 472-1013

29th Div Assoc: Glenwood Hankins (276) 632-4821 [email protected]

2nd Armd Div, 41st AIB, B Co, HQ & Svc Co, HQ of Combat Cmd A: Francis Squires (231) 826-3761 [email protected]

2nd Eng Spc Bde (Army Amphibs): Paul Lieberman (561) 482-9862 [email protected]

3187th Big Service Bn: Gene Overholt (734) 453-1147 [email protected]

328th Inf Combat Team, 26th Inf "Yankee" Div: Ed Hauck (717) 392-4419

33rd Inf Regt Combat Team (All who served in Canal Zone or Caribbean welcome): Frank Ryan (516) 541-3891 [email protected]

340th Eng, (Alaska, Pacific): George Olshove (586) 778-3238

348th Army Eng Assoc: Bessie Richardson (330) 339-3790

34th Inf Div, all units: Ray Rudolph (412) 486-6536

35th Inf Div Assoc: Abelardo Navarretta (915) 598-0183

3rd Bn, 1st Inf, 11th LIB Americal Div, Hawaii & Alaska: Tim Cook (701) 774-0598 [email protected]

3rd Eng Combat Bn (All years, all Cos): Donald Lloyd (509) 965-3231 [email protected]

40th Inf Div, 115th Med Bn: Harold Satterfield (661) 822-1608

40th Inf Div, 160th Regt, A Co, Korea: Roger Lueckenhoff (573) 364-4145 [email protected]

440th Sig Bn, all eras: Richard Fluke (814) 928-5041 [email protected]

44th Div, 63rd Combat Eng, A Co: Orville Haskins (739) 322-7929

44th Inf Div (1951-54): Charles Munie (217) 423-6265

472nd AAA AW Bn, WWII: Andy DeMattia (843) 357-2518

48th Armd Med Bn, 2nd Armd Div (Germ, 1951-52): MC Vodehnal (308) 382-7756 [email protected]

502nd MP Bn: Luther Riner (570) 368-8742

504th AAA Gun Bn, all Brtys: D Schmid (330) 336-5816

51st General Hospital, WWII: William H. Peters (608) 764-5590 [email protected]

52nd Combat Avn Bn & Camp Holloway Assoc: Vern Gano (636) 441-3590 [email protected]

553rd Eng Bn Hvy Ponton: Allie O'Connell (920) 438-7886

568th Ord Heavy Maintenance Co, Korea: Herb Peppers (615) 883-1417 [email protected]

569th AAA AW Bn Assoc: John D. Bradshaw (401) 884-5674 [email protected]

593rd Joint Assault Sig Co: Roland Erickson (704) 567-8851 [email protected]

5th Armd Div: Will Cook (419) 739-9677 [email protected]

602nd ASA Get, Schofield Barracks, 1969-70: Paul M. Foley (817) 596-4529

62nd Avn, A Co, 502nd Avn Co: Frank Estes (334) 774-5571 [email protected]

630th AAA AW Bn, 5th Army: Joe Watt (831) 338-2079

64th Chem Depot Co, CWS, WWII Norm Hoff (618) 234-4289

650th Eng Topographic Bn: Frank Captian (718) 667-4231 [email protected]

65th Armd FA Arty Bn: Wallace H. Eckdahl (952) 929-4078 [email protected]

6th Helicopter/150th Maint, Korea: Warren Smith (563) 659-3384

700th 0rd Maint Co, 45th Inf Div: George Buhr (231) 627-7458

712th Trans Railroad Operating Bn: Dean McClain (330) 799-9565

718th Railroad Operating Bn: John McWilliams (256) 383-9118

744th Railway Operating Bn: Dave Greenfield (248) 474-1955

765th TRSB Transportation unit, Korea: Bill Hill (423) 942-2644

774th Tank Destroyer Bn: Art Pelkey (843) 272-5376

7th FA Assoc: Stanley Stankiewicz (910) 822-0703

7th FA Obsn Gn: Charles Wright (812) 925-6207 [email protected]

7th Sqdn, 1st Air Cav, Blackhawks, Vinh Long, VN & Ft. Knox: Richie Kloepfer (386) 615-0635

801st Eng Avn Bn: Bill Dowd (563) 569-8291

804th Station Hospital: Jack Heighton (269) 343-0557 [email protected]

8111th AU/Rycom Signal, Okinawa: Roy Gettz (321) 259-7039

8125th Sentry Dog Detach, Korea: Gene Rath (402) 571-7680

841st Eng Avn Bn, WWII, Korea: Jack Murphy (239) 997-9940

85th Chemical (4.2) Mortar Bn: Regis Grogan (843) 357-8421

870th FA Bn, 66th Inf Div: Edward Huetteman (603) 880-8894

8th Armd Div: Kern Wright (707) 945-0286

90th Chem Mortar Bn: W Lucas (828) 296-1406 [email protected]

91st AAA AW Bn, all Btrys (Ludwigsburg, Germ.): Willard Edwards (816) 587-5664

94th Gig Bn Assoc: Stanley Lesniak (219) 345-4788

97th Inf Div, 322nd Med Bn: Edward Patterson (412) 824-4882

A&S Co, 120th Eng Combat Bn 45th Div: Woody Harris 405) 372-4098 [email protected]

Americal Div Veto Assoc, Eastern Regional Chapter: Wendell Strode (270) 842-0510 [email protected]

Amphib Eng 533rd, 534th Boat & Shore Regt (all Co's & all units): Robert E. Tighe (810) 364-8849 [email protected] Armed Forces Rec Center (AFRC) and support units: Jack Heinze (717) 533-5613

B Btry, 235th FAOB, Korea (other Btrys welcome): Don Durbin (816) 297-2097

Baker Co, 15th Regt, 3rd Div: Dick Ashton (410) 686-1197 [email protected]

Berlin Vets Assoc: Leonard J. Shotkoski (308) 536-2051 [email protected]

D Co, 405th Inf Regt, 102nd Inf Div "Ozarks": Jim Philbin (304) 754-8632 [email protected]

Eng Officer Candidate School Alumni (All classes): ET Mealing (404) 231-3402 [email protected]

1st Inf Oiv, 1st MP Co J1964-66): RW King (912) 286-1942 [email protected]

Misawa Recall. 416th TFS, 531st TFS (Polkadotters, 4th Fighter pilots welcome): Lee Frazier (512) 930-3066 [email protected]

November Plt, B Co, 1st Bn. 26th Regt (VN, 1968-70): Patrick Guy (636) 947-8521 [email protected]

Oflag 64 Szubin/Stalag XIII Hammelburg POWs: Jerry Alexis (724) 891-2338 [email protected]

SHAEF/ETOUSA Vets Assoc: Charles Long (703) 938-2527

13th AF Vets Assoc: AI Wright (981) 396-1380

301st Bomb Grp Wings Assoc: Frank Riggsby (702) 254-0203 [email protected]

391st Bomb Grp, 9th AF: Bill Graves (256) 534-6711

3rd Strat Air Depot, (Watton, Engl.): Ed Keller (303) 985-7750 [email protected]

434th Bomb Sqdn, 12th Bomb Grp: Robert L. Wagner (308) 384-1699

449th Bomb Grp Assoc: Lee F. Kenney (321) 242-8654

44th Bomb Grp Vets Assoc (Flying 8 Balls): Gerald Folsom (801) 733-7371

483rd Bomb Grp (H), 15th AF Assoc: John Nobel (352) 726-1082 [email protected]

485th Bomb Grp, 828th Bomb Sqdn: WS Burba (214) 361-1383

48th Fighter Grp, 492nd, 493rd, 494th Fighter Sqdns: Jacob Cooper (716) 633-6056 [email protected]

4th ERS, SW Pacific: Chet Gunn (781) 944-6616 [email protected]

557th FA Bn: Brund Stadnicki (413) 594-4555

64th TC Grp: Vern Montgomery (317) 241-5264

807th Bn Avn Eng: Melvin Anderson (520) 325-1471

87th Airdrome Sqdn, 7th & 20th AAF, Pacific: Ray Rogers (419) 734-4702

9th inf Div, 39th Inf Regt, F Co (E Co also welcome): James Brown (316) 524-3780

China-Burma-India "Hump" Pilots Assoc: Peyton R. Walmsley (806) 331-1160 [email protected]

Grads of Centre College, AF College Training Detach Danville, KY: Bud Semelroth (586) 978-9679 [email protected]

USCG Leonardwood PA-12: Harry Duesberry (804) 730-8895

USCGC Absecon WAVP/WHEC-374 & USCGC Chincoteague WAVP/WHEC-375: John R. Peters (757) 479-0000 [email protected]

USCGC Bibb WHEC-31: Mike Johnson (770) 251-6680 [email protected]

USCGC Ingham Assoc WHEC-35: Jack L. Elam (352) 746-0079 [email protected] c.net

USCGC Mackinaw WAGB-83: Edwin Pyrzynski (231) 627-5585

USS Bayfield APA-33: Marvin J. Perrett (504) 885-7147 [email protected]

USS Cavalier APA-37, WWII: John Giles (503) 965-6732 [email protected]

USS Gulfport PF-20: George Guest (419) 661-9459

10th Defense, AAA Bn: Ben Taylor (865) 674-8608 [email protected]

1st Armd Amphib Bn: Robert Schwaninger (405) 354-3173

1st Defense Bn, Wake Island Defenders: Franklin Gross (816) 252-6817

1st Marine Div, Scout-Recon Co: Houston Baker (623) 972-9491

334th Plt USMC PISC (Jan-Mar 1966): Larry Moore (813) 881-9017 [email protected]

3rd and 4th Marine Defense Bn: Jim O'Brien (641) 423-8209 [email protected]

3rd Bn, 1st Marine Div, VN: Tim Johnson (317) 783-7351 3rd Recon Bn Assoc, VN: Steve Shircliff (812) 952-1700 [email protected]

5th Amphib Corp Arty, 5th 155 Howitzer, 11th Gun Bn: Frank Pinciotti (813) 971-1910

5th, 14th Defense Bn Assoc: Jimmie Remley (282) 697-8732

6th Marine Div Assoc, 6th Div Assoc: Bill Pierce (843) 884-5785

7th Field Depot/7th Svc Regt: Art Manwaring (708) 672-5811 [email protected]

Able Co, 1st Bn, 7th Mar Assoc, Korea: Richard Burkhart (727) 550-0354 [email protected]

Aviation Logistics Marines: Don Davis (252) 444-17T/ [email protected]

C-1-7, 1st Mar Div, Korea: Bill Farrell (203) 318-1889

G Co, 3rd 8n, 1st Mar Regt (Korea 1950-55): Peter Beauchamp (321) 723-6554 [email protected]

G-3-5, 1st Pray Mar Bde, 1st Div (1950, Korea): Frank Scialdone (760) 726-3350

Kilo Co, 3rd Bn, 7th Mar Regt, VN: Harry Smith (870) 247-1146 [email protected]

Marine Air Grps 11, 12 & 14: James Jordan (417) 535-4945 [email protected]

Marine Aircraft Gp 24 & all sqdns: Russ Barman (610) 867-0364 [email protected]

Marine Barracks, Naval Station (San Juan, Puerto Rico, 1948-50): Dick Hosmeyer (304) 265-5501

Marine Corps Recruiting Assoc: Jerry Scoggins (505) 294-2941 [email protected] National Order of Battlefield Commissions: Pete Armstrong (828) 654-9920

Seagoing Marine Assoc, Inc: Vincent Anderson (760) 346-1398 [email protected]

Stormy's 3/3 Okinawa: Vincent Milligan (225) 774-0170 [email protected]

Tankers Assoc, East Coast Chapter: Thomas Prendergast (910) 347-0802 [email protected]

USS Boxer CV/CVA/CVS-21, LPH/LHD-4: Lane Wletachak (414) 353-1444 [email protected]

USS Cleveland CL-55: Harold White (949) 361-9083 [email protected]

USS Kitty Hawk (Marine detachments): Daniel J. Crocker (810) 444-3071 [email protected], va.gov

USS Princeton CV/CVA/CVS-37, LPH-5: Bob Butler (563) 259-8219 [email protected]

VMA-225: Bob Paul (734) 425-6196 [email protected]

VMR 952 Trans Sqdn: Ray Doyle (815) 734-6579

Iwo Jima Vets: Johnny F. Page (662) 328-5140 LZ Dayton: Ray Buck (937) 253-5491 National EOD Assoc: Bud Engelhardt (413) 569-5040 [email protected]

North Dakota Korean Service Vets: Roger Smith (701) 252-0893 Subic Bay Alumni Foundation, all Philippines vets welcome: Judy Buzzell (703) 212-0695 [email protected] Vets of the Korean War: FD Newkirk (757) 340-9801 [email protected]

100th Seabee Bn: Robert Arthurs (1985) 626-3505

119th Seabees: Adam Belajac (412) 373-6283 [email protected]

137th-139th Seabees: William E. Bass (636) 397-3373

74th Seabeee, VN: Bill Christiansen (920) 856-6842

79th Seabee Bn: Vern Siekmann (920) 499-8827

8th Beach Bn: Ken York (865) 482-5030

ACORN 52: Ralph Snyder (217) 698-9122

AE Sailors Assoc: Jerry King (626) 339-9793 [email protected]

All Naval Minewarfare Ships, Stations & Depots: David Christian (636) 931-3568 [email protected] All Net Tender/Layer: Eddie Pinson (208) 362-2659 [email protected]

ASR/ARS divers and non-divers: Chuck Maceli (850) 913-8067 [email protected]

CASU 15 (Guadalcanal, Efate): Wendell Hubbs (573) 635-1579 [email protected]

Corpsmen United USN: John McCorkle (713) 665-2365 [email protected]

DD-692/DD-693/DD-695, WWII: Russ Cataroi (215) 884-7422

DES Div, USS DuPont, USS Bernadow, USB Ellis, USS Cole,

USS Dallas: John Rogowski (623) 584-2625

DESRON 52, USS Miller DD-535, USS The Sullivans DD-537, USS Tingey DD-539, USS Hunt DD-674, USS Marshall DD-676, USS Owen DD-536, USS Stephen Potter DD-538, USS Hickox DD-673, UBB Lewis Hancock DD-675, USS Franklin CV-13 (honorary guests): Tony "Lovey" Vruno (651) 777-3649 [email protected]

Four Stack APD Vets (APD-1 to APD-36): Curt Clark (619) 282-0971 [email protected]

GRO PAC 11, LCU 38, NB 3150 Iwo Jima: Allen Bashore (803) 345-3350 [email protected]

NAS New York, Floyd Bennett Rd: Chet Atkinson (757) 495-1338

Naval Air Transport Svc: Don Farren (772) 664-9866

Naval Reserve Recruiting Assoc: Jay Knight (850) 456-8831 [email protected]

NAVFAC, Pacific Beach, WA (commission to 1970): Jim Rygh (360) 346-0035 [email protected]

NMCB1 (All eras): Peter Dowd (781) 837-0393 [email protected]

PBY Catalina International Assn: Dan Mortimer (631) 298-2685 [email protected]

Photo Sqdn Assoc, FAPS-1, VD 1,2,3,4,5 VPP-1,2 VP 61,82 V6-61 VJ 61,62 VAP 61,62 VCP 61 VFP 61 VCP 63 VFP 63: Norman Smalley (316) 630-0577 [email protected]

SLCU 24: James Kenison (406) 454-3381 "Ulithi Atoll" (Falalop, Asor, Sorlen & Mog-Mog Islands): Marvel Collins (509) 754-4030

USNR Midshipmen's School, New York, NY: Ken Boyd (405) 330-4707 [email protected]

USS Aeolus ARC-3: Michael Jarvis (586) 751-4670 [email protected]

USS Agawam AOG-6: John A. Nicholson (937) 323-0173 [email protected]

USS Alhena AK-26/AKA-9: Clyde Meyers, Jr. (225) 664-4786 [email protected]

USS Almaack KA-27/AKA-10: William Heyn (201) 342-7614 [email protected]

USS Alshain AKA-55: Tarrel Clark (803) 649-4983 [email protected]

USS Anne Arundel AP-76: Thomas E. Murphy, Sr. (386) 760-3277 [email protected]

USS Ashtabula A0-51: Don Burroughs (954) 942-8935 [email protected]

USS Bairoko CVE-115: Marie and Malcom Treadwell (562) 432-2015 [email protected]

USS Baltimore CA-68: Bill Baker (770) 781-5303 [email protected]

USS Basilan AG-68: Arnold Dumbar (863) 696-7881

USS Bayfield APA-33: Marvin J. Perrett (504) 885-7147 [email protected]

USS Bearss DD-654: Tom Rickert (920) 494-6355 [email protected]

USS Beaver AS-5: George Reynolds (410) 398-4124 [email protected]

USS Benham DD-796: Jim Buccous (724) 375-1946

USS Benner DD/DDR-807: Don McManhill (505) 989-7909 [email protected]

USS Biscayne AVP-11/AGC-18: Bill Etter (615) 453-2041

USS Bismarck Sea CVE-95: Rudy Moraga (702) 658-2610

USS Black DD-666: JP Roberts (864) 716-0438 [email protected]

USS Blessman DE-69/APD-48, USS Artemis AKA-21: Charles Thifault (386) 441-7915 [email protected] USS Blue DD-744, Korean Vets: Ray Broussard (706) 548-4788 [email protected]

USS Bollinger APA-234: Charlie Stewart (936) 642-1704

USS Bougainville CVE-100 (all officers & crew): Bob Barrett, St. (781) 843-0703

USS Brooklyn CL-40: C Gilbert (727) 531-1314

USS Bumper SS-333 Assoc: Edwrad W. Stone (315) 469-3825 USS California BB-44: Harold Bean (618) 635-5638 [email protected]

USS Caloosahatchee A0-98: Brian J. Phillips (860) 347-8339 [email protected]

USS Caperton DD-650: Ted Speer (609) 871-0987

USS Charleston PG-51: Bill Kendall (515) 784-7334

USS Chipola AO-63 Dan Bryant (641) 488-2451

USS Cimarron A0-22: Hugh Taylor (985) 641-5590

USS Clay APA-39, USS Elizabeth C. Stanton PA-69:

Jim & Betty Nolan (219) 769-8134

USS Cleveland CL-55: Harold White (949) 361-9083 [email protected]

USS Cleveland LPD-7: Gilbert Eaton (631) 669-2963

USS Colahan DD-658: Elizabeth Deady (360) 886-1380 [email protected]

USS Connole DF/FF-1056: J Larry Venturino (321) 728-4018 [email protected]

USS Constant MS0-427: Howard T. Hill (918) 787-2577

USS Crater AK-70: Henry Bicknell (626) 335-5958

USS Crux AK-115, WWII: Wilton H. Price (919) 365-5929

USS Culebra Island ARG-7: Anthony J. Warta, Jr. (828) 495-8156 [email protected]

UBS Damon M Cummings DE-543: James Hood (317) 872-6083 USS David W. Taylor DD-551 Assoc: Richard V. Roelofs (661) 284-6757 [email protected]

USS Davidson DE/FF-1045: Robert Schippers (641) 792-3930 [email protected]

USS Dennis J. Buckley DD/DDR-808: Karl Stroh (330) 767-3666 [email protected]

USS Duffy DE-27: Don Goodwin (651) 777-5918

USS Earl K Olsen DE-765: Ray Good (478) 477-9341 [email protected]

USS Ellett DD-398: Frank Zimmermann (706) 965-4026 USS Elokomin AO-55: Robert O'Sullivan, Jr. (617) 288-3755 [email protected]

USS Enoree AO/TAO-69: Floyd A. Carriker (714) 534-3025 USS Escambia A0-80: Virgil Grier (316) 943-0526 [email protected]

USS Eugene A. Greene DD/DDR-711: Glenn & Lavern Herman (559) 732-1766 [email protected]

USS Fair DE-35: Emmore Dent (269) 665-9131 [email protected]

USS Fanshaw Bay CVE-70, Air Grps VC-68, VC-66, VC-10, VOC-2: Duane D. lossi (970) 482-6237

USS Farenholt DD-491: Ford "Whitey" Richardson (928) 855-1703 [email protected]

USS Farenholt DD-491 Assoc: Gene Fithian (812) 925-3788

USS Fargo CL-106: CE Simmons (830) 629-7137

USS Frank E. Evans DD-754: JC Campbell (817) 326-4644 USS Frank Knox DDR-742: Orville Krieg (727) 724-1279 [email protected]

USS Fred T. Berry DD/DDE-858: John Titsworth (203) 531-6618 [email protected]

USS Furse DD/DDR-882 Assoc: Maurice C. Tuttle (631) 749-0274 [email protected]

USS Gatling DD-671 (1943-46/1951-60): Gene Woodward (757) 721-6028 [email protected]

USS General S.D. Sturgis AP-137: Williard Ritchie (661) 946-1935 [email protected]

USS Gilligan DE-508, WWII James Loker (863) 471-1943 [email protected]

USS Goshen APA-108: Harold D. Lee (214) 361-4162 USS Griffin AS-13: Warren Aemmer (330) 654-2705 [email protected]

USS Hamner DD-718: Buck McInturf (952) 934-5633

USS Hank DD-702: Steve Vanasco (727) 376-4011

USS Harold E, Holt DE/FF-1074: Edward S. Harvell (845) 386-8615 [email protected]

USS Hassayampa A0-145: William R. Pettitt (320) 251-2917

USS Henderson DD-785: John Peterson (719) 380-1412

USS Henry B. Wilson DDG-7: Ronald L. Klaphake (970) 352-5535 [email protected]

USS Hermitage AP-54: Frank Calvarese (716) 656-9646 [email protected]

USS Hilary P. Jones: Mabel Grotzinger (717) 766-1204 [email protected]

USB Hissem DF/DER-400: Bob Morstadt (631) 981-2584

USS Holder DD/DDE-819, DE-401: M Bruce Rambo (843) 556-0255 [email protected]

USS Houston CA-30/CL-81: Jenny Ellinghouse (559) 843-2207 [email protected]

USS Huse DE-145: David Perlstein (561) 368-7167 [email protected]

USS Hyman DD-732: Robert Moldenhauer (908) 276-3455 USS Inch DE-146: Rocky Schoenrock (217) 787-2779

USS J Franklin Bell APA-16: Robert Tagatz (815) 459-4997 [email protected]

USS James 0'Hera APA-90: Arthur Beasley (904) 526-1203

USS Jobb DE-707: Harold Smith (813) 996-3839 [email protected]

USS John R. Pierce DD-753: Eugene R. Slavin (518) 793-2358 [email protected]

USS John Rodgers DD-574: Jack Mindock (815) 883-8443

USS Kermit Roosevelt ARG-16: Robert Simpson (952) 881-2436 [email protected]

USS LCI (L) & (G) 450: Vaughn Hampton (303) 424-6180 [email protected]

USS Lesuth AK-125: George A. Hill (612) 521-8946 [email protected]

USS Leyte CV-32 Assoc: Ronald S. Whitmoyer (281) 392-2420 [email protected]

USS Leyte Gulf C6-55: Celeste Keegan [email protected]

USS LST 309: Stretch Brandt (949) 837-9366 [email protected]

USS LST 313-286: Peter J. Maurin (412) 761-0899

USS LST 5: Bill Lester (843) 248-7586

USS LST 864 "Lady Luck': Frank Burns (863) 993-1921 USS LST (H) 1033: Howard Romme (505) 299-8765 [email protected]

USS Manlove DE-36: JT Richardson (530) 585-2480 [email protected]

USS Marvin H. McIntyre APA-129 (All aboard welcome, 1944-46): Kenneth Schneider (228) 897-8278

USS McKean DD/DDR-784: Don Kessler (562) 868-8072 [email protected]

USS McNair DD-679: Bob Hebner (931) 796-7436

USS Meredith DD-890/726/434: Harry Wrede (973) 839-0332

USS Milwaukee AOR-2: Richrad Brobst (207) 829-3480 [email protected]

USS mMeniffee APA-202: George L. Austin (509) 466-3602 [email protected]

USS Montague AKA-98: Ray Cracraft (330) 542-0957

USS Natoma Bay CVE-62, all sqds VC-9, VC-63, VC-81: Mel Nause (425) 226-5545

USS Nautilus SSN-571/SS-168: Joe Degnan (860) 460-4265 [email protected]

USS Navarro APA-215: Don Bash (256) 413-7295 [email protected]

USS New Jersey BB-62: Larry Kalakauskis (619) 470-3659 [email protected]

USS Newman K. Perry DD/DDR-883: Mike Comar (802) 447-1456 [email protected]

USS Oberon AKA-14: Joseph Agnello (727) 392-0089 [email protected]

USS Oglethorpe AKA-100: Rom Williamson (908) 475-4435 [email protected]

USS Oriskany CV/CVA-34: Lee Puglia (603) 626-4823

USS 0tterstetter DE/DER-244: Charlie Pastor (239) 567-0046 [email protected]

USS Perkins DD-26/DD-377/DDR-877: Keith Cottrell (805) 642-5360

USS Permit SSN-594: Tom Berry (816) 891-7343 [email protected]

USS Phaon ARB-3: Tax Huddleston (903) 838-7164

USS Pollux AKS-2/4: Dudley Crawford (619) 267-2247

USS Princeton CV/CVA/CVS-37, LPH-5: Bob Butler (563) 259-8219 [email protected]

USS Princeton CVL-23: Al Zelent (847) 816-3757 [email protected]

USS Radford DD/DDE-446 (1942-69): Vane Scott (740) 498-4446 USS Rainier AE-5: Paul Summers (925) 998-9605 [email protected]

USS Rall DE-304: Bill Shumate (303) 838-2177 [email protected]

USS Raven AM-55: Mal Jones (601) 894-3883 [email protected]

USS Rawlins APA-226: Jack Cook (830) 996-1313

USS Reid DD-369: Gil Girdauskas (843) 869-0042

USS Relief AH-1: Leroy Heldman (865) 693-9462 [email protected]

USS Rendova OVE-114: Eddie Frank (303) 857-4248 [email protected]

USS Richard M Rowell DE-403: Joseph lannucci (516) 764-2477

USS Rocky Mount AGC-3: Lewis M. Unterman (561) 637-2529

USS Rodman DD-456/DMS-21: Norman Simonelli (757) 464-2845 [email protected]

USS Rupertus DD-851: Keith Johnson (989) 686-5967 [email protected]

USS Salem CA-139: Bob Daniels (352) 318-1397

USS Selfridge DD-357: Leslie Johnson (402) 334-8340

USS Severn A0-61: Anthony Angelicola (203) 753-2223 USS Shenandoah AD-26: E David Zapf 64 Olguin Rd., Corrales, NM 87048

USS Sheridan APA-51: Robert A. Rodriguez (504) 831-6762

USS Shields DD-596, Korea: AD Burchfield (662) 289-4745 [email protected]

USS Solace AH-5, WWII: Anita Gados (248) 652-0091

USS Sperry AS-12: Jim Taylor (757) 463-2804 [email protected]

USS Steamer Bay CVE-87/VC-90/VC-93: Robert M. Smith (708) 354-1608 [email protected]

USS Stockham DD-683: Raymond M. Moss (313) 565-2169 [email protected]

USS Stockham DD-683 Leon Whitehead (409) 384-7949

USS Stormes DD-780/USS Warrington DD-843/USS Vogelsang DD-862/USS Steinaker DD-863: Raymond Didur, Sr. 8120 Deerview Cr, Granbury, TX 76049


(1868 - 1898) - Industrialisation, and the First Republic

Folloing the Gloria Revolution of 1868, Spanish First Republic was born, until the restoration of the monarchy in 1974. Valencia's move to declare itself an autonomous Canton was supressed with force. Over this half of the century Valencia successfully industrialised and expanded, springing a range of social movements.


History of ASV

In 1974, Ford España, S.A. was established in Valencia and many American and British families moved to Valencia to create and develop the company. Within a brief time, it became evident that an English language-based education for the children of these families was needed. Thus, an English-speaking school (Anglo-American School of Valencia), in the town of Rocafort, was created
and operated for the following four years.

As an increasing number of children from the Valencia area enrolled in the school, but it closed after finishing the 1977-1978 academic year as American and British families returned to their home countries and local families searched for new schools in the area for their children. the Colegio Hispano Norteamericano.

This small school community was the seed of the founding group for ASV. After a number of contacts and steps, the founders were able to create a new school in October 1980 called the Colegio Hispano-Norteamericano in Los Monasterios, a residential area being developed outside of Puçol. The initial group of students were 3, 4 and 5 year olds.At that time, what is today the school’s Preschool building was the only building on campus.

By 1986, the school had expanded and grown to such an extent that additional construction was required and most of the main school building that we see today was built. In order to more accurately reflect the culture, language and philosophy of the school, the name American School of Valencia was instituted although, the school continued to offer bilingual education in both English and Spanish.

From these humble beginnings and with only 27 students in 1974, the American School of Valencia has prospered and grown to be the finest international school in the Valencia region. We are exceptionally proud of our past, but we are even more excited for our future as our school community continues to embrace the school’s philosophy and approach in preparing global citizens for an ever demanding and challenging world.


Voir la vidéo: MOTi - Valencia Remix Max-Grand