Moniteurs de classe du maréchal Soult

Moniteurs de classe du maréchal Soult

Moniteurs de classe du maréchal Soult

Les deux navires Marshal Soult étaient probablement les moniteurs les moins réussis construits pour la marine britannique pendant la Première Guerre mondiale. Ils ressemblaient beaucoup aux anciens moniteurs de classe Abercrombie et Lord Clive, mais étaient armés d'une tourelle jumelle de 15 pouces. Cette tourelle était beaucoup trop grande pour être entièrement contenue à l'intérieur de la coque peu profonde des moniteurs, et donc une grande partie de la barbette était exposée au-dessus du pont. Les plus gros problèmes avec ces navires étaient causés par leurs moteurs diesel sous-alimentés et peu fiables.

Maréchal Ney servi avec l'escadron de Douvres à partir de septembre 1915, mais après un peu plus d'un an a dû être retiré en raison de problèmes de moteur. Elle avait déjà perdu ses canons de 15 pouces plus tôt en 1916, et avait donné un canon de 9,2 pouces et quatre canons à tir rapide de 6 pouces. Elle a ensuite été placée aux Downs comme navire de garde fixe. Là, elle a rendu service, aidant à vaincre un raid allemand sur Ramsgate en avril 1917. Malgré ses problèmes, elle a été retenue après la guerre, servant de navire de dépôt puis de navire-école, tout en subissant quatre changements de nom, finissant comme HMS Alaunia après la Seconde Première Guerre.

HMS Maréchal Soult a subi moins de problèmes et est resté avec la patrouille de Douvres de novembre 1915 jusqu'à la fin de la guerre. Après la guerre, il a été retenu comme navire-école d'artillerie, après avoir conservé sa tourelle de 15 pouces tout au long de la guerre. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est revenu au service actif limité en tant que navire de dépôt de chalutiers.

Déplacement (chargé)

6 900 t

Vitesse de pointe

6 nœuds en service

Varier

Armure – pont

4en-1in

- ceinture

4 pouces

- cloisons

4 pouces

- des barbettes

8 pouces

- face de tourelle

13 pouces

- la tourelle

6 pouces

- plate-forme

4en-1in

Longueur

355 pieds 8 pouces

Armement

Deux pistolets Mk I de 15 pouces
Deux canons à tir rapide de 12 livres
Un canon anti-aérien 3pdr

Complément d'équipage

187

Lancé

1915

Complété

1915

Navires en classe

HMS Maréchal Ney
HMS Maréchal Soult

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


Moniteur britannique de classe ‘Roberts’

La désignation « moniteur » est utilisée pour le type de navire de guerre relativement petit qui n'était pas rapide ou fortement protégé, mais transportait un petit nombre de canons caractérisés par leur gros calibre disproportionné. Les moniteurs ont été exploités par plusieurs marines du début des années 1860 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945, et ont en fait vu leur utilisation finale, sous une forme quelque peu étrange, par la marine américaine pendant la guerre du Vietnam.

Le premier moniteur a été conçu aux États-Unis en 1861 par John Ericsson, qui a nommé son navire Surveiller. Ce navire et les navires suivants du même type de base ont été conçus pour des opérations en eaux peu profondes et ont donc servi de navires côtiers. Le terme « moniteur » a également été utilisé pour le moniteur de parapet plus récent et plus utile, qui avait une tourelle ou des tourelles surélevées ainsi qu'une superstructure plus lourde sur une plate-forme au-dessus de la coque, pour une capacité supérieure dans le bombardement à terre plutôt que le navire contre rôle de navire.

Le rôle de bombardement à terre séduisit fortement les Britanniques, avec leur héritage considérable d'implication dans les guerres européennes grâce à l'utilisation de troupes débarquées soutenues par les canons puissants sur les navires de guerre se trouvant près des côtes. Dans ce rôle, le moniteur exigeait peu de vitesse, de portée ou de maniabilité, qui étaient donc sacrifiés à un faisceau plus large (fournissant une plate-forme de tir plus stable), un tirant d'eau moins profond (permettant au navire de s'approcher plus près de la côte) et très armement lourd. Les plus puissants des warcraft fluviaux étaient connus sous le nom de moniteurs de rivière. Au début du 20e siècle, le terme moniteur a été relancé pour les navires blindés de bombardement côtier à faible tirant d'eau, en particulier ceux de la Royal Navy : deux des huit moniteurs de classe "Lord Clive", lancés en 1915 avec un armement principal de deux 12 pouces (305 mm) dans une seule tourelle, ont ensuite été adaptés également pour transporter un canon de 18 pouces (457 mm) tirant l'obus le plus lourd jamais tiré par un navire de guerre à une distance de 36 000 yards (32920 m), ce qui était la plus longue portée à laquelle un navire de la Royal Navy a jamais engagé une cible à l'aide de canons, une troisième conversion n'avait pas été achevée avant la fin de la Première Guerre mondiale en 1918.

Les plus petits moniteurs de la Royal Navy ont été pour la plupart mis au rebut après la Première Guerre mondiale, bien que Érèbe et La terreur survécu pour combattre pendant la Seconde Guerre mondiale. Lorsque le besoin de soutien à terre est revenu, deux nouveaux grands moniteurs de classe Roberts, Roberts et Abercrombie, ont été construits et équipés de canons de 15 pouces (380 mm) de cuirassés plus anciens. La plupart des 40 moniteurs britanniques construits pendant la Première Guerre mondiale avec des canons de 6, 9,2, 12, 15 et 18 pouces (152, 234, 305, 381 et 457 pouces), ont été retirés du service. après la fin de cette guerre, certains d'entre eux pour l'adaptation à d'autres tâches, mais deux navires de la classe "Erebus", chacun armé de deux canons de 15 pouces (381 mm), ont été retenus et ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nouvelle construction

Ces deux navires ont été complétés par les deux navires de la classe "Roberts", qui ont été Roberts, construit par John Brown sur Clydebank et achevé en 1941, et Abercrombie, construit par Vickers-Armstrongs à Wallsend-on-Tyne et achevé en 1943.

La conception de la classe "Roberts" était un développement de celle de la classe "Erebus", Roberts étant construit pour utiliser la tourelle de 15 pouces (381 mm) de Maréchal Soult, un moniteur désarmé en 1940, alors que Abercrombie avait l'une des tourelles de 15 pouces (381 mm) construites à l'origine comme une réserve pour le croiseur de bataille léger Furieux si les canons de 18 pouces de 457 mm) de ce dernier étaient des échecs. Cette tourelle a été remise au goût du jour et les affûts des deux navires permettaient un angle d'élévation maximum de 30°. La tourelle, transportant les deux canons Mk IL/42 de 15 pouces (381 mm), était portée au-dessus d'une grande barbette en avant de la superstructure : chaque canon avait une vitesse initiale de 2 458 pieds (749 m) par seconde et tirait son Obus de 1 938 lb (879 kg) à une portée maximale de 33 550 yards (30 680 m) à un angle d'élévation du canon de 30°. L'armement secondaire comprenait huit canons anti-aériens QF Mk XVI L/45 de 4 pouces (102 mm) dans quatre tourelles jumelles installées sur le pont supérieur en Roberts et sur le pont-abri à Abercrombie. L'armement anti-aérien secondaire était composé de 16 canons "pom-pom" 2-pdr dans un octuple et deux montages quadruples, et Roberts avait huit canons antiaériens légers Bofors de 40 mm ajoutés en juillet 1945, et le plus grand nombre de canons Oerlikon de 20 mm dans l'un ou l'autre navire semble avoir été de 20.

La protection blindée n'était fournie qu'à une échelle modeste. La tourelle a un blindage entre 2 et 3 pouces (51 et 76 mm) de tick. La ceinture, d'une épaisseur comprise entre 102 et 127 mm (4 à 5 pouces), était inclinée vers l'extérieur le long du sommet du renflement anti-torpille et s'étendait entre les ponts principal et inférieur d'un point bien en avant de la barbette jusqu'au mât principal. La tourelle avait une face de 13 pouces (330 mm), des côtés et un arrière de 11 pouces (279 mm) et un toit de 5 ou 6 pouces (127 ou 152 mm). Le pont blindé au niveau du pont principal avait entre 2 et 4 po (51 et 102 mm) d'épaisseur avec une plus grande surface de blindage plus épais dans Abercrombie, et les deux navires avaient un glacis entre 4 et 6 pouces (102 et 152 mm) d'épaisseur, et un pont surélevé au-dessus du magasin de 15 pouces (381 mm), qui avait également une protection contre les éclats de 1,5 pouces (38 mm) d'épaisseur. Le pont inférieur avait une épaisseur de 76 mm (3 po) au-dessus de l'appareil à gouverner. Le renflement anti-torpille de chaque côté était de type sandwich avec une largeur de 17 pieds (15,54 m) au milieu du navire avec une cloison de protection de 1,5 pouces (38 mm), et le système a été conçu pour résister à la détonation d'un 1000- charge de 454 kg.

Bonne capacité de survie

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Roberts a été touchée par deux bombes de 1 102 livres (500 kg), auxquelles son blindage a résisté tout en subissant des dommages considérables, et Abercrombie a été endommagé à deux reprises par des mines de contact amarrées, la deuxième fois en frappant deux d'entre eux. Par conséquent Abercrombiela carrière de guerre de s a été beaucoup moins active que celle de Roberts.

Les autres caractéristiques de la classe étaient un faible tirant d'eau pour les opérations à proximité des côtes, un large faisceau pour donner de la stabilité et également une résistance accrue aux torpilles et aux mines, et une grande plate-forme d'observation pour observer la chute du tir.

Roberts a été achevé le 27 octobre 1941 et a fourni un soutien au bombardement lors des débarquements de « Torch » de novembre 1942 en Afrique du Nord-Ouest française, où il a été endommagé par deux bombes comme indiqué ci-dessus. Il a été réparé à temps pour soutenir l'invasion 'Husky' de la Sicile en juillet 1943, le débarquement 'Avalanche' près de Salerne sur le continent italien en septembre 1943, le débarquement 'Overlord' en Normandie en juin 1944, et les opérations de Walcheren de fin 1944.

Roberts a été vendu pour démolition peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais embauché par la Royal Navy comme navire d'hébergement à Devonport jusqu'en 1965, date à laquelle il a été démoli.

Abercrombie a été achevé le 5 mai 1943 et a été endommagé par des mines de contact à plusieurs reprises tout en soutenant l'invasion de l'Italie, mais a été réparé. Une fois ses réparations terminées, le moniteur a été envoyé en service dans le théâtre du Pacifique, mais la guerre a pris fin avant son arrivée. Le moniteur a été utilisé comme navire d'entraînement au tir et d'hébergement à Chatham après la guerre, et démoli pour la ferraille en 1954.

D'autres données pour les navires comprenaient un déplacement de (Roberts) 7 973 tonnes en standard et 9 150 tonnes en pleine charge, et (Abercrombie) 8 536 tonnes standard et 9 717 tonnes à pleine charge, longueur totale de 373 pi 4 po (113,79 m), largeur de 89 pi 9 po (27,36 m), tirant d'eau de (Roberts) 13 pi 6 po (4,11 m) et (Abercrombie) 14 ft 5 in (4,39 m), propulsion par deux chaudières à trois tambours de l'Amirauté fournissant de la vapeur à deux ensembles de turbines à vapeur Parsons délivrant 4 800 shp (3579 kW) à deux arbres, capacité d'huile de 491 tonnes (498,9 tonnes), vitesse de 12,5 kt, et effectif compris entre 442 et 460.


pendant la Grande Guerre 1914-1918.

Les noms sur cette liste ont été soumis par des parents, des amis, des voisins et d'autres personnes qui souhaitent s'en souvenir, si vous avez des noms à ajouter ou des souvenirs ou des photos des personnes répertoriées, veuillez ajouter un nom à cette liste

Vous cherchez de l'aide pour la recherche sur l'histoire familiale?

S'il te plait regarde FAQ sur l'histoire familiale

Remarque : Nous ne pouvons pas fournir de recherche individuelle gratuitement.


HMS Maréchal Soult

Mis sur pied, par Palmers of Jarrow, en février 1915 sous le nom de Monitor M-14, un Maréchal Ney Moniteur de classe.

(du nom d'un général français des guerres napoléoniennes)

Lancé : 24 août 1915

Mise en service : 2 novembre 1915

Propulsion : moteurs à huile Twin-Screw par les constructeurs, développant une conception maximale de 1 898 CV

Vitesse de service à puissance de service normale de 1 500 CV : Conception – 9 nœuds Essais – 6,6 nœuds

L'armement principal était ses deux énormes canons de 15 pouces

Le HMS Marshal Soult a servi pendant les deux guerres mondiales. Il a été utilisé pendant les trois années à partir de novembre 1915, dans le cadre de la patrouille de Douvres de la RN, pour le bombardement, dans les eaux peu profondes au large de la Belgique pour lesquelles il avait été conçu, de cibles terrestres stratégiques et d'installations portuaires. notamment autour de Zeebrugge et d'Ostende. Engagé dans des opérations offensives contre les positions allemandes en Flandre. A ensuite servi en tant que Tender à l'école d'artillerie HMS Excellent à Portsmouth et, plus tard, a servi dans un rôle similaire à Devonport.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi de navire de dépôt, principalement des chalutiers, à Portsmouth. A également été utilisé à des fins de formation.


MARINE ROYALE (ROYAUME-UNI)

Historique du projet : Roberts a été construit par le programme 1940 sous modifié Érèbe conception avec une coque plus courte, des machines plus petites et des turbines à engrenages au lieu de machines à vapeur. En comparaison avec un prototype, ils avaient une superstructure plus développée et ressemblaient extérieurement Nelson classer. Roberts reçu une tourelle de 381 mm du moniteur Maréchal Soult. Le deuxième navire de cette classe Abercrombie était armé d'une tourelle en temps voulu commandée pour un croiseur de bataille Furieux. Il différait du navire de tête par l'agencement de canons de 102 mm, ils étaient surélevés d'un niveau de pont.

Protection: La ceinture principale s'étendait entre la barbette et le mât principal et s'inclinait vers l'extérieur le long du sommet des renflements. Abercrombie a une plus grande surface de blindage de pont de 102 mm que Roberts. Le pont principal au-dessus des magasins principaux a été surélevé et a des glacis de 152-102 mm. Il y avait aussi une protection contre les éclats de 38 mm pour les magazines. L'épaisseur du pont inférieur sur l'appareil à gouverner était de 76 mm. La profondeur de protection sous-marine était de 5,2 m, il y avait une cloison de torpille de 38 mm.

Modernisations : 1943, Roberts: - radar type 281 + 8 x 1 - 20/70 radars Oerlikon Mk II/IV, type 279, type 272P

7/1945, Roberts: - radar type 272P + 8 x 1 - 40/56 Bofors Mk I/III, 4 x 1 - 20/70 Oerlikon Mk II/IV, radar type 268, pleine cylindrée : 9500 t

1945, Abercrombie: - type 272M, 281 radars + 4 x 1 - 20/70 Oerlikon Mk II/IV, type 293, radars 79B, arrimage d'huile était de 670t, cylindrée totale : 9900t

1/1946, Roberts: 1 x 2 - 381/42 Mk I, 4 x 2 - 102/45 Mk XIX, 8 x 1 - 40/60 Mk III, 1 x 8 - 40/39 Mk VIA, 2 x 4 - 40/39 Mk VII , 20 x 1 - 20/70 Mk III, type 272P, type 279, 3x type 282, 2x type 285 radars

1/1946, Abercrombie: 1 x 2 - 381/42 Mk I/N, 4 x 2 - 102/45 Mk XIX, 1 x 8 - 40/39 Mk VIA, 2 x 4 - 40/39 Mk VII, 8 x 2 - 20/70 Mk V, 8 x 1 - 20/70 Mk III, type 79B, 3x type 282, 2x type 285, type 293 radars

Service naval : Roberts servi de navire de forage après la guerre, frappé en 1955 et vendu pour BU en 1965. Abercrombie à partir de 7.1946 a servi de navire de forage et plus tard de navire d'hébergement pour RNVR.

Un grand merci à Wolfgang Stöhr pour les informations complémentaires sur cette page.


M15-classer

Les M15-moniteurs de classe étaient quatorze navires commandés en mars 1915, dans le cadre du programme de construction navale d'urgence de guerre, installant des tourelles de canon Mk VI de 9,2 pouces retirées du Edgar-classe et les tourelles Mk X tenues en stock pour la Canard-classe et craquantcroiseurs de classe.

BateauCanons principauxDéplacementPropulsionService
PoséCommandéSort
HMS   M151 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juin   1915Coulé par UC-38 le 11   novembre   1917.
HMS   M161 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juin   1915Vendu le 29   Janvier   1920
HMS   M171 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juin   1915Vendu le 12   Mai   1920
HMS   M181 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juillet   1915Vendu le 29   Janvier   1920
HMS   M191 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juin   1915Vendu le 12   Mai   1920
HMS   M201 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juillet   1915Vendu le 29   Janvier   1920
HMS   M211 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 7,5   po (19   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 2 arbres ×
Machines à vapeur à triple expansion
1   mars   1915Juillet   1915Coulé le 20 octobre 160 1918 au large de Douvres
HMS   M22 (plus tard HMS Médée)1 × 9,2   po (23   cm) 540 tonnes longues (550   t ) 2 arbres ×
Machines à vapeur à triple expansion
1   mars   1915Août   1915Converti en mouilleur de mines en 1920, rebaptisé HMS Medea 1925, devenu navire-école en 1937, vendu en 1938, fait naufrage le 2 &# 160 janvier &# 160 1939
HMS   M23 (plus tard RNVR Claverhouse)1 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 7,5   po (19   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Juillet   1915Est devenu un navire de forage de la Royal Naval Volunteer Reserve et a été renommé Claverhouse en 1922, vendu 1959
HMS   M241 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 7,5   po (19   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs Campbell à 4 cylindres à paraffine
1   mars   1915Août   1915Vendu le 29 janvier 1920 pour conversion en pétrolier marchand, et rebaptisé Satoe
HMS   M251 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 7,5   po (19   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Septembre   1915Sabordé dans la rivière Dvina le 16 septembre 160 1919
HMS   M261 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 7,5   po (19   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Octobre   1915Vendu le 29   Janvier   1920
HMS   M271 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 6   po (15   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Novembre   1915Sabordé dans la rivière Dvina le 16   septembre   1919
HMS   M281 × 9,2   po (23   cm)
plus tard
1 × 6   po (15   cm)
540 tonnes longues (550   t ) 4 arbres ×
Moteurs semi-diesel 4 cylindres
1   mars   1915Août   1915Coulé lors de la bataille d'Imbros le 20   janvier   1918

Moniteurs britanniques à l'est de Malte

LORSQUE WINSTON CHURCHILL et Jacky Fisher autorisèrent la construction d'une flotte de moniteurs pour la Royal Navy à la fin de 1914, leur idée principale était de les utiliser pour bombarder les bases navales allemandes pour forcer la flotte de haute mer à sortir pour faire face à la Grande Flotte. A cet effet, quatre navires de 6 150 tonnes chacun portant une tourelle jumelle de 14 pouces d'origine américaine ont été commandés en novembre, suivis de huit navires de 5 900 tonnes avec un jumeau de 12 pouces en décembre et de deux navires de 6 700 tonnes en janvier 1915 avec un jumeau 15 pouces. En mars, il était clair que l'intention initiale n'était pas réaliste et les plans ont donc été modifiés pour utiliser la flotte de moniteurs pour soutenir les opérations contre les Turcs dans le but de forcer les Dardanelles.

Entre-temps, 22 moniteurs plus petits de 600 tonnes avaient été commandés, quatre avec un seul Mark X à longue portée de 9,2 pouces (M15-18), dix avec un Mark VI à courte portée de 9,2 pouces (M19-28) et cinq avec deux modernes de 6 pouces. Marc XII (M29-33). Les premiers moniteurs étant presque terminés en mai, Churchill ordonna d'envoyer neuf grands et six petits moniteurs aux Dardanelles pour soutenir les débarquements effectués à Helles et à Anzac en avril. L'artillerie lourde manquait à terre, mais les cuirassés avec leurs gros canons étaient trop vulnérables aux mines et aux torpilles près des côtes. Leur place a été prise avec succès par les moniteurs, conçus essentiellement comme des navires consomptibles avec un faible tirant d'eau de 10 pieds et des renflements protecteurs, qui pourraient fonctionner dans de telles conditions.

Abercrombie était le premier des moniteurs de 14 pouces à arriver en juillet 1915 à la base navale alliée de Mudros, à 50 milles à l'ouest des Dardanelles. Elle fut bientôt suivie par ses sœurs Roberts, Havelock et Raglan. Leurs gros canons pouvaient atteindre près de 20 000 mètres, ils ont donc été déployés immédiatement au large de la péninsule de Gallipoli en tirant sur les lignes turques. L'un était normalement ancré à l'abri de l'île de Mavro pour contrer les batteries turques sur la côte asiatique. Havelock a soutenu le débarquement de Suvla en août, qui a fait le lien avec les Australiens et les Néo-Zélandais à Anzac, mais n'a pas réussi à percer la péninsule pour ouvrir les Dardanelles et la voie vers Constantinople et la Russie alliée.

Quinze des plus petits moniteurs, M15-23 et M28-33, ont été utilisés pour le soutien rapproché, les bombardements d'autres parties de la côte turque et le travail de patrouille dans la mer Égée. Deux des moniteurs 12 pouces sont arrivés à l'automne, Comte de Peterborough et Sir Thomas Picton, mais le déploiement prévu de plus de moniteurs de la classe et de 15 pouces (Maréchaux Ney et Soult) a été annulée après que Churchill et Fisher ont quitté l'Amirauté en mai. Ces derniers navires ont été utilisés au large des côtes belges pour soutenir le flanc allié sur le front occidental et pour bombarder les bases navales avancées allemandes.

Avec l'évacuation de Gallipoli à la fin de 1915, certains des moniteurs ont été retirés. Havelock et Roberts rentra chez lui pour être affecté à des fonctions de garde dans les ports de la côte est, où leur faible vitesse de 7 nœuds serait peu handicapante. D'autres se sont déplacés vers le nord à Salonique pour soutenir les opérations alliées contre la Bulgarie sur le front macédonien. Quatre des petits moniteurs se sont déplacés vers le sud dans la région du canal de Suez pour protéger la voie navigable vitale contre les attaques turques. Les troupes australiennes faisaient partie de celles déployées dans le Sinaï, qui, en 1916, arrêtèrent les Turcs à 30 milles de Port-Saïd. Puis, au fur et à mesure que les forces alliées se sont constituées en Égypte, une avance a été réalisée le long de la côte du Sinaï vers la Palestine. Les premiers assauts sur Gaza ont été repoussés au printemps 1917, mais une nouvelle offensive a été lancée en octobre. Soutenu par un bombardement intense de Raglan, M15, M29, M31 et M32, les lignes turques se rompent et l'avancée en Palestine se poursuit jusqu'en 1918, avec l'Anzac Corps jouant un rôle important.

D'autres petits moniteurs ont été impliqués dans des opérations mineures en Méditerranée orientale et dans le golfe d'Akaba, mais le plus connu était la destruction du croiseur allemand Königsberg. Ce dernier s'était réfugié dans le delta peu profond de la rivière Rufiji en Afrique de l'Est, hors de portée des navires britanniques patrouillant au large. Deux moniteurs de rivière à faible tirant d'eau, qui avaient été commandés à l'origine pour le Brésil mais repris par la RN au début de la guerre, ont été envoyés pour amener leurs deux simples 6 pouces pour détruire Konigsberg. En juillet 1915, Severn et Mersey a tiré 837 obus pour mettre le navire allemand hors de combat à l'aide de repérage d'avions. Leur sœur Humber, qui a conservé la tourelle jumelle originale de 6 pouces, était resté en Méditerranée, initialement au large des plages d'Anzac, puis dans les eaux égyptiennes.

En 1916, Comte de Peterborough et Sir Thomas Picton déplacé vers l'Adriatique pour soutenir les Italiens contre les Autrichiens. Basés à Venise, leurs bombardements ont aidé à endiguer l'avancée autrichienne après Caporetto en octobre 1917. Les Italiens avaient également développé un certain nombre de moniteurs, mais il s'agissait pour la plupart d'embarcations converties de fortune moins réussies que les navires britanniques spécialement construits.

Après l'évacuation de Gallipoli, plusieurs moniteurs ont été déployés surveillant les Dardanelles pour tenter d'empêcher une sortie du croiseur de bataille allemand Goeben et croiseur Breslau. Bien que leur vitesse lente, leur protection légère et leurs obus explosifs soient d'une utilité limitée contre les navires allemands les plus puissants, il y avait deux cuirassés de 12 pouces, Seigneur Nelson et Agamemnon, basé à proximité à Mudros. Lorsque les navires allemands ont fait une sortie le 20 janvier 1918, il n'y a eu aucun avertissement préalable. Raglan et M28 ont été capturés à l'ancre à Imbros et rapidement coulés par des tirs précis. Les cuirassés étaient trop loin pour aider, bien que les champs de mines défensifs britanniques aient coulé Breslau et endommagé Goeben.

Après l'armistice, la plupart des moniteurs ont été rapidement payés. Abercrombie, Comte de Peterborough et Sir Thomas Picton rentré chez lui en 1919, mais la plupart des petits moniteurs ont été mis en place à Malte. Quatre ont été remis en service en 1919 pour des opérations contre les bolcheviks en mer Noire. Ils ont pu aider les Russes blancs (anti-bolcheviks) contre les bolcheviks dans leurs premiers succès en Crimée bien qu'après le retrait des moniteurs, les bolcheviks ont progressivement pris le contrôle de l'ensemble du pays en 1920.

Huit des petits moniteurs ont été vendus à Anglo-Saxon Petroleum (maintenant Shell) pour être convertis en pétroliers côtiers. M16 a été renommé Tiga et a été utilisé comme navire de soutage à Sydney de 1924 à 1953. Il a ensuite été vendu à J. Stride à Sydney, mais son destin ultime n'est pas enregistré.

Aucun moniteur n'a été construit entre les deux guerres. Au début de la Seconde Guerre mondiale, seuls trois des grands navires sont restés – Érèbe, La terreur et Maréchal Soult. Les deux premiers étaient des navires de 12 nœuds de 8 000 tonnes construits en 1916 pour les opérations au large de la côte belge. Leurs deux canons de 15 pouces pouvaient atteindre 29 000 mètres avec une élévation de 30°. Tous les autres moniteurs non vendus ou mis au rebut ont été convertis en navires de dépôt ou en mouilleurs de mines côtiers.

Au cours des années 1930, la grande base navale de Singapour prend progressivement forme. Des défenses fixes avec de l'artillerie côtière d'un calibre allant jusqu'à 15 pouces étaient prévues, mais pour combler le vide alors qu'elles étaient encore en construction, La terreur fut envoyé comme navire de garde en 1933. En cas de guerre, il serait stationné à l'est de la base navale, muni d'avions de repérage Walrus et relié au terrain de la forteresse à terre. Avant la guerre, il effectuait des croisières occasionnelles le long de la côte malaise et tirait sur des cibles remorquées avec des obus perforants.

Après l'installation des cinq 15 pouces à Singapour, ainsi que des défenses côtières de 9,2 pouces et 6 pouces, La terreur est affecté fin 1939 en Méditerranée pour renforcer les forces navales épuisées par les transferts dans les eaux territoriales. Arrivé à Malte en avril 1940, il fut utilisé comme navire de garde anti-aérien tandis que les défenses AA de l'île étaient renforcées. Après avoir aidé à repousser les attaques aériennes italiennes, il a déménagé à Suda Bay en Crète en novembre en tant que poste de garde dans cette base navale avancée. Puis vint son opportunité de revenir à son rôle originel de bombardement côtier. Une offensive majeure contre l'armée italienne menaçant l'Egypte et le canal de Suez était prévue pour décembre.


Moniteurs de classe du maréchal Soult - Histoire

HONNEURS DE BATAILLE et ACTIONS À BATEAU UNIQUE DE LA MARINE ROYALE 1914-18

avec nos remerciements à Don Kindell

HMS Carmania,, action sur un seul navire avec SMS Cap Trafalgar 1914 (Cyber ​​Heritage/Terry Phillips , cliquez pour agrandir)

Remerciements et commentaire

La liste originale des honneurs de bataille et des actions à un seul navire a été tirée de "A Companion to the Royal Navy" de David Thomas, publié en 1988, mais maintenant mise à jour à partir de " Battle Honors of the Royal Navy " de Ben Warlow, publié en 2004. Dans son livre Ben Warlow reconnaît l'aide de la branche historique navale et du capitaine Chris Page, à l'époque, le directeur. La liste des navires de Warlow est un peu plus longue que celle de Thomas. Je remercie les deux auteurs pour toutes les recherches qu'ils ont menées.

Comme lors de la Seconde Guerre mondiale, je suis quelque peu surpris par des campagnes et des actions qui n'étaient pas jugées dignes d'un Battle Honour. Ceux-ci pourraient inclure la campagne sous-marine dans la Baltique, la campagne allemande d'Afrique de l'Est, le détroit d'Otrante, peut-être la patrouille du Nord et les navires Q. Et aussi les navires mis à l'honneur - juste deux chalutiers et pas de bouées dérivantes par exemple.

Gordon Smith, Naval-History.Net

LISTE DES HONNEURS DE BATAILLE et ACTIONS DE BATEAU UNIQUE

(avec des liens vers des résumés d'actions, des dépêches de la London Gazette, des pertes, des distinctions honorifiques et des prix de bravoure)

Douvres, le 21 avril 1917 - Attaque de destroyers allemands sur le détroit de Douvres (résumé pas encore disponible)

MÉSOPOTAMIE , 1914-18

OSTENDE (ou ZEEBRUGGE (OSTENDE)), 23 avril 1918

OSTENDE , 10 mai 1918

CONVOIES SCANDINAVES, 17 oct. et 12 déc. 1917 - Attaques de navires de surface allemands contre les convois (résumé pas encore disponible)

CANAL DE SUEZ , 2-4 février 1915 - Attaque terrestre turque majeure sur le canal



HONNEUR DE BATAILLE ET NAVIRES REÇU L'HONNEUR PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE

(à l'exclusion des actions de navire unique)

Redoutable (ex-Revenge (1)), 1915

Vengeance (1), (plus tard Redoutable), 1914/15

Sargetta (peut-être Sagitta), 1915

Abercrombie, moniteur 1915/16

Comte de Peterborough, moniteur, 1915/16

Sir Thomas Picton, moniteur, 1915/16

Lawrence, transport de troupes RIM, 1914/15

OSTENDE (ou ZEEBRUGGE (OSTENDE)), 23 avril 1918

CMB.22B, bateaux à moteur côtiers

CONVOIES SCANDINAVES, 17 oct. et 12 déc. 1917



HONNEURS DE BATAILLE et NAVIRES ACCORDÉS PAR TYPE

(à l'exclusion des actions de navire unique)

Cuirassés EXMOUTH, IRRÉSISTIBLE, RUSSELL, VÉNÉRABLE

Croiseurs légers ATTENTIF, BRILLANT, CARYSFORT, CENTAURE, CLEOPATRA, FORESIGHT, SAPPHIRE, SIRIUS, UNDAUNTED

Navire de bombardement REDOUBTABLE

Moniteurs EREBUS, GENERAL CRAUFORD, GENERAL WOLFE, GORGON, HUMBER, LORD CLIVE, M.23, M.24, M.25, M.26, M.27, MARSHAL NEY, MARSHAL SOULT, MERSEY, PRINCE EUGENE, PRINCE RUPERT, SEVERN, SIR JOHN MOORE, TERREUR

Ballon cerf-volant MÉNELAUS

Destroyer leaders BOTHA, BROKE, FAULKNOR, LIGHTFOOT, NIMROD

Destroyers AFRIDI, AMAZON, ARIEL, COSAQUE, GRUE, CROISÉ, FAUCON, FAON, FURET, FLIRT, GIPSY, GHURKA, LEVIER, KANGOUROU, LANCE, VANNEAU, LAUREL, LEVEN, LÉZARD, LOCHINVAR, LUCIFER, MAOR, MANANDER, MANLY , MASTIFF, MATCHLESS, MEDEA, MELPOMENE, MENTOR, SIRÈNE, MILNE, MIRANDA, MOHAWK, MOORSOM, MORRIS, MURRAY, MYRMIDON, NUBIAN, NUGENT, PHOEBE, CHEVAL DE COURSE, RADIANT, RECRUTER, RETRIULEVER, SARACENOK, SATYR, , ETOILE DE POISSON, SURPRISE, SWIFT, SYREN, TARTAR, TAUREAU, TERMAGANT, PROPULSEUR, TRUCULENT, URE, VELOX, VIKING, ZULU

Canonnières BUSTE, EXCELLENT, DANGER

Vieux sloops RINALDO, VESTAL

Dragueurs de mines à aubes ALBYN, BRIGHTON QUEEN, CAMBRIDGE, DEVONIA, DUCHESSE DE MONTROSE, GLEN AVON, JUPITER II, KEMPTON, LADY ISMAY, MARMION II, RAVENSWOOD, WESTWARD HO

Bateaux à moteur côtiers CMB.1, CMB.2, CMB.3, CMB.4, CMB.5, CMB.7, CMB.8, CMB.9, CMB.10, CMB.12, CMB.13, CMB.14A , CMB.15A, CMB.16A, CMB.19A, CMB.20A, CMB.21B, CMB.22B, CMB.23B, CMB.24A, CMB.25BD, CMB.28A, CMB.30B, CMB.33A, CMB .38B, CMB.63BD, CMB.64BD, CMB.66BD, CMB.68B, CMB.70A, CMB.71A, CMB.73BD, CMB.74BD, CMB.76A, CMB.86BD, CMB.89BD

Lancement moteur ML.103, ML.105, ML.110, ML.239, ML.252, ML.272, ML.276, ML.279, ML.280, ML.282, ML.283, ML.532

Yacht SARGETTA, (éventuellement SAGITTA)

Messagers de la flotte CURRAN, GRANSHA

Netlayer de pagaie QUEEN VICTORIA

Croiseurs légers, ASTRAEA, CHALLENGER

Cuirassé Dreadnought QUEEN ELIZABETH

Cuirassés AGAMEMNON, ALBION, CANOPUS, CORNWALLIS, EXMOUTH, GLORY, GOLIATH, HIBERNIA, IMPLACABLE, IRRESISTIBLE, LONDRES, LORD NELSON, MAGNIFIQUE, MAJESTIC, MARS, OCEAN, PRINCE GEORGE, PRINCE OF WALESELL, SWIFTS, RUSSIUM, , VENGEANCE

Croiseurs BACCHANTE, CORNWALL, EDGAR, ENDYMION, EURYALUS, GRAFTON, MINERVA, THESEUS

Croiseurs légers AMETHYST, CHATHAM, DARTMOUTH, DORIS, DUBLIN, FORESIGHT, SAPPHIRE, TALBOT

Moniteurs ABERCROMBIE, COMTE DE PETERBOROUGH, HAVELOCK, HUMBER, M.15, M.16, M.17, M.18, M.19, M.21, M.29, M.31, M.32, M.33 , RAGLAN, ROBERTS, SIR THOMAS PICTON

Porte-avions ARK ROYAL, BEN MY CHREE

Ballons cerfs-volants CANNING, HECTOR, MANICA

Destructeurs ARNO, BASILISK, BEAGLE, BULLDOG, CHELMER, COLNE, FOXHOUND, FURY, GRAMPUS, SAUTERELLE, HARPY, JED, KENNET, LAFOREY, LAWFORD, LOUIS, LYDIARD, RACOON, RATTLESNAKE, RENARD, RIBBLE, SCORPION, SCORPION, , PORTER, WELLAND, WOLVERINE

Sous-marins AE.2, B.6, B.11, E.2, E.7, E.11, E.12, E.14, E.15, E.20

Sloops de balayage de flotte ANEMONE, ASTER, HELIOTROPE, HONEYSUCKLE, JONQUIL, PIVOINE

Démineurs GAZELLE, HUSSAR

Navire-dépôt sous-marin ADAMANT, navire-dépôt destroyer BLENHEIM

Netlayers de paddle PRINCE EDWARD, REINE VICTORIA

Battlecruisers INDOMITABLE, LION, NOUVELLE-ZÉLANDE, PRINCESSE ROYALE, TIGRE

Croiseurs légers ARETHUSA, AURORA, BIRMINGHAM, LOWESTOFT, NOTTINGHAM, SOUTHAMPTON, UNDAUNTED

Destroyers ACHERON, ARIEL, ATTACK, DEFENDER, DRUID, FURET, FORESTER, GOSHAWK, HORNET, HYDRA, CHACAL, LAERTES, LAFOREY, LANDRAIL, VANNE, LARK, LAUREL, LAWFORD, LEGION, LIBERTY, LOOKOUT, LOUISANDDICIARD , MASTIFF, MENTOR, METEOR, MILNE, MINOS, MIRANDA, MORRIS, PHOENIX, SANDFLY, TIGRESS

Battlecruisers INFLEXIBLE, INVINCIBLE

Croiseurs CARNARVON, CORNWALL, KENT

Croiseurs légers BRISTOL, GLASGOW

Croiseur marchand armé MACEDOINE

Battlecruisers INVINCIBLE, LION, NOUVELLE-ZÉLANDE, PRINCESS ROYAL, QUEEN MARY

Croiseurs ABOUKIR, BACCHANTE, CRESSY, EURYALUS, HOGUE

Croiseurs légers AMETHYST, ARETHUSA, BIRMINGHAM, FALMOUTH, FEARLESS, LIVERPOOL, LOWESTOFT, NOTTINGHAM, SOUTHAMPTON

Destroyers ACHERON, ARCHER, ARIEL, ATTACK, BADGER, BEAVER, DEFENDER, DRUID, FURET, FIREDRAKE, FORESTER, GOSHAWK, HIND, CHACAL, LAERTES, LAFOREY, LANCE, LANDRAIL, VAN, LARK, LAUREL, LAWFORD, LEGION, LEGION, , LIBERTY, LINNET, LÉZARD, LLEWELLYN, LOOKOUT, LOUIS, LUCIFER, LURCHER, LYDIARD, LYSANDER, PHOENIX, SANDFLY

Sous-marins D.2, D.8, E.4, E.5, E.6, E.7, E.8, E.9

Cuirassés Dreadnought AGINCOURT, AJAX, BARHAM, BELLEROPHON, BENBOW, CANADA, CENTURION, COLLINGWOOD, COLOSSUS, CONQUEROR, ERIN, HERCULES, IRON DUKE, KING GEORGE V, MALAISIE, MARLBOROUGH, MONARCH, NEPTUNE, ORION, REVENGE, , ST VINCENT, SUPERBE, TEMERAIRE, THUNDERER, VALIANT, VANGUARD, WARSPITE

Battlecruisers INDEFATIGABLE, INDOMTABLE, INFLEXIBLE, INVINCIBLE, LION, NOUVELLE-ZÉLANDE, PRINCESSE ROYALE, QUEEN MARY, TIGRE

Croiseurs BLACK PRINCE, COCHRANE, DEFENCE, DUC D'EDINBURGH, HAMPSHIRE, MINOTAUR, SHANNON, WARRIOR

Light cruisers ACTIVE, BELLONA, BIRKENHEAD, BIRMINGHAM, BLANCHE, BOADICEA, CALLIOPE, CANTERBURY, CAROLINE, CASTOR, CHAMPION, CHESTER, COMUS, CONSTANCE, CORDELIA, DUBLIN, FALMOUTH, FEARLESS, GALATEA, GLOUCESTER, INCONSTANT, NOTTINGHAM, PHAETON, ROYALIST, SOUTHAMPTON, YARMOUTH

Aircraft carrier ENGADINE

Destroyer leaders ABDIEL, BROKE, FAULKNOR, KEMPENFELT, TIPPERARY

Destroyers ACASTA, ACHATES, ACHERON, AMBUSCADE, ARDENT, ARIEL, ATTACK, BADGER, CHRISTOPHER, CONTEST, DEFENDER, FORTUNE, GARLAND, GOSHAWK, HARDY, HYDRA, LANDRAIL, LAPWING, LAUREL, LIBERTY, LIZARD, LYDIARD, MAENAD, MAGIC, MANDATE, MANNERS, MARKSMAN, MARNE, MARTIAL, MARVEL, MARY ROSE, MENACE, MICHAEL, MIDGE, MILBROOK, MINDFUL, MINION, MISCHIEF, MONS, MOON, MOORSOM, MORESBY, MORNING STAR, MORRIS, MOUNSEY, MUNSTER, MYSTIC, NARBROUGH, NARWHAL, NERISSA, NESSUS, NESTOR, NICATOR, NOBLE, NOMAD, NONSUCH, OAK, OBDURATE, OBEDIENT, ONSLAUGHT, ONSLOW, OPAL, OPHELIA, OSSORY, OWL, PELICAN, PETARD, PORPOISE, SHARK, SPARROWHAWK, SPITFIRE, TERMAGANT, TURBULENT, UNITY

River gunboats BEE, BLACKFLY, BUTTERFLY, CADDISFLY, CRANEFLY, DRAGONFLY, FIREFLY, GADFLY, GNAT, GRAYFLY, GREENFLY, HOVERFLY, MANTIS, MAYFLY, MOTH, SAWFLY, SCARAB, SEDGEFLY, SNAKEFLY, STONEFLY, TARANTULA, WATERFLY

Armed launches LEWIS PELLY, MINER, MUZAFFRI, SHAITAN, SHUSHAN, SUMANA

River steamers BAHREIN, JULNAR, MASSOUDIEH

OSTEND (or ZEEBRUGGE (OSTEND)), 23 Apr 1918

Blockships (ex-cruisers) BRILLIANT, SIRIUS

Monitors GENERAL CRAUFORD, LORD CLIVE, M.21, M.24, M.26, MARSHAL SOULT, PRINCE EUGENE

Destroyer leaders FAULKNOR, LIGHTFOOT

Destroyers AFRIDI, MASTIFF, MATCHLESS, MENTOR, SWIFT, TEMPEST, TETRARCH, ZUBIAN

Coastal Motor Boats CMB.2, CMB.4, CMB.10, CMB.12, CMB.19A, CMB.20A

Motor Launches ML.11, ML.16, ML.17, ML.22, ML.23, ML.30, ML.60, ML.105, ML.254, ML.274, ML.276, ML.279, ML.283, ML.429, ML.512, ML.532, ML.551, ML.556

Blockship (ex-cruiser) VINDICTIVE

Destroyer leader FAULKNOR

Destroyers TRIDENT, VELOX, WARWICK, WHIRLWIND

Coastal Motor Boats CMB.22B, CMB.23B, CMB.24A, CMB.25BD, CMB.26B, CMB.30B

Motor launches ML.254, ML.276

SCANDINAVIAN CONVOYS, 17 Oct and 12 Dec 1917

Destroyers PARTRIDGE, PELLEW, MARY ROSE, STRONGBOW

Battleships OCEAN, SWIFTSURE

Troopships (RIM), HARDINGE, DUFFERIN (RIM)

Assault ships DAFFODIL, IRIS II, VINDICTIVE

Blockships (ex-cruisers), INTREPID, IPHIGENIA, THETIS

Destroyers MANLY, MANSFIELD, MELPOMENE, MOORSOM, MORRIS, MYNGS, NORTH STAR, PHOEBE, STORK, TEAZER, TERMAGANT, TRIDENT, TRUCULENT, ULLESWATER, VELOX, WARWICK, WHIRLWIND

Coastal Motor Boats CMB.5, CMB.7, CMB.15A, CMB.17A, CMB.21B, CMB.22B, CMB.23B, CMB.24A, CMB.25BD, CMB.26B, CMB.27A, CMB.28A, CMB.29A, CMB.30B, CMB.32A, CMB.34A, CMB.35A

Motor Launches ML.79, ML.110, ML.121, ML.128, ML.223, ML.239, ML.241, ML.252, ML.258, ML.262, ML.272, ML.280, ML.282, ML.308, ML.314, ML.345, ML.397, ML.416, ML.420, ML.422, ML.424, ML.513, ML.525, ML.526, ML.533, L.549, ML.552, ML.555, ML.557, ML.558, ML.560, ML.561, ML.562

Paddle minesweeper LINGFIELD




HONOURS AWARDED TO INDIVIDUAL SHIPS

(including single ship actions)

ABDIEL, destroyer leader, Jutland 31 May 1916.

ABERCROMBIE, monitor, Dardanelles 1915/16.

ABOUKIR, cruiser, Heligoland 28 Aug 1914.

ACASTA, destroyer, Jutland 31 May 1916.

ACHATES, destroyer, Jutland 31 May 1916.

ACHERON, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914, Dogger Bank 24 Jan 1915, Jutland 31 May 1916.

ACHILLES , cruiser, single ship action with DUNDEE v LEOPARD, 16 Mar 1917.

ACTIVE, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

AFRIDI, destroyer, Belgian Coast 1916/17, Ostend (Zeebrugge) 23 Apr 1918.

AGAMEMNON, battleship, Dardanelles 1915/16.

AGINCOURT, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

AJAX, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

ALBYN , paddle minesweeper , Belgian Coast 1915/16.

AMBUSCADE, destroyer, Jutland 31 May 1916.

AMETHYST, light cruiser, Heligoland 28 Aug 1914, Dardanelles 1915.

ANEMONE, fleet sweeping sloop, Dardanelles 1915/16.

ARCHER, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914.

ARDENT, destroyer, Jutland 31 May 1916.

ARETHUSA, light cruiser, Heligoland 28 Aug 1914, Dogger Bank 24 Jan 1915.

ARIEL, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914, Belgian Coast 1914, Dogger Bank 24 Jan 1915, Jutland 31 May 1916.

ARK ROYAL, aircraft carrier, Dardanelles 1915.

ASTER, fleet sweeping sloop, Dardanelles 1915/16.

ASTRAEA, light cruiser, Cameroons 1914.

ATTACK, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914, Dogger Bank 24 Jan 1915, Jutland 31 May 1916.

ATTENTIVE, light cruiser, Belgian Coast 1914/18, Zeebrugge 23 Apr 1918.

AURORA, light cruiser, Dogger Bank 24 Jan 1915.

BACCHANTE, cruiser, Heligoland 28 Aug 1914, Dardanelles 1915/16.

BADGER, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914, Jutland 31 May 1916.

BAHREIN, river transport, Mesopotamia 1915.

BARHAM, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

BASILISK, destroyer, Dardanelles 1915/16.

BEAVER, destroyer, Heligoland 28 Aug 1914.

BELLEROPHON, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

BELLONA, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

BEN MY CHREE, aircraft carrier, Dardanelles 1915/16.

BENBOW, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

BIRKENHEAD, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

BIRMINGHAM, light cruiser, Heligoland 28 Aug 1914, Dogger Bank 25 Jan 1915, Jutland 31 May 1916.

BLACK PRINCE, cruiser, Jutland 31 May 1916.

BLACKFLY, river gunboat, Mesopotamia 1917.

BLANCHE, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

BLENHEIM, destroyer depot ship, Dardanelles 1915/16.

BOADICEA, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

BOTHA, destroyer leader, Belgian Coast 1917/18.

BRIGHTON QUEEN, paddle minesweeper, Belgian Coast 1915.

BRILLIANT, light cruiser, Belgian Coast 1914, Ostend (Zeebrugge) 23 Apr 1918.

BRISTOL, light cruiser, Falkland Islands 8 Dec 1914.

BROKE, destroyer leader, Jutland 31 May 1916, Belgian Coast 1917/18, Dover 21 Apr 1917.

BULLDOG, destroyer, Dardanelles 1915/16.

BUTTERFLY, river gunboat, Mesopotamia 1915/17.

C.1, submarine, Zeebrugge 23 Apr 1918.

C.3, submarine, Zeebrugge 23 Apr 1918.

CADDISFLY, river gunboat, Mesopotamia 1917.

CALLIOPE, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

CAMBRIDGE, paddle minesweeper, Belgian Coast 1915.

CANADA, dreadnought battleship, Jutland 31 May 1916.

CANNING, kite balloon ship, Dardanelles 1915.

CANOPUS, battleship, Dardanelles 1915/16.

CANTERBURY, light cruiser, Jutland 31 May 1916.

CARMANIA, armed merchant cruiser, single ship action v CAP TRAFALGAR, 14 Sep 1914.


Marshal Soult class monitors - History

The Roberts class of Monitors were built during WW2 as a development of the WW1 Erebus class, HMS ROBERTS being built to re-utilise the 15" turret from the WW1 HMS Marshal Soult whilst HMS Abercrombie was issued with the turret originally intended as the standby turret for HMS Furious( in her original guise as a battlecruiser) should the 18" turrets prove to be unsuccesful. This turret was modernised to achieve the greater elevation of 30 degrees.

This pair's external appearance was made very distinctive by having the armour belt sloping down to the bulge for 3/4 of the hull length. Abercrombie was completed on 5 May 1943, just in time to participate in the Allied landing on Sicily, firing her first salvo in anger on 10 July at 07.15 am. Thereafter she engaged numerous enemy targets with considerable success.

By the 9th September Abercrombie was called in to support the American landings at Salerno whilst fighting off Heinkel 111's and Me.109 simultaneously on both sides some time later she drifted with a light breeze offshore into an unbuoyed and unswept minefield onto a 500 lb contact mine causing serious damage along a 100' section of her bulge and unseating the 15" director. After the stopping of leaks and counterflooding she sailed under her own steam for Palermo.

The Allied landings at Salerno were the first combined operations in Europe in WW2 where heavy naval bombardment had played a crucial role, convincing sceptical army officers of the value of accurately deployed naval heavy ordnance prior to the army being able to implement its own artillery in a landings scenario.

Whilst her sister HMS Roberts was in action extensively during the Normandy landings ( D-day) in June 1944, HMS Abercrombie's repairs were completed at the Taranto dockyard on August 15 1944 it was shortly afterwards during her working up period off the coast of Malta that she had the misfortune of striking not merely one but two mines, bending both propellor shafts, breaking the stb A-bracket and causing other major damage. She spent the next 11 months in Malta Dockyard being repaired.
Both HMS Roberts and Abercrombie were ordered to the Pacific, Abercrombie reaching the Seychelles by the time of the Japanese surrender.

In conclusion, despite all the problems, innacuracies and frustrations I actually really enjoy the finished model, she makes a very interesting contrast in the wallcase to my usual fare of Battleships and cruisers through the ages.

Combrig supplied a fair starting point, I suspect they were misled, as was I, by a very tempting looking SINGLE source of information which looked too good to be true, as it turned out it was.

It really underlines the importance of verifying and crosschecking all the information one has to hand BEFORE commencing the kit build.

I am grateful for the invaluable assistence of: John Snyder and Alan Raven in clearing up my timber deck conundrum, Dimi Apostolopous for scanning superbly various pictures and most especially to the fellow SMML'er Mr Edward Brown who without hesitation lent me his valuable copy of the Buxton book!.