Beechcraft L-23/ U-8 Séminole

Beechcraft L-23/ U-8 Séminole


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Beechcraft L-23/ U-8 Séminole

Le Beechcraft L-23/U-8 Seminole était un avion utilitaire général qui est resté en service dans l'armée américaine pendant quatre décennies, du début des années 1950 au début des années 1990.

Le L-23 était à l'origine une version militaire du transport exécutif Beech modèle D50B Twin Bonanza. Quatre Twin Bonanza standard ont été commandés pour évaluation au début de 1952, devenant le YL-23. Le Twin Bonanza était un monoplan à ailes basses, propulsé par deux moteurs à pistons Lycoming. Il avait un fuselage plat avec un profil plutôt bulbeux vu de côté. Il avait une aile de forme légèrement étrange - le bord d'attaque se rétrécissait de l'emplanture de l'aile à la nacelle du moteur, puis à nouveau de l'autre côté du moteur, mais le panneau extérieur était presque droit. Le bord de fuite était rectiligne du fuselage à la nacelle puis effilé vers le bout d'aile.

Le YL-23 a été mis en production, à commencer par le L-23A de 1952. Il a été utilisé comme avion de transport général et utilitaire, bien qu'une version ait été utilisée pour des expériences de guerre électronique. Toutes les machines militaires sauf une ont été utilisées par l'armée américaine, et elle a été adoptée avec un certain enthousiasme - à la fin de 1953, on la trouvait partout aux États-Unis et dans les bases de l'armée en Europe et en Extrême-Orient, arrivant juste à temps pour jouer un rôle dans les étapes ultérieures de la guerre de Corée.

L'USAAF a commandé le seul XL-23C, mais n'a pas pris d'autres machines.

En 1962, tous les avions survivants sont devenus le U-8, mais gardent par ailleurs les mêmes lettres de type, de sorte que le L-23D est devenu le U-8D.

L-23A

Cinquante cinq exemplaires du L-23A ont été produits. Ils étaient propulsés par le moteur à pistons Lycoming de 260 ch et utilisaient une hélice en bois à deux pales.

L-23B

Le L-23B était similaire au L-23A, mais avec une hélice métallique à deux pales. Un total de 40 ont été achetés, à partir de 1954.

XL-23C

Un exemple du XL-23C a été acheté pour l'évaluation de l'USAF

L-23D/U-8D

Le L-23D était basé sur le modèle E50 Twin Bonanza, qui utilisait un moteur Lycoming de 340 ch. Les travaux de conception ont commencé en janvier 1955, il a effectué son premier vol en octobre 1955 et le premier des 85 construits à partir de neuf a été livré en novembre 1956. 93 autres L-23A et L-23B (sur le total initial de 95) ont été plus tard converti au standard L-23D. Les nouveaux moteurs ont vu la vitesse maximale de l'avion passer de 180 mph à 233 mph et son plafond de service de 24 300 pieds à 27 000 pieds. Le L-23D était la plus rapide des versions standard de l'avion à moteur à pistons.

RL-23D/RU-8D

Le RL-23D était la désignation donnée à un certain nombre d'aéronefs utilisés comme aéronefs ELINT. Les sources diffèrent sur le nombre exact produit, variant d'un minimum de huit à trente. Les premiers avions ont été produits en 1959-60. Deux ont reçu le système de radar aéroporté à visée latérale Motorola APS-85 en 1959, conçu pour permettre à l'avion de voler le long du côté neutre ou allié d'une frontière hostile et d'utiliser son radar au-dessus de la ligne. Seize autres ont reçu le Texas Instruments AN/APQ-86 SLAR, à partir de 1960. Les deux systèmes transportaient leur antenne dans de longues nacelles ventrales sous le fuselage.

Un avion a été utilisé pour tester le radar de surveillance au sol AN/APD-1 et un autre le radar d'évitement météorologique AN/AVG-50 monté sur le nez.

L-23E/U-8E

La désignation L-23E a été donnée à six modèles commerciaux Twin Bonanzas D50 qui ont été commandés en 1956. Ils utilisaient un moteur Lycoming GO-480-G2D6 de 295 ch moins puissant que le L-23D, et étaient donc un peu plus lents.

L-23F/ U-8F

Le L-23F était une version militaire du Beech Model 65 Queen Air. Celui-ci avait un fuselage plus profond que le Twin Bonanza et pouvait transporter deux membres d'équipage et sept passagers. Le L-23F utilisait des moteurs de 340 ch similaires à ceux du L-23D. Trois ont été commandés pour évaluation en 1959, et ils ont été suivis par soixante-seize avions de production. Dans les années 1980, les avions encore en service dans la Garde nationale ont reçu des moteurs plus puissants, de nouveaux supports de moteur et des hélices à trois pales. Plus de la moitié de l'avion d'origine avait été modifié en 1986. Ces avions étaient très différents des variantes précédentes, avec des ailes plus larges et un fuselage plus long et redessiné.

U-8G

La désignation U-8G a été donnée aux anciens avions U-8D, RU-8D et U-8F qui ont reçu une version plus moderne du moteur Lycoming O-480 et modifié pour transporter six passagers.

NU-8F

Le NU-8F était la désignation donnée à un seul Queen Air qui a été utilisé comme prototype du King Air 65-90 à turbopropulseur de Beechcraft. Le NU-8F était propulsé par deux turbopropulseurs Pratt & Whitney of Canada PT6A-7 de 525 chevaux et était de loin le membre le plus rapide de la famille, avec une vitesse de pointe de 290 mph.

L-23D/U-8D
Moteur : Deux moteurs Lycoming O-480-1
Puissance : 340cv chacun
Équipage : 2, six passagers
Portée : 45 pi 3,5 pouces
Longueur : 31 pieds 6,5 pouces
Hauteur: 11ft 4in
Poids à vide : 4 974 lb
Poids brut : 7 300 lb
Vitesse maximale : 233 mph
Vitesse de croisière : 203 mph
Taux de montée : 1 560 pieds/s
Plafond de service : 27 000
Portée : 1 355 milles
Endurance:
Armement : Aucun
Charge de bombe :


Voir la vidéo: Engine Failure: Takeoff Roll


Commentaires:

  1. Felippe

    tu as été visité par une pensée admirable

  2. Matoskah

    Ne sortira pas !

  3. Ancil

    Bravo, il me semble que c'est l'idée remarquable

  4. Goltizil

    C'est incroyable!

  5. Mathew

    Je vous suis très obligé.

  6. Grantley

    Je ne suis pas si malheureux



Écrire un message