Château de Kilkenny

Château de Kilkenny

Le château de Kilkenny est un château important situé le long du "Medieval Mile" de Kilkenny, en Irlande. Autrefois fief de la puissante famille Butler, il a été fortement restauré aux XIXe et XXe siècles.

Histoire du château de Kilkenny

Le premier château a été construit ici à l'époque anglo-normande par Richard Fitz Gilbert de Clare, mais il n'a été remplacé par une structure en pierre qu'en 1192 par William Marshal. La famille Butler a acheté le château en 1391, et il est devenu leur siège pendant une bonne partie des 500 années suivantes.

Pendant les guerres confédérées irlandaises si les années 1640, les majordomes protestants étaient du côté du roi Charles I. Cependant, les rebelles catholiques ont capturé le château de Kilkenny, et il a été assiégé par Cromwell lors de sa conquête de l'Irlande. Après son retour d'exil en 1661, Butler a transformé le château médiéval en un château plus moderne.

La famille Butler luttait de plus en plus pour réunir les revenus nécessaires à l'entretien du château, avec des travaux étranges effectués lorsque l'argent apparaissait. En 1904, James Butler, 21e comte d'Ormonde, a accueilli le roi Édouard VIII et la reine Alexandra au château de Kilkenny lors de leur visite en Irlande.

À la mort de James Butler, d'énormes montants de droits de succession ont mis en péril l'avenir du château. Il a été assiégé par l'État libre d'Irlande pendant la guerre civile irlandaise en 1922, et assez gravement endommagé. Les majordomes ont augmenté et ont déménagé à Londres en 1935, abandonnant le château. Il a finalement été vendu en 1967 au Comité de restauration du château pour une somme de 50 £. Il appartient désormais techniquement à la ville de Kilkenny et reste l'attraction touristique la plus populaire de la ville.

Le château de Kilkenny aujourd'hui

Le château est ouvert toute l'année : entre novembre et janvier, l'accès se fait uniquement par visite guidée de 45 minutes. Le reste de l'année, des visites autoguidées dans une variété de langues sont disponibles, avec des visites guidées semi-régulières pour ceux qui le souhaitent. Le parc et les jardins du château de Kilkenny sont luxuriants, surtout en été : ils valent bien une promenade, ou une promenade plus longue si vous voulez vous défouler.

Kilkenny accueille chaque année un grand festival des arts en août et la ville est donc extrêmement animée. Ne manquez pas la salle de retrait chinoise (avec ses traces de papier peint de style chinois des années 1820 peint à la main), la cheminée monumentale en marbre de Carrare de John Hungerford Pollen et le magnifique hall d'entrée.

Se rendre au château de Kilkenny

Le château de Kilkenny est au centre de la ville de Kilkenny : il est difficile de le manquer. Il se trouve à quelques minutes à pied (15 minutes) de la gare de Kilkenny MacDonagh (ligne Dublin - Waterford, trains fréquents dans les deux sens, à environ 90 minutes de Dublin et 35 minutes de Waterford), et les autocars s'arrêtent également ici, y compris la route 600 qui relie Dublin et Cork via Waterford.

Si vous conduisez, descendez la M9 de Dublin à la sortie 8 et tournez sur la N10, en suivant les panneaux pour Kilkenny. Le château est sur The Parade dans le centre-ville : il y a beaucoup de stationnement autour.


Le développement du château de Kilkenny sous la famille Butler

Au cœur de l'édifice se trouve un château médiéval, forte fortification. Cependant, le château médiéval, plutôt que d'être abandonné comme la plupart des châteaux d'Irlande, est resté un espace de vie actif pendant près de six cents ans. Pendant ce temps, il a subi de nombreux changements suivant les différentes modes. Sur cette page, je vais parler de l'évolution étape par étape du château en tant qu'espace de vie évolutif.

Au fil des siècles, la famille Butler a transformé le château d'une forteresse irlandaise défensive médiévale en un manoir de la Renaissance, puis en un «grande maison ' , dans l'une des grandes demeures de campagne devenues à la mode au XVIIIe siècle.

Ce développement était étroitement lié à la fortune familiale des propriétaires. Chaque fois que la fortune de la famille Butler augmentait, un nouvel élan de développement moderniserait le château et actualiserait son agencement et son décor aux modes de l'époque actuelle. Et chaque fois que la famille était frappée par le malheur, qui était parfois étroitement lié à l'histoire irlandaise dans l'ensemble, le château tombait à l'abandon pour être récupéré par la prochaine génération de majordomes à venir.


Château de Kilkenny (Irlande)

Quand vous pensez à l'Irlande, vous rêvez probablement de châteaux médiévaux où les chevaliers combattaient les envahisseurs et où la royauté dansait dans des salles cossues. Un endroit formidable qui rappelle ces jours est le château de Kilkenny, situé dans la ville médiévale magnifiquement préservée de Kilkenny. Lorsque vous planifiez un voyage de rêve en Irlande (espérons-le en 2021 !), placez ce château sur votre liste des incontournables pour une visite en famille !

Le château de Kilkenny est situé dans la petite ville de Kilkenny, à seulement 2 heures au sud-ouest de Dublin. C'est un endroit parfait pour s'arrêter pour déjeuner lors d'un voyage de Dublin vers les villes côtières populaires du sud de l'Irlande, Waterford ou Cork. En déjeunant dans la ville médiévale, n'oubliez pas de visiter le château, qui est ouvert au public. Vous pouvez faire un pique-nique dans ses murs et laisser les enfants s'amuser gratuitement ou vous pouvez payer pour voir l'intérieur du château. Avec les jeunes enfants, voir l'extérieur est bien, mais avec les enfants de 10 ans et plus, prenez le temps de voir l'intérieur du château.

Notez qu'en raison des restrictions liées au COVID-19, l'intérieur du château est actuellement fermé. Le parc et le jardin restent ouverts. Veuillez vérifier tous les sites mentionnés avant de visiter pour les informations de fermeture actuelles.

Un château se dresse sur ce site depuis le XIIe siècle, lorsque le roi du folklore irlandais, Strongbow, y a construit un château en bois. Le château en pierre a été construit au 13ème siècle, avec 3 des 4 tours d'origine encore debout aujourd'hui. La 4e tour a été démolie après le siège et l'attaque de Kilkenny par Oliver Cromwell en 1650, et le château a également subi de lourds dommages pendant les guerres civiles irlandaises du 19e et du début du 20e siècle. Les principaux propriétaires du château étaient la famille Butler, qui en fut propriétaire de 1391 à 1967, date à laquelle il fut offert en cadeau à la ville. Heureusement, il a été préservé et restauré à la fin du XXe siècle et rappelle l'Irlande médiévale.

Le château est situé au bout de la rue principale de Kilkenny, le long de la rivière Nore. Je recommande de se garer dans les parkings situés près du marché et de marcher jusqu'au château à travers la ville le long de High Street, appelée le Medieval Mile. Vous passerez devant des maisons historiques, des boutiques et des pubs, dont le tristement célèbre Kyteler’s Inn qui prétend avoir appartenu à une sorcière !

En montant la colline jusqu'au château, vos enfants adoreront la vue sur l'imposante entrée et les tours rondes !

Une fois que vous avez franchi la porte, le château s'ouvre sur un joli jardin et une pelouse où vos enfants peuvent courir librement. Il y a même une fantastique aire de jeux dans le jardin, parfaite pour tous les enfants !

Apportez un pique-nique ou un frisbee et regardez les gens passer. C'est un endroit idéal pour se détendre et se reposer au grand air.

Si vos enfants ont 10 ans et plus, je vous recommande de payer pour visiter le château. Il n'y a pas beaucoup de châteaux comme celui-ci encore disponibles pour une visite, alors profitez-en pendant que vous êtes ici. Pendant la majeure partie de l'année, les visites sont autoguidées, ce qui est parfait avec les enfants. Vous pouvez vous déplacer à votre rythme dans les pièces.

Vous pouvez commencer la visite dans la tour ronde de l'aile de parade où un court métrage est projeté sur l'histoire du château.

Ensuite, vous pouvez acheter vos billets dans l'entrée principale et entrer dans le château.

La plupart des chambres sont décorées dans le style victorien, populaire au XIXe siècle. Vous commencerez la visite au sous-sol, ce qui vous donne une idée de l'apparence du château médiéval.

La visite se poursuit jusqu'au rez-de-chaussée. La première pièce est le salon chinois.

La salle à manger d'État est opulente.

La vue à l'extérieur sur les jardins est à couper le souffle !

La salle des tapisseries est l'une des préférées de mes enfants.

La visite vous emmène à l'étage dans les salles restaurées du XIXe siècle. Le salon est élégant.

Les vues par les fenêtres sont magnifiques.

Au 3ème étage (ils l'appellent le 2ème étage), vos enfants auront plaisir à voir la crèche avec des jouets.

C'est également là que se trouvent les chambres, avec une autre vue imprenable sur les roseraies.

En regardant par les fenêtres, vous pouvez comprendre pourquoi le château a été construit sur ce méandre de la rivière. On voit loin en amont, ce qui est une bonne protection contre les envahisseurs !

La dernière salle de la visite est la galerie de photos, avec des portraits de la famille Butler datant de plusieurs siècles !

Assurez-vous de terminer votre visite avec une glace au petit café sur la verdure du château.

Puisque vous ne pouvez pas visiter en personne pour le moment, regardez cette vidéo sur YouTube pour voir les magnifiques intérieurs victoriens.

Le château de Kilkenny est un excellent moyen de ramener vos enfants dans l'Irlande médiévale. Ses magnifiques jardins et ses intérieurs atmosphériques vous donnent l'impression d'avoir remonté le temps. Si vous prévoyez un voyage en Irlande en 2021, n'oubliez pas de l'ajouter à votre liste !


Le mur manquant du château de Kilkenny : le château et la conquête cromwellienne de l'Irlande

Il ne faut pas être un génie pour comprendre que, de nos jours, le château de Kilkenny est effectivement à trois faces. L'un des quatre murs – et l'une des grandes tours de tambours ronds – a disparu au fil du temps.

Où est-il allé? Eh bien, le mur oriental et la tour nord-est ont été réduits en miettes lors du siège de l'Irlande par Cromwell en 1650.

Le siège de Cromwell était une reconquête exceptionnellement sanglante de l'Irlande, émergeant des retombées de la guerre civile anglaise.

Pendant une dizaine d'années avant la reconquête, l'Irlande avait brièvement pu revendiquer l'autonomie, le confédéré catholique irlandais gouvernant une grande partie du pays. Cromwell, alors chef de l'Angleterre et fervent protestant, considérait l'arrangement avec antipathie.

Sa reconquête de l'Irlande qui en a résulté a été exceptionnellement sanglante, épargnant peu de fervents catholiques et tuant, selon différentes sources, de 15 à 50 % de la population irlandaise.

L'assaut de Cromwell contre le château de Kilkenny avait une signification symbolique plutôt que stratégique. Bien que le propriétaire de l'époque de Kilkenny (James Butler) était un protestant, son château avait été saisi et servait de parlement (du "conseil suprême") des confédérés irlandais.

Le bombardement de Kilkenny par Cromwell a marqué sa domination sur la Confédération irlandaise catholique, et donc sa reconquête de l'Irlande. En effet, les efforts de Cromwell ont vraiment achevé la domination britannique de l'Irlande, qui, quelques années plus tard, est devenue une partie du Commonwealth britannique (aux côtés du Pays de Galles et de l'Écosse).

Il y a une bonne quantité d'art et de sculptures disséminées dans le parc à l'extérieur du château. Crédit : Jamin Gray, CC-BY-SA-2.0.


Kilkenny historique

L'un des bâtiments les plus immédiatement reconnus d'Irlande, le château de Kilkenny est un site important depuis que Strongbow a construit le premier château, probablement une structure en bois, au XIIe siècle.

Guillaume le comte Marshall a construit le premier château en pierre sur le site, qui a été achevé en 1213. Il s'agissait d'un château de forme carrée avec des tours à chaque coin, trois de ces quatre tours originales ont survécu à ce jour. Le quatrième fut détruit par Cromwell et son armée à leur arrivée à Kilkenny le 20 mars 1650.

La famille Butler a acheté le château en 1391 et y a vécu jusqu'en 1935. Ils étaient comtes, marquis et ducs d'Ormonde et ont vécu dans le château pendant plus de cinq cents ans. C'était une famille remarquable, résistante, politiquement astucieuse et fidèle à la couronne et à l'Irlande comme dicté par la politique de l'époque. Ces loyautés déterminaient leur fortune et leur carrière, ainsi que la fortune de leur siège.

La propriété a été donnée à la Nation en 1967 par James Arthur Butler pour une somme symbolique de 50 £ pour la rendre officielle. Le château et le parc sont désormais gérés par l'Office des travaux publics. Les jardins et le parc attenant au château sont ouverts au public et la tour de parade est utilisée comme lieu de conférence.

Le château a connu de nombreux changements au cours de son histoire (comme en témoignent les photos ci-dessus), mais il est toujours resté un bastion de Kilkenny et l'un des châteaux les plus impressionnants au monde.


Château de Kilkenny

Construit au XIIe siècle, le château de Kilkenny fut le siège principal des majordomes, comtes, marquis et ducs d'Ormond pendant près de 600 ans. Sous la puissante famille Butler, Kilkenny est devenue une ville prospère et dynamique. Son atmosphère animée se ressent encore aujourd'hui.

Le château, situé dans un vaste parc, a été rénové à l'époque victorienne. Il a été officiellement repris par l'État irlandais en 1969 et a depuis fait l'objet d'ambitieux travaux de restauration. Il accueille désormais des milliers de visiteurs par an.

Le bloc central comprend une bibliothèque, un salon, une crèche et des chambres décorées dans la splendeur des années 1830. La magnifique galerie de peintures est située dans l'aile est du château de Kilkenny. Cet espace magnifique date du XIXe siècle et a été construit principalement pour abriter la belle collection de peintures de la famille Butler.


Kilkenny Heritage & Histoire

L'ancienne église Sainte-Marie a été transformée en musée moderne et accueille des événements et des expositions sélectionnés. Conçu pour enrichir la vie culturelle de la ville et offrir une nouvelle attraction internationale aux visiteurs, le musée a plusieurs fonctions : comme point de départ pour comprendre l'histoire médiévale de Kilkenny, pour afficher les trésors civiques de Kilkenny et des répliques de certaines des hautes croix d'Ossory et pour fournir un espace d'expositions temporaires et d'événements culturels.

L'église et le cimetière St Mary du XIIIe siècle sont le plus bel exemple d'église médiévale en Irlande. En tant que point de départ du sentier « Medieval Mile », il fait revivre l'histoire de Kilkenny en tant que première ville médiévale d'Irlande. Les expositions des trésors civiques de Kilkenny et les répliques de certaines des hautes croix d'Ossory illustrent l'héritage monastique gaélique local et le rôle historique de la ville antique en Irlande.

L'histoire de 800 ans de Kilkenny est racontée avec une touche contemporaine dans le nouveau musée. L'expérience client contient une longue table interactive colorée semblable à un iPad géant, un écran de télévision plasma allongé et des images projetées sur un mur géant permettant aux visiteurs de s'immerger dans la riche histoire à l'aide de la technologie moderne.

Les visiteurs du musée se retrouveront face à face avec les restes physiques de personnes qui arpentaient les rues de Kilkenny il y a des siècles, et découvriront comment l'analyse médico-légale a révélé nombre de leurs secrets dans la toute nouvelle exposition de pointe 3 vies, 3 morts, Une vie non vécue.

Les merveilleux et accueillants guides et assistants du musée ont hâte de vous aider à découvrir le musée Medieval Mile en toute sécurité et de vous raconter leurs merveilleuses histoires…

Pour votre santé et votre sécurité, l'équipe du musée a mis en place des heures d'entrée fixes et a conçu une nouvelle visite audio interactive qui peut être téléchargée directement sur votre appareil.


Carte du château de Kilkenny et la région

‘En gaélique irlandais, le nom Kilkenny se traduit par l'église de Cainnech.’

Le château de Kilkenny est situé surplombant la rivière Nore au cœur de la ville de Kilkenny, basée dans le comté de Kilkenny, dans la région sud-ouest de l'Irlande.

Le comté de Kilkenny a trois rivières principales qui traversent le comté et la rivière Nore est l'une de ces rivières, qui sont toutes également connues sous le nom de trois sœurs, les deux autres étant la Suir et la Barrow. Beaucoup de gens pensent que Dublin est la capitale de l'Irlande et on ne leur reprocherait pas de penser que cela a toujours été le cas, mais en 1641, Kilkenny est en fait devenue la capitale de l'Irlande et cela est resté ainsi pendant neuf ans jusqu'à ce que les Cromwell mènent conquête de l'Irlande en 1649.

La ville de Kilkenny est une ville décorée dans une architecture médiévale et le château de Kilkenny s'intègre parfaitement dans le bel environnement historique de la région. Il existe de nombreux bâtiments dispersés dans Kilkenny qui ont été bien conservés et sont maintenus à un niveau élevé.

La ville est également parfois appelée ville de marbre en raison de son célèbre marbre noir unique provenant de la carrière noire d'Archersgrove et de Gowan, située non loin au sud de la ville de Kilkenny.


Châteaux, demeures seigneuriales et historiques

Les tailles complètes des images miniatures peuvent être vues dans la galerie jointe au projet ou en cliquant sur l'image miniature. ASTUCE - Utilisez ctrl+le lien pour ouvrir l'image dans un onglet séparé, ou utilisez "back" pour revenir à cette page de projet) Les sources des images peuvent être trouvées dans les détails de l'image comme on le voit dans la galerie.

Noms avec Gras les liens sont vers des profils ou des projets Geni. D'autres liens vous dirigent vers des pages Web biographiques externes. Veuillez copier et coller la puce utilisée - ● - au lieu de * lors de l'ajout d'éléments à la liste.

Glashare Butler Tower sur une ferme juste à côté de la principale N8 entre Johnstown et Durrow, et a été habitée jusqu'en 1840.

Image © Copyright Mike Searle et licence de réutilisation sous licence Creative Commons chez Geograph

Château de Gorteen, Ruines

Droit de l'image - © Copyright Kieran Campbell et autorisé pour la réutilisation sous cette licence Creative Commons - chez Geograph

Image directement de la British Library - Flickr dans le domaine public

Château de Gowran - construit en 1385 par James Butler, 3e comte d'Ormonde Le château est un manoir qui a été entièrement restauré entre 2013 et 2014. James est décédé au château de Gowran en 1405 et est enterré dans la collégiale Sainte-Marie de Gowran. Les majordomes possédaient les terres de la région de Gowran pendant près de 500 ans. À la suite de l'invasion normande de l'Irlande en 1169, le manoir de Gowran a été accordé à Theobald Fitzwalter (Theobald Walter, 1er baron majordome) 1er chef majordome d'Irlande. En 1501 Margaret FitzGerald, comtesse d'Ormond reconstruit le château de Gowran. Suite à l'invasion cromwellienne en Irlande en 1650, Gowran fut assiégé, attaqué et gravement endommagé par Oliver Cromwell. Pendant les 300 années suivantes, le Famille d'Agar ont eu une influence majeure dans la région de Gowran. En 1713 - Henri Agar construit un nouveau château près du château de Butler en utilisant des matériaux de l'ancien château. Après sa mort en 1746, sa veuve Anne marié George Dunbar du comté de Fermanagh le 20 janvier 1753 et mourut le 14 avril 1765, elle fut enterrée dans la cathédrale Christ Church de Dublin. L'administration de ses effets a été accordée par la Cour de prérogative d'Armagh à son deuxième mari, le 11 septembre 1765. D'Archiseek 1816 à 1819 - Henry Agar 2e vicomte Clifden reconstruit le château, (le bâtiment actuel), selon les plans de William Robertson. Plusieurs générations d'Agars ont occupé le château de Gowran, dont beaucoup sont enterrés à St. Mary&# x2019s Collegiate Church Gowran. En 1957 - Le château de Gowran et environ 68 acres de terrain ont été vendus à James et Marie Moran par la Commission foncière le 14 mai 1957. La famille Moran a vécu dans le château jusqu'à sa vente en 1998 à Tarajan Ltd., une société appartenant à un promoteur d'Irlande du Nord Alastair Jackson qui a acheté la propriété de Kevin Fennelly et Catriona Fennelly (Nee Moran). À la suite de la vente de la propriété, Tarajan a déposé des demandes auprès de Kilkenny Co. Council pour la construction de maisons sur le domaine. Cela a été refusé. Le château resta inoccupé et non protégé pendant onze ans et tomba à l'abandon. En 2010, un incendie (Kilkenny People) a causé des dégâts considérables mais n'a pas été totalement détruit. Par la suite, le château et ses environs ont été désignés "Tourisme et équipements". Le portefeuille a été repris par la NAMA et a été vendu en 2013 et les travaux de restauration ont commencé. ● Le château de Grace, la ville de Kilkenny.

&# x25cb Le palais de justice a été construit à l'origine sur et autour du château de Grace&# x2019s, qui a été construit au début du 13e siècle. À Kilkenny, on l'appelle Grace&# x2019s château ou Grace&# x2019s Palais de justice. Il est resté une résidence privée jusqu'à ce qu'il soit loué à l'État en 1566 par James Grace, gouverneur d'Irlande. Il fait partie du système judiciaire depuis lors - sa fonction exacte changeant au fil des ans. Pendant environ 200 ans, il a été utilisé par l'État comme but, et pendant les rénovations, il y a eu plusieurs découvertes intéressantes relatives à cette époque, parmi lesquelles les restes de prisonniers exécutés au but. Il est devenu un palais de justice en 1792.

Château de Granagh, Ruines

Château Grenan A la périphérie de Thomastown dans un champ un donjon C13 probablement construit par Thomas FitzAnthony, gendre de Strongbow décédé en 1229.

Abbaye de Jerpoint Accordé à Thomas, comte d'Ormonde (Le comte noir), qui à son tour l'a accordé à Oliver Grace. Abbaye cistercienne près de Thomastown, construite en 1180, probablement sur le site d'un ancien monastère bénédictin construit en 1160 par Domnall Mac Gilla Patraic, roi d'Osraige. Jerpoint est remarquable pour ses sculptures sur pierre, dont une sur la tombe de Felix O'Dulany, évêque du diocèse d'Ossory lors de la fondation de l'abbaye.

Prieuré de Kells l'une des plus grandes colonies religieuses médiévales d'Irlande. Ruines du prieuré augustinien qui se trouvent à côté de la rivière King's au sud de la ville médiévale de Kilkenny, il a été fondé sur les rives de la rivière King&# x2019s en 1193 par Geoffrey FitzRobert il avait déjà établi une église ici une décennie plus tôt. Chevalier anglo-normand, FitzRobert a d'abord épousé Basilia, sœur de Richard de Clare (autrement dit Strongbow) puis à Eve de Bermingham, veuve de Gerald FitzMaurice, 1er seigneur d'Offaly (ce qui fait d'elle l'ancêtre des ducs de Leinster). FitzRobert est devenu connu sous le nom de baron de Kells vers 1204 lorsqu'il a également été nommé sénéchal (officier administratif) de Leinster. Dans sa charte de confirmation à l'abbaye de Kells, il a déclaré qu'il avait fondé le couvent &# x2018pour le salut de ma propre âme et des âmes de mon prédécesseur et de mes successeurs pour l'honneur de Dieu et de la Sainte Vierge pour le bien-être spirituel de mon Seigneur, William Marshall&# x2019 &# x2013 qui avait conseillé la fondation et y avait consenti &# x2013 et &# x2018au désir et avec le consentement de ma femme Eva.&# x2019 Dans la lignée des autres maisons augustines de l'époque, les premiers frères venaient de Angleterre, du prieuré de Bodmin en Cornouailles. il a été attaqué et brûlé trois fois. Le prieuré fut soumis à la Dissolution en mars 1540, date à laquelle il fut confisqué pour James Butler, 9e duc d'Ormonde. Le prieuré de Kells est parfois connu sous le nom de Seven Castles en raison des maisons-tours trouvées autour de ses murs extérieurs qui lui donnent une apparence de forteresse. Les tours ont probablement été construites au 15ème siècle

Château de Kilbline Château intact. Maison tour typique - 5 étages. Habituellement daté des XIVe et XVe siècles, mais une grande cheminée en calcaire au premier étage porte la date de 1580, il est donc possible que ce soit à l'époque de l'achèvement du bâtiment. Il est fait référence au château de Kilbline confisqué par Thomas Comerford de Ballymac en 1566, la cheminée a peut-être été insérée dans la tour par un propriétaire ultérieur. Thomas Shortall de Rathardmore mort en 1628 et peu de temps après son héritier Pierre s'installe au château de Kilbline. Ses domaines, qui s'étendaient sur quelque 1 500 acres, furent déclarés confisqués par le gouvernement Cromwellien en 1653 et ses fils furent envoyés à Connaught, bien que l'un d'eux semble être revenu à Kilbline, peut-être après la restauration de Charles II en 1660. William Candler qui était probablement un officier de l'armée d'Oliver Cromwell&# x2019s pendant les guerres irlandaises de 1649-53, a été récompensé pour son service en étant promu au grade de lieutenant-colonel et a obtenu des terres dans le comté de Kilkenny, y compris celles sur lesquelles se dresse le château de Kilbline. Lui et sa femme Anne Clarke, veuve Villiers eu deux fils, dont le plus jeune John est connu pour avoir vécu à Kilbline. John Candler a eu un fils unique Thomas qui, à son tour, n'a eu qu'un seul enfant, Walsingham qu'il n'a jamais épousé et cette lignée de Candler a donc pris fin. Le fils aîné du lieutenant-colonel Candler, Thomas, qui vivait à Château de Callan eu quatre fils, dont un Daniel causé un chahut au sein de la famille en épousant une Irlandaise, peut-être une catholique romaine, appelée Hannah et en conséquence a été obligé de quitter d'abord le comté de Kilkenny et ensuite l'Irlande. Vers 1735, Daniel et Hannah Candler ont déménagé dans les colonies américaines, s'installant d'abord en Caroline du Nord avant de déménager à Bedford, en Virginie. Leur arrière-arrière-arrière-petit-fils était Bougie Asa Griggs, qui a acheté en 1888 la formule de Coca Cola. Le château fut habité jusqu'à la fin du 20e siècle.

Château de Kilcash Tour de maître d'hôtel de six étages, datant de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle, et est actuellement en cours de restauration.
Kilcurl près de Baile Heil, Hugginstown, Cnoc an Tochair et Knockwilliam.
Château de Kilfane L'église fortifiée datant du C14 possède une tour de quatre étages attenante à l'église, autrefois dotée d'un chemin de ronde et de parapets. Le deuxième étage de la tour contient une cheminée, au-dessous de laquelle se trouve une chapelle voûtée. La tour est originale et est restée inchangée à travers les siècles, offrant à la fois logement et protection au prêtre. L'église de Kilfane est réputée pour son effigie de chevalier de la fin du 13e siècle ou du début du 14e siècle. Charles Kendal Bushe et sa femme Anne Campton séjourna quelque temps à la maison en 1788.

Château de Kilkenny (Irlandais : Caisle&# x00e1n Chill Chainnigh) - le château actuel a été construit en 1195 par William Marshal, 1er comte de Pembroke. Le premier château, très probablement une structure en bois a été construit par Richard de Clare, 2e comte de Pembroke, (Fortbow), au 12ème siècle. Les Anglo-Normands avaient établi un château en 1173. Kilkenny faisait partie de la seigneurie de Leinster, qui fut concédée à Strongbow. Strongbow&# x2019s fille et héritière, Isabelle marié Guillaume Marshall en 1189. Le comte Marshall possédait de vastes domaines en Irlande, en Angleterre, au Pays de Galles et en France. Il a nommé Geoffrey Fitz Robert a été nommé sénéchal (intendant ou gouverneur, huissier de justice) de Leinster. Il est responsable de nombreux développements à Kilkenny, y compris la construction du château de Kilkenny. Le premier château en pierre sur le site a été achevé en 1213. C'était un château de forme carrée avec des tours à chaque coin dont trois subsistent. James Butler, 3e comte d'Ormonde, acheta le château en 1391 et devint souverain de la région. Ce James a construit Château de Gowran en 1385 qui était sa résidence. Il est enterré dans l'église collégiale Sainte-Marie de Gowran. James s'appelait aussi le comte de Gowran. La dynastie des majordomes a régné sur les environs pendant des siècles. Ils étaient comtes, marquis et ducs d'Ormonde et ont vécu dans le château pendant plus de cinq cents ans. Les personnes notables incluent, Dame Margaret Butler (ch. 1454 ou 1465&# x20131539) fille de Thomas Butler, 7e comte d'Ormond Elle est née à Kilkenny Castle et s'est mariée Sir William Boleyn et était la grand-mère paternelle d'Anne Boleyn, seconde épouse du roi Henri VIII d'Angleterre. Le Château devint le siège de la très puissante famille, les Majordomes d'Ormonde ou famille Butler, qui y vécut jusqu'en 1935. Aujourd'hui, la propriété a été transférée aux habitants de Kilkenny en 1967 pour ꍐ et le château et le parc sont maintenant gérés par l'Office of Public Works.

○ Kilkenny Castle Stableyard - Pinterest - en face du château se compose de deux cours et bâtiments. La gamme principale est parallèle à la rue, maintenant la boutique Kilkenny Design. Derrière cela se trouve une cour qui a la plage incurvée à l'arrière. L'arche centrale de ce bloc mène à une autre cour qui a été convertie en ateliers pour divers petits artisanats.

Château de Kilmurry/


Maison Kilmurry près de Thomastown - Familles associées - Bushe, Butler, sous Mountgarret, Archer Houblon. Certaines parties auraient été du 17e siècle ou avant, mais maintenant principalement du 18e ou du début du 19e siècle. Kilmurry House avait été construite par le colonel Bushe dans les années 1690, lorsqu'il a construit un siège sur les terres qui lui avaient été concédées par la colonie de Cromwell. Charles Kendal Bushe , orateur et avocat connu sous le nom de "L'Incorruptible" a ajouté des ailes à la maison entre 1814 et 1830. Son père le Révérend Thomas Bushe et sa femme Catherine Doyle possédait la maison, mais il a été contraint de la vendre pour payer ses dettes. Charles put le racheter en 1814 avec l'argent qu'il avait donné à sa femme Anne Campton pour acheter des bijoux et qu'elle n'avait pas dépensé. (Référence page 175 Burke's Guide to Country Houses, Volume 1 - Irlande). Charles Kendal Bushe les enfants ont vendu la maison après sa mort en 1843 à Major Henry Butler des célèbres majordomes anglo-irlandais de la dynastie Ormonde du château de Kilkenny. Sa fille, Mildred Anne Butler (1858-1941), l'aquarelliste, l'a légué à sa cousine, [Doreen Archer Houblon, CVO Doreen Archer Houblon, le cavalier. Il est resté dans la famille Butler jusqu'à ce qu'il soit vendu en 1981. L'homme d'affaires irlandais qui a acheté la maison pour environ 1,5 m en 2009 a tenté de moderniser une partie du bâtiment classé en 2011.

Château de Kilrush près de l'actuelle Kilrush House (une conception du début du 19e siècle par l'architecte William Robertson), - une maison-tour Shortall en ruine de la fin du 16e siècle. Il a été occupé par la famille St George et leurs descendants des années 1650 jusqu'à environ 1820, date à laquelle Kilrush House aurait été achevée, et dont ils avaient commandé la construction. C'est alors que la maison-tour a été abandonnée comme résidence au profit de la nouvelle maison où la famille vit depuis, une période d'occupation continue à Kilrush pendant plus de trois cents ans.

Maison Kilrush Une branche des St Georges s'y installe au XVIIe siècle mais la famille habite longtemps une maison-tour de la fin du Moyen Âge qui est réaménagée et agrandie. Enfin dans la deuxième décennie du 19ème siècle et suite à son mariage, Arthur Saint-Georges a commandé une nouvelle résidence à l'architecte local William Robertson.


Енеалогия и история семьи Majordome

La dynastie Butler fait référence aux différentes branches de la famille Butler (irlandais de Buitleir) qui tire ses origines de la famille cambro-normande qui a participé à l'invasion normande de l'Irlande au XIIe siècle. Les variantes orthographiques incluent le Boteler et le Botiller. Le nom de famille a ses origines dans le bureau héréditaire de majordome d'Irlande. La famille est originaire de Theobald Walter, 1er baron majordome

Majordomes d'Ormond

C'est la branche aînée de la famille et plus tard produite, les comtes, les marquis et les ducs d'Ormond. Depuis 1391, la famille était basée dans leur fief de Château de Kilkenny. De cette position, ils ont pu contrôler les royaumes gaéliques environnants d'Ormond, Éile, Ikerrin et une partie d'Osraige. Le dernier majordome quitta définitivement le château et l'Irlande en 1935.

Titres

La famille détenait les titres de Chief Butler of Ireland et Baron Majordome. Avant la création du comté d'Ormond, le père du premier comte avait été créé le premier comte de Carrick. Cependant, ce titre n'est pas passé à James Butler. Après un écart de 7 ans après la mort de son père, James a été récompensé par un comté à part entière - Ormond. Des titres subsidiaires pour le comte dans la pairie d'Irlande ont été ajoutés : comte d'Ossory (1538) et vicomte Thurles (1536). Created Marquess of Ormond in 1642, which title became extinct in 1758. Created Duke of Ormonde in 1661, and created the Duke of Ormonde in the Peerage of England in 1682. After 1682, the spelling "Ormonde" was used almost universally. The title was forfeit in 1715. Subsidiary titles for the duke in the Peerage of England were added: Earl of Brecknock (1660) and Baron Butler (1660). In 1715 the second duke was attainted and his English peerages declared forfeit. In 1758 the de jure third duke (Irish) died and the dukedom and marquessate became extinct. The eighteenth earl was created as Baron Ormonde, of Llanthony, in the county of Monmouth in the Peerage of the United Kingdom in 1821 on the coronation of George IV. Later, he was created the Marquess of Ormonde in the Peerage of Ireland in 1816. On his death in 1820, that title became extinct and the earldoms passed to his brother, for whom the title "Marquess of Ormonde" was re-created in the Peerage of the United Kingdom in 1825. That title became extinct in 1997, while the earldom became dormant.

Lands

The patrimony of the Butlers of Ormond encompassed most of the modern counties of North Tipperary, South Tipperary, and Kilkenny and parts of County Carlow. Only the earldom of Desmond would have had more extensive land holdings than Ormond in the Lordship and Kingdom of Ireland. Following the successful Norman Invasion, the ancient Gaelic lands would have been annexed to the crown and passed as baronies or fiefs to the supporters of the crown (the victorious barons). These (administrative) baronies corresponded to the (Irish) tྪth ("country") or trໜha cét ("thirty hundred [men]") of a Gaelic chief, for example Éile. However, sometimes baronies combined small territories, or split a large one, or were created without regard for the earlier boundaries. In the Norman period most Gaelic chiefs were killed, expelled, or subordinated by the new Norman lord in the Tudor period, many Gaelic and Hibernicized lords retained their land by pledging allegiance to the Crown under the policy of surrender and regrant.

Early figures

Butlers of Dunboyne

Butlers of Clonamicklon and Ikerrin

This branch sprang from John Butler of Clonamicklon, the second son of Edmund Butler, Earl of Carrick. His descendants would later become Viscounts Ikerrin and Earls of Carrick.

  • Notable family members
  • Thomas Butler, 6th Viscount Ikerrin
  • Somerset Butler, 1st Earl of Carrick. The 8th Viscount was created Earl of Carrick - the second time that an earldom of that name was created for the Butler family. The first creation was for Edmund Butler, Earl of Carrick.

Butlers of Cahir

This branch sprang from James Butler, 3rd Earl of Ormond. Cahir Castle is built on an island of the River Suir. Much of the barony of Iffa and Offa West was controlled by the Butler Barons Cahir.

Notable family members

James “Gallda” Butler, son of James Butler, 3rd Earl of Ormond.

Barons of the first creation

Thomas Butler, 1st Baron Cahir, son of Thomas Butler of Cahir. His brother Piers would supply later barons when his own line failed to produce male heirs. Edmund Butler, 2nd Baron Cahir, son of the 1st Baron who died without issue.

Barons of the second creation

Theobald Butler, 1st Baron Cahir, son of Piers Butler and nephew of the 1st Baron. He died in 1596 having had six sons of whom the three elder were Thomas, Piers and Edmund. Thomas Butler, 2nd Baron Cahir, son of the 1st Baron. Died without male issue in 1627. Thomas Butler, 3rd Baron Cahir, son of Piers Butler, nephew of the 2nd Baron and grandson of the 1st Baron. Pierce Butler, 4th Baron Cahir, a grandson of the 3rd Baron.

Butlers of Polestown and Roscrea

This branch also sprang from the 3rd Earl. Three distinct branches are associated with this branch of the family. The family tree splits firstly with Edmund MacRichard Butler his eldest son, Sir James, founded the most illustrious sub-branch with his progeny going on to supply the 8th Earl of Ormond his second son, Walter, founded the lesser sub-branch with his progeny going on to become baronets of Polestown. This sub-branch split thirdly to found a Roscrea branch in the barony of Ikerrin, North Tipperary, beginning with Walter's grandson. Note: "Polestown" is also spelled in the records as Poolestown". It is now identified with the town of Paulstown in the Barony of Gowran, County Kilkenny. [edit]Notable family members Sir Richard Butler of Polestown (b.1395-c.1443), son of the 3rd Earl. Sir Edmund MacRichard Butler (c.1420-1464), the son of Sir Richard. Sir James Butler (d.1487), the eldest son of Edmund MacRichard. Piers Butler (c. 1467 – 26 August 1539), the son of Sir James. Later elevated to the peerage of Ireland as the 8th Earl of Ormond. Theobald Butler, brother of Piers. Walter Butler of Polestown, second son of Edmund MacRichard. Edmond Butler of Polestown, son of Walter. Peter Butler of Roscrea, second son of Edmond. Walter Butler of Roscrea, son of Peter. Sir Richard Butler (Poletown), third son of Edmond. Sir Edmond Butler (Polestown), son of Sir Richard. Sir Walter Butler, 1st Baronet, eldest son of Sir Edmond. The title became either dormant or extinct on the death of the fourth Baronet in 1762.

Butlers of Mountgarret, Cloughgrennan, Kilcash & Duiske

The common ancestor here is Piers Butler, 8th Earl of Ormond. Three minor family branches sprang from his eldest son - James Cloughgrenan, Kilcash and Duiske / Galmoye, His younger son, Richard Butler, founded the junior but long lasting Mountgarret line. Piers Butler, 8th Earl of Ormond James Butler, 9th Earl of Ormond, eldest son of the 8th Earl. Thomas Butler, 10th Earl of Ormond, eldest son of the 9th Earl. Last of the senior line. Sir Edmund Butler, second son of the 9th Earl. First of the Cloughgrenan line. John Butler of Kilcash, third son of the 9th Earl. First of the Kilcash line. Walter Butler of Nodstown, fourth son of the 9th Earl. First of the Nodstown line. James Butler of Duiske, fifth son of the 9th Earl. First of the Duiske line. Richard Butler, 1st Viscount Mountgarret, second son of the 8th Earl.

Butlers of Mountgarret

Mountgarret may take its name from the townland of "Tifeaghna (Mount Garret)" in the civil parish of Sheefin, in the barony of Galmoy or from "Clomantagh (Mount Garret)" in the civil parish of Clomantagh in the barony of Crannagh. Both baronies are in the north-western corner of County Kilkenny. The Viscounts are recorded as significant landowners there as well as in neighbouring civil parish of Coolcashin.It may also refer to a district of the town of New Ross in County Wexford. This branch was in turn an off-shoot of the Polestown branch.

Notable family members

Richard Butler, 1st Viscount Mountgarret Edmund Butler, 2nd Viscount Mountgarret, son of the 1st Viscount. Richard Butler, 3rd Viscount Mountgarret, son of the 2nd Viscount. Edmund Butler, 4th Viscount Mountgarret, son of the 3rd Viscount. Edmund Butler, 1st Earl of Kilkenny and 12th Viscount Mountgarret.

Butlers of Cloughgrenan

The second son of James Butler, 9th Earl of Ormond was Sir Edmund Butler who occupied lands at Cloughgrenan (a townland near Carlow town). Tulleophelim (or Tullowphelim) is near the town of Tullow in County Carlow. The castle of Tulleophlim had been built by James Butler, 4th Earl of Ormond before 1450. [edit]Notable family members Sir Edmund Butler of Cloughgrenan (c.1531-1602), Theobald Butler, Viscount Butler of Tulleophelim, a son of Sir Edmund. Sir Thomas Butler of Cloughgrenan, 1st Baronet, illegitimate son of Sir Edmund. Sir Edmund Butler of Cloughgrenan, 2nd Baronet, son of 1st Baronet.

Butlers of Kilcash and Thurles

The third son of James Butler, 9th Earl of Ormond was John who occupied lands in Kilcash, near Clonmel, County Tipperary. His heirs went on to provide four immediate heirs to the earldom of Ormond when the senior line failed through lack of legitimate male issue. [edit]Notable family members John Butler of Kilcash Walter Butler, 11th Earl of Ormond, son of John and the first member of the Kilcash branch to inherit the earldom when the senior branch failed to leave legitimate male issue. Thomas Butler, Viscount Thurles, son of the 11th Earl who predeceased his father. James Butler, 1st Duke of Ormonde, heir of Thomas, grandson of the 11th earl. Thomas Butler, 6th Earl of Ossory, son of the 1st Duke who predeceased his father. James Butler, 2nd Duke of Ormonde, son of the 6th Earl of Ossory and grandson of the 1st Duke. Charles Butler, 3rd Duke of Ormonde, younger son of the 6th Earl of Ossory. Richard Butler of Kilcash, son of Viscount Thurles and younger brother of James, the 1st Duke. [edit]Butlers of Garryricken This branch is an off-shoot of the Kilcash branch. Garryricken is a townland in the barony of Knocktopher, County Kilkenny. [edit]Notable family members Walter Butler of Garryricken, eldest son of Richard Butler of Kilcash, great-grandson of the 11 Earl. Colonel Thomas Butler of Garryricken, eldest son of Walter. John Butler, 15th Earl of Ormonde, son of Colonel Thomas, great-grand-nephew of the 1st Duke. He succeed to the earldom (but not the dukedom) when the last member of senior Kilcash line, Charles, failed to produce a legitimate male heir. John Butler of Garryricken, second son of Walter and brother of Colonel Thomas, grand-nephew of the 1st Duke. Walter Butler, 16th Earl of Ormonde, son of John, great-great-great-grandson of the 11th Earl and the first cousin of the 15th Earl.

Butlers of Duiske and Galmoye

Duiske takes its name from Duiske Abbey in Graiguenamanagh, County Kilkenny. Galmoy is a village in the Barony of Galmoy, north-western Kilkenny. This branch also sprang from the 9th Earl. His younger son was James Butler of Duiske.

Notable family members

James Butler of Duiske was awarded the Abbey lands upon the dissolution of the monasteries following the English Reformation. The lands eventually reverted to his uncle Thomas Butler, 10th Earl of Ormond. Piers FitzThomas Butler of Duiske, who was the illegitimate son of the 10th Earl. Edward Butler, 1st Viscount Galmoye, who was the son of Piers FitzThomas Butler. Piers Butler of Duiske, who was the eldest son of the 1st Viscount. Edward Butler, 2nd Viscount Galmoye, who was the grandson of the 1st Viscount. Piers Butler, 3rd Viscount Galmoye, who was the eldest son of the 2nd Viscount. He was attainted and had no living male heirs. Richard Butler of Galmoye, who was the second son of the 2nd Viscount. James Butler (colonel) was son of Richard Butler of Galmoye and the grandson of the 2nd Viscount. He would have been the heir of the 3rd Viscount (his uncle) had the latter not been attainted by parliament. Edmond Butler of Killoshulan, who was the brother of the 2nd Viscount. His great-great grandson, Garret, would later successfully petition the English Parliament for the restitution of the family titles. Some time after June 1828, he was confirmed as the 5th Viscount Galmoye.


Voir la vidéo: Visite Virtuelle du Château de Kilkenny