Femmes à la cigarette à la Belle Époque

Femmes à la cigarette à la Belle Époque

  • Îles Chausey, trois femmes fumant sur le pont du bateau.

    ANONYME

  • Madame Georges Hugo, de face, toque et cigarette.

    HELLEU Paul César (1859 - 1927)

Fermer

Titre : Îles Chausey, trois femmes fumant sur le pont du bateau.

Auteur : ANONYME ( - )

Date représentée :

Dimensions : Hauteur 12,2 - Largeur 8,5

Technique et autres indications : Epreuve sur papier aristotype.Vers 1899-1900.Fonds de la famille Menier.

Lieu de Conservation : Musée d'Orsay site web

Contact copyright : © Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowskisite web

Référence de l'image : 09-568622 / PHO1986-1-129-176

Îles Chausey, trois femmes fumant sur le pont du bateau.

© Photo RMN-Grand Palais - H. Lewandowski

Fermer

Titre : Madame Georges Hugo, de face, toque et cigarette.

Auteur : HELLEU Paul César (1859 - 1927)

Date représentée :

Dimensions : Hauteur 34 - Largeur 32

Lieu de Conservation : Musée Bonnat site web

Contact copyright : © Photo RMN-Grand Palais - R. G. Ojedasite web

Référence de l'image : 04-500284 / CMNI2974

Madame Georges Hugo, de face, toque et cigarette.

© Photo RMN-Grand Palais - R. Ojeda

Date de publication : septembre 2011

Professeur d'histoire contemporaine IUFM et Université Claude Bernard Lyon 1.Responsable Université pour tous, Université Jean Monnet, Saint-Etienne.

Contexte historique

Les années 1900

La période d’avant la Grande Guerre passe pour un âge d’or. Par leur tenue et avec leurs activités de loisir, ses femmes donnent le ton à toute la société et marquent le temps : fêtes, saisons balnéaires, salons plus ou moins littéraires, s’enchaînent au fil de l’année et dans un mouvement de paraître qu’accélère le développement des médias qui disent la mode et les célébrités.

Analyse des images

La new woman fume

La reine Victoria meurt en 1901, et c’est toute la génération bourgeoise compassée qui disparaît avec elle. La femme de vingt ans des années 1900 – on ne parle évidemment que d’une élite de la fortune – est résolument « moderne ». Cette modernité passe par l’adoption et la mise en bouche d’un drôle de petit cylindre de tabac, la « cigarette ». Fabriquée par les machines de la révolution industrielle depuis les années 1870, proposée par la Régie des Tabacs dans des « bondons » de vingt modules de divers tabacs (américain, français, levantin), la cigarette a déjà gagné l’estime des consommateurs masculins quand les femmes de la bonne société l’adoptent dans les années 1900.

Voguant au large des îles Anglo-Normandes, ces dames pratiquent le dernier « sport » à la mode, le yachting (le Yachting Club anglais date de 1815). Vêtues de blanc comme les membres de l’équipage, elles ont adopté une tenue à la fois élégante et commode : canotier, chemisier, boléro, jupe ajustée. Elles font partie de la riche famille des chocolatiers Menier. Tandis que les trois frères Henri, Gaston, et Albert développent l’usine de Noisiel (Seine-et-Marne), leurs dames et demoiselles prennent du plaisir marin. Elles goûtent l’air, le soleil, la liberté, cigarette en main ou aux lèvres.

Croquée par Paul César Helleu, dandy lui aussi adepte de yachting et grand portraitiste de jeunes bourgeoises, Mme Georges Hugo pose sur un canapé. Petite-fille de Frédéric Dorian, industriel et ministre de la République, elle a épousé le petit-fils de Victor Hugo. Cheveux courts, petit chapeau rond, bottines et gants, veste cintrée à large col et manches bouffantes, elle regarde le spectateur avec une véritable insolence de classe. Le dessin rappelle étrangement La Lionne aux hortensias bleus ou l’Élégante au chapeau, et encore Mme Helleu sur son yacht, l’Étoile, tous tableaux du même peintre mondain. La cigarette qu’elle arbore à la bouche confirme cette vanité et objectivise son audace.

Interprétation

L’insouciance de la Belle Époque cesse quelques années plus tard. L’âge d’or se termine avec la guerre. Mais les tenues féminines, plus confortables et plus pratiques, vont rester, cette fois afin de faciliter les déplacements et le travail. La cigarette, jusque-là objet de plaisir, de repos, va commencer une carrière d’objet d’accompagnement du travail et de détente sociale.

  • bourgeoisie
  • femmes
  • tabac

Bibliographie

Christine BARD, Les Femmes dans la société française au XXe siècle, Paris, Armand Colin, 2001.Kate CAMBOR, Belle Époque, Paris, Flammarion, 2009.Marylène DELBOURG-DELPHYS, Le Chic et le look.Histoire de la mode féminine et des mœurs de 1850 à nos jours, Paris, Hachette, 1981.Dominique LEJEUNE, La France de la Belle Époque (1896-1914), Paris, Armand Colin, 2011 (6e édition).Didier NOURRISSON, Cigarette.Histoire d’une allumeuse, Paris, Payot, 2010.

Pour citer cet article

Didier NOURRISSON, « Femmes à la cigarette à la Belle Époque »


Video: REVIEW CIGARETTE ELECTRONIQUE JOMO TECH ROYAL 30W AMAZON: Test Quality Prix imbattable