L'exposition de 1900 à travers des cartes publicitaires

L'exposition de 1900 à travers des cartes publicitaires

  • Exposition de 1900 - Entrée monumentale.

    ANONYME

  • Exposition de 1900 - Palais lumineux - Ponsin.

    ANONYME

  • Exposition de 1900 - Palais de l'électricité et Château d'eau.

    ANONYME

Fermer

Titre : Exposition de 1900 - Entrée monumentale.

Auteur : ANONYME ( - )

Date de création : 1900

Date représentée : 1900

Dimensions : Hauteur 10,2 - Largeur 6,6

Technique et autres indications : Chromolithographies sur cartonEditées à Paris chez les éditeurs et imprimeurs Laas et Pécaud

Lieu de Conservation : MuCEM site web

Contact copyright : © Photo RMN-Grand Palais

Référence de l'image : 01.2.33 / Inv.: 995.1.1051.1 A - LA4.3.3.1

Exposition de 1900 - Entrée monumentale.

© Photo RMN-Grand Palais

Fermer

Titre : Exposition de 1900 - Palais lumineux - Ponsin.

Auteur : ANONYME ( - )

Date de création : 1900

Date représentée : 1900

Dimensions : Hauteur 11,3 - Largeur 8,2

Technique et autres indications : Chromolithographies sur cartonEditées à Paris chez les éditeurs et imprimeurs Laas et Pécaud

Lieu de Conservation : MuCEM site web

Contact copyright : © Photo RMN-Grand Palais

Référence de l'image : 01.2.34 / Inv.: 995.1.1051.14 - LA4.3.3.19

Exposition de 1900 - Palais lumineux - Ponsin.

© Photo RMN-Grand Palais

Fermer

Titre : Exposition de 1900 - Palais de l'électricité et Château d'eau.

Auteur : ANONYME ( - )

Date de création : 1900

Date représentée : 1900

Dimensions : Hauteur 10,4 - Largeur 6,7

Technique et autres indications : Chromolithographies sur cartonEditées à Paris chez les éditeurs et imprimeurs Laas et Pécaud

Lieu de Conservation : MuCEM site web

Contact copyright : © Photo RMN-Grand Palais

Référence de l'image : 01.2.35 / Inv.: 995.1.1051.8 - LA4.3.3.3

Exposition de 1900 - Palais de l'électricité et Château d'eau.

© Photo RMN-Grand Palais

Date de publication : mars 2016

Contexte historique

L'Exposition de 1900 est la cinquième Exposition universelle organisée à Paris. Inaugurée sous la présidence d'Emile Loubet, elle a permis à la France d'offrir aux visiteurs des attractions somptueuses et un faste à la hauteur de la puissance économique du pays. Grâce au déploiement dévolu à la lumière, le gouvernement français a offert aux nations l'image d'une France à la fois prestigieuse par sa beauté et son éclat, et prédominante sur le plan économique et industriel.

Analyse des images

Trois pôles de lumière attiraient les visiteurs : la Porte monumentale, le Palais de verre et le Palais de l'électricité. L'Exposition disposait de trente-six guichets d'entrée, mais c'est par la Porte monumentale de René Binet, place de la Concorde, que la foule affluait, attirée par le puissant éclairage de ses trois grands arcs et de sa coupole.
Quant au Palais de verre de l'architecte Ponsin, aussi appelé Palais lumineux, il était édifié entièrement en verre et en fer, architecture moderne dont le spectacle majeur provenait des 12 000 lampes qui l'éclairaient.
Plus représentatif encore était le Palais de l'électricité construit à côté du Château d'eau. En son sommet, la statue allégorique de l'Electricité cachait un système de dynamo qui l'illuminait à la nuit tombée. La nuit, les visiteurs se pressaient en ces lieux pour admirer ce spectacle. Charles Lavigne témoigne : “ Le soir, l'Electricité apparaît comme nimbée dans une éclatante robe de feu que drape autour d'elle le phare de 10 000 bougies (...) d'autres lampes ont été placées et le soir, lorsque l'édifice s'embrase, le jeu des lumières changeantes que l'on varie à volonté par un mécanisme ingénieux placé au-dessous augmente encore l'impression de la fantasmagorique féerie que donne ce ruissellement continu de gerbes de feu. ”
De même, la “ Rue de Paris ” bénéficiait d'un éclairage électrique jusqu'à minuit et attirait les foules avec ses cabarets.
Ce déploiement d'illuminations extérieures répondait à des expositions techniques à l'intérieur de certains bâtiments, comme celle des travaux d'éclairage de la Ville de Paris dans le pavillon qui lui était consacré. La section “ Approvisionnement ” de la Direction des affaires municipales présentait 250 photos lumineuses, enchâssées dans un meuble où elles étaient éclairées intérieurement par un système électrique.

Aux côtés de la tour Eiffel, symbole d'une technologie moderne subsistant de l'Exposition de 1889, ces bâtiments, pastiches d'architecture orientale et palatiale des siècles précédents, étaient ornés d'une nouvelle statuaire allégorique : déesses de la Science, de la République, de l'Electricité…, entités profanes que l'idée de progrès avait fait naître.

Interprétation

L'Exposition de 1900 fut préparée très en amont (le premier décret date de 1892), et le chromo représentant le Palais lumineux en est un exemple. Il faisait partie d'une série de trente-deux cartes imprimées avant l'événement et avait une double vocation publicitaire : il faisait à la fois l'éloge d'un chocolat (publicité Duroyon & Ramette) et annonçait la future exposition par une image et un texte reposant d'une part sur le côté spectaculaire (lumière et architecture) et, d'autre part, sur les nouvelles technologies (ici l'électricité et le verre sur ossature métallique).
La “ fée Electricité ”, telle qu'on l'a nommée, fut représentée sur nombre de supports publicitaires à côté d'autres sources d'énergie. Que ce soit à travers le grand format (l'affiche) ou le petit format (la carte-réclame), la diffusion de son image a contribué à la faire connaître auprès de la population dont la majorité n'avait pas visité l'Exposition universelle.

  • architecture
  • électricité
  • Expositions universelles
  • modernisme
  • monuments
  • Palais du Trocadéro
  • Paris
  • publicité
  • Loubet (Emile)
  • palais de l'Electricité
  • exposition universelle de 1900

Bibliographie

Linda AIMONE Les Expositions universelles.1851-1900 Pollina, Paris, Berlin, 1993.Philippe BOUIN et Christian-Philippe CHANUT Histoire française des Foires et des Expositions universelles Paris, Nesle, 1980.Jacques DUQUESNE (préface), L'Exposition universelle 1900 Paris, Descamps, 1900, 1991.Werner PLUM Les Expositions universelles au XIXe siècle, spectacles du changement socioculturel.Aspects sociaux et culturels de l'industrialisation Bonn-Bad Godesberg, Friedrich-Ebert-Stiftung, 1977.Brigitte SCHROEDER-GUDEHUS et Anne RASMUSSEN Les Fastes du progrès.Le guide des Expositions universelles, 1851-1992 Paris, Flammarion, 1992.

Pour citer cet article

Nathalie JANES, « L'exposition de 1900 à travers des cartes publicitaires »


Video: Talking History: The Paris Worlds Fair of 1900